Discussion impure

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Louis MEYER
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : lun. 05 mars 2018, 2:05
Conviction : Catholique

Discussion impure

Message non lupar Louis MEYER » lun. 05 mars 2018, 2:14

Bonjour,

J'ai eu une discussion impure avec un ami. Est ce un péché mortel ? Ai-je besoin de me confesser de cela avant de communier ? Merci d'avance

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1015
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Discussion impures

Message non lupar Altior » lun. 05 mars 2018, 8:11

Cher Louis,

Par «péché d'impureté» on comprend, en premier chef, les péchés de la chair. Plus précisément les désordres contre le sixième commandement (relations sexuelles en dehors ou avant le mariage, masturbation, paraphilies et tout ce qui va avec). Néanmoins, le neuvième commandement interdit l'impureté faite dans l'esprit. Dans l'imagination. «Dans notre coeur» comme le disent, gentilement, les catéchismes.
En cela, on peut considérer qu'une discussion impure peut facielement être un désordre en rapport au neuvième commandement.

Maintenant, matière grave n'est pas la même chose que péché grave. Pour être un péché grave, encore faut-il l'intention pleine et délibération suffisante. Supposant que vous êtes bien à l'âge de délibérer, toute la question pèse sur l'intention. Pour parler d'un péché grave, qui demande absolumment le pardon sacramental, il faut une intention pleine. Non, ne vous fourvoyez pas! Il ne s'agit pas de l'intention de pécher, mais de l'intention de faire la chose. Je suis un adultère, donc je ne suis plus en état de grâce pas forcément parce que j'ai eu l'intention de me moquer de Dieu, mais parce que j'ai eu bien l'intention de forniquer.

Vous avez maintenant les éléments pour évaluer, car vous seul vous pouvez le faire (et le bon Dieu, bien sûr, puisqu'Il connait les coeurs). Si, après évaluation, le doute persiste, considérez qu'il s'agit d'un péché grave, car mieux vaut confesser des péchés véniels ou des péchés-pas-du-tout que de ne pas confesser un péché qui pourrait être grave.

En vous sohaitant bonne réfléxion, votre
A.

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 826
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Discussion impures

Message non lupar Théodore » lun. 05 mars 2018, 19:00

Bonjour Louis,
Tout dépend de la contenu et de la nature de votre discussion "impure".
Si c'était un échange de blagues salaces, a priori, ce n'est pas "grave", pas au point de vous faire pécher mortellement.
Si vous fantasmiez à deux sur la façon dont vous comptiez violer une connaissance commune (je prend des exemples extrêmes évidemment) c'est beaucoup plus problématique.

Au final, il n'y a guère qu'un confesseur qui pourrait vous aider à y voir plus clair. Confessez-vous donc ; même si votre péché se révèle véniel, cela vous permettra d'éduquer votre conscience :)
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Niel
Censor
Censor
Messages : 103
Inscription : mer. 15 nov. 2017, 13:37
Conviction : Catholique

Re: Discussion impures

Message non lupar Niel » mar. 20 mars 2018, 7:08

Bonjour,

Merci Altior, merci Théodore, car moi aussi j'avais besoin d'éclaircissement sur ce sujet.
Comme Louis, j'ai eu des discussions impures aussi avec un ami.
Si, après évaluation, le doute persiste, considérez qu'il s'agit d'un péché grave,
Je le savais depuis le début que ce n'est pas bien mais je l'ai fait quand même. Et le problème pour moi, c'est que je ne le regrette pas. En faite, je l'ai fait au début en pensant apprendre sans le faire...! A un certain temps, je voulais arrêter, et j'ai confesser au prêtre. Mais après ça revenait.
Quand je ne discute pas avec lui, je prie toujours le Seigneur de me libérer de cette tentation. Heureusement qu'on est en carême, et avec le jeûne et la prière, j'arrive à me tenir.
Et voilà, ça fait juste 24h que j'ai décidé de tout arrêter pour de bon, juste parce que je sais que ce n'est pas bien.
Mais maintenant avec la publication de Louis et de vos explications, je comprend mieux le pourquoi (c'est mauvais).
J'espère y arriver avec l'aide de Dieu je vais me confesser dès que j'ai l'occasion.

Merci
Niel
"Alors tous ceux qui se confieront en Toi se rejouiront, ils auront de l'allégresse à toujours, et Tu les protègeras; Tu seras un sujet de joie pour ceux qui aiment Ton Nom."
Psaumes 5,11


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités