Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2686
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Cgs » mar. 12 mai 2009, 12:18

Bonjour,

Permettez-moi de préciser quelque chose d'important qui me vient en vous lisant. Communier seulement au corps du Christ n'est pas une "demi-communion", on communie pleinement en Christ, même sous la seule espèce du Corps du Christ. Communier en plus au sang du Christ permet simplement de signifier de façon plus explicite la Sainte Cène.

Vous avez raison, dans nos sociétés modernes, nous perdons un peu la notion de sacrifice. La Sainte Eucharistie nous le rappelle. Pour répondre à votre question, la Sainte Eucharistie nous fait participer au sacrifice universel du Christ qui s'est livré pour nous. Je le vois comme un moyen d'accepter Dieu en soi, d'accepter qu'il s'est incarné dans notre chair, pour nous sauvez dans son Amour incommensurable.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Pneumatis » mar. 12 mai 2009, 12:28

Communier seulement au corps du Christ n'est pas une "demie-communion", on communie pleinement en Christ, même sous la seule espèce du Corps du Christ. Communier en plus au sang du Christ permet simplement de signifier de façon plus explicite la Sainte Cène.
C'est effectivement comme cela que je l'entendais : la communion est bien pleine et entière en effet, et en me relisant je me dis que vous faites très bien de le préciser. Ce que je voulais dire c'est que les fruits de la grâce, ceux-là même que portent nos vies, sont marqués plus par l'aspect "corps/parole" ou par l'aspect "sang/mort-sacrifice", chacun selon l'espèce correspondante.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Olivier JC » mer. 27 mai 2009, 23:43

Bonsoir,

De fait, c'est (comme pour beaucoup de choses en Liturgie, au demeurant) pour des questions pratiques que l'on en est venu à ne proposer la communion qu'au Corps du Christ.

La justification théologique (comme souvent, là encore) est venue plus tard, et a été solennellement définie par le Concile de Trente (merci S. Thomas) : puisque c'est le Christ en son état glorieux qui est rendu présent, le Corps n'est pas séparé du Sang et réciproquement, de sorte que communier au Corps, c'est dans le même temps communier au Sang et réciproquement.

Encore que la seule communion au Sang du Christ n'est permise par les normes liturgiques que s'il y a impossibilité de communier au Corps (cas d'allergie au gluten, par exemple, encore que des normes ont été édictées dans ce cas précis pour autoriser l'utilisation d'un pain très allégé au gluten).

Toujours est-il que la communion sous les deux espèces permet de réaliser plus pleinement le signe, puisque s'il y a Corps et Sang, c'est bien pour signifier que l'Eucharistie est le sacrement du sacrifice de la Croix. Mais du point de vue purement spirituel, il n'y a aucune différence entre communier au seul Corps ou communier sous les deux espèces.

Quant à savoir si le Christ est en colère lorsqu'une personne trempe lui-même l'hostie consacrée dans le calice, il est bien évident que celui qui le fait tout en sachant que c'est strictement interdit par les normes liturgiques (ce qui est le cas de tous ceux qui auront lu ce fil :) ) commet un péché. La volonté de l'Eglise n'est certes pas la volonté de Dieu, mais la volonté de Dieu est que nous obéissions à la volonté de l'Eglise (même si elle a tort, d'ailleurs, bien des saints pourront vous en parler...)

+
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

Avatar de l’utilisateur
Zvjezdana62
Senator
Senator
Messages : 601
Inscription : mar. 05 août 2008, 23:23

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Zvjezdana62 » jeu. 04 juin 2009, 15:01

J’y crois aussi que la question d’hygiène est une raison importante parce que dans mon enfance on le faisait (boire à la coupe). Aujourd’hui beaucoup de gens se posent la question si même faire le signe de croix avec l’eau bénite ou tout le monde met les mains n’emporte certain risque de contagion. Un prêtre a même soulevé la question en disant que ces peurs sont un peu exagérées parce que l’eau bénite on ne la boit pas et on ne touche pas le visage et la bouche avec.
"Invoque-moi, je te répondrai, je te révélerai de grandes choses, des choses inaccessibles que tu ne connais pas."

Jérémie, 33, 3

antoine93
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : mar. 19 août 2008, 12:30

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar antoine93 » dim. 07 juin 2009, 12:01

De toute façon, il y a la concommitence, qui fait que dans le pain, il y a Corps, Sang, Ame, et Divinité de Jésus-Christ.

Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Olivier JC » mar. 09 juin 2009, 20:50

J’y crois aussi que la question d’hygiène est une raison importante parce que dans mon enfance on le faisait (boire à la coupe). Aujourd’hui beaucoup de gens se posent la question si même faire le signe de croix avec l’eau bénite ou tout le monde met les mains n’emporte certain risque de contagion. Un prêtre a même soulevé la question en disant que ces peurs sont un peu exagérées parce que l’eau bénite on ne la boit pas et on ne touche pas le visage et la bouche avec.
Bonsoir,

En réalité, la question de l'hygiène n'a probablement joué aucun rôle dans le fait que la communion au Sang soit tombée en désuétude. Le coût du vin, ainsi que le caractère peu pratique de proposer la communion au Sang sont bien plutôt la cause.

N'oublions pas que l'obsession hygiéniste est tout de même assez récente !

+
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

Avatar de l’utilisateur
Zvjezdana62
Senator
Senator
Messages : 601
Inscription : mar. 05 août 2008, 23:23

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Zvjezdana62 » mer. 10 juin 2009, 18:09

Le coût du vin, ainsi que le caractère peu pratique de proposer la communion au Sang sont bien plutôt la cause.
Mais ce vin est très dilué avec l’eau et après on en prend très peu, seulement une goute ou deux. Alors le coût du vin ne devrait pas être la raison je pense.

Quant au caractère peu pratique de proposer la communion au Sang je dois avouer que je ne comprends pas de quoi s’agit-il. Si vous pourriez me l’expliquer s.v.p. ?
"Invoque-moi, je te répondrai, je te révélerai de grandes choses, des choses inaccessibles que tu ne connais pas."

Jérémie, 33, 3

Brice
Censor
Censor
Messages : 55
Inscription : jeu. 26 mars 2009, 0:25

communion sous les deux espèces?

Message non lupar Brice » mer. 05 août 2009, 19:34

Merci de me renseigner, pourquoi ne communions nous pas systématiquement sous les deux espèces? Je vais le jeudi midi à Notre Dame de Pentecôte (au passage l'architecture moderne vaut le déplacement) et nous communion en général sous les deux espèces. Pour des raisons de commodités on trempe l'hostie dans le vin. Et bien cela renforce le sentiment de communion, de fidélité à la cène!
Je ne comprend donc pas pourquoi la plus part du temps dans les autres églises ce n'est pas le cas, est-ce qu'il y a une raison particulière?

merci de votre aide
Dernière édition par le bon Seb le mer. 05 août 2009, 19:40, édité 1 fois.
Raison : orthographe !

*Anne*
Ædilis
Ædilis
Messages : 20
Inscription : dim. 02 août 2009, 21:52

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar *Anne* » jeu. 06 août 2009, 15:19

Il y a aussi le risque lié à la présence d'alcool, dont on avait aucune idée il y a encore pas longtemps : feriez-vous boire du vin à un enfant qui vient de faire sa communion, donc qui est très jeune ? Une femme enceinte doit-elle prendre le risque de boire de l'alcool au nom de la Communion en sachant les risques qu'elle fait prendre à son bébé ?

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Invité » dim. 09 août 2009, 19:35

Bonjour frère et merci pour ta question.
J'y ai plusieurs fois pensé et les mêmes raisons ont toujours
été avancées dans nos différentes églises.
Pour ma part (je ne sais si cela se fera encore), je souhaite qu'un jour vienne où nous, laics, pourrons également communier en permanence au Corps et Sang de notre Seigneur. ( C'est un enseignement qu'il nous a laissé avant de partir).


Bien à vous


Caroline

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Olivier C » ven. 14 août 2009, 1:11

Dans la mesure où la communion au sang du Christ n'est possible, d'un point de vue logistique, que quand le nombre des fidèles est faible et que leur foi est éprouvée (pour éviter les risques de profanation) le jour où tout le monde pourra communier au sang du Christ cela voudra dire soit qu'il n'y aura plus personne à la messe soit qu'on sera sorti de la crise des vocations au point d'avoir au moins 50 prêtres par clocher !
Je suis assez d'accord avec ceci pour avoir assisté à des comportements déplorables lors d'un Jeudi Saint. J'étais séminariste à l'époque (j'ai abandonné depuis) et malheureusement le prêtre de ma paroisse autorisait la communion par intinction à l'initiative du fidèle, ce qui est interdit par la circulaire Redemptionis Sacramentum (§ 103-104) car cela revient à signifier que l'on se communie soit même, or nous recevons toujours les sacrements d'un autre. Eh bien en plus de cela j'ai assisté à des comportements choquants. Par exemple j'ai vu une personne pourtant âgée (et donc sensée avoir un minimum de connaissance sur sa foi) et a priori saine d'esprit vouloir se signer avec le Sang du Christ en trempant ses doigts dans le calice ! Par réflexe j'ai juste eu le temps de lui rattraper les doigts avec le corporal avant qu'ils n'atteignent son front.

Il faut vraiment préparer les gens à l'avance si l'on veut développer ce genre de pratique. D'ailleurs il est très facile de juger de la préparation d'une paroisse : le comportement respectueux ou non envers l'eucharistie lors d'une communion "classique" se retrouvera dans la même proportion lors d'une communion au Corps et au Sang du Christ.

Pour un aspect pratique (et pour satisfaire aux exigences d'hygiène, quand vous passez après 20 mamies crachotant dans le calice... si, si, je l'ai vu !) le mieux serait de communier par intinction à l'initiative du prêtre qui, trempant l'hostie dans le Sang du Christ, nous la donnerait donc sur la langue. Mais vous comprenez qu'à cause de ce dernier point on ne peut pas proposer cela dans toutes les paroisses, les gens résistants beaucoup à la communion sur la langue...

De toute manière cette possibilité de communion sous les deux espèces n'est intéressantes pour la communauté chrétienne que dans la mesure où les paroissiens respectant déjà l'eucharistie de manière satisfaisante, sinon quel intérêt de creuser plus loin la signification liturgique par une pratique hermétique pour le plus grand nombre ?

La signification de cette pratique liturgique peut décevoir certains sur un plan intellectuel : elle se pratique « afin de manifester aux fidèles plus clairement la plénitude du banquet eucharistique » (Redemptionis Sacramentum, § 100).

Fraternellement.
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Harfang » ven. 29 janv. 2010, 20:24

Bonjour,

En semaine je vais parfois, quand j'ai le temps, au couvent des dominicains où la messe est célébrée selon la FORM et là bas on peut aussi communier au sang du Christ sauf que je me demande si, vu la manière dont cela se fait, ça ne revient pas à s'administrer soit-même le sacrement : c'est un des frères qui nous tend le calice auquel on boit directement, est-ce très orthodoxe comme façon de faire ?

Ah et aussi... quand on reçoit l'hostie dans la main et qu'on la porte à la bouche, ça aussi, ne serait-ce pas une manière de s'administrer le sacrement soit même, ce qui est interdit... ? :incertain:
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Laurent L. » ven. 29 janv. 2010, 23:13

C'est autorisé... :|
160.

Le prêtre prend alors la patène ou le ciboire, et s’avance vers les communiants, qui approchent ordinairement en procession.

Il n’est pas permis aux fidèles de prendre eux-mêmes le Pain consacré ou le saint Calice, et encore moins de se les transmettre de main en main. Les fidèles communient à genoux ou debout, selon les normes établies par la Conférence des Évêques. Toutefois, lorsqu’ils communient debout, il est recommandé qu’avant de recevoir le Sacrement ils fassent le geste de respect établi par ces mêmes normes.
161.

Si la Communion est donnée seulement sous l’espèce du pain, le prêtre montre à chacun l’Hostie en l’élevant légèrement et dit : Corpus Christi. Le communiant répond : Amen, et reçoit le Sacrement dans la bouche ou bien, là où c’est permis, dans la main, selon son choix. Dès qu’un communiant a reçu la sainte Hostie, il la consomme aussitôt et intégralement.

Si la Communion est donnée sous les deux espèces, on observe le rite décrit en son lieu (cf. nn. 284-287).


286.

Si la communion au Sang se fait en buvant directement au calice, le communiant, après avoir reçu le Corps du Christ, se rend vers le ministre du calice et se tient devant lui. Le ministre dit : Sanguis Christi ; le communiant répond : Amen, et le ministre lui tend le calice, que le communiant approche de la bouche avec ses propres mains. Le communiant boit un peu au calice, le rend au ministre et se retire ; le ministre essuie le bord du calice avec le purificatoire.
286.

Si Communio Sanguinis fit bibendo e calice, communicandus postquam Corpus Christi accepit, transit ad calicis ministrum et stat coram eo. Minister dicit : Sanguis Christi ; communicandus respondet : Amen, et minister porrigit ei calicem, quem communicandus ipse manibus suis ori admovet. Communicandus paulum e calice bibit, eum ministro restituit et recedit ; minister autem labrum calicis purificatorio abstergit.
287.

Si la communion au calice se fait par intinction, le communiant, tenant le plateau au-dessous de la bouche, s’approche du prêtre, qui tient le vase contenant les saintes Parcelles, ayant à son côté le ministre qui porte le calice. Le prêtre prend une Hostie, en trempe une partie dans le calice, et, en la montrant, dit : Corpus et Sanguis Christi ; le communiant répond Amen, reçoit du prêtre le Sacrement dans la bouche, et ensuite se retire.
287.

Si Communio calicis fit per intinctionem, communicandus, patinam sub ore tenens, accedit ad sacerdotem, qui vas cum sacris particulis tenet et ad cuius latus sistit minister qui calicem sustinet. Sacerdos hostiam accipit, partem eius in calicem intingit et eam ostendendo dicit : Corpus et Sanguis Christi ; communicandus respondet : Amen, a sacerdote Sacramentum ore recipit, ac postea recedit.
Quelques précisions sur la communion :
- 92 - Tout fidèle a toujours le droit de recevoir, selon son choix, la sainte communion dans la bouche.[178] Si un communiant désire recevoir le Sacrement dans la main, dans les régions où la Conférence des Évêques le permet, avec la confirmation du Siège Apostolique, on peut lui donner la sainte hostie. Cependant, il faut veiller attentivement dans ce cas à ce que l’hostie soit consommée aussitôt par le communiant devant le ministre, pour que personne ne s’éloigne avec les espèces eucharistiques dans la main. S’il y a un risque de profanation, la sainte Communion ne doit pas être donnée dans la main des fidèles.[179]

- 93 - Il faut maintenir l’usage du plateau pour la Communion des fidèles, afin d’éviter que la sainte hostie, ou quelque fragment, ne tombe à terre.[180]

- 94 - Il n’est pas permis aux fidèles de «prendre eux-mêmes la sainte hostie ou le saint calice, encore moins de se les transmettre de main en main».[181] De plus, à ce sujet, il faut faire cesser l’abus suivant : pendant la Messe de leur mariage, il arrive que les époux se donnent réciproquement la sainte Communion.

- 95 - Le fidèle laïc «qui a déjà reçu la très sainte Eucharistie, peut la recevoir à nouveau le même jour, mais seulement lors d’une célébration eucharistique à laquelle il participe, restant sauves les dispositions du can. 921 § 2».[182]
Ainsi, l'Église considère que recevoir l'hostie ou le calice en main ne revient pas à les prendre...

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Harfang » sam. 30 janv. 2010, 0:10

C'est autorisé... :|
Je sais bien, oui, je demandais seulement des précisions, ce que j'ai obtenu, merci beaucoup !


Cependant, je me rappelle avoir vu des messes où l'on trempait soit-même l'hostie dans le calice...
Dernière édition par Harfang le dim. 31 janv. 2010, 19:42, édité 1 fois.
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Pourquoi seul le prêtre boit le vin à la sainte cène ?

Message non lupar Olivier C » sam. 30 janv. 2010, 13:46

Cependant, je me rappelle avoir vu des messes où l'on trempait soit-même l'hostie dans le calice...
Je confirme tes dires. Mais il faut savoir que cette attitude est illégitime et réprouvée vivement par le magistère, d'où la production de Redemptionis Sacramentum, afin de faire comprendre que l’attitude essentielle à avoir devant le sacrement de communion est une attitude d’accueil (d’où la conclusion de Laurent : on ne se communie pas soit-même).

Malheureusement cette lettre n’est souvent pas reçue, quand elle n’est pas tout bonnement ignorée, et cet état d’esprit – pas très humble de mon point de vue - contribue à obscurcir la signification de ce sacrement.

Bien à toi. Olivier C
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit