La Vierge Marie

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6615
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Anne » lun. 30 mars 2015, 3:07

antoine75 a écrit : Merci Jeremy. Par contre, je me pose la question de la crédibilité du fait que Anne est la mère de la Vierge Marie.
Antoine, on peut partir du principe que Marie a eu des parents. Si vous ne désirez pas croire que la mère de Marie se nomme Anne, personne ne vous y oblige. Vous pouvez l'appeler Josette si vous voulez, mais je pense que depuis le temps, elle doit se reconnaître quand elle entend quelqu'un la "câller" Anne ! ;) .

On a déjà expliqué que les apocryphes contiennent des éléments "de souche" qui sont crédibles alors que ceux qui ne le sont pas sont évidents, par exemple quand on y raconte que Jésus enfant fait de la magie, ni plus ni moins. (Sans compter que du point de vue littéraire, c'est mal écrit et que c'est d'une platitude :dormir: ) !

Nous conviendrons que le fait d'établir que les prénoms des parents de Marie sont Anne et Joachim, que ce soit véridique on non, ne devrait avoir aucune incidence sur votre foi en Jésus qui s'offrira en sacrifice pour nous ce vendredi...
Par mes sources, le fait que saint Anne soit la mère de Jésus vient d'écrits apocryphes.
Anne est la mère de Marie, pas de Jésus, bien sûr. (Hé oui, ma mère était une "fan" de la Bonne Sainte Anne, c'est évident ! :amoureux: ).
Et en effet, les apocryphes nous ont informés à ce sujet : personne ici n'a dit le contraire.
Si Jésus a dit que ce qu'on rajoute à la Bible vient du démon, que penser de tous les écrits des saints par exemple ?
Si vous avez une Bible, vous verrez que les écrits des saints n'y sont pas inclus. Leurs écrits sont des méditations, des réflexions mûries, fruits de longues années d'efforts pour se mettre en présence de Dieu.

Il est facile de reconnaître ce qui est saint (proche de Dieu) et ce qui ne l'est pas. On reconnaît l'arbre à son fruit. Par exemple, il est facile d'affirmer que le coran ne peut provenir de Dieu tant par son contenu que par l'influence néfaste qu'il peut avoir.
Ce qui est sûr, c'est que si on considère que les écrits apocryphes viennent du malin, je me demande si dire que la Sainte Vierge Marie est Dieu n'est pas aussi délirant que ça ....
Les apocryphes ne viennent probablement pas du Malin. ET si c'était le cas, on ne peut pas dire que ça ait été un franc succès, n'est-ce pas ? Il me semble préférable de penser qu'ils viennent de traditions qui se sont éloignées de la Source par certains aspects.

Vous connaissez beaucoup de gens qui se disent influencés par les apocryphes ou qui les utilisent pour un culte ?

N'accordez pas autant d'importance à ces écrits, Antoine : ils ne méritent pas que vous vous en faisiez à leur sujet ! Lisez plutôt le Nouveau Testament ou de beaux psaumes ! :)

Bonne Semaine Sainte ! :sign:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 630
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Libremax » lun. 30 mars 2015, 16:22

antoine75 a écrit :Par contre, je me pose la question de la crédibilité du fait que Anne est la mère de la Vierge Marie.
Par mes sources, le fait que saint Anne soit la mère de Jésus vient d'écrits apocryphes.
Si Jésus a dit que ce qu'on rajoute à la Bible vient du démon, que penser de tous les écrits des saints par exemple ?
Ce qui est sûr, c'est que si on considère que les écrits apocryphes viennent du malin, je me demande si dire que la Sainte Vierge Marie est Dieu n'est pas aussi délirant que ça ....
Bonjour antoine75,
Jésus n'a pas dit cela. Il a dit : "que votre oui soit un oui et votre non, un non, tout le reste vient du démon".
Il a dit par ailleurs que "pas un seul iota" ne changerait de la Loi.

Il ne parle pas de ce qui serait "ajouté à la Bible",
et quoi qu'on en dise, même si les noms des parents de Marie pouvaient avoir une grande probabilité historique, en rien ils ne seraient vérité biblique ni dogmatique : ils ne sont tout simplement pas sujets de foi, ils ne changent rien à la Révélation.

Cela dit, ces prénoms, encore une fois, ne viennent pas uniquement des évangiles apocryphes, c'est un argument réducteur. Les textes écrits les plus anciens en notre possession qui y font mention sont des textes apocryphes. Ce n'est pas pour autant que ces textes aient été les premiers à les véhiculer.

antoine75
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 537
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: La Vierge Marie

Message non lupar antoine75 » jeu. 02 avr. 2015, 23:21

Saint Luc a écrit : Du temps d'Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d'Abia; sa femme était d'entre les filles d'Aaron, et s'appelait Élisabeth. [...]

Mais l'ange lui dit: Ne crains point, Zacharie; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t'enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.
[...]

26 Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
27 à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. [...]

L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.  [...]

36 Et voici qu'Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait : 'la femme stérile'.
37 Car rien n'est impossible à Dieu. » 38 Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »Alors l'ange la quitta.
Dans ce passage, Elisabeth, la cousine de la Vierge Marie, a enfanté de manière surnaturelle, comme la Vierge Marie. Peut-on donc faire une analogie entre ces 2 naissances de Jean et de Jésus et donc en déduire qu'ils sont tous deux fils de Dieu ? L'Eglise enseigne évidemment que Jésus est le Fils unique de Dieu, mais pouvez-vous m'expliquer ce paradoxe apparent ?

SergeA
Senator
Senator
Messages : 660
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: La Vierge Marie

Message non lupar SergeA » ven. 03 avr. 2015, 4:49

Bonjour Antoine.

Élisabeth était stérile, mais elle n'était pas vierge. En ce qui la concerne, je pense que l'intervention de Dieu "n'a été que" de la rendre féconde.
C'est un élément mais il ne répond que partiellement à votre question.

Serge
"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

"Le sens de la vie sur terre, c’est de se préparer à la vie dans l’éternité et aider les autres dans leur préparation. Je t’emporterai quand tu auras atteint la limite de tes possibilités et quand ton service sera accompli." Alice Lenczewska

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 630
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Libremax » ven. 03 avr. 2015, 8:59

antoine75 a écrit :Dans ce passage, Elisabeth, la cousine de la Vierge Marie, a enfanté de manière surnaturelle, comme la Vierge Marie. Peux-t-on donc faire une analogie entre ces 2 naissances de Jean et de Jésus et donc en déduire qu'ils sont tous deux fils de Dieu ? L'Eglise enseigne évidemment que Jésus est le Fils unique de Dieu, mais pouvez-vous m'expliquer ce paradoxe apparent ?
Bonjour,
il ne s'agit pas du même miracle, et chaque mot a son importance : Elisabeth était stérile, et de plus, elle est âgée. Le miracle est que, malgré cela, elle a conçu un fils. Cela s'arrête là. Jean est donc bien le fils d'Elisabeth et de Zacharie.

Marie, elle, conçoit un fils malgré qu'elle ne connaît pas d'homme. L'Esprit-Saint la couvre de son ombre (en hébreu, l'homme "créé à l'image de Dieu" se dit "créé selon Son ombre"). Cela n'a rien à voir.

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 624
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: La Vierge Marie

Message non lupar pierresuzanne » ven. 03 avr. 2015, 10:10

antoine75 a écrit : Par contre, je me pose la question de la crédibilité du fait que Anne est la mère de la Vierge Marie. Par mes sources, le fait que saint Anne soit la mère de Jésus vient d'écrits apocryphes.
Si Jésus a dit que ce qu'on rajoute à la Bible vient du démon, que penser de tous les écrits des saints par exemple ?
Ce qui est sûr, c'est que si on considère que les écrits apocryphes viennent du malin, je me demande si dire que la Sainte Vierge Marie est Dieu n'est pas aussi délirant que ça ....
Mon cher Antoine.... vous versez presque dans le manichéisme.

Il ne faut pas toujours voir les choses séparées rigidement en tout noir ou tout blanc.

Les apocryphes, comme la Bible d'ailleurs, sont des livres humains, rédigés par des hommes.

Il peut donc y avoir des choses vraies dedans et d'autres moins justes... Il ne faut donc pas jeter le bébé avec l'eau du bain, mais au contraire soigneusement étudier chaque élément pour savoir s'il correspond à la juste doctrine.
C'est à cela que s'est appliquée l'Eglise depuis 2000 ans, avec sa sagesse nourrie de l'Esprit Saint.

Il y a donc des choses vraies dans les apocryphes : peut-être la transmission du nom des parents de Marie fait-elle partie de ces choses vraies ? Mais, même s'ils portaient d'autres noms... finalement, quelle importance ! Marie est une authentique femme, elle est donc née d'un père et d'une mère, qui avaient forcement un nom ! Si ces noms ont été inventés au II e siècle, cela n'a aucune influence sur le contenu de la foi chrétienne.

Si les Apocryphes n'ont pas été retenus par l'Eglise, c'est pour plusieurs raisons :
- ils avaient été écrits au IIe siècle, et étaient plus tardifs que les 4 évangiles. Les 4 Évangiles du Nouveau Testament ont été écrits entre l'an 60 et 66.
- ils contenaient des éléments de doctrines en contradiction avec les 4 Évangiles. Par exemple, dans l’Évangile dit de Pierre (qui date de l'an 150 et a été écrit en Syrie !), nous voyons que Pierre est antisémite et qu'il ne connait rien au culte juif... ce qui est tout de même invraisemblable puisque Pierre était juif.
- ils contenaient des éléments magiques, surnaturels, ou invraisemblables qui n'étaient pas conforme à la réalité de la vie de Jésus. Jésus a fait des miracles, mais la vie des 12 apôtres n'a pas été émaillée de comportements étranges, dangereux ou irresponsables, qui seraient autant de tentations de Dieu.

Bref, il y a à boire et à manger dans les Apocryphes et il faut donc trier. Mais ils contiennent aussi des choses vraies. Leur principal problème est bien ce mélange de choses vraies et fausses. Il est donc plus simple et plus raisonnable d'un référer directement aux Évangiles du Nouveau testament, surtout quand on est en formation ! Il est tout de même plus logique de commencer en apprenant la vérité, plutôt que de débuter en apprenant les erreurs. Quand on apprend à écrire à un enfant, on lui fait écrire la bonne orthographe d'un mot, on ne s'amuse pas à lui faire écrire toutes les orthographes erronées qui existent ! Il en est de même pour la formation spirituelle !

Par ailleurs, vous faites une petite entorse à la parole de Jésus.Vous écrivez : " Si Jésus a dit que ce qu'on rajoute à la Bible vient du démon ?"
La véritable parole de la Bible est cela : " Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu'on y ajoute vient du démon " (Matthieu 5, 37). "Celui qui n’est pas avec moi est contre moi. Celui qui n’amasse pas avec moi disperse." (Luc 11, 23). C'est la fidélité au Christ qui est garante de sainteté, bien plus que la fidélité au petit détail de la lettre de la Bible. Avec un texte interprété de façon tordue (même la Bible), on peut faire dire n'importe quoi. En suivant le Christ... en esprit et en vérité, selon ce que nous enseignent les Évangiles et l'Eglise, on ne s'égare pas.

Il ne faut pas oublier que même la Bible (Nouveau et Ancien Testaments) sont des ouvrages humains. Seul le Christ est la vérité parfaite.

Cette explication vous a-t-elle été utile ?

Bonne fin de semaine sainte à vous.

Pierre-Elie
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

antoine75
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 537
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: La Vierge Marie

Message non lupar antoine75 » mar. 07 avr. 2015, 8:01

Libremax a écrit :
antoine75 a écrit :Dans ce passage, Elisabeth, la cousine de la Vierge Marie, a enfanté de manière surnaturelle, comme la Vierge Marie. Peux-t-on donc faire une analogie entre ces 2 naissances de Jean et de Jésus et donc en déduire qu'ils sont tous deux fils de Dieu ? L'Eglise enseigne évidemment que Jésus est le Fils unique de Dieu, mais pouvez-vous m'expliquer ce paradoxe apparent ?
Bonjour,
il ne s'agit pas du même miracle, et chaque mot a son importance : Elisabeth était stérile, et de plus, elle est âgée. Le miracle est que, malgré cela, elle a conçu un fils. Cela s'arrête là. Jean est donc bien le fils d'Elisabeth et de Zacharie.

Marie, elle, conçoit un fils malgré qu'elle ne connaît pas d'homme. L'Esprit-Saint la couvre de son ombre (en hébreu, l'homme "créé à l'image de Dieu" se dit "créé selon Son ombre"). Cela n'a rien à voir.
Effectivement, chaque mot a son importance. Vous tirez la conclusion que Zacharie est le père de Jean sans le prouver avec un raisonnement sensé.
Aucun élément de ce passage permet de prouver cette paternité.
Si vous en êtes capable, j'aimerai que vous m'expliquiez cette paternité, car rien n'est impossible à Dieu parait-il ...

(désolé pour la formulation de cette réponse, mais ce n'est que le reflet d'une certaine vérité)

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1238
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Christophe67 » mar. 07 avr. 2015, 9:52

Bonjour Antoine75,


Arriverez-vous un jour à lire le Catéchisme de l'Église Catholique dans lequel vous trouverez tant de réponses ?
Lisez le nouveau testament et le CEC par la suite, vous en sortirez renforcé et non titubant, vous cheminerez ainsi plus rapidement.

Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... (2Timothée 4:3-4)

« Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme» - Psaume 65(66)

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1238
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Christophe67 » mar. 07 avr. 2015, 10:03

antoine75 a écrit :Par mes sources ...
Ceci est un début d'explication, basez-vous déjà sur le Magistère et la Tradition.
On ne peut construire un édifice stable et solide sans de bonnes fondations. (cf la parabole de la maison construite sur le roc et le sable).


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... (2Timothée 4:3-4)

« Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme» - Psaume 65(66)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6615
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Anne » mar. 07 avr. 2015, 23:05

Je ne sais trop quelle Bible vous lisez, Antoine... :incertain:

Dans la mienne, c'est écrit :
Saint Luc a écrit :Ne crains point, Zacharie, car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t’enfantera un fils (…) Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l’enfant, et ils l’appelaient Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole, et dit : « Non, il sera appelé Jean » (…) Zacharie demanda des tablettes, et il écrivit : « Jean est son nom. »
L'ange ne dit pas : "Ta femme enfantera", mais bien "t'enfantera", avec le possessif. Et on l'appelait Zacharie, comme son père avant l'intervention d'Élisabeth.

Remarquez que c'est complètement différent de Joseph qui n'a pas reçu ce genre de message, bien au contraire :
Saint Matthieu a écrit :Après leur départ, voici que l'Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l'enfant et sa mère, et fuis en Égypte ; et restes-y jusqu'à ce que je te dise. Car Hérode va rechercher l'enfant pour le faire périr. » Il se leva, prit avec lui l'enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Égypte ;
L'ange ne lui dit pas : "prends ton enfant". Et Matthieu n'écrit pas : "il prit avec lui son enfant". Aucun possessif n'est utilisé.

Même Wikipédia nous informe que (les caractères gras sont de moi) :
Il est le fils du prêtre Zacharie et d’Élisabeth, que le verset Luc 1, 36 qualifie de « cousine », ou de « parente », de Marie, la mère de Jésus9. Comme celle de Jésus, la naissance de Jean est annoncée à Zacharie par l’archange Gabriel, qui lui dit que son fils à naître, Jean, sera rempli de l’Esprit saint et aura la puissance d’Élie.
Allez-y plus lentement dans la lecture : les détails sont importants ! :oui:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2205
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: La Vierge Marie

Message non lupar poche » mer. 08 avr. 2015, 7:55

Antoine75 a écrit :Comment la Vierge Marie peut-elle ne pas hériter du péché originel d'Adam ?
N'est-elle pas humaine, descendante d'Adam et Eve, et Anne et Joachim ne sont-ils pas ses parents ?
Dieu a créé la liberté du péché originel en prévision de notre rédemption. Nous pouvons le voir préfiguré dans l'Ancien Testament, quand nous voyons que Dieu a préservé l'huile dans les lampes du temple quand il a été dédié. Nous pouvons voir cela préfiguré quand Dieu a préservé la nation juive de la destruction totale, même après qu'ils aient péché. On peut également voir ce que Dieu a préservé, préfiguré par Noé dans l'arche.

Ainsi Dieu a permis que Marie soit conçue sans le péché originel.
Ne peut-on pas qualifier Dieu de rempli uniquement de grâce ?
Dieu peut donner la grâce à qui il veut.

mandonnaud paul
Quæstor
Quæstor
Messages : 274
Inscription : dim. 06 janv. 2008, 10:38

Re: La Vierge Marie

Message non lupar mandonnaud paul » sam. 11 avr. 2015, 11:35

Voila ma foi en Dieu, vue de notre condition de créatures sur la terre tournant autour du soleil ....1 milliard de soleils dans la Voie Lactée, notre galaxie... Imaginez ... puis réfléchissez : 1 milliard de galaxies dans l'univers... qui nous entourent ??? Et nous??

Et cet univers, c'est le trône de Dieu !!!! Oui... Qui a créé la terre, ce que je décris, et le ciel des anges et... pour notre future éternité ("je vais vous préparer une place"), le ciel, le paradis bien sûr, encore plus grand !!!!

Et lui, un seul Dieu avec Jésus son fils éternellement engendré et charnellement ressuscité avec leur Saint esprit et au delà de tout ce créé,... et seul infini..... et amour miséricordieux... Oui Seigneur, j'ai confiance en toi.... et je m'appuie sur Marie qui a partagé souffrance et foi près de Jésus.

Paul de Limoges

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6340
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Cinci » mar. 21 avr. 2015, 18:44

Chapitre 6

La mère de Dieu

[...]

  • Un être humain, mère de Dieu!


En fait, c'est un grand paradoxe. Dieu se fait petit. Il se fait homme et accepte ainsi d'être conçu et de naître comme tous les humains. Il a une mère et il est de cette manière inséré dans la trame de notre histoire, elle peut réellement dire à son enfant, un enfant humain : en toi est le Maître du monde.

Le terme «mère de Dieu» a longtemps donné lieu à d'âpres disputes. [...] Au fond, la question était de savoir quelle était la nature de l'unité entre Dieu et les humains dans cet homme Jésus-Christ : est-elle réellement profonde qu'on peut dire que cet enfant qui vient de naître est Dieu et qu'elle est donc la mère de Dieu? Elle ne l'est évidemment pas dans le sens qu'elle aurait engendré Dieu même. Elle l'est dans le sens qu'elle est devenue la mère de cet homme totalement uni à Dieu. Par là, elle aussi est entrée dans une unité tout à fait unique avec Dieu.

  • Marie est honorée comme reine du ciel, archétype de l'Église, ou encore mère de miséricorde. La puissance rayonnante de cette Madone qui ne cesse de mettre en mouvement des millions d'hommes n'est pas mesurable à l'échelle humaine.


De plus en plus, au cours de l'histoire, cet événement a été compris comme une glorification de la femme. Marie est l'archétype de la femme, figure de l'humanité et de l'Église. Alors qu'Éve, la toute première femme, la mère originelle, comme on l'appelle aujourd'hui et la mère de tous les vivants engendre en vue de la mort Marie, elle, en donnant la vie au Sauveur, qui ressuscite et donne la vie, accomplie réellement ce que signifie le mot «Éve» : la promesse de la femme et de sa fécondité. Elle devient la mère de celui qui est la vie et qui donne la vie, la mère de la vie et des vivants.

[...]

  • Que signifie Marie pour vous, tout à fait personnellement?


Une expression de la proximité de Dieu. A travers elle, l'incarnation devient une réalité tangible. Il est émouvant que le Fils de Dieu ait une mère humaine et que nous soyons tous confiés à cette mère. Lorsque Jésus sur la croix, confie Jean à sa mère (cf. Jn 25,27), sa parole dépasse de loin l'instant, pour concerner toute l'histoire. Par cette recommandation la prière à Marie ouvre à chaque homme un aspect particulier de la confiance en Dieu, de sa proximité, tout bonnement de la relation à lui. [...] Mais en plus des fêtes mariales liturgiques, les dévotions mariales du mois de mai, le mois du rosaire, les pèlerinages, en un mot toute la dévotion mariale populaire était très importante pour moi. Plus j'avance en âge, plus la mère de Dieu devient importante et proche pour moi. »

Source : Joseph Ratzinger, Voici quel est notre Dieu, p.210



Encore :

Les sacrements
Spoiler: afficher
L'Eucharistie

Aucune description de la prière illuminative serait complète sans référence à la présence du Christ dans l'Eucharistie - autant dans le sacrifice liturgique que dans la présence réelle perpétuelle. L'Eucharistie a toujours été au coeur de la prière illuminative chez les saints du catholicisme. [...] Au risque d'apparaître original, je suggérerais que ceux qui connaissent l'illumination voient le Christ partout et particulièrement dans l'Eucharistie, parce qu'ils l'ont d'abord perçu dans les profondeurs de leur propre être. La présence universelle du Christ se concentre d'une manière particulièrement significative et mystérieuse dans la célébration eucharistique du salut qui actualise son sacrifice d'amour, dans la relation profonde qui s'incarne dans la Sainte Communion, et dans l'intimité personnelle que symbolise clairement la Présence Réelle. [...] Le sentiment de la présence du Christ dans l'Eucharistie s'étend alors, chez ceux qui sont dans la voie illuminative, à d'autres aspects de l'existence. La Dévotion à la Vierge Marie et la vénération envers notre Mère spirituelle sont caractéristiques de l'expérience illuminative. Marie est le symbole spirituel, tant de l'humanité sanctifiée que du mystère de la féminité en général et de la maternité et de la virginité en particulier.

Source : Benedict Groschel, Passages spirituels «pour ceux qui cherchent», p. 188

antoine75
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 537
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: La Vierge Marie

Message non lupar antoine75 » mer. 06 mai 2015, 0:15

01 Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem

02 et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

03 En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.

04 Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.

05 Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :

06 Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »

07 Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;

08 puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »

09 Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.

10 Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.

11 Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Se peut-il que la Vierge Marie soit l'étoile qu'ont vue les mages comme l'est décrite la Vierge Marie lors d'apparitions mariales ?
Désolé pour cette question un peu "abrupte" et à première vue dénuée de sens, mais je me pose sérieusement la question.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1238
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: La Vierge Marie

Message non lupar Christophe67 » mer. 06 mai 2015, 9:21

Bonjour Antoine75,


Il faut pour cela s'intéresser aussi à la symbolique.
Étudier la Bible n'est pas suffisant, vos questions montrent la difficulté que vous avez en vous basant sur vos seules forces.

Il est intéressant de remettre les Écritures dans le contexte de leur époque.
Si je remonte un peu le sujet, je vous dirai par exemple qu'il y avait hier sur KTO (que je suis à la radio par internet sur le pc du boulot) un interview intéressant d'un rabbin et d'un philosophe qui nous parlaient de l'importance des noms et prénoms dans la tradition juive.
On pouvait par exemple comprendre qu'un juif pouvait avoir trois noms : celui dont il héritait par filiation, celui qu'il se donnait, celui que lui donnait les autres. C'est une parenthèse, mais une information qui peut avoir son importance dans la compréhension des choses.

Pour répondre indirectement à votre question, il est intéressant aussi de s'intéresser à la symbolique des signes célestes à cette époque, et également dans la tradition juive. Vous y trouverez un tas de réponses qui vous permettront d'aborder ces interrogations avec moins d'appréhension.

Une meilleure compréhension des Écritures nous incite à étudier l'histoire, les traditions, les moeurs ... de l'époque. Cela peut être un raccourci bien trop rapide de voir les choses, a posteriori, avec notre vision ou connaissances du monde actuel.

Marie n'est pas l'astre qui a guidé les rois mages, rien ne montre qu'elle eût une faculté de bilocation (comme Padre pio) et de plus dans une forme ou une matière différente.
Maintenant dans les apparition mariales je n'ai pas le souvenir qu'elle apparaisse comme une étoile, à moins que la référence ne soit sur la brillance ou l'éclat qui émane d'elle.
La seule chose d'approchant que j'entrevois c'est le miracle du soleil, lors d'une de ses apparitions à Fatima, mais alors là il y aurait un amalgame erroné.

Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... (2Timothée 4:3-4)

« Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme» - Psaume 65(66)


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités