Le Purgatoire

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 810
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Libremax » mar. 29 sept. 2009, 9:49

Bon alors pour moi, la réponse est claire : vous avez mal lu, mal compris, ou bien ce respectable auteur se trompe ou s'est mal exprimé.

La nature du purgatoire c'est précisément l'ouverture à la charité.
Dieu est charité, et c'est pour se conformer à Lui que nous aurons à nous purifier peut-être pour Le rejoindre en communion et en contemplation.

Ce qu'a peut-être voulu signifier cet auteur, ce serait que l'âme devant d'abord "purger" ses peines a déjà la charité nécessaire pour contempler Dieu, mais a besoin de ce Purgatoire pour la laisser "infuser" tout notre être et se débarrasser de tout obstacle... peut-être...

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10187
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Fée Violine » mar. 29 sept. 2009, 21:47

Une forme de temps, oui, c'est ça qui est difficile à comprendre. C'est ce qu'on appelle l'aevum, je pense.
Libremax : Jean Daujat est un auteur sérieux et ça m'étonnerait qu'il enseigne des erreurs. J'ai retrouvé le passage, le voici :

"Il n'y a pas de sainteté possible sans cette purification et immolation intérieure totale par l'action du Saint-Esprit qui constitue vraiment le purgatoire sur la terre après lequel l'âme entièrement transformée en Jésus-Christ dans ce que les saints appellent "l'union transformante" peut à la mort du corps entrer directement dans la vie éternelle : tous ceux qui n'ont pas été ainsi transformés par cette purification intérieure devront la subir après la mort dans le purgatoire. Mais il faut souhaiter faire le purgatoire sur la terre où la charité grandit (et avec elle notre degré futur de joie et gloire éternelle) en offrant la souffrance par amour tandis qu'au purgatoire après la mort la charité définitivement fixée à l'instant de la mort n'augmente plus". (Jean Daujat, Vivre le christianisme, pages 120-121)

Diahloquèt
Persona
Persona
Messages : 44
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:40

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Diahloquèt » mar. 29 sept. 2009, 23:44

Bonne fête, Michel, et
... la graine meurt et devient un arbre et non pas néant ou éternellement fixe ou pareille. Ce qui vit change, c'est la beauté de la vie. Être éternellement pareil, à jamais, ça serait ennuyeux non ??
merci pour cette belle déclaration de foi !... Effectivement, une vie éternellement identique, figée, statufiée, ... ne serait pas la VIE !...
Dernière édition par Diahloquèt le mar. 04 mai 2010, 3:38, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 810
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Libremax » mer. 30 sept. 2009, 15:56

Libremax : Jean Daujat est un auteur sérieux et ça m'étonnerait qu'il enseigne des erreurs. J'ai retrouvé le passage, le voici :

"Il n'y a pas de sainteté possible sans cette purification et immolation intérieure totale par l'action du Saint-Esprit qui constitue vraiment le purgatoire sur la terre après lequel l'âme entièrement transformée en Jésus-Christ dans ce que les saints appellent "l'union transformante" peut à la mort du corps entrer directement dans la vie éternelle : tous ceux qui n'ont pas été ainsi transformés par cette purification intérieure devront la subir après la mort dans le purgatoire. Mais il faut souhaiter faire le purgatoire sur la terre où la charité grandit (et avec elle notre degré futur de joie et gloire éternelle) en offrant la souffrance par amour tandis qu'au purgatoire après la mort la charité définitivement fixée à l'instant de la mort n'augmente plus". (Jean Daujat, Vivre le christianisme, pages 120-121)
D'une part Jean Daujat n'est pas docteur de l'Eglise, à ce que je sache; d'autre part, comme il semble effectivement "sérieux", il faudrait savoir ce qu'il entend exactement par "charité" dans ce contexte, et ce qu'il dit par ailleurs du purgatoire céleste.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10187
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Fée Violine » jeu. 01 oct. 2009, 17:35

D'une part Jean Daujat n'est pas docteur de l'Eglise, à ce que je sache; d'autre part, comme il semble effectivement "sérieux", il faudrait savoir ce qu'il entend exactement par "charité" dans ce contexte, et ce qu'il dit par ailleurs du purgatoire céleste.
Ce qu'il entend par "charité" : il entend le sens habituel du mot. La charité, c'est l'amour, et le temps qui nous est donné sur la terre, c'est uniquement pour nous exercer à aimer, pour nous préparer à voir Dieu.
Il me semble que son intention dans ce passage est de montrer l'importance de la vie sur terre, l'urgence de se convertir dès maintenant. Tandis que si on considère que même après la mort il y a une "session de rattrapage", on risque de négliger le temps de la vie terrestre, et ce serait dommage.

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 810
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Libremax » ven. 02 oct. 2009, 8:34

Je suis évidemment d'accord avec cela.
Mais dès lors, à quoi sert donc le Purgatoire...?

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8193
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Raistlin » ven. 02 oct. 2009, 11:10

Je suis évidemment d'accord avec cela.
Mais dès lors, à quoi sert donc le Purgatoire...?
Il sert à :
1- Achever de nous purifier et de nous "former à l'amour".
2- Expier la peine temporelle des fautes commises durant notre vie. Je sais que ce point pose problème mais c'est quand même un enseignement de l'Eglise. C'est d'ailleurs pour ça que les indulgences existent.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 810
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Libremax » ven. 02 oct. 2009, 11:21

Il sert à :
1- Achever de nous purifier et de nous "former à l'amour".
..
Oui!
Donc, pour en revenir à la question posée initialement, cela ne revient-il pas à "augmenter en nous la charité"??

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10187
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Fée Violine » ven. 02 oct. 2009, 16:15

Pour résumer, le purgatoire rend notre charité plus pure, mais pas plus grande. Mais c'est justement là que j'ai du mal à saisir la nuance...

Michel_paix
Censor
Censor
Messages : 131
Inscription : sam. 24 janv. 2009, 0:32

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Michel_paix » sam. 03 oct. 2009, 15:40

Pour résumer, le purgatoire rend notre charité plus pure, mais pas plus grande. Mais c'est justement là que j'ai du mal à saisir la nuance...
Simple inspiration: Un jardin où l'on semer un tel nombre de graine, produit ses fruits, même si l'on enlève toute la mauvaise herbe, il n'aura pas plus de fruit, mais les fruit serons juste plus propre...

avec amitié :ciao:

Avatar de l’utilisateur
Elliott
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : lun. 14 sept. 2009, 17:16
Localisation : La Réunion

Re: Le purgatoire?

Message non lupar Elliott » mar. 02 févr. 2010, 18:04

Bonjour :)

voilà une vidéo qui (comme ce sujet) m'a aidé à comprendre la notion du Purgatoire :
Thérèse de l’Enfant Jésus : « Si j’avais commis tous les crimes possibles, j’aurais toujours confiance, je sens que toute cette multitude d’offenses serait comme une goutte d’eau jetée dans un brasier ardent »

flora123
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : dim. 19 déc. 2010, 11:52

Ames du purgatoire

Message non lupar flora123 » dim. 19 déc. 2010, 13:50

J'aimerais que quelqu’un puisse m'éclairer par rapport aux âmes du purgatoire.
Je vous remercie.

le bon Seb
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1232
Inscription : mer. 19 juil. 2006, 13:47

Re: Ames du purgatoire

Message non lupar le bon Seb » dim. 19 déc. 2010, 14:18

Bonjour Flore123,

voici ce qu'en dit le Catéchisme de l'Église Catholique :

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P2I.HTM
1030 Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu’assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d’obtenir la sainteté nécessaires pour entrer dans la joie du ciel .

1031 L’Église appelle Purgatoire cette purification finale des élus qui est tout à fait distincte du châtiment des damnés. L’Église a formulé la doctrine de la foi relative au Purgatoire surtout aux Conciles de Florence (cf. DS 1304) et de Trente (cf. DS 1820 ; 1580). La tradition de l’Église, faisant référence à certains textes de l’Écriture (par exemple 1 Co 3, 15 ; 1 P 1, 7), parle d’un feu purificateur :

Pour ce qui est de certaines fautes légères, il faut croire qu’il existe avant le jugement un feu purificateur, selon ce qu’affirme Celui qui est la Vérité, en disant que si quelqu’un a prononcé un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pardonné ni dans ce siècle-ci, ni dans le siècle futur (Mt 12, 31). Dans cette sentence nous pouvons comprendre que certaines fautes peuvent être remises dans ce siècle-ci, mais certaines autres dans le siècle futur (S. Grégoire le Grand, dial. 4, 39).

1032 Cet enseignement s’appuie aussi sur la pratique de la prière pour les défunts dont parle déjà la Sainte Écriture : " Voilà pourquoi il (Judas Maccabée) fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu’ils fussent délivrés de leur péché " (2 M 12, 46). Dès les premiers temps, l’Église a honoré la mémoire des défunts et offert des suffrages en leur faveur, en particulier le sacrifice eucharistique (cf. DS 856 ;), afin que, purifiés, ils puissent parvenir à la vision béatifique de Dieu. L’Église recommande aussi les aumônes, les indulgences et les œuvres de pénitence en faveur des défunts :

Portons-leur secours et faisons leur commémoraison. Si les fils de Job ont été purifiés par le sacrifice de leur père (cf. Jb 1, 5), pourquoi douterions-nous que nos offrandes pour les morts leur apportent quelque consolation ? N’hésitons pas à porter secours à ceux qui sont partis et à offrir nos prières pour eux (S. Jean Chrysostome, hom. in 1 Cor. 41, 5 : PG 61, 361C).

Avatar de l’utilisateur
LIGO
Quæstor
Quæstor
Messages : 221
Inscription : jeu. 06 mai 2010, 17:43

Re: Ames du purgatoire

Message non lupar LIGO » dim. 19 déc. 2010, 14:29

L’Église recommande aussi les aumônes, les indulgences et les œuvres de pénitence en faveur des défunts
Les indulgences (service payant pour diminuer la durée du Purgatoire) sont-elles toujours d'actualité ?

Bip1
Barbarus
Barbarus

Re: Ames du purgatoire

Message non lupar Bip1 » dim. 26 déc. 2010, 12:34

Selon la source officielle citée par Le Bon Seb ( que je salue ici ) :

"1030 Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu’assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d’obtenir la sainteté nécessaires pour entrer dans la joie du ciel .

Il y aurait donc une période où l'on subirait des épreuves de "rattrapage" , un peu comme au BAC , quand la note globale est trop "moyenne " .
C'est assez satisfaisant pour l'esprit puisque c'est tout à fait logique ...

Je trouve tout de même ce point de vue proche de la pensée "sadducéenne " dont la logique est prosaïque .
Pour ma part , je pense que nous sommes dans l'incapacité la plus totale d'imaginer le sort infligé aux "pas-tout-à-fait-purs" , et que sans être dispensés de rechercher la sainteté , il convient simplement de faire confiance ...


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit