L'assomption et l'Immaculée conception de Marie

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7079
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: L'assomption et l'Immaculée conception de Marie

Message non lupar Anne » sam. 03 sept. 2011, 1:52

L’ASSOMPTION

La doctrine de l’Assomption dit qu’à la fin de sa vie sur terre Marie a été prise, corps et âme, au ciel, tout comme Hénoch, Élisée, et peut-être quelques autres l’ont été avant elle. Il est aussi nécessaire de garder à l’esprit ce que n’est pas l’Assomption. Certains pensent que les Catholiques croient que Marie a « ascensionné » au ciel. Ce n’est pas le cas. Le Christ, par lui-même, est monté au ciel. Marie a été prise au ciel par Dieu. Elle ne l’a pas fait d’elle-même.

L’Église n’a jamais formellement défini si elle est morte ou non, et l’intégrité de la doctrine de l’Assomption ne serait pas invalidée si elle n’était, en fait, pas décédée, mais le consensus quasi-universel est qu’elle est morte. Le pape Pie XII, dans Munificentissimus Deus (1950), déclare que Marie, "au terme de sa vie terrestre” (noter le silence au sujet de sa mort), a été « prise corps et âme dans la gloire des cieux."

La possibilité d’une assomption corporelle avant le Jugement Dernier est suggéré par Mt 27:52–53: " les sépulcres s'ouvrirent et les corps de beaucoup de saints défunts ressuscitèrent. Et, sortis des sépulcres, après sa résurrection, ils entrèrent dans la ville sainte et apparurent à beaucoup”. Est-ce que tous ces saints de l’Ancien Testament moururent et durent être enterrés de nouveau ? On n’en témoigne nulle part, mais les auteurs primitifs de l’Église témoignent qu’ils avaient été enlevés au ciel, ou tout au moins dans cet état temporaire de repos et de bonheur souvent nommé « le paradis », où les justes de l’époque de l’Ancien Testament attendaient la résurrection du Christ (Lc 16:22, 23:43; Hb. 11:1–40; 1 P. 4:6), pour être ensuite ils accédèrent au bonheur absolu dans le ciel.

Aucuns restes

Il y a aussi ce qu’on pourrait appeler la preuve historique négative de l’Assomption de Marie. Il est facile de documenter que, dès le début, les Chrétiens rendaient hommage aux saints, incluant ceux dont nous ne connaissons rien ou à peu près rien. Rome, par exemple, abrite les tombeaux de Pierre et de Paul, celui de Pierre se trouvant sous le maître-autel de la Basilique St-Pierre de Rome. Dans les premiers siècles Chrétiens les reliques des saints étaient protégées avec zèle et avaient une grande valeur. Les ossements des martyrs du Colisée, par exemple, ont été rapidement rassemblés et préservés – il existe de nombreux récits de ceci dans les biographies de ceux qui ont donné leur vie pour la foi.

On s’entend pour dire que Marie a terminé sa vie à Jérusalem, ou peut-être à Éphèse. Cependant, aucune de ces villes, ni aucune autre, ne prétend posséder ses restes, quoiqu’il y ait revendication de son tombeau (temporaire). Et pourquoi aucune ville n’affirme posséder les ossements de Marie ? Apparemment parce qu’il n’y en a pas à revendiquer, et les gens le savaient. Nous avons donc Marie, certainement la plus privilégiée parmi tous les saints, certainement la plus sainte, dont nous ne possédons aucun témoignage selon lequel ses restes humains aient été vénérés où que ce soit.

Complément de l’Immaculée Conception

À travers les siècles, les Pères et les Docteurs de l’Église ont souvent mentionné combien Marie était digne du privilège de l’Assomption. Les raisons prises en considération incluaient que Marie avait été préservée du péché, sa maternité de Dieu, sa virginité perpétuelle, et –la clé- son union à l’oeuvre salvifique du Christ.

Le dogme est particulièrement approprié quand on étudie l’honneur accordé à l’arche d’alliance. Elle contenait la manne (le pain du ciel), les tablettes de pierre des dix commandements (la parole de Dieu), et le bâton d’Aaron (le symbole du grand prêtre d’Israël). À cause de son contenu, elle était fabriquée d’un bois incorruptible, et le Psaume 132 :8 dit : « Lève-toi, Yahweh, viens au lieu de ton repos, toi et l'arche de ta majesté! » Si ce contenant eut droit à un tel honneur, combien plus Marie devrait-elle être préservée de la corruption puisque qu’elle est la nouvelle arche – celle qui a porté le vrai pain du ciel, la Parole de Dieu et le grand prêtre de la Nouvelle Alliance, Jésus Christ.

Certains diront que la nouvelle arche n’est pas Marie, mais le corps de Jésus. Même si c’était le cas, il vaut la peine de noter 1 Ch 15:14 qui témoigne que les personnes qui portaient l’arche étaient sanctifiées. Il serait insensé de sanctifier des hommes qui auraient porté une boîte et de ne pas sanctifier le ventre qui aurait porté Dieu lui-même ! Après tout, la sagesse « n'habite pas dans un corps esclave du péché ». (Sg 1 :4) Mais il y a plus que le fait d’être digne de l’Assomption. Après tout, si Marie a été conçue sans tache, alors il s’ensuit qu’elle n’aurait pas à souffrir la corruption de la fosse, qui est une conséquence du péché (Gn. 3:17, 19].

La Coopération de Marie

Marie a librement et activement coopéré d’une manière unique au plan salvifique de Dieu (Lc 1:38; Ga 4:4). Comme toute mère, elle n’a jamais été séparée de la souffrance de son Fils (Lc 2:35), et l’Écriture promet que ceux qui partagent les souffrances du Christ partageront sa gloire (Rm. 8:17). Comme elle a souffert un martyr intérieur unique, il est approprié que Jésus veuille l’honorer d’une gloire unique.

Tout les Chrétiens croient qu’un jour ils seront élevés sous une forme glorieuse, pour être purifiés afin d’être avec Jésus pour l’éternité (1 Th 4:17; Ap 21:27). En tant que première personne à répondre « oui » à la bonne nouvelle de Jésus (Lc 1:38), Marie est, d’une certaine façon, le prototype du Chrétien, et a reçu à l’avance les bénédictions que nous recevrons tous un jour.

Par l’Écriture seule ?

Comme l’Immaculée Conception et l’Assomption ne sont pas mentionnées explicitement dans les Écritures, les Fondamentalistes concluent que ces doctrines sont fausses. Ici, il va sans dire, nous entrons dans un autre débat, la question de sola scriptura, ou la théorie « Par l’Écriture seule » des protestants. Il n’est pas du ressort de ce pamphlet de répondre à cet idéologie. Disons seulement que si la position de l’Église Catholique est vraie, alors la notion de sola scriptura est fausse. Il n’y a alors aucun problème à ce que l’Église définisse officiellement une doctrine qui n’est pas explicitement dans les Écritures, pourvu qu’elle n’entre pas en contradiction avec les Écritures.

L’Église Catholique a reçu mission du Christ d’enseigner toutes les nations et de leur enseigner infailliblement – guidée, comme il l’avait promis, par le Saint Esprit jusqu’à la fin des temps (Jn 14:26, 16:13). Le simple fait que l’Église enseigne que quelque chose est définitivement vrai est une garantie que c’est vrai (Mt. 28:18-20, Lc 10:16, 1 Tim 3:15).

:arrow: http://www.catholic.com/library/Immacul ... _Assum.asp
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: L'assomption et l'Immaculée conception de Marie

Message non lupar Anaisunivers » sam. 03 sept. 2011, 12:50

Merci pour ce bel article, AnneT ^^

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: L'assomption et l'Immaculée conception de Marie

Message non lupar Alleluia » sam. 03 sept. 2011, 19:02

Bonsoir,

Je vous remercie de m'avoir éclaircie. J'ai beaucoup prié ces derniers temps, j'ai demandé à Dieu de m'aider à comprendre, et à y voir plus clair, et aujourd'hui, j'ai acheté un chapelet et j'ai prié avec pour la première fois. Il est vrai que j'avais l'impression d'avancer vers Jésus aux côtés de Marie, je me suis sentie bien, comme si je comprenais plus de choses, comme si Jésus et Marie étaient liés l'un à l'autre d'un point de vue spirituel.
Même si je ne suis pas d'accord avec certains dogmes, je ne rejetterai plus Marie, bien au contraire, car je pense qu'elle a une importance qui n'est pas des moindres au final.
Quelqu'un a dit que ce n'est pas parce qu'une chose n'est pas écrite dans la Bible qu'il faut la rejeter. Cela m'a fait un déclic, car en effet, Dieu agit toujours aujourd'hui, son oeuvre ne date pas d'il y a des millénaires, mais il agit toujours et agira encore.
J'ai manqué d'ouverture d'esprit à ce sujet, en souhaitant m'accrocher aux Ecritures et à rien d'autres alors que Dieu inspire bien d'autres personnes jusqu'à aujourd'hui, sans pour autant que nous les connaissions.
Je crois que Dieu a répondu à ma prière, il m'a aidé à y voir clair, une fois de plus, et à ne pas m'endurcir.

Merci encore d'avoir pris du temps pour m'expliquer.
Que Dieu vous bénisse.

Aurélie.G
Barbarus
Barbarus

Re: L'assomption et l'Immaculée conception de Marie

Message non lupar Aurélie.G » mar. 14 août 2018, 20:45

[...]elle n'est pas la mère de Dieu donc arrêtons les blasphème. C'est une servante de Dieu qui a été choisie pour que Christ puisse naître selon la chair. [...]

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10124
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: L'assomption et l'Immaculée conception de Marie

Message non lupar Fée Violine » mar. 14 août 2018, 20:56

[...]elle n'est pas la mère de Dieu donc arrêtons les blasphème. C'est une servante de Dieu qui a été choisie pour que Christ puisse naître selon la chair. [...]
Bonjour Aurélie.G,
si vous considérez que Jésus n'est pas Dieu, vous n'êtes donc pas chrétienne.
Si vous considérez que la chair n'a pas d'importance, vous pouvez difficilement être chrétienne, puisque notre foi est basée sur l'incarnation du Christ et sur sa résurrection (donc sur sa chair, précisément).
Si vous croyez qu'il est Dieu, logiquement sa mère est mère de Dieu.


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit