Le pardon... et l'oubli?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Estelliane
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : mer. 02 août 2017, 12:23
Conviction : Catholique traditionaliste

Le pardon... et l'oubli?

Message non lupar Estelliane » jeu. 05 oct. 2017, 10:20

Bonjour,

J'ai une petite question. Je sais que l'on doit pardonner les offenses mais est-ce que ça signifie qu'on doit aussi les oublier, passer outre?

Je m'explique. Il y a quelques temps, je me suis disputée avec une amie. Les torts étaient partagés des deux côtés, je ne le nie pas. Nous ne nous sommes pas parlé pendant un moment, et hier, elle a fait le premier pas en reprenant contact avec moi, ce qui est tout à son honneur. Elle a expliqué son ressenti, moi le mien, et je lui ai dit que je ne me sentais plus d'être son amie pour le moment, parce que je ne savais pas si je pouvais lui faire confiance (la première dispute portait sur des mensonges et des choses qu'elle m'avait cachées). Elle s'est énervée et m'a balancé plein de méchancetés, je ne la pensais pas capable de ça.

Maintenant, je ne sais pas quoi faire. Je suis en colère, blessée par ses propos, et triste aussi d'avoir perdue une amie. Pour le pardon, je veux bien essayer de pardonner ce qu'elle m'a dit, même si ce ne sera pas facile parce que ses propos immondes ne touchaient pas que moi, mais aussi mon mari. Mais je ne me vois pas oublier et reprendre une amitié avec elle, si elle pense tout ça de moi, c'est que ce n'est pas vraiment une amie. Et j'aurais trop peur d'une nouvelle dispute. Celle ci n'était pas la première, j'ai passé outre les autres parce que ce n'était que des petites choses, mais là, ses propos, je ne peux plus.

Que dois-je faire? Pardonner? Oublier? Reprendre mon amitié avec elle? Je suis perdue là, c'est pour ça que je viens vous demander conseil.

Merci d'avance pour les réponses et les conseils.

En UDP :croix:

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Quæstor
Quæstor
Messages : 312
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar Foxy » jeu. 05 oct. 2017, 14:24

Bonjour Estelliane

Je vais vous donner mon avis, pour l'avoir vécu : on n'oublie pas... seul le temps fait son travail et on y pense moins.

Là, ce qui est bête, c'est que votre amie fait le premier pas et que l'on a l'impression que c'était pour, encore, enfoncer le clou...

Je sais que moi, ce serait pareil : j'accepte à la rigueur qu'on me dise des méchancetés, mais si on attaque mon mari ou ma famille, ça ne passerait pas.

Alors ? moi je ferais le deuil de cette amitié, mais sans doute que d'autres personnes de ce forum, plus empathiques que moi vous diront comment vous pouvez surmonter cette épreuve. Et du coup, j'en prendrai aussi de la graine...

En toute amitié.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1683
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar axou » jeu. 05 oct. 2017, 16:23

Bonjour Estelliane !

Quelques mots pour débroussailler la réalité :

Les faits :
vous vous disputez toutes les deux. Vous cessez de vous voir pendant un temps. Elle fait le premier pas, vous vous expliquez toutes les deux en expliquant chacune votre ressenti.
Jusqu'ici tout va bien et semble en bonne voie pour une réconciliation. Mais voilà que vous lui dites que vous ne pouvez plus être son amie "pour le moment" parce que vous ne lui faites plus confiance. Arrêtons nous un moment sur ce fait :

Après une dispute "de torts partagés", une amie vous tend la main et vous la repoussez : après une explication commune, vous lui refusez votre amitié et votre confiance. Avez vous conscience de la grave blessure que vous lui infligez ?
Vous aimeriez qu'on vous refuse une main tendue ? Qu'on vous dise "je ne peux plus être ton amie" alors que vous avez fait le premier pas et que vous vous êtes expliquées ?
Franchement le chapelet de choses désagréables qu'elle vous a dites est le signe d'une très grande colère largement compréhensible : vous la traitez avec violence (repousser une main tendue est une grande violence faite à autrui) et elle réagit en rejetant cette violence sur vous par les mots. (on sait ce que valent les propos dits dans une grande colère... pas grand chose)
A défaut d'être de la sainteté, c'est une réaction naturelle, il y a de quoi être très en colère !
(je dis tout cela sans jugement sur vous, je cherche à mettre des mots sur ce qui se passe)

Ensuite vous nous demandez notre avis sur cette amitié alors que vous nous racontez que vous avez vous même rompu cette amitié en lui jetant à la figure votre refus du lien et de la confiance. Avant de parler de pardon et de réconciliation, prenez donc un peu de temps pour faire de la lumière en vous, pour vous regarder le plus honnêtement possible. Pour trouver un peu de cohérence.

Après la première dispute, aviez vous vraiment envie de renouer avec elle ? Quelque chose était-il déjà cassé en vous? la confiance était-elle rompue au point que même les explications étaient impropres à pouvoir renouer avec elle ? Dans ce cas vous lui avez dit votre vérité "je n'ai plus confiance" mais il fallait être lucide sur le fait que vous rompiez une amitié, le regarder en face et l'assumer. Et regarder en face le fait que rompre après des explications et un premier pas est violent pour l'autre. L'assumer aussi, parfois il faut trancher dans le vif. parfois, trop c'est trop et le point de non retour est atteint.

Si vous aviez encore quelque affection pour elle, si pour vous ce "pour le moment" signifiait que vous aviez besoin de temps et d'un peu de distance pour renouer mais que l'amitié était encore là, (vous dites que vous êtes triste d'avoir perdu une amie") vos propos ont été maladroits, voir destructeurs.

Il est bon aussi de se pencher en détail sur cette amitié : cette relation était-elle nourrissante, est ce que vous vous apportiez l'une et l'autre un vrai soutien ? une vraie écoute ? pouviez-vous compter l'une sur l'autre ? Cette amitié était-elle de la nourriture saine ou empreinte de toxicité ? Partagiez vous les mêmes valeurs? Quelque chose en vous a voulu rompre ce lien et y a réussi. On a parfois de très bonnes raisons d'être violent, parfois des raisons inconscientes.

Le pardon et la réconciliation sont deux choses différentes. Nous sommes toujours invités à pardonner (remettre les dettes, ne pas demeurer dans la rancune) mais pas forcément à nous réconcilier. Cela dépend si le lien est sain ou pas et si l'envie est là ou pas.

Bien à vous,

Axxou

Altior
Senator
Senator
Messages : 880
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar Altior » jeu. 05 oct. 2017, 20:47


J'ai une petite question. Je sais que l'on doit pardonner les offenses mais est-ce que ça signifie qu'on doit aussi les oublier, passer outre?
Laudetur Iesus Christus!

La réponse est négative. Nous avons l'obligation de pardonner, mais pas d'oublier. Dieu nous demande d'être bons, mais Il ne nous demande pas d'être stupides.

Dans le cas mentionné, je pense que votre amie a été contrariée. Elle a fait la moitié d'un pas vers vous, mais elle a constaté que vous reportez de faire pareil. Alors, sa nature colérique lui a joué (de nouveau) un tour. Elle a eu une bonne intention initiale, mais imparfaite, car l'amour parfait est l'amour chrétien: cet amour-là qui ne demande pas de réciprocité. On ne peut pas être amis avec tout le monde, ni avoir le même degré d'amitié avec tous nos amis. Pourtant, les relations ne doivent pas se dégrader jusqu'à ne plus se dire bonjour. Si j'étais à votre place, je ne ferais rien jusqu'à Noël, qui serait une bonne occasion de lui envoyer une carte postale avec un souhait de joyeux Noël.

In corde Iesu,
A.

Avatar de l’utilisateur
Estelliane
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : mer. 02 août 2017, 12:23
Conviction : Catholique traditionaliste

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar Estelliane » jeu. 05 oct. 2017, 23:17

Pour vous répondre, axou.

Elle a en effet fait le premier pas, ce qui est tout à son honneur. Le truc, c'est que dans son message, elle me disait aussi des choses comme "telle personne a dit ça sur toi", "telle autre a dit ça", "je suis la seule à être sincère avec toi", ce qui m'a mise très mal à l'aise. C'est vrai que le refus de reprendre tout de suite notre amitié était sans doute dit de façon maladroite, pour moi ça ne voulait pas dire jamais, mais pas pour le moment, pour avoir le temps de digérer un peu la dispute, surtout que ce n'était pas la première. J'ai accepté de discuter avec elle parce que je pensais qu'on pourrait mettre les choses au point, parler de nos erreurs respectives, pour avancer. A la place, j'ai eu droit à des invectives sur des amies communes, ce que je n'ai que moyennement aimé, et c'est pour ça que j'ai repoussé sa demande d'amitié immédiate, j'ai eu l'impression qu'elle voulait faire tout ça trop vite. Elle ne l'a sans doute pas compris comme ça et je le comprends, mais me dire ce genre de choses... je n'imaginais pas qu'elle pouvait aller aussi loin.

Très honnêtement, je n'ai pas voulu refuser de reprendre son amitié, je suis sincère en disant cela. J'avais besoin de temps, j'aurais peut-être pu lui expliquer différemment, même si je ne sais pas trop comment. Oui, j'avais envie d'essayer de renouer cette amitié, parce que je n'aimais pas l'idée de casser tout ça pour une petite dispute. A l'heure actuelle, entre ses propos sur mon mari, ceux sur moi et le fait qu'elle me dise tout ça sur nos amies communes... je ne sais pas. Lui pardonner ses propos tenus sur le coup de la colère, oui, je veux bien essayer, surtout que j'ai aussi des torts là dedans. Mais redevenir amie avec elle, je ne suis pas certaine de pouvoir le faire.

Quant à vos questions sur cette relation, pour y avoir réfléchit aujourd'hui, et en avoir parlé avec mon mari, je ne suis pas certaine qu'elle était bonne pour moi. J'ai repassé pas mal de choses dans ma tête, des choses que j'avais mises de côté durant les années d'amitié, et je me rends compte maintenant qu'il y avait des problèmes depuis un moment. Je pense que cette amitié aurait fini par s'arrêter à un moment ou un autre, même si j'aurais aimé que ce ne soit pas aussi violent. J'ai l'impression (et mon mari le ressent pareil) que le soutien, l'écoute, étaient surtout dans un seul sens. Quant aux valeurs, nous n'avions pas vraiment les mêmes. Ce qui nous avait réuni c'était surtout une passion commune, passion que j'ai perdue depuis quelques mois. Et depuis, nous nous sommes moins vues, même si les rencontres se faisaient encore un peu. Même pour les conversations par internet, là où avant nous parlions plusieurs fois par jour, il a pu s'écouler des semaines ces derniers temps. J'ai même eu envie d'attendre qu'elle vienne me parler, pour voir combien de temps ça allait durer, mais je ne l'ai pas fait, je me suis même sentie coupable d'avoir pensé ça.

En tout cas, merci de m'avoir un peu mis les points sur les i, je me suis rendue compte de ce qu'elle avait pu penser, alors que je n'avais pas de mauvaises intentions en lui envoyant mon message. Je vais essayer de lui pardonner, de prier pour elle, mais le lien ne sera sans doute jamais refait. C'est dommage, surtout au bout de plusieurs années, mais cette amitié n'était pas des plus saines je pense, et je me dis que c'est un mal pour un bien, même si pour le moment la blessure est là.

Merci à tous ceux qui m'ont répondu, ça m'a permis de faire le point avec moi même.

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar Marc Oh » ven. 06 oct. 2017, 16:57

Bonjour Estelliane.
Un point important à ne pas oublier c'est que quelqu'un (vous ou votre amie) en colère c'est quelqu'un qui soufre et cherche aussi à partager sa souffrance. On se fait tous avoir ce qui devrai nous aider à accepter les emportements des autres.
Aimer c'est donner et pas recevoir. Recevoir c'est pourtant bien agréable! Donner pour recevoir c'est une action intéressé c'est pas le modèle que nous à laisser le Maitre. Donc on devrai recevoir par surprise pour avoir une attitude pleinement "chaste" (au sens chrétien).

Pardonner c'est une bonne idée, certain n'y arrive pas et c'est bien dommage pour eux car c'est celui là qui est plus encore à plaindre. Celui qui ne pardonne pas est séparé de Dieu.
Je n'ai pas la prétention de vous donner des leçons c'est plutôt un argumentaire pour moi même (acquit et développé dans le cadre de relations conjugales) mais je vous le sert au cas ou il vous serai utile.

En tout cas ce qui est fait est fait ne vous torturez pas. Si en conscience vous lui avez fait du tors, attendez le "bon moment" pour lui demander pardon. Surtout évitez de "régler les comptes". Si elle vous tire les vers du nez en vous demandant votre ressenti allez y mais doucement en précisant bien que ce n'est qu'un ressenti et qu'il peu très bien y avoir illusion. L'esprit de division rode constamment comme un lion qui rugit! Se taire et taire la vérité peu être parfois la bonne solution si l'oreille face à vous n'est pas prête

Je trouve dans ces problèmes intéressant d'échanger les rôles : comment fait Notre Seigneur lorsque nous le blésons, trahissons... etc.

Notre propre misère doit nous aider à mieux accepter celle des autres et c'est peu être bien sa raison d'être?

Je sollicite votre prière et vous assure la mienne.
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9714
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar Fée Violine » ven. 06 oct. 2017, 17:05

Aimer c'est donner et pas recevoir.
Oh non ! Aimer, c'est donner ET recevoir.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8513
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar PaxetBonum » ven. 06 oct. 2017, 18:42

A défaut d'être de la sainteté, c'est une réaction naturelle, il y a de quoi être très en colère !
(je dis tout cela sans jugement sur vous, je cherche à mettre des mots sur ce qui se passe)
Je suis assez d'accord avec Axou sauf pour la phrase que je cite ci-dessus.
Je pense que c'est un défaut de formulation ou de compréhension : la colère exprimée n'est en rien une manifestation de sainteté.

Votre amie fait œuvre d'humilité pour vous demander pardon.
Je ne sais pas comment vous l'avez formulé mais elle comprend que vous lui refusez ce pardon.
Au lieu de poursuivre dans la voie d'humilité qu'elle avait emprunté et de repartir pénitente, l'orgueil l'emporte et elle se met en colère et cherche à vous blesser en retour (avec des paroles qu'elle ne pensait peut-être pas).
Ca démarche était louable mais pas totalement authentique (partage-t-elle votre foi ?).
Mais je ne peux la blâmer, elle fait penser au pénitent à la contrition bien imparfaite qui entre dans le confessionnal (j'en suis si souvent…).
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar Marc Oh » ven. 06 oct. 2017, 23:00

Aimer c'est donner et pas recevoir.
Oh non ! Aimer, c'est donner ET recevoir.
merci de votre réaction. heu... on donne réciproquement lorsque l'amour est réciproque. Il me semble que on peu aimer sans réciprocité.
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9714
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar Fée Violine » ven. 06 oct. 2017, 23:37

Bien sûr. Mais ce n'est pas de ça que je parlais. Je voulais dire que pour recevoir, il faut autant (ou plus) de générosité que pour donner. Pour recevoir, il faut de l'humilité.
(pardon, Estelliane, je fais dévier votre sujet...)

Avatar de l’utilisateur
Estelliane
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : mer. 02 août 2017, 12:23
Conviction : Catholique traditionaliste

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar Estelliane » ven. 06 oct. 2017, 23:39

Bien sûr. Mais ce n'est pas de ça que je parlais. Je voulais dire que pour recevoir, il faut autant (ou plus) de générosité que pour donner. Pour recevoir, il faut de l'humilité.
(pardon, Estelliane, je fais dévier votre sujet...)
Pas de soucis, j'ai eu la réponse que j'attendais, et même plus encore.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8513
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar PaxetBonum » sam. 07 oct. 2017, 9:55

merci de votre réaction. heu... on donne réciproquement lorsque l'amour est réciproque. Il me semble que on peu aimer sans réciprocité.
Notre Séraphique Père pirait ainsi :
"Car
c'est en donnant...qu'on reçoit
c'est en s'oubliant ...qu'on trouve
c'est en pardonnant...qu'on est pardonné
c'est en mourrant...qu'on ressucite à l'éternelle vie."

En donnant on reçoit pas obligatoirement de celui à qui on donne, mais on reçoit déjà le bonheur d'avoir donné.
Et comme le dit justement Fée Violine, il faut parfois une bonne dose d'humilité pour recevoir
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3433
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar Kerniou » sam. 07 oct. 2017, 14:41

C'est du pardon que l'on décide. L'oubli vient ou pas avec le temps ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1683
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Pardonner ou oublier

Message non lupar axou » lun. 09 oct. 2017, 2:10


Quant à vos questions sur cette relation, pour y avoir réfléchit aujourd'hui, et en avoir parlé avec mon mari, je ne suis pas certaine qu'elle était bonne pour moi. J'ai repassé pas mal de choses dans ma tête, des choses que j'avais mises de côté durant les années d'amitié, et je me rends compte maintenant qu'il y avait des problèmes depuis un moment. Je pense que cette amitié aurait fini par s'arrêter à un moment ou un autre, même si j'aurais aimé que ce ne soit pas aussi violent. J'ai l'impression (et mon mari le ressent pareil) que le soutien, l'écoute, étaient surtout dans un seul sens. Quant aux valeurs, nous n'avions pas vraiment les mêmes. Ce qui nous avait réuni c'était surtout une passion commune, passion que j'ai perdue depuis quelques mois. Et depuis, nous nous sommes moins vues, même si les rencontres se faisaient encore un peu. Même pour les conversations par internet, là où avant nous parlions plusieurs fois par jour, il a pu s'écouler des semaines ces derniers temps. J'ai même eu envie d'attendre qu'elle vienne me parler, pour voir combien de temps ça allait durer, mais je ne l'ai pas fait, je me suis même sentie coupable d'avoir pensé ça.
(...)
C'est dommage, surtout au bout de plusieurs années, mais cette amitié n'était pas des plus saines je pense, et je me dis que c'est un mal pour un bien, même si pour le moment la blessure est là.

Merci à tous ceux qui m'ont répondu, ça m'a permis de faire le point avec moi même.
Merci à vous chère Estelliane pour votre ouverture à nous et votre confiance !

Peut-être cette amitié ne vous offrait-elle pas un vrai climat de confiance et de soutien, cette chose si précieuse et indéfinissable qui fait que l'on peut se montrer complètement à nu devant l'autre en étant assurré de n'être jamais jugé mais d'être toujours aimé comme on est, totalement protégé par une chaleur et une bienveillance, un amour qui veut notre bonheur. C'est cela la vraie amitié, cella qui donne une vraie sécurité intérieure.

Bien à vous,

Axou


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 12 invités