Comment définir la "Mortification" ?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
misi
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : dim. 04 janv. 2009, 14:45
Localisation : B-6220 - Fleurus

Comment définir la "Mortification" ?

Message non lu par misi » mar. 13 janv. 2009, 12:36

Bonjour,
Comment définir : Mortification,
Pouvez-vous en donner une définition pas trop abstraite ?
Merci pour votre aide, vos infos.
Fraternellement.
Jésus Christ est le même, hier et aujourd'hui ; il le sera pour l'éternité. (Héb13 - v8)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4914
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Comment définir la "Mortification" ?

Message non lu par gerardh » mar. 13 janv. 2009, 13:15

_________

Bonjour misi.orchidee,

Je pense que Colossiens 2 versets 20 à 23 aborde ce problème, et même donne la définition de Dieu sur ce sujet : "Si vous êtes morts avec Christ aux éléments du monde, pourquoi, comme si vous étiez encore en vie dans le monde, établissez-vous des ordonnances,— ne prends pas, ne goûte pas, ne touche pas !— (choses qui sont toutes destinées à périr par l’usage,) selon les commandements et les enseignements des hommes (qui ont bien une apparence de sagesse en dévotion volontaire et en humilité, et en ce qu’elles n’épargnent pas le corps, ne [lui] rendant pas un certain honneur), pour la satisfaction de la chair ?

__________

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Comment définir la "Mortification" ?

Message non lu par Théophane » mar. 13 janv. 2009, 15:00

La mortification (mortem facere = faire mourir) est nécessaire pour grandir dans la vie intérieure. Elle consiste dans le fait de renoncer à certaines choses agréables légitimes ou à s'imposer d'autres choses qui, elles, sont désagréables ou contraignantes.

Elle a pour but de nous aider à dominer notre corps. Elle est également une possibilité d'union avec le Christ souffrant, une participation à Sa Passion et une forme de prière et d'expiation.

De façon concrète, elle peut prendre des formes très variées. Je pense que c'est à chacun de la pratiquer dans sa vie de tous les jours de la façon la plus naturelle possible, toujours dans la fidélité à l'Église.

Voici un lien intéressant à ce sujet sur le site de l'Opus Dei.

http://www.opusdei.fr/art.php?p=15490
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

fil bleu
Censor
Censor
Messages : 91
Inscription : mer. 10 déc. 2008, 1:11

Re: Comment définir la "Mortification" ?

Message non lu par fil bleu » mar. 13 janv. 2009, 22:42

La mortification, Jésus en parle à ses apôtres quand il les envoie deux par deux
Là où l'on vous ouvrira, demeurez et mangez tout ce que l'on vous servira.
La mortification, c'est de vouloir prendre en main son corps, son intelligence et son coeur pour être le plus libre possible pour accomplir la volonté de Dieu sur nous et de pouvoir vivre une relation de charité avec les personnes que Dieu me fait rencontrer.

misi
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : dim. 04 janv. 2009, 14:45
Localisation : B-6220 - Fleurus

Re: Comment définir la "Mortification" ?

Message non lu par misi » mer. 14 janv. 2009, 21:47

Bonsoir et merci pour vos informations. :)
Théophane - Elle consiste dans le fait de renoncer à certaines choses agréables légitimes ou à s'imposer d'autres choses qui, elles, sont désagréables ou contraignantes.
Mais alors, ça rejoint le sacrifice ou la pénitence qui conduisent aussi à une privation ... là aussi on renonce à quelque chose ... C'est une renonciation, mais la finalité est différente ; mais là, je ne saisis pas toujours bien la différence ??? :s :(
Ca paraît peut-être facile pour vous, je dirais même basique, mais à mon niveau, culture religieuse minimale, beaucoup d'enseignements qui m'interpellent. J'essaie de compléter mon instruction religieuse. Eh oui ! :oui:
Merci à tous pour votre patience, votre aide.
Que le seigneur vous bénisse.[/i][/color]
Jésus Christ est le même, hier et aujourd'hui ; il le sera pour l'éternité. (Héb13 - v8)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4914
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Comment définir la "Mortification" ?

Message non lu par gerardh » mer. 14 janv. 2009, 23:51

___________

Bonsoir,

Dans mon message précédent, j'avais indiqué la fin de Colossiens 2. Je vous propose en complément Colossiens 3, 5-7 :

"Mortifiez donc vos membres qui sont sur la terre, la fornication, l’impureté, les affections déréglées, la mauvaise convoitise, et la cupidité, qui est de l’idolâtrie ; à cause desquelles la colère de Dieu vient sur les fils de la désobéissance ; dans lesquelles vous aussi vous avez marché autrefois, quand vous viviez dans ces choses".

Mon commentaire : les "membres" qui sont cités dans ce passage se rapportent de manière imagée aux défauts qui sont cités tout de suite après. Ils font contraste avec nos vrais membres, ceux qui composent nos corps, lesquels n'ont pas à être mortifiés, puisque nous sommes morts avec Christ (Col 2, 20-23).


____________

misi
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : dim. 04 janv. 2009, 14:45
Localisation : B-6220 - Fleurus

Quid "sacrifice" et "mortification" ?

Message non lu par misi » ven. 10 mai 2013, 19:05

Bonsoir,
Voilà je ne saisis pas bien la différence entre "sacrifice" et "mortification" ???
Dans quel cas est-ce l'un ou l'autre ?
Merci de m'éclairer.
Jésus Christ est le même, hier et aujourd'hui ; il le sera pour l'éternité. (Héb13 - v8)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10565
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Quid "sacrifice" et "mortification" ?

Message non lu par Fée Violine » dim. 12 mai 2013, 23:50

Bonjour,

si vous prenez le sens des mots,
sacrifice signifie "rendre sacré"
mortification signifie "rendre mort"

On sacrifie quelque chose quand on l'offre à Dieu. Dans les religions païennes d'autrefois, on sacrifiait aussi des personnes à un dieu, en pensant que ça lui ferait plaisir.
On sacrifie quelque chose de bon (par exemple le mariage, pour les prêtres et les religieuses), pour en faire cadeau à Dieu, par amour.
On mortifie les choses mauvaises (tendances mauvaises, péchés habituels...) qui nous empêchent d'aimer Dieu.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités