Un seul et unique enfer pour tous?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
benn
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : mer. 20 mai 2009, 15:11

Un seul et unique enfer pour tous?

Message non lu par benn » ven. 07 sept. 2012, 21:36

Bonjour,
j'ai une question très bete a vous soumettre, mai je me la suis souvent posée. Admettons qu'il y a un homme qui ne crois pas en jésus, et il ne croit pas en Dieu, il a une famille qu'il aime, des enfants dont il prend soin, un travail, une femme qu'il aime etc.. mais il croit pas. Prenons maintenant le cas de bourreaux, de tortionnaires, qui ont vecu au cours de l'histoire, comme par exempe (un illustre exemple soit) hitler. J'aurais pu aussi citer comme exemple des tueurs en series comme ted bundy etc...

Au jour du jugement dernier, ils iront tout deux dans le meme endroit, le meme enfer (et l'homme pere de famille respectable mais incroyant, et l'illustre tortionnaire ?) la meme fin, le meme jugement? qu'en dis la Bible? qu'en dis l'Église?

Ah je vous l'avez dis, c'est une question bete :)
mais voila, je me l'a suis plusieurs fois posé

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: question trés bête

Message non lu par Raistlin » sam. 08 sept. 2012, 0:46

Bonsoir,

L'Église, en 2000 ans, ne s'est jamais prononcée sur la damnation d'un homme. Elle ne fait que confier les pécheurs à la miséricorde de Dieu. Le pire pécheur peut se repentir une seconde avant sa mort et laisser ainsi la voie à la miséricorde.

Maintenant, l'Enfer est d'abord la séparation avec Dieu (peine du sens). Cette peine est la même pour tous les damnés. Ensuite, il y a la peine du dam, ce que l'imagerie populaire représente par les souffrances de l'Enfer. Il me semble (à confirmer) que l'Église admet que ces souffrances seront proportionnées à la gravité des péchés commis.

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: question trés bête

Message non lu par etienne lorant » sam. 08 sept. 2012, 9:55

benn a écrit :Bonjour, j'ai une question très bete a vous soumettre, mai je me la suis souvent posée

admettons qu'il y a un homme qui ne crois pas en jésus, et il ne croit pas en dieu, il a une famille qu'il aime, des enfants dont ils prend soins, un travail, une femme qu'il aime etc.. mais il croit pas.

prenons maintenant le cas de bourreaux, de tortionnaires, qui ont vecu au cours de l'histoire, comme par exempe (un illustre exemple soit) hitler. J'aurais pu aussi citer comme exemple des tueurs en series comme ted bundy etc...

Au jour du jugement dernier, ils iront tout deux dans le meme endroit, le meme enfer (et l'homme pere de famille respectable mais incroyant, et l'illustre tortionnaire ?) la meme fin, le meme jugement? qu'en dis la bible? qu'en dis l'eglise?

Ah je vous l'avez dis, c'est une question bete :)
mais voila, je me l'a suis plusieurs fois posé
Ce n'est pas une question bête et vous avez eu raison de la poser. Où est la réponse ? Quelque part en vous. Pour vous aider, cette autre question que tous se posent un jour ou l'autre: pourquoi l'homme est-il malheureux ? pourquoi chacun d'entre nous , tôt ou tard, rencontre-t-il le malheur - tout en demeurant vivant ? Vous verrez que souvent les réponses sont moins intéressantes que les questions.

Cherchez et vous trouverez !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

benn
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : mer. 20 mai 2009, 15:11

Re: question trés bête

Message non lu par benn » sam. 08 sept. 2012, 10:49

Raistlin a écrit :Ensuite, il y a la peine du dam, ce que l'imagerie populaire représente par les souffrances de l'Enfer. Il me semble (à confirmer) que l'Église admet que ces souffrances seront proportionnées à la gravité des péchés commis.
Bien à vous,
moi je vois plutôt l'enfer comme une disparition, une non-conscience, et pas comme un lieu ou on est conscient et où l'on va souffrir éternellement a petit feu (je crois donc pas aux peines proportionnelles en fait)

Avatar de l’utilisateur
nic nac
Censor
Censor
Messages : 91
Inscription : jeu. 06 sept. 2012, 23:26
Localisation : Belgique

Re: question trés bête

Message non lu par nic nac » dim. 09 sept. 2012, 3:21

En fait, il faudrait peut-être savoir quelle est la gravité du péché de non croyance?

Je vous avoue cependant que je ne sais pas si l'on peut juger de la gravité d'un péché...

Mais par ex : Ne pas avoir la foi est-il plus ou moins grave que de tuer? Mentir est-il plus ou moins grave que de ne pas avoir la foi? etc.

Et qu'est-ce que la Foi? Est-ce quelque chose que l'on décide, ou est-ce quelque chose que l'on ressent, qui nous frappe en plein cœur?

Peut-on reprocher à quelqu'un de ne pas avoir la foi?

Je vous avoue que tout cela me dépasse
Il y a ceux qui ne savent plus dire pardon, il y a ceux qui pensent qu'un "je t'aime" s'achète, il y a ceux qui s'en vont s'en regarder derrière, ceux qu'ils ont blessés. Il y a ceux qui ne se contentent de rien, il a ceux qui sont captifs de leur fierté, quand on joue de l'orgueil pour se sentir moins seul, on se souvient qu'ils nous ont aimés

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: question trés bête

Message non lu par mike.adoo » dim. 09 sept. 2012, 11:16

Bonjour à tous

Benn a écrit : " moi je vois plutôt l'enfer comme une disparition, une non-conscience, et pas comme un lieu ou on est conscient et où l'on va souffrir éternellement a petit feu (je crois donc pas aux peines proportionnelles en fait) "

Nous sommes tous des créatures de Dieu ( qui est Amour ) . Je n'imagine donc pas qu'il nous ait donné vie pour nous reléguer dans une sorte de coma perpétuel . Je n'imagine pas davantage l'enfer ( douloureux ) à perpétuité .

Ce dont je suis sûr , c'est que nous naissons avec des dons et que Dieu a pour chacun d'entre nous un projet . Si nous dédaignons cela et vivons à notre guise , nous pouvons être certains de passer à côté du bonheur sur cette terre et , lorsque nous aurons des comptes à rendre , de ne pas être agréés .
Ceci dit , je ne crois pas à un jugement définitif et impitoyable .

Il se trouve que d'autres religions proposent des réponses telles que les réincarnations successives . Sans y croire , cela donne une idée de la destinée : Celui qui rate sa vie est condamné à revivre et à être confronté une nouvelle fois à toutes les épreuves ... ( tout cela afin de se racheter ) . Il y a là de quoi méditer ...
Dernière modification par mike.adoo le mar. 11 sept. 2012, 12:03, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: question trés bête

Message non lu par Anaisunivers » dim. 09 sept. 2012, 18:29

En fait, l'Enfer, tout comme le Purgatoire, est un état dans lequel l'âme est plutôt qu'un lieu.

Joseph W
Ædilis
Ædilis
Messages : 46
Inscription : mer. 15 août 2012, 6:15

Re: question trés bête

Message non lu par Joseph W » lun. 10 sept. 2012, 2:04

Il me semble avoir Lu dans l'évangile de Matthieu Il disait en quelque sorte que ceux qui ne le connaissent pas et qui vivent selon ses préceptes seront battus Mais recevront moins de coup que ceux qui le connaissent qui ne vivent pas selon ses principes . Je vois en ce verset ( que cite de mémoire je vous donnerai les références au prochain post ) le purgatoire qui est un lieu d'épuration Donc je le vois mal en enfer l'homme dont vous parlez je vois en enfer ( je vous Rappelle que l'on ne sait jamais si quelqu'un est en enfer ) .je pense qu'Il ya de la place pour la miséricorde de notre seigneur dans la vie de l'homme en question ! Et pour le tueur en série prenez l'exemple du bon larron convertis au dernier moment !
Peace

Avatar de l’utilisateur
Ste Claire
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : sam. 08 sept. 2012, 18:26

Re: question trés bête

Message non lu par Ste Claire » lun. 10 sept. 2012, 14:58

nic nac a écrit :En fait, il faudrait peut-être savoir quelle est la gravité du péché de non croyance?
Je ne pense pas qu'on puisse mettre tous les non croyants dans le même sac car chaque personne a son histoire.
La question qui me semble importante c'est de savoir pourquoi cette personne ne croit pas et est ce qu'elle a déjà vraiment entendu parler du message du Christ. Je pense effectivement que cela nous dépasse et que seul Dieu peut vraiment savoir.

En tout cas, pour qu'un péché soit considéré comme grave/mortel, dans le catéchisme, il est écrit qu'il faut en avoir pleine conscience. Dans le cas de la non-croyance, je suppose qu'il faut que la personne ait conscience de "ce qu'elle rate" pour que ce soit vraiment grave.

1857 Pour qu’un péché soit mortel trois conditions sont ensemble requises : " Est péché mortel tout péché qui a pour objet une matière grave, et qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré " (RP 17).


J'appuie aussi ce que je pense sur cet article du catéchisme:
1037 Dieu ne prédestine personne à aller en enfer (cf. DS 397 ; 1567) ; il faut pour cela une aversion volontaire de Dieu (un péché mortel), et y persister jusqu’à la fin.Dans la liturgie eucharistique et dans les prières quotidiennes de ses fidèles, l’Église implore la miséricorde de Dieu, qui veut " que personne ne périsse, mais que tous arrivent au repentir " (2 P 3,9) :
Avoir une aversion volontaire de Dieu, ce n'est pas le cas de tous les non croyants.

Dans la Bible (romains chap 2 v13 à 15), Saint Paul défend justement les païens qui ont une "vie juste". Il ne connaissent pas Christ mais leur conscience et leur cœur les guide par cette loi naturelle que Dieu a mis dans tout être humain.
Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent une loi qui sont justes devant Dieu; mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés.
Quand des païens, qui n'ont pas la loi, accomplissent naturellement ce que la Loi commande, n'ayant pas la loi, ils se tiennent lieu de loi à eux-mêmes;
ils montrent que ce que la Loi ordonne est écrit dans leurs coeurs, leur conscience rendant en même temps témoignage par des pensées qui, de part et d'autre, les accusent ou les défendent.
Que votre parure ne soit pas extérieure, faite de cheveux tressés, de cercles d'or et de toilettes bien ajustées,
mais à l'intérieur de votre cœur dans l'incorruptibilité d'une âme douce et calme : voilà ce qui est précieux devant Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: question trés bête

Message non lu par Raistlin » mar. 11 sept. 2012, 12:37

benn a écrit :moi je vois plutôt l'enfer comme une disparition, une non-conscience, et pas comme un lieu ou on est conscient et où l'on va souffrir éternellement a petit feu (je crois donc pas aux peines proportionnelles en fait)
Je vous propose une chose : plutôt que de vous forgez votre propre vision de l'Enfer sur des critères douteux, écoutez ce que Dieu a à dire sur le sujet. C'est plus sûr.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
nic nac
Censor
Censor
Messages : 91
Inscription : jeu. 06 sept. 2012, 23:26
Localisation : Belgique

Re: question trés bête

Message non lu par nic nac » mar. 11 sept. 2012, 15:51

Peut-on décider d'avoir la foi?

Moi par exemple, j'aime beaucoup le personnage de Jésus mais je n'arrive pas à me faire à l'idée du Dieu créateur, avec tout ce que nous en dit la Bible (ou d'autres textes).

Si je vous disais que je crois, ce serait un mensonge, si je vous disais que je suis une athée pure, ce serait un mensonge.

J'aimerais bien croire de tout mon cœur mais je n'y arrive pas.

C'est comme si l'on me disait : tu devrais aimer cet homme, l'épouser... Je peux très bien me dire que c'est quelqu'un de bien, de bon pour moi, mais je n'ai pas d'étincelle, pas d'élan du coeur pour lui.

C'est un mauvais exemple je vous l'accorde... Tout ça pour vous dire que je n'arrive pas à intégrer l'idée de Dieu telle que nous la connaissons (c'est pour ça que je suis sur ce site).

Pourtant, j'ai toutes les "armes" à ma disposition pour m'y mettre, mais je ne tiens pas à être hypocrite te faire semblant.

Est-ce ma faute?
Il y a ceux qui ne savent plus dire pardon, il y a ceux qui pensent qu'un "je t'aime" s'achète, il y a ceux qui s'en vont s'en regarder derrière, ceux qu'ils ont blessés. Il y a ceux qui ne se contentent de rien, il a ceux qui sont captifs de leur fierté, quand on joue de l'orgueil pour se sentir moins seul, on se souvient qu'ils nous ont aimés

benn
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : mer. 20 mai 2009, 15:11

Re: question trés bête

Message non lu par benn » mer. 12 sept. 2012, 17:49

Raistlin a écrit : Je vous propose une chose : plutôt que de vous forgez votre propre vision de l'Enfer sur des critères douteux, écoutez ce que Dieu a à dire sur le sujet. C'est plus sûr.
Cordialement,
Que dit-Il ?
Si vous savez ca m'interesse

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: question trés bête

Message non lu par Anaisunivers » jeu. 13 sept. 2012, 22:22

nic nac a écrit :Peut-on décider d'avoir la foi? Est-ce ma faute?
Bonsoir,

La foi est un don de Dieu que l'on peut bien sûr demander. C'est aussi une histoire de volonté. Pour approfondir votre exemple : je vais faire que l'amour que je porte à mon époux dure malgré les épreuves.
Il y eut de grands saints qui vivaient une nuit spirituelle, parfois durant des années, c'est-à-dire qu'ils ne sentaient pas la présence de Dieu. Pour la petite Ste-Thérèse, ce fut une grâce : "La Foi, ce n'est plus un voile pour moi, c'est un mur… Lorsque je chante le bonheur du ciel, l'éternelle possession de Dieu, je n'en ressens aucune joie, car je chante simplement ce que JE VEUX CROIRE" (Histoire d'une âme)

Nic nac, vous avez ce désir en vous. Je vous dirais bien d'oublier l'idée de Dieu, la représentation que l'on en a... et de prier ! Ce n'est rien d'autre qu'un coeur à coeur avec celui qu'on aime ^^ Ce n'est pas de "votre faute", ne culpabiliser pas. Ou alors, posez-vous devant Lui simplement. "Me voilà, avec mes doutes, mes envies..."

Bonne soirée !

Chipsy
Quæstor
Quæstor
Messages : 356
Inscription : mar. 09 oct. 2012, 17:51
Localisation : Paris

Re: question trés bête

Message non lu par Chipsy » mar. 09 oct. 2012, 18:31

Votre question est loin d'être bête, et nombreux sont ceux qui se la posent ! L'avoir posée si clairement rendra service à d'autres.
Voici quelques éléments de réponse et de réflexion tirés de la Bible.

- Concernant la perdition, la Bible est très claire à ce sujet : Jésus dit "Je suis le chemin, la vérité et la vie. nul ne vient au Père que par moi." Jean 14-6.
De ce verset, on comprend qu'il n'y a qu'un seul chemin pour accéder à la vie éternelle pas deux. Ce chemin, c'est la foi en sa mort rédemptrice pour nos péchés sur la croix.
Certains peuvent trouver cela injuste pour les personnes qui n'ont pas la foi mais semblent mener une vie droite. Mais il faut se rappeler que Dieu est un Dieu juste. Il ne nous accorde pas le salut en fonction de nos œuvres qui seraient sinon complètement intéressées mais sur la base de notre foi. Sans foi impossible de lui plaire !
Pour mieux comprendre cela, voici une image : Une personne se jette à l'eau et se sacrifie pour en sauver une autre de la noyade. Et la personne sauvée ne daigne même pas dire merci à son sauveur, et n'a pas la moindre pensée de reconnaissance !

- Dieu est un Dieu d'amour qui désire que tous aient la foi et soient sauvés : "Dieu désire que tous soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (= Jésus Christ cf verset plus haut); (1 Timothée 2-4); "Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé." Romains 10.13
Nous sommes donc responsables individuellement de notre salut.

- Ce don de la foi vient de Dieu : « C’est par grâce que vous êtes sauvés moyennant la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est un don du Père ». Ephésiens 11:8. La foi est un don que Dieu fait à l’homme gratuitement.

Alors si on n'a pas la foi est-ce notre faute ? (dans le cas de personne responsable de ses actes bien entendu). Oui, car on peut obtenir la foi :
- il faut la demander, prier Dieu de venir en aide à notre manque de foi. "Seigneur viens au secours de mon incrédulité !" (Mt 17,14-18).
- Il faut lire la Bible, écouter la Parole de Dieu prêchée : Romains 10:17 : "Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de LA PAROLE DE Dieu". Ceci veut dire que la foi est générée par l'écoute ou la lecture de la parole de Dieu si on veut bien lui ouvrir la porte de son cœur. "Cherchez et vous trouverez, frappez, et l'on vous ouvrira " (Luc 11.9)
Pour certains la foi vient en un jour, pour d'autres c'est le fruit d'une longue maturation.

Que le Seigneur vous bénisse et vous éclaire !

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: question trés bête

Message non lu par salésienne05 » mar. 09 oct. 2012, 22:25

@ nic nac : ce que vous dites est très judicieux. Pour ma part, ma conversion est à peu de choses près du même ordre que l'amour que l'on rencontre un jour. Un jour, Dieu est rentré dans ma vie, et j'ai su, à la seconde, de Qui il s'agissait. Un millier de bons chrétiens, de prêtres, de religieux ou religieuses, auraient pu me dire sur tous les tons et avec la meilleure volonté que Dieu était grand, bon, qu'Il était Amour, et Chemin, et Vie, etc : sans Le rencontrer, comment aurais-je pu y souscrire ?
Mon mari, élevé catholiquement, avec religieuses et prêtres dans sa famille, n'a jamais fait cette rencontre. Il respecte ce que je crois mais Dieu est pour lui une idée bien lointaine (ceci dit, mon mari est l'un des meilleurs hommes sur cette terre : il est bon, doux, généreux, droit... bien plus que de nombreux catholiques de ma connaissance... il me précèdera au Paradis, j'en suis certaine !).

Mais qui cherche Dieu ou s'interroge, le trouvera toujours un jour, lorsque ce sera le moment. Car le désir de connaître Dieu ne vient pas de nous : c'est souvent un appel larvé (un appel à la foi, hein, pas à la vie religieuse ;) )

Fraternellement.

Cécile

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités