La prière de "l'être suprême"

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Grégory
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : dim. 29 déc. 2019, 0:30
Localisation : Paris

La prière de "l'être suprême"

Message non lu par Grégory » jeu. 09 juil. 2020, 12:33

https://final-age.net/2005/01/la-concep ... e-supreme/

Lisez et commentez ?

Je n'ai pas copié-collé directement le texte dans le respect de l'auteur du site. Etc.
Première aux Corinthiens 13:12
Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière confuse, mais alors ce sera face à face. Aujourd’hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai comme je suis connu.

Carolus
Senator
Senator
Messages : 629
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: la prière de "l'etre suprême"

Message non lu par Carolus » jeu. 09 juil. 2020, 13:39

Grégory a écrit :
jeu. 09 juil. 2020, 12:33
Grégory :
https://final-age.net/2005/01/la-concep ... e-supreme/

Lisez et commentez ?

Je n'aie pas copié collé directement le texte dans le respect de l'auteur du site. Etc.
Merci de ce lien, cher Grégory. :)
Nous croyons en Dieu unique et en la religion unique comme lui, en Dieu bénissant tous les dieux et en la Religion absorbant ou annulant toutes les religions.

Eliphas Lévy, Profession de foi, Revue L’Initiation, n°2, juillet-décembre 1957
Ce n’est pas une prière.

Malheureusement, il s’agit plutôt de la profession de foi de quelqu’un qui n’est pas chrétien. 😢

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1191
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: la prière de "l'etre suprême"

Message non lu par cmoi » jeu. 09 juil. 2020, 14:03

Cela ressemble à une pensée franc-maçonne... Sinon, il y a quand même des vérités là-dedans et c'est ce qui en rend le discours fort dangereux.

Ce qui est oublié, c'est que sans la bible et donc sans des interventions Divines clairement affirmées comme étant telles, ils (ces gens intelligents) n'auraient pas eu beaucoup de support à leur réflexion et qu'on peut se demander si elle aurait seulement existé. Il y a donc un côté "faux-cul" dans cet ensemble construit de considérations.

C'est un sujet en tout cas très intéressant et qui mériterait de plus longues analyses, mais là je n'ai pas le temps alors je vais droit au but.

Avatar de l’utilisateur
Grégory
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : dim. 29 déc. 2019, 0:30
Localisation : Paris

Re: la prière de "l'etre suprême"

Message non lu par Grégory » jeu. 09 juil. 2020, 21:03

Oui, il s'agit de doctrine peu chrétienne et fort présente dans la république à l'époque des "montagnards" c'est comme un serment plutôt qu'un sermon. Il est bien dit ; que la bible écrit par un tel et un tel touché par la grâce est forcement lumière et utile. c'est ce qui m'a frappé en premier et rejoins la pensée des plus simples, celle que le Christ est un homme ordinaire, peut être savant à la fin de ce serment.
Première aux Corinthiens 13:12
Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière confuse, mais alors ce sera face à face. Aujourd’hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai comme je suis connu.

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1191
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: la prière de "l'etre suprême"

Message non lu par cmoi » jeu. 09 juil. 2020, 23:46

« Nous croyons qu’en religion tous les hommes intelligents acceptent les mêmes vérités et ne se disputent que pour les erreurs. »
En attendant que cesse leur dispute, cela veut bien dire qu’ils n’ont pas la vérité, sauf ceux du camp qui sera vainqueur !

« Nous croyons que tous les dieux sont des fantômes et que les idoles ne sont rien ; que les cultes établis doivent faire place à d’autres et que le sage peut prier dans une mosquée comme dans une Eglise. »
« Nous croyons en Dieu unique et en la religion unique comme lui, en Dieu bénissant tous les dieux et en la Religion absorbant ou annulant toutes les religions. »
N’y aurait-il pas une contradiction entre ces deux phrases qui se suivent pourtant ? Si les dieux sont des fantômes, comment Dieu peut-il les bénir ? C’est absurde…

« Nous croyons à l’Etre universel, absolu et infini que démontre l’impossibilité du néant et nous n’admettons pas que le rien puisse être et devenir quelque chose. » Nous sommes d’accord

« Nous reconnaissons dans l’Etre deux modes essentiels : l’idée et la forme, l’intelligence et l’action. » Je préfère la définition philosophique et catholique : immanent et transcendant, ou celle orthodoxe : essence et énergies » car là on peut se demander si cet être existe ailleurs que dans l’imagination… !

« Nous croyons à la révélation perpétuelle et progressive de Dieu dans les développements de notre intelligence et de notre amour. »
Pourquoi pas, oui, vu que les modalités de cette progression ne sont pas précisées….

« Nous adorons Dieu vivant et agissant en Jésus-Christ dont nous ne faisons pas un Dieu distinct et séparable de Dieu même, Jésus ayant été vrai homme et complètement homme, comme nous, mais sanctifié par la plénitude de l’esprit divin parlant par sa bouche, vivant et agissant en lui. »
Pas contradictoire avec l’union hypostatique, dis comme cela. Mais prudence...!

« Nous admettons le symbole des Apôtres, de Saint Athanase et de Nicée, en reconnaissant qu’ils doivent être expliqués d’une manière hiérarchique et qu’ils expriment les plus hauts mystères de la philosophie occulte. »
Qu’est-ce qu’une « manière hiérarchique » et qu’est-ce qu’une « philosophie occulte » ?

« Nous retrouvons les principaux éléments de la conception ésotérique sur l’Etre suprême, la Religion universelle unique appelée à intégrer toutes les traditions religieuses, la recherche des vérités cachées du christianisme, et la réduction de la figure de Jésus-Christ à un initié exemplaire. »
Si Jésus Christ est Dieu (affirmé plus avant) Dieu ne serait donc qu’un « initié exemplaire" !? Cela se gâte!!
Et puis qu’est-ce que cette conception ésotérique ? Il est plus clair de parler de Mystères comme le fait l’Eglise à propos des ci-devant symboles

« Cette convergence était tout à fait prévisible, puisque d’une façon générale on peut poser que l’occultisme est la mise en pratique des principes ésotériques ; un ésotérisme opératoire en quelque sorte. »
Là, on se paye de mots pour ne rien dire du tout… a moins que ce soit pour dire que les disputes sur les erreurs doivent trouver une solution et aboutir à la vérité

« « En religion tous les hommes intelligents acceptent les mêmes vérités » : l’intelligence humaine est seule habilitée à opérer le discernement de la vérité religieuse. Celle-ci ne peut donc faire que l’unanimité des hommes intelligents. »
Ben ce n’est pas vrai puisque depuis le temps que l’homme existe il y a encore des disputes !

« Aucune révélation ne jouit d’un privilège particulier : l’intelligence ne saurait recevoir aucun principe ou vérité qu’elle n’aurait pas tirés de son propre fond, en s’appuyant sur sa propre expérience : Dieu se révèle uniquement dans les développements de notre intelligence et de notre amour. »
Sauf que qui dit expérience dit expérience de quelque chose à priori d’extérieur (sans nos sens, il n’y aurait plus d’expérience) et que donc Dieu est au moins aussi extérieur et peut donc se révéler autrement et comme bon lui semble à chacun. Si la révélation est partageable, par notamment les symboles déjà cités, alors les citer, n’est-ce pas leur accorder un privilège ?

« Cet axiome est inacceptable pour le chrétien, qui croit que Dieu se révèle en se donnant à qui l’accueille dans la foi. La foi est une lumière surnaturelle qui donne à l’intelligence un objet formel nouveau, à savoir Dieu en tant précisément qu’il se révèle. Cette lumière de la grâce n’est autre que l’Esprit Saint lui-même qui se joint à notre esprit pour nous introduire dans une connaissance transformante et sanctifiante. »
Je viens de dire pourquoi c’est inacceptable : par ce que les autres révélations ne sont pas nommées et restent floues, qu’elles demandent un discernement en ce qu’elles seraient bien celles de Dieu et non d’autre chose. C’est curieux cette mise en avant du christianisme qui aboutit à le nier…

« La philosophie occulte n’admettant pas la distinction nature-grâce, ne peut reconnaître la spécificité de la foi en tant que vertu infuse, c’est-à-dire grâce surnaturelle. Sa compréhension de la foi ne peut dès lors être que réductrice : la foi correspondrait à une démission inacceptable de la raison dans des domaines où celle-ci aurait pleine compétence. Il faut donc que « la religion devienne raisonnable » , car c’est « la raison qui est sainte » . »
Donc la "philosophie occulte" ne croit pas au péché, ni à la souffrance… Il n’y a que des expériences partielles et insuffisantes de la vérité…

« La conception de Dieu sera dès lors purement rationnelle : l’Etre subsistant, tel que la raison croit pouvoir le poser à partir de l’existence du monde et de l’impossibilité pour le néant d’engendrer quoi que ce soit. »
Pourquoi pas, sauf que Dieu est aussi un être et donc amour, et qu’en tant que tel il peut communiquer autrement

« Mais il ne s’agit pas pour autant de la première « preuve rationnelle » de l’existence de Dieu selon Saint Thomas ; celui-ci s’élève de la stérilité ontologique du néant, à la nécessité d’une Cause première de l’être des créatures. Pour la philosophie occulte, le raisonnement s’arrête à poser, à partir de l’existence du monde, la nécessité d’un Etre subsistant. Rien n’invite à établir une distinction ontologique entre l’être du monde et cet Etre premier, qui n’est pas présenté comme Cause première ontologique. L’insistance sur l’immanence de la vie universelle en tout ce qui existe, plaide plutôt en faveur d’une conception pan(en)théiste que créationniste, comme l’ensemble de la doctrine occulte le confirme : « Nous croyons au principe de la vie universelle, en le principe de l’Etre et des êtres toujours distinct de l’Etre et des êtres, mais nécessairement présent dans l’Etre et dans les êtres » .
Loin de nier la divinité du Christ, la philosophie occulte l’exalte au contraire, mais comme modèle de celle de tout homme en chemin de réalisation de soi. »
C’est la conséquence de tout le reste et qui oublie que Saint Thomas, puisqu’il est cité, ne donne pas une mais plusieurs preuves qu’il faudrait reprendre pour prouver leur contradiction. Si Dieu n’est pas transcendant, comment expliquer que nous ne le connaissions déjà pas totalement en ce qu’il se distingue de ce qu’il n’est pas et que cela sera par définition un jour possible ? Car sinon nous ne serons jamais Dieu… Et ne pouvons prétendre l’être en partie…ce ne serait plus « être »

« Le Dieu vivant et agissant en lui n’est pas un Dieu distinct de Dieu lui-même, entendons : le Christ n’est en rien le Fils unique d’un Dieu Père.
Jésus est appelé Christ parce qu’il a pleinement réalisé le principe divin immanent en tout homme : « Jésus-Christ est le type de l’humanité régénérée » , écrit encore E Lévy dans le Discours préliminaire de son ouvrage Dogme et rituel de la Haute Magie. »
Autrement dit nous serons nous aussi comme lui. Dans ce cas pourquoi le distinguer, c’est que nous le sommes déjà ! Croire sinon que par l’intelligence seule on peut changer d’être, c’est se leurrer. Dieu, qui est parfait, ne saurait ni avoir ni avoir eu besoin de réaliser son principe, ce qui serait avoir une imperfection. Soit il l’a toujours réalisé et il est Jésus, soit il ne le réalisera jamais et c’est nous, sans une aide extérieure qui est Dieu. En tant qu’il est Dieu, si Jésus est le fils ce serait qu’il aurait eu besoin de se réaliser par Dieu le père ? Absurde ! Or dans le cas contraire, pourquoi ne serait-il pas distinct tout en étant Dieu (mystère de la Trinité), d’autant plus qu’il s’est fait homme et non Dieu, car sinon tout homme serait Dieu ?
C’est ainsi qu’ils entretiennent une contradiction en éclatant les morceaux de leur démonstration, car s’ils se rejoignaient ils se repousseraient. Que veut dire « régénérée ? On ne peut se régénérer tout seul, donc être Dieu, Prendre Jésus pour modèle c’est reconnaître en nous pas nécessairement un péché, mais une non suffisance : nous ne serons jamais Dieu. Car si nous pouvions nous créer, nous pourrions le faire d’autres créatures, ce qui n’est pas vrai : nous ne faisons que transformer ce qui existe déjà sans nous et c’est pourquoi nous ne réaliserons jamais pleinement notre principe, sinon à la faveur de la lumière de celui qui nous a créé et qui est aussi donc transcendant..

Voilà pour une analyse un peu rapide mais plus précise, sans trop réfléchir, juste pour que je puise aller me coucher en paix dans les bras de M... du Christ !

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11067
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: la prière de "l'etre suprême"

Message non lu par Fée Violine » jeu. 09 juil. 2020, 23:48

Bon, c'est juste du pur new-age, rien de bien nouveau, ni de bien intéressant...

Avatar de l’utilisateur
Grégory
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : dim. 29 déc. 2019, 0:30
Localisation : Paris

Re: La prière de "l'être suprême"

Message non lu par Grégory » ven. 10 juil. 2020, 7:29

Ça a fait des idéaux mitigés, exemple l'islam sur la question du Christ dans le coran. Pour citer Jesus comme non croyance !
Cela est disponible ’en poster’ Qui était très répendus des dirigeants aux pouvoirs en france... À l'époque de robespierre etc

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Culte_d ... e%20%C2%BB.
Première aux Corinthiens 13:12
Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière confuse, mais alors ce sera face à face. Aujourd’hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai comme je suis connu.

Avatar de l’utilisateur
Grégory
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : dim. 29 déc. 2019, 0:30
Localisation : Paris

Re: la prière de "l'etre suprême"

Message non lu par Grégory » sam. 11 juil. 2020, 22:17

Grégory a écrit :
jeu. 09 juil. 2020, 21:03
Oui, il s'agit de doctrine peu chrétienne et fort présente dans la république à l'époque des "montagnards" c'est comme un serment plutôt qu'un sermon. Il est bien dit ; que la bible écrit par un tel et un tel touché par la grâce n'est pas forcement lumière et utile. c'est ce qui m'a frappé en premier et rejoins la pensée des plus simples, celle que le Christ est un homme ordinaire, peut être savant à la fin de ce serment.
*Editer*
Première aux Corinthiens 13:12
Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière confuse, mais alors ce sera face à face. Aujourd’hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai comme je suis connu.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 883
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: La prière de "l'être suprême"

Message non lu par Kerygme » lun. 13 juil. 2020, 8:29

Bonjour,


Petite remise en perspective sur l'article proposé en début de fil.

Le site est celui de la famille St Joseph et pour ceux qui ne connaissent pas le P. Verlinde (avec la barbe peut être ne vous sera t'il pas inconnu car il passe régulièrement sur KTO) il était un ancien disciple d'un yogi très connu, puis s'est tourné vers l'ésotérisme (pratiqué par un groupe qu'il croyait être chrétien) avant de rencontrer le Christ.

Il a fait une série de vidéos qui mettent en garde contre les dangers du New Age - car il n'y a pas que la FM et le NA a fait plus de dégâts - qui datent un peu mais ne sont pas dépassées, et ceux qui y ont mis les pieds reconnaîtront le principe de l'être suprême issu soit disant d'une tradition primordiale dont les religions ne seraient que des expressions plus ou moins dévoyées. Ce triple doctorant (philosophie, théologie et je ne sais plus pour le dernier) maîtrise bien le sujet et traite des erreurs du Da Vinci Code, parmi d'autres.

Vous pouvez visionner ses vidéos sur le thème du New Age (ici). J'aime beaucoup son cycle bêta que je visionne depuis quelques mois.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : sam. 27 juin 2020, 17:41
Conviction : catholique

Re: La prière de "l'être suprême"

Message non lu par Le juge terrible » lun. 13 juil. 2020, 16:37

Kerygme a écrit :
lun. 13 juil. 2020, 8:29
et traite des erreurs du Da Vinci Code, parmi d'autres.
Je trouve absurde qu'on essaie de trouver des erreurs dans un livre de fiction ... Le Da Vinci Code n'est autre qu'un concept artistique comme peut l'être Forrest Gump du même acteur ou encore le tableau de Mona Lisa. Il peut élever notre âme ou nous révéler des vérités si tant est qu'on le prenne allégoriquement.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 883
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: La prière de "l'être suprême"

Message non lu par Kerygme » lun. 13 juil. 2020, 19:26

Le juge terrible a écrit :
lun. 13 juil. 2020, 16:37
Je trouve absurde qu'on essaie de trouver des erreurs dans un livre de fiction ... Le Da Vinci Code n'est autre qu'un concept artistique comme peut l'être Forrest Gump du même acteur ou encore le tableau de Mona Lisa. Il peut élever notre âme ou nous révéler des vérités si tant est qu'on le prenne allégoriquement.
Peut être n'êtes vous pas au fait de ce qu'en dit Dan Brown lui-même, la littérature qui tourne autour du Da vinci code et ses effets.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Grégory
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : dim. 29 déc. 2019, 0:30
Localisation : Paris

Re: La prière de "l'être suprême"

Message non lu par Grégory » lun. 13 juil. 2020, 23:50

Le juge terrible a écrit :
lun. 13 juil. 2020, 16:37
Kerygme a écrit :
lun. 13 juil. 2020, 8:29
et traite des erreurs du Da Vinci Code, parmi d'autres.
Je trouve absurde qu'on essaie de trouver des erreurs dans un livre de fiction ... Le Da Vinci Code n'est autre qu'un concept artistique comme peut l'être Forrest Gump du même acteur ou encore le tableau de Mona Lisa. Il peut élever notre âme ou nous révéler des vérités si tant est qu'on le prenne allégoriquement.

Je ne trouve ma foi pas absurde, quand on peu s'appuyer sur un bouquin pour appuyer sa verité et l'argumenter etc.
Je pense que ça relève du hobbie. Des fois le message est plus clair à délivrer.
Que le da vinci code est une fiction sur de grande ligne Fantaisiste accessible à tous si on aime le Polar.
Première aux Corinthiens 13:12
Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière confuse, mais alors ce sera face à face. Aujourd’hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai comme je suis connu.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités