Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar Invité » mar. 21 avr. 2009, 21:22

Bonjour,

j'étais très occupée ces derniers temps et j'avais perdue l'adresse du fameux forum !!

je vais répondre aux questions, comme l'a bien souligné le bon Seb, j'ai été bien blessée pour en arriver là !!

J'ai vécu auprès d'une famille de cathos (grand-mère et mère prof de caté, et messe tous les dimanches avec la famille! ). Comme je suis malentendante depuis la naissance, je ne comprenais pas grand'chose à la messe et particulièrement au sermon ! A 16-17 ans, j'ai fini par remonter directement à la source : le curé de la paroisse ! Hélàs... c'est celui que les jeunes filles naïves ne devaient jamais rencontrer : un pédophile !! (lui en avait presque 40!!)

J'ai décampé mais trop tard, le mal était fait et j'étais salie ... 7 ans plus tard, j'ai porté plainte suite à une grosse dépression (j'étais partie très loin de cette paroisse, mais à chaque fois que je revenais dans ma famille, j'étais malade, particulièrement durant les fêtes religieuses !!).
Hélàs, j'ai eu un non-lieu ! (allez savoir comment "il" a échappé à la taule !! ) Bien évidemment l'Eglise l'a repêché et mis dans une paroisse à 50km de ma famille, et en septembre dernier, il a réussi à se faire muter à même pas 10 bornes et vient narguer ma mère (qui travaille à l'église!). Je lui ai envoyé un courrier pour lui dire ce que j'en pensais de son attitude et lui interdire de s'approcher de ma chère maman ! (même si elle sait se défendre...)

L'évêque a eu vent de ce courrier (faut dire que la lettre était assez virulente ! ) et a proposé d'ouvrir un dialogue entre moi et lui. Pleine d'espoir, je lui ai donc envoyé une lettre lui expliquant ma souffrance provoquée par cette injustice et mon regard sur l'église (que j'ai trouvé fort hypocrite), et que je ne pouvais même plus concilier famille et fêtes religieuses tant cela me rendait malade (sympa les chocolats de pâk toute seule et la dinde en solo !! ).

Et voilà que l'évêque me répond, qu'avec le non-lieu, il a remis le curé dans la paroisse qu'il voulait !

J'ai trouvé révoltant, non seulement sa réponse de "je m'en foutiste", mais qu'en plus les pédophiles gardent leurs fonctions dans l'église !! alors que moi, victime et sans doute pas la seule, j'ai qu'à me démerder ...

Voilà pourquoi je souhaite me faire apostasier, ou débaptiser, ou quoi ce que soit pour leur montrer que je m'oppose à l'injustice, l'hypocrisie, et à l'évêque de ma paroisse d'origine.

J'espère avoir donné mes raisons, et je demande à nouveau : comment montrer clairement qu'on est en désaccord avec l'Eglise ?? J'ai pensé à l'apostasie... Mais je souhaite connaître les conséquences (notamment pour ma famille..) car sur google y'a pas !! (ou alors j'ai mal cherché...)


A bientôt !

Avatar de l’utilisateur
SweetieLoLy
Quæstor
Quæstor
Messages : 292
Inscription : mar. 21 avr. 2009, 23:19
Localisation : dijon
Contact :

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar SweetieLoLy » mer. 22 avr. 2009, 0:50

:( c'est dommage d'en arriver à de tels actes "extremes", meme si je respecte vos decisions pas de soucis! ;)
mais ça a un coté si definitif comme une sorte de divorce, ça me fait un peu de peine.. :cry:

pourquoi ne pas prendre plutot un peu de recul...quelque mois, quelques années...le temps que il faut tout simplement,pour reflechir y penser, peut etre oublier tout simplement quelque temps et y revenir...qui sait comment les choses peuvent evoluer? :)
je ne suis pas baptisé, non chretienne encore moin pratiquante donc je dit peut etre d'enorme sottises et je m'en excuse si tel est le cas :oops:
mais dans la vie que ça soit spirituel ou non..on peut etre faché, etre en desacord...mais doit on toujours rompre de façon si categorique? :cry:

rien n'est jamais simple... :oops:

je dit ça juste pour eventuellement vous faire comprendre de ne pas faire un acte, même symbolique, peut etre dicté par une grave deception ou une colere que vous pourriez regretter plus tard,comme je dit..qui sait ce que l'avenir nous reserve?qui sait comment les choses vont evoluer?

bises et courage! :ciao:

Avatar de l’utilisateur
Gemma
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : sam. 13 déc. 2008, 12:29

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar Gemma » mer. 22 avr. 2009, 11:21

Hé là !
Mais les sacrements c'est pas comme des abonnements !! C'est comme le sacerdoce. Si l'être humain est capable de détruire un papier ou de se dire qu'il en a fini avec l'engagement qu'il avait pris aux yeux des Hommes, il n'est pas question pour Dieu de jouer à la mémoire courte ou au zapping ! ON voit souvent dans les films qu'un pacte avec le Démon est impossible à détruire.. ce n'est pas sérieux, mais si c'est vrai alors, imaginez un pacte avec Dieu !! ON ne risque pas de pouvoir l'effacer, même avec le karscher !

Un prêtre qui se défroque, un fidèle qui tue quelqu'un après la Communion, un baptisé qui se débaptise c'est pareil !
Le prêtre continue d'être revêtu du sacerdoce aux yeux de Dieu lorsqu'il couche avec une femme. on ne s'en débarrasse pas comme ça. Le baptême demeure quand même aussi à Ses yeux. Le divorcé reste aussi marié à sa première épouse aux yeux du Très-Haut. L'assassin fait ça avec Jésus dans l'âme... Tous ils pêcheront gravement, le défroqué avec son sacerdoce, le débaptisé avec son baptême etc...

Alors faites ce que vous voulez mais considérez bien le regard divin sur vous, et Jésus qui pleure de vous voir faire ça, quelles que soient vos raisons.

"Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas digne du Royaume de Dieu."

Qu'il vous soit fait miséricorde ! puissiez-vous ne pas être un simple touriste sur le chemin de la Vie Spirituelle.

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1604
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar Hélène » mer. 22 avr. 2009, 13:34

Bonjour Touriste,

Votre histoire est bien triste et bouleversante. Sachez que l'Église condamne tout acte de pédophilie et que ce prêtre (si j'ai bien compris votre histoire... mais je ne suis pas sûre) ni même cet évêque ne représentent pas l'Église à eux seuls encore moins l'enseignement de Jésus-Christ. L'Église ce n'est pas cela. Le Baptême ne se réduit pas à votre expérience malheureuse à l'intérieure de l'Église.

Avant de faire un acte que vous pourriez regretter, je vous invite à faire une démarche de guérison intérieure qui pourra vous conduire au pardon pour les malheureux pauvres pécheurs qui vous ont fait du mal. Comme j'aimerais trouver des mots intelligents pour vous exprimer toute la douleur de l'Église, qui est le Corps du Christ - donc chacun de nous ses membres qui en sommes atteints - pour vos blessures et le péché de celui qui vous a fait du mal. C'est en fait le Christ au bout du compte qui est transpercé par ce mal. Déchiré par les péchés des uns qui sont supposés conduire ses brebis à bon port, déchiré par les blessures de ses enfants qui s'éloignent faute d'avoir trouvé un réconfort et une oreille attentive. La justice exige que le coupable soit reconnu et la victime a besoin d'entendre cette sentence pour pouvoir passer à l'étape de la guérison... mais hélas, le processus à été saboté.

J'ai seulement envie de vous dire dans les larmes : Pardon... pardon...

Je vous invite, si vous le désirez, à venir un peu sur le forum et apprendre que l'Église, la foi catholique, ce n'est pas ce que vous avez vécu et que le Baptême est le plus beau des cadeaux que nous puissions recevoir car c'est le don de Dieu... Même si ce don a été terni par des blessures, par le péché. Cela n'arrêtera jamais la grâce de Dieu et sa Lumière de luire dans les ténèbres si vous décidez de demeurer dans son Amour. Je vous assure que le Seigneur et l'Église n'approuvent en rien ces péchés...mais Il appelle sans cesse à renouveler le Pardon. Cela peut prendre du temps (toute une vie s'il le faut) mais cela en vaut la peine. Le Pardon libère. La colère et la révolte non.

Bien cordialement,
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

étudiant
Barbarus
Barbarus

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar étudiant » mer. 22 avr. 2009, 15:25

Je suis d'accord avec vous Hélène.

L'Eglise Catholique est le Corps Mystique du Christ. Saches que tout ce qui est mauvais vient du malin et non pas du Chrit.C'est le malin qui veut détruire L'Eglise Catholque et détourner les brébis du droit chemin.

Si tu quittes l'Eglise Catholique, tu deviens athée.
C'est ton choix à toi donc je ne vois pas trop de conséquences négatives pour tes proches une fois le pélerinage terrestre finis.J'espère qu'ils sont au courent de ta décision et qu'ils ne t'encouragent pas pour le faire...j'espère bien qu'ils font le contraire.

"Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu, pour qu'il vous élève quand le jugement viendra. Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, puisqu'il s'occupe de vous. Soyez sobres, soyez vigilants : votre adversaire, le démon, comme un lion qui rugit, va et vient, à la recherche de sa proie. Résistez-lui avec la force de la foi, car vous savez que tous vos frères, de par le monde, sont en butte aux mêmes souffrances. Dieu, qui donne toute grâce, lui qui vous a appelés dans le Christ à sa gloire éternelle, vous rétablira, après que vous aurez souffert un peu de temps ; il vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. A lui la puissance pour tous les siècles. Amen."

Au lieu de te débatiser, parles à Dieu coeur à coeur en lui disant qu'il avait promis de s'occuper de nous et de nos soucis et que tu as besoin d'aide et qu'il n'y a que lui qui peut t'aider et que tu n'as plus de forces pour te battre, choisis des psaumes qui expriment ta souffrance il y en a pas mal , viens ce samedi à la messe ( pas dans l'Eglise où il y a ce pédophile ) , écoutes bien la lecture de la première lettre de saint Pierre Apôtre ;)

Courage et patience ( il faut persévérer dans ta prière et avoir confiance en Dieu)

:)

Avatar de l’utilisateur
Dúbida
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 418
Inscription : sam. 04 oct. 2008, 15:06

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar Dúbida » mer. 22 avr. 2009, 20:24

étudiant a écrit :Si tu quittes l'Eglise Catholique, tu deviens athée.
Je n'irais pas jusque là : un protestant/musulman/hindouiste... n'est, de fait, pas catholique, mais pas athée pour autant non plus !

Harald
Censor
Censor
Messages : 61
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 22:24

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar Harald » mer. 22 avr. 2009, 21:29

Mais euh le curé n'est pas censé se faire "décuriser" ?

Sinon il est vrai que ça ne représente pas l'Église ou le catholicisme, même si c'est compréhensible que ça ait provoqué un choc chez vous, ceux qui vous disent de ne rien faire à la légère semblent êtres de bon conseil, bien que ce soit difficile de se mettre à votre place.

Bon courage cependant quoi que vous fassiez.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8199
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar Raistlin » jeu. 23 avr. 2009, 11:38

Chère Touriste,

Croyez bien que je compatis à la souffrance que vous a causée ce prêtre pédophile (ainsi que son évêque). L'Eglise est sainte mais les hommes qui la composent restent pécheurs, et parfois de très grands pécheurs.

Votre geste semble être le résultat d'une très grande souffrance, surtout en raison d'une apparente complaisance de la hiérarchie de l'Eglise, ou du moins d'un certain "je-m'en-foutisme" comme vous dites. Et votre colère est non seulement compréhensible mais aussi légitime.

Pourtant, j'aimerais vous inviter à essayer de voir plus loin. L'Eglise est avant tout le peuple de Dieu et l'épouse du Christ. En cela, elle est sainte et belle. Elle éduque, elle s'occupe des petits et des plus faibles, elle transmet une foi authentique et vraie, elle conduit les Hommes au Salut. Il y aura toujours parmi elle des brebis "galeuses", mais c'est aussi le rôle de l'Eglise de les porter.
J'aimerais que vous pensiez à Padre Pio, canonisé en 2002. Voilà un saint homme (prêtre et franciscain) qui fut persécuté à plusieurs reprises - et durement - par la hiérarchie de l'Eglise, et qui ne cessa jamais d'aimer l'Eglise. Dans sa vie est manifesté à mon sens le mystère de l'Eglise : à la fois sainte et composée de pécheurs. Ce que je veux vous faire comprendre, c'est qu'on peut aimer l'Eglise même lorsque certains de ses membres se montrent injustes et peu dignes de leur baptême. Je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire mais c'est pourtant la voie que Jésus a lui-même emprunté : celle du pardon et de l'amour, même au milieu de la persécution et de la souffrance.

Si, en ce qui vous concerne, une prise de distance avec l'Eglise est compréhensible, je ne peux que vous déconseiller d'apostasier votre foi (je peux me tromper mais je pense que votre rejet porte plus sur l'Eglise elle-même que sur la foi en Jésus-Christ). Je crois qu'il ne faut pas oublier les paroles de Notre Seigneur : « Celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est aux Cieux ». (Matth, 10 33)

Je prierai pour vous et pour que Dieu vous soulage de votre souffrance.

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

étudiant
Barbarus
Barbarus

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar étudiant » jeu. 23 avr. 2009, 22:54

Dúbida a écrit :
étudiant a écrit :Si tu quittes l'Eglise Catholique, tu deviens athée.
Je n'irais pas jusque là : un protestant/musulman/hindouiste... n'est, de fait, pas catholique, mais pas athée pour autant non plus !
La personne en question ne veut pas quitter l'Eglise Catholique pour une autre religion mais pour être sans religion...

sinon je dis quoi ?...païenne :s ( Wiktionnaire : Il se dit principalement par opposition à Chrétien )

Je n'ai pas dit que les protestants et les musulmans étaient des athés.

Avatar de l’utilisateur
Dúbida
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 418
Inscription : sam. 04 oct. 2008, 15:06

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar Dúbida » ven. 24 avr. 2009, 18:22

Effectivement, autant pour moi, je croyais que vous parliez en général.

Avatar de l’utilisateur
Héloïse
Quæstor
Quæstor
Messages : 261
Inscription : mer. 18 févr. 2009, 10:47

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar Héloïse » ven. 01 mai 2009, 18:47

Question de candide peut-être : puisque le baptème est un don qui ne peut pas être retiré (quelle chance finalement que cette éternité là !), alors pourquoi l'Eglise donne -t-elle cette possibilité administrative ?

Plutôt que ce dé-baptème, ne devrait-on pas parler de "radiation des registres" ?

C'est terrible ces demandes largement reliées par des médias aussi avides de nouvelles négatives et destructrices que mal informés.
C'est aussi l'épreuve du feu qui est destinée à nous affiner et à devenir meilleurs. Il faut voir le côté positif :fleur:

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar steph » ven. 01 mai 2009, 22:00

pourquoi l'Eglise donne -t-elle cette possibilité administrative ?
Justement, elle ne la donne pas, comme les réponses précédentes l'indiquent...
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

kjrjhg
Barbarus
Barbarus

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar kjrjhg » ven. 08 mai 2009, 16:46

pourquoi l'Eglise donne -t-elle cette possibilité administrative ?
Parce que c'est la loi, tout simplement.
Le fait de croire en une religion et de se dire prêtre ne donne pas le droit d'ignorer la loi française.
De ce fait, si quelqu'un demande à être radié des registres, personne ne peut légalement s'y opposer du moment que le demandeur justifie de son identité et qu'il est majeur ou tuteur de la personne qu'il veut radier.

Mais attention : il existe deux niveaux dans cette procédure !
Habituellement, l'Eglise traite cette demande en ajoutant "a renié son baptême le ..." sur les registres, ce qui est accepté par la majorité des demandeurs.
En principe, cependant, un apostat peut porter plainte contre l'évêché s'il reçoit cette réponse alors qu'il a demandé à être RETIRE des listes. D'après la loi, quand on demande à être rayé (mais ce n'est valable que si la demande parle de retrait et non d'ajouter "a renié son baptême"), les documents doivent être détruits (manuscrits et données informatiques). S'ils comportent des informations sur d'autres personnes (donc principalement les manuscrits du genre liste de noms), il reste la possibilité de rendre illisible les informations à caractère personnel (ou recopier les infos sur ceux qui ne veulent pas quitter la religion avant de détruire l'original bien sûr).

Cet acte, d'un point de vue administratif, efface le baptême puisqu'il n'en existe plus aucune trace écrite. On est donc considéré aux yeux de la loi comme athée.
C'est un démarche plus ou moins simple (certains sont rayés rapidement et sans problème, d'autres se font insulter et les curés refusent de procéder tant qu'ils n'ont pas le couteau sous la gorge), qui doit obligatoirement être acceptée (cette décision ne concerne que le demandeur, pas des curés à qui ça plait pas), et qui est censée être entièrement gratuite (disposition de la loi 78-17 du 6/01/1978, appelée "Loi Informatique et Liberté").

Mais cet acte n'a de valeur qu'aux yeux de la loi, donc il n'est valable que pour un athée (Dieu n'existe pas donc le baptême n'est qu'une connerie sans signification) ou quelqu'un qui veut se convertir à une autre religion (j'suis plus catho donc j'ai rien à foutre de vos conneries d'enfer et de toute façon c'est le judaïsme / l'islam / autre qui est dans le vrai).
Il est également employé par les catholiques pour montrer leur désaccord avec les positions de l'Eglise, mais l'apostasie est considérée comme pêché mortel (donc à éviter pour un catholique qui veut juste montrer son désaccord).

En principe si l'apostat décide de revenir, il n'est pas rebaptisé puisqu'il l'a déjà été. Mais si aucune trace ne subsiste, difficile de prouver qu'on a déjà été baptisé.

Au niveau des conséquences :
L'apostat, s'il a fait le travail jusqu'au bout (et par extension s'il a commencé la procédure) n'est plus catholique aux yeux de l'Eglise, donc plus de certificat de baptême, pas de funérailles à l'église, ... Enfin
En revanche, il est rare qu'il rencontre des difficultés à se marier à l'église.

Comme tu sembles toujours croyante, je ne pense pas que ce soit la solution idéale pour toi. Je suis désolé de ce qui t'arrive, mais je ne pense pas que renier ta foi soit la meilleur solution. Peut-être un prêtre normal ou un psy pourra-t-il t'aider à surmonter cette épreuve ? Sinon, j'avoue ne pas savoir comment t'aider...

Après, tu es libre de choisir.
Si tu veux toujours faire acte d'apostasie, c'est ton choix et je le respecte.

En espérant avoir répondu au mieux a tes attentes...

kjrjhg
Barbarus
Barbarus

Re: Se faire débaptiser .... comment ? et quelles conséquences??

Message non lupar kjrjhg » ven. 08 mai 2009, 22:22

La loi obligerait l'Eglise a l'inscrire dans le registre ? Puisqu'il n'y a aucune différence entre cela et "a renié son baptême".
Je n'ai pas dit cela, cependant, d'après la loi française, l'Eglise a l'obligation de conserver à jour certaines informations.
Si une personne demande à modifier son adresse, sa date de naissance, ou à être radié, l'Eglise ne peut s'y opposer.
Après, il y a des limites acceptées de tous. Rien n'oblige l'Eglise à mentionner que j'ai été baptisé de force, puis que j'ai commencé à croire en Dieu à 8 ans avant de revenir sur ma décision à 13 ans et enfin abandonner la foi à 20 ans. Mais elle a certains devoirs, et, d'après les témoignages (vérifiés) de nombre d'apostats, elle s'esquive en apposant une mention sur ses registres au lieu d'accéder à la demande de suppression.
Par contre, cette mention est bel et bien apposée sur l'acte de baptême (où alors ils recopient l'acte avant d'apposer la mention et d'envoyer la copie modifiée au demandeur)
Cet acte, d'un point de vue administratif, efface le baptême. ==> C'est faux
J'ai peut-être mal dû m'exprimer.
Ici, je ne parle que d'un point de vue athée et pour les statuts de l'intéressé vis-à-vis de l'administration française (effectivement, l'Eglise ne donne pas les mêmes priorités que l'Etat aux actes). Pour l'administration, seuls les écrits comptes, pas les paroles.
Donc, pour un athée, le baptême n'est techniquement pas effacé (il a toujours été trempé en plein milieu d'un temple avec 50 personnes qui le regardaient), mais il perd le peu de sens qu'il pouvait éventuellement avoir puisque les traces écrites disparaissent et que l'athée ne donne pas d'importance aux actes religieux en tant que tel (au pire, il l'aura mauvaise parce qu'il y avait une cinquantaine de voyeurs pendant qu'il prenait un bain, mais il ne reconnaitra pas le symbole religieux qui se cache derrière cet acte).
une tracasserie de plus qui s'apparente à de la persécution
Personnellement, je ne vois pas les choses de cette manière.
La loi 78-17 est, au contraire, faite pour préserver nos libertés (d'où le nom "Loi Informatique et Liberté").
Elle ne dérange en rien les croyants puisqu'elle ne les empêche en rien de pratiquer normalement, mais elle protège ceux qui veulent refaire leur vie sans la religion.
De plus, l'Eglise dispose d'un statut particulier dans cette loi puisqu'elle n'est pas tenue de déposer son fichier (contrairement aux sociétés), ce qui lui évite bien des problèmes (des difficultés administratives à la perte au droit de tenir une base de données).
Comme quoi, l'Etat n'est pas aussi infiltré que ça (mais je ne dis pas pour autant que l'Etat n'exerce aucun contrôle sur l'Eglise).
Le registre n'est qu'un aide-mémoire de l'Eglise, rien de plus.
Je ne dis pas que celui qui a été baptisé il y a 500 ans ne l'est plus parce que les registres ne mentionnent pas son nom ou que les sources sont douteuses.
En revanche, pour un athée, seuls les écrits de ces registres ont vraiment une valeur, et s'ils n'existent plus, ils peuvent se considérer eux-même comme définitivement (ou pas) séparés de la religion.
la loi française ne s'intéresse pas à la religion des citoyens
En effet, mais d'autres pays s'y intéressent.
Ici, je pensais surtout à l'Allemagne et la Suisse (je suis frontalier, donc il m'arrive parfois de confondre les habitudes des deux pays), où un impôt particulier (pas trop cher, mais suffisant pour justifier qu'un athée apostasie) est demandé aux croyants.
En France, le sujet principal est surtout les statistiques (grande mode de faire des stats avec tout et n'importe quoi). Une personne apparaissant dans des registres est considérée comme croyante quelle que soit son opinion. Mais il est vrai qu'en France, la religion n'est pas inscrite dans l'état civil.
il peut demander un certificat de baptême même s'il a réussi à faire inscrire la mention "a renié son baptême"
Erreur ! Quand l'Eglise reçoit une demande, elle doit également prendre un engagement : ne plus délivrer de certificat.
Et quand je disais "jusqu'au bout", je parlais de la suppression des archives. A partir de ce point, il devient bien plus dur de prouver que l'on a été baptisé, et si par hasard on le prouvait, il ne serait pas compliqué de constater que la personne n'apparait pas dans les registres parce qu'elle a demandé sa radiation, ce qui peut entrainer une mauvaise volonté chez certains prêtres (mais pas tous, heureusement).
Dans le cas d'une simple mention "renonce à sa foi", c'est plus facile puisque les traces existent toujours dans les archives (mais subsiste la mauvaise volonté de certains).
Bien sûr, comme il est possible de revenir par la suite à la foi catholique, elle pourrait toujours récupérer un certificat, mais cela impliquerait alors l'annulation de sa démarche d'apostasie.
on ne peut pas voyager à rebours dans le temps
Un jour peut être, mais il est vrai qu'aujourd'hui c'est impossible (pôôôôvres athées qui veulent empêcher leurs parents de les baptiser contre leur gré !).
le baptême est définitif
Le baptême n'a d'importance que pour celui qui veut lui en donner.
Dans le cas de l'athéisme, le baptême est soit un simple papier qu'il faut bruler, soit une violation de la liberté de pensée qui doit être punie de torture entrainant la mort dans d'atroces souffrances (comme quoi il y a aussi de l'extrémisme chez les non-croyants). Le coté définitif du baptême est donc contestable selon la philosophie : seul l'acte ne peut être annulé, le reste, cela dépend de comment on l'aborde.
Mais vous noterez tout de même que je reconnais qu'il ne s'agit que d'une question d'interprétation. Pour un catholique, effectivement, le baptême implique plus qu'une baignade et un formulaire. Par conséquent, pour celui qui croit, le baptême est bel et bien définitif.
Et j'aimerais bien qu'on me dise s'il est possible de faire rayer son nom de l'Etat civil ou des fichiers des centres des Impôts... ha ha ha !
Cette éventualité a bel et bien été prise en compte lorsque la loi 78-17 à été créée.
C'est pourquoi il y est indiqué que les données dont la collecte est obligatoire ne peuvent faire l'objet d'une suppression (sinon, je demanderais tout de suite à être radié de la liste des contribuables !).
Mais il existait autrefois une sentence pénale qui s'en approchait : la peine de mort civile. Elle consiste à considérer comme morte une personne vivante, la privant ainsi de ses droits civiques.

liliprune
Barbarus
Barbarus

Message non lupar liliprune » dim. 10 mai 2009, 18:30

Merci pour ces informations :
1. il y a longtemps que le baptême n'a plus aucun sens pour qui demande à être rayé des registres de baptême
2. il s'agit de rectifier une information erronée
...et bien entendu mes enfants ne sont pas baptisés. Ils verront plus tard si ça peut avoir un queconque sens pour eux.


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités