La Bible et ses contradictions

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par gerardh » ven. 29 août 2014, 9:34

_______

Bonjour,

Je suis bien d'accord avec Fée Violine.


________

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par Cinci » ven. 29 août 2014, 22:18

anthony arnaud,
Quelqu'un d'autres est du même avis ?
J'aurais répondu pratiquement la même chose que Fée violine, pour le coup. La virgule n'est significative de rien, outre le faire d'être inexistante dans les anciens codex. C'est une amusette qui n'est pas vraiment sérieuse. D'ailleurs, Voltaire s'amusait lui aussi à jouer (espiègle) avec les virgules, pour faire dire au texte l'inverse de ce qu'il aurait fallu entendre.

Non

L'usage du terme "aujourd'hui" chez Jésus ferait plutôt songer à une accentuation de la force intime (ou l'assurance) avec laquelle il affirme au larron qu'il n'a pas à s'inquiéter pour son propre cas. On imaginerait ici un Jésus capable de réconforter efficacement un mourrant, même en étant lui-même dans une pareille extrémité. On ne parle pas de pieux mensonge. C'est que le temps ne veut plus rien dire à comparaison de l'éternité, a fortiori quand il vous resterait une cinquantaine de minutes à vivre. L'éternité envahit déjà le temps présent dans l'esprit de Jésus.

En vérité, en vérité ... aujourd'hui ... surchage stylistique ... pour lester d'encore plus de poids la véracité de l'affirmation ... tu seras avec moi ... le décompte scientifique exacte des tours de sablier n'a rien à voir là-dedans. L'insistance est mise sur la vérité profonde de la chose à venir et sa proximité aussi.

Un équivalent stylistique à la formule évangélico-apocalyptique selon laquelle "déjà la cognée serait à la racine de l'arbre" ... et tel pour évoquer le Jugement dernier qui vient. Alors : déjà, aujourd'hui ... en vérité, en vérité ... tu seras avec moi en paradis. Solidité de l'affirmation. Proximité de la concrétisation de l'affaire. Aucun renvoi à la semaine des quatre jeudis.

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par Olivier C » mar. 02 sept. 2014, 11:22

D'une manière générale : attention aux écrits des témoins de Jéhovah. Leur bible est une interprétation de leur idée.

J'ai réalisé un comparatif ici : La bible des Témoins de Jéhovah, les enjeux d’une traduction.
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par mike.adoo » mar. 02 sept. 2014, 12:03

anthony arnaud a écrit : Le problème de ce point viens, selon moi, vient en fait des traductions qui sont des fois assez foireuses, du coup il faut lire souvent plusieurs versions de la bible pour comprendre l'idée du passage ( ou savoir lire le grecque et se trouver une copie des versions grecques ), ainsi avec rien que ma version de la bible ( la bible de Jérusalem ) et celle de "mike.adoo" on peut faire ces recoupements ...
Bonjour
J'utilise essentiellement deux bibles ;
C'est sur la Bible des Peuples dont je me sers lorsque je suis devant l'ordinateur , que j'ai lu : " se détacher "
En général j'utilise la Bible Osty . On y parle bien de " haïr " mais on peut lire dans les notes qu'il s'agit d'une " hyperbole hébraïsante " c'est à dire d'une exagération volontaire , propre à attirer l'attention , très souvent utilisée par les peuples méditerranéens . Souvenons -nous de la paille et de la poutre dans l'œil ! Il est clair que si on a une poutre dans l' œil , on ne pensera pas à critiquer qui que ce soit puisque si on n'est pas mort , au mieux , on sera conduit d'urgence au service des soins intensifs ...

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2397
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par poche » mar. 16 sept. 2014, 7:47

ullysse a écrit :Bonjour a tous

en lisant la bible,j'ai trouvé certains "textes" qui s'opposent
d'un coté elle nous demande d'aimer tout le monde (voir mathieu 5/39 a 41) et de hair tout le monde (luc 14/26)
Le fait qu'il semble y avoir des contradictions dans la Bible est la raison pour laquelle il ya un magistère dans l'Église catholique. Si vous regardez simplement la Bible par lui-même, vous pouvez dire ou faire quoi que ce soit. Il n'y a de dieu. Le bien est mal et le mal est bon. Le magistère nous aide à interpréter et à comprendre la Bible.

RalphLG
Censor
Censor
Messages : 67
Inscription : mer. 30 juil. 2014, 14:36
Conviction : œcuméniste

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par RalphLG » dim. 19 oct. 2014, 11:05

Bonjour,

Les paroles de Jésus ont heurté la plupart de ses auditeurs. Avouons qu'à leur place (à leur époque) il est possible que nous aurions nous aussi cessé de le suivre.
En lisant assidûment la Bible, on finit tout de même par comprendre le sens véritable des mots et le contexte dans lequel ils ont été employés.

J'ai également des réticences quant aux témoins de Jehovah, cependant on pourrait se référer à Marc 9 38-41 ou Luc 9 49-50.

Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Les contradictions de la bible !!!

Message non lu par papounet » mar. 21 oct. 2014, 14:30

mike.adoo a écrit :Sur ma bible , il n'est pas question de haïr mais de se détacher.

“Si quelqu’un vient à moi sans se détacher de son père, de sa mère, de sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et même de sa propre personne, il ne peut pas être mon disciple. ( Luc 14,26 )
C'est ce qui est demandé à ceux qui entrent dans les ordres religieux, de tout quitter.

RalphLG
Censor
Censor
Messages : 67
Inscription : mer. 30 juil. 2014, 14:36
Conviction : œcuméniste

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par RalphLG » mar. 21 oct. 2014, 20:41

ullysse a écrit :j'ai eux,a plusieurs reprise d'avoir la visite des "temoins de jéhovah",qui ne dises pas la même chose que vous,(ils disents,que par exemple,JESUS n'est pas été crucifier,mais pendu a un poteau)
C'est étonnant que les témoins de Jéhovah puissent rester crédible en prétendant que Jésus n'a pas été crucifié !?

Certains passages de la Bible évoquent le fait que Jésus a été pendu au bois, ce qui ne me semble pas incompatible avec la crucifixion.

Il y a des contradictions dans la Bible, c'est indéniable. Mais le fond doit retenir davantage l'attention que la forme.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par Anne » mer. 22 oct. 2014, 3:54

Les T de J ne sont pas particulièrement crédibles en ce qui concerne la traduction biblique... Ni en ce qui concerne la chrétienté en général. :s

Un document très complet et bien étayé portant sur cette fallacie :

Leolaia, Jehovah’s Witness Discussion Forum © 1990
« Jehovah’s Witnesses and the Cross »
Les Témoins de Jéhovah et la Croix - Traduction et adaptation française Jacques Luc © 2009

http://www.aggelia.be/croix.pdf

Extraits (les caractères en gras sont de moi) :
Les arguments avancés par la Société pour maintenir sa doctrine du « poteau de supplice » reposent uniquement sur des bases sémantiques, à
savoir qu’au premier siècle, σταυρος (stauros), ξυλον (xulon) et crux ne se référaient pas à une croix avec barre transversale.
La Société n’a jamais recouru à l’archéologie ou à l’histoire pour prouver que Jésus mourut de la façon qu’elle décrit, bien que le Comité de la
Traduction du Monde Nouveau ait un jour exprimé sa confiance dans le fait que ce qu’elle affirme serait prouvé dans un
avenir plus ou moins proche. [...]

C’est pourquoi les exégètes de la Watchtower affirment que σταυρος et ξυλον ne peuvent être compris que « d’après leur signification la plus simple ».
Cette approche est tout aussi malencontreuse que d’insister sur le fait que le mot « pieu » se limite à décrire une petite pièce de métal enfoncée dans le
sol d’un champ pour en marquer la superficie ou y attacher un animal, alors qu’il peut aussi correspondre à une longue pièce en béton armé utilisée pour la construction de bâtiments. Les termes évoluent avec la technologie. [...]

Examinons, par exemple, l’histoire de la doctrine du « poteau de supplice », telle qu’elle est proposée par la Société. D’après l’Annuaire de 1975, cette doctrine ne fut pas le résultat d’une analyse biblique attentive, mais elle fut instaurée par décision du Juge Rutherford qui abhorrait le symbole de la croix.
Au début, les Etudiants de la Bible dirigés par Charles Taze Russell acceptaient la croix comme emblème chrétien. Russell l’incorpora dans son symbole du
Royaume Millénaire – une croix insérée dans une couronne. Dès 1891, on trouva ce symbole « croix et couronne » sur les couvertures de la Tour de
Garde. On pouvait également le voir sur une plaque qui ornait un des murs du cabinet de travail de Russell. [...]

L’argument linguistique avancé par la Société est battu en brèche par un fait simple – à savoir que σταυρος était le seul vocable que possédaient les
Grecs pour désigner la crucifixion romaine. Si, au premier siècle, σταυρος ne décrit pas une croix à traverse, on peut se demander quel autre mot le faisait.
Les Grecs auraient dû avoir un mot correspondant à un instrument d’exécution fort répandu dans le monde romain. Cependant, ils n’en avaient d’autres que σταυρος
.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

RalphLG
Censor
Censor
Messages : 67
Inscription : mer. 30 juil. 2014, 14:36
Conviction : œcuméniste

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par RalphLG » mer. 22 oct. 2014, 9:27

Merci Anne pour les précisions.

Les romains crucifiaient probablement sur divers supports à travers leur empire -ce qui pourraient expliquer qu'aucun terme grec spécifique n'ait été défini pour l' «instrument d'exécution» -. Les lieux d'exécutions communs (comme le Golgotha) étaient sans doute pourvus de poutres verticales et les condamnés devaient porter la poutre transversale. Ce qui peut être subtil, c'est que lorsqu'il est spécifié que Jésus porte sa croix, cela peut se référer à ce qu'il porte sa condamnation par la crucifixion. D'ailleurs Jésus nous dit de porter notre croix pour le suivre: je ne pense pas que ce soit pour aller nous faire crucifier à proprement parler.

Ullysse, soyez tout de même vigilant en lisant la Bible, et gardez à l'esprit que les contradictions (ou plutôt divergences d'interprétation) ne peuvent pas émaner de Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par Anne » mer. 22 oct. 2014, 13:37

Ce qui me fait me demander comment les TJ traduisent le fameux "qu'il prenne sa croix et qu'il me suive"...

Est-ce que ça devient "qu'il prenne son poteau de supplice et qu'il me suive" ? À moins que ça ne soit "qu'il prenne son bois de pendaison" ? Ou son "instrument de supplice" ? :chair:

C'est déjà mal barré quand apparaît ce genre de truc qui essaie de remettre en question un mot (on l'admettra, assez important quand même) qui constitue une donnée de base du christianisme ! (On n'entrera même pas dans le sujet de leur interprétation de ce qu'est le "nom personnel de Dieu").

Il y a eu suffisamment de conflits "à l'interne" qui ont surgi pour tout et pour rien dans la chrétienté pour qu'un pareil élément d'erreur soit passé inaperçu en 2000 ans de "chicanes" et qu'il ait fallu l'arrivée d'un zouf états-uniens pour la "rectifier"...
;)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par Cinci » mer. 22 oct. 2014, 15:06

Papounet,

Votre petit mot :
C'est ce qui est demandé à ceux qui entrent dans les ordres religieux, de tout quitter.
Faites gaffe "quand même" avec votre commentaire. Je vais vous expliquer pourquoi je dis ça.


C'est parce que la pratique de l'isolement qui est appliquée par les sectaires n'a rien à voir, rien de rien, pour parler ici d'une pratique malsaine, avec le mot de l'Évangile que vous citez plus haut, ni non plus avec l'affranchissement le plus sain, le plus normal mais tel celui que l'on exige d'un sujet par rapport à ses parents. Ex : le mariage chrétien qui fait en sorte que la femme n'est plus soumise aux volontés de papa. Les volontés de papa ici n'ont pas la prédominance sur celle de sa fille.

En fait, le mot de l'Évangile constitue un appel à la liberté de l'individu, un affranchissement à l'égard d'une règle clanique rigide, inflexible et jusqu'à en être réellement nuisible pour la personne.

J'espère que vous me suivez. A l'opposite, la secte nous réinstalle plutôt cette dynamique débilitante et esclavagiste (une forme de violence en réalité), une sorte de comportement imposé et en fonction duquel le converti ne pourrait plus du tout risquer le moindre contact familier avec les inconvertis, les "païens"; puis aussi bien papa, maman, les cousins trop critiques, les "incorrects" et etc.

Bref, votre équivalence maladroite entre ce que "les Témoins de Jéhovah exigeraient chez leurs convertis" et ce que des Franciscains ou des Dominicains demanderaient de leur côté (juste à titre d'illustration ici : la vie monastique, etc.) ne tient pas vraiment la route. Non, ce n'est pas la même chose.

:)

RalphLG
Censor
Censor
Messages : 67
Inscription : mer. 30 juil. 2014, 14:36
Conviction : œcuméniste

Re: Les contradictions de la Bible

Message non lu par RalphLG » mer. 22 oct. 2014, 21:56

Anne a écrit :Est-ce que ça devient "qu'il prenne son poteau de supplice et qu'il me suive" ?
Oui, c'est ça.

Mais dans la version de la Bible que je préfère (la traduction œcuménique), il est spécifié que par croix il faut comprendre la poutre transversale.
C'est sans doute comme «boire un verre», alors qu'on fait référence à son contenu.
Mais peut-être que Jésus a effectivement porté une croix.

L'essentiel, c'est que Jésus ait vaincu la mort, alors passer à côté du Salut parce que des passages peuvent sembler contradictoires, c'est quand même dommage.

- - - -

Cinci, je n'ai pas tout bien compris. Mais pour aimer vértiablement en Esprit, nous devons nous affranchir des liens affectifs issus de la chair, non ? ... des liens familiaux, en l'occurence.

Avatar de l’utilisateur
Ben1306
Censor
Censor
Messages : 178
Inscription : sam. 28 janv. 2012, 10:57

La Bible

Message non lu par Ben1306 » jeu. 11 déc. 2014, 11:08

Si la Bible avait été écrite par Dieu alors, oui, elle serait juste, mais là, elle n'a été écrite que par des hommes, donc elle contient beaucoup d'erreurs.
-Un qui m'a choqué, c'est dans le livre d'Isaïe où il est dit que le soleil recula de 10 degrés. Or c'est la Terre qui peut reculer et non pas le Soleil qui, lui, est fixe.
-"Dieu créa la Terre puis les cieux"; Faux! Les étoiles sont plus vieilles que la Terre.
- Comment deux êtres peuvent peupler une Terre entière ? C'est pas interdit l'inceste ?
- Depuis 2000 ans on n'a eu aucun signe de Dieu, alors qu'à l'époque on le voyait tous les jours.
- Le Notre Père [Supprimé] ! "Que ta volonté soit faite sur la Terre comme au ciel" c'est donc Lui qui fait toutes ces guerres. Quelle est la culpabilité d'un bébé tué dans des bombardements ? Il est pécheur de boire du lait autre que maternel ?

On nous dit que le Seigneur est juste ! Or il s'est trompé au point d'en exterminer la race humaine ! Il sait soi-disant tout mieux que nous mais en vérité non ! Il a fallu qu'il "vienne" sur Terre pour comprendre le péché. S'il était aussi omnipotent, il l'aurait vu depuis bien longtemps.
Bref, que d'incohérences. Et pourtant j'étais un fervent croyant.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La Bible et ses contradictions

Message non lu par gerardh » jeu. 11 déc. 2014, 18:38

________

Bonjour Ben,

Voici un verset, une phrase de Jésus aux sadducéens : "vous errez ne connaissant par les écritures ni la puissance de Dieu".

Vous devriez changer votre approche des choses en adoptant une attitude positive et humble.


_____________

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : SanFrancesco et 2 invités