Page 1 sur 1

Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : mar. 31 juil. 2018, 7:43
par Niel
Bonjour,

Pouvez-vous m’éclaircir sur une question?

Après avoir passé plusieurs mois dans l'affliction, cela fait environ quelques semaines que je commence à aller mieux parce que je m’efforçais à me distraire ailleurs que dans la prière.

Ma question est pourquoi à chaque fois que je me plonge dans la prière, mes peines reviennent et dès que je commence à être concentrée et à contempler le Seigneur, mes blessures s’ouvrent à nouveau et jusqu'à ce que je pleure à nouveau aussi. Ma relation avec Dieu n'est-elle pas censée m'apporter la paix dans mon cœur? Mais j'ai l'impression que là c'est l'inverse qui m'arrive.

Merci.

Re: Pourquoi la prière me ramene mes peines?

Publié : mar. 31 juil. 2018, 16:19
par pierrot2
Bonjour Niel,
Lorsque je prie le chapelet, les mardis et vendredis, les mystères douloureux sont médités.
Lorsque avec l'aide du ciel, je résiste aux tentations, je trouve du réconfort à souffrir de la même manière que Lui, car résister aux tentations peut parfois provoquer des assauts douloureux, ressemblant à ceux que Jésus eut à souffrir. Je me trouve alors joyeux de souffrir comme Lui
Lorsque malgré l'aide du ciel, je succombe aux tentations, c' est l'affliction, car cela m'éloigne de Lui. Mais grace aux sacrements, et sachant que Lui est victorieux de cela, je reprends espoir, me replonge dans la prière, et me sens aimé de Lui..de Marie, du Père,etc.., également.

Et puis il y a les autres mystères, qui n'ont rien de douloureux. Les joyeux, médités lundis et samedis, portent bien leurs noms, qui apportèrent de la joie à Marie, Elizabeth,aux bergers, etc..

Ne prenez pas trop à coeur, peut-être, de soulager les souffrances du Seigneur. C'est mission impossible. Honorez plutôt, en action de grace, ses dernières volontés humaines, qui furent que nous soyons sauvés. Id sont, je suppose, les volontés du Père.

Re: Pourquoi la prière me ramene mes peines?

Publié : mar. 31 juil. 2018, 17:24
par Kerniou
Vous savez, Niel, il est des situations difficiles à vivre, à assumer, à "digérer"; on ne les oublie pas ... même si avec le temps, le souvenir devient plus supportable, il ne nous quittera jamais ...
Sans doute êtes-vous dans cette situation ...
Bon courage à vous.
union de prière.

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : jeu. 02 août 2018, 12:50
par Niel
Merci beaucoup pour vos réponses.

Pierrot2, je crois en Dieu et j'ai entièrement confiance en Lui, mais je n'éprouve plus grand chose dans la prière, je ne sais plus quoi dire ni quoi demander, Lui remercier est devenu une récitation monotone... :oops: :(
Vous savez, Niel, il est des situations difficiles à vivre, à assumer, à "digérer"; on ne les oublie pas ... même si avec le temps, le souvenir devient plus supportable, il ne nous quittera jamais ...
Sans doute êtes-vous dans cette situation ...
Bon courage à vous.
union de prière.
Merci Kerniou, oui je peux dire que je suis dans cette situation, mais je ne comprend pas, pourquoi ça ne m'arrive que lorsque je prie?
Comme vous dites, les souvenirs sont plus supportable quand je fais autres chose que la prière. Mais dès que je m'enfonce dans la prière, c'est comme si mon cœur s'ouvre et laisse mes douleurs refaire surface... ça m'arrivent souvent aussi quand j'écoute des chansons de louange.

Peut-être que quelque chose ne va pas en moi...!?

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : jeu. 02 août 2018, 16:41
par Kerniou
Je ne dirais pas que quelque chose ne va pas en vous ... mais on ne peut pas tout expliquer ni se l'expliquer ...
Il nous faut faire avec la vie et les choses telles qu'elles se présentent ...

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : jeu. 02 août 2018, 18:36
par Fée Violine
je ne comprend pas, pourquoi ça ne m'arrive que lorsque je prie?
Comme vous dites, les souvenirs sont plus supportable quand je fais autre chose que la prière. Mais dès que je m'enfonce dans la prière, c'est comme si mon cœur s'ouvre et laisse mes douleurs refaire surface... ça m'arrive souvent aussi quand j'écoute des chansons de louange.

Peut-être que quelque chose ne va pas en moi...!?
Oui, quand on prie, on s'ouvre et on est plus disponible pour ce qui est à l'intérieur, alors que l'activité le camoufle.
Reste à savoir quoi faire des mauvais souvenirs qui remontent. Vous pouvez les utiliser pour prier, dire au Seigneur quelque chose comme : "tu vois mes blessures. Je te les confie".
Et si vraiment les souvenirs sont trop douloureux, une psychothérapie peut être utile, par exemple l'EMDR s'il s'agit d'un traumatisme.

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : jeu. 02 août 2018, 18:40
par Carhaix
Lorsque vous avez des distractions ou des activités, votre esprit est occupé, votre regard détourné, et donc vos peines sont endormies. Mais elles continuent d'exister. Vous n'êtes donc pas réellement en paix. Ou c'est une paix de surface.
Mais lorsque vous vous plongez dans la prière, vous êtes face à vous même, et donc forcément vos peines ressurgissent. Et l'un des buts de la prière est justement de mettre vos peines en présence du Christ, sous son regard. C'est lui qui vous guérit, et vous donne la vraie paix. C'est un passage obligé, vous ne pouvez pas y échapper.
Cette peine est là, elle fait partie de votre vie. Soit vous pouvez vivre avec en la mettant sous le tapis, soit vous pouvez entrer dans un chemin de guérison.
Je sais qu'il existe différentes méthodes de guérison intérieure, pas forcément chrétiennes, d'ailleurs. Mais la prière est l'un de ces moyens, dont l'avantage est, pour un chrétien, de se réconcilier avec Dieu.

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : ven. 03 août 2018, 7:45
par Niel
Merci à vous tous,
Oui, quand on prie, on s'ouvre et on est plus disponible pour ce qui est à l'intérieur, alors que l'activité le camoufle.
Lorsque vous avez des distractions ou des activités, votre esprit est occupé, votre regard détourné, et donc vos peines sont endormies. Mais elles continuent d'exister. Vous n'êtes donc pas réellement en paix. Ou c'est une paix de surface.
Mais lorsque vous vous plongez dans la prière, vous êtes face à vous même, et donc forcément vos peines ressurgissent.
Je m'en doutais.

Comment faire pour s'en débarrasser, parce que j'ai l'impression que c'est moi qui m’accroche à ces peines? :oops: :(
Chaque jour et chaque instant, je les présente à Jésus, mais dès que j'ai les larmes aux yeux, j’arrête brusquement ma prière, je me lèves tout de suite quand je suis seule, ou je me détourne l'attention, j'ouvre tout de suite les yeux et cherche quelque chose pour me distraire quand je suis avec des gens à l'église ou dans un lieu public...
On dirait que je m’enfuie, je pensais que Dieu ne veux pas me voir triste, mais comment ne pas l’être quand on est éprouvé?

:coeur:

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : ven. 03 août 2018, 12:47
par Carhaix
D'après ce que vous dites, vous auriez besoin d'une direction spirituelle. Il faudrait que vous puissiez confier cela à quelqu'un, de vive voix.

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : ven. 03 août 2018, 14:47
par Carhaix
Sinon, pour vous répondre, Dieu s'intéresse à vous, à tout ce que vous êtes, et bien sûr en particulier à vos épreuves. Vos épreuves ne sont pas sans rapport avec le Christ. Pourquoi est-il venu parmi nous, pourquoi est-il mort sur la Croix ? À cause de cela, précisément, nos épreuves, et tout ce qui nous rend malheureux. Dieu veut que nous soyons heureux, et donc il accorde de l'attention à nos misères. Donc nécessairement le dialogue avec Dieu passe par l'examen de cette misère. Et je pense que dans un second temps, vous pouvez regarder la propre misère du Christ sur la Croix. Et ensuite entrer dans la contemplation. Mais il y a une porte d'entrée, qui est la Croix.

Peut-être pourriez-vous lire L'imitation de Jésus Christ. Je crois qu'il y a un passage qui dit : la Croix partout t'attend, tourne toi de tout côté, fuis la, quelque chemin que tu prennes, tu trouveras la Croix.

Mais bien sûr, rien ne vaut le dialogue avec un prêtre. En plus, ça vous ferait du bien de parler de tout cela avec quelqu'un. Ça vous soulagerait.

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : ven. 03 août 2018, 17:19
par Niel
Merci beaucoup Carhaix,
Dieu veut que nous soyons heureux, et donc il accorde de l'attention à nos misères. Donc nécessairement le dialogue avec Dieu passe par l'examen de cette misère.
Je ne sais pas s'il y a un dialogue entre moi et Dieu, je Lui parle dans tout ce que je fais, mais Lui Il reste silencieux.
Et ce qui me rend triste, 'c'est de très bien savoir qu'Il m’entend et qu'il me voit pleurer et Lui supplier, mais je ne vois aucun signe de son attention...
Ou peut-être que je ne suis pas tout simplement à la hauteur d'entendre Sa Voix ...? :incertain:

Imaginez, si vous avez quelque chose de très important à vos yeux ou que vous éprouvez une grande douleur (santé physique, psychologique, etc...) , et que vous demandez à un ami de vous aidez, et lui ne fait que vous regarder et ne vous dit rien, comment vous vous sentirez, et surtout en sachant que cette personne a tout le pouvoir...?
C'est ce qui m'arrive à chaque fois ...
ça vous ferait du bien de parler de tout cela avec quelqu'un. Ça vous soulagerait.
Je suis d'accord, d’ailleurs c'est grâce à ça que j'ai pu aller mieux ce dernier mois.
Au moins Dieu m'a permis de rencontrer une amie à qui partager tout cela et elle est très attentive. :)

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : ven. 03 août 2018, 20:00
par Carhaix
J'éprouve la même chose que vous. Dieu ne se dévoile pas facilement. Mais il agit, quoique de façon invisible. Souvent il vient à notre rencontre sous les traits de notre prochain. C'est là qu'il nous attend le plus. Dans la prière, nous avons la possibilité de le contempler sur la Croix, et de nous oublier en lui.
En fait, Dieu vient à nous, non pas comme un Dieu étincelant, mais comme un mendiant. Il renverse la situation. Si vous lui demandez de l'aide, il répond : c'est moi qui ai besoin de ton aide.
Le Christ fait quelque chose d'analogue lorsque le docteur de la Loi lui demande : qui est mon prochain. Il répond par la parabole du Samaritain, et puis il demande au scribe : lequel des trois a été le prochain de l'homme. Il inverse la question, parce que la situation est interchangeable. Le bon Samaritain, c'est le Christ. Le Christ est le prochain de l'homme tombé dans la misère. Et Jésus dit : va, et fais de même.

Tout cela pour dire que la réponse de Dieu à l'homme tombé dans la misère, c'est : va, sois bon envers ton prochain, et ton prochain c'est moi.

Et dans la prière, c'est la même chose. Il y a un misérable qui est le Christ, qui désire habiter dans notre Temple intérieur, et nous lui faisons peu de place.

Il faut lire le château intérieur de sainte Thérèse d'Avila.

Alors peut-être que mon idée n'est pas bonne, mais peut-être pourriez vous laisser remonter toutes vos peines à la surface, quand vous priez, et laisser cet océan de misère s'apaiser, puis ensuite rechercher un autre nécessiteux qui est le Christ, et lui rendre visite, le consoler, le regarder.

Si vous faites ça, vous aurez bien prié, je crois.

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : sam. 04 août 2018, 9:17
par Kerniou
Vous savez, Niel, malgré ses supplications, Dieu a laissé son fils unique et bienaimé mourir sur la Croix ...parce que c'était la mission Qu'Il lui avait confiée .
Peut-être Dieu attend-t-il de vous que vous surmontiez, une fois pour toutes les difficultés que vous avez rencontrées; ce n'est pas de l'abandon de Sa part mais un moyen de vous aider à prendre du recul, de vous détacher de la situation pour vous permettre de prendre de la distance et de la hauteur ...A cet égard, le temps de la prière semblerait plutôt le bienvenu ...

Re: Pourquoi la prière me ramène mes peines?

Publié : jeu. 09 août 2018, 17:08
par Niel
J'éprouve la même chose que vous. Dieu ne se dévoile pas facilement. Mais il agit, quoique de façon invisible. Souvent il vient à notre rencontre sous les traits de notre prochain. C'est là qu'il nous attend le plus. Dans la prière, nous avons la possibilité de le contempler sur la Croix, et de nous oublier en lui.
En fait, Dieu vient à nous, non pas comme un Dieu étincelant, mais comme un mendiant. Il renverse la situation. Si vous lui demandez de l'aide, il répond : c'est moi qui ai besoin de ton aide.
Je suis soulagée de savoir que je ne suis pas la seule à penser et à éprouver ça. :)
Alors peut-être que mon idée n'est pas bonne, mais peut-être pourriez vous laisser remonter toutes vos peines à la surface, quand vous priez, et laisser cet océan de misère s'apaiser,
Je ne pense pas que votre idée soit mauvais Carhaix, mais ça reste encore difficile pour moi :(
Vous savez, Niel, malgré ses supplications, Dieu a laissé son fils unique et bienaimé mourir sur la Croix ...parce que c'était la mission Qu'Il lui avait confiée .
Peut-être Dieu attend-t-il de vous que vous surmontiez, une fois pour toutes les difficultés que vous avez rencontrées; ce n'est pas de l'abandon de Sa part mais un moyen de vous aider à prendre du recul, de vous détacher de la situation pour vous permettre de prendre de la distance et de la hauteur ...A cet égard, le temps de la prière semblerait plutôt le bienvenu ...
Ce matin encore, après la messe, comme je fais d'habitude, je reste encore un peu pour prier, et voilà les souvenirs douloureuses se sont encore revenues... je l'ai chassé de toute mes forces de ma tête ... :oops: , sinon je sortirais encore de l’église avec les larmes aux yeux. Je sait que vous avez raison, que tant que je ne l'affronte pas, ça va rester là et me hantera toujours ... , mais je ne sais pas comment faire pour l'affronter... dois-je rester là à pleurer à chaque fois? ça a été comme ça pendant des mois et ça m'a fait mal au coeur :cry:

Encore merci pour vos conseils .

PS: une question : "pourquoi est-ce qu'on a besoin de souffrir autant pour aimer Dieu"? je sais que le bonheur, la paix et la joie nous attend dans le ciel mais je ne comprend toujours pas :(
Donc : amour=souffrance (sur terre).? Est-ce notre raison d’existence sur terre parce que personne n'échappe à la souffrance (croyant ou pas).

Niel