L'homosexualité est-elle réellement contraire aux Écritures?

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 423
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Strasbourg

Re: L'homosexualité est-elle réellement contraire aux Écritures?

Message non lu par Kerygme » ven. 28 juin 2019, 15:00

emilio45 a écrit :
ven. 28 juin 2019, 14:13
[Ces texte ne lève aucun interdit spécifique de l'AT. D'ailleurs ces versets pourraient légitimer le prise d’héroïne par intraveineuse si on cherchait à extrapoler malhonnêtement ce que dit ce texte. (Exactement de la même manière que vous l'avez extrapolé pour faire référence aux fruits de mer, en somme). Car après tout: <<-Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur>>. Donc je peux m'injecter de fortes doses d’héroïne, à priori.
Dans votre vision relativiste , oui. Mais au sens chrétien non puisque s'injecter de l'héroïne est un mal pour le corps.
C'est donc votre interprétation, personnelle et détournée mais pas juste pour autant.

Je ne cherche pas à discuter plus avant avec vous, non pas que ce soit ardu de contredire ce que vous avancez mais parce que vous êtes parti dans une polémique malhonnête qui se veut uniquement contestataire. Su r un canal de discussion on qualifierait cela de Trollage.

Vous extirpez de ca et de là des versets en dehors de toute compréhension du texte, de la Tradition, de l'ecclésiologie ou d ela doctrine de l'Eglise. C'est comme si vous vous appuyez sur la vie de Winny l'ourson pour démontrer que toute la science ursine était erronée.

Et comme le dit Tite 3 :
09 Mais les recherches folles, les généalogies, les disputes et les polémiques sur la Loi, évite-les, car elles sont inutiles et vaines.
10 Quant à l’hérétique, après un premier et un second avertissement, écarte-le,
11 sachant qu’un tel homme est perverti et pécheur : il se condamne lui-même.
emilio45 a écrit :
ven. 28 juin 2019, 14:13
Cette obsession de certains croyants à ne pas comprendre ce qu'est l'athéisme et à chercher à tout prix à en faire une croyance comme la leur est intéressant je trouve. Ça dénote une volonté de plier le monde entier au paradigme du croyant. En tant que prisonnier de ce paradigme, le croyant est incapable d'imaginer autre chose, et fourgue de la croyance à tout le monde.
Que des préjugés mais disons qu'en 40 ans d'athéisme revendiqué et réfléchi, j'ai eu l'occasion de me faire une opinion. Et en tant que croyant une opinion des deux côtés. Et vous ?
Vous inscrivez vous dans une même démarche ? C'est à dire en ayant expérimenté les deux côtés afin de vous forger un avis éclairé ?
Il ne semblerait pas, donc votre position est une croyance : celle de l'inexistence de Dieu. A défaut d'un choix éclairé vous ne faites donc que reprendre un dogme athée : c'est donc une position dogmatique.

Et non ce n'est pas triste, la joie est la caractéristique du chrétien. je vous laisse donc avec cette tristesse.


Cordialement.
« L'Église n'a pas besoin de réformateurs, mais de saints.
Vous voulez réformer l'Eglise ? Alors devenez des saints !»
(Georges Bernanos)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9309
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'homosexualité est-elle réellement contraire aux Écritures?

Message non lu par PaxetBonum » ven. 28 juin 2019, 15:08

emilio45 a écrit :
ven. 28 juin 2019, 14:13
J'ai bien peur que ces allégations soient simplement fausses, aucun mouvement LGBT n'a jamais fait l'apologie de la zoophilie ou de la pédophilie. Mais je vous accorde le bénéfice du doute, disposez vous d'un communiqué de la communauté LGBTX+ en attestant? Ça m'étonnerait, mais je demande au cas où.
Je vais devoir rechercher me sources pour vous le prouver.
D'ailleurs on ne parle plus de pédophiles mais de MAP : Minor Attracted Person…

En attendant voici les début du mouvement LGBT :
[+] Texte masqué
A la fin des années 70, les mêmes bien-pensants progressistes qui soutiennent actuellement la loi pour l’homoparentalité, le mariage homo et la PMA (procréation médicalement assistée), défendaient, au nom de la liberté, de l’égalité et contre les vilains réactionnaires, la pédophilie. 24heuresactu a retrouvé les signataires et leurs revendications concernant la sexualité avec les enfants. Quand l’histoire se répète.
Libération, le Nouvel Obs, Le Monde, le PS : tels sont les actuels défenseurs des lois prométhèennes sur la négation de l’altérité via l’homoparentalité. En 1977, c’étaient déjà les mêmes qui signaient des pétitions pour soutenir la pédophilie, au nom de la liberté et du progrès. On ne change pas une équipe qui gagne !
Les leçons de morale sont toujours les mêmes : seuls les obscurantistes, les réacs, les fachos peuvent vouloir ralentir l’inéluctable chemin vers la modernité, le progrès, le lucre, et la jouissance sans entrave.
Ainsi, Le Monde publiait, le 26 janvier 1977, une célèbre lettre ouverte aux Parlementaires, relayée, évidemment, par Libération, pour défendre dans “l’affaire de Versailles”, 3 hommes qui étaient accusés de pédophilie, pour avoir couché avec des mineurs et pris des photos de leurs intimités. Les intellectuels progressistes parisiens s’étaient émus de cette entrave à la jouissance et à la consommation du corps. Comment une société peut-elle être heureuse si l’on fixe des limites morales au plaisir sexuel ?
Le texte ignoble précisait ainsi que les enfants étaient “consentants”, avant d’aller encore plus loin dans le progrès sociétal : “Si une fille de 13 ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire ?” et “trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit”. Ça a le mérite d’être clair !
Voici donc la liste des 60 signataires de cette pétition, qui font quasiment tous partie des fervents défenseurs du mariage pour tous et qui continuent à militer, sans honte, pour la marchandisation du corps. On y retrouve évidement toutes les idoles de nos bons vieux bobos soixante-huitards et quelques socialistes devenus ministres entre-temps. Une liste à garder en mémoire :
Alain Cuny
André Glucksmann
Anne Querrien
Bernard Dort
Dr Bernard Kouchner
Dr Bernard Muldworf
Bertrand Boulin
Catherine Millet
Catherine Valabrègue
Christian Hennion
Christiane Rochefort
Dr Claire Gellman
Claude d’Allonnes
Copi
Daniel Guérin
Danielle Sallenave
Dionys Mascolo
Fanny Deleuze
Félix Guattari
Francis Ponge
François Châtelet
François Régnault
Françoise d’Eaubonne
Françoise Laborie
Gabriel Matzneff
Georges Lapassade
Gérard Soulier
Dr Gérard Vallès
Gilles Deleuze
Gilles Sandier
Grisélidis Réal
Guy Hocquenghem
Hélène Védrine
Jack Lang
Jacques Henric
Jean-François Lyotard
Jean-Louis Bory
Jean-Luc Henning
Jean-Marie Vincent
Jean-Michel Wilheim
Jean-Paul Sartre
Jean-Pierre Colin
Jean-Pierre Faye
Judith Belladona
Louis Aragon
Madeleine Laïk
Marc Pierret
Marie Thonon
Dr Maurice Erne
Michel Bon
Michel Cressole
Michel Leyris
Négrepont
Olivier Revault d’Allonnes
Patrice Chéreau
Philippe Gavi
Philippe Sollers
Dr Pierre-Edmond Gay
Pierre Guyotat
Pierre Hahn
Pierre Samuel
Dr. Pierrette Garrou
Raymond Lepoutre
René Schérer
Dr Robert Gellman
Roland Barthes
Simone de Beauvoir
Victoria Therame
Vincent Montail
Bref, tous les symboles et les modèles de la pensée de Mai 68. Depuis, quasiment tous ont pris position pour la mariage homosexuel et l’homoparentalité. Vous avez dit décadence ? Nihilisme ? Perversion ? La source idéologique de toute cette folie hédoniste est évidemment à aller chercher du côté de mai 68.
La même année, Libération publiait également un appel à participation pour une réunion afin de constituer le FLIP (Front de libération des pédophiles). Il est beau leur progrès sociétal, elle est belle leur émancipation sexuelle !
Cette pétition n’est qu’un élément parmi de nombreuses lettres ouvertes, autres pétitions, et tribunes publiées par Libé, Le Nouvel Obs et Le Monde à la fin des années 70. La dernière pétition de Libération en faveur de la pédophilie date de 1979… Il n’y a pas si longtemps…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

pierrot2
Senator
Senator
Messages : 777
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: L'homosexualité est-elle réellement contraire aux Écritures?

Message non lu par pierrot2 » ven. 28 juin 2019, 15:37

Bonjour Emilio,
emilio45 a écrit :
ven. 28 juin 2019, 14:13
Car après tout: <<-Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur>>. Donc je peux m'injecter de fortes doses d’héroïne, à priori.
Ne trouvez-vous pas que nous sommes depuis longtemps dans la caricature? On dirait un humoriste qui fait une farce

Tous le athées sont-ils donc comme vous, svp?

…18Car Jean est venu, ne mangeant ni ne buvant, et ils disent: Il a un démon. 19Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et ils disent: C'est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la sagesse a été justifiée par ses oeuvres.:
Voilà ce que cela m 'évoque

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2450
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: L'homosexualité est-elle réellement contraire aux Écritures?

Message non lu par Nanimo » ven. 28 juin 2019, 17:02

emilio45 a écrit :
ven. 28 juin 2019, 11:42
(…) je ne trouve pas de topic fait spécifiquement pour condamner la consommation de fruit de mer ici, en revanche les topics qui prennent pour cible l'homosexualité sont assez abondants. Il y a une claire sélection et elle est hypocrite. On ne hiérarchise pas l’importance de la parole de Dieu hormis quand c'est pour alimenter des considérations personnelles en se cacher derrière la parole du tout puissant pour le faire.
Petit hors sujet : Évidemment, l'expression "topics qui prennent pour cible l'homosexualité " a retenu mon attention de modératrice. Je suis allée jeter un coup d'oeil sur les fils traitant de l'homosexualité.
- Première constatation un peu surprenante : La plupart de ces fils "qui prennent pour cible l'homosexualité" sont en fait initiés par des non-catholiques. Ce sont des protestants, athées, etc. ou ils se présentent comme étant gay ou lesbienne. … et preuve s'il en est que le forum désavoue tout mauvais traitement du sujet (prendre pour cible, selon vos termes), l'un des fils a été verrouillé par la modération au motif que le sujet était la perversion sexuelle, mais que l'on avait encore dévié vers l'homosexualité. Il y a une gestion des excès, donc, et si ce n'est pas le cas, les intervenants peuvent émettre des rapports.
- Deuxième constatation : on est loin de cumuler autant de fils sur ce sujet que pour certains sujets que je vais bien me garder de mentionner. :>
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

SergeA
Senator
Senator
Messages : 920
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: L'homosexualité est-elle réellement contraire aux Écritures?

Message non lu par SergeA » ven. 28 juin 2019, 17:56

emilio45 a écrit :
ven. 28 juin 2019, 13:06
SergeA a écrit :
ven. 28 juin 2019, 12:27

Pensez-vous alors qu'un père ou un oncle qui a des préférences sexuelles pédophiles et qui obtient le consentement d'une petite fille ou d'un petit garçon de 5 ou 6 ans (c'est un exemple) doit pouvoir assouvir sa recherche de plaisir ? Ou bien pourquoi ne pas inclure aussi toutes les relations incestueuses ou zoophiles et autres bizarreries ? A vous lire, cela ne pose pas de problème, si les partenaires sont consentant.
Cette comparaison n'a aucun sens. On ne met pas sur le même pied d'égalité deux adultes consentants et un enfant ou un animal. Et oui, l'inceste ne pose pas problème tant qu'il est fait par des personnes majeures et consentantes, en tout cas ça ne semble pas déranger des personnalités chrétiennes comme Christine Boutin. ;)

Sinon, je trouve cela quelque peu insultant de comparer homosexualité et la pédo/zoophilie. L'un ne fait de mal à personne et l'autre est justement conditionné par l’absence de choix ou de conscience d'un des deux concernés. Mais vous n'êtes pas la première personne à vous laisser aller à ce genre de comparaison que je qualifierai sans hésitation d'odieuse: Le président de l'Assemblée hongroise a tenu ce genre de comparaison il y a peu. Et c'est très répandu dans les discours homophobes.
Vous trouver que cette comparaison n'a aucun sens ? Dans ce cas soyez plus précis dans vos propos.
C'est vous qui dites "... Ce que je dis, c'est qu'on ne peut pas se contenter d'avoir une "préférence" sexuelle sans jamais assouvir ce désir, c'est profondément frustrant et contre notre nature. Demander à quelqu'un de renoncer à sa sexualité, c'est lui demander de renoncer à une partie sa nature. ... " je ne l'ai pas inventé. Relisez le fil.
Bien sur que je compare homosexualité, pédophilie, zoophilie et +. Toutes ces pratiques sont des déviances, des perversions, que cela ne vous plaise pas ou que vous ne le compreniez pas ne fait aucune différence. Par exemple, aucune société, je dis aucune, ne s'est bâtie en autorisant l'inceste. Il y a sans doute une raison, vous ne croyez pas ? Et dire qu'une déviance est moins grave qu'une autre, c'est juste déplacer un curseur, rien de plus. Mais en déplaçant ce curseur, on rends juste les déviances plus graves plus facile à accepter.
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

emilio45
Censor
Censor
Messages : 92
Inscription : jeu. 03 janv. 2019, 16:55
Conviction : athée

Re: L'homosexualité est-elle réellement contraire aux Écritures?

Message non lu par emilio45 » ven. 28 juin 2019, 19:32

Kerygme a écrit :
ven. 28 juin 2019, 15:00
C'est comme si vous vous appuyez sur la vie de Winny l'ourson pour démontrer que toute la science ursine était erronée.
Mais je crois qu'on est d'accord, non sérieusement relisez cette phrase et appliquez là à votre religion et je pense vraiment qu'on serait d'accord. Sauf que le thème ne serait pas les ours, mais les lois de la physique et Winny serait la bible.

Je n'ai jamais prétendu avoir un savoir théologique, en revanche je sais lire et je connais le sens des mots. Ce que je me permets de relever c'est qu'au lieu de contredire mes arguments via un argumentaire rationnel vous vous êtes contenté de dire que je cite des verset sans savoir leur signification. Ce qui serait à la fois honnête et constructif de votre part serait de m'expliquer le sens de ces versets et pourquoi je les utilise mal. Chose que vous n'avez pas fait, malheureusement. Au lieu de cela vous vous contentez de dire que je parle sans savoir, ce qui est moins coûteux en effort de votre part, mais pas très pertinent. Aussi vous estimez que je suis un troll, c'est vrai que je suis taquin, mais soyez assuré que je pense tout ce que je dis.
Kerygme a écrit :
ven. 28 juin 2019, 15:00
Que des préjugés mais disons qu'en 40 ans d'athéisme revendiqué et réfléchi, j'ai eu l'occasion de me faire une opinion. Et en tant que croyant une opinion des deux côtés. Et vous ?
Vous inscrivez vous dans une même démarche ? C'est à dire en ayant expérimenté les deux côtés afin de vous forger un avis éclairé ?
Il ne semblerait pas, donc votre position est une croyance : celle de l'inexistence de Dieu. A défaut d'un choix éclairé vous ne faites donc que reprendre un dogme athée : c'est donc une position dogmatique.
Navré de vous l'annoncer, mais si on se réfère à votre définition de l'athéisme (qui est erronée) vous êtes aussi Athée dans ce cas. L'athée désigne le fait d'être sans Dieu. A Theos: A = Négation. Theos = Dieu. C'est tout.

Bonjour pierrot2, je vous rassure mon texte est volontairement fallacieux, je dénonce l'absurde par l'absurde. Si vous relisez attentivement je dis moi même que mon exemple est malhonnête, mais qu'il fait référence au raisonnement de mon interlocuteur. Et non tous les athées ne sont pas comme moi, de la même manière que tous les chrétiens ne sont pas forcément des homophobes qui usent de la bible pour alimenter leur haine.

[...]
SergeA a écrit :
ven. 28 juin 2019, 17:56
Par exemple, aucune société, je dis aucune, ne s'est bâtie en autorisant l'inceste.
Oui, est c'est tellement faux, paradoxalement. Dans l'histoire, il existe une multitude de familles monarchiques qui ont voulu maintenir leur lignée au pouvoir en pratiquant l'inceste, parmi ces gens certains régnaient sur des empires tentaculaires. Les Habsbourg pour ne citer que les plus connus ou les rois d’Angleterre n'étaient pas en reste. Pour plus de contexte:
https://gothanjou.blog/2010/10/03/la-co ... -bretagne/

Il y a sans doute une raison à cela, vous ne croyez pas ? Bah en fait non, hormis la cupidité respective de ces gens et le contexte de cette époque.

Mais pour en revenir au sujet, vous pouvez crier haut et fort que c'est une déviance. Quand on regarde la définition du mot, on comprend très vite pourquoi vous êtes dans l'erreur:
déviant
adjectif et nom
Qui s'écarte de la règle commune, de la norme sociale admise.


L'évidence ici, c'est que c'est effectivement une déviance pour votre cercle restreint d’homophobes. En revanche, ce qui est vrai pour vous ne l'est plus du tout pour le reste de l'humanité, précisément de la société française dont vous êtes dépendant à votre insu (je suppose). Peut être n'êtes vous pas en phase avec votre temps, je ne sais pas. Mais en tout cas navré de vous le dire, mais ce n'est pas une déviance au sens stricte, c'est même tout le contraire.

SergeA
Senator
Senator
Messages : 920
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: L'homosexualité est-elle réellement contraire aux Écritures?

Message non lu par SergeA » ven. 28 juin 2019, 20:05

En premier lieu, cher emilio45 vous évitez l'objet principal de notre échange car visiblement, vous vous êtes égaré.
Je le répète, c'est vous qui dites "... Ce que je dis, c'est qu'on ne peut pas se contenter d'avoir une "préférence" sexuelle sans jamais assouvir ce désir, c'est profondément frustrant et contre notre nature. Demander à quelqu'un de renoncer à sa sexualité, c'est lui demander de renoncer à une partie sa nature. ... ". Par ces mots vous justifiez toutes les perversions.

emilio45 a écrit :
ven. 28 juin 2019, 19:32
SergeA a écrit :
ven. 28 juin 2019, 17:56
Par exemple, aucune société, je dis aucune, ne s'est bâtie en autorisant l'inceste.
Oui, est c'est tellement faux, paradoxalement. Dans l'histoire, il existe une multitude de familles monarchiques qui ont voulu maintenir leur lignée au pouvoir en pratiquant l'inceste, parmi ces gens certains régnaient sur des empires tentaculaires. Les Habsbourg pour ne citer que les plus connus ou les rois d’Angleterre n'étaient pas en reste. Pour plus de contexte:
https://gothanjou.blog/2010/10/03/la-co ... -bretagne/
Vous confondez tout. La société, ce n'est pas les élites qui la composent. La société, elle est le reflet des choix de tous. Les élites de tous temps se sont laissées allé à leur perversion avec les résultats que l'on connait et que l'on peut résumer par "malheurs pour les populations". Et cela continue encore aujourd'hui : les homos se portent mieux ? Sans doute, dans un monde qui part en c....

emilio45 a écrit :
ven. 28 juin 2019, 19:32
Mais pour en revenir au sujet, vous pouvez crier haut et fort que c'est une déviance. Quand on regarde la définition du mot, on comprend très vite pourquoi vous êtes dans l'erreur:
déviant
adjectif et nom
Qui s'écarte de la règle commune, de la norme sociale admise.


L'évidence ici, c'est que c'est effectivement une déviance pour votre cercle restreint d’homophobes. En revanche, ce qui est vrai pour vous ne l'est plus du tout pour le reste de l'humanité, précisément de la société française dont vous êtes dépendant à votre insu (je suppose). Peut être n'êtes vous pas en phase avec votre temps, je ne sais pas. Mais en tout cas navré de vous le dire, mais ce n'est pas une déviance au sens stricte, c'est même tout le contraire.
Alors vous croyez que l'homosexualité est la norme, qu'elle représente la majorité ? Mais vous arrivez d'où ? de la planète mars ? Ce n'est pas parce que les homos sont sur représentés dans les média qu'ils représentent la norme.
De plus, vous me traitez d'homophobe, alors que je ne le suis pas. Vous êtes vraiment dans le standard de ces mouvements sectaires qui confondent discernement et discrimination, de la graine de facho.
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1377
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: L'homosexualité est-elle réellement contraire aux Écritures?

Message non lu par zelie » ven. 28 juin 2019, 20:06

L'évidence ici, c'est que c'est effectivement une déviance pour votre cercle restreint d’homophobes. En revanche, ce qui est vrai pour vous ne l'est plus du tout pour le reste de l'humanité, précisément de la société française dont vous êtes dépendant à votre insu (je suppose). Peut être n'êtes vous pas en phase avec votre temps, je ne sais pas. Mais en tout cas navré de vous le dire, mais ce n'est pas une déviance au sens stricte, c'est même tout le contraire.
Ben si c'est si clair pour vous, qu'est-ce que vous faites ici? Vous préchez la bonne parole et l'ouverture qu'on a pas ? c'est à dire la vôtre et surtout pas une autre?
Parce que l'argument de conclusion de votre post prend des airs de point Godwin... et de pensée unique...
Au passage merci pour l'insulte d'homophobie. Je vous souhaite de ne jamais tomber sur un véritable homophobe, vraiment, car la violence contre un être humain est un drame inadmissible. Et si un jour vous tombiez (jamais j'espère!) sur un crétin pareil, je vous souhaite de tomber ensuite sur un véritable chrétien, vraiment. Vous comprendrez la différence.

[Puisque Émilio en est aux invectives ("votre cercle restreint d'homophobes"), nous savons que le débat ne pourra pas aller plus loin. Nous verrouillons. La modération]
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités