Les catholiques sont-ils sympas ?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Invité0
Barbarus
Barbarus

Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Invité0 » mar. 06 mars 2018, 21:53

Bonjour,

Catholique pratiquant "normal", c'est-à-dire sans étiquette "progressiste" ou "traditionaliste", je fréquente plusieurs églises dans deux régions différentes géographiquement opposées.

J’aurais une question simple à vous poser : A l’église, trouvez-vous que les fidèles sont sympathiques ?

Lorsque j’assiste à une messe, à quelques exceptions près, je ne vois dans l’attitude, les visages ou les paroles des fidèles (qui me connaissent souvent de vue au moins), aucune différence avec les athées et les païens du "dehors". Des exemples concrets tirés de mon expérience :

- Visages fermés, sombres, voire parfois hostiles.
- Des fidèles qui font semblant de ne voir personne (et qui sont très doués à ce jeu) : éviter tout contact visuel avec l’autre afin de n'avoir pas à lui sourire ou à lui dire bonjour, et ce, dans le but de ne pas se lier avec lui.
- Au moment où le prêtre demande de nous donner la paix, des fidèles qui s'agenouillent aussitôt en joignant leurs mains pour qu'on ne les importune pas.
- Ceux qui vous donnent la paix et vous serrent la main sans esquisser l'ombre d'un sourire ni vous regarder dans les yeux.
- Les mêmes qui viennent de vous serrer la main, quittent leur banc à la fin de la messe sans vous dire au revoir ou vous adresser au moins un petit sourire en guise d'au revoir.
- Au bureau d’accueil de l’église, je suis reçu par des laïcs salariés peu aimables, autoritaires, et toujours très pressés.

Aussi, lorsque je vois dans les églises protestantes évangéliques les efforts de gentillesse et les gestes chaleureux qui y sont déployés, je ne m’étonne pas de leur succès grandissant à travers le monde. Dans leurs églises vous y êtes accueillis en vrais "frères et sœurs en Christ". Certains diront que ce n'est que de la comédie de leur part. C’est oublier que tout effort d'amitié comprend toujours une part de comédie, c’est bien pour cela que les efforts sont fatigants. Et personnellement, je préfère un sourire de comédie à - pardonnez l'expression fleurie - un tirage de tronche authentique.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1015
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Altior » mar. 06 mars 2018, 23:33

Bonjour!
J’aurais une question simple à vous poser : A l’église, trouvez-vous que les fidèles sont sympathiques ?
Je ne me suis jamais posé cette question, car socialiser c'est la dernière chose que je cherche à l'église. Mais maintenant, si je réfléchis, je trouve que les fidèles sont assez sympathiques. Du moins là où je vais pour me rendre à la Sainte Messe (je fréquente, tout comme vous, plusieurs endroits). En tous cas, il ne sont pas pire que les laïcs. Après la Messe, surtout s'il fait beau, ces fidèles-là ont l'habitude d'échanger quelques mots (chose qui m'a permis d'en connaître quelques uns). Souvent ces moments sont prolongés lorsqu'il y a des actions charitables: vente des gâteaux pour les scouts, vente de calendriers pour les écoles hors-contrat et ainsi de suite. Plusieurs fois par an la plupart des paroissiens prennent le déjeuner ensemble, car un des nôtres est pizzaiolo: nous en tirons profit (et il tire aussi...). Ce sont des occasions de mieux se connaître, plus qu'après les quelques mots à la sortie, et cela aide à un «esprit de corps». Puis, toutes les deux semaines il y a les catés pour les adultes, où nous nous rassemblons d'une manière plus informelle qu'à la Sainte Messe. Et je ne parle plus de pèlerinages plus courts ou plus longs. Non, je ne peux pas dire que la vie sociale des fidèles est pauvre. Personnellement, j'ai été bien accueilli, quoique je sois étranger et en dépit des histoires qu'on m'a serinées sur les vendéens maussades, fermés et cultivant l'entre-eux.

- Au bureau d’accueil de l’église, je suis reçu par des laïcs salariés peu aimables, autoritaires, et toujours très pressés.
Laïcs salariés au bureau d'accueil ?!?!?! Mais comment s'appelle cette paroisse si riche que ça ?

Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Toto » mer. 07 mars 2018, 0:10

Bonjour,

Je suis ravi que vous découvriez ainsi la différence entre une cérémonie évangélique et une messe. La messe n'est pas un moment de convivialité avec le voisin, pas même lors du signe de paix, que je fuis effectivement, quand je me joins à une messe ordinaire, au maximum. Le Corps de notre Seigneur et son précieux Sang sont sur l'autel et il faudrait que je me détourne de Lui pour me tourner vers le voisin, que je ne connais pas, pour lui serrer la main! Cela n'a aucun sens. Que dire des personnes qui, non contentes de solliciter leurs voisins de leur banc, du banc de derrière et du banc de devant, vont se déplacer ensuite en dérangeant tout le monde pour aller à l'autre bout serrer la main de quelqu'un qui n'a rien demandé et qui tient peut-être, s'il communie dans la main, à au moins garder celle-ci un minimum propre... Les moments de convivialité doivent avoir lieu en dehors de la messe qui, elle, est consacrée à quelque chose de plus important : l'écoute de la Parole de Dieu, mais surtout la contemplation, et l'adoration, de notre Seigneur Jésus-Christ dans l'hostie, et la préparation à la communion si l'on n'est pas en état de péché mortel.
Par exemple vous vous plaigniez que "Les mêmes qui viennent de vous serrer la main, quittent leur banc à la fin de la messe sans vous dire au revoir ou vous adresser au moins un petit sourire en guise d'au revoir. " Je suis désolé mais quand à la fin de la messe je m'agenouille pour réciter les prières après la messe et faire mon action de grâces, je n'ai aucune envie, ni de saluer le voisin, ni d'être salué ; je me concentre en me tournant vers le Seigneur que je viens de recevoir et je ne veux pas être distrait. Si pour une raison ou pour une autre je quitte plus rapidement l'église, je vais surtout me garder de déranger ceux qui y restent afin de ne pas troubler leur prière, fût-ce par une salutation aimable.
La maison du Seigneur est une maison de prière, pas une cafeteria convivial ou un club de rencontre. Les temps conviviaux (et dans TOUTES les paroisses que j'ai fréquentées, il y en a) sont effectivement en dehors des horaires de messe, à commencer par le parvis après la messe où les paroissiens restent à bavarder généralement un bon bout de temps avant d'aller déjeuner (parfois entre eux).
De votre longue liste de griefs j'en retiens un seul valide : "- Au bureau d’accueil de l’église, je suis reçu par des laïcs salariés peu aimables, autoritaires, et toujours très pressés. " ce qui effectivement n'est pas sérieux. Les personnes ont le droit d'être accueillies aimablement quand ils viennent en dehors des heures de messe au bureau, surtout quand la personne qui reçoit est dûment payée pour ce travail.

Evidemment comme dans les cérémonies évangéliques, qui ne sont pas des messes et au cours desquelles on ne reçoit pas le Christ, et qui mettent d'ailleurs plus l'insistance sur l'extérieur et les émotions ressenties que ce qui se passe plus profondément au sensible, je conçois qu'ils soient très accueillants au cours de leurs cérémonies...

Après je suis un affreux catholique traditionaliste réactionnaire moyenâgeux (ceux qui mangent les petits enfants et, pire encore, osent prier en latin)...

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 825
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Théodore » mer. 07 mars 2018, 3:37

Quasiment pareil que Toto, sachant que je mange aussi des petits enfants, mais tout cru, Carême oblige.

Moi qui vient du christianisme évangélique, je partage vos observations ; les évangéliques sont souvent beaucoup plus chaleureux au contact avec l'étranger, voire entre eux ; la fraternité chrétienne n'est pas un vain mot chez eux.
Il est vrai que cela tient sans doute, dans l'expression, à des différences théologiques ; le Saint Sacrifice de la Messe n'est pas le lieu où s'exprimer notre fraternité ; mais il en est quand même la source, et ce serait bien que cela se voie en-dehors !

Il me semble que c'est dû au lourd héritage du catholicisme comme religion majoritaire. Quand tout le monde va à la messe et que c'est normal, on n'a pas spécifiquement de raisons d'être plus "sympa" avec son voisin que ce qu'on l'est en-dehors. C'est vrai en un certain sens ; mais il faudrait qu'on se comporte fraternellemenr avec nos religionnaires tout le temps, à la messe comme dans le monde, et non pas qu'on se comporte avec eux dans le contexte communautaire comme on le ferait dans le monde ^^

Il faut absolument qu'on redécouvre cette notion de fraternité entre les membres d'une paroisse, qui retiendra sans doute beaucoup plus de fidèles que je ne sais quelle nouveauté liturgique ou aménagement pastoral ; et qu'on redécouvre une notion dont les évangéliques sont devenus experts, celle du discipulat, où chaque chrétien individuellement se considère comme disciple du Christ, à l'exemple et avec le soutien de ses confrères.
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar jerome » mer. 07 mars 2018, 11:00

Le Corps de notre Seigneur et son précieux Sang sont sur l'autel et il faudrait que je me détourne de Lui pour me tourner vers le voisin, que je ne connais pas, pour lui serrer la main! Cela n'a aucun sens.
Pour vous cela n'a peut-être aucun sens. Pour d'autres, comme pour moi, c'est un moment essentiel, capital de la Sainte Messe.

Comme vous l'avez très bien dit, on se donne la Paix alors que le Christ est au plus près des fidèles en se faisant pain et vin.

Se donner la paix, sincèrement, c'est témoigner devant le Christ que son message n'a pas été dévoyé : les Hommes savent encore s'aimer les uns les autres.

Se donner la paix, et plus encore à "son voisin que l'on ne connaît pas", c'est témoigner, devant le Christ, que l'on considère tous les Hommes comme ses frères.

Se donner la paix, c'est effectivement un geste de convivialité, au sens étymologique du terme. Se donner la paix, c'est vivre avec les Hommes, pour ne former qu'un seul corps, celui du Christ.

Ce geste de paix est pour moi l'un des plus beaux moment de l'Office. Je suis même un peu déçu quand le prêtre n'y encourage pas pendant les messes de semaine.

Quant à être "sympa" pendant la Messe, je rejoins Toto de ce côté là : on n'a pas à être "sympa" pendant la Messe. Ce qui n'exclut pas le sourire ni l'attention portée à son voisin "que l'on ne connaît pas" ...quand le prêtre ou le diacre nous invite à témoigner devant le Christ que les Hommes savent encore s'aimer les uns les autres mêmes "s'ils ne se connaissent pas".

De la même façon, si l'on n'a pas à être sympa pendant la Messe, on peut aussi faire de la Messe un moment de miséricorde et de bienveillance. Il y a quelques mois, j'avais pour sainte horreur tous ces petits gamins braillards... Maintenant, je les remercie de m'éprouver et de m'amener à travailler miséricorde et bienveillance.

Surtout en période de Carême.........
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3871
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Kerniou » mer. 07 mars 2018, 12:50

Dans ma paroisse, l'accueil est assuré à tour de rôle par des bénévoles dont je fais partie et, toutes, nous avons à coeur d'y accueillir très chaleureusement les paroissiens et/ou toute autre personne qui se présente ... L'accueil dépend des accueillant(e)s ... et ... Il y aurait,même, des soixante-huitardes accueillantes, figurez-vous !
La dernière phrase était pour embêter Toto ...
Dans les églises de campagne, les paroisses bien que très peu fréquentées, sont accueillantes; mais dans les communautés où la bourgeoisie citadine qui "voisine" à la campagne comme à la ville, dans les manoirs et maisons de familles, évite les paroisses pour se retrouver entre soi, ne regarde personne, et se montre "infâme" à l'égard des fidèles "ordinaires", comme je l'ai déjà raconté ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1183
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar prodigal » mer. 07 mars 2018, 13:10

Il me semble que la réponse à la question est : "ça dépend!"
Cela dépend qui, quand, dans quelles circonstances, tout simplement, et je ne vois pas que l'on puisse donner quelque réponse définitive.
Mais la question est peut-être révélatrice d'un certain sentiment de culpabilité. Peut-être que l'on s'imagine que, s'il y a de moins en moins de catholiques pratiquants, c'est parce que ceux qui le sont encore sont coincés, renfrognés, désagréables, etc.
C'est forcément parfois vrai, mais généraliser serait particulièrement injuste. Je pense au contraire qu'on trouvera en moyenne plutôt plus d'ouverture d'esprit chez les catholiques que chez bien d'autres.
Si cela ne suffit pas, c'est peut-être parce que ceux qui sont attirés par la spiritualité chrétienne et par l'Eglise, tout en appréciant d'être bien reçus, attendent autre chose. :)
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Censor
Censor
Messages : 96
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : en chemin vers le baptême
Localisation : France

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Fleur de Lys » mer. 07 mars 2018, 14:59

Théodore
Quasiment pareil que Toto, sachant que je mange aussi des petits enfants, mais tout cru, Carême oblige.
:rire:
Toto
.. la différence entre une cérémonie évangélique et une messe. La messe n'est pas un moment de convivialité avec le voisin, pas même lors du signe de paix, que je fuis effectivement... Le Corps de notre Seigneur et son précieux Sang sont sur l'autel et il faudrait que je me détourne de Lui pour me tourner vers le voisin, que je ne connais pas, pour lui serrer la main! Cela n'a aucun sens.
Le signe de paix en serrant la main aux voisins est-il une pratique récente?
Ca me fait du bien un peu de fraternité. Ça force les gens à sourir à leur prochain. Chose si rare dans le métro, dans la rue. On oublie tout cela. Vous pouvez tomber par terre, beaucoup passeront sans vous remarquer... :-@
Il y a quelques mois, j'avais pour sainte horreur tous ces petits gamins braillards... Maintenant, je les remercie de m'éprouver et de m'amener à travailler miséricorde et bienveillance. 
Il serait dommage que les enfants ne soient pas les bienvenus dans une messe, malgré leur trop plein de vie. Dans ma paroisse, c'est facile, il y a plusieurs offices, les familles viennent à 11h, ceux qui aiment le calme à 9h. Ce n'est pas toujours possible et ça fait de la peine de recevoir un regard courroucé parce que le bébé gigote malgré les petites astuces pour le garder au calme. Tous ces petits enfants sont l'Eglise de demain.


Les catholiques sont-ils sympas? J'aurais envie de répondre que ça dépend du milieu social, les "catho-bourgeois" sont pas super sympa...
J'ai détesté le scoutisme parce qu'on m'avait regardé comme une bête curieuse, moi la non baptisé. J'ai tenu un w.e. et j'ai fuis. Pareil au collège, les ado bourgeois catho m'ont dégouté de l'Eglise durant 10 ans, avant que je ne me fasse ma propre "sauce" en lisant dans mon coin la Bible puis en rencontrant des chrétiens au coeur sur la main et rarement riches...

Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Toto » mer. 07 mars 2018, 16:41

Le signe de paix, signe capital??? Alors que les textes précisent qu'il peut être omis (et il l'est parfois dans les messes de semaine), et qu'il n'est présent dans la forme extraordinaire qu'en cas de messe solennelle (et limitée d'ailleurs au clergé et au choeur)?

Bon, on ne va pas débattre du signe de paix pendant 107 ans, mais quand même, un passage d'un livre de Maria Simma :
Y a-t-il des choses que les Pauvres Ames vous ont dit ne pas aimer et qui les attristent concernant les messes aujourd’hui?

Oh! Oui, et il y en a beaucoup. Le soi-disant signe de paix et le fait de se tenir les mains durant le Notre Père n’en sont que deux exemples. Cela se produit juste après la Consécration et précisément au moment où nous devrions concentrer notre pensée sur le Seigneur et sur Lui uniquement. C’est alors qu’Il est le plus près de nous, et les gens se mettent à chercher des mains à serrer plutôt que de se plonger sans être interrompus dans une prière la plus profonde possible avec Lui, et non avec des voisins que nous ne connaissons souvent même pas. Là encore, c’est apporter un rituel social dans l’église plutôt que d’amener Jésus plus près des gens. Je dis « des voisins que nous ne connaissons souvent même pas » parce que nous ne devons jamais abaisser notre garde! Ce sont justement les lieux les plus saints qui sont le plus infiltrés par les adorateurs de Satan. Et le contact physique renforce considérablement les malédictions qu’ils répandent. Comme ils sont heureux de pouvoir serrer des mains et même d’étreindre les gens qu’ils viennent de distraire de la présence de Jésus! Le danger nous guette souvent derrière une fausse familiarité ou une unité forcée. Ajouté au manque de confession, cela peut faire des messes le terrain de chasse favori de ceux qui ont choisi de tourmenter le peuple du Christ. Dites le Notre Père uniquement avec Celui qui nous a donné la plus grande de toutes les prières. Et allez plus tard à l’extérieur de l’église où vous aurez le temps, ainsi que le discernement, pour choisir ceux à qui vous voulez serrer la main. Être véritablement pieux et prudent ne veut pas dire que l’on soit asocial ou enclin à juger.
Je tiens bien sûr à préciser que les apparitions des âmes à Maria Simma n'ont à ma connaissance jamais été reconnues officiellement (mais pas de condamnation non plus). Du coup on peut préférer Saint Paul :
10. Si quelqu'un vient à vous sans apporter cette doctrine, ne le recevez pas chez vous et abstenez-vous de le saluer.
11. Celui qui le salue participe à ses œuvres mauvaises.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7079
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Anne » mer. 07 mars 2018, 16:59

Veuillez ne pas faire dévier le fil sur "le signe de paix".

On en a déjà discuté ici dans le fil Contraste entre le message d'amour et de joie de Jésus et l'atmosphère qui règne dans les églises et dans le fil Signum Pacis (la paix du Christ), entre autres.

Les gens veulent savoir si on est sympa... ou pas!
Merci!

Signé: Votre plus ou moins sympathique modération ;)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Invité0
Barbarus
Barbarus

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Invité0 » mer. 07 mars 2018, 17:16

Merci de vos réponses. Elle sont toutes justes et avec des points valides (@Altior : oui, les grandes paroisses des grandes viles emploient souvent des laïcs salariés).

Ce qui me désole, c’est de constater, du moins dans les villes moyennes à grandes, que les fidèles de tous milieux sociaux reflètent globalement peu l’amour de Dieu. Je ne vois en eux aucun signe qui montre qu’ils sont les disciples du Christ et qu’ils portent en eux cette joie de l’Évangile. J’ai même le sentiment que beaucoup de fidèles voient la messe comme une corvée, une obligation qui leur coûte, d’où, peut-être, ce manque de sympathie chez eux dont je me plains ?

Je suis surpris lorsque je vois que les musulmans (surtout les femmes) sont souvent plus aimables et plus souriants que mes propres frères chrétiens. Comment pensons-nous faire revenir les gens à l’Église si nous ne reflétons pas l’amour du Christ ? J’ai l’impression que la situation actuelle de l’Église (nombre de pratiquants en baisse) ne dérange pas les fidèles plus que ça…

Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar jerome » mer. 07 mars 2018, 18:14

Ce qui me désole, c’est de constater, du moins dans les villes moyennes à grandes, que les fidèles de tous milieux sociaux reflètent globalement peu l’amour de Dieu. Je ne vois en eux aucun signe qui montre qu’ils sont les disciples du Christ et qu’ils portent en eux cette joie de l’Évangile.
Hélas, c'est une bien triste réalité... Je suis assez engagé dans le milieu associatif, et "malheureusement" les bénévoles les plus généreux, que ce soit financièrement ou en termes d'engagement, sont bien souvent les pires mécréants qui soient...

Pour autant, il n'est pas simple d'aimer. Alors être miséricordieux........
J’ai même le sentiment que beaucoup de fidèles voient la messe comme une corvée, une obligation qui leur coûte, d’où, peut-être, ce manque de sympathie chez eux dont je me plains ?
On touche là à la sincérité de la démarche. Dans tous les groupes humains, il y a des gens sincères, engagés et qui donnent du sens à leur engagement. Il y en a d'autres qui s'en servent pour le réseau. D'autres parce que "ça se fait". D'autres enfin parce que "tant que le curé m'aura à la bonne, mon âme sera sauve".

Quand j'ai retrouvé le chemin de l'Eglise il y a quelques mois de ça, ma foi jouait aux montagnes russes.

L'attitude de certains fidèles (les vieilles qui toisent, leurs époux qui se battent pour savoir qui fera la quête, les dames bien coiffées du premier rang qui courent littéralement après les enfants de coeur pour être les premières à communier) avait le don de m'exaspérer et m'ont amené à me demander si j'étais bien au bon endroit.

Et puis, comme on dit... poutre/paille/oeil ! Comme les petits gamins braillards dont je parlais plus haut, je remercie du fond du coeur ces fidèles qui me permettent de m'exercer à la bienveillance et à la miséricorde. (et Dieu m'en ait témoin, c'est pas facile :-D )
Comment pensons-nous faire revenir les gens à l’Église si nous ne reflétons pas l’amour du Christ ? J’ai l’impression que la situation actuelle de l’Église (nombre de pratiquants en baisse) ne dérange pas les fidèles plus que ça…
Ça, c'est une vraie bonne question. Dans ma paroisse, je croise tous les jours des étudiants américains en pantalon noir et en chemise blanche. Avec leur petit badge mormon sur la poitrine. Mais nous, Catholiques, que faisons-nous pour évangéliser ? Dimanche dernier, j'ai eu le sentiment que le curé, dans son homélie, renforçait l'inaction : il disait que l'évangélisation d'action importait peu, que l'évangélisation de coeur était infiniment plus puissante, et comme un aimant elle attirerait les fidèles.

Dieu merci, heureusement qu'il y a 12 gars, il y a un peu plus de 2000 ans, qui ont choisi l'action...

Entendons-nous bien : je crois à l'évangélisation de coeur, et je crois qu'être aimable, souriant, bref "sympa" avant/pendant/après la Messe contribue à l’atmosphère générale d'une paroisse et incite les fidèles à d'avantage de... fidélité. Cependant, ce n'est certainement pas suffisant pour remplir nos églises, a fortiori quand 99 % des événements paroissiaux sont organisés à destination des fidèles dont on connaît la moyenne d'âge.
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Cepora » mer. 07 mars 2018, 18:50

J’aurais une question simple à vous poser : A l’église, trouvez-vous que les fidèles sont sympathiques ?

Lorsque j’assiste à une messe, à quelques exceptions près, je ne vois dans l’attitude, les visages ou les paroles des fidèles (qui me connaissent souvent de vue au moins), aucune différence avec les athées et les païens du "dehors". Des exemples concrets tirés de mon expérience :

- Visages fermés, sombres, voire parfois hostiles.
- Des fidèles qui font semblant de ne voir personne.

[...]
Cette comparaison entre une assemblée paroissiale et des païens n'est pas très charitable. Pour les paroissiens eux-mêmes, bien sûr, mais aussi pour ceux du dehors, qui n'ont pas forcément l'attitude que vous décrivez. Permettez-moi aussi de vous corriger humblement : on n'assiste pas à une messe, on y participe. C'est un moment de prière et de recueillement, où tous ceux qui sont éprouvés par la commune épreuve se rassemblent dans l'espace d'un seul lieu consacré.

Comment devrait se comporter une assemblée lors d'une messe ?

Une chose est certaine, elle ne doit en aucun cas se célébrer elle-même ; elle doit se garder de célébrer autre chose que Celui qui s'y accomplit et l'accomplit.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3871
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Kerniou » mer. 07 mars 2018, 19:55

Au moins, à la sortie, les fidèles ne pourraient-ils pas se saluer d'un sourire ou d'un signe de tête ? de tête ... Ignorer les autres fidèles et faire comme s'ils n'existaient pas n'est pas chrétien et de plus, c'est insupportable.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2201
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Les catholiques sont-ils sympas ?

Message non lupar Relief » mer. 07 mars 2018, 22:12

Hélas, c'est une bien triste réalité... Je suis assez engagé dans le milieu associatif, et "malheureusement" les bénévoles les plus généreux, que ce soit financièrement ou en termes d'engagement, sont bien souvent les pires mécréants qui soient...
Attention à ne pas tirer de généralisation à partir de sa seule expérience. En effet, en France, le donateur type aux associations caritatives n'est pas un ''mécréant' comme vous le dites, mais une femme, de plus de 60 ans, vivant en milieu rural, et qui est catholique pratiquante.
Par ailleurs, à présent que les catholiques sont de moins de nombreux, par un curieux hasard, les associations, quelles qu'elles soient, ont de plus en plus de mal à trouver des bénévoles.


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit