Continuité du péché vs péché ponctuel

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
pierrot2
Quæstor
Quæstor
Messages : 238
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Continuité du péché vs péché ponctuel

Message non lupar pierrot2 » mar. 31 juil. 2018, 0:34

Le fil sur le divorce m'inspire la question suivante: l' Eglise fait-elle une distinction entre un péché isolé dans le temps, et celui qui est permanent. En bref, pécher ponctuellement et vivre en état de péché sont-elles deux choses à traiter à l'identique, le dernier impliquant peut-être une forme d' "engagement" envers le péché? Et aussi, jusqu'où va la miséricorde de l'Eglise dans le deuxième cas?

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8215
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Continuité du péché vs péché ponctuel

Message non lupar Cinci » mar. 04 sept. 2018, 20:13

Bonjour,

Ce que je sais c'est que ma condition permanente est celle d'être un pécheur. J'étais pécheur hier, je le suis encore aujourd'hui et je le serai encore la semaine prochaine. pour peu que Dieu me prête vie jusque là.

C'est cette condition permanente qui fait que je puis souffrir, être ensuite en bute à des hostilités, pour me heurter à des difficultés de prier, d'aimer Dieu comme il le mériterait, etc. Si je peux tomber malade et même un jour jusqu'à pouvoir mourir d'une manière misérable : c'est parce que je suis pécheur. A la naissance, un petit enfant naît dans la condition de pécheur.

La condition ne change donc pas, ni la propension à pouvoir mal agir ponctuellement, à chuter et re-chuter.


Pécheur impénitent

Mais l'expression populaire "vivre dans le péché" nous renverrait plutôt au comportement du pécheur impénitent où celui qui pèche fréquemment et même très gravement, le ferait non seulement sans scrupule, mais avec fierté, pouvant s'en forger une gloire. Le pécheur impénitent refuse de reconnaître que "le péché serait le péché", que son agir représenterait véritablement un mal objectif, que le commandement divin serait pour lui qu'une sornette, ou "qu'un bien très relatif et qui de toute façon ne me conviendrait pas" (si c'est bon pour des vieilles filles toutes ridées en tout cas ce ne le serait pas pour moi ...), etc.


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités