Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Kitab
Censor
Censor
Messages : 117
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar Kitab » jeu. 18 janv. 2018, 16:46

Bonjour à tous,

J'aurais souhaité savoir pourquoi il y a tant d'anti-féministes dans nos rangs : à cause de la question de l'avortement et de la contraception ? Du rôle dévolu à la femme (et sa pudeur) dans les Epitres de St Paul ?

D'autre part, je ne comprends rien à la défiance des chrétiens à l'égard des francs-maçons : je ne vois pas en quoi ils seraient anti-chrétiens. Bref, tout ça me dépasse.

Merci d'avance pour vos lumières!

[Voilà de bons sujets, mais nous déconseillons fortement les fils à sujets multiples. La Cité catholique ayant un certain nombre d'années à son actif, il arrive souvent que les sujets ont déjà été abordés, ce qui permet de fusionner votre question au fil existant et, fréquemment, d'obtenir une réponse qui parfois est suffisante, parfois à développer. Nous vous conseillons d'ouvrir un second fil sur les catholiques et les francs-maçons. La Modération]

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1015
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Quelques questions générales sur le catholicisme

Message non lupar Altior » jeu. 18 janv. 2018, 19:15

Bonjour, Kitab!
J'aurais souhaité savoir pourquoi il y a tant d'anti-féministes dans nos rangs :


Selon ce que je vois, ce sont surtout les féministes qui sont anticatholiques que le contraire. Preuve est que j'entends souvent des faits des irruption des activistes féministes dans les églises, de préférence pendant les messes, en montrant leurs seins (sinon leurs chattes). Par contre, je n'ai jamais entendu de femmes catholiques envahissant les sièges sociaux des organisations féministes en se dévergondant pendant leurs séances et leurs congrès.

Cela dit, la doctrine catholique est incompatible pas seulement avec les pratiques des féministes, mais aussi avec certains points de cette doctrine de gauche, une des visages métamorphosés du marxisme de nos jours.

Néanmoins, il existe un féminisme catholique. Authentiquement catholique. Qui, bien sûr, n'a rien à voir avec le féminisme de gauche, de type «femen».
D'autre part, je ne comprends rien à la défiance des chrétiens à l'égard des francs-maçons : je ne vois pas en quoi ils seraient anti-chrétiens.
Si le féminisme est l'oeuvre du communisme, la franc-maçonnerie est due plus directement aux efforts du diable. C'est pourquoi on n'est pas excommunié suite à une simple adhésion au féminisme, mais on est excommunié automatiquement par simple adhésion à la franc-maçonnerie. En lisant l'encyclique «In eminenti» (par exemple, d'ici, vous comprendrez mieux pourquoi.

Depuis la date de cette encyclique, antérieure à la Révolution criminelle, la franc-maçonnerie a continué son travail de sape et a marqué de nombreux points vers la ruine des sociétés.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8658
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Quelques questions générales sur le catholicisme

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 18 janv. 2018, 19:24

J'aurais souhaité savoir pourquoi il y a tant d'anti-féministes dans nos rangs : à cause de la question de l'avortement et de la contraception ? Du rôle dévolu à la femme (et sa pudeur) dans les Epitres de St Paul ?
Il faudrait définir la notion d'anti-féminisme selon votre vision.
Le féminisme est à mon sens condamnable tout comme le machisme.
D'autre part, je ne comprends rien à la défiance des chrétiens à l'égard des francs-maçons : je ne vois pas en quoi ils seraient anti-chrétiens. Bref, tout ça me dépasse.
Quelle connaissance avez-vous de la franc-maçonnerie ? quelle loge ?
Les hauts niveaux de la franc-maçonnerie sont ouvertement sataniques.
https://rcf.fr/actualite/franc-maconner ... as-son-nom
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Quelques questions générales sur le catholicisme

Message non lupar Cepora » jeu. 18 janv. 2018, 21:11

Bonjour à tous,

J'aurais souhaité savoir pourquoi il y a tant d'anti-féministes dans nos rangs : à cause de la question de l'avortement et de la contraception ?
Bonjour Kitab,

Disons que sous prétexte de bonnes intentions, les féministes défendent une idéologie mauvaise en promouvant des valeurs libérales-libertaires, sans forcément en avoir conscience.

Par exemple, une mère au foyer, qui n'est pas économiquement rentable, ils en font l'archétype de la condition féminine indigne et rétrograde, servile, qui a nécessairement besoin d'émancipation. Dans leur logique, l'émancipation consisterait à être socialement rentable, ils encouragent donc les femmes à s'auto-stériliser afin qu'une grossesse ne vienne pas entraver leur carrière, leur ascension sociale. À cet effet, l'avortement et la contraception sont largement favorisés.

Que des catholiques n'adhèrent pas à cette idéologie, je trouve cela normal, l'inverse me surprendrait.

Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 337
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar Cendrine » ven. 19 janv. 2018, 10:11

Chère Kitab,

Le féminisme est une bataille très insignifiante (bien que compréhensible quand on regarde depuis le petit bout dérisoire de la lorgnette actuelle) à côté de celle qu'en tant que chrétiens nous menons. Le fait d'être catholiques nous arme de telle façon que nous pouvons assumer le respect dû à toute femme par des moyens autres que le recours incessant à des lois et à je ne sais quelle obsession démocratique mal embouchée. Le vrai combat il est là : haïr et combattre le péché mais aimer le pécheur jusqu'à perdre la vie si nécessaire, par fidélité au Christ.

Personnellement je me contrefiche d'être vue comme inutile à une société malade si je ne produis pas assez de richesses : il m'est bien plus précieux de dépendre de celui que j'aime en me remettant sans arrêt dans les mains de Celui que j'aime encore plus.

Avouez que le combat chrétien est bien plus joyeux et a une autre allure et profondeur que "Mon-corps-m'appartient".

Voici un article qui vous plaira peut-être :

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017 ... rement.php

Bon courage Kitab, pour ceci et tout le reste qui apparemment vous choque dans notre Église. :)

phil
Censor
Censor
Messages : 79
Inscription : jeu. 11 janv. 2018, 15:17

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar phil » ven. 19 janv. 2018, 16:46

le sujet me rappelle une anecdote lors d'un mariage où le prêtre (d'un certain age, il faut le dire) tenait en substance des propos très clair que la mariée devait être "soumise" (terme qu'il a employé) au marié.

avec plusieurs amis on s'est regardé interloqué pour ne pas dire plus.

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 826
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar Théodore » ven. 19 janv. 2018, 17:54

Pourtant c'est dans Saint Paul, dans l'épître aux Ephésiens. Il n'y a pas à être choqué ; mais il faut passer au-delà des caricatures de tous bords et connaître la foi exacte de l'Eglise sur le sujet de la relation homme/femme dans le couple. Cependant, un tel malaise des catholiques avec ce genre d'affirmations ne m'étonne guère, dans la mesure où on ne prèche jamais dessus ; on préfère se concentrer sur la théologie du Corps de Karol Wojtyla et autres exortations à la morale sexuelle type Abbé Grosjean, qui n'incorporent pas vraiment cette donnée fondamentale. Ajoutez à cela le fait que je suis à peu près certain que le passage en question est une lecture "optionnelle" du lectionnaire, ce qui signifie qu'on passera systématiquement dessus de peur d'offenser les bonnes gens (qui a dit que nous étions une religion bourgeoise ?), et il est assez aisé d'arriver à un résultat catéchitique aussi désastreux. J'ai personnellement été extrêmement frappé par la pénétration qu'ont les thèses féministes soft type "égalitarisme" (totalement incompatibles avec la vision chrétienne de la famille, qui est une hiérarchie naturelle avec le père comme tête) chez les jeunes catholiques français.

Après, il faut reconnaître qu'aujourd'hui en Occident, les femmes, mêmes catholiques, sont culturellement formatées aux thèses féministes, et il est donc compréhensible qu'elles réagissent mal à la doctrine de l'Eglise à ce sujet.

Je recommende la lecture de l'encyclique Castii Connubii, du pape Pie XI ( https://w2.vatican.va/content/pius-xi/f ... nubii.html ), qui réfute les erreurs modernes sur le mariage et la famille. Voir la partie 2, "la foi conjugale" et notamment le dernier paragraphe, "l'ordre de l'Amour", qui explique les paroles de Saint Paul et réfute les erreurs contraires.

Pourquoi les catholiques sont anti-féministes ? Le féminisme de nos jours s'est bien éloigné du féminisme des sufragettes. Soyons clairs : le féminisme, au sens historique du terme, a atteint son objectif en Occident, et non sans le concours de l'Eglise sous certains rapports. Depuis les années 1960, le mouvement féminisme a été, pour ainsi dire, détourné de sa fin originelle en vue de plusieurs fin.
Tout d'abord, il a servi de support au mouvement pour la contraception artficiels et l'avortement, qui avaient besoin d'un nouveau vecteur idéologique quand l'eugénisme, auxquels ils étaient affiliés à l'origine, est tombé en disgrâce après la défaite de l'Allemagne nazie. Un catholique ne peut que condamner l'un et l'autre.
Qui plus est, sa proximité avec les milieux de la gauche communiste lui a été fatale une fois que les crimes de l'URSS ont été dévoilés. A l'époque, la majeure partie de l'intellingentsia occidentale avait des sympathies, voire un engagement marxiste, et soutenaient l'URSS. C'était particulièrement vrai en France et aux Etats-Unis ; qu'on se souvienne de Sartre ! L'échec du soviétisme démontrait l'échec de la pensée marxiste. Mais ces penseurs, qui allaient inaugurer l'ère de la postmodernité et du relativisme, n'ont pas pour autant abandonné l'idéologie marxiste ; ils ont appliqué l'opposition dialectique de la lutte des classes et le progrès révolutionnaire vers le communisme à d'autres problématiques. Le mouvement féminisme a donc adopté cette grille de lecture marxiste opprimé/oppresseur, pour l'appliquer à la "lutte" entre hommes et femmes ; ce qui s'est très, très rapidement élargi à la lutte des gays vs hétéros, puis de toutes les autres "minorités sexuelles".

Bref, le féminisme actuel est fondamentalement marxiste dans ses schémas de pensée (ce qui est revendiquée par beaucoup de ses penseurs). Il est, à ce niveau, fondamentalement innaceptable pour un catholique. Je rajouterai que le féminisme, avec la défense des queers et des gays (rien qu'écrire ces "mots" me répugne), a adopté une position jusqu'au-boutiste qui parachève la destruction de l'anthropologie chrétienne ; pour eux, le corps n'est guère qu'un véhicule d'un esprit qui s'auto-détermine et s'auto-définit. C'est une résurgence supplémentaire de la vieille hérésie gnostique.
Pour un catholique, le corps est un partie essentielle de notre être humain, et nous reçevons notre identité et dignitié inaliénable de Dieu. Cette gnose féministe est donc innacceptable et condamnable.


Concernant les francs-maçons : même s'il y a une certaine diversité idéologique chez les Maçons, le mouvement maçonique est, à la racine, un mouvement gnostique et ésotérique. Cela signifie qu'il nie la rédemption effectuée par le Christ, et propose à l'homme d'accéder à une forme de salut ou d'illumation par des rituels initiatiques. Exit la rédemption effectuée par le Christ, la vie de charité, les sacrements, l'Amour de Dieu. Bref, c'est un système historiquement anti-chrétien. Les rituels maçonniques reprennent beaucoup d'éléments des Evangiles, qu'ils tordent dans un sens ésotérique non-catholique. Qui plus est, dans beaucoup de loges les maçons doivent une fidélité absolue à la Loge, au-dessus de leur obéissance à l'Eglise et au Christ, ce qui est intolérable. Enfin, historiquement encore, les maçons sont un produit de la libre-pensée protestante britannique, et étaient globalement déistes. Un chrétien ne peut pas être déiste.
Il existe des loges "chrétiennes" qui se réclament de l'Evangile et ont essayé, sans doute sincèrement, de christianiser tout cela ; mais le résultat n'est pas certain, et cela reste une exception ; hors, on ne fait pas de loi avec une exception. La condamnation de l'Eglise sur les maçons tient donc toujours.
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Kitab
Censor
Censor
Messages : 117
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar Kitab » ven. 19 janv. 2018, 18:14

Je vois remercie tous pour votre participation / vos réponses. je comprends mieux, concernant le franc-maçonnisme.

Oui, en effet, je trouve certaines doctrines catholiques choquantes (sauf si l'on comprend le terme "soumis à son époux" comme un synonyme de "dévoué") ; j'avoue que c'est l'interprétation la plus acceptable, à mes yeux. Par contre, apparemment, j'ai tout faux pour les catholiques : athée, j'étais pro-avortement, féministe, pro-contraception, pro-mariage gay, pro-euthanasie, amie des organisations LGBT et je le suis restée en croyant au Christ (+ une "conversion" au communisme) , si bien que j'ai toujours du mal à me compter dans vos rangs.

Merci pour vos explications détaillées qui éclairent davantage ! :>

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 826
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar Théodore » ven. 19 janv. 2018, 19:00

Chère Kitab,
On ne parle pas de "rangs" en ce qui nous concerne, l'Eglise est une famille ! Si vous vous mettez à l'école du Christ et de son Eglise, vous verrez peu à peu ce qu'il peut y avoir de contraire au Christ dans vos opinions précédentes. Ca fait partie de la conversion que de remodeler son intelligence à l'image du Christ à l'exclusion de toute autre influence :-) C'est exigeant, cela demande de l'humilité et une une simplicité toute enfantine face à Dieu, mais cela vaut le coup :) Et c'est un processus progressif. Renseignez-vous sur la foi de l'Eglise, et cherchez à comprendre pourquoi elle croit ce qu'elle croit ; un chrétien doit professer la foi de l'Eglise, mais cette profession ne doit pas se contenter d'être une adhésion aveugle.
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8658
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar PaxetBonum » sam. 20 janv. 2018, 11:47

Par contre, apparemment, j'ai tout faux pour les catholiques : athée, j'étais pro-avortement, féministe, pro-contraception, pro-mariage gay, pro-euthanasie, amie des organisations LGBT et je le suis restée en croyant au Christ (+ une "conversion" au communisme) , si bien que j'ai toujours du mal à me compter dans vos rangs.
J'ai du mal à comprendre comment vous pouvez penser suivre le message du Christ en étant pro-contraception et pro-avortement/euthanasie ?
Comment conciliez-vous les deux ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Kitab
Censor
Censor
Messages : 117
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar Kitab » sam. 20 janv. 2018, 15:05

Comment je concilie les deux ? C'est très simple : je pense à toutes ces femmes victimes d'inceste et de viol (+ celles qui se font droguer en soirée) ; pas besoin d'en connaître personnellement pour se sentir impliqué dans cette cause. Merci d'ailleurs au planning fmilial pour le formidable travail qu'ils font. Vous ne pouvez décemment pas admettre que ce genre d'évènements est la volonté de Dieu. Alors oui, j'ai l'audace de me mettre à la place de ces femmes et de soutenir l'avortement dans ces cas. En cas "d'accident" de contraception, mon avis est beaucoup plus mitigé depuis que je suis chrétienne.

Quant à l'euthanasie, là aussi, je me mets à la place des personnes en fin de vie qui désirent mourir carprisonnières de leur propre corps (pour ne citer que ce cas) . Dieu est compassion et ne juge très certainement pas ces âmes. J'ai connu le handicap moteur et sais à quel point l'envie de mourir peut venir rapidement, d'où , sans doute, ma compassion à cet égard.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2357
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar Suliko » sam. 20 janv. 2018, 16:52

Je voulais écrire une petite réfutation du féminisme d'un point de vue catholique, mais Théodore m'a devancée et a tout résumé bien mieux que je n'aurais pu le faire !
Il me semble que même parmi les fidèles du VOM, il y a une certaine imprégnation du féminisme, bien que d'une manière bien moins radicale que dans les paroisses ordinaires. Dans ces dernières, le prêtre est souvent bien gêné de lire le fameux passage de saint Paul sur la soumission de la femme à son mari et détourne la difficulté en concentrant son sermon sur l'amour que doit le mari à sa femme (ce qui n'est pas faux, loin de là, mais témoigne tout de même d'une certaine honte de la Parole de Dieu dans ses passages les moins conformes à la doxa moderne...).

Kitab, quand on est catholique, c'est qu'on croit au Christ et à son Eglise et qu'on s'efforce de se soumettre à ses commandements, lesquelles sont clairement hostiles à l'avortement, à la contraception, à l'homosexualité, à l'indifférentisme entre les sexes, bref, à nombre de points fondamentaux de la pensée féministe...
Par contre, je suis étonnée de lire que selon vous, les catholiques seraient particulièrement marqués par l'antiféminisme.... Par rapport aux fidèles d'autres religions, les chrétiens sont au contraire particulièrement touchés par toutes les idéologies occidentales modernes (libéralisme, féminisme, etc...). Actuellement, si vous interrogez un baptisé catholique quelconque, vous pouvez être à peu près sûre qu'il sera très mollement hostile à l'avortement, tolérant par rapport à l'homosexualité et tout à fait favorable à la contraception. Quant à la soumission des femmes à leur époux, il jugera que c'est un verset biblique totalement dépassé... Où est le féminisme ? L'enseignement traditionnel de l'Eglise n'est plus transmis dans bien des paroisses et n'est plus cru par la plupart des fidèles, voilà la réalité.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Kitab
Censor
Censor
Messages : 117
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar Kitab » sam. 20 janv. 2018, 18:42

D'accord, merci pour vos réponses. Visiblement, en effet, l'Eglise ne se préoccupe pas tellement de féminisme ; Si l'homme aussi doit être soumis à sa femme, je suis on ne peut plus d'accord ; je n'imagine pas Dieu créer deux êtres pour ne pas les rendre égaux, au final. Mais il faut dire que je n'accorde aucun crédit au péché originel.

Concrètement, que préconiseriez-vous à une femme s'étant faite violer , puisque vous êtes contre la contraception d'urgence ? (ne prenez pas cela comme un reproche, ce n'en est pas un du tout!) ; et si vous êtes vous-même concernées, mesdames (ou votre femme, pour les hommes) ? Si votre réponse est : "je garderai l'enfant quand même et je l'aimerai", vous êtes véritablement sur la voie de la sainteté . D'accord, il y a toujours la possibilité de le faire adopter, cela dit. Mais là encore, chapeau !

De même, si vous êtes dans le coma ou êtes entièrement paralysé ( e) sans aucune possibilité de faire quoi que ce soit y compris de prendre une hostie, que faites-vous ?

On parle beaucoup de ces sujets dans la société et je serais curieuse d'avoir des pistes enfin concrètes pour vivre selon la volonté de Dieu, si elle est telle.

Au plaisir de vous relire.
La féministe acharnée :)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8658
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar PaxetBonum » lun. 22 janv. 2018, 11:33

Comment je concilie les deux ? C'est très simple : je pense à toutes ces femmes victimes d'inceste et de viol

Quant à l'euthanasie, là aussi, je me mets à la place des personnes en fin de vie qui désirent mourir carprisonnières de leur propre corps
Bonjour Kitab

Vous abordez l'avortement par l'exception.
Savez-vous que l'avortement c'est 220 000 enfants tués en France chaque année ?
Savez-vous que sur ces 220 000 morts seuls 4 500 sont attribués à des viols (marge haute de l'estimation) ?

Je peux vous citer des avortements pour raison de carrière, parce que ce n'est pas le moment, parce que je fais ça à chaque fois que je tombe enceinte, parce qu'en été sur la plage on ne peut quand même y aller avec un gros ventre…

Bref on ne peut en aucun cas justifier une loi sur l'avortement en s'appuyant sur des exceptions.

Juste une question : êtes-vous pour la légalisation de la torture ? la peine de mort ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Kitab
Censor
Censor
Messages : 117
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Pourquoi tant d'anti-féministes chez les catholiques?

Message non lupar Kitab » lun. 22 janv. 2018, 13:29

Je n'ai jamais dit que j'étais pour l'avortement dans TOUS les cas : une fois de plus, vous extrapolez. Je parle en effet des cas extrêmes pour vous faire comprendre que dans ces cas, l'avortement est une nécessité.

Je suis contre la légalisation de la torture et le retour de la peine de mort.


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités