Page 1 sur 3

Dites, est-ce un péché?

Publié : ven. 11 févr. 2011, 11:08
par Celte
Jouer de l'argent, est-ce un péché ?

Bonjour.

Tout est dans le titre. Merci à l'avance toutes vos réponses.

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : ven. 11 févr. 2011, 15:26
par PaxetBonum
Je laisse répondre St François de Sales :

Spoiler!
Les dés, les cartes, la roulette, etc, où le gain dépend surtout de hasard, ne sont pas seulement des passe-temps dangereux, comme les danses, mais ils sont par eux-mêmes mauvais et donc blâmables.

- Mais quel mal y a -t-il , me direz-vous.

- Ceci : que le gain, avec ces jeux, n'est pas fonction de l'habileté, mais du hasard qui est aveugle ; c'est donc une offense à la raison.

- Nous avons convenu ainsi entre nous...

- Il est vrai que le gagnant ne fait aucun tort aux autres, mais cela ne justifie ni la convention ni le jeu. Le gain qui doit être le prix de l'habileté devient le prix du sort et ce dernier ne mérite aucun prix puisqu'il ne dépend de personne.

De plus, ces jeux ne sont pas récréations mais attentions passionnées, car ils tiennent l'esprit tendu et agité en de sombres appréhensions. Existe-t-il une tension d'esprit plus triste et plus mélancolique que celle des joueurs ? Interdiction de parler, de rire ou de tousser, sinon on se fâche !

Enfin la joie du jeu, c'est de gagner, et elle est inique puisqu'elle a pour contrepartie la tristesse de celui qui perd. C'est donc bien une réjouissance malsaine.

C'est pourquoi le grand roi Saint Louis, malade et alité, ayant appris que le comte d'Anjou, son frère, et messire Gauthier de Nemour jouaient, se leva et se rendit en titubant dans leur chambre ; là il prit les tables, les dés, une partie de l'argent et jeta le tout par la fenêtre dans la mer, en se courrouçant contre eux.

La sainte et chaste demoiselle Sara parlait à Dieu de son innocence en ces termes : "Vous savez, Ô Seigneur, que jamais je n'ai fréquenté les joueurs".

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : ven. 11 févr. 2011, 17:44
par Christophe
Je laisse répondre le Catéchisme de l'Église catholique :
2413 Les jeux de hasard (jeu de cartes, etc.) ou les paris ne sont pas en eux-mêmes contraires à la justice. Ils deviennent moralement inacceptables lorsqu’ils privent la personne de ce qui lui est nécessaire pour subvenir à ses besoins et à ceux d’autrui. La passion du jeu risque de devenir un asservissement grave. Parier injustement ou tricher dans les jeux constitue une matière grave, à moins que le dommage infligé soit si léger que celui qui le subit ne puisse raisonnablement le considérer comme significatif.

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : ven. 11 févr. 2011, 18:22
par cracboum
Les gens qui prient pour gagner au Loto ne croient pas qu'il s'agisse de hasard.
Pour eux ce sont des jeux de Providence, comme des tas de choses peuvent vous arriver dans la vie que vous n'avez pas méritées.
Donc c'est le comportement du joueur seul qui est moral ou immoral.

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : lun. 21 févr. 2011, 18:59
par Nanimo
:zut:

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : mar. 22 févr. 2011, 12:36
par mike.adoo
Les gens qui prient pour gagner au Loto ne croient pas qu'il s'agisse de hasard.
Pour eux ce sont des jeux de Providence, comme des tas de choses peuvent vous arriver dans la vie que vous n'avez pas méritées.
Donc c'est le comportement du joueur seul qui est moral ou immoral.

Désolé de vous contredire , cher Cracboum mais il n'est pas question de moralité et d'immoralité , mais de péché , c'est tout à fait différent .
Si les jeux ( d'argent ) étaient immoraux , ils seraient tout bonnement proscrits par la loi , ce qui n'est pas le cas .
Par ailleurs , Jésus s'est mis en colère pour ça , Dieu est étranger à l'argent et au commerce . L'épisode des marchands du temple est significatif .
Ailleurs , Jésus a dit : Rendez à César ce qui est à César et à Dieu , ce qui est à Dieu . Cela ,signifie en clair qu'il n'y a pas d'amalgame possible .
A ma connaissance , dans aucune prière canonique , il n'est question d'argent . Dans le "Notre Père " on demande le pain quotidien et non l'argent pour se le procurer ...
Vous évoquez la providence ... Personnellement , elle s'est souvent manifestée à mon égard , mais jamais en relation avec l'argent .
Dernier point ; A propos de la prière , je trouve plus beau que l'on parle d'amour pour ses proches que d'argent pour son nombril . Qu'en pensez-vous ?

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : mar. 22 févr. 2011, 12:41
par Raistlin
Si les jeux ( d'argent ) étaient immoraux , ils seraient tout bonnement proscrits par la loi , ce qui n'est pas le cas .
La loi ne proscrit pas forcément ce qui est immoral : l'avortement est objectivement immoral (sans même faire référence à une quelconque révélation divine) mais la loi le permet.

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : mar. 22 févr. 2011, 16:03
par mike.adoo
Si les jeux ( d'argent ) étaient immoraux , ils seraient tout bonnement proscrits par la loi , ce qui n'est pas le cas .
La loi ne proscrit pas forcément ce qui est immoral : l'avortement est objectivement immoral (sans même faire référence à une quelconque révélation divine) mais la loi le permet.
Je vous l'accorde , Raistlin ...
Autre exemple : On veut dissuader les gens de fumer , mais la culture du tabac n'est pas interdite et le tabac rapporte beaucoup d'argent à l'état ...Tout cela rend la morale élastique !
j'ai eu la curiosité d'écrire le mot clef " avortement " dans l'outil de recherche de ce site . L'occurrence de ce mot atteint 2679 . L'immoralité de l'avortement semble ne pas faire l'unanimité .
Ceci dit , je suis assez d'accord avec vous et je me cantonnais au niveau de l'argent .
Amicalement

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : mar. 22 févr. 2011, 16:11
par PaxetBonum
Idem pour la prostitution…

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : sam. 26 févr. 2011, 20:51
par Bar_Jesus
idem pour l'alcoolisme... bien qu'il n'y a rien de mal à être une personne 'alcoolisé' être 'alcoolique' est blâmable, je crois que pour le jeu, la logique est la même

Re: Jouer de l'argent, est-ce un pêché ?

Publié : ven. 04 mars 2011, 11:55
par Celte
Merci pour vos réponses.

Je pense que c'est un pêché. De plus, le jeu nous fait parfois perdre le contrôle de nous même, nous sommes donc beaucoup plus vulnérables à Satan.

Dites, est-ce un péché?

Publié : mer. 17 avr. 2013, 10:21
par john malkovitch
La négligence est-elle un péché grave ?

Bonjour à tous,
Je viens demander conseil aux catholique aguerris que vous êtes parce que j'ai un petit problème "technique", pour ainsi dire, concernant confession et communion. La veille de Pâques, juste après la confession (pas de chance) je me suis rendu compte en surfant sur votre forum que j'avais pris un certain péché bien trop à la légère. J'ai confessé ce péché régulièrement, et d'ailleurs je venais de le confesser, mais j'ai quelquefois pu communier sans confession après l'avoir commis.
C'est cette négligence qui me semble grave, pour le coup, et je n'ai pas pu la confesser avant la veillée, où chassant tout scrupule je ne me suis pas privé de la communion pascale. D'ailleurs j'ai chassé le scrupule tellement loin que j'ai même re-communié le lendemain. Depuis, j'ai repensé à mon comportement et je me demande si je n'ai pas aggravé mon cas en communiant.
J'espère que je suis clair. C'est justement ma confusion qui me pousse à vous embêter avant d'aller embêter un brave prêtre.
Merci pour vos réponses.

Re: La négligence est-elle un péché grave ?

Publié : mer. 17 avr. 2013, 11:31
par Raistlin
Hormis en cas de péché mortel, vous pouvez communier sans vous être confessé, sous réserve que vous ayez l'intention de le faire très prochainement.

Et dans le pire des cas, si vous avez mauvaise conscience, ouvrez-vous en à un prêtre lors de votre prochaine confession.

Fraternellement,

Re: La négligence est-elle un péché grave ?

Publié : mer. 17 avr. 2013, 11:33
par Johnny
Bonjour à tous,
Je viens demander conseil aux catholique aguerris que vous êtes parce que j'ai un petit problème "technique", pour ainsi dire, concernant confession et communion. La veille de Pâques, juste après la confession (pas de chance) je me suis rendu compte en surfant sur votre forum que j'avais pris un certain péché bien trop à la légère. J'ai confessé ce péché régulièrement, et d'ailleurs je venais de le confesser, mais j'ai quelquefois pu communier sans confession après l'avoir commis.
C'est cette négligence qui me semble grave, pour le coup, et je n'ai pas pu la confesser avant la veillée, où chassant tout scrupule je ne me suis pas privé de la communion pascale. D'ailleurs j'ai chassé le scrupule tellement loin que j'ai même re-communié le lendemain. Depuis, j'ai repensé à mon comportement et je me demande si je n'ai pas aggravé mon cas en communiant.
J'espère que je suis clair. C'est justement ma confusion qui me pousse à vous embêter avant d'aller embêter un brave prêtre.
Merci pour vos réponses.
Si vous n'aviez pas conscience de la gravité de votre péché, il est difficile de s'en repentir.

Mais votre première confession vous a donné l'envie d'approfondir votre foi et votre discernement, ce qui vous a conduit sur ce forum.

Vous n'avez donc pas (à mon humble avis) aggravé votre cas, il vous suffira de confesser votre mauvais discernement à votre prochaine confession.

Le jeu

Publié : jeu. 27 juin 2013, 16:06
par Ina
Bonjour,

J'ouvre un nouveau topic pour une question qui me préoccupe :

Est-ce que le jeu éloigne de la foi ?

Je ne parle pas des jeux pour les enfants.

Si vous avez des éléments qui puissent m'éclairer, je vous en serais reconnaissante.

Merci.