Le célibat des prêtres, pourquoi?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
ti-coz
Quæstor
Quæstor
Messages : 203
Inscription : jeu. 10 févr. 2011, 11:56
Localisation : île de France

Critique du célibat sacerdotal

Message non lupar ti-coz » dim. 30 janv. 2011, 16:03

Joseph Ratzinger du temps où il n'était qu'un simple théologien allemand s'interrogeait, dans les années 70, et ne dissimulait pas ses doutes quant à l'obligation du célibat pesant sur les prêtres catholiques. Cela ressort des archives de l'épiscopat allemand qui contient une pétition signée par lui sur ce sujet.

La communauté catholique allemande s'agite actuellement sur la pertinence du célibat et en débat.


Adressé aux évêques d'Allemagne, le mémorandum daté du 9 février 1970 entendait attirer l'attention de l'épiscopat sur "une situation alarmante au sein de l'Eglise et désirant centrer le débat sur la nécessité d'examiner la question du célibat sous un jour critique pour l'Eglise en Allemagne et dans le monde". Neuf théologiens allemands, dont faisait partie Ratzinger mettaient en avant le manque criant de vocations et la difficulté pour l'Eglise de se doter de jeunes prêtres.

Si les jeunes prêtres sont trop peu nombreux, "l'Eglise a l'obligation de procéder à une modification de la règle" écrivaient les théologiens. Le fait que ceux-ci aient éprouvé le besoin de rédiger une pétition soulevant ouvertement ce problème laisse supposer que le cardinal Ratzinger cultivait des doutes quant au célibat à cette époque-là.

Rédigée après le concile Vatican II, une telle pétition parait difficilement imaginable aujourd'hui alors que les scandales pédophiles au sein de l'Eglise allemande ont fait du célibat des prêtres une question brûlante.

Récemment, plusieurs responsables politiques catholiques d'Allemagne ont appelé les évêques du pays à mener campagne auprès du pape Benoit XVI pour obtenir l'abrogation de la règle du célibat des prêtres. L'Eglise doit, notamment, ordonner prêtres des hommes mariés dont les épouses ne seraient plus en âge d'avoir des enfants écrivent les signataires de cet appel.

Il semble donc que cette question brûlante continue de secouer bon nombre de catholiques, notamment en Allemagne. Il est vrai que dans ce pays les protestants sont nombreux et leurs pasteurs mariés...

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1589
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Critique du célibat sacerdotal

Message non lupar archi » dim. 30 janv. 2011, 19:08

Joseph Ratzinger du temps où il n'était qu'un simple théologien allemand s'interrogeait, dans les années 70, et ne dissimulait pas ses doutes quant à l'obligation du célibat pesant sur les prêtres catholiques. Cela ressort des archives de l'épiscopat allemand qui contient une pétition signée par lui sur ce sujet.

La communauté catholique allemande s'agite actuellement sur la pertinence du célibat et en débat.
D'après ce que j'ai compris, des hommes politiques allemands s'en sont mêlés... et ça ne les regarde pas.
Ceci dit, il faut voir de quoi on parle: de diocèses qui ont été incapables d'engendrer des vocations durant des années et qui s'inquiètent de la catastrophe très prochaine en termes d'effectifs.

D'où la solution simple: ordonner prêtre des hommes mariés, qui n'ont plus de charge de famille. J'ajouterai qu'avec un peu de chance ils ont une retraite ou une pension qui leur permet de rendre service gratuitement à l'Eglise (c'est moi qui ajoute ça, mais je serais étonné que ça n'entre pas dans les calculs, et ça serait d'ailleurs parfaitement légitime). Bon, je ne sais pas combien ils ont de diacres permanents, parce que je ne vois pas comment ils pourraient ordonner prêtre des gens qui ne sont pas déjà prêts à être diacres permanents.

Personnellement, je ne suis pas du tout hostile à l'idée des prêtres mariés. Si le prêtre est censé être un modèle et si le célibat librement choisi représente l'état de vie le plus excellent, je ne suis pas sûr que vouloir soumettre obligatoirement un prêtre diocésain à un idéal de célibat monastique, sans qu'il mène pour autant vraiment une vie et une vocation monastiques, soit une bonne idée à la base, et je trouve que ça donne souvent des contre-témoignages (même si les scandales d'abus sexuels sont un mauvais prétexte: cela existe aussi là où il y a du clergé marié).

Mais ici, ce dont il s'agit est de maintenir un mourant en survie artificielle. Si l'Eglise d'Allemagne (et les autres qui seraient tentées par le même raisonnement) ne commence pas par un renouveau spirituel qui la rende capable d'engendrer des vocations, ordonner quelques prêtres mariés ne fera que prolonger l'agonie de quelques années, et continuer de bloquer le renouveau. Inversement, on peut constater que dans les communautés qui ont une vie chrétienne sérieuse, il y a suffisamment de vocations de célibataires, malgré l'obstacle (certain) que représente cet état de vie.

Bref, la pénurie actuelle de prêtres est vraiment la plus mauvaise raison de rétablir un presbytérat marié.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6609
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar Anne » lun. 31 janv. 2011, 4:40

:?: Le mariage des prêtres est-il bien le remède à la crise des vocations ?

Si on regarde du côté des protestants, qui peuvent se marier et être pasteurs, il semble que la crise soit quasi-équivalente...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Columbanus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 509
Inscription : jeu. 21 août 2008, 13:53
Conviction : Catholique romain traditionaliste
Localisation : Artois

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar Columbanus » lun. 31 janv. 2011, 10:20

Même avant de parler de sa vocation pour les prêtres, l'Allemagne devrait se pencher sur son nombre d'enfant(s) par femme, sur son non-seuil de renouvellement démographique et sur le statut de la femme et de la maternité avant de réclamer quelque chose.

De plus, il est effectivement bien dommage de ne pouvoir se joindre à la messe le dimanche mais rien n'empêche de pratiquer, dans son église (ou en un autre lieu approprié), la liturgie des heures (Prime ou Tierce, voire Sexte pour les plus tardifs du matin) si il n'y a pas de prêtre. Enfin, une association peut être vite montée et un grand véhicule vite loué pour se rendre à la messe la plus proche (même pour des budgets modestes).

Columbanus.
« Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié... »

papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar papounet » lun. 31 janv. 2011, 10:52

Même avant de parler de sa vocation pour les prêtres, l'Allemagne devrait se pencher sur son nombre d'enfant(s) par femme, sur son non-seuil de renouvellement démographique et sur le statut de la femme et de la maternité avant de réclamer quelque chose.
Columbanus.

Je ne saisis pas bien le rapport avec le sujet....

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2545
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar Cgs » lun. 31 janv. 2011, 11:41

Il est simple : si la vocation sacerdotale est un appel de Dieu, et est donc quelque chose de profondément spirituel, il en est tout autrement sur le plan humain, où les vocations naissent dans les familles. Si les familles n'ont plus beaucoup d'enfants, il est peu probable d'y voir naître de nouvelles vocations, particulièrement dans un climat de déchristianisation de l'Europe.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar papounet » lun. 31 janv. 2011, 12:42

Si les familles n'ont plus beaucoup d'enfants, il est peu probable d'y voir naître de nouvelles vocations, particulièrement dans un climat de déchristianisation de l'Europe.
Bien à vous,
Bien sûr, mais le dernier sujet traité était la suppression de la règle du célibat pour les prêtres catholiques romains...

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8199
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar Raistlin » lun. 31 janv. 2011, 12:49

Bien sûr, mais le dernier sujet traité était la suppression de la règle du célibat pour les prêtres catholiques romains...
De toute façon, il n'y a aucune raison pour que l'Église renonce au célibat des prêtres pour l'instant.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2545
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar Cgs » lun. 31 janv. 2011, 12:59

Sujet que vous avez utilisé pour "résoudre" le problème des vocations (alors que le dynamisme des vocations et la condition maritale des clercs sont deux choses indépendantes). D'où, comme le dit Raistlin, le fait que Rome ne compte pas modifier la discipline des clercs romains pour l'instant.

En Christ,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Alex101
Censor
Censor
Messages : 102
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 9:50
Localisation : Alsace

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar Alex101 » lun. 31 janv. 2011, 15:44

Bonjour le gyrovague,
J'aimerai moi aussi avoir des eclaircissements sur ces propos, car j'ai deja entendu cet argument.
J'espere que quelqu'un pourra y apporter une reponse!
"C'est le coeur qui sent Dieu, et non la raison."

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8199
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar Raistlin » lun. 31 janv. 2011, 15:53

L'idéal de la continence et de la virginité est présent dès les débuts du christianisme. Relisez saint Paul ! Que des motivations économiques se soient glissées parmi les autres, pourquoi pas (et d'ailleurs ces raisons économiques sont en elles-mêmes excellentes), mais il est idiot de réduire la réflexion de l'Église sur le sujet à cela. Un simple exemple : chez les orthodoxes, l'évêque ne peut se marier. Comme quoi la question du célibat des hommes ordonnés s'est posée avant le concile de Latran...
D'ailleurs, c'est doublement idiot de la part de M. Lenoir car, de nos jours, l'Église n'invoque plus du tout cet argument alors qu'elle est beaucoup moins riche qu'à d'autres époques. (Ce serait donc le bon moment pour le faire !)

Bref, comme d'habitude, M. Lenoir démontre un anticléricalisme notoire assez mal renseigné.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar Christophe » lun. 31 janv. 2011, 19:06

Bien sûr, mais le dernier sujet traité était la suppression de la règle du célibat pour les prêtres catholiques romains...
De toute façon, il n'y a aucune raison pour que l'Église renonce au célibat des prêtres pour l'instant.
Pour relancer la natalité allemande ? Ok, je sors… :-D
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar papounet » mar. 01 févr. 2011, 10:27

Rome y est opposé. Pourquoi ? D'abord, pour des raisons économiques inavouées : l'Eglise ne peut pas faire vivre des centaines de milliers de familles de prêtres dans le monde ! Ensuite, parce qu'elle veut rester fidèle à l'icône du curé célibataire érigé en modèle lors de la Contre-Réforme face aux pasteurs mariés.


Source : Nouvel Observateur Hebdo 
Date de publication: 15/04/2010[/i]

Que pensez-vous de cet argument ? :sonne: :?:

Cela parait tout à fait plausible. Mais comment font les Eglises réformées pour rémunérer leurs pasteurs qui ont souvent une grande famille ? Rome préférerait-elle dépenser sa fortune en apparat pour ses offices plutôt que pour nourrir ses serviteurs ?

Par ailleurs, l'étendard du "curé célibataire" contre vents et marées parait aussi un bon argument. Mais, à mon avis, ça ne durera pas encore bien longtemps....

Avatar de l’utilisateur
DA95
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 410
Inscription : sam. 08 août 2009, 11:44

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar DA95 » mar. 01 févr. 2011, 12:51

Bonjour,
comme l'on redit certains l'Eglise n'est pas prête de changer d'avis
Ce n'est ni une question économique ni une question de nombre.
Le Pape Paul VI disait dans l'encyclique SACERDOTALIS CAELIBATUS
"L’Eglise proclame hautement son espérance dans le Christ : elle a conscience de la pénurie dramatique de prêtres par rapport aux besoins spirituels de la population du monde, mais elle est ferme dans son attente, fondée sur les ressources infinies et mystérieuses de la grâce: la qualité spirituelle des ministres sacrés engendrera aussi leur augmentation en nombre, parce que tout est possible à Dieu (cf. Marc 10, 27; Luc 1, 37).

Dans cette foi et dans cette espérance, que la bénédiction apostolique que Nous vous accordons de tout Notre cœur soit pour vous tous un gage des grâces célestes et un témoignage de Notre paternelle bienveillance.
"

Il y a trois sens au célibat des prêtres:
- une signification Christologique
- une signification ecclésiologique
- une signification eschatologique

L'encyclique que j'ai cité ci-dessous reprend cela et le développe. Le Pape est de plus bien conscient des objections au célibat, il y répond.
vous pouvez la lire ici http://www.vatican.va/holy_father/paul_ ... is_fr.html

Bien cordialement et bonne lecture
"Amen, viens, Seigneur Jésus !" Ap 22,20

Avatar de l’utilisateur
savonarole
Ædilis
Ædilis
Messages : 21
Inscription : mar. 29 juin 2010, 14:06

Re: Mariage des prêtres

Message non lupar savonarole » mar. 01 févr. 2011, 15:13

lu sur le site du figaro:



Célibat des prêtres : quand Ratzinger s'interrogeait

Dans les années 1970, le futur Benoît XVI avait signé une pétition en faveur de l'ouverture d'un débat sur cette question.

À l'époque, celui qui allait devenir le gardien du dogme de l'Église catholique avant d'être élu pape n'était qu'un simple théologien allemand. Dans les années 1970, Joseph Ratzinger, le futur pape Benoît XVI, ne dissimulait pas ses doutes quant à l'obligation de célibat pesant sur les prêtres catholiques. C'est ce que rapportait, vendredi, le quotidien allemand Süddeutschen Zeitung, qui a exhumé des archives de l'épiscopat allemand une pétition signée par Joseph Ratzinger. Ces révélations interviennent alors que le débat sur la pertinence du célibat agite la communauté catholique allemande jusque dans les rangs de la CDU, le parti de la chancelière.

Adressé aux évêques d'Allemagne, le mémorandum daté du 9 février 1970 entendait attirer l'attention de l'épiscopat sur une «situation alarmante au sein de l'Église». «Notre réflexion est centrée sur la nécessité d'examiner la question du célibat sous un jour critique pour l'Église latine en Allemagne et dans le monde», e xpliquait le groupe de neuf théologiens allemands, dont faisait partie Ratzinger. Mettant notamment en avant le manque criant de vocations et la difficulté pour l'Église de se doter de jeunes prêtres, les pétitionnaires leur demandaient d'étudier si une telle pratique était réellement nécessaire.

Scandales pédophiles
Si les jeunes prêtres sont trop peu nombreux, «l'Église a l'obligation de procéder à une modification» de la règle, écrivaient les théologiens. Dans cette missive discrètement archivée par l'Église catholique à Ratisbonne (sud), les théologiens précisent qu'ils n'entendent pas préempter une décision visant à supprimer l'obligation du sacerdoce sans mariage. Cependant, le fait qu'ils aient ressenti le besoin de rédiger une pétition soulevant ouvertement cette question montre clairement que Benoît XVI cultivait des doutes quant au célibat à l'époque. Rédigée dans la foulée du concile œcuménique de Vatican II, une telle pétition serait difficilement imaginable aujourd'hui alors que les scandales pédophiles au sein de l'église en Allemagne ont fait du célibat une question brûlante.

Une série d'affaires de violences physiques et sexuelles a éclaté il y a un an avec les révélations d'abus dans le très huppé collège jésuite Canisius, à Berlin, dans les années 1970 et 1980. Celle-ci a relancé le débat sur le célibat au sein de l'Église. La semaine dernière, plusieurs responsables politiques catholiques d'Allemagne ont appelé les évêques du pays à mener campagne auprès du pape Benoît XVI pour obtenir l'abrogation de la règle du célibat des prêtres. L'Église doit ordonner prêtres des hommes mariés dont les épouses ne seraient plus en âge d'avoir des enfants, écrivent les signataires de cet appel, parmi lesquels le président du Bundestag, Norbert Lammert, et la ministre de l'Éducation, Annette Schavan, tous deux membres de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel. Si le Vatican demeure inflexible, estiment-ils, l'Église allemande devrait «envisager une exception régionale».


lien direct:
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... ogeait.php


:ciao:


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Héraclius et 1 invité