Pendule, magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Antestor
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : jeu. 06 mai 2010, 17:28

Pendule, magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

Message non lupar Antestor » ven. 14 mai 2010, 19:43

Bonjour a vous ! :)

Je connais une femme que l'on nomme "magnétiseuse" et qui a la faculté de détecter les maladies et d'en soigner une bonne partie. Elle dit voir la Vierge et agir grâce à sa force divine et en aucun cas par son propre magnétisme humain.
Beaucoup penseront à des arnaqueurs qui profitent de la crédulité de personnes faibles pour leur soutirer de l'argent. Or cette femme ne demande rien. On donne selon ses moyens. Il n'est pas rare de voir des SDF attendre devant sa porte...

Bref, je sais que le Christ, lors de sa venue sur terre, a donné autorité à ses disciples sur les démons et des dons pour le soin.
Pensez-vous que certains humains puissent encore être dotés aujourd'hui de ces dons du Saint Esprit ?

Merci.

:croix:
"Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu'aux oreilles du Seigneur" (Jacques 5:4)

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1604
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: "Magnétisme" de Dieu, ou de Satan ?

Message non lupar Hélène » sam. 15 mai 2010, 2:01

Non. La seule façon de vérifier s'il s'agit de charisme de l'Esprit Saint est par le discernement d'une personne en autorité dans l'Église. On ne s'approprie pas un don ou un charisme. Le magnétisme n'est ni un don ni un charisme mais un pouvoir.

Le magnétiseur ne guérit pas mais opère plutôt un déplacement de symptômes. C'est la raison pour laquelle on ne soupçonne pas le travail du magnétiseur.

Le père Verlinde a pratiqué le magnétisme aussi en toute bonne foi rendant ses services gratuitement jusqu'à ce que les fameuses entités avec lesquelles il travaillait révèlent leur réelle identité : http://www.parresia.fr/L-experience-inter-dite.html

http://www.final-age.net/Magnetiseur-ch ... C3%A9tisme

Beaucoup de monde "voit" la sainte Vierge (il y en a plein dans les ailes psychiatriques), cela ne garantie aucunement que c'est bien Elle...

Cordialement,
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1604
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: "Magnétisme" de Dieu, ou de Satan ?

Message non lupar Laurent L. » sam. 15 mai 2010, 10:17

Le magnétisme n'est ni un don ni un charisme mais un pouvoir.
Et une technique ! Ces gens apprennent à masser d'une certaine manière, etc. Or, les techniques surnaturelles, ça s'appelle plus communément la sorcellerie...

Voici une série de vidéos d'un monsieur qui a été magnétiseur : http://www.dailymotion.com/playlist/x12 ... occultisme.
Si je me souviens bien, il parle de gens ayant des images pieuses dans leur "cabinet", mais ne fréquentant pas trop la messe et la confession, et usant d'une prière à Judas pour "guérir" les malades !
Bref, Je sais que le christ, lors de sa venu sur terre, a donné autorité à ses disciples sur les démons et des dons pour le soin.
Pensez vous que certains humains puissent encore être dotés aujourd'hui de ces dons du saint esprit ?
Bien sûr ! Mais le don de guérison n'est pas une fin en soi mais un moyen pour parvenir à la conversion et renforcer la foi. De grands saints ont guéri des malades (mon saint patron a guéri des aveugles, notamment), mais ils n'ouvraient pas un cabinet !
Les gens dotés de ces dons sont caractérisés par leur sainteté, d'où la nécessité du discernement de l'autorité légitime.

Enfin, pour chasser les démons, les moyens les plus efficaces restent le baptême, la confession et la communion sacramentelles ; après vient l'exorcisme pour les possédés.
Si vous êtes malade, allez plutôt demander le sacrement des malades (institué par le Christ) à votre curé que les pouvoirs douteux de cette dame.
En effet, si Jésus a dit à ses apôtres "guérissez les malades !" (Mt 10, 8), son cousin apôtre St Jacques nous dit "Quelqu'un parmi vous est-il malade? qu'il appelle les prêtres de l'Eglise et que ceux-ci prient sur lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur. " (Jc 5, 14)

Bien à vous,
Laurent.

Avatar de l’utilisateur
Antestor
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : jeu. 06 mai 2010, 17:28

Re: "Magnétisme" de Dieu, ou de Satan ?

Message non lupar Antestor » sam. 15 mai 2010, 12:31

Merci de votre réponse. Le forum que vous m'avez communiqué est très intéressant.

Je ne sais si le terme "magnétiseuse" est exact, mais apparemment la Bible n'exclut pas l'idée de guérisseurs du Christ tout dépend de l'origine du pouvoir conféré.

:croix:
"Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu'aux oreilles du Seigneur" (Jacques 5:4)

Grégoire
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : dim. 15 nov. 2015, 18:43
Conviction : Catholique

Re: "Magnétisme" de Dieu, ou de Satan ?

Message non lupar Grégoire » dim. 15 nov. 2015, 19:26

Bonjour,
En parcourant internet, j'ai pu lire cette conversation. Je souhaite donc réagir car je suis magnétiseur.

Premièrement, ce n'est pas un pouvoir. C'est un talent comme l'homme en a beaucoup.
Si le magnétiseur en question estime que c'est un pouvoir, je crois qu'il vaudra mieux le fuir.

Et puis, pouvoir de quoi ? De guérir ! Personne ne peut guérir son prochain. Il peut le soulager, l'aider à avancer sur son chemin de vie mais seul le souffrant peut se guérir.

En tant que magnétiseur, je sais que j'ai la possibilité d'utiliser ce talent en bien comme en mal, comme tous talents.

C'est juste que notre mémoire collective à horreur de l'inconnu. Et comme certain estime que c'est un pouvoir, il préfère l'interdire pour préserver le leur, médecine officielle comprise. Comme cette notion de magnétisme est difficile à expliquer, autant ne rien faire et ne rien structurer dans nos sociétés pour lui donner une place. Par ce raisonnement, les systèmes politiques et religieux préfèrent ne pas se prononcer et laisse ainsi la porte grande ouverte aux abus. Je dirai au passage que je ne crois pas aux écoles qui vous apprendrons à obtenir ce fameux fluide si cher à leurs affaires.

Pour finir, j'aimerai que vous compreniez que c'est un truc que l'on a ou pas. Qu'il ne s'apprend pas mais s'apprivoise avec le temps. Comme le dessin, la peinture, le chant ou tout autre talent.

Quand j'étais jeune, un vieux magnétiseur m'a mis en garde sur le don que je portais. Il m'a dit que je pouvais faire le mal comme le bien, et qu'un jour je devrais choisir. Que certain servant le mal bénéficiait de capacités extraordinaires et que j'étais bien trop jeune pour m'en servir de suite et choisir, pour le bien de tous.

Bien à vous.
Il est plus facile de critiquer le monde que de le faire

Avatar de l’utilisateur
solomon
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : ven. 16 mai 2014, 12:28

Re: "Magnétisme" de Dieu, ou de Satan ?

Message non lupar solomon » mar. 17 nov. 2015, 12:39

Courte réponse en trois points:

>L'enfer est pavé de bonnes intentions, ce n'est pas parce que vous pensez aider votre prochain en faisant une action que cette action devient juste et bonne.

>Le magnétisme est scientifiquement irrationnel (parole de scientifique), il découle donc du surnaturel. S'il ne découle pas de Dieu, cf plus haut, alors on sait pertinemment de qui il vient.

>Vous dites que c'est un talent en première ligne, ensuite un talent réservé à certaines personnes, enfin cela devient un don en dernière ligne, votre raisonnement est illogique.

Le magnétisme est satanique, et il ne souffre pas d'exception.
Toutes les pratiques de magie ou de sorcellerie, par lesquelles on prétend domestiquer les puissances occultes pour les mettre à son service et obtenir un pouvoir surnaturel sur le prochain – fût-ce pour lui procurer la santé, sont gravement contraires à la vertu de religion.
Désolé pour mon style un peu brut de décoffrage, mais l'essentiel est dit.

:cool:

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2209
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

Message non lupar Teano » jeu. 19 nov. 2015, 11:08

Bonjour,

Je ne doute pas une seconde de votre bonne foi, Grégoire mais laissez-moi vous décrire une situation que j'ai pu observer de près et qui me paraît illustrer assez bien le caractère pernicieux du recours à un magnétiseur même "qualifié" et sincère.

J'ai une amie dont le fils a été diagnostiqué d'un cancer de la vessie alors qu'il avait 18 mois. C'est aujourd'hui un grand garçon de 15 ans, Dieu merci. Mais sa maman a très mal vécu la maladie de son fils et le peu d'empathie des soignants à l'hôpital. Elle a cherché à comprendre pourquoi son petit garçon était malade et elle est allée chercher les réponses dans différentes doctrines ésotériques, comme la psycho-généalogie, la réincarnation etc etc. Ce qui l'a convaincue qu'elle et sa famille étaient responsables de la maladie de son fils.

Devant la froideur de la médecine hospitalière qui considérait son petit garçon comme un petit animal dont les organes fonctionnaient mal, elle s'est tournée en plus, vers des méthodes de soins "alternatives" notamment le magnétisme.

Plus récemment, son fils a eu des soucis de vessie (il n'urinait plus pour parler clairement). Sa maman a craint un retour de sa maladie et bien sûr, elle a immédiatement emmené son fils voir les médecins qui le suivent habituellement. En attendant les résultats des examens, elle a emmené son fils chez le magnétiseur pour un "soin". Mon amie est sortie du cabinet d'autant plus satisfaite de la façon dont le magnétiseur a "soigné" son fils que son garçon lui a dit qu'il se sentait beaucoup mieux.
Au vu des résultats des examens, il a du être opéré en urgence et il va passer le reste de sa vie à se sonder, au risque d'une insuffisance rénale.

Tout ce qu'a fait le magnétiseur, contre un bon prix, c'est d'occulter une angoisse maternelle compréhensible et conduit un jeune garçon, pour rassurer sa mère, à dire qu'il se sentait mieux alors que son état requérait des soins chirugicaux. Le magnétiseur n'a ni soigné ni soulagé personne, il n'a fait qu'entretenir une illusion dangereuse qui aurait pu avoir un grave impact sur la santé de ce garçon.

Dans la joie de Marie,

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Grégoire
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : dim. 15 nov. 2015, 18:43
Conviction : Catholique

Re: Magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

Message non lupar Grégoire » jeu. 19 nov. 2015, 16:53

Je vous remercie de vos réponses Teano, Solomon et je suis convaincu que vos réponses représentent une vérité.

Je sais qu'en venant parler de ce sujet par ici, il sera difficile pour moi de m'expliquer mais je le ferai car j'en ai besoin. Il le faut car je crois en l’éducation que j'ai reçu, aux valeurs qui me fondent et qui ont forgé l'humanité qu'il y a en moi.

Qu'importe la manière que l'on nomme une capacité plus aiguisée qu'une autre : un talent, don.... Chacun a ou a reçu des talents qu'il se doit d'exprimer durant notre vie ici. J'en ai la conviction.

Par exemple : Combien d'individu dans cette société ont des talents d'orateurs extraordinaires ? Beaucoup. Combien d'entre eux utilisent ce talant pour le bien de l'humanité ? Bien moins... Faut il réserver la parole au clergé ?

Combien ont des talents culinaire comme d'empoisonner ? Beaucoup sur cette terre empoisonnent les peuples de nourriture plus rentable financièrement qu'en nutriment. Faut il réserver cet art au clergé ?

Combien d'écrivains ont l'art de nous emmener,de philosopher ou d'endoctriner, détourner l'humain dans sa destiné. Réserver au clergé aussi ?

Je pourrai continuer encore. Je fais ce rapprochement car de très belles personnalités se sont battues pour ce que je pense, ce que je vie. Aujourd'hui, ont peut les lire à conditions de s'y intéresser. Il y en a beaucoup comme Padré Pio qui me touche par son combats envers ses supérieurs. Plus proche de chez moi, il y a l'abbé Bouly, curé d'Hardelot qui fut le père de la radiesthésie.

Je vais m’arrêter a ces deux exemples faisant parties du clergé. Vous en pensez quoi ? Oui parce qu'ils sont du clergé ou non quoi qu'il arrive.

Merci
Il est plus facile de critiquer le monde que de le faire

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 2904
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

Message non lupar Héraclius » jeu. 19 nov. 2015, 19:05

Cher Grégoire,


Padre Pio était un mystique. Ses "pouvoirs", qui n'en étaient pas, était des grâces venus de Dieu, dont il n'était que le médiateur, l'instrument dans les mains du Père. Ce genre de chose advient chez les saints lorsqu'ils cultivent en eux l'Amour de Dieu et des hommes à un degré suréminent. C'est une grâce qui est là pour souligner la grandeur des vertus du saints, et qui témoigne de l'état de configuration de ce dernier au Christ ; le saint est si proche du Christ qu'il irradie littéralement de grâce divine.

Bref, rien à voir avec la médiuminté. Ce n'est ni une technique, ni un talent inné, ni rien d'autre de cette sorte. A moins que la médiumité ne s'acquiert pas l'humilité et le brisement de coeur, le jeune et la prière, la contemplation de l'Amour de Dieu et la pénitence perpétuelle.

Pour en finir avec lui, il n'était pas en conflit avec sa hiérarchie, il y était soumis. Cette dernière a été très sévère avec lui, mais lui n'a fait qu'accepter de se soumettre à l'Eglise. Et c'est là que le mystique prouve qu'il est vraiment saint.


Ensuite, vous nous parlez des talents. Il est évident que les talents que vous citez ne sont effectivemment pas réservés au clergé. Cependant, la médiumité, l'usage du surnaturel, n'est pas non plus un talent autorisé au clergé. Le clergé, dans les sacrements, ne fait que produire des signes visibles, lesquels engagent Dieu à agir. Les sacrements ne sont pas l'oeuvre du prêtre, mais de Dieu.

Ces choses sont interdites à tous, et depuis les lettres de Saint Paul, parce que Dieu nous a dit que ces choses ne venaient pas de Lui. Si cela ne vient pas de lui, de qui est-ce que ca vient à votre avis ?


Je vous invite à vous renseigner sur le cas du père Verlinde, qui exprime assez bien la position de l'Eglise sur ces sujets.

Les exorcistes, du reste, sont unanimes quand au fait que c'est en touchant au surnaturel que l'on est exposé aux possessions. Ce n'est pas parce qu'on a été exposé à une mauvaise pluie...


Dieu vous garde en Son étreinte d'Amour,



Héraclius -
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Grégoire
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : dim. 15 nov. 2015, 18:43
Conviction : Catholique

Re: Magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

Message non lupar Grégoire » jeu. 19 nov. 2015, 20:56

Je savais effectivement que de citer Padré Pio allait me poser problème, mais tant pis, c'est un saint qui m'inspire beaucoup même si ce que je fais n'a rien à voir, hormis "peut-être" un tout petit peu de magnétisme. En fait, j'apprécie beaucoup le peu que je connaisse de son chemin de vie, en permanence chahuté par sa personnalité d'homme. Il était loin d'être politiquement correct et mielleux comme le sont les charmeurs de notre belle société humaine.

Mais pour l'abbé Bouly, vous ne m'avez rien dit. Cet homme a fait beaucoup de bien en ce monde et il n'est pas saint pour autant. Bien moins connu que Padré Pio, il a pourtant parcouru le monde durant son ministère. Il officialisa le magnétisme dit animal ou mental pour d'autre. Beaucoup n'ayant ce "fluide" ou plutôt "suffisamment de ce fluide" ont détourné la radiesthésie pour en faire une science et non un don, de donner simplement. Ils en ont fait de l'occulte effectivement.

Donc, Héraclius, je me permets de vous demander votre avis au sujet de cet abbé.

Pour parler de pluie, ce lien pourra vous être utile :
http://www.lasemainedansleboulonnais.fr ... ur_d.shtml
Il est plus facile de critiquer le monde que de le faire

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 2904
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

Message non lupar Héraclius » ven. 20 nov. 2015, 0:37

Citer Padre Pio ne vous a pas posé problème ; on ne vous a pas censuré. Simplement, j'ai manifesté mon désaccord avec la façon dont vous semblez l'utiliser pour soutenir votre défense du magnétisme. Désolé, d'ailleurs, d'avoir tartiné mon post du terme de "médiumité" qui ne veut rien dire.

Je ne connaissais pas l'abbé Bouly, d'où mon silence. Je suis très sceptique sur le récit que donne cet article, cela dit, je ne peux pas juger d'emblé. J'essayerais de me renseigner.

Dieu vous bénisse ! :)
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

Message non lupar Mac » ven. 20 nov. 2015, 0:55

Premièrement, ce n'est pas un pouvoir. C'est un talent comme l'homme en a beaucoup.
Si le magnétiseur en question estime que c'est un pouvoir, je crois qu'il vaudra mieux le fuir.

Et puis, pouvoir de quoi ? De guérir ! Personne ne peut guérir son prochain. Il peut le soulager, l'aider à avancer sur son chemin de vie mais seul le souffrant peut se guérir.
Bonjour, :)

D'après l'évangile, à ma connaissance personne ne se guérit seul. Dieu guérit et c'est un pouvoir :

Matthieu Chapitre 10
1Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna pouvoir sur les esprits impurs, afin de les chasser et de guérir toute maladie et toute infirmité.

Fraternellement. :coeur:

Grégoire
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : dim. 15 nov. 2015, 18:43
Conviction : Catholique

Re: Magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

Message non lupar Grégoire » ven. 20 nov. 2015, 13:09

L'abbé Bouly, curé d'Hardelot et « premier radiesthésiste du monde »
Image
Il y cinquante ans jour pour jour – le 29 janvier 1958 – s’éteignait à Condette « le premier radiesthésiste du monde », Alexis Bouly. Radiesthésiste, sourcier et curé : « le seul prêtre du diocèse d’Arras cité dans le Quid » soulignait en 1995 le chanoine Léon Berthe, lors d’une communication donnée à l’Académie des sciences, lettres et arts d’Arras. La vie de l’abbé Bouly, globe-trotter, conférencier, fut exceptionnelle. Il soignait les âmes et les corps… avec des plantes : « l’arrêt d’autobus près de chez lui à Condette était devenu l’arrêt des tisanes », raconte J. Douard-Lotillier dans un article publié dans le numéro 64 de Généalogie 62.
Né à Condette le 11 décembre 1865, Alexis Bouly fréquente le petit séminaire de Boulogne puis le grand séminaire d’Arras. Ordonné prêtre en 1890, il enseigne à Béthune (Saint-Vaast), reprend des études à la Sorbonne, exerce au collège Saint-Stanislas de Boulogne dont il devient le supérieur. Curé de Wirwignes en 1909, il est désigné le 1er août 1910 pour desservir Hardelot, hameau de Condette érigé en paroisse. Hardelot-Plage que sir John Whitley, propriétaire du château, ami du curé et homme d’affaires, veut transformer en station balnéaire de haut rang.
L’abbé Bouly devient sourcier en 1913, initié par un jeune géologue. « La baguette tournait mieux avec moi qu’avec lui. » Le curé d’Hardelot intervient alors pour le forage de plus d’une centaine de puits ; sa réputation grandit, notamment en 1922, année de sécheresse. Utilisant la baleine d’un vieux parapluie, il trouve l’eau, indique son débit, sa profondeur, sa qualité ! Après la Première Guerre mondiale, l’étonnant curé pratique aussi la recherche des métaux ; le ministère de la guerre faisant appel à ses dons pour désamorcer les obus en Champagne, dans l’Aisne, dans la région d’Arras… Métaux encore, l’abbé Bouly explore des gîtes de minerai de plomb, de cuivre. Entre 1925 et 1930, il se concentre sur la recherche des microbes et des radiations humaines. « À la faculté de médecine de Lille, à l’hôpital de Boulogne, on ne m’a jamais dit : ‘Vous êtes dans l’erreur’, mais toujours : ‘C’est bien notre diagnostic’. »
L’abbé Alexis Bouly est indéniablement l’inventeur dès 1890 du mot « radiesthésie » (raius : rayon en latin et aisthêsis : sensibilité en grec) ; mot officialisé en 1929 lors de la création de l’association française et internationale des amis de la radiesthésie. « La science des ondes est la science de l’avenir. Dans vingt ans, elle aura projeté ses lumières dans des domaines où les investigations actuelles sont excessivement limitées », conclut le curé d’Hardelot dans une conférence donnée en 1928.
De 1930 à sa mort, l’abbé Bouly semble reconnaître les limites de la radiesthésie ; il suit de très près les travaux des physiciens, géologues… Mais plus que jamais, il participe à la recherche des forages de puits. Il se concentre également, jusqu’à ses derniers jours, sur la recherche des microbes, le diagnostic et la guérison des maladies. Des milliers de personnes, venues de France, de Belgique, d’Angleterre viennent le consulter chez lui ! Dans un autre domaine, le curé crée un petit musée retraçant l’histoire du Boulonnais. Sa bibliothèque est immense, comme sa curiosité. En 1934, il a acheté le château d’Hardelot, la propriété revenant aux Sœurs de Sainte-Agnès. Érudit, populaire, humble et « prêtre d’abord », comme le rappelait le chanoine Berthe. Une vie exceptionnelle simplement évoquée dans le parc du château d’Hardelot par un bronze scellé sur un socle de pierre.

Sources : Généalogie 62, revue trimestrielle de l’Association généalogique du Pas-de-Calais ;
Mémoires de l’Académie des sciences, lettres et arts d’Arras : 6e série, tome V, 1991- 2006 (20 euros, en vente aux Archives du Pas-de-Calais, à la librairie Privat-Brunet à Arras et à l’Office culturel d’Arras).

Source : http://sousleventdopale.free.fr/abbebouly.htm
Il est plus facile de critiquer le monde que de le faire

Grégoire
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : dim. 15 nov. 2015, 18:43
Conviction : Catholique

Re: Magnétisme : de Dieu ou de Satan ?

Message non lupar Grégoire » ven. 20 nov. 2015, 18:07

Voici un article plus complet sur l'abbé Bouly. On y mentionne ses explications sur le sujet ainsi que l'élan qu'il suscite dans la société de l'époque.

11 décembre 1865 : naissance du radiesthésiste le plus célèbre de France, l’abbé Bouly, curé d’Hardelot

Image

Alexis-Timothée Bouly naît le 11 décembre 1865 à Condette : il est le fils d’un charron, François-Alexis Bouly (devenu adjoint au maire de 1889 à sa mort en 1909), et d’une lingère, Euphrasine Fauquembergue. Élève doué, il fait ses études à l’école communale de Condette, au petit séminaire de Boulogne-sur-Mer (1879-1886) puis au grand séminaire d’Arras. Ordonné prêtre le 13 juillet 1890, il enseigne quatre ans à l’institution Saint-Vaast de Béthune, avant d’être envoyé par le diocèse suivre en Sorbonne les cours de lettres modernes, ce qui lui permet de maîtriser l’anglais et l’allemand. Il enseigne en parallèle au collège Saint-Stanislas de Boulogne-sur-Mer, dont il devient le supérieur en 1900. En janvier 1909, il est nommé curé de Wirwignes ; le 1er août 1910, enfin, il se voit confier la paroisse nouvellement créée d’Hardelot-Plage, grâce au soutien de John Whitley, un homme d’affaires britannique fondateur de la station balnéaire, et il reste dans ces fonctions jusqu’à son décès.
Association française et internationale des amis de la radiesthésie
Fort sollicité par ses paroissiens et les vacanciers en période estivale, l’abbé Bouly profite du calme de l’hiver pour étudier des domaines fort variés. C’est ainsi qu’il se découvre en avril 1913 un talent de sourcier, don qui consiste à repérer les nappes d’eau souterraines, et à en évaluer la profondeur et leur importance. Pourvu d’un esprit plutôt rationnel, il décide de développer cette aptitude en cherchant à la comprendre et à l’étendre. C’est ainsi qu’après s’être consacré aux problèmes d’approvisionnement en d’eau, il s’initie à la recherche des cavités, des métaux, voire à l’étude des microbes : puisque, selon lui, chaque corps, animal, végétal, minéral, n’est qu’une accumulation d’énergie dont les vibrations se répandent dans tout l’univers, il est possible de saisir et d’identifier ces radiations avec une baguette de sourcier.
Sans doute par suite d’échanges avec l’abbé Louis Bayard (né et mort à Hocquinghem, 1861-1948), professeur au petit séminaire de Boulogne puis aux facultés catholiques de Lille (à partir de 1894), l’abbé Bouly invente le mot de "radiesthésie", composé du latin radius, "baguette", "rayon lumineux", et du suffixe -esthésie (tiré du grec, "sensation", "perception"). Ce terme apparaît lors de la création de l’Association française et internationale des amis de la radiesthésie à Lille le 29 décembre 1929, grâce à l’initiative de Léon Delattre et Théo Gravez. Ayant son siège au n° 91 de la rue de l’Hôpital-Militaire, l’association compte dans son comité d’honneur des noms prestigieux comme les membres de l’Académie des sciences Édouard Branly (inventeur de la TSF), Henri Deslandres (directeur des observatoires de Paris et de Meudon) et Arsène d’Arsonval (fondateur de l’électrothérapie), le docteur François Foveau de Courmelles, pionnier de la chromothérapie et de la radiographie, le docteur Gédéon Meillère, président en 1932 de l’Académie de médecine, etc. En qualité de président fondateur, l’abbé Bouly prononce une conférence inaugurale devant plus de 500 personnes, le 29 janvier 1930, à l’hippodrome de Lille ; le président de la séance, le vicomte Henry de France, lui succède quelques semaines après à la direction de l’association.
De l'utilité de la radiesthésie
Croquis montrant deux mains tenant un bâton de sourcier. (Agrandir l'image).
La notoriété de l’abbé Bouly fait rapidement le tour de la planète. Appelé aux îles Canaries par exemple, il va y détecter plusieurs sources d’eau douce nécessaires à l’expansion des cultures, en particulier de bananes, indispensables à l’économie locale. À Lens, il évite un désastre sur le chantier de restauration de l’église Saint-Léger en mettant en évidence des cavités remplies de gravats, qui n’auraient de toute évidence pas supporté les fondations initialement prévues. Après la première guerre mondiale, le ministère de la Guerre fait lui aussi appel à ses services, pour détecter les obus non éclatés sur les champs de bataille de Champagne, de l’Aisne et de l’Artois, etc. À ce titre, il est décoré de la Légion d’honneur en 1950 pour services rendus à la Nation.
Tout en continuant ses missions pastorales, il recentre ses activités à partir de 1930 sur la recherche de l’eau et les diagnostics médicaux. Des milliers de personnes viennent de France, d’Angleterre ou encore de Belgique le consulter à son domicile. Il consacre l’aisance financière ainsi obtenue à soulager la misère : c’est ainsi qu’il fait construire deux bâtiments au fond de sa propriété, rue de la Marne, pour accueillir chaque été des petites Parisiennes à la santé fragile. S’intéressant à l’histoire et au patrimoine local, il crée un petit musée retraçant l’histoire du Boulonnais. Il est en 1934 le dernier acquéreur du château d’Hardelot, propriété qu’il lègue plus tard à une œuvre de bienfaisance, les sœurs de Sainte-Agnès d’Arras.
Érudit populaire à la modestie incontestable, l’abbé Bouly s’éteint le 29 janvier 1958 à Condette. Sa vie et son destin pour le moins exceptionnel sont évoqués par un bronze du sculpteur boulonnais Pierre Stenne, scellé sur un socle de pierre dans le parc du château d’Hardelot.

[Bienvenue parmi nous, Grégoire. Avez-vous la source de l'information susmentionnée? Nous vous demandons de l'afficher clairement, avec le lien. De plus, en raison des droits d'auteur, il est possible que nous ne puissions afficher la totalité de l'information, mais seulement un extrait (voir le Règlement). La Modération]
Il est plus facile de critiquer le monde que de le faire

lola.07
Censor
Censor
Messages : 56
Inscription : jeu. 29 janv. 2015, 6:11

Peut-on utiliser le pendule ?

Message non lupar lola.07 » mar. 01 déc. 2015, 0:41

Bonjour,

Je voudrais avoir votre avis si je peux utiliser un pendule pour retrouver un objet perdu dans la maison, ou bien pour retrouver le père de mon fils qui habite dans la même ville que moi,mais je ne sais pas où ?

Avec impatience de vous lire,
Lola.07


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Héraclius et 1 invité