Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7008
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Cinci » ven. 28 juil. 2017, 2:56

Trinité,

Vous allez être déçu.
En quoi sommes-nous en un sens responsable, du péché de notre ancêtre.
Nous ne le sommes pas.

Bien sur que nous n'en sommes pas responsables, [...] nous héritions [quand même] d'une faute que nous n'avons pas commise!
Nous n'héritons d'aucune faute.


C'est une condition humaine que nos parents nous transmettent. C'est la condition que nous connaissons : limitée, fragile, atteinte par le mal, inapte à bien maîtriser les émotions ou l'imagination, peu enclin à préférer la vertu au vice, éloignée de Dieu.

Nous ne sommes pas coupables de la faute d'un ancêtre, mais à raison de cette condition humaine que nous partageons avec l'ancêtre, nous nous trouvons solidaires de lui en quelque sorte. Solidaires "dans le péché" ou solidaires "dans l'éloignement de Dieu"= solidaires "dans une même condition humaine troublée/faible devant le vice/désorganisée/"comme" étrangère à Dieu"/montrant le poing au ciel /si Dieu existait il faudrait le fusiller, etc. Nous naissons dans la condition humaine du premier Adam devenu cachochyme, la condition humaine de grand-père au naturel.

C'est une condition humaine qui nous laisse désemparé face au mal, incapable de ne pas céder face au mal d'ordre moral, de résister victorieusement. Un péché en entraîne un autre ...

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1432
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Christophe67 » ven. 28 juil. 2017, 8:48

Pour poursuivre dans ce fil. Pourquoi avons-nous hérité du péché originel d'Adam ? En quoi sommes-nous en un sens responsable, du péché de notre ancêtre.

J'avoue que je n'ai jamais eu vraiment d'explication rationnelle à cela!
Bonjour Trinité,


Nous héritons de cette faute par solidarité dans notre nature humaine. Tout comme un enfant hériterait d'une anomalie génétique d'un parent ,si je veux simplifier.

C'est dans cette même solidarité que Jésus, fils de DIeu sans péché, se fait baptiser. En assumant pleinement notre nature humaine, il accepte ainsi de prendre sur Lui nos péchés.

C'est beau non ?


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1171
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Xavi » ven. 28 juil. 2017, 10:20

Comme plusieurs intervenants l’ont déjà bien dit avec leurs mots qu’il est inutile de répéter : Non, dans cette histoire, nous ne sommes pas responsables du péché d’un autre, nous ne sommes pas punis injustement pour la faute d’un autre, et nous n’héritons pas d’une faute mais seulement de ses effets.

Si je dégrade un objet qui m’appartient, mon héritier n’héritera de cet objet que dans son état dégradé et non, hélas, dans son parfait état originel.

Mais, heureusement, son fabricant a un excellent service après-vente et propose une restauration gratuite.

Il faut seulement accepter de lui confier l’objet dégradé.

Nous n’avons pas hérité d'une punition mais des bénéfices d’un pardon et d’un salut que Dieu met en œuvre dès le jardin d’Eden.

Ce pardon peu connu du jardin d’Eden fait l’objet d’un sujet dans la section Ecriture Sainte de ce forum :
http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... on#p279650

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 656
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Libremax » ven. 28 juil. 2017, 12:56

Ce n'est peut être pas un châtiment ,mais cette conséquence, même si elle est logique, y ressemble énormément!
En l'occurrence ,par la faute d'un seul homme (et femme) la descendance traine cela comme un boulet!
Dans le cadre des péchés de l'homme ,je ne vois rien de similaire!
Bonjour Trinité,
Elle ressemble à un châtiment parce qu'elle concerne le rapport avec Dieu.
Mais, pour reprendre la parabole de Xavi, si une faute vous conduisait à faire partir le jardinier de votre terre, celui-ci se transformerait en terrain de friche et c'est cela que vous transmettriez à vos descendants sans qu'ils soient en rien responsables de votre faute.

Nous "traînons cela comme un boulet", en effet, par la faute d'un seul homme. C'est ce que dit Paul quand il écrit que par la faute d'un seul homme, la mort est entrée dans le monde. Il faut considérer la faute originelle comme un fait très grâve, et d'une conséquence inouïe.
Il n'y a rien de similaire dans le péché de l'homme, vous avez bien raison.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1432
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Christophe67 » ven. 28 juil. 2017, 13:42

Et comme le chante en général le diacre dans l'Exultet lors de la veillée pascale :
« Ô heureuse faute qui nous valut un tel Rédempteur ! »
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1402
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Trinité » ven. 28 juil. 2017, 16:32

Merci à tous pour vos interventions!

Cinci!
Je ne suis pas déçu ! En l'occurrence, je ne fonctionne pas comme cela! :)

Il n'empêche que si l'on remplace le terme" héritage " par "condition humaine" comme vous le faites tous ;) ;) Le résultat est toujours identique (comme le disait St Paul)! Par la faute d'un seul homme, toute la descendance est affectée! Je trouve cela très dur !

Christophe, vous dites :
C'est dans cette même solidarité que Jésus, fils de Dieu sans péché, se fait baptiser. En assumant pleinement notre nature humaine, il accepte ainsi de prendre sur Lui nos péchés. C'est beau non ?
Je suis d'accord avec vous ! C'est très beau! :)

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 656
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Libremax » ven. 28 juil. 2017, 20:05

Il n'empêche que si l'on remplace le terme" héritage " par "condition humaine" comme vous le faites tous ;) ;) Le résultat est toujours identique !

Et pour cause : c'est de cette condition dont nous héritons. Cela ne nous rend pas responsables pour autant (puisque c'est votre question) de la faute qui a laissé l'humanité dans cette condition.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7008
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Cinci » mar. 08 août 2017, 19:28

Trinité

Vous ne serez peut-être pas déçu finalement. :)


Je vous ai trouvé un enseignement ici qui pourrait possiblement ("tadam!") répondre à votre question. Non pas que personne n'aurait pu vous glisser des informations valides jusqu'ici. C'est juste que des fois nous avons besoin de réentendre des choses apparemment connues mais dans des mots différents, dans une ordonnance relativement nouvelle. Vous me direz si ça fait du sens à la fin.


Solidarité humaine

"Ce n'est pas juste!"

L'Écriture atteste les deux principes : responsabilité individuelle et responsabilité héréditaire. "Chacun mourra à cause de sa faute." Jr 31, 30 Ezéchiel 18 explique ce principe longuement. Mais "tu (le Seigneur) règles la faute des pères dans le sein de leurs fils après eux" Jr 32,18

Nous avons examiné ce principe de la responsabilité héréditaire dans le cours sur la "Libération des malédictions". Il y a aussi le principe de responsabilité collective qui vient influer sur l'individu. A première vue, ces deux influences sur l'individu, paraissent bien injuste. Mais regardons-les de plus près.


Responsabilité collective

A travers Abraham devant la punition de Sodome et les cinq villes coupables de la plaine, on comprend l'immense miséricorde de Dieu pour préserver les humains du mal. La conclusion de la négociation entre Abraham et Dieu suite à sa question : "Celui qui juge toute la terre ne ferait-il point justice? " Gn 18,25 est que si Dieu trouve au moins 10 justes à Sodome, il épargnera tous les méchants. "Je renoncerai à détruire en faveur de ces dix" (v.32) On voit bien que l'objectif de Dieu est l'élimination du péché "sur la terre comme au ciel", et non pas l'élimination des pécheurs. Abraham demeure pour nous un bon modèle d'intercession pour le peuple dans lequel nous vivons.

Le rabbin Simon ben Yohaï disait que le monde peut être sauvé par le mérite d'un seul juste, comme il est écrit Le juste est le fondement du monde, Pr 10, 25. Mais il ne peut s'agir là que d'un juste d'une perfection et d'une sainteté exceptionnelle. Dans les autres cas, le chiffre de dix est le minimum requis pour la réunion des justes capables de communiquer la foi sacrée à l'ensemble de la communauté. La bonne nouvelle est qu'un tel juste est venu, Jésus, et par lui le monde entier, les humains de tous les temps ont accès à la miséricorde de Dieu. La responsabilité collective n'est pas juste mais grâce à elle, Dieu a crée le chemin de salut, Jésus. De fait, l'injustice dans le monde ne vient pas de Dieu mais du démon et du péché.

Mais lui, il était déshonoré à cause de nos révoltes, broyé à cause de nos perversités; la sanction, gage de paix pour nous, était sur lui et dans ses plaies se trouvait notre guérison ... Et le Seigneur a fait retomber sur lui la perversité de nous tous ... à cause de la révolte de son peuple, le coup est sur lui ... Mais Seigneur, que, broyé par la souffrance, il te plaise; daigne faire de sa personne un sacrifice d'expiation ... puisqu'il a porté, lui, les fautes des foules et que, pour les pécheurs, il vient s'Interposer. (Isaïe 52,13; 53,12)

Responsabilité héréditaire

En certains cas, le péché des ancêtres est visité (sic.) aux descendants jusqu'à la troisième ou la quatrième génération. Il s'agit surtout du péché d'idolâtrie.

Seigneur, Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, riche en grâce et en fidélité; qui garde sa grâce à des milliers, tolère faute, transgression et péché mais ne laisse rien impuni et châtie les fautes des pères sur les enfants et les petits-enfants, jusqu'à la troisième ou quatrième génération Ex 34, 6-7

Tous les biens matériels dont nous jouissons viennent de nos ancêtres (vêtenents variés, transports, appareils ménagers, système scolaire, banque, démocratie, beaux arts, les médias, etc. ) Nous les récoltons sans les avoir mérités. De la même façon, nous récoltons les fruits de leurs péchés dans nos familles, dans notre société et dans nos personnes.


Le Catéchisme de l'Église catholique

Notre interdépendance dans le drame du péché et de la mort est retournée en solidarité dans le Corps du Christ, en communion des saints. 2850

Le catéchisme enseigne à maintes reprises le principe de la solidarité humaine dans le bien comme dans le mal : le moindre de nos actes fait dans la charité retentit au profit de tous, dans cette solidarité avec tous les hommes, vivants ou morts, qui se fonde sur la communion des saints. "Tout péché nuit à cette communion." 953

Rétabli ou affermi dans la communion des saints, le pécheur est fortifié par l'échange des biens spirituels entre tous les membres vivants du Corps du Christ, qu'ils soient encore dans l'état de pélerinage ou qu'ils soient déjà dans la patrie céleste : il faut rappeler que la réconciliation avec Dieu a comme conséquence, pour ainsi dire, d'autres réconciliations qui porteront remèdes à d'autres ruptures produites par le péché [...] Il se réconcilie avec la création tout entière 1469

Le péché blesse la nature de l'homme et porte atteinte à la solidarité humaine 1849


En réalité, c'est seulement dans le mystère du Verbe incarné que s'éclaire véritablement le mystère de l'homme 359 Il existe une solidarité entre toutes les créatures du fait qu'elles ont toutes le même Créateur, et que toutes sont ordonnées à sa gloire 344 Si par la faute d'un seul , la multitude est morte, combien plus la grâce de Dieu et le don conféré par la grâce d'un seul homme, Jésus-Christ, se sont-ils répandu à profusion sur la multitude (Rm 5,15)
(à suivre)

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1402
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Trinité » mer. 09 août 2017, 0:10

Cher Cinci,

Même si vos exemples ne répondent pas directement à mon questionnement, j'avoue qu'ils sont réconfortants, surtout en ce qui concerne le rachat des péchés du monde par le Christ, ce dont je suis convaincu! :)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6653
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Anne » dim. 03 sept. 2017, 6:16

Trinité affirme:

Il n'empêche que si l'on remplace le terme" héritage " par "condition humaine" comme vous le faites tous ;) ;) Le résultat est toujours identique (comme le disait St Paul)! Par la faute d'un seul homme, toute la descendance est affectée! Je trouve cela très dur !
:!: Pourtant Paul insiste, dans son épître aux Romains (5, 12-19) sur le fait qu'un autre seul homme, Jésus, rend ceci caduque :!:
Frères, par un seul homme, Adam, le péché est entré dans le monde, et par le péché est venue la mort, et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, du fait que tous ont péché. Avant la loi de Moïse, le péché était déjà dans le monde. Certes, on dit que le péché ne peut être sanctionné quand il n’y a pas de loi ; mais pourtant, depuis Adam jusqu’à Moïse, la mort a régné, même sur ceux qui n’avaient pas péché par désobéissance à la manière d’Adam. Or, Adam préfigurait celui qui devait venir.Mais le don gratuit de Dieu et la faute n’ont pas la même mesure. En effet, si la mort a frappé la multitude des hommes par la faute d’un seul, combien plus la grâce de Dieu a-t-elle comblé la multitude, cette grâce qui est donnée en un seul homme, Jésus Christ.
Le don de Dieu et les conséquences du péché d’un seul n’ont pas la même mesure non plus : d’une part, en effet, pour la faute d’un seul, le jugement a conduit à la condamnation ; d’autre part, pour une multitude de fautes, le don gratuit de Dieu conduit à la justification. En effet, si, à cause d’un seul homme, par la faute d’un seul homme, la mort a régné, combien plus, à cause de Jésus Christ et de lui seul, régneront-ils dans la vie, ceux qui reçoivent en plénitude le don de la grâce qui les rend justes.
Bref, de même que la faute commise par un seul a conduit tous les hommes à la condamnation, de même l’accomplissement de la justice par un seul a conduit tous les hommes à la justification qui donne la vie. En effet, de même que tous sont devenus pécheurs parce qu’un seul homme a désobéi, de même tous deviendront justes parce qu’un seul homme a obéi.

:amoureux:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3315
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le péché originel et l'héritage des fautes des aïeux

Message non lupar Kerniou » dim. 03 sept. 2017, 11:47

Anne, ... Anne du Québec ? Cela fait si longtemps ... bon retour parmi nous.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités