Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une greffe

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
NinaC
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : lun. 18 juil. 2011, 23:30
Localisation : Paris

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar NinaC » mar. 30 août 2011, 13:53

Bonjour René,

Comme l'ont dit certains ici, difficile de donner un avis car on n'est pas à votre place face à ce dilemme.

Je vous conseillerais de faire confiance à la médecine aussi. En avez-vous discuter avec votre médecin référent ?
Il y a toujours une concertation pluridisciplinaire dans ces cas-là, et vous pouvez aussi leur exposer vos craintes, vos questions et vos choix.
La loi renforce cette position ainsi que de ne pas favoriser l'obstination déraisonnable face à un choix thérapeutique.
Ce que je veux dire c'est que cette décision sera mesurée en fonction des bénéfices par rapport aux risques, mais aussi et surtout pour votre confort de vie.
Il est vrai qu'on n'est pas propriétaire de notre vie, mais le Seigneur ne vous demandera jamais de choisir de souffrir atrocement si la possibilité d'être soulagé existe. Dans les meilleures conditions de vie et d'être accompagné sur ce chemin.

Je prie pour vous comme pour tous ceux que j'accompagne dans la maladie.

Fraternellement :fleur:
« Je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la terre jusqu’à la fin du monde. » (JEV, 85).
Ste Thérèse de Lisieux

"Charité sans vérité n'est que laxisme, vérité sans charité n'est que dureté."


"Père, je m'abandonne à toi
Fais de moi ce qu'il Te plaira...
Je remets mon âme entre tes mains"
(Bx Charles de Foucault)

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1756
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar stephlorant » mar. 30 août 2011, 17:35

Cet après-midi, comme j'étais sous la molette de mon dentiste, j'ai songé à vous, René, car vous m'avez paru comme une vivante illustration de ce que disait le Pape dans son livre sur "Jésus de Nazareth" - et que je note de nouveau ici, car vraiment, je ne voudrais jamais perdre ce petit texte, que voici:

"L’expression « vie éternelle » ne signifie pas – comme pense peut-être d’emblée le lecteur moderne – la vie qui vient après la mort, alors que la vie présente est justement passagère et non pas une vie éternelle. « Vie éternelle » signifie la vie elle-même, la vraie vie, qui peut être vécue aussi dans le temps et qui ensuite ne s’achève pas par la mort physique. C’est ce qui nous intéresse : embrasser d’ores et déjà « la vie », la vraie vie, qui ne peut plus être détruite par rien, ni par personne.
Cette signification de la « vie éternelle » apparaît de façon très claire dans le chapitre sur la résurrection de Lazare : « Qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jn 11, 25s.). « Vous verrez que je vis et vous aussi, vous vivrez », dit Jésus au cours de la dernière Cène (Jn 14,19), montrant par là encore une fois que ce qui caractérise le disciple de Jésus, c’est qu’il « vit » – donc, qu’au-delà du simple fait d’exister, il a trouvé et embrassé la vraie vie, celle que tous recherchent. Selon ces textes, les premiers chrétiens se sont simplement appelés « les vivants » (hoi zontes). Ils avaient trouvé ce que tous cherchent : la vie elle-même, la vie pleine et donc indestructible."

Je me suis souvenu qu'à l'âge où j'ai recommencé à lire l'Evangile, certaines paroles du Christ me paraissaient complètement 'impossibles' - telle celle-ci, bien sûr : 'Quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais'... En moi-même aussitôt, je rétorquais : comment peut-il dire une chose pareille ? Tout le monde finit par mourir, un jour ou l'autre ! Je sentais que j'étais proche de quelque chose d'extraordinaire - ce qui est arrivé, bien sûr, et qui changerait toute ma vie, mais je restais "coincé" sur des points de détails. Et puis, un matin: LA rencontre.
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

René
Barbarus
Barbarus

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar René » mar. 30 août 2011, 20:56

Merci Théo d'or de votre intervention, j'apprécie votre intention de priére !
Quant à l'âge, 59 ans depuis peu et encore plein de joie.
Oui,je suis suivi par une équipe humaine et compétente qui me suit depuis quelques années.
En effet, je réalise que je ne suis que ""dépositaire"" de mon existence !
Ce qui m'importe, c'est de savoir ce que je vais faire de ce qui me reste à vivre
Je crois que le Seigneur me demande de témoigner, d'aller vers l'autre avec mes moyens certes.
Un grand merci pour votre intention de priére !!
René

René
Barbarus
Barbarus

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar René » mar. 30 août 2011, 21:08

Bonsoir NinaC
et merci de votre propos !
Oui, comme je disais à Théo d'or, je suis suivi par une équipe de pneumologues quant aux soucis pulmonaire; par un cardiologue pour une fibrillation auriculaire; par un gastro-entérologue pour ulcère récidivant du bulbe, soucis pancréatique,hernie hiatale et accessoirement par un rhumatologue pour hernie discale....
Bref, je suis bien encadré; la discussion est ouverte et dure, quant au suivi depuis 2004.
Vous accompagnez ceux qui souffrent, peut-être êtes vous infirmière ?!
Si vous saviez comme je m'entends bien avec mes ASH, infirmière et medecin....
Leur famille, leurs petits soucis, leurs joie; j'ai la chance d'avoir un bon relationnel et cela me vaut des ""retours"" d'affection qui me touchent toujours beaucoup.Merci, un grand merci d'être ce que êtes !!
Nous nous "reverrons" sur La Cité !
Que votre soirée soit bonne !
René

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1124
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar nad » mar. 30 août 2011, 23:53

Cher René

en union de prières fraternelles
Spoiler!
Depuis l'aube où sur la terre,

Nous t'avons revu debout,
Tout renaît dans ta lumière,
Ô Jésus reste avec nous.
2 Si parfois sur notre route,
Nous menace le dégoût,
Dans la nuit de notre doute,
Ô Jésus marche avec nous.
3 Tu cherchais les misérables,
Ton amour allait partout :
Viens t'asseoir à notre table,
Ô Jésus veille avec nous.
4 Si ta Croix nous semble dure,
Si nos mains craignent les clous,
Que ta gloire nous rassure,
Ô Jésus souffre avec nous.
5 Au-delà de ton Calvaire,
Tu nous donnes rendez-vous.
Dans la joie près de ton Père,
Ô Jésus accueille-nous.
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
papillon
Persona
Persona
Messages : 1830
Inscription : sam. 25 juil. 2009, 3:21
Conviction : L'Amour sans conditions
Localisation : Les belles Laurentides, Province de Québec

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar papillon » mer. 31 août 2011, 4:31

Cela dit, la question qui se pose à vous n'est pas facile, il y a pleins de paramètres à prendre en compte, notamment votre âge (que je ne connais pas), et votre capacité à récupérer (sachant que votre état général est très amoindri avec votre maladie).
Je vous conseillerais de faire confiance à la médecine aussi. En avez-vous discuter avec votre médecin référent ?
Il y a toujours une concertation pluridisciplinaire dans ces cas-là, et vous pouvez aussi leur exposer vos craintes, vos questions et vos choix.
La loi renforce cette position ainsi que de ne pas favoriser l'obstination déraisonnable face à un choix thérapeutique.
Ce que je veux dire c'est que cette décision sera mesurée en fonction des bénéfices par rapport aux risques, mais aussi et surtout pour votre confort de vie.
Il est vrai qu'on n'est pas propriétaire de notre vie, mais le Seigneur ne vous demandera jamais de choisir de souffrir atrocement si la possibilité d'être soulagé existe. Dans les meilleures conditions de vie et d'être accompagné sur ce chemin.
Bonjour René,
je suis d'accord avec Théo d'Or et Nina.
Il y a beaucoup de choses à considérer et à discuter avec les médecins qui vous soignent. Il y a vos proches aussi, ceux que vous aimez et qui vous aiment. Où en êtes-vous dans votre vie ? Où en êtes-vous avec eux ?
Je ne peux, moi non plus, vous dire lequel des deux choix qui s'offrent à vous serait le meilleur pour vous.

En 1983, une jeune femme toute frêle à qui on ne donnait que six moix à vivre a été la première québécoise à subir une double transplantation coeur-poumons. Elle a survécu 25 ans à cette opération et a pu voir grandir sa fille.
Elle n'a pas gardé ce bonheur pour elle-même et a beaucoup fait par la suite pour encourager les dons d'organes.
Elle a été un symbole et une ambassadrice efficace.

Le don d'organes, ce n'est pas seulement pour sauver des vies, mais aussi pour éviter des handicaps majeurs après un accident par exemple. Les gens qui en bénéficient (et leurs proches) en éprouvent une reconnaissance infinie et s'appliquent souvent par la suite à "donner au suivant".
On peut, après avoir reçu ce cadeau, donner beaucoup en retour à la société. Il y a eu à ce sujet de nombreuses histoires fort touchantes. Le don d'organe, ce peut être une histoire d'amour et de compassion qui se perpétue.

Je ne crois pas, personnellement que la médecine moderne est inhumaine en soi. La science ne peut faire autrement que se développer et c'est bien.
C'est dans son application, par la suite, qu'elle peut être inhumaine, dans ce qu'on en fait. Et là doivent intervenir notre liberté individuelle, notre conscience et les choix qui en résultent.
Lorsqu'une possibilité existe (la greffe), comment pourrait-on ne pas l'offrir ?
Ce qui serait inhumain, ce serait d'insister pour que vous alliez vers cette greffe, et ce serait aussi, à l'inverse, de vous dire: "oui, on pourrait faire une greffe, c'est tout à fait possible, mais on a décidé que pour vous, on ne la ferait pas ! "

Je crois que les médecins font preuve d'humanité quand ils offrent un choix à un patient et lui laissent la liberté et la responsabilité de son choix. C'est comme ça, je crois, que Dieu nous a voulus, libres et responsables.

Mon père, décédé depuis longtemps, a survécu de longues années à de multiples problèmes cardiaques.
Il était déjà âgé et affaibli quand un médecin lui a dit : "Monsieur, vous avez 'une tache' sur un poumon. Voulez-vous qu'on s'occupe de ça ?"
Mon père a simplement répondu :"Non"
Il n'y a pas eu d'acharnement. Je suis heureuse qu'on lui ait demandé si délicatement, et qu'on l'ait respecté.

Encore une fois, je ne sais pas quel serait le meilleur choix pour vous. Vous seul pouvez y voir clair, avec l'aide des médecins pour toutes les questions se rapportant à votre profil médical, et avec l'aide d'un conseiller spirituel pour les choses les plus importantes qui détermineront votre choix.

Fraternellemnt :coeur:

Papillon
"Puissé-je aimer le meilleur des hommes aussi tendrement que Dieu aime le pire."
Mendel de Rimanov

René
Barbarus
Barbarus

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar René » mer. 31 août 2011, 9:57

Bonjour Stephlorant; merci de vous soucier de moi !
Oui, la vraie vie est une réalité !
Je me souviens de personnes que j'ai pu accompagner jusqu’au bout et de leur ""détachement"" quant à ce qui pourrait nous sembler important !
Nombre de soignants divers notent dans leur quotidien cette attitude qui semble nous dire que il y a une autre vie; la ""vraie" !
Merci de vos réflexions !
René

René
Barbarus
Barbarus

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar René » mer. 31 août 2011, 10:10

Bonjour Papillon
et merci de votre réflexion.
Quant à ma famille; les "choses" sont saines et claires !Marié et quatre enfants (deux garçons et deux filles), de 20 à 25 ans.
Pour ce choix de se faire greffer, si le bilan me donne des chances, j'ai carte blanche !
Ma petite famille me fait totalement confiance, et, je crois que mon équipe médicale abondera dans mon choix !
Je suis trés trés sensible au cas de cette jeune personne qui a ""utilisé"" sa greffe comme moyen !
C'est, en effet, une grande question pour moi de savoir comment, quoiqu'il se passe, utiliser ce qui me reste à vivre pour servir Dieu et autrui !
Je pense que ce dont je témoigne sur ce forum peut, peut-être, servir la cause de l'humain, la cause de Jésus, notre foi!
La grande idée que je veux faire passer c'est le fait que Jésus est bien présent et que la souffrance, sous ses formes variées, peut-être salvatrice parce que suivie de la rédemption.
En ce raisonnement, je pencherai pour une greffe et un e survie dans des conditions acceptables afin de servir ma foi; par l'autre et pour l'autre.
C'est, je pense, l'argument le plus ""massif"" qui puisse être pour moi !
""Fais toi greffer, survis, bats toi et sers ta foi !""
Pourquoi pas; je serai plus au clair fin octobre en ce qui concerne l'aspect strictement médical.
Encore merci de votre intérêt Papillon !!
René

René
Barbarus
Barbarus

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar René » mer. 31 août 2011, 10:51

Bonjour Nad et un grand merci pour ces saines paroles !!
J'ai une profonde reconnaissance pour la sollicitude des membres du forum; je songe aux enfants, aux innocents qui sont en souffrance et ne peuvent en saisir le sens.
Je crois qu'il faut prier pour eux ! J'ai mon frère cadet qui est autiste et pour lequel je prie matin et soir avec joie; il a des ""collègues"" dans son centre que je ne connais guère mais que j'aime pourtant, évidemment.
Je songe aux petits victimes de chimio dévastatrice, comme je les aime !!
Prions pour eux !
Je salue bien bas votre générosité.De tout coeur !!
René

Avatar de l’utilisateur
Théo d'Or
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 470
Inscription : sam. 12 sept. 2009, 23:33
Localisation : Ici

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar Théo d'Or » mer. 31 août 2011, 12:15

Bonsoir NinaC
et merci de votre propos !
Oui, comme je disais à Théo d'or, je suis suivi par une équipe de pneumologues quant aux soucis pulmonaire; par un cardiologue pour une fibrillation auriculaire; par un gastro-entérologue pour ulcère récidivant du bulbe, soucis pancréatique,hernie hiatale et accessoirement par un rhumatologue pour hernie discale....
Bref, je suis bien encadré; la discussion est ouverte et dure, quant au suivi depuis 2004.
Vous accompagnez ceux qui souffrent, peut-être êtes vous infirmière ?!
Si vous saviez comme je m'entends bien avec mes ASH, infirmière et medecin....
Leur famille, leurs petits soucis, leurs joie; j'ai la chance d'avoir un bon relationnel et cela me vaut des ""retours"" d'affection qui me touchent toujours beaucoup.Merci, un grand merci d'être ce que êtes !!
Nous nous "reverrons" sur La Cité !
Que votre soirée soit bonne !
René
NinaC et moi sommes des soignantes effectivement. Je ne sais pas si elle est infirmière comme moi, elle vous le dira sûrement elle-même :>

Pour la fibrillation auriculaire, avez-vous un pace-maker?
Avez-vous des problèmes artériels?
Quel est l'intensité du souci pancréatique et son impact sur votre état général? Êtes-vous diabétique?
Comment vous nourrissez-vous actuellement?
Quel type d'alimentation avez-vous? Orale ou par sonde de gastrostomie? (ou éventuellement sonde naso-gastrique?)
Quelle est votre corpulence? (indice de masse corporelle)
Est-ce que les anti-acides arrivent à stabiliser ce problème d'ulcère du bulbe?
(Ne vous sentez pas obligé de répondre à toutes mes questions ;) )

Tous ces problèmes à côté de votre souci principal doivent être bien évalués pour voir s'ils entament plus ou moins sérieusement votre état général et s'ils sont plus ou moins susceptibles d'hypothéquer vos chances de supporter l'intervention envisagée. D'autre part, sans connaître en détails votre situation, il se pourrait que les problèmes annexes soient aggravés par le problème principal qui provoque stress, épuisement et hypoxie. Bref, il faut bien peser le pour et le contre avec l'éclairage du corps médical qui connait votre état. Mais de nouveau, peut-être avez-vous déjà eu ces discussions avec vos médecins et que tout n'est pas encore bien clair ni pour eux ni pour vous?

En toutes hypothèses, je ré-itère ce que j'ai dit plus haut: nous sommes tous en pensée et en prière avec vous.

Prenez soin de vous,

Théo d'Or
En recherche...

René
Barbarus
Barbarus

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar René » mer. 31 août 2011, 13:39

Bonjour Théo d'or
euh, que de questions !! ce n'est pas un reproche; quand elle est justifiée et bien intentionnée, la curiosité n'est forcément un défaut !!
Ne vous faites pas plus de soucis que moi !!!!!
Je suis depuis maintenant entre les mains d'une véritable équipe pluridisciplinaire dont le travail consiste à comprendre et cerner les problèmes quand ils se posent et éventuellement, à les prévenir.
Ils ont ma confiance et ma sympathie !
Par ailleurs, j'estime faire état de sujets très personnels finalement et ce n'est pas trop mon habitude ! Je suis un peu gêné de toute cette sollicitude...
Mon interrogation portait sur l'attitude la plus chrétienne à adopter quant à ce qui peut modifier mon avenir si il y en a un !
Laissez faire la nature ou accompagner le ""progrès"" et suivre les ""offres"" de la médecine moderne.Voila !
Ne soyez pas inquiété, ni tourmentée, ni quoique ce soit de ce type.
Vous me manifestez un intérêt qui me touche beaucoup mais je ne peux confondre ce forum avec un cahier de confidences.
Je songe aux ""autres"" souvent, c'est là ma vraie préoccupation !
Vous êtes ""ces"" autres, NinaC, Nad, Griffon, Paxetbonum ....
je ne dois en aucune façon devenir un sujet, même minime, de souci !
La misère en ce monde est immense pour qu'elle soit la totalité de notre prière.
Le ton est un peu froid mais exprime simplement de la gêne.Ne le prenez surtout pas mal...votre compassion me touche et je n'ai guére l'habitude de cette sorte de choses.
Je vous remercie infiniment de votre intérêt.
René

Avatar de l’utilisateur
NinaC
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : lun. 18 juil. 2011, 23:30
Localisation : Paris

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar NinaC » mer. 31 août 2011, 14:03

Bonjour René,

Merci :fleur:

Depuis que je viens ici, j'ai dédié un bout de mon jardin à mes prières d'ici... Mes rosiers anciens fleurissent et embaument mon coeur, grâce à toutes les âmes charitables que j'ai croisées ici, moi aussi !

Je vois que vous êtes bien entouré... Prenez le temps de réfléchir et de vous laisser porter aussi, par ceux qui vous sont chers et ceux qui vous soignent.

Je prie pour vous, pour que l'Esprit Saint vous éclaire et guide vos choix.

Fraternellement.
« Je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la terre jusqu’à la fin du monde. » (JEV, 85).
Ste Thérèse de Lisieux

"Charité sans vérité n'est que laxisme, vérité sans charité n'est que dureté."


"Père, je m'abandonne à toi
Fais de moi ce qu'il Te plaira...
Je remets mon âme entre tes mains"
(Bx Charles de Foucault)

Avatar de l’utilisateur
Göreme
Censor
Censor
Messages : 150
Inscription : jeu. 03 mars 2011, 20:44
Localisation : Alsace

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar Göreme » mer. 31 août 2011, 14:45

Bonjour René,

Je viens de prendre connaissance de ce post, et je voudrais d'abord vous remercier pour l' admirable témoignage de foi que vous donnez à tous, et surtout aux bien-portants. Je rejoins mes frères et sœurs dans la prière, afin que notre Seigneur vous éclaire, et que vous puissiez prendre une décision sage, en toute sérénité.

Sans vouloir et pouvoir vous donner de conseil, je me permettrai de dire que "tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir" C'est Dieu finalement qui décidera. Et je citerai l'exemple de mon époux, que toute la médecine avait condamnée à une mort très rapide, après une intervention chirurgicale horrible, fortement handicapante. Mais grâce à sa foi profonde, mon mari s'est accroché à la vie, disant que s'il avait reçu cette vie c'était pour remplir une mission, et donc il acceptait ce qui était encore médicalement possible de faire pour remplir cette mission. Et il a survécu 4 années, certes émaillées de nombreux interventions et traitements, mais en nous donnant énormément de joie, et ses prières. Puis, lorsque la maladie prit le dessus, c'est confiant qu'il s'est endormi. Depuis, j'en suis persuadée, il intervient pour nous de l'Au-delà.

Depuis aussi, la Communion des Saints a pour nous toute sa signification.

De tout cœur avec vous.
" Pour moi la prière, c'est un élan du cœur, c'est un simple regard jeté vers le ciel, c'est un cri de reconnaissance et d'amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie; enfin c'est quelque chose de grand, de surnaturel qui me dilate l'âme et m'unit à Jésus "
Ste. Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Avatar de l’utilisateur
Théo d'Or
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 470
Inscription : sam. 12 sept. 2009, 23:33
Localisation : Ici

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar Théo d'Or » mer. 31 août 2011, 14:47

Bonjour Théo d'or
euh, que de questions !! ce n'est pas un reproche; quand elle est justifiée et bien intentionnée, la curiosité n'est forcément un défaut !!
Ne vous faites pas plus de soucis que moi !!!!!
Je suis depuis maintenant entre les mains d'une véritable équipe pluridisciplinaire dont le travail consiste à comprendre et cerner les problèmes quand ils se posent et éventuellement, à les prévenir.
Ils ont ma confiance et ma sympathie !
Par ailleurs, j'estime faire état de sujets très personnels finalement et ce n'est pas trop mon habitude ! Je suis un peu gêné de toute cette sollicitude...
Mon interrogation portait sur l'attitude la plus chrétienne à adopter quant à ce qui peut modifier mon avenir si il y en a un !
Laissez faire la nature ou accompagner le ""progrès"" et suivre les ""offres"" de la médecine moderne.Voila !
Ne soyez pas inquiété, ni tourmentée, ni quoique ce soit de ce type.
Vous me manifestez un intérêt qui me touche beaucoup mais je ne peux confondre ce forum avec un cahier de confidences.
Je songe aux ""autres"" souvent, c'est là ma vraie préoccupation !
Vous êtes ""ces"" autres, NinaC, Nad, Griffon, Paxetbonum ....
je ne dois en aucune façon devenir un sujet, même minime, de souci !
La misère en ce monde est immense pour qu'elle soit la totalité de notre prière.
Le ton est un peu froid mais exprime simplement de la gêne.Ne le prenez surtout pas mal...votre compassion me touche et je n'ai guére l'habitude de cette sorte de choses.
Je vous remercie infiniment de votre intérêt.
René
Désolée de vous avoir gêné, mes questions étaient un peu indélicates c'est vrai :oops: , mais n'attendaient pas forcément de réponses. Je voulais juste vous faire part de mon raisonnement, mais j'ai été maladroite, je le reconnais. Le plus important est que vous soyez bien entouré. Et votre choix, s'il est bien éclairé, sera chrétien puisque vous ferez ce qui est bon pour cette vie qui vous a été confiée.

Sinon, autant nous sommes vos "autres", autant votre êtes notre "autre". Donc, on songe à vous pendant que vous songez à nous! Et quand on songe à quelqu'un, on s'en soucie parfois, c'est humain. Mais je comprends très bien votre aspiration à sortir de tout drame pour vous-même, malgré la souffrance... C'est à la fois très humain et très chrétien. A un autre niveau, j'aspire à la même chose!

Je crois que je vais penser plus paisiblement à vous. Je suis convaincue maintenant que tout est là pour que vous fassiez de votre vie ce que Dieu en attend!

Nous, on a juste à prier qu'Il vous soutienne dans ce chemin (voilà c'est fait! Maintenant je peux passer à la Somalie, la Lybie, le jeune pompier décédé en Belgique, les victimes d'Irène,.... Aaaaaarf, c'est vrai qu'il y en a de la misère dans ce monde! Heureusement qu'on prie pour moi!)

Prenez soin de vous René

Théo d'Or
En recherche...

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8498
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Suis je propriétaire de ma vie ; à quelques pas d'une gr

Message non lupar PaxetBonum » mer. 31 août 2011, 14:52

je ne dois en aucune façon devenir un sujet, même minime, de souci !
Vous n'êtes pas un souci !
Vous êtes un véritable réconfort et cela nous est agréable de tenter de vous en donner en retour

Que Dieu continu à vous Garder !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités