Postures durant la célébration de la Sainte Messe

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Adesias » jeu. 09 juil. 2020, 17:38

Bonjour,

Je reviens vers vous, oui, je sais, je suis un casse pied :p , mais que voulez-vous, on ne se refait pas.

Bon plaisanterie mise à part j’ai besoin de vos connaissances. Je suis perdu dans les postures à adopter durant la Célébration de la Sainte Messe. Les Prières : le je confesse à Dieu et je vous salue Marie, je les connais par cœur.

Là où je suis complétement perdu, ce sont les postures à avoir durant la Célébration de la Sainte Messe. À quels moments il faut se mettre à genoux ? Je vous demande ça parce que les fidèles semblent perdus ou s’en fichent, je ne sais pas. Je veux faire les choses comme elles doivent se faire. Personnellement, je me mets à genoux durant le, je confesse à Dieu, quand le Prêtre dit prions (prière d'ouverture), quand le Prêtre élève l’Hostie, durant la Communion, je ne sais pas si je fais bien, mais dans mon ancienne Paroisse, je n’ai jamais eu de remarques ni de regards étonnés. J’ai bien essayé de trouver sur Internet, mais je n’ai rien trouvé de bien concret.

Ensuite, je recherche de l’aide sur comment prier le chapelet et le rosaire. Ce qui me serait utile se serait un fichier Word ou PDF que je puisse imprimer pour pouvoir le mettre dans un classeur que je pourrais faire suivre.

Je vous remercie pour votre aide.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1703
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Altior » ven. 10 juil. 2020, 0:03

Ce n'est pas du tout mal comme vous faites, Adesias!

Moi, je m'agenouille cinq ou six fois pendant une Messe. Je parle du rite latin, forme extraordinaire:

-pendant la prière au bas de l'autel, aux mots «Introibo ad altare Dei», s'il s'agit d'une Messe basse.
-pendant le Credo, au mots «et incarnatus est»
-pendant la Preface, juste après le «Sanctus».
-juste après Agnus Dei
-pour recevoir la Communion
-à la bénédiction finale, après «Ite, Missa est!».

Pour la forme ordinaire, personnellement je m'agenouille pendent les cinq dernières rubriques qui existent, mais j'ai noté que je suis le seul ou presque à le faire.

Une fois la Messe finie, il serait bien de faire encore une prière à genoux pour remercier Dieu. À ce que j'ai compris, les Français appellent cela «prière en action de grâce».

Concernant le chapelet, je trouve plus profitable, dans mon cas, de méditer les mystères avec mes propres mots. Et plus pratique aussi, car chercher dans le bouquin des formules prêt-à-porter pour chaque mystère pendant que je suis à genoux, chapelet en main , là c'est plus compliqué. Mais je dois avouer que, pour «raison» de paresse, il m'arrive le plus souvent de faire les méditations pas avec mes propres mots, mais pas du tout... :oops:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par PaxetBonum » ven. 10 juil. 2020, 8:38

Bonjour Adesias,

Votre question montre votre volonté de bien faire et de marquer votre adoration du Seigneur, soyez en béni !
Personnellement je m'agenouille dés qu'il est question de me reconnaître pécheur et d'invoquer la Miséricorde de Dieu :

- pendant le Confiteor (Je confesse à Dieu) et je ne me relève qu'après le Kyrie pour le Gloria
- pour l'Agnus Dei
- pour le "Domine Non sum dignus" (Seigneur je ne suis pas digne de vous recevoir)

Egalement :

- pendant le Credo, au mots «et incarnatus est»
- pendant la Preface, juste après le «Sanctus» et je ne me relève que pour le Pater Noster (Notre Père)
- pour recevoir la Communion et après l'avoir reçue jusqu'à la postcommunion
- à la bénédiction finale
- pour l'action de grâce


Pour prier le chapelet vous trouverez de nombreux sites

https://www.prierlechapelet.com/pages/comment
https://laportelatine.org/prieres/rosaire/rosaire.php
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Adesias » ven. 10 juil. 2020, 23:47

Bonjour Altior, PaxetBonum ainsi qu’a toutes les personnes qui me lisent,

Je vous remercie pour vos explications. Il y a deux autres moments où je m’agenouille, j’ai oublié de le mentionner dans mon message, durant la récitation du chapelet quand le prêtre lis les 5 mystères du Christ du jour, soit, à peu près 15 min et à la fin lors de la bénédiction collective. Après la messe, je reste encore un moment à genoux pour prier. Une fois terminé, je vais dans l’allée centrale, face au tabernacle, je pose le genou droit au sol, je me signe, puis je mets les deux genoux au sol et je me prosterne. Là, par contre, je suscite la curiosité des fidèles qui me regardent, mais ne disent rien. Le Prêtre ne semble pas étonné.

En faisant des recherches sur Internet j’ai trouvé un fichier nommé PGMR (Présentation Générale du Missel Roman 2007. Je ne sais pas pourquoi mais je crois que personne ne sait vraiment quand il faut être à genoux durant la messe selon le rite « ordinaire ». Je crois que les fidèles improvisent. Je vais continuer à faire comme j’ai l’habitude de faire. Je ne pense pas offenser Dieu en étant à genoux les ¾ du temps lors de la Célébration de la messe.

Que Dieu vous bénisse et vous garde dans son immense sagesse et son amour.

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 587
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Gaudens » sam. 11 juil. 2020, 23:56

Bonsoir Adieussias,

Vous avez vu la réponse des "tradis" du forum (Altior, Pax et Bonum) : en gros ils s'agenouillent tout comme vous les 3/4 du temps comme c'était partout de règle autrefois. Les participants aux messes ordinaires ont un comportement très variable : certains s'agenouillent pour une partie du Canon jusqu'à l'acclamation qui suit la consécration ("Nous célébrons Ta mort, etc.") mais dans beaucoup d'endroits personne ne s'agenouille à aucun moment. C'est, je pense, le résultat d'une pastorale post-conciliaire mal comprise (il ne fallait pas susciter d'attitudes "verticalistes", l'homme est debout, etc.

Pour ma part, depuis que j'ai découvert que le canon 20 du Concile de Nicée demandait de ne pas s 'agenouiller le dimanche (jour célébrant la Résurrection du Seigneur), je remplace les agenouillements par des inclinations (Incarnatus est du Credo, Consécration) et réserve l'agenouillement pour les messes de semaine quand j'y assiste. Mais c'est un choix assez personnel sans doute.

Dans tous les cas si vous suivez les incitations de votre coeur et de votre piété, c'est sûrement excellent.

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Adesias » dim. 12 juil. 2020, 19:09

Bonjour Gaudens,

Je vous remercie pour vos explications. Dans l'Église, dite moderniste, il y a trop de choses qui me dérangent. Les fidèles font un peu comme ils veulent et les Prêtres ont l'air de s'en fiche ou s'en accommodent pour diverses raisons qui leur appartiennent. Les arrivées tardives de certains fidèles, les téléphones qui sonnent, la communion à la main et donnée par des laïcs ou des scouts, les agenouilloirs pris pour repose-pieds, les homélies des Prêtres qui sont fades, les intentions de prière qui sont dites comme une corvée, depuis quand les scouts s’assoient aux côtés du Prêtre ?

Dimanche, j'ai assisté à une messe selon le rite Tridentin et tous mes sens étaient en éveil. Tout est devenu limpide, avec l’équipe de catéchuménat, je faisais fausse route.

Il faut assister au moins une fois à la messe selon le rite « extraordinaire » pour comprendre qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans le rite « ordinaire ». J’ai trouvé ma voie au sein du Catholicisme, des Prêtres pour me former, une Église traditionaliste, tout va pour le mieux.

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 587
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Gaudens » dim. 12 juil. 2020, 21:10

Cher Adisias,
Vous me paraissez peut-être un peu trop "tout d'une pièce" dans ce moment décisif pour vous.
Quand vous dépeignez les cérémonies en rite ordinaire,vous énumérez des situations que vous avez certainement repérées et qui peuvent l'être ici ou là .Mais qui ne sont pas forcément le vécu quotidien et habituel de toutes les célébrations "ordinaires".Du reste celles-ci évoluent en gros dans le sens d'un plus grand respect de la tradition depuis une vingtaine d'années (en gros,la fin des années JP II et les années Benoit XVI) ,mouvement inégal et certainement encore insuffisant.Les bouder définitivement en les laissant à des fidèles plus approximatifs que vous dans leurs options liturgiques n'est pas forcément le meilleur moyen pour que l'évolution positive continue et s'affirme.

De plus je ne suis pas sûr que quitter le catéchuménat s'impose nécessairement même si vous optez pour un choix liturgique du côté du rite extraordinaire.C'est de votre entrée dans le grand corps de l'Eglise qu'il s'agit , pas de l'inféodation à tel ou tel groupe dont la sensibilité liturgique vous convient davantage.De plus ,vous semblez évoquer une formation chrétienne de ce côté là sans dire s'il s'agit d'un groupe totalement loyal à Rome ou non (FSSPX essentiellement).Cela mérite une réflexion réelle , sans emballement.Certains groupes tradis sont réellement attachés à l'unité de l'Eglise,pour d'autres c'est moins évident de même que certains développent un excès de fermeture ,une rigidité dans tous les domaines parfois.Ce n'est pas "une Eglise traditionnelle" qu'il s'agit de rejoindre, c'est l'Eglise .

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 883
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Kerygme » lun. 13 juil. 2020, 0:47

Bonsoir Adesias,

Une réponse indirecte, Magnificat prépare un MOOC sur la messe pour la rentrée 2020.
Il consistera en un parcours de 6 semaines (avec une interruption pendant les vacances de la Toussaint) et restera en ligne jusqu'au 3 janvier 2021.

En attendant :

Messe : tous les gestes et attitudes décryptés par un prêtre
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 883
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Kerygme » lun. 13 juil. 2020, 1:18

Que de contradictions dans vos propos Adesias !
Je ne discute pas le droit à la préférence, mais il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

A peine catéchisé et vous remettez en cause le rite donc la Tradition de l'Eglise, car les deux rites sont légitimes et reconnus.
D'après vous les autres ne respectent pas le rite mais vous restez agenouillé les 3/4 de la messe et vous vous trouvez une justification, les autres n'ont pas droit à tant de mansuétude.
Tout cela manque terriblement d'humilité, je peux me tromper mais je vous sens sous influence.

Je ne développerai pas plus, je vais juste me contenter de vous dire qu'avant de vouloir courir, il faut d'abord apprendre à marcher.
Prêtez aussi attention à l' avertissement que vous donne Gaudens concernant certaines mouvances.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par PaxetBonum » lun. 13 juil. 2020, 8:36

Adesias a écrit :
dim. 12 juil. 2020, 19:09
Il faut assister au moins une fois à la messe selon le rite « extraordinaire » pour comprendre qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans le rite « ordinaire ». J’ai trouvé ma voie au sein du Catholicisme, des Prêtres pour me former, une Église traditionaliste, tout va pour le mieux.
Cher Adesias,

Je vous comprend d'autant mieux que j'ai vécu comme vous cette révélation liturgique, comme vous le dite cette 'limpidité" qui mène à Dieu au cœur de la célébration.
Comme les autre je vous conseille de ne pas quitter l'Eglise mais de vous attacher aux communautés dites "traditionnelles" en communion avec Rome (La Fraternité St Pierre par exemple, les paroisses appliquant le motu proprio). Là vous pourrez poursuivre votre catéchuménat enveloppé dans une liturgie qui conduit à Notre Seigneur.
Que Dieu vous garde !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Adesias » lun. 13 juil. 2020, 14:43

Kerygme,

Où voyez-vous des contradictions dans mes propos ? Ce n’est pas parce que certaines choses me choquent dans le rite « ordinaire » que j’en rejette tout. Je ne remets nullement en cause la tradition de l’Église et je n'en ai pas l’intention. Si mes propos ont pu vous laisser penser le contraire, j’en suis désolé.

Je n’ai jamais dit que les autres ne respectaient pas le rite. J’ai juste fait un constat de l’attitude de certains fidèles. Quant à parler de jugement, il me semble bien que c’est vous qui portez un jugement de valeur sur moi en me prêtant des propos que je n’ai jamais tenus.

Je reste agenouillé les ¾ de la messe, c’est un fait mais en aucun cas je ne me trouve des justifications sur ma façon de faire. Je veux rendre hommage à Dieu du mieux possible et non pour faire plaisir à quelqu’un. Cela semble vous contrarier et je ne comprends pas pourquoi.

Que vient faire la mansuétude dans mes propos ? À qui devrais-je pardonner ? Pour que je puisse pardonner quelque chose, il aurait fallu qu’un ou plusieurs fidèles me fasse ou me dise quelque chose qui m’ait blessé et ce n’est pas le cas. Selon vous, je serais sous influence. Si c’est le cas, je serais curieux de savoir de qui ou de quoi je serais sous l’influence. Il me semble percevoir un malaise vous concernant. Votre dernier commentaire me laisse perplexe.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 883
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Kerygme » mar. 14 juil. 2020, 11:37

Bonjour Adesias,


Je ne suis pas là pour polémiquer ou lancer une confrontation de point de vue, je vous invite juste à vous relire.

Je précise pour la suite que ce n'est pas le choix du rite extraordinaire qui me fait réagir car ce débat ne m'intéresse pas : ce serait être comme deux puces se disputant pour savoir à qui appartient le chien sur lequel elles se trouvent.

Le plus grand hommage que l'on peut rendre à Dieu n'est pas dans la pratique scrupuleuse. Cela montre certes un degré de respect et je le comprends fort bien pour avoir moi même été scrupuleux au début de ma conversion, mais cela reste du "faire". Ce n'est pas sur le nombre de génuflexions ou la pratique parfaite du rite que nous serons jugés, mais sur notre capacité à aimer, Dieu d'abord mais aussi notre prochain comme le précise Jésus dans son "nouveau commandement"; dans l'agapé, et pas seulement l'éros ou le caritas.

L'Église est faite d'athlètes comme de boiteux et nous cheminons tous ensemble sur un chemin, comme lors d'une marche à l'armée le rôle du fort est d'être serre-fil. Le but n'est pas la performance ou d'arriver le premier, mais tous ensemble. Et pour cela il y a des personnes qui sont rendues fortes, est ce leur mérite ? Non c'est une grâce afin que le plus fort puisse prendre le temps de s'arrêter, relever celui qui a mis un genou à terre et recommencer à progresser.
Qui rend hommage à Dieu ? Celui qui veut parcourir 100 km en 24 heures en laissant les traînards derrière ou celui qui va s'adapter aux traînards pour les emmener au bout du chemin ? Les derniers peuvent être les premiers.

Les téléphones portables vous gênent ? Moi aussi, mais dans ce cas je vous invite à prier pour la personne afin qu'elle se corrige.
Les fidèles font comme ils veulent ? Pas vraiment, car on ne peut offrir ce qu'on n'a pas. Et dans le désert catéchétique et l'échec de la transmission de la foi qu'a traversé notre pays depuis 1968 ne nous étonnons pas que des personnes n'aient pas. Et ce n'est pas en les abandonnant que cela ira vers l'amélioration.
Les prêtres ont l'air de s'en fiche ? Vous ne connaissez pas leur cœur, beaucoup sont démotivés, désabusés. Il suffit d'assister à un conseil pastoral pour comprendre pourquoi.
Les homélies des prêtres sont fades ? "des" n'est pas "tous". "Des" prêtres n'ont pas ce charisme mais ils en ont d'autres.

Je veux rendre hommage à Dieu du mieux possible et non pour faire plaisir à quelqu’un. Cela semble vous contrarier et je ne comprends pas pourquoi.
Vous êtes au début d'un chemin et je comprends que vous vouliez courir dessus. Mais quand je vous lis je constate que c'est surtout vos passions qui parlent.

Bref instant théologique : l'homme est ordonné lorsque l'intelligence soumet la volonté, laquelle doit soumettre les passions, lesquelles doivent soumettre le corps. ( intelligence -> volonté -> passions -> corps). Lorsque l'homme agit différemment alors il agit de façon désordonnée, ce qui peut se traduire lorsque ses passions soumettent sa volonté, par exemple.

Une paroisse est ce qu'on y apporte, si on la quitte on ne fait que l'affaiblir. J'ai, en mon temps, voulu également me tourner vers un groupe d'athlètes en rejoignant l'Opus Dei comme sympathisant. Oui cela répondait à mon scrupule, à mes passions, mais intérieurement je ressentais ce poids d'avoir laissé des hommes et des femmes à l'abandon pour répondre à ce que moi j'aimais. Était-ce rendre hommage à Dieu ?

N'oubliez pas une chose, votre conversion ne plait pas à tout le monde. Il en est un qui ne renoncera pas à ramener sur le chemin large celui qui s'est engagé sur le chemin étroit. Il est malin et porte bien ce nom, et n'hésitera pas à utiliser passions et scrupules pour vous détourner alors que vous serez persuadé faire les choses pour Dieu. Car on ne fait pas les choses pour Dieu mais avec Dieu.


Ce que je veux dire, pour conclure, c'est que je sens beaucoup de passionnel dans vos propos, dans ce fil ou dans celui où vous nous aviez confié un problème. Les passions et le scrupule sont des leviers pour celui qui saura les utiliser, or il doit y avoir discernement quel que soit votre choix pour le rite que vous choisirez. C'est probablement cela mon "malaise" pour reprendre vos mots.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Solvertune
Ædilis
Ædilis
Messages : 42
Inscription : dim. 07 juil. 2019, 11:58
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Pyrénées

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Solvertune » mar. 14 juil. 2020, 11:57

Bonjour Adesias,

Jusqu’à présent, je n’étais pas intervenu dans la conversation, mais aujourd’hui je le fais en essayant de répondre à vos deux sujets.

En ce qui concerne l’ouverture et la communication de votre lettre par votre Curé, j’en suis désolé, c’est une chose qu’il n’aurait jamais dû faire d’autant plus, comme vous l’avez dit, que cette lettre était sous enveloppe fermée et nominative. J’ai, moi aussi, dû écrire à mon Évêque pour ma confirmation, que j’ai dû reporter pour des raisons professionnelles, j’étais en déplacement à plus de 700 km de chez-moi, mon Curé a pris ma lettre pour la mettre dans une enveloppe pour la classer dans mon dossier. C’est moi qui ai demandé à mon Curé de lire ma lettre parce que je parlais de lui dans cette lettre.

Le Curé de ma Paroisse à été très prévenant à mon encontre, il a été à l’écoute dans les moments difficiles, il a répondu présent quand j’avais besoin de lui. Dans ma jeunesse, j’ai vécu, si je puis dire, l’enfer sur terre. Et tout cela, je le mentionne dans mon courrier en disant que j’avais eu beaucoup de chance de rencontrer ce Prêtre.

Je ne vais pas entrer dans les détails, mais sachez que ce qui vous est arrivé est regrettable, mais il ne faut surtout pas faire une généralisation. Je vais moi aussi à la messe selon le rite extraordinaire et moi aussi, je suis émerveillé par ce rite, mais ce n’est pas pour autant que je dénigre le rite ordinaire. D’ailleurs pourquoi dit-on rite extraordinaire et ordinaire ?

La Fraternité Saint-Pierre est dans la Paroisse de mon Curé et j’ai informé mon Curé sur le fait que j’allais aussi à la messe de la Fraternité Saint-Pierre. Il m'a dit qu’il fallait que j’aille là où mon cœur me dit d’aller. Maintenant, je suis très impliqué dans ma Paroisse, j’ai un très bon relationnel avec les Prêtres de la Paroisse et les fidèles.

Après vous dire d’aller à la Fraternité Saint-Pierre, à la Fraternité Saint Pie X ou toute autre fraternité, je ne le ferais pas parce que je n’ai pas la culture religieuse pour ça, et même si je l'avais, je ne le ferais pas parce que je pars du principe que les gens sont assez grands et qu'ils ont le raisonnement nécessaire pour prendre les décisions qu'ils veulent.

Vous dites avoir changé de Paroisse et d’Église suite à votre mésaventure, c’est votre droit le plus absolu. Vous dites que votre nouvelle Paroisse n’a pas d’équipe de Catéchuménat, mais une équipe de néophytat. Sauf erreur de ma part, ce sont des gens qui s’occupent de personne qui sont baptisées et il me semble que c’est votre cas. Pourquoi ne restez-vous pas dans votre nouvelle Paroisse et prenez contact, si ce n’est pas déjà fait, avec le Curé de cette Paroisse qui pourra vous orienter, voire vous prendre dans son équipe pour vous donner les outils pour votre culture religieuse que vous recherchez.

Je vous demande de bien mesurer votre décision de prendre le recul nécessaire pour y réfléchir et de ne pas prendre de décision hâtive que vous pourriez regretter par la suite.

Voilà Adesias, j’espère que vous allez prendre la bonne décision en prenant le temps de réfléchir. Que Dieu vous éclaire de ses lumières et vous aide à prendre la bonne décision.

Avatar de l’utilisateur
Alexis Durant
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : jeu. 25 juil. 2019, 22:54
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : Pau

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Alexis Durant » jeu. 16 juil. 2020, 12:38

Bonjour Adesias,

Vous avez eu la réponse de plusieurs utilisateurs du forum et, a priori, vous ne semblez pas être satisfait des réponses apportées. Je ne sais pas quelles réponses vous voulez que l’on vous apporte, mais une chose est sûre, c’est que tout le monde a essayé d’apporter une réponse à vos problèmes.

Dans un message, d’il y a plusieurs mois vous avez demandé si votre Curé avait connaissance du contenu de votre courrier pour votre Évêque sur lequel il vous a était répondu que votre courrier était confidentiel et que seul votre Évêque en avait connaissance. Votre Curé a outrepassé ces fonctions en ouvrant votre courrier devant vous et en communiquant son contenu aux laïcs du catéchuménat.

Ensuite, vous dites que vous avez eu une conversation avec votre Curé sur le fait que vous avez été blessé que ce n’était pas tant le fait que votre Curé lise votre courrier, mais qu’il en communique le contenu aux personnes chargées de la formation des catéchumènes. Cette discussion, semble, selon vos écrits, s’être bien passée, et que votre Curé a reconnu sa faute.

Kerygme a essayé de vous expliquer que votre Curé est un homme avant tout avec ses qualités et ses défauts. Kerygme vous a aussi dit qu’il comprenait votre colère et qu’il ne fallait surtout pas qu'elle prenne le dessus sur vous. Votre colère, bien que légitime, semble prendre le dessus sur vous et cela me gêne pour vous. De la colère rien de bon n’en sort.

Kerygme vous dit que les conseilleurs ne sont pas les payeurs, je suis d’accord avec lui, mais il vous conseille de lui écrire si vous n'avez pas envie de le voir. Là, je suis réservé, car je pense qu’une lettre, c’est bien, mais rien ne vaut une discussion franche et honnête. Marguerite Duras disait : Écrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit. Comme vous l’a dit Kerygme à vous de voir si dans votre cœur vous décidez de lui pardonner, cela vous appartient. Je ne saurais que trop vous recommandez de pardonner à ce Prêtre. Le pardon ce n’est pas l’oubli. Cela vous sera profitable et vous fera tourner cette page et votre Curé en sortira grandi et vous aussi.

Vous portez très haut certaines valeurs et vous semblez être très exigeant avec votre entourage, s'il est bien d’être exigeant et avoir des valeurs, il ne faut pas les porter trop haut non plus, car vous vous refermez sur vous-même et rien de bon n’en sort. D’après votre profil vous avez 53 ans, à peine un peu plus vieux que mes parents, s’ils étaient encore de ce monde.

Dans un de vos messages vous dites : Dans l'Église, dite moderniste, il y a trop de choses qui me dérangent. Les fidèles font un peu comme ils veulent et les Prêtres ont l'air de s'en ficher ou s'en accommodent pour diverses raisons qui leur appartiennent.

Vous décrivez une situation que vous avez vécue même si cela est regrettable, je vous assure que ce n’est pas l’usage dans toutes les Paroisses ou Églises au sein d’une Paroisse. Il ne faut pas incriminer les fidèles ou les Prêtres, mais les dégâts de 1968.

Je rejoins la position de Gaudens quand il vous dit : De plus je ne suis pas sûr que quitter le catéchuménat s'impose nécessairement même si vous optez pour un choix liturgique du côté du rite extraordinaire. Vous rejoignez la FSSPX, c’est votre droit, mais je vous dis seulement attention. Vous voulez aller vers le rite Tridentin (traditionaliste) c’est votre droit, mais je vous conseille d’aller en parler au responsable des formations des catéchuménats de votre diocèse je suis certains qu’a Toulouse il y a d’autres solutions que la FSSPX.

Kerygme vous le dit : Vous allez trop vite et foncez tête baissé. Je ne suis pas sûr que quitter le catéchuménat s'impose nécessairement même si vous optez pour un choix liturgique du côté du rite extraordinaire.

Prenez le comme vous voudrez, mais si j’ai un conseil à vous donner : réfléchissez bien à ce que vous faites, prenez le temps de la réflexion.
Qui marche droit sera sauvé; qui louvoie entre deux routes sur l'une des deux tombera !

Adesias
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : dim. 16 févr. 2020, 15:19
Conviction : Catholique Romain (Catéchumène)
Localisation : Toulouse

Re: Postures durant la célébration de la Sainte Messe

Message non lu par Adesias » ven. 17 juil. 2020, 23:23

Bonjour,

Je m’excuse de ne pas vous avoir répondu plus tôt, mais en ce moment, je débauche tard et je n’avais pas trop envie d’aller voir mes messages. Je vais tâcher de répondre, le plus clairement possible, à vos interventions à mon message initial. Je ne sais pas pour quelle raison mes propos semblent avoir suscité un énervement collectif.

Quand je dis : je ne sais pas pourquoi, mais je crois que personne ne sait vraiment quand il faut être à genoux durant la messe selon le rite « ordinaire ». Je crois que les fidèles improvisent. Je fais juste une remarque et je ne dis pas que je tiens pour acquis que chacun fais ce qu’il veut. Ensuite, je vous ai dit que j’avais assisté à une messe selon le rite Tridentin et tous mes sens étaient en éveil. Tout est devenu limpide, avec l’équipe de catéchuménat, je faisais fausse route et qu’il fallait assister au moins une fois à la messe selon le rite « extraordinaire » pour comprendre qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans le rite « ordinaire ». J’ai trouvé ma voie au sein du Catholicisme, des Prêtres pour me former, une Église traditionaliste, tout va pour le mieux.. À partir de ce moment, j’ai l’impression que cela a dérapé. Pourquoi ? Je ne sais pas, mais une chose est certaine, après avoir parlé avec les Prêtres de la FSSPX, je me suis aperçue que je n’avais pas énormément appris en deux ans de catéchuménat. Un enfant qui est au catéchisme doit en savoir plus que moi.

Pour faire un résumé voilà ce que j’ai fait durant ces deux ans de catéchuménat. Lecture et analyse de certains passages des Évangiles, que Jésus ne serait pas né le 25 décembre, mais que l’on ignore quand il est né, que nous aurions entre six et sept ans d’écart sur sa naissance nous serions en 2013 ou 2014. Qui était Luther et quelques autres choses que je qualifie de banalités par rapport à cet événement.

La prière Notre Père, je l’ai apprise par moi-même.
Le Crédo, je l’ai appris par moi-même.
Le symbole des apôtres également.
Je vous salue Marie aussi.

En changeant d’Église et de Paroisse, avant ma découverte de la messe sous la forme extraordinaire, j’ai découvert la prière du chapelet avec le gloire au Père, gloire à Dieu et l’angélus, c’est à ce moment-là que je me suis dit que j’avais perdu mon temps avec cette équipe. J’ai tellement de choses à apprendre, que je n’ai pas apprise durant ces deux ans qu’il est vrai, j’ai tendance à courir avant de savoir marcher, pour reprendre vos propos Kerygme.

Kerygme, vous me dites qu’à peine catéchisé je remets en cause rite ordinaire donc la Tradition de l'Église, car les deux rites sont légitimes et reconnus. Je vous rassure, je ne remets rien cause je fais juste un constat que j’avais perdu mon temps durant ces deux années de catéchuménat. Je n’ai jamais dit que les autres ne respectent pas le rite, mais qu’ils faisaient comme ils voulaient. Il est vrai, en me relisant, que le doute est permis.

Kerygme puis-je savoir sous quelle influence je serais ? Je ne suis pas une personne facilement influençable, mais plus dans la méfiance. Je n’ai jamais eu l’intention de quitter l’Église bien au contraire.

Kerygme quand vous dites : Une paroisse est ce qu'on y apporte, si on la quitte on ne fait que l'affaiblir. Mettez-vous à ma place, pourriez-vous voir ce Prêtre de la même façon s'il vous avait fait ce qu’il a fait ? J’ai quitté sa Paroisse non pas pour la quitter, mais pour ne plus voir ce Prêtre et son équipe de catéchuménat. C’est regrettable pour les fidèles, j’en conviens, mais comment aurais-je dû faire ?

Solvertune, vous aussi vous avez écrit à votre Évêque pour votre confirmation et votre Curé a lu votre lettre sur votre demande. Vous, vous avez demandé à votre Curé de lire votre courrier ce qui n’est pas le cas pour moi.

Vous dites aussi que Le Curé de votre Paroisse a été très prévenant qu’il a été à votre l’écoute dans les moments difficiles, qu’il avait répondu présent quand vous en aviez besoin. Vous avez eu de la chance d’avoir eu un Prêtre comme celui-là. Vous dites aussi que dans votre jeunesse, vous avez vécu l’enfer sur terre. Croyez-moi, j’en suis désolé. Vous l’écrivez dans votre courrier en disant que vous avez eu beaucoup de chance de rencontrer ce Prêtre. Je vous rassure, je ne fais pas de généralités bien que mon message laisse penser le contraire. Il faut que j’apprenne à me relire a de poster.

Vous dites que vous allez aussi à la messe selon le rite extraordinaire et que vous aussi vous appréciez cette façon de faire la messe. Si je comprends bien vous allez à la messe selon le rite ordinaire et extraordinaire ? Votre Curé ne vous dit rien ?

Alexis, vous êtes jeune et ne pouvez pas comprendre. D’après votre profil vous êtes catholique traditionaliste alors pourquoi vouloir me dissuader d’aller vers la tradition ?
Je vous trouve un peu jeune pour me dire de faire attention. À votre âge, j’étais insouciant.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités