Sens de "l'accomplissement" de la Loi

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Phylos
Censor
Censor
Messages : 129
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 0:07
Conviction : Chrétienne

Sens de "l'accomplissement" de la Loi

Message non lupar Phylos » sam. 09 févr. 2019, 19:50

Bonjour à tous,

L'accomplissement est un "dépassement", il n'entre donc pas en contradiction avec ce qu'il dépasse. Il en est sa vérité, sa finalité, son oméga.

- Qu'est-ce que l'accomplissement accompli ?

Une contradiction est toujours horizontale. Elke place chacun des deux termes sur un même plan. C'est le plan de leur irréductible dualité.

Cette dualité se résout par le dépassement de leur horizontalité, par le centre.
C'est l'arbre de vie contenant la dualite de l'arbre du bien et du mal, et Jésus au milieu des deux larrons.

Jésus "en passant au milieu d'eux, va" lit-on à propos des pharisiens qui veulent le précipiter.
Car le milieu est le "lieu" du dépassement de la contradiction, son sabbat, le passage par où le dépassement de l'horizontale s'effectue dans sa verticale (transcendance vers le Père).

Voilà pourquoi Jésus impose le silence à ses détracteurs, car se plaçant au milieu du plan de la contradiction, il le dépasse: il dépasse la "diction" et la "contra-diction" qui sont deux dictions, les deux se résorbant dans leur origine qui est le silence (le verbe non proféré).

Le dépassement qu'est l'accomplissement est toujours inclusif de ce qu'il dépasse: Jésus assume le bien et le mal, il assume la dualité. La croix signe cette assomption en recouvrant de sang (en pardonnant) le péché de connaissance du bien et du mal par Adam.

Dire que Jésus est au milieu des deux larrons, c'est dire qu'il est aussi au milieu de chacun d'eux. Pour dépasser, transcender un plan, il faut d'abord y être présent, y être immanent. Ainsi le milieu "tire" tout la plan à lui.

Jésus accomplI la Loi sans la contredire donc (car pas un seul trait de la Loi ne passera avant que tout ne soit accompli). Le centre, le milieu est le passage de l'horizontale à la verticale de la trenscendance (l'accomplissement trace donc la verticale de la croix).

Aussi, le "...or moi je vous dis" (le milieu) ne contredit pas le "Vous avez entendu qu'il a été dit" (le bien relatif contre le mal relatif constituant la dualité) mais l'inclut en le transformant.

L'Esprit Saint ayant parlé par le prophète Moïse, Jésus ne le contredit pas. Jésus n'est pas dans la contradiction. Car autrement comment pourrait-il nous libérer de son plan horizontal si ce n'est par la verticalité dont Lui-même est le centre de leur intersection, le passage de l'un à l'autre. Le sabbat.

Dire, tel Jésus, qu'un aliment est autorisé alors qu'il était illicite marque simplement le dépassement du règlement, de la loi vers ce qui la justifie: la conversion de "l'extérieur" vers "l'interieur", correspondant à la conversion de l'horizontale en la verticale.

En effet, chaque point d'une verticale contient virtuellement son déploiement horizontal et inverselent: l'horizontalité de la contradiction et ainsi la Loi (bien relatif contre mal relatif) est inclue dans le point qui la résorbe.

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Censor
Censor
Messages : 77
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: Sens de "l'accomplissement" de la Loi

Message non lupar Hantouane » dim. 17 févr. 2019, 15:57

Jésus est aussi le centre, l'intersection entre l'horizontale et la verticale, le point 0 du temps, la plénitude du temps et la où le mal rejoint le bien. Mais le bien triomphe, et il y a une verticalité vers le Père. Il est aussi l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin, il englobe tout. Il ne s'agit pas uniquement d'horizontalité, de verticalité, de centre, il englobe tout. Tout est en lui. Il est Tout, il est Dieu ...


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit