Jésus, Judas et Satan

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
André
Censor
Censor
Messages : 122
Inscription : jeu. 29 janv. 2009, 21:30

Jésus, Judas et Satan

Message non lupar André » ven. 17 juil. 2009, 13:23

Bonjour
Or Satan entra dans Judas, surnommé Iscariote, qui était du nombre des Douze.
Et il s'en alla conférer avec les grands prêtres et les commandants (du temple) sur le moyen de le leur livrer.
Ils furent dans la joie et convinrent de lui donner de l'argent. (Saint Luc 22;3)

J'aimerais savoir est-ce que Satan savait que si en livrant Jésus aux grands prêtres il serait crucifié puis ressuscité ? <:
Ou est-ce que Satan le savait et a aidé Jésus ? :sonne: :sonne: :sonne:
Dernière édition par FMD le dim. 02 août 2009, 9:51, édité 3 fois.
Raison : La conjugaison ce n'est pas en option ! "-er" ≠ "-é"
Et Jésus dit : Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. Matthieu 19:14

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4698
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Jesus , Judas , Satan

Message non lupar gerardh » ven. 17 juil. 2009, 13:52

________

Bonjour,

Il est écrit dans les Proverbes que "le Méchant fait une oeuvre qui le trompe". Nous sommes ici suprêmement dans ce cas de figure.


__________

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 810
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Jesus , Judas , Satan

Message non lupar Libremax » ven. 17 juil. 2009, 13:56

En attendant, dans toute l'affaire, le diable aura réussi un sacré coup:

Précipitant le Christ vers la mort, et du coup tous ses accusateurs dans le péché, il réussit à faire croire qu'il a collaboré ainsi à la Rédemption des Hommes.
A faire croire que Judas était le seul vrai disciple de Jésus, par exemple, avec tout le sillage de croyances gnostiques qui s'en sont suivies.

chevy
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 452
Inscription : ven. 06 mars 2009, 0:12

Le mystere de Judas : quelques questions

Message non lupar chevy » mar. 08 juin 2010, 23:22

Bonjour à tout le monde. Je découvre ce forum interessant.
Moi, ce qui me fascine, c'est la personnalité de Judas, son rôle, ses réactions, ses décisions etc...
:arrow: Voilà un homme qui a cotoyé Jésus, qui l'a vu faire des miracles (marcher sur l'eau, transformer le vin en eau, multiplier les pains, guérir des malades, exorciser des possédés, ressusciter des morts) et qui l'a écouté pendant des mois : et pour autant, il n' pas cru en lui, au point de le livrer au Romains !! Comment est-ce concevable ???

:arrow: Je n'ai pas compris non plus pourquoi il fallait quelqu'un pour trahir Jesus, le désigner par un baiser : n'était-il pas connu et archi connu ? Présent partout, ayant ressuscité le fils du centurion etc... Il ne devait pas être un inconnu caché et à débusquer grâce à un traitre ?

:arrow: Et jésus qui savait tout, et qui savait que Judas allait le trahir : voilà encore un grand mystère pour moi

Avez vous des réponses et explications à tout cela ?
J'avoue ne connaitre de ma religion que ce que l'on apprend au catéchisme, sans plus d'approfondissements personnels :oops:

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4698
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Le mystere de Judas : quelques questions

Message non lupar gerardh » mar. 08 juin 2010, 23:51

__

Bonjour,

1°) Judas avait cotoyé Jésus mais il n'avait pas la vie; il n'avait pas la foi.

2°) Il fallait que les Ecritures qui prévoyaient cela fussent accomplies.

3°) Jésus, dans son amour, voulait accomplir la volonté de son Père, en mourrant sur la croix pour nous sauver.


________________

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2891
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Le mystere de Judas : quelques questions

Message non lupar ti'hamo » mer. 09 juin 2010, 0:18

. Certains avancent comme explication possible que Judas aurait "cru" en Jésus en tant que Messie, libérateur d'Israël... mais que, en étant resté à l'interprétation classique ou à la mode de son temps - un libérateur militaire, comme Israël en a connu dans son Histoire (cf l'Ancien testament), qui bouterait les romains hors de la Terre Promise et redonnerait à Israël sa gloire et son honneur, en quelque sorte -, soit il aurait été déçu, soit il aurait été tenté de "provoquer" un peu les événements, voire aurait cru devoir les provoquer.

C'est plausible, cela est à méditer, mais on ne peut rien affirmer de certain, étant donné le peu de faits dont on dispose.

. Jésus sait que Judas va le trahir, mais il le laisse libre de son acte. Il l'aime, comme les autres, il lui offre la même parole, le même amour, la même amitié.

. Judas n'est pas particulièrement nécessaire, effectivement. Cela dit, ceux qui ont juré la perte de Jésus semblent accueillir son aide avec satisfaction, donc en avoir besoin. Pourquoi, ça, je ne sais pas.
Mais Jésus lui-même leur fait la remarque : "chaque jour j'enseignais dans le Temple, et vous ne m'avez pas arrêté".



De tout ceci cependant quelques points sont à méditer tout particulièrement :
> À l'objection courante, justification du doute ou de l'incroyance, que c'était bien facile, pour les disciples, au temps de Jésus, de croire et d'être persuadés, mais que pour nous, à notre époque, Jésus ferait bien de se montrer un peu en chair et en os et d'accomplir quelques miracles pour que nous croyions,
l'exemple de Judas oppose un démenti formel : visiblement, le fait d'avoir Jésus sous les yeux, d'être même de ses intimes !, de le toucher, de lui parler, de constater de visu ses miracles, ne "fait" pas croire, ne "fait" pas le croyant, n'est pas suffisant pour déterminer à coup sûr la foi solide et inébranlable.
Le fondement même de la foi n'est donc de toute évidence pas seulement de croire à la réalité de Jésus et à ses miracles.

> Ami de Jésus, ayant bénéficié de son enseignement, de son amour, et pourtant traître qui livre son maître (et ami !) à la mort :
c'est donc chacun de nous, tout chrétien, qui peut être Judas. Amis de Jésus, nous voulons l'être ou en tout cas c'est ce que nous prétendons ; suivre son enseignement, c'est ce qu'on fait au catéchisme et à la Messe.
L'exemple de Judas nous rappelle donc que nous sommes aussi les plus susceptibles de le trahir.

> Ami de Jésus, donc, il livre son maître à la mort, pour une raison inconnue... mais peut être (comme on l'a évoqué) en pensant bien faire.
Là encore, c'est un rappel pour nous tous : toutes les fois que nous essayons d'accommoder Jésus à nos attentes, à lui donner un air plus conforme à nos désirs, ou plus conforme à l'esprit du temps, pour se sentir moins "en décalage", pour espérer apporter à ceux à qui on l'annonce un espoir un peu plus concret et parlant selon l'esprit du moment...

> Selon la tradition et l'enseignement de l'Église catholique, le plus grand et grave péché de Judas, ce pour quoi il est donné au catéchisme comme l'exemple à ne pas suivre, ça n'est PAS sa trahison. Car St Pierre aussi trahit.
Mais c'est son désespoir : avoir désespéré de la capacité de Jésus, de Dieu, à pardonner.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8193
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Le mystere de Judas : quelques questions

Message non lupar Raistlin » lun. 14 juin 2010, 14:35

Bonjour chevy,

Nulle part il n'est dit que Judas n'a pas cru en Jésus. Il fut simplement un traître qui, d'ailleurs, regretta sa faute. Pourquoi a-t-il fait ça ? D'aucuns pensent que c'est parce qu'il attendait un Messie royal et qu'il a voulu "provoquer" son avènement en le forçant à réagir face à la menace.

Pour ce qui est de la notoriété du Christ, il n'est pas du tout évident que les soldats en charge de l'arrêter l'avaient déjà vu de près et savaient précisément à quoi il ressemblait.

Enfin, oui, Jésus savait que Judas allait le trahir. Et pourtant il l'a choisi comme disciple. Très honnêtement, il s'agit ni plus ni moins ici que de chercher à sonder la volonté divine ce qui me paraît prétentieux et orgueilleux. Sachons reconnaître quand des choses nous dépassent et ne cherchons pas à violer les mystères de Dieu. De toute façon, Dieu ne révèle ses voies et ses desseins qu'aux humbles, les orgueilleux finissant toujours par chuter.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
DA95
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 410
Inscription : sam. 08 août 2009, 11:44

Re: Le mystere de Judas : quelques questions

Message non lupar DA95 » lun. 14 juin 2010, 14:49

Bonjour Chevy,

Moi je considère que nous avons ici en acte la mise en application du grand commandement. Jésus aime son prochain même et surtout celui qui le livre.

Cela nous dérange et on ne comprends pas pourquoi. Mais il est clair que tout homme, quelque soit son agir, est aimé de Dieu, Jésus nous le prouve avec Judas.

bien cordialement
"Amen, viens, Seigneur Jésus !" Ap 22,20

chevy
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 452
Inscription : ven. 06 mars 2009, 0:12

Re: Le mystere de Judas : quelques questions

Message non lupar chevy » lun. 14 juin 2010, 14:50

Pour ce qui est de la notoriété du Christ, il n'est pas du tout évident que les soldats en charge de l'arrêter l'avaient déjà vu de près et savaient précisément à quoi il ressemblait.
Vous faites erreur Raistlin (relisez vos Evangiles) : ce ne sont pas des soldats romains qui sont venus arreter Jesus mais des gardes des Grands Pretres ... (sauf si les Evangélistes se contredisent sur ce point)

Jesus lui même leur a dit (en substance) : vous m'avez vu tous les jours au Temple etc...

Ne cherchez pas à me prendre en défaut sur ma religion pendant 35 ans, s'il vous plait, vous qui êtes un adepte récent.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8193
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Le mystere de Judas : quelques questions

Message non lupar Raistlin » lun. 14 juin 2010, 14:59

Vous faites erreur Raistlin (relisez vos Evangiles) : ce ne sont pas des soldats romains qui sont venus arreter Jesus mais des gardes des Grands Pretres ... (sauf si les Evangélistes se contredisent sur ce point)
Soit, ce sont les soldats du temple. Et alors ? Pouvez-vous prouver qu'ils connaissaient parfaitement son visage ? Non. Pouvez-vous prouver que même s'ils connaissaient son visage, les Grands Prêtres n'ont pas préféré s'assurer qu'il n'y aurait aucune erreur ? Non.

Donc tout ce que nous pouvons dire à ce sujet ne rime à rien. Plutôt que d'essayer de prendre en défaut les Évangiles (c'est devenu votre jeu favori et c'est lassant), vous feriez mieux, comme le conseille Aristote, de partir du principe que l'auteur ne s'est pas trompé dans ce qu'il a voulu nous dire. Si donc Judas a du embrasser le Christ, c'est qu'il doit y avoir une explication. De fait, on peut en trouver. Est-ce que ça un intérêt ? Strictement aucun si ce n'est la polémique.
Ne cherchez pas à me prendre en défaut sur ma religion pendant 35 ans, s'il vous plait, vous qui êtes un adepte récent.
Bah, nous vous avons déjà pris en défaut sur vos raisonnements ineptes. Pourtant, vous "raisonnez" depuis plus longtemps que moi. ;)

En outre, j'ose avancer que les catholiques âgés connaissant mal leur foi ne sont pas rares. Dans ce domaine, la "jeunesse" de la foi ne change rien, seul le sérieux compte.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8387
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Le mystere de Judas : quelques questions

Message non lupar Cinci » lun. 14 juin 2010, 17:55

Pour te répondre, Chevy :

«Voilà un homme qui a cotoyé Jésus, qui l'a vu faire des miracles (marcher sur l'eau, transformer le vin en eau, multiplier les pains, guérir des malades, exorciser des possédés, ressusciter des morts) et qui l'a écouté pendant des mois : et pour autant, il n' pas cru en lui, au point de le livrer au Romains !! Comment est-ce concevable ???»

C'est concevable.

«Je n'ai pas compris non plus pourquoi il fallait quelqu'un pour trahir Jesus, le désigner par un baiser : n'était-il pas connu et archi connu ? Présent partout, ayant ressuscité le fils du centurion etc... Il ne devait pas être un inconnu caché et à débusquer grâce à un traitre ?»

Il me semble que l'explication existe déjà. La fameuse nécéssité ou volonté de mettre la main en douce sur ''le perturbateur'', sans créer d'alarme, tumulte et mouvement de résistance. Donc, l'utilisation d'une 'taupe'' avec Judas permet d'avoir accès à la cible en pleine nuit. L'anecdote concernant Judas est présentée comme une opportunité soudaine dont un pouvoir religieux en l'occurence aura su se saisir; qu'une manip' d'occasion.

« Et jésus qui savait tout, et qui savait que Judas allait le trahir : voilà encore un grand mystère pour moi»

Mystère ?

Le terme est peut-être un peu fort, ou sinon c'est quitte à vouloir l'employer par rapport au mystère de l'iniquité pouvant parfois se rencontrer ici et là. On comprend que le Christ aura laisser agir Judas comme ce dernier le voulait de son côté, ne faisant que le renvoyer à l'état de son propre coeur. En fait, c'est Jésus qui choisi le moment où il ne se défilera pas devant le jugement des hommes et pour s'en remettre plutôt au Père. Il reconnaît en quoi le temps est venu.

On ne sait absolument pas de quelle contexture interne pouvait être fait la trahison de Judas. Qu'un Judas lui-même pouvait fort bien comme ''ne pas trop bien le savoir'', comme lui le premier à l'ignorer réellement.

:(
La liberté c'est quoi au juste ? Un être libre est une personne capable de dominer ses passions et de toujours choisir le bien. La nature humaine est toujours en lutte avec ses tendances nommées : orgueil, envie, colère, gloutonnerie, luxure, avarice, paresse. Si une personne réussit à les surmonter, elle est libre. Sinon, elle est esclave de ses penchants et elle ne peut posséder la joie et la paix.


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Briscard