Stérile, je perds la foi...

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
MarieH
Barbarus
Barbarus

Stérile, je perds la foi...

Message non lu par MarieH » sam. 08 juin 2019, 17:54

Bonsoir,
Mon mari et moi ne pourrons très probablement jamais avoir d'enfant. Ce n'est pas absolument impossible mais nos chances sont minces. Mon mari le vit bien mais pour moi, c'est très dur à accepter. Et surtout, j'ai du mal de continuer à croire en un Dieu bon, juste et aimant. Bien sûr, il y a pire malheur, mais cela ne change pas la nature de mes doutes... Comment un Dieu d'amour pourrait-il s'amuser à frapper telle ou telle personne d'un malheur, plus ou moins grand, un peu au hasard... que ce soit rendre stérile tel ou tel couple, ou des malheurs encore bien pires? Jésus était bon, prêt à mourir par amour pour nous, pour nous montrer jusqu'où doit aller l'obéissance à Dieu, il s'est penché sur les malades et ceux qui étaient rejetés... mais quelle différence avec ce Dieu Tout-Puissant qui permet tous les malheurs et toutes les injustices! Voilà mon doute le plus grand: il me semble qu'ils ne sont pas les mêmes. Je n'arrive plus à croire en la divinité de Jésus, non parce que Jésus ne serait "qu'un homme", mais parce que justement, il est un homme exceptionnel dans son amour, face à un Dieu Tout-Puissant, injuste et cruel. J'en viens à penser qu'il faut se soumettre à Dieu pour suivre l'exemple du Christ, mais qu'aimer Dieu est pratiquement impossible, pour moi en tout cas... Je n'arrive plus à Le voir comme un Père, au sens où je le comprenais du moins: un père aime ses enfants, il peut les punir bien sûr mais de manière juste et proportionnelle à leurs fautes, il n'est pas cruel envers eux... Je suis à la fois très triste de ne pas pouvoir devenir mère, et de cette sensation de perdre le "Père" que je croyais voir en Dieu. Cela peut sembler bête comme raisonnement mais ces idées et ces doutes m'accablent sans cesse.
Y a-t-il des femmes ou hommes stériles qui ont connu ces mêmes doutes et remises en question? Ou des personnes qui se sont posé de telles questions même pour d'autres raisons? Comment les avez-vous dépassées?
Dans le Christ,
M.

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1222
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Stérile, je perds la foi...

Message non lu par zelie » dim. 09 juin 2019, 18:02

Bonjour Marie,
je ne suis pas dans votre cas, mais je compatis à votre douleur.
Ce qui m'interpelle un peu, c'est que votre souffrance vous accable tellement qu'on dirait que vous en tenez Dieu responsable... Alors qu'il n'y est peut-être pour rien? Je ne sais les raisons de votre stérilité, mais elle est peut-être tout simplement humaine, de raison médicale, liée à une maladie, un événement passé de vous -même ou de votre maman lorsqu'elle vous portait en elle? Dieu n'a peut-être rien à voir là-dedans?

Je ne sais où vous en êtes de votre vie de prière et de chrétienne, mais vous auriez peut-être grand intérêt à aller voir votre prêtre et à parler à coeur ouvert avec lui. Pour remettre les choses à leur place, pacifiez en vous la souffrance que vous portez et qui semble faire tâche d'huile. Séparez ce qui relève de votre santé, et ce qui relève de Dieu. Pour pouvoir faire du mieux possible pour votre santé d'une part, et pouvoir porter sereinement votre amour pour Jésus d'autre part. En séparant les choses, vous les remettez à leur juste place, vous rendez votre situation plus claire et plus apaisée, et vous allez enfin pouvoir sortir d'un comportement en cercle pour aller vers un comportement qui avance.

Priez : en abandonnant votre souffrance aux pieds de Jésus, moment de prière après moment de prière, vous allez sentir la paix, petits pas par petits pas, refluer en vous. Priez, luttez pour cela, pour maintenir l'union la plus authentique à Jésus dans votre souffrance, et c'est grâce à cette union que vous verrez le bout du tunnel, que les choses vous paraîtront plus supportables, plus apaisées, moins graves. Ce faisant, en priant, vous détendez votre corps, vous vous débarrassez de l'emprise de tristesse malsaine qui vous envahit et vous vampirise, vous immobilise dans une pensée délétère et n'aide en rien votre santé.

Allez à la messe autant que faire se peut, et dans chaque calice qui s'élève, déposez votre souffrance dans le Précieux Sang de Jésus offert sur l'autel; vous verrez là aussi que messe après messe, la Paix de Dieu va revenir vous habiter, parce que vous ne vous sentirez plus seule pour porter votre état de santé, mais vous sentirez que Dieu le porte avec vous.

Essayez... Et vous verrez que juste ces trois choses, universelles, vont vous aider à relever la tête...
Que Maman Marie, elle qui sait ce que c'est de vivre sans son enfant, vous accueille dans ses bras, tout contre son Coeur Maternel!
Zélie
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
invité1
Barbarus
Barbarus

Re: Stérile, je perds la foi...

Message non lu par invité1 » mar. 11 juin 2019, 23:24

Bonjour MarieH,

Votre souffrance est grande ; nous la ressentons à travers vos lignes, et bien sûr, nous la comprenons.

Les enfants sont un don de Dieu ; ils ne sont pas systématiquement ni obligatoirement donnés au couple. De tout temps, les femmes ayant du mal à concevoir ou déclarées stériles, font des pèlerinages à la sainte Vierge pour obtenir la grâce d'une naissance. Je pense particulièrement au sanctuaire de Notre-Dame d'Utelle (région PACA) où j’ai vu sur les murs extérieurs, des ex-votos remerciant la Vierge Marie pour une naissance.

Avec votre époux, faites des neuvaines à la sainte Vierge, ce sont des prières puissantes (un Rosaire quotidien + jeûne au pain et à l'eau le vendredi). Avant le pèlerinage ou la neuvaine, vous et votre époux, faites une bonne, entière et sincère confession auprès d'un prêtre.

Ayez confiance en Dieu et persévérez dans la prière. Je vous rappelle ces paroles de Jésus :

C'est pourquoi, je vous le dis, tout ce que vous demandez dans la prière, croyez que vous l'obtenez, et ce sera (fait) pour vous.
Lorsque vous vous tenez debout pour prier, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne vos offenses.

(Marc 11; 24-26)

MarieH a écrit :
sam. 08 juin 2019, 17:54
Comment un Dieu d'amour pourrait-il s'amuser à frapper telle ou telle personne d'un malheur, plus ou moins grand, un peu au hasard... que ce soit rendre stérile tel ou tel couple, ou des malheurs encore bien pires? Jésus était bon, prêt à mourir par amour pour nous, pour nous montrer jusqu'où doit aller l'obéissance à Dieu, il s'est penché sur les malades et ceux qui étaient rejetés... mais quelle différence avec ce Dieu Tout-Puissant qui permet tous les malheurs et toutes les injustices!
Dieu le père, Jésus-Christ son Fils, et le saint esprit sont une seule et même personne : Un Dieu unique en trois personnes égales, toutes trois de même essence divine (la sainte Trinité). Jésus a dit : "Celui qui m’a vu a vu le Père." (Jean 14:9).

C’est justement Dieu le Père, que vous MarieH, pensez être injuste, qui nous aimait tellement qu'il a décidé d'envoyer son propre et unique fils, se faire tuer pour nous racheter de nos péchés et nous offrir la vie éternelle après notre mort. Quelle preuve d'amour de la part de Dieu le Père !

Vous voulez bien regarder cette courte vidéo de 5 minutes qui explique de manière très simple ce qu'est la Trinité ?

En union de prières.

Léon
Ædilis
Ædilis
Messages : 15
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: Stérile, je perds la foi...

Message non lu par Léon » mer. 12 juin 2019, 9:13

Bonjour Marie,

oui j'ai connu ce sentiment de perte de foi pour une autre raison, la maladie chronique, à vie.
Je l'ai vécu comme une injustice douloureuse et aussi comme un abandon de la part de Dieu.
Ce fut la destruction de mon projet de vie, la destruction de nombreux espoirs, et la disparition soudaine d'une vision du bonheur.
Et pourtant, je me suis réconcilié avec Dieu et je lui offert cet état de vie en prière lors d'un pèlerinage à Cotignac.

Votre situation me fait penser à Sarah, la femme d'Abraham, qui était également stérile puis qui a quand même enfanté Isaac, suite à la prière insistante d'Abraham.
Il y a aussi Anne d'Autriche, femme de Louis XIII, qui connut la stérilité avant d'enfanter Louis XIV:
c'est pour ça qu'Anne d'Autriche et Louis XIV vinrent faire un pèlerinage à Cotignac pour remercier Dieu.
Il y a ensuite d'autres exemples de la Bonté du Seigneur, moins connus, plus récents et plus rapides, alors qu'humainement c'était désespéré:
réellement, rien n'est impossible à Dieu.
Sans vous donner de faux espoir, ni une promesse intenable de ma part, je vous recommande un premier pèlerinage avec votre mari à Cotignac (par exemple) pour demander un enfant à Dieu, par l'intercession de Saint Joseph...

http://www.nd-de-graces.com

Saint Joseph, priez pour nous.
Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : en chemin vers le baptême
Localisation : France

Re: Stérile, je perds la foi...

Message non lu par Fleur de Lys » mer. 12 juin 2019, 9:45

Chère Marie,

Je comprends votre souffrance et votre désespoir. Ce sont eux qui vous font douter de Dieu.
MarieH a écrit :
sam. 08 juin 2019, 17:54
Comment un Dieu d'amour pourrait-il s'amuser à frapper telle ou telle personne d'un malheur, plus ou moins grand, un peu au hasard... que ce soit rendre stérile tel ou tel couple, ou des malheurs encore bien pires
Comment, en effet...
Mais ne nous trompons pas de coupable.
Si Dieu, parfois nous envoie des épreuves (ne dit-on pas qu'il n'envoie point d'épreuves qu'on ne puisse surmonter, et cela pour un plus grand bien à venir - si c'est pour sauver notre âme ce n'est pas rien!)...
...il est encore plus de malheurs qui ne sont pas des épreuves de Dieu, mais qui sont la cause de l'éloignement de Dieu:
Une guerre est cause de l'avarice, de l'égoïsme, de l'orgueil, de l'envie, la guerre va causer mort, blessure, famine, stress et tout un tas de maladie.

Est-ce la faute de Dieu si nos voitures polluent et que nous mangeons des pesticides, et que tout cela a un impact sur la fertilité? Est-ce la faute de Dieu si dans nos vies stressées les cancers explosent? Est-ce la faute de Dieu, si dès l'origine, il y a eu la Chute?

Votre stérilité est peut-être la faute des Hommes (=humanité), dans une succession de petites fautes qui vous touche malheureusement...

J'ai eu à pleurer mes malades mourrant, j'ai été dégoûtée que ce Grand Dieu ne fasse rien...
Rien en apparence, car le monde dans lequel nous vivons est ainsi fait: il semble imparfait et cruel. N'est-ce pas pour cela que Dieu dans son infini bonté nous en promet un autre?
Quand j'ai compris que la mort de mes parents, plus qu'une épreuve, plus qu'une punition, n'était sans doute que la conséquence d'une succession d'erreurs ou de mauvaises actions, pas uniquement de mes parents, mais de l'humanité en général (sauf que nous sommes cette humanité) je n'ai plus accusé Dieu car j'ai vu comment il était là pour me soutenir dans les épreuves et comment c'était moi, pauvre humaine, qui n'écoutais pas...

Alors ne perdez pas la Foi dans un moment de votre vie où vous en avez encore plus besoin.
En plus, vous précisez que votre stérilité n'est pas à 100% alors l'espoir est permis!! Et comme cela est arrivée à des connaissances, vous aurez peut être une petite surprise dans quelques années! Parfois c'est long.
Et puis sinon, ne doutez pas de votre force pour ETRE et aimer sans avoir un bébé. Peut-être allez vous changer la vie d'un enfant malheureux, peut être allez vous donner du temps dans une association, dans une oeuvre...

Mais pour le moment vous me semblez bien trop triste pour songer à cela.
Vous avez le droit de pleurer ce bébé qui ne vient pas. Mais priez pour ne jamais perdre la Foi et avoir confiance en Dieu. La Foi est un cadeau. Un immense cadeau!

Avatar de l’utilisateur
MarieH
Barbarus
Barbarus

Re: Stérile, je perds la foi...

Message non lu par MarieH » jeu. 13 juin 2019, 18:27

Bonjour Zélie, Léon, Fleur de Lys et « Inconnu1 »,
Merci à tous pour vos réponses, votre soutien et vos conseils. Je les retiens et les garde en mémoire, et j’essayerai au mieux de les intégrer.
En fait pour la partie « concrète/médicale », nous avons fait une série de tests mon mari et moi et il s’agit, selon les termes de mon gynécologue, d’une « infertilité idiopathique », c’est-à-dire qu’il n’y a aucune raison médicale connue à notre incapacité à avoir des enfants. Au contraire, sans entrer dans les détails, tout est au top chez mon mari et chez moi. Mais là puisque cela fait presque 2 ans que nous essayons sans succès, mon gynécologue m’a suggéré de penser sérieusement à la PMA parce qu’il y a peu de chance qu’une grossesse survienne naturellement. Nous n’envisageons pas la PMA pour toute une série de raisons, religieuses entre autres. Mais donc voilà pourquoi je dis que nos chances sont minces. Nous sommes en parfaite santé et au niveau psychologique nous sommes sains et équilibrés (je dis ça parce que beaucoup de personnes m’ont dit : « Ah mais s’il n’y pas de problème médical, ça veut dire que c’est psychologique et que tu y penses trop »). Je pense plutôt que Dieu s’oppose directement à ce que nous ayons un enfant, sans même passer par l’intermédiaire de la nature ou même de la psychologie pour nous barrer l’accès à l’enfantement.
Pour l’essentiel, la foi en Dieu, je ne peux que vous remercier et vous promettre de méditer les pistes que vous me donnez. A propos de la prière, du rôle de la Chute dans le malheur et la souffrance (spécialement dans la réponse de Fleur de Lys), à propos de la Trinité pour « Invité1 ».

Merci encore !

Avatar de l’utilisateur
apatride
Censor
Censor
Messages : 197
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24

Re: Stérile, je perds la foi...

Message non lu par apatride » ven. 14 juin 2019, 0:30

Bonjour MarieH,

Votre témoignage m'a fait penser à un article que j'ai lu voici quelques mois, au sujet d'une technique appelée la NaProTechnologie, qui semble avoir du succès en tant qu'alternative naturelle et plus respectueuse des corps humains que la PMA :
La NaProTechnologie est l’abréviation de « Natural Procreative Technology », « Procréation Naturelle Médicalement Assistée ».

C’est une aide médicale pour favoriser une conception naturelle, avec un accompagnement personnalisé. C’est une réelle alternative pour les couples en espérance d’enfant.

Elle a pour objectif d’aider les couples à :
  • restaurer la fertilité féminine et masculine
    éviter les fausses couches (en particulier dans les cas de fausses-couches à répétition)
    traiter les pathologies féminines et masculines.
Si le sujet vous intéresse, vous pourrez trouver une introduction qui m'a l'air assez complète ici : Fertilitycare.fr/naprotechnologie

Je ne peux hélas pas vous en dire plus, je suis plutôt peu connaisseur en la matière, mais je me suis dit que vous y trouveriez peut-être quelques informations utiles.

Je vous souhaite le meilleur pour la suite.

En udp.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Quæstor
Quæstor
Messages : 229
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Strasbourg

Re: Stérile, je perds la foi...

Message non lu par Kerygme » ven. 14 juin 2019, 13:44

Bonjour MarieH,


Je comprend votre situation et vos questions car une personne qui m'est chère est touchée par cette épreuve, la cause en est une endométriose sévère. Avez-vous explorée cette possibilité mal connue et qui touche pourtant 1 femme sur 10 ?

Dieu n'est pas cause de votre malheur, il ne veut que votre bonheur. Il n'impose pas des épreuves de façon aléatoire ou inique mais ce dont je suis certain c'est qu'il vous accompagnera toujours dans cette épreuve, dont la cause n'est probablement que biologique, sans intention. Mais peut être que Sa réponse sera différente que celle que vous souhaitez.

Il pourrait vous répondre comme il l'a fait au cri de Rachel (Gen. 30), mais également comme à la femme qui dit à Jésus : "Heureuse celle qui t'a porté et allaité !" à qui il est répondu "Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui l'observent". Ou comme dans le livre de la Sagesse : "Heureuse la femme stérile mais sans tâche ! Sa fécondité apparaîtra lors de la visite des âmes", car la fécondité ne se réduit pas à la fécondité biologique, il existe aussi une fécondité spirituelle. Peut être vous invitera t'il à répondre à un amour plus grand que celui de vouloir un enfant de soi, à soi ?

Vous pouvez méditer ce que Dieu veut nous dire, dans la Bible, par les nombreux cas de stérilité vécus à cette époque comme une grande souffrance et une honte.

Dans la réalité de notre quotidien, je connais une paroissienne engagée qui a traversé cette épreuve pendant des années, et quand elle s'est résignée après des FIV infécondes, des traitements à l'étranger ... c'est là qu'elle a donné naissance à deux garçons en quatre ans, naturellement.

Ne désespérez pas car si épreuve il y a ... elle n'est pas faite pour vous écraser mais pour vous édifier. Comment, je ne le sais pas mais la suspicion est un obstacle alors gardez une relation de confiance.

Cordialement.
« Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme. » (St Augustin)

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Stérile, je perds la foi...

Message non lu par la Samaritaine » ven. 14 juin 2019, 18:09

Bonjour Marie H,

si vous êtes tous deux féconds votre mari et vous, c'est une très bonne nouvelle, cela veut dire qu'une conception est possible, tout est possible. En revanche, si cela ne vient pas, il est possible qu'il y ait un blocage dans l'inconscient. Vous pouvez très bien être tous deux des personnes équilibrées, sans problème psychologique apparent, mais avoir en vous des raisons inconscientes de refuser la venue d'un enfant. Cela peut venir du transgénérationnel, un deuil non fait, un traumatisme dans les générations passées, un lien particulier mère-fille (au présent ou dans les générations passées), cela peut être plein de choses qui "occupent le terrain", ne laisse pas un espace libre pour que la vie advienne.


Il est bon en effet de consulter un psychothérapeute, il en existe des spécialisés sur le thème du désir d'enfant. Car il s'agit bien d'un conflit intérieur sur le thème du désir : consciemment on veut un enfant, dans l'inconscient, on préfère l'éviter. Le thérapeute propose un travail d'accès au refus inconscient d'enfant afin de libérer ce qui bloque. A voir du côté de l'hypnose éricksonienne.

j'ai eu une collègue qui a vécu la même chose que vous (4 ans de stérilité non expliquée) et qui est tombée enceinte au bout de quelques mois d'accompagnement thérapeutique. De mémoire, on leur avait fait faire à tous deux un travail sur leur arbre généalogique…


Ci-joint un blog sur le sujet ou on évoque ces questions :

http://desirdenfant.over-blog.com/article-5808057.html


Bien à vous,

Samaritaine

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités