Sur le signe de croix

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Dario
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : sam. 23 août 2008, 21:31

Sur le signe de croix

Message non lupar Dario » dim. 24 août 2008, 19:48

Je voulais savoir pourquoi on fait des signe de croix (je suis catholique aussi) parce que dans la Bible je n'ai rien vu, et je me demande toujours pourquoi on prie ce Cercle doré qui ressemble a un Soleil , durant le carême de 40 jour , car il a été écrit dans la loi de Moïse que nul doit adorer aucun truc à part ce qui est divin ! = Le Père, le Fils et le St Esprit.

Avatar de l’utilisateur
Yves54
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1163
Inscription : lun. 16 avr. 2007, 19:48
Localisation : Paris

Re: Signe de croix

Message non lupar Yves54 » dim. 24 août 2008, 21:54

Dario a écrit :(je suis catholique aussi)
Et moi je suis saint Pierre.

Pour l'eucharistie :
La promesse de l’Eucharistie accomplie à la Dernière Cène

Jésus accomplit sa promesse de donner Sa chair et Son sang comme nourriture et boisson à la Dernière Cène. Le Nouveau Testament rapporte cet évènement quatre fois : Mt 26, 26-30 ; Mc 14, 22-26 ; Lc 22, 14-20 et 1 Co 11, 23-26. Lorsque Jésus prononce ces paroles prodigieuses : « Ceci est ma chair…ceci est mon sang », le pain et le vin deviennent réellement le Corps et le Sang de Jésus.

Croire à la Présence Réelle, c’est simplement prendre Jésus au mot. S’il déclare qu’un pain et qu’un vin ordinaire est réellement son Corps et son Sang, par la toute puissance de la Parole même de Dieu, c’est ce qu’ils deviennent ! Dieu créa la lumière en disant simplement « que la lumière soit » (Gn 1, 3). Jésus guérit le fils de l’officier royal à Capharnaum en affirmant simplement qu’il était guérit (Jn 4, 46-53). Jésus saisit toutes les occasions pour convaincre les apôtres de sa toute puissance : il guérit toutes sorte de maladies et d’infirmités, ressuscite des morts, change l’eau en vin, calme la tempête, marche sur les eaux et multiplie les pains pour nourrir les foules. Il fait tout cela pour préparer les apôtres à accepter la vérité de ce qu’il déclare, quel qu’en soit l’aspect extraordinaire.

Comme il le fait en Jean 6, Jésus établit l’équivalence entre son Corps et son Sang donné dans l’Eucharistie et son Corps et son Sang sacrifiés sur la Croix. « Ceci est mon Corps livré pour vous » (Lc 22, 19) ; « Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui va être répandu pour une multitude en rémission des péchés. » (Mt 26, 28). Jésus identifie le corps et le sang qu’il donne à la Dernière Cène avec le même Corps et le même Sang qu’il va offrir sur la Croix. Si nous acceptons que le corps et le sang offerts sur la croix sont réels, alors nous devons aussi accepter que le corps et le sang offerts dans l’Eucharistie sont réels.

Si Jésus ne parle pas littéralement, pourquoi utilise-t-il des mots si simples et si clairs en une occasion si solennelle, à la veille de sa crucifixion ? A la Dernière Cène, à la veille de sa passion, Jésus nous donne ses dernières volontés et son testament. Ce sont donc des paroles claires et précises qu’il prononce à ce moment là (voir Mc 4, 34).

L’Eucharistie a été célébrée au moment de la Paque et est l’accomplissement du sacrifice de la Paque juive. Ce rite exigeait que l’agneau pascal soit mangé (Ex 12, 8.46) pour éviter la mort des premiers nés. Jean le Baptiste appelle Jésus « l’Agneau de Dieu » (Jn 1, 29) et St Paul appelle le Christ « notre agneau pascal » qui « a été sacrifié » (1 Co 5, 7). Nous devons manger la chair de notre agneau pascal, Jésus l’Agneau de Dieu, qui enlève les péchés du monde. Les israélites qui n’ont pas mangé l’agneau pascal n’ont pas reçu les bénéfices du sacrifice de l’agneau (la libération de la mort corporelle). De même, si nous ne consommons pas le vrai Agneau pascal dans l’Eucharistie, nous ne partagerons pas les mérites du sacrifice de l’Agneau au Calvaire (la libération de la mort spirituelle).


http://cathobiblique.wordpress.com/2008 ... iere-cene/
Catéchisme a écrit :Enfin, par la célébration eucharistique nous nous unissons déjà à la liturgie du ciel et nous anticipons la vie éternelle quand Dieu sera tout en tous (cf. 1 Co 15, 28).

pourquoi on fait des signe de crois
Pour revêtir le Christ. Que l'on me corrige si je me trompe, parce qu'il est vrai que je ne me suis jamais vraiment intéressé à cette question en particulier.


In Xto

Yves
« Commettre des erreurs est le propre de l'humain, mais il est diabolique d'insister dans l'erreur par orgueil »
Saint Augustin
(sermon 164, 14)

Dario
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : sam. 23 août 2008, 21:31

Re: Signe de croix

Message non lupar Dario » lun. 25 août 2008, 16:45

Mais Saint Pierre je compren pas pourquoi tu ma raconter la Sainte Cene, mercie car meme, mais tu ma pas repondu a ma question ~!
le Quarantaire pourquoi on le prie? a Maurice il y a une Seule ( si je trompe pas) , sa passe dans des eglise et on est supposer de le prier .

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6615
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Signe de croix

Message non lupar Anne » mar. 26 août 2008, 3:21

Yves54 a écrit :
Et moi je suis saint Pierre.
:rire: Félicitations pour la promotion, Yves!

:siffle: Dixit Gérard:
Voici les clés, pour le cas où tu changerais d'avis... Han Han! :siffle:
;)

Je tiens à féliciter Dario d'avoir lu la Bible au complet à la recherche du signe de croix! J'admire sa persévérance!

Sérieusement, Dario, il s'agit là de signes et de symboles, comme l'indiquent assez bien le nom du premier et l'apparence du second.

Vite fait, sur ce bon vieux Wikipédia: Wikipédia: Signe de croix, en passant, notez le X à la fin du mot...

Pour ce qui est du "Soleil doré", il s'agit d'un présentoir utilisé pour que nous puissions nous recueillir, prier, adorer, Jésus sous la forme de pain consacré, tout simplement...
:-D
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
doris
Censor
Censor
Messages : 74
Inscription : ven. 22 août 2008, 13:52
Localisation : Paris
Contact :

Re: Signe de croix

Message non lupar doris » mar. 26 août 2008, 7:49

Dario a écrit :Je voulais savoir pourquoi on fait des signe de crois (je suis catholique aussi) parceque dans la Bible j'ai rien vue, et je me demande toujour pourquoi on prie cet Cercle dorrer qui ressemble a un Soleil , durant le careme de 40 jour , car al a etait ecrite dans la loi de moise que nul doit adorer aucun truc apart ces qui est divin~! = LE pere le fils et le St Esprit
Le signe de croix sur le corps, est symbolique et à la fois réel.
Nous nous rappelons la mort et la résurrection du Fils de Dieu.
C'est aussi un geste ecclésial. Il ouvre la sainte messe et la termine.
Vous avez remarqué, Dario, que le prêtre ouvrant la sainte messe,
fait ce geste de la même manière que nous : le signe touchant le corps
et que la bénédiction finale, par le prêtre, est ce même signe, cette
fois, détaché de son corps. Signifiant cette fois la résurrection du
Fils de Dieu que nous venons de célébrer.
http://christanims.xooit.fr/portal.php
Je suis le chemin, la vérité et la vie. Jésus

Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 670
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Signe de croix

Message non lupar Olivier JC » mar. 26 août 2008, 10:23

Bonjour,

1) Sur le signe de croix

Le signe de croix trouve son origine dans la bénédiction accordée par les presbytres et épiscopes.

Lorsque le symbole de la Croix a commencé à être utilisé par les chrétiens, cette bénédiction a été faite avec la main du prêtre dessinant une croix sur l'assemblée : ceci afin de manifester qu'être béni par Dieu, ce n'est pas connaître un bonheur selon le monde, fait de richesse et de santé, mais d'être appelé à suivre le Christ qui a dit : "Celui qui veut me suivre, qu'il prenne sa croix".

Puis, les fidèles se sont mis à "dessiner" avec leur propre main sur leur corps ce signe qui accompagnait la bénédiction des prêtres. Et vous pourrez le constater en voyant comment les chrétiens orthodoxes font le signe de la croix : le front, puis le ventre, l'épaule droite et enfin l'épaule gauche : c'est-à-dire le miroir du geste que faisait les prêtres : haut, bas, gauche, droite.

La pratique a ensuite évolué en Occident, où il est de coutume de se signer le front, le ventre, l'épaule gauche puis l'épaule droite.

Le contenu de ce geste s'est également enrichi : outre l'expression de la finalité de la vie chrétienne qui est d'être conformé au Christ (christifié) jusqu'à la Croix, elle est également devenu une confession de foi par les paroles qui l'accompagnent : In nomine Patris et Filiis et Spiritui Sancto. La traduction française (Au nom) est mauvaise, il aurait fallut traduire par "Dans le Nom). C'est-dire que ce geste charrie avec lui toute la théologie du Nom qui émane de la Bible. Faire le signe de la croix en prononçant ses mots, c'est donc se réfugier en Dieu, se mettre en sa présence.

Ce geste est donc confession de foi et prière, qui implique tout l'homme, âme et corps. Qu'il n'en soit aucunement question dans la Bible n'est pas un argument pertinent pour le remettre en question.

2) Sur le "cercle doré"


Dès les origines, l'Eglise a compris la parole du Christ "Ceci est mon Corps" prononcée lors de la Cène dans son sens le plus fort. Il y a eu de multiples courants qui n'ont pas su accepter cette interprétation, et on en voit le témoignage jusque dans les Ecritures (cf. le discours du Pain de vie chez S. Jean).

C'est donc dire que pour l'Eglise catholique (comme pour les églises orthodoxes), dès lors que la consécration a eu lieu, il ne s'agit plus de pain qu'en apparence, mais la réalité, c'est le Corps du Christ, c'est le Christ en personne, le Seigneur ressuscité, qui est réellement présent sous les espèces du pain.

Que cela soit difficile à croire, c'est bien évident, et personne ne dira jamais le contraire.

Pour ce qui est de la pratique proprement dite, elle s'est développée tardivement, et accompagne en quelque sorte à la fois la mise en doute de la présence réelle, et la décadence liturgique. On ne retrouve pas cette pratique dans les églises orthodoxes, qui n'ont jamais véritablement connu de décadence liturgique (ce pourquoi il y a bien peu de pratiques de dévotions chez eux, alors qu'elles pullulent dans l'Eglise catholique).

+
Dernière édition par Olivier JC le mar. 26 août 2008, 14:39, édité 1 fois.
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12349
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Signe de croix

Message non lupar etienne lorant » mar. 26 août 2008, 11:41

Le signe de croix a une longue histoire. En ce qui me concerne, je la fais remonter à la première Pâque juive. Souvenez-vous des prescriptions laissées à l'intention du peuple la veille de leur libération d'Egypte, comme l'ange de la mort allait passer pour frapper tous les premiers-nés.

Exode, chapitre 12: 03 Parlez ainsi à toute la communauté d'Israël : le dix de ce mois, que l'on prenne un agneau par famille, un agneau par maison.
04 Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche, selon le nombre des personnes. Vous choisirez l'agneau d'après ce que chacun peut manger.
05 Ce sera un agneau sans défaut, un mâle, âgé d'un an. Vous prendrez un agneau ou un chevreau.
06 Vous le garderez jusqu'au quatorzième jour du mois. Dans toute l'assemblée de la communauté d'Israël, on l'immolera au coucher du soleil.
07 On prendra du sang, que l'on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera.
13 Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d'Égypte.

Prenez le verset 7 et imaginez vous plaçant un peu de sang de cette agneau "sans défaut", sur les deux montants et sur le linteau. En faisant ces gestes, vous tracez ce qui m'est apparu comme la préfiguration du signe de croix, qui est un signe de protection, car Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d'Égypte.

Je ne sais pas comment j'en suis arrivé un jour à lire ce verset de l'Exode - mais en tout cas, j'ai été ébloui. A un moment donné, comme j'allais refermer ma Bible en me disant: "Quelle réponse à mes questions ai-je encore été cherchée !", tout d'un coup, j'ai eu devant moi l'image d'un prêtre donnant la bénédiction finale à la fin de la messe: par le signe de la croix, il traçait sur moi le même signe de protection que les Juifs avaient eux-mêmes tracés, par ordre du Seigneur, pour le salut de leur maison. Et s'il restait un doute, le fait qu'il s'agisse du sang d'un agneau sans tache, un mâle de surcroît a achevé de me convaincre de l'importance de cette découverte...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
doris
Censor
Censor
Messages : 74
Inscription : ven. 22 août 2008, 13:52
Localisation : Paris
Contact :

Re: Signe de croix

Message non lupar doris » mar. 26 août 2008, 18:45

Ah oui ! Le sang de l'Agneau.
http://christanims.xooit.fr/portal.php
Je suis le chemin, la vérité et la vie. Jésus

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12349
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Signe de croix

Message non lupar etienne lorant » jeu. 28 août 2008, 10:27

doris a écrit :Ah oui ! Le sang de l'Agneau.
Ce qui est réellement extraordinaire, c'est que cet épisode, du moins d'après un tableau figurant à la fin de ma Bible, situe l'événement de la fuite d'Egypte en (+/-) AVANT Jésus-Christ. Cela veut dire que dès cette époque, le dessein de Dieu était déjà en "gestation". Et en tout cas, lorsque je songe à cela, ma foi se dilate !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
doris
Censor
Censor
Messages : 74
Inscription : ven. 22 août 2008, 13:52
Localisation : Paris
Contact :

Re: Signe de croix

Message non lupar doris » jeu. 28 août 2008, 14:05

etienne lorant a écrit :
doris a écrit :Ah oui ! Le sang de l'Agneau.
Ce qui est réellement extraordinaire, c'est que cet épisode, du moins d'après un tableau figurant à la fin de ma Bible, situe l'événement de la fuite d'Egypte en (+/-) AVANT Jésus-Christ. Cela veut dire que dès cette époque, le dessein de Dieu était déjà en "gestation". Et en tout cas, lorsque je songe à cela, ma foi se dilate !
Tout l'Ancien Testament est l'annonce de la venue en ce monde de l'Agneau de Dieu.

L'Eglise dit qu'Isaac, préfigure le Christ ?
http://christanims.xooit.fr/portal.php
Je suis le chemin, la vérité et la vie. Jésus

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2483
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Signe de croix

Message non lupar Boris » jeu. 28 août 2008, 14:30

etienne lorant a écrit :Ce qui est réellement extraordinaire, c'est que cet épisode, du moins d'après un tableau figurant à la fin de ma Bible, situe l'événement de la fuite d'Egypte en (+/-) AVANT Jésus-Christ. Cela veut dire que dès cette époque, le dessein de Dieu était déjà en "gestation". Et en tout cas, lorsque je songe à cela, ma foi se dilate !
Le projet de Dieu est à l'œuvre dès le péché originel (mais après celui-ci).

C'est tout le sens du Peuple Juif et de l'Ancien Testament !
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
doris
Censor
Censor
Messages : 74
Inscription : ven. 22 août 2008, 13:52
Localisation : Paris
Contact :

Re: Signe de croix

Message non lupar doris » jeu. 28 août 2008, 15:56

Boris a écrit :
etienne lorant a écrit :Ce qui est réellement extraordinaire, c'est que cet épisode, du moins d'après un tableau figurant à la fin de ma Bible, situe l'événement de la fuite d'Egypte en (+/-) AVANT Jésus-Christ. Cela veut dire que dès cette époque, le dessein de Dieu était déjà en "gestation". Et en tout cas, lorsque je songe à cela, ma foi se dilate !
Le projet de Dieu est à l'œuvre dès le péché originel (mais après celui-ci).

C'est tout le sens du Peuple Juif et de l'Ancien Testament !
Bonjour Boris, J'ai fait un travail sur le péché originel avec l'université en ligne des
Dominicains. C'est vraiment extraordinaire. Tu pourrais peut être lancé un fil ?
http://christanims.xooit.fr/portal.php
Je suis le chemin, la vérité et la vie. Jésus

Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 670
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Signe de croix

Message non lupar Olivier JC » jeu. 28 août 2008, 16:13

Boris a écrit :Le projet de Dieu est à l'œuvre dès le péché originel (mais après celui-ci).
Il me semble plutôt que c'est de toute éternité que le projet de Dieu est à l'oeuvre. Aussi inconcevable que cela puisse paraître, la chute de nos premiers parents est comprise, prise en considération, de toute éternité dans le projet de Dieu.

Dieu a créé en toute connaissance de cause. Il a toujours su, de toute éternité, que Lucifer tomberait, que l'homme tomberait, que le Verbe s'incarnerait et mourrait sur une croix, etc, etc.

Pourquoi ? On peut avancer une explication, mais nous ne la comprendront vraiment qu'une fois en Dieu. Nous sommes destinés à voir Dieu à la mesure de notre désir de la voir. Ste Thérèse de Lisieux prenait la comparaison du dé à coudre et du verre. Petit désir, petite béatitude, grand désir, grande béatitude (mais béatitude pleine et comblante à chaque fois).

Or, Dieu veut donner et se donner le plus possible. S'il pouvait creuser en nous un désir infini, il le ferait. Mais nous sommes finis. La permission du péché, le fait d'avoir créé en sachant que l'homme pécherait, est le moyen choisi par Dieu pour creuser notre désir de le voir et de le connaître. Car sans le péché, sans la souffrance qu'il charrie avec lui, qui aurait chanté : "De profundis clamo ad te domine" ?

Dur... Mais S. Paul ne dit pas autre chose lorsqu'il explique que Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde. La Liturgie, reprenant les mots de S. Augustin, ne dit pas autre chose lorsqu'elle chante l'heureuse faute qui nous valut un tel salut.

Car du point de vue de Dieu, du point de vue de notre béatitude future, il est bien meilleur pour l'homme d'être un sauvé que de ne jamais avoir eu besoin de l'être...

PS : Quant au cours sur le péché originel proposé par Domuni, si c'est toujours celui réalisé par le fr. Maldamé, il convient de signaler qu'il contredit l'enseignement de l'Eglise, en niant que le péché originel (au sens de péché originel originant) soit un acte commis à une date précise, par deux personnes précises à savoir Adam et Eve, dont descend l'humanité tout entière. A prendre, donc, avec des pincettes.

+
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

Roger
Barbarus
Barbarus

Signe de croix des moniales de Bethléem

Message non lupar Roger » jeu. 04 sept. 2008, 22:17

Les moniales de Bethléem et de l'assomption de la vierge Marie terminent le signe de la croix en se touchant le pied.
Que signifie ce rituel ?
Merci

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7853
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Signe de la croix des moniales de Bethléem

Message non lupar Christophe » dim. 07 sept. 2008, 19:28

Roger a écrit :Les moniales de Bethléem et de l'assomption de la vierge Marie terminent le signe de la croix en se touchant le pied.
Que signifie ce rituel ?
Merci
Bonjour Roger

Avez-vous pu observer par vous-même ce rituel ?

In Christo
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités