Le Corps du Christ

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
cath1250
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mar. 15 févr. 2011, 9:47
Localisation : belgique

Le Corps du Christ

Message non lu par cath1250 » lun. 12 déc. 2011, 18:45

Le corps du Christ, un égrégore?

Lors d'une discussion sur la foi, il m'a été rétorqué que le Christ, les Saints, etc.... c'est un égrégore. J'avoue n'avoir pas sur le moment trouvé d'arguments à répondre et j'ai préféré me taire.

Que répondre à cela?

Merci d'avance.
Quand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: le corps du Christ, un égrégore?

Message non lu par Isabelle47 » lun. 12 déc. 2011, 20:04

Bonsoir,
Pouvez-vous préciser ce que vous entendez par "égrégore"?
D'ou vous viendrait cette "définition"?
Je vous remercie.
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: le corps du Christ, un égrégore?

Message non lu par Raistlin » lun. 12 déc. 2011, 20:20

cath1250 a écrit :lors d'une discussion sur la foi, il m'a été rétorqué que le Christ, les Saints, etc.... c'est un égrégore. J'avoue n'avoir pas sur le moment trouvé d'arguments à répondre et j'ai préféré me taire.

Que répondre à cela?
Premièrement, il faut bien s'entendre sur ce qu'est le corps du Christ. Il va de soi que le Christ a un corps physique qui n'est pas le corps ecclésial. Lorsqu'on dit que nous sommes le corps du Christ, il ne faut pas en conclure que le Christ n'existe que par nous. Cela signifie juste que le Christ nous donne d'être uni à lui pour vivre de sa vie.

Ensuite, un égrégore (si une telle chose existe) est une construction psychique et spirituelle qui se fonde sur ceux qui en font partie. L'égrégore dépend tout entier de ceux qui y sont reliés et si ces personnes disparaissent, l'égrégore aussi (dans la théorie ésotérique). Le corps du Christ est exactement l'inverse : nous ne "fabriquons" pas le corps du Christ, nous y adhérons. Le Christ n'existe pas selon que des personnes croient en lui ou pas (à l'inverse d'un égrégore).

Enfin, l'Église n'est pas un égrégore car elle n'est pas une construction abstraite. Elle est une réalité humaine et spirituelle.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Le corps du Christ, un égrégore?

Message non lu par Isabelle47 » lun. 12 déc. 2011, 21:04

Egrégore est un mot qui fait partie du vocabulaire de l'ésotérisme.
Ou est-ce que je me trompe?
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
cath1250
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mar. 15 févr. 2011, 9:47
Localisation : belgique

Re: Le corps du Christ, un égrégore?

Message non lu par cath1250 » lun. 12 déc. 2011, 21:18

oui, Isabelle47, c'est bien un mot tiré de l'ésotérisme.

Merci Raistlin, je perçois donc maintenant la différence et je pourrai argumenter à la prochaine occasion. j'ai préféré le silence n'étant pas certaine de donner une explication crédible.

Je dois avouer que m'étant également intéressée dans un passé pas si lointain à tout ce qui touche à l'ésotérisme, j'ai encore parfois quelques risques de "dérapage".

Merci en tout cas.
Quand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Le corps du Christ, un égrégore?

Message non lu par Isabelle47 » mar. 13 déc. 2011, 12:28

Si j'ai bien compris, l'égrégore serait totalement fondé(e) par et sur la seule subjectivité humaine?
Ce serait le déploiement et la création d' esprits humains se réunissant?

Le Christ étant considéré aussi comme un "évènement historique" comment pourrait-il être un égrégore? J

Je suppose que la définition d'égrégore à propos du Christ tend à nier, précisément, Son existence "historique", la réalité de l'incarnation pour Le réduire à une simple construction de l'esprit humain, ce qui est incompatible avec les dogmes de la foi chrétienne.
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11054
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le corps du Christ, un égrégore?

Message non lu par Fée Violine » mar. 13 déc. 2011, 13:38

Il me semble que votre réflexion est très juste, Isabelle.

JeanQ
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : sam. 03 oct. 2015, 17:19
Conviction : cherche à trouver foi catholique

Le corps du Christ

Message non lu par JeanQ » sam. 03 oct. 2015, 17:32

Bonjour,

Je suis en recherche de Dieu. Je me tourne vers l'Église catholique, car j'ai été baptisé. Mon problème est de trouver une trouver quelque chose au-dessus de moi. Autant je suis très sensible aux évangiles et à St Paul, autant j'ai un problème avec la cruxifixion et la transsubstantiation. Je vais à la messe de temps en temps, mais cela me pose un problème. En quoi est-ce nécessaire et si important. Jean-Paul II a dit que c'était la différence avec le protestantisme. C'est vrai que pour une personne comme moi, de formation scientifique, il y a un problème à accepter quelque chose de "surnaturel" même si cela n'est pas redhibitoire du moment que l'on a la foi. Plein de grands scientifiques ont cette foi.
Moi je rationalise tout, je compare, je réfléchis trop.
Pouvez-vous me parler?
Merci
Jean

SergeA
Senator
Senator
Messages : 920
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: le corps du Christ

Message non lu par SergeA » sam. 03 oct. 2015, 18:38

Bonsoir jean.

je suis moi aussi plutôt un scientifique qu'un littéraire.
Plutôt pragmatique et cartésien.
J'ai aussi autour de moi (entre autre) une personne très cartésienne et très terre à terre.
Mais je vous assure que dans son cas comme dans le mien, nous avons constaté que cela n'est pas incompatible avec la foi.
Ce que je pense, c'est que la science n'est, au bout du compte qu'une description très limitée de tout ce qui nous entoure, notre univers matériel.
Pour la foi, et Dieu, c'est tout autre chose ; une chose qui n'entre pas dans la vision que ce qui est, n'est que ce qui peut être expliqué ou démontré, ou qu'un miracle ça ne se peut pas car les lois physiques ou les connaissances médicales l'interdisent.
Pour revenir à votre questionnement, chercher Dieu, c'est l'essentiel, car en le cherchant on le trouve sans aucun doute possible, Il Est là, à votre écoute, rien que pour vous, et soyez insistant, demandez Lui de Se manifester à vous et Il le fera si votre demande provient du plus profond de votre cœur car c'est là qu'Il Est.
Et quand on le trouve, et qu'on ressent Sa présence, plus aucun doute n'est possible, même si parfois le vide peut remplacer la plénitude, car il semble que cela fasse partie du chemin.
La véritable foi est trouvée quand la confiance prends le dessus et qu'on peut continuer à vivre sa foi dans l'absence apparente de Dieu.

Pour terminer, vos questionnement sont déjà les témoins de cet appel de Dieu que vous vivez.
Laissez vous redevenir enfant, ayez cette foi naïve et parlez à votre Père, Qui Est si bon et Qui a tant de miséricorde. Et sans nul doute vous verrez rapidement comment Dieu gommera tous vos doutes.

Fraternellement.
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Le corps du Christ

Message non lu par pierresuzanne » sam. 03 oct. 2015, 21:37

Il y a un moment où la foi est nécessaire.

Notre Seigneur a dit: " ceci est mon corps et mon sang livrés pour vous, " donc nous le croyons.

Ceci dit, si vous êtes curieux, vous découvrirez qu'il y a eu des miracles eucharistiques aux cours de l'histoire de l'Eglise et qu'ils sont bien troublants !
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Le corps du Christ

Message non lu par axou » dim. 04 oct. 2015, 16:11

JeanQ a écrit :(...) autant j'ai un problème avec la cruxifixion et la transsubstantiation.
Bonjour Jean,

Qu'entendez vous par "problème avec la crucifixion " ? Doutez-vous que Jésus ait été crucifié ? ressuscité ?
De quoi s'agit-il ?

Bien à vous,

Axou

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités