A propos du pardon

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
igorl
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : jeu. 02 févr. 2017, 18:20
Conviction : catholique

A propos du pardon

Message non lupar igorl » ven. 17 févr. 2017, 2:07

Lorsque quelqu'un fait beaucoup de mal et meurt sans s'être excusé de son vivant, est-ce qu'il devra s'excuser une fois mort d'âme à âme ? Par exemple, est ce qu' un nazi qui a massacré des innocents devra s'excuser auprès de ses victimes une fois de l'autre côté ? Comment ça fonctionne, quelle est la logique ?

Fleur
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : mar. 14 févr. 2017, 22:54
Conviction : catholique

Re: A propos du pardon

Message non lupar Fleur » ven. 17 févr. 2017, 12:46

Il n'y a plus moyen de s'excuser après la mort, mais il y' un jugement et une sentence de la part de Dieu. Tout se joue pendant que nous sommes encore vivant, après la mort c'est trop tard. On doit s'excuser quand on est encore en vie et essayer de réparer si c'est possible. Et surtout se repentir par la suite. Il est aussi recommandé de beaucoup prier pour les défunts, surtout de faire dire des messes pour eux.

Fleur
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : mar. 14 févr. 2017, 22:54
Conviction : catholique

Re: A propos du pardon

Message non lupar Fleur » ven. 17 févr. 2017, 12:51

Il est aussi important de faire beaucoup de sacrifices pour réparer de tels actes. Le mieux c'est de ne pas les commettre au risque d'aller en enfer.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4125
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: A propos du pardon

Message non lupar gerardh » ven. 17 févr. 2017, 12:55

_________

Bonjour,

Nous lisons en Hébreux 9, 27 : il est réservé aux hommes de mourir une fois, — et après cela [le] jugement.


_________

Pierre Carhaix
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : lun. 16 janv. 2017, 23:00

Re: A propos du pardon

Message non lupar Pierre Carhaix » sam. 18 févr. 2017, 22:59

Dans les évangiles, on trouve aussi certains enseignements du Christ sur le pardon, notamment la parabole du méchant débiteur, qui n'avait pas remis à son prochain une petite dette qu'il lui devait, et le jugeait avec une rigueur extrême, alors qu'il avait bénéficié lui-même d'une énorme remise de dette sans commune mesure de la part de son propre créancier. Donc il me semble que Jésus ne nous demande pas si nous avons reçu des excuses de ceux qui nous ont fait du tort, mais plutôt si nous avons fait preuve de pardon et de miséricorde.

Et soit dit en passant, ce n'est pas très facile de demander pardon. Alors que c'est plus à notre portée de faire miséricorde.

igorl
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : jeu. 02 févr. 2017, 18:20
Conviction : catholique

Re: A propos du pardon

Message non lupar igorl » lun. 20 févr. 2017, 22:53

Pourtant nous retrouvons bien les gens que nous aimons une fois que nous sommes morts non ? Personne n'est parfait, nous avons tous des défauts et nous commettons tous des erreurs, parfois même sans le savoir. Comment pardonner à celles et ceux qui nous ont fait et nous feront du mal encore et encore ? S'écraser, être une victime perpétuelle, se prendre des baffes et tendre l'autre joue tout en pardonnant et en se disant pour eux l'enfer pour moi le paradis ? Comment supporter au quotidien la haine, le rejet, le mépris, la violence, la barbarie ? Que faire quand on voit quelqu'un qu'on aime s'enfoncer dans l'erreur, l'alcool, la drogue, la déchéance, suivre les pires abrutis, s'enfoncer dans le néant ! On pourrait citer des exemples à la pelle. Je ne comprends pas, c'est pas logique. J'ai l'impression qu'on ne peut être que victime ou bourreau. C'est pas juste !

saperlipopette
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: A propos du pardon

Message non lupar saperlipopette » mar. 21 févr. 2017, 21:50

Pourtant nous retrouvons bien les gens que nous aimons une fois que nous sommes morts non ?
Ce ne sera pas votre première préoccupation; un amour infiniment plus fort travaillera chaque homme.
Comment pardonner à celles et ceux qui nous ont fait et nous feront du mal encore et encore ? S'écraser, être une victime perpétuelle, se prendre des baffes et tendre l'autre joue tout en pardonnant et en se disant pour eux l'enfer pour moi le paradis ?
Imiter Jésus-Christ: il a pardonné, sur la croix à tous les hommes qui lui ont fait du mal. Peut-on dire que c'est une victime? Pardonner, ce n'est pas oublier; il ne s'agit pas d'être faible, et on peut pardonner quand l'autre s'est excusé...
Ecouter Jésus-Christ:
"Je ne te dis pas sept fois, mais jusqu'à 70 sept fois!"
Ad Majorem Dei Gloriam

Alizee
Censor
Censor
Messages : 178
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: A propos du pardon

Message non lupar Alizee » mer. 22 févr. 2017, 12:28

La puissance du pardon est énorme. Le pardon reçu mais aussi le pardon accordé et ce même si on ne nous a pas demandé pardon.
Tout simplement parce qu'il libère. Il nous prévient de nous renfermer sur nous-mêmes, par crainte d'être à nouveau blessé. Il nous rend capable de s'ouvrir aux autres, sans crainte, de retrouver la liberté intérieure. De prendre conscience également que nous aussi, on a pu blesser quelqu'un sans le vouloir, peut-être même sans jamais le savoir.
Il y a un parallèle fort entre l'eucharistie et la confession. Dans les deux cas, on accueille une grâce qui nous rend à notre tour capable de donner.

igorl
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : jeu. 02 févr. 2017, 18:20
Conviction : catholique

Re: A propos du pardon

Message non lupar igorl » ven. 24 févr. 2017, 22:44

Imiter Jésus-Christ: il a pardonné, sur la croix à tous les hommes qui lui ont fait du mal. Peut-on dire que c'est une victime? Pardonner, ce n'est pas oublier; il ne s'agit pas d'être faible, et on peut pardonner quand l'autre s'est excusé...
Je connais une dame agée (80 ans). Elle est juive et me parlait récemment de ses parents, de sa famille massacrée dans les camps pendant la seconde guerre mondiale. Je lui ai posé la question du pardon... Je n'aurai pas dû, c'est un sujet tabou. Pour elle, il n'y a pas de pardon possible.
La puissance du pardon est énorme. Le pardon reçu mais aussi le pardon accordé et ce même si on ne nous a pas demandé pardon.
Tout simplement parce qu'il libère. Il nous prévient de nous renfermer sur nous-mêmes, par crainte d'être à nouveau blessé. Il nous rend capable de s'ouvrir aux autres, sans crainte, de retrouver la liberté intérieure. De prendre conscience également que nous aussi, on a pu blesser quelqu'un sans le vouloir, peut-être même sans jamais le savoir.
Il y a un parallèle fort entre l'eucharistie et la confession. Dans les deux cas, on accueille une grâce qui nous rend à notre tour capable de donner.
Je me dis qu'avec le temps on fini par passer à autre chose, à enfouir les moments pénibles et donc à pardonner d'une certaine façon. Par moment, j'ai l'impression de perdre la foi. C'est vraiment pas facile.

saperlipopette
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: A propos du pardon

Message non lupar saperlipopette » sam. 25 févr. 2017, 17:14

Je connais une dame agée (80 ans). Elle est juive et me parlait récemment de ses parents, de sa famille massacrée dans les camps pendant la seconde guerre mondiale. Je lui ai posé la question du pardon... Je n'aurai pas dû, c'est un sujet tabou. Pour elle, il n'y a pas de pardon possible.
Le pardon est dur. Il demande une grâce souvent surnaturelle; pour l'homme sans Dieu, il y a donc difficilement de pardon possible.

Mais il y en a qui ont réussi. Lisez les témoignages de Tim Guénard, de Kim Phuc, même Jean-Paul II...
Par moment, j'ai l'impression de perdre la foi. C'est vraiment pas facile.
Quand on perd la foi, la recette miracle: le cri. Demandez, demandez le pardon, demandez la foi, demandez la grâce d'arriver à demander.
Le plus important est peut-être de demander l'espérance. La prière est le meilleure moyen.
Après, vous pouvez être édifié par un témoignage qui vous rappellera l'espérance (voir témoignages plus haut). Vous vous direz que devant les malheurs du monde, le vôtre n'est rien à côté. (Je ne veux pas juger votre croix du moment, que je ne connais pas, mais je pense que vous pouvez être assuré de ceci).
Ou alors, aider les autres, se jeter à corps perdu dans la charité, un autre moyen d'apercevoir que chacun supporte des souffrances et qui peut apprendre à relativiser.

Dieu vous supporte de toutes façons; répondez-lui.
Ad Majorem Dei Gloriam

igorl
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : jeu. 02 févr. 2017, 18:20
Conviction : catholique

Re: A propos du pardon

Message non lupar igorl » ven. 10 mars 2017, 23:01

Oui vous avez raison. Par moment on pense perdre la foi alors qu'il n'en est rien. C'est pas toujours facile de croire sans voir.

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 613
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: A propos du pardon

Message non lupar pierresuzanne » sam. 11 mars 2017, 9:51



Je connais une dame agée (80 ans). Elle est juive et me parlait récemment de ses parents, de sa famille massacrée dans les camps pendant la seconde guerre mondiale. Je lui ai posé la question du pardon... Je n'aurai pas dû, c'est un sujet tabou. Pour elle, il n'y a pas de pardon possible.

Le pardon n'est pas l'arrêt de la souffrance.
Pardonner à son bourreau n'efface pas sa faute.
Pardonner ne signifie pas que la faute était vénielle.
ni même qu'on en soit consolé !

Pardonner signifie qu'on renonce à se venger, et qu'on refuse de rendre le mal pour le mal.
C'est tout.... et c'est déjà énorme.

Cette vieille dame a juste dit qu'elle continuait à souffrir nuits et jours des abominations commises contre ses proches,
mais a-t-elle voulu dire qu'elle voulait faire la même chose aux bourreaux de ses proches ?

Probablement pas.

Notre souci, c'est que nous confondons souvent nos émotions avec la totalité de notre personne.
Il y a un endroit en nous... où nous pouvons décider, ou notre libre arbitre s'exerce,
et indépendamment de notre souffrance affective ou psychique.


Nous pouvons décider ne ne pas devenir nous-même nazis, pour torturer les nazis,
en vengeance de nos enfants torturés,
mais cela ne signifie absolument pas que nous cessons de souffrir de leur martyr.

Le Christ en croix a pardonné à ses bourreaux,
cela n'a rien retiré à sa souffrance,
il a juste réclamé à Dieu qu'ils ne soient pas punis pour cette faute là.

Jésus n'a pas aimé ses bourreaux dans le sens qu'il aurait éprouvé pour eux un tendre sentiment niaiseux,
il a juste décidé de ne pas leur rendre le mal pour le mal.
Il leur a donc pardonné.

Pardonner est une décision,
ce n'est pas un sentiment,
et encore moins l'affirmation qu'on ne souffre plus.


Personnellement, je pense que vous avez eu raison de poser cette question à cette vieille dame.
et vous avez surtout eu raison de l'écouter vous répondre qu'elle refusait de pardonner.
(j'espère que vous ne lui avez pas fait la morale ??? !).
Nous qui ne vivons pas ce qu'elle a vécu, nous n'avons aucune légitimité pour lui donner des conseils de pardon... .
La plus élémentaire charité consiste juste à avoir la bonté de l'écouter, à lui donner la parole pour qu'elle puisse exprimer sa souffrance et sa révolte.
Qui nous dit que ce qu'elle appelle un refus de pardon n'a pas été entendu depuis longtemps par le Seigneur comme le seul vrai et réel pardon : elle ne veut pas dans la réalité se conduire en nazi pour torturer ceux qui ont torturé ! ?

Que le Seigneur console et soutienne cette vieille dame qui a dû tant souffrir.
Qu'Il la prenne en pitié et fasse pour elle rayonner son visage.
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

igorl
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : jeu. 02 févr. 2017, 18:20
Conviction : catholique

Re: A propos du pardon

Message non lupar igorl » mar. 14 mars 2017, 23:12

Merci, je comprends mieux la notion du pardon ! J'en avais la vision d'aimer son prochain, d'aimer son ennemi comme son frère vous comprenez ! Et je crois en être incapable. Vraiment ça m'aide et me soulage. Effectivement, je me suis fixé une règle. Ne pas faire à autrui ce que je ne voudrai pas qu'on me fasse, et c'est déjà difficile.
Je connais cette dame âgée depuis très longtemps. Elle m'a beaucoup aidé, et je lui dois beaucoup. Elle ne m'avait jamais parlé de la guerre, de sa famille et dernièrement elle m'en a parlé d'elle même. Je lui ai simplement demandé s'il était possible de pardonner aux nazis, si avec les années la douleurs s'estompait un peu ! Elle m'a répondu que non, qu'il est impossible de pardonner des choses comme ça puis on a parlé d'autre chose. Mais après elle n'était pas bien, ça m'a fait mal de la voir aussi tourmentee mais je ne pouvais rien faire. Je retourne la voir bientôt, je verrai bien si elle m'en reparle ou non.

Ciryl
Censor
Censor
Messages : 69
Inscription : mar. 12 mai 2015, 15:16
Conviction : en recherche

Re: A propos du pardon

Message non lupar Ciryl » ven. 17 mars 2017, 1:32

Je connais une dame agée (80 ans). Elle est juive et me parlait récemment de ses parents, de sa famille massacrée dans les camps pendant la seconde guerre mondiale. Je lui ai posé la question du pardon... Je n'aurai pas dû, c'est un sujet tabou. Pour elle, il n'y a pas de pardon possible.
ça me fait penser à ma grand mère qui n'a jamais pardonné à l'allemagne de lui avoir pris son mari en 1914.elle avait toujours la rancune contre eux.elle m'a raconté aussi l'occupation.elle a perdu des gens qu'elle connaissait,des voisins arrétés par les miliciens français.Elle était choquée que des français fassent ça à des français.
elle n'a jamais pardonné mais je crois que le pardon ne lui aurait pas apporté la tranquillité.c'était trop de malheurs qui ont marqué sa vie entière.
je n'ai jamais su comment lui parler de tout ça,c'est elle qui m'en parlait.


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité