Pensée blasphématoire ou non?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Pensée blasphématoire ou non?

Message non lu par Scratchy » dim. 10 mai 2015, 13:23

Bonjour,

Je viens à vous car j'aimerais avoir un avis sur une question qui me taraude.

Voilà, ce matin avec mon épouse et nos enfants nous sommes allés à une messe de la Fraternité Saint Pierre. N'étant pas habitués du rite extraordinaire, nous en parlions dans la voiture en rentrant en le comparant avec le rite ordinaire avec lequel nous sommes plus familier.

Nous avons ainsi évoqué la patène tenue par le servant d'autel pendant que le prêtre distribue la communion (ce qui se rencontre beaucoup dans le rite ordinaire). De là, j'explique à ma femme qu'il s'agit de s'assurer qu'aucune miette ne tombe par terre.

Partant de là, je me mets à imaginer le scénario où les miettes tombées sont reprises pour être remises dans le ciboire. Et là, me vient la pensée suivante : "Est ce que ce n'est pas un peu exagéré toute cette précaution? Si quelques miettes tombent est-ce si grave?" entendant par là qu'il ne faudrait pas "en faire de trop" avec l'Eucharistie.
Aussitôt, je me dis intérieurement "Non, je ne peux pas penser ça à propos du Corps du Seigneur, ce n’est pas possible".

Pensez-vous que j'ai blasphémé lors de ma première pensée ? En tout état de cause, dois-je en parler à un prêtre?

A vrai dire, je dois vous avouer que ça fait 2 fois que je me confesse en quelques jours et qu'à chaque fois que je sors de confession, je suis soulagé d'être réconcilié avec Dieu mais à chaque fois j’ai « peur » du premier péché qui me fera retomber (en général c’est une pensée). Et dès que c’est le cas, je me torture l’esprit afin de savoir si oui ou non c’est un péché mortel. J’essaie de me dire que non, même si je devais en parler à un prêtre, il ne faut pas tomber dans la culpabilisation à outrance qui risque de conduire au désespoir et à l’abandon à mais d’un autre côté, je me dis que je ne peux pas, si le péché est mortel, faire comme si de rien n’était et continuer de vivre sereinement en attendant de voir le prêtre car cela voudrait que je ne regrette peut être pas tant que (sans parler qu’on peut mourir à chaque instant).
A force de retourner ça dans mon esprit je ne sais plus trop quoi penser.

Qu’en pensez-vous au sujet de mes pensées d’ aujourd’hui? Ainsi que de la tendance à me culpabiliser dans un souci de plaire au Seigneur.

Merci d’avance.
En Christ

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Pensée blasphématoire ou non?

Message non lu par Jeremy43 » dim. 10 mai 2015, 15:04

Bonjour,

Vous répondez vous même à la question, vous avez eu une pensée que vous jugez blasphématoire (et effectivement, chaque parcelle d'Hostie contient le Christ dans la totalité de son être, donc c'est grave si on en perd) mais tout de suite vous avez eu une pensée contraire.

Si la pensée blasphématoire venait de vous, vous n'auriez pas eu une pensée contraire tout de suite après, ce serait idiot... ne vous torturez pas l'esprit pour rien, vous n'avez commis aucun péché.

Un pêché mortel c'est une volonté délibéré d'aller contre un commandement de Dieu, c'est pas une pensée "volatile" que vous chassez bien vite de votre esprit. Quand on pèche mortellement, on le sait, notre conscience nous le dit (et la votre doit en plus être très bien formée, alors ne vous inquiétez pas, vous ne risquez pas de pécher mortellement sans le savoir).

Vous savez c'est le "jeu" des démons de nous envoyer des pensées perverses pour nous enfoncer, le truc qu'il faut bien comprendre c'est que ce sont leurs pensées, pas les vôtres, ce sont eux qui sont pervers et qui détestent Dieu, pas vous.

Soyez en paix et demandez au Seigneur Jésus de vous donner sa Paix.

:fleur:

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11012
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pensée blasphématoire ou non?

Message non lu par Fée Violine » dim. 10 mai 2015, 17:28

Bonjour Scratchy,

en effet, il ne me semble pas y avoir là de blasphème.
Mais il y a des scrupules (à éviter aussi !)

Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: Pensée blasphématoire ou non?

Message non lu par Scratchy » mar. 19 mai 2015, 17:10

Bonjour,

Tout d’abord, je vous remercie de vos réponses. Effectivement, un de mes grands problèmes est ma nature scrupuleuse.

A ce titre, je viens à vous avec une question qui vous semblera peut être tordue si tel est le cas, je vous prie de bien vouloir m’excuser.

Voilà, hier soir je discutais de nos religions respectives avec un ami musulman sur internet (terrain glissant et périlleux s’il en faut) et à un moment je lui dit qu’un chrétien ne peut pas croire que Mohamed soit prophète et qu’au contraire le Nouveau Testament nous mettait en garde contre les faux prophètes.
Voulant lui mettre une référence exacte, je suis tombé sur un site chrétien reprenant les différents versets bibliques sur les faux prophètes.

Parmi ceux-ci, je suis tombé sur un verset du Deutéronome (18,20) disant en substance que le prophète qui parlera au nom de Dieu sera puni de mort. De là, est venue en mon esprit la pensée que Jésus Christ avait été mis à mort et insinuant qu’il avait peut être échoué en étant un faux prophète.

En quelques secondes, s’est enchaîné toujours en mon esprit que dans un tel cas le christianisme serait faux par rapport à la religion juive et que l’Eglise, loin de sauver les âmes les conduirait en Enfer et que dans un tel cas l’Eglise aurait été instituée par Satan.
Sur le moment je n’ai pas prêté trop attention à cette pensée qui ne m’a pas troublé outre mesure, sachant d’autant plus que l’interprétation de l’Ancien Testament est périlleuse et ai repensé à la prophétie d’Isaïe 53 (« Nous avions cru qu’il était puni de Dieu) et ai continué ma conversation.

Ce n’est que quelques instants plus tard (environ 45 min) lors de ma prière, j’ai réfléchi à ces quelques secondes et me suis dit qu’être seul face à l’Ecriture notamment par rapport à un verset tiré de son contexte pouvait être source de grande confusion.

Mais voilà, ce matin j’ai repensé à tout ça et je me suis dit que j’avais peut être blasphémé ou à tout le moins douté de notre Seigneur, ma nature scrupuleuse faisant le reste.

D’un autre côté je me dit que ce n’est qu’une tentation et que je ne dois pas y prêter trop attention auquel cas je vais me torturer l’esprit mais d’un autre côté je reconnais que pendant quelques secondes mon esprit a été troublé et que j’ai peut être péché en pensée et que je ne peux pas faire comme si de rien n’était.

Même si j’ai conscience qu’il est difficile de se mettre à la place d’une autre personne, pensez-vous qu’il s’agit ici d’une tentation ou pensez-vous plutôt qu’il s’agit d’un péché ? Dans le dernier cas, pensez-vous que je peux communier quand même ou dois je me confesser avant car il s’agit d’un péché mortel? A partir de quand pourrait on considérer que ce genre de pensée devient un un péché?

J’avoue que je suis un peu troublé. Je suis conscient que je suis scrupuleux (ce qui n’arrange rien) mais j’ai toujours peur qu’en essayant de ne pas laisser mes scrupules me guider (ce qui est quand même mieux pour progresser spirituellement),de relativiser voire d’occulter un éventuel péché. Je tiens à préciser que mes scrupules portent toujours sur des pensées (pas des actes ou paroles) ne sachant pas toujours distinguer entre tentation et consentement à la tentation. Peut être est ce du au fait que la tentation nait dans la tête comme la pensée….

Merci d’avance, en Christ

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11012
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pensée blasphématoire ou non?

Message non lu par Fée Violine » mar. 19 mai 2015, 18:33

Bonjour Scratchy,

cette pensée n'est pas un péché puisque vous l'avez écartée. Il est naturel de se poser des questions, il est normal aussi d'avoir des tentations (pas naturel, étant donné que c'est le "voisin d'en-dessous" qui nous les envoie :diable:, mais ça fait partie de la vie chrétienne normale ).
Votre conclusion est excellente : être seul face à l’Ecriture notamment par rapport à un verset tiré de son contexte pouvait être source de grande confusion

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Pensée blasphématoire ou non?

Message non lu par Anne » mar. 19 mai 2015, 20:08

Scratchy a écrit : Parmi ceux-ci, je suis tombé sur un verset du Deutéronome (18,20) disant en substance que le prophète qui parlera au nom de Dieu sera puni de mort. De là, est venue en mon esprit la pensée que Jésus Christ avait été mis à mort et insinuant qu’il avait peut être échoué en étant un faux prophète.
Mais comme Jésus Christ a été ressuscité par son Père, il n'est manifestement pas visé par ce verset... ;)

Cependant, si vous n'êtes toujours pas à l'aise avec le fait d'avoir pensé... cette pensée, vous pouvez peut-être vous confier à un prêtre ou vous en confesser. Ainsi vous pourriez soulager votre conscience.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: Pensée blasphématoire ou non?

Message non lu par Scratchy » mar. 19 mai 2015, 21:13

Anne a écrit :
Scratchy a écrit : Parmi ceux-ci, je suis tombé sur un verset du Deutéronome (18,20) disant en substance que le prophète qui parlera au nom de Dieu sera puni de mort. De là, est venue en mon esprit la pensée que Jésus Christ avait été mis à mort et insinuant qu’il avait peut être échoué en étant un faux prophète.
Mais comme Jésus Christ a été ressuscité par son Père, il n'est manifestement pas visé par ce verset... ;)

Cependant, si vous n'êtes toujours pas à l'aise avec le fait d'avoir pensé... cette pensée, vous pouvez peut-être vous confier à un prêtre ou vous en confesser. Ainsi vous pourriez soulager votre conscience.
C'est ce que je comptais faire lors de ma prochaine confession. Néanmoins pensez-vous qu'il soit nécessaire d'aller me confesser exprès ou bien cela peut attendre la prochaine confession et qu'en attendant je peux aller communier?

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Pensée blasphématoire ou non?

Message non lu par Anne » jeu. 21 mai 2015, 0:21

J'ignore quel est le fonctionnement où vous vivez, mais il est souvent possible de rencontrer le prêtre avant la messe. Ainsi vous joindriez l'utile à l'agréable.

Au pire, vous aurez plus à confesser plus tard si, effectivement, vous avez péché ! ;) Je ne crois pas, perso, que votre âme soit en grand danger car votre contrition est sincère mais je ne suis pas nécessairement une référence...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: Pensée blasphématoire ou non?

Message non lu par Scratchy » dim. 31 mai 2015, 20:46

Bonsoir Anne,

J’en ai parlé à un prêtre qui m’a dit effectivement qu’il n’y avait, pour lui, aucune faute et qu’il s’agissait plutôt d’une tentation qui m’a troublée.

Merci de votre réponse :)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité