A propos de la communion

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Anna
Censor
Censor
Messages : 134
Inscription : jeu. 12 juil. 2007, 15:31

A propos de la communion

Message non lupar Anna » ven. 13 juil. 2007, 11:28

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Bonjour,

J'ai une question à propos de la communion. J'ai été baptisé enfant sous la pression de ma grand-mère, ma famille est athée et je n'ai pas suivi de cours de catéchisme, par conséquent, je n'ai jamais communier. Cela va faire un an que je vais à la messe, que je crois en Dieu, et je ne me suis pas permise de communier jusqu'à aujourd'hui. Je me demande si au fond c'est normal, tant que je suis consciente de mon acte et que je n'ai pas commis de péché mortel je ne devrais pas culpabiliser si je communie non?

Si je continue ainsi, ce sera long, je suis mineure, et parler de communier à mes parents c'est trop difficile (je crois qu'il faut leur accord), d'autant que mon parrain est protestant et une partie de ma famille ne va pas du tout apprécier, mon copain qui est évangélique non plus d'ailleurs.

Bien sur j'ai posé cette question à un prêtre, mais il ne répond jamais franchement, en gros je dois agir selon mes envies, et selon lui communier ou non n'est pas si important. C'est vrai que cela ne pose aucune entrave à ma foi, on communie en permanence, cependant, à la messe je suis un peu exclue...Je crois que le prêtre a remarqué mes doutes sur la présence réelle, c'est vrai que j'en ai, en étudant la Bible ce n'est pas si flagrant, on peut donner une signification bien plus commémorative à la cène toutefois je veux bien qu'on m'explique les fondements.

Bon, j'arrête là parce que je dévie de la question initiale, :oops:
Dieu vous bénisse, :) , Anna
Prouve que tu existes. Résiste !

Avatar de l’utilisateur
marchenoir
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 268
Inscription : dim. 25 déc. 2005, 22:58
Localisation : Vincennes

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar marchenoir » ven. 13 juil. 2007, 13:14

Bonjour Anna,

soyez la bienvenue sur ce forum.

Tout d'abord, il est tout à votre honneur de vous être abstenue de communier jusqu'à aujourd'hui. Vous êtes consciente de ce que cela représente et vous ne voulez pas galvauder ce sacrement. Vous êtes déjà à ce titre un exemple pour nous tous.

La partie où vous parlez des réponses que vous a fait ce prêtre me met un peu dans l'embarras. Partant du principe qu'il vous connaît mieux que moi, que c'est un prêtre et qu'en tant que tel il a des grâces d'état que je n'ai pas, notamment celle du discernement, j'interprète ses propos ainsi : l'acte de la communion (la consommation du Corps du Christ) n'est efficace que si l'on croit de tout son coeur et de toute son âme que c'est bien Jésus Christ que l'on mange. De ce point de vue, l'acte de foi vient en premier, la communion vient ensuite, c'est peut-être ce qu'a voulu dire le prêtre en disant que la communion n'était pas ce qu'il y avait de plus important.

Vous dites vous-même douter de la présence réelle, et combien je vous comprends. C'est un Mystère avec un grand "M". Pardonnez-moi, cher Anna, si j'ai l'air de vous faire le caté, mais une chose importante est à bien comprendre : c'est une erreur de penser que ce que l'Eglise Catholique nous demande de croire se trouve texto dans les évangiles ou dans la Bible, ou bien que l'on pourrait déduire des Saintes Ecritures tout ce qui doit être cru à la manière dont on déduit les théorèmes des axiomes en maths, de telle sorte que chacun pourrait retrouver l'intégralité de la doctrine. Attention cependant, dans ce que l'on croit rien n'est à proprement parlé inventé, tout se trouve en quelque manière dans les Ecritures. Mais c'est la réflexion de l'Eglise, l'opinion unanime des Pères de l'Eglise, de ses docteurs, en un mot la Tradition, qui décide de manière infaillible ce que l'on doit croire.
Pour le dogme de l'Eucharistie, il est illusoire de penser qu'en regardant dans les Ecritures, un fidèle lambda (pardonnez-moi cette façon de parler) peut y trouver la preuve irréfutable, au moins dans le sens que l'on donne à ce mot de preuve. C'est l'Eglise qui nous demande d'y croire, et voilà pourquoi nous y croyons. C'est certes une démarche à laquelle nous ne sommes pas habitué, et sans doute elle rebute à beaucoup, mais c'est pourtant ainsi. Saint Augustin dit à propos d'un certain point de foi (j'ai oublié lequel) que si l'Eglise ne lui demandait pas de le croire, il ne le croirait pas. C'est cela aussi, la foi.
Je m'empresse tout de suite de vous faire remarquer que ce n'est pas une invitation à débrancher notre cerveau, au contraire. En nous disant ce qu'il faut croire, l'Eglise donne des balises à notre intelligence pour qu'elle sache dans quelle direction creuser et qu'elle ne s'égare pas dans de vaines considérations. Par exemple, pour le dogme de l'Eucharistie, une fois tenu fermement pour vraie la Présence Réelle, de saints théologiens ont approfondi et quelque peu éclairci le Mystère (nous pourrons en reparler plus longuement si le coeur vous en dit).

Je m'arrête là, trop content si j'ai pu amorcer un début de réponse à vos questions.

Au plaisir de vous lire.

Que Dieu vous bénisse également et qu'il vous garde.

Marchenoir.
Il n'y a qu'une tristesse, c'est de n'être pas des saints (Léon Bloy, La Femme Pauvre)

Avatar de l’utilisateur
Anna
Censor
Censor
Messages : 134
Inscription : jeu. 12 juil. 2007, 15:31

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar Anna » ven. 13 juil. 2007, 17:23

Bonjour Marchenoir,

Merci pour votre accueil.

Je n'ai pas de mérite concernant mon abstention de communier, il est au contraire tout à fait normal que je marque du respect pour ce sacrement, étant donné que je l'ai énormément ridiculisé et que j'ai fais n'importe quoi avant ma conversion.
Ce n'est qu'avec le recul que je réalise à quel point c'était outrageant et stupide de ma part de m'en prendre à l'Eglise et de hair une religion par pure mépris. Tant que je n'aurai pas la certitude que je suis en "règle" avec ce sacrement je ne communierai pas, voilà pourquoi j'attends vos avis, je pense que certains d'entre vous sont des experts, et vous savez quelles sont les dispositions nécessaires., même si la communion est davantage une affaire de foi que de règles.Par exemple, dois-je faire une communion tardive??Et dois-je croire en une chose spécifique??

En fait, il m'a dit que je communiais par le désir il me semble, je désire Jésus, alors selon lui c'est deja une forme de communion....et puis, certainement qu'il a cette histoire de présence, vu que je suis convaincue qu'on ne mange pas Jésus(dsl si je mets votre phrase à la forme négative ;) ), je crois que c'est le corps du Christ dans un autre sens, un peu sous forme commémorative, on partage le pain, qui symbolise un aliment de survi, et Jésus a dit qu'il était le pain de la vie, donc on mange Jésus, mais au sens figuré.Lol, c'est un peu simpliste sous cet angle, mais c'est une présence réelle pour moi, cependant, je en considère pas que je mange de la chair..àprès, j'imagine que l'Eglise ne dit pas qu'il soit question de manger Jésus litteralement, sinon, hum, on ne se comprend plus(il faut m'expliquer là :s ). La présence réelle part aussi du principe pour moi que Jésus est tjrs présent, et peut être que nous glorifions sa présence dans le partage du pain comme il l'a lui même souhaité...rappellons nous la cène, Jésus a partagé le pain, c'est devenu un mystère je suis d'accord, toutefois, les apôtres n'ont pas reçu le corps physique du Christ. La communion laisse place à beaucoup de suppositions, et surtout de définitions de "la présence réelle", sur le coup il semblerait que nous n'ayons pas la même pensée à ce propos...

Je connais beaucoup de catholiques qui reçoivent l'hostie dans differentes dispositions, certains ont votre vision de manger la chaire du christ, sous entendu, si je vous suis bien, vous mangez concrétement le Seigneur, d'autres donnent une autre dimension à la présence réelle, tout aussi pleine de conviction et de foi...
L'enseignement officiel de l'Eglise je ne le connais pas, ou du moins je ne suis pas sur de bien l'interpréter, peut être que vous être un parfait innitié et je n'en douterais pas..je me consacre davantage à mes études qu'à la recherche théologique, la quantité est écrasante en prépa, et j'espère deja avoir le temps d'assister à la messe donc pour ce qui est lecture du catéchisme, ça passe un peu à coté :oops: .

Dieu vous bénisse, et nous guide
Anna
Prouve que tu existes. Résiste !

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar Boris » ven. 13 juil. 2007, 18:13

Le très saint sacrement est bel est bien la chair et le sang de notre seigneur Jésus Christ. Il n'y a aucun doute à avoir sur ce point : Dieu l'a révélé lui-même et plusieurs fois :
Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour le salut du monde."
Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: "Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger?" Jésus leur dit: "En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui.
Je vous laisse ensuite chercher sur internet les "Miracles Eucharistiques" : combien de fois l'hostie consacrée s'est-elle changée en chair alors qu'un prêtre transportant ou manipulant cette hostie avait un doute ?
En plus nombreux sont les miracles concernant le sang du Christ et à chaque fois il s'est agit du même sang que celui du linceul de Turin.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Anna
Censor
Censor
Messages : 134
Inscription : jeu. 12 juil. 2007, 15:31

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar Anna » ven. 13 juil. 2007, 19:01

Le verset que vous citez à fait l'objet de maintes interprétations, en fonction du contexte dans lequel Jésus l'a dit, et en fonction du contenu Biblique égallement..je savais que vous l'utiliseriez, c'est tout à fait normal puisque pour vous il justifie la croyance..malheureusement, à force de connaitre les données protestantes et évangéliques tout aussi plausibles sur le sujet on remarque à quel point rien n'est sur, et je comprends pourquoi il éxiste differentes confessions chrétiennes...aucune explication n'est plus rationnelle ou plus biblique qu'une autre au fond, ce qui me fatigue. Je fréquente des chrétiens divers, catholiques, orthodoxes, protestants, évangéliques, et je n'arrive tjrs pas à me situer, il faudrait être un mélange de tous, étant donné qu'ils sont tous chrétiens et chacun défend sa part de vérité.C'est peut être mon problème, je me retrouve un peu dans chaque Eglise, je devrais en fonder une nouvelle,lol :) , je plaisante, pas que cela soit mal pris :oops:

J'ai jeté un coup d'oeil pour les miracles eucharistiques, c'est impressionnant. Ca aurait même tendance à me "dégouter" un peu, surtout quand l'hostie se transforme en chair humaine, et pas n'importe laquelle, celle du Seigneur, hum :oh:
Je suis étrange, la plupart des chrétiens paraissent convaincus, à fond dans des doctrines de leur Eglise, et moi je suis tjrs en proie au doute,à chercher si ce que je crois n'est pas une offense, pas une erreur..C'est vraiment ce que je redoute, me tromper complètement.
Je ne savais pas que c'était si complexe d'être chrétien, il y a trop d'Eglises et ça me déroute. :incertain:
Prouve que tu existes. Résiste !

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar Boris » ven. 13 juil. 2007, 19:17

A propos du verset : je vous fait remarquer qu'il s'agit d'une parole de Jésus lui-même. Je n'y apporte aucune interprétation !

Dans ce que je vous ai donné, il n'y a que du 100% Jésus Christ ! Aucune interprétation humaine.
Alors si ce que dit le Christ est faux, ...

Je vous recommande la prière suivante :
Mon Dieu,
je crois fermement toutes les vérités que vous nous avez révélées et que vous nous enseignez par votre Église, parce que vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper.


Attention : les communautés protestantes, évangéliques, ... ne sont pas des églises au sens propre du terme : ce sont des communautés qui se sont volontairement séparées des Evêques et des sacrements.

Dans le Credo, nous disons : Je crois que l'Eglise est Une, Sainte, Catholique et Apostolique.
Evidemment, ici catholique est à prendre au sens "Universelle".
Par contre Apostolique veut dire fondée par les Apôtres. Hors aucune communauté protestante ne fut fondée par un apôtre contrairement aux Eglises Catholiques et Orthodoxes.

De plus, remarquons que les Orthodoxes croient eux-aussi aux sacrements (ce qui fait qu'ils sont restés des Eglises et non de simples communautés) : pour eux aussi les pain et vin consacrés sont les Très Saints Corps et Sang du Christ.

Alors je vous laisse méditer :
- les Eglises dont les traditions remontent aux Apôtres croient dans les sacrements et dans la présence réelle
- les communautés ecclésiales protestantes qui se sont séparées en cours de route de l'histoire ne croient pas aux sacrements.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
marchenoir
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 268
Inscription : dim. 25 déc. 2005, 22:58
Localisation : Vincennes

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar marchenoir » ven. 13 juil. 2007, 19:57

Tant que je n'aurai pas la certitude que je suis en "règle" avec ce sacrement je ne communierai pas, voilà pourquoi j'attends vos avis, je pense que certains d'entre vous sont des experts, et vous savez quelles sont les dispositions nécessaires., même si la communion est davantage une affaire de foi que de règles.Par exemple, dois-je faire une communion tardive??Et dois-je croire en une chose spécifique??
Chère Anna,

merci de votre réponse. Je ne suis hélas pas du tout expert, mais il est vrai que certaines dispositions sont requises pour pouvoir aller communier, surtout une première fois. La première d'entre toutes est bien sûr la foi en ce Grand Mystère qu'est l'Eucharistie, j'y reviens bientôt. Une autre est d'être en état de grâce, et de ce point de vue, le mieux - surtout dans le cas d'une première communion - est de se confesser.

Je reviens sur le premier point, parce qu'il est primordial. Comme vous l'a très bien dit Boris, ce que l'on mange sous la forme d'une hostie est réellement le Corps de Jésus Christ. Folie que de le croire ? Disons qu'avec la résurrection, c'est certainement ce qui est le plus difficile à admettre dans ce que nous demande de croire l'Eglise. Cependant, et il est très important de le noter, il ne nous est pas vraiment demander de croire à cette vérité comme on croit à d'autres vérités, en les saisissant totalement. La foi, la foi catholique j'entends, est aussi un mouvement de la volonté. Il faut vouloir croire. C'est un aspect que même de nombreux chrétiens catholiques perdent de vue. Il faut vouloir croire pour croire, comme en amour il faut parfois vouloir aimer pour aimer. Cela ne se donne pas toujours comme cela. Si vous croyez en Dieu, et c'est bien le cas, n'hésitez pas à lui demander de croire davantage : "Mon Dieu, je crois, mais augmentez en moi la foi". c'est une très belle prière, et qui plus est elle est courte...

Une dernière chose avant de vous laisser. C'est un erreur, en tout cas de mon point de vue - j'accepte volontiers que mes frères me reprennent -, que de penser que l'on se détermine entre diverses conceptions de l'Eucharistie à la façon dont on choisit entre deux théorie scientifiques. Il y a des faits, il y a des écrits, mais il n'y a pas que cela. Je pense humblement que vous faites fausse route en pensant discriminer rationnellement les différentes options chrétiennes : protestantes, catholiques, orthodoxes, etc...

Je vous souhaite bon courage pour votre travail de préparationnaire.

Très cordialement,

Marchenoir.
Il n'y a qu'une tristesse, c'est de n'être pas des saints (Léon Bloy, La Femme Pauvre)

Avatar de l’utilisateur
LumendeLumine
Quæstor
Quæstor
Messages : 233
Inscription : ven. 26 nov. 2004, 3:28

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar LumendeLumine » sam. 14 juil. 2007, 4:37

Bonjour Anna,

Vous faites une belle démarche et je vous encourage à y persévérer avec foi envers Dieu et toute honnêteté avec vous-même.

Moi non plus je ne veux pas commencer un débat sur le pourquoi de la définition catholique du mystère de l'Eucharisitie. Je vois par la raison qu'il est très convenable de croire à ce mystère, mais j'y adhère de toute mon âme parce que je crois en la Sainte Église Catholique. Et je crois à la Sainte Église Catholique parce que je crois en Jésus, qui a vraiment voulu nous laisser une instance définitive en matière de foi, autorisée par l'Esprit-Saint, perpétuant la mission des apôtres Pierre et Paul. Sinon, comme vous semblez le constater, il n'y aurait plus de certitude possible et donc plus de vraie foi possible! Il n'y aurait que ses propres certitudes plus moins étayées par la raison. La foi se résumerait à des querelles de théologiens. Et comme vous vous le voyez bien, la Bible ne suffit pas, chacun en tire son interprétation.

Vous allez me dire: il ne faut pas mettre sa foi en des hommes. Pourtant, l'Incarnation du Christ prouve le contraire: il faut bien croire en un homme, Jésus. Eh bien pour un catholique, croire en cet homme Jésus, c'est aussi croire à son corps qui est l'Église, ce qui fait que le Christ est bel et bien "avec nous pour toujours, jusqu'à la fin du monde", non pas distant, comme avant, mais pleinement présent, physiquement, sur terre. La Bible aussi est d'écriture humaine après tout.

Espérant que ceci pourra être utile à l'appel de Dieu pour vous. Bon cheminement spirituel, et, je l'espère, retour au bercail. :fleur:

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar Boris » sam. 14 juil. 2007, 7:48

Il me semble que pour communier, il faut remplir les conditions suivantes :
- en avoir le désir
- être sans péché mortel
- savoir ce que l'on fait dans une certaine mesure : autrement dit accepter de voir par les yeux de la Foi qu'il s'agit du Corps et du Sang de Jésus.

Comme l'a rappelé François-Xavier dans un autre fil, la Messe (dans l'Eglise Catholique et dans les Eglises Orthodoxes) n'est pas un mémorial de la Cène mais plutôt la continuité de la Croix.

Le prêtre offre son sacrifice et celui de l'Eglise, alors que lors de la Cène le Christ a anticipé ce sacrifice mais le sacrifice a eu lieu sur la Croix.

Lorsque le Christ dit les paroles de la consécration par la bouche du prêtre, certes Il utilise les paroles qu'Il nous a laissé au moment de la Cène mais c'est pour continuer le sacrifice et nous y associé. Si sacrifice, donc Croix.

Demain à la Messe, je vous propose ceci :
- mettez-vous à genou dès le "Sanctus" (saint saint saint ...)
- lorsque le prêtre fait l'élévation : imaginez-vous au pied de la Croix en train d'adorer le Christ pendu au gibet.
- vous dire comme St Thomas : "Mon Seigneur et mon Dieu" (Jn 20,28)
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar Christophe » sam. 14 juil. 2007, 10:42

Bonjour Anna, bonjour Boris
Il me semble que pour communier, il faut remplir les conditions suivantes :
- en avoir le désir
- être sans péché mortel
- savoir ce que l'on fait dans une certaine mesure : autrement dit accepter de voir par les yeux de la Foi qu'il s'agit du Corps et du Sang de Jésus.
Il me semble qu'il est également nécessaire d'être baptisé. A confirmer.

Anna, je vous recommande la lecture des paragraphes 271 à 294 du Compendium du Catéchisme de l'Eglise Catholique, puis - si vous voulez approfondir - les paragraphes correspondants du Catéchisme de l'Eglise Catholique (CEC).
291. Qu’est-il exigé pour recevoir la Communion?

1385-1389

Pour recevoir la Communion, il faut être pleinement incorporé à l’Église catholique et être en état de grâce, c’est-à-dire sans conscience d’avoir commis de péché mortel. Celui qui est conscient d’avoir commis un péché grave doit recevoir le sacrement de la Réconciliation avant d’accéder à la Communion. Il importe aussi d’avoir un esprit de recueillement et de prière, d’observer le jeûne prescrit par l’Église et d’avoir des attitudes corporelles dignes (gestes, vêtements), comme marques de respect envers le Christ.
Concernant l'enseignement de l'Eglise sur la nature des Espèces eucharistiques après la transsubstantiation, voici :
283. Que signifie la transsubstantiation?

1376-1377
1413

La transsubstantiation signifie la conversion de toute la substance du pain en la substance du Corps du Christ et de toute la substance du vin en la substance de son Sang. Cette conversion se réalise au cours de la prière eucharistique, par l’efficacité de la parole du Christ et de l’action de l’Esprit Saint. Toutefois, les apparences sensibles du pain et du vin, c’est-à-dire les « espèces eucharistiques », demeurent inchangées.
En union de prière
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
marchenoir
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 268
Inscription : dim. 25 déc. 2005, 22:58
Localisation : Vincennes

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar marchenoir » sam. 14 juil. 2007, 11:10

Il me semble qu'il est également nécessaire d'être baptisé. A confirmer.
Bonjour Christophe,

c'est tout à fait juste :

1 Qui n'a pas reçu le baptême ne peut être validement admis aux autres sacrements.


2 Les sacrements du baptême, de la confirmation et de la très sainte Eucharistie sont si intimement liés entre eux qu'ils sont requis pour l'initiation chrétienne complète.
Bonne journée ! :)
Il n'y a qu'une tristesse, c'est de n'être pas des saints (Léon Bloy, La Femme Pauvre)

Avatar de l’utilisateur
Anna
Censor
Censor
Messages : 134
Inscription : jeu. 12 juil. 2007, 15:31

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar Anna » sam. 14 juil. 2007, 11:53

Bonjour,

Par où commencer...vous semblez tous pronfondément convaincu de la véracité du mystère eucharistique, c'est assez étonnant parce que tous les catholiques ne sont pas ainsi.

Cher LumendeLumine,

Vous croyez au mystère parce que, au préalable, vous croyez en l'Eglise. Peut être que je ne possède tout simplement plus ce début. Pour être franche, je mets ma confiance en Dieu, en l'Eglise c'est une autre démarche. Même si pour vous le lien entre Dieu et l'Eglise Catholique est une évidence, ce n'est pas tjrs mon cas. Je crois que l'Eglise proclame des vérités évangéliques, mais ce n'est pas la seule, d'autres Eglises sont équivalentes à ce niveau.
Bon, je ne vais pas vous raconter ma vie, mais pour être assez concise, j'ai cru sincérement au mystère eucharistique au début de ma conversion, à force de fréquentations évangéliques je me suis mise à aborder la foi differement, et maintenant je suis là, plantée tous les Dimanches à la messe à me demander ce en quoi je crois..et je vous assure ce n'est vraiment pas agréable.Mon but n'est pas de faire un débat sur l'eucharistie ou dire que vous avez tord, pas du tout, j'aimerais juste comprendre pourquoi je suis si instable.
Des interprétations de la Bible je peux en donner plusieurs, celle de mon père qui est protestant, celle de mon grand-père évangélique, mon cousin orthodoxe, ma gand-mère catholique....je suis un mélange d'Eglise à moi toute seule, une famille oecuménique très touchée par l'athéisme. Je ne sais pas si ça joue, mais moi là au milieu je ne trouve pas ma place, je suis soit la proie des moqueries, soit une cible à intégrer dans son Eglise à tout prix.

Dons cet appel de Dieu c'est charmant, mais m'abandonner comme une idiote dans l'incertitude constante c'est très douloureux, j'étais à la limite quelqu'un de plus posée quand j'étais athée.
Retour au bercail??

Cher Boris,

Merci pour les conditions, au milieu de ma pagaille spirituelle j'ignore si je peux les déceler..donc le mieux serait que je continue à m'abstenir de communier jusqu'à ce que peut être un jour je sois fixée. C'est difficile, c'est une sorte d'exclusion.En plus les gens qui se lèvent et que je laisse passer me regardent d'un air accusateur.

Imaginer que j'assiste à la crucifixion??C'est à cela que vous pensez pendant l'élévation??Je veux bien essayer, dire "mon Seigneur et mon Dieu" il n'y a pas de souci, c'est quelque chose que l'on affirme assez fréquement, par contre me mettre à genou ce n'est pas possible, on doit rester debout maintenant. Et je ne souhaite pas attirer l'intention sur moi, ça risque de choquer et c'est l'autel qu'il faut regarder.
Je suis baptisée.
Merci pour le lien,
Dieu vous bénisse
Prouve que tu existes. Résiste !

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar Boris » sam. 14 juil. 2007, 12:09

Si vous ne recevez aucune nourriture spirituelle, vous n'irez pas loin.

Les catholiques qui refusent de croire en la présence réelle ne sont pas si catholiques que cela.
Il faut se méfier de cette espèce : ils font croire qu'ils sont catho mais parfois ils ne croient même pas en Dieu.
UdP,
Boris

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1563
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar FMD » sam. 14 juil. 2007, 12:44

Bonjour et bienvenue Anna,

Étant moi-même issu d'une famille pluri-confessionnelle, je comprends en partie votre sentiment. Il est vrai que mon cheminement fut facilité par le fait qu'il n'existait pas de différences sur un point aussi crucial que le mystère eucharistique entre les différentes confessions auxquelles se rattache ma famille, toutefois j'ai bel et bien connu ce sentiment de doute et d'hésitation et, d'une certaine façon, il n'a peut-être pas encore totalement disparu. Les recommandations de Boris me semblent être de ce point de vue assez pertinentes: agenouillez-vous devant le Christ et laissez-le vous relever. L'humilité et la soif de vérité sont des vertus précieuses et je doute à ce titre que vos prières ne demeurent vaines. Bien sûr, cela peut prendre du temps, c'est peut-être même l'oeuvre de toute une vie. Ce n'est certainement pas une voie tranquille pour reprendre votre expression mais vous ne devez jamais oublier que, précisément, vous n'êtes pas seule sur ce chemin.

J'aimerais enfin vous supplier de ne pas prêter attention au regard des autres, notamment lorsqu'ils vont communier. Je ne pense guère me tromper en affirmant qu'il est bien plus humble et respectueux à l'égard du Seigneur de s'abstenir de communier lorsqu'on entretient des doutes sur ce sacrement plutôt que de communier en doutant de la présence réelle comme cela arrive trop souvent. N'hésitez pas enfin à pousser la porte d'autres paroisses si vous continuez à ressentir malgré tout le regard accusateur de certains bigots. Je suis loin de communier de manière systématique pour d'autres raisons et je n'ai heureusement jamais connu un tel sentiment d'ostracisme. Les paroisses françaises sont hélas disparates en la matière et il ne faut pas hésiter à en changer si vous sentez que le paraître et la confusion ont pris le pas sur les vérités de la foi. Il en va d'ailleurs de même pour les prêtres.

En Christ,
Franck

Avatar de l’utilisateur
Anna
Censor
Censor
Messages : 134
Inscription : jeu. 12 juil. 2007, 15:31

Baptisé mais non catéchisé : peut-on communier?

Message non lupar Anna » sam. 14 juil. 2007, 16:01

Ne recevoir aucune nourriture spirituelle équivaut à ne pas communier??
Si je suis votre raisonnement Boris, il est préfèrable que je communie? J'ai du mal à suivre étant donné que Franck certifie comme je le pensais qu'il reste plus respectueux de ne pas communier si l'on entretient des doutes.... :zut: , je suis dans une impasse.

Personnellement, j'aimerais beaucoup communier demain, mais pas n'importe comment..je ne souhaite pas "m'amuser" avec le sacrement et si d'un coté je ne remplis pas les conditions nécessaires et que d'un autre coté je me prive d'un essentiel qu'est l'hostie pour avancer, autant dire que je suis coincée. Dans les deux cas je stagne.
Prouve que tu existes. Résiste !


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités