Page 1 sur 2

Religion et violence

Publié : mer. 01 mai 2019, 13:57
par Vincentius
On teinte la violence pour lui donner une justification mais au final elle reste de la violence. Certains usent de l'argument
religieux pour justifier leur violence et la rendre donc "juste", légitime, mais elle reste de la violence. Homme, femme, enfant, vieillards qui meurent brutalement dans un attentat, qu'ils soient chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes peu importe, cela reste des êtres humaines qui meurent brutalement dans un attentat. Parfois par le simple fait qu'ils sont ce qu'ils sont tout simplement. De la part de gens qui usent de la religion comme motif pour légitimer ce qui ne l'est pas et ne le sera jamais.

On ne doit pas tuer au nom de Yahweh.
On ne doit pas tuer au nom de Jésus.
On ne doit pas tuer au nom du maître spirituel que je m’efforce d'écouter.
C'est pas plus compliqué.
Quiconque tue au nom de sa foi commence déjà par tuer sa foi.

Re: L'Église au Sri Lanka et la persécution des chrétiens

Publié : mer. 01 mai 2019, 17:20
par Kerniou
D'accord avec vous VIncentius.

Re: L'Église au Sri Lanka et la persécution des chrétiens

Publié : mer. 01 mai 2019, 18:14
par Vincentius
Peut être même peut-on dire que quiconque, uniquement par la parole, au nom de sa religion, justifie ou excuse le meurtre au nom du discours religieux concerné, tue ce même discours religieux.

Re: L'Église au Sri Lanka et la persécution des chrétiens

Publié : mer. 01 mai 2019, 18:28
par Trinité
La question est :
Est ce que tous les discours religieux condamnent le meurtre et la violence ?

Re: L'Église au Sri Lanka et la persécution des chrétiens

Publié : mer. 01 mai 2019, 18:42
par Vincentius
Trinité a écrit :
mer. 01 mai 2019, 18:28
La question est :
Est ce que tous les discours religieux condamnent le meurtre et la violence ?

C'est aussi une question a se poser en effet. :oui:
Et à l'intérieur de chaque discours religieux (corpus des textes), la condamnation est-elle systématique, sans exception ou pas :?:

Re: Religion et violence

Publié : jeu. 30 mai 2019, 16:52
par ChristianK
La violence est légitime pour une juste défense. Il peut donc y avoir une juste violence en contexte religieux aussi. E.g. expulser une femen de nd de paris.

Re: Religion et violence

Publié : lun. 03 juin 2019, 7:25
par ancolie
Je crois que la violence sous différentes formes (physique, psychologique et même politique) est inhérente à toute religion prosélyte qui proclame haut et fort être la seule vraie religion ''hors de laquelle point de salut''.
Cette violence s'exprime envers tous ceux qu'il 'faut' convertir et appelle en réaction la violence de tous ceux qui résistent à cette pression envahissante et/ou s'en méfient et la craignent.
Les exemples les plus éloquents de violence liée à la religion : islam, christianisme et judaïsme.
Le judaïsme est très peu prosélyte mais sa violence s'exprime autrement, politiquement, par l'auto-proclamation des Juifs en tant que ''peuple élu'' à qui Dieu aurait conféré des droits territoriaux.

Extrait d'un autre fil (Réunion de famille) :
Foxy a écrit : ↑mar. 02 avr. 2019, 19:32
Trinité, ce genre de réflexions a toujours existé… Ma grand'mère avait prévenu la famille qu'elle ne voulait pas entendre parler de politique et de religion chez elle… et cela dans les année 50... c'est du moins ce que ma mère m'a toujours dit.
Foxy,

J'entends bien, c'est la seule solution, et avec mon jeune frère décédé, on avait mis les "garde fou"
Pas de politique, pas de religion!
Le problème, c'est que l'on a un rôle d'Evangélisation à assurer, mais je pense que lorsque nous savons que le dialogue va tourner au conflit, qu'il soit plus profitable d'agir par notre façon de vivre et notre comportement envers notre prochain.
Voilà, vous touchez au noeud du problème, Trinité.

1-on a un rôle d'évangélisation à assurer
2-''mais je pense que lorsque nous savons que le dialogue va tourner au conflit, qu'il soit plus profitable d'agir par notre façon de vivre et notre comportement envers notre prochain.''

Personnellement, je crois que la seule façon appropriée de convertir est de le faire par notre façon de vivre et d'aimer et qu'il convient de parler de notre foi quand l'autre se montre réceptif et souhaite en discuter. C'est aussi une question de respect envers autrui.
La violence passée et actuelle des religions démontre qu'on a complètement ''passé à côté'' de ce principe.
Avec le résultat qu'on connaît.

Re: Religion et violence

Publié : lun. 03 juin 2019, 12:42
par Trinité
ancolie a écrit :
lun. 03 juin 2019, 7:25
Voilà, vous touchez au noeud du problème, Trinité.

1-on a un rôle d'évangélisation à assurer
2-''mais je pense que lorsque nous savons que le dialogue va tourner au conflit, qu'il soit plus profitable d'agir par notre façon de vivre et notre comportement envers notre prochain.''

Personnellement, je crois que la seule façon appropriée de convertir est de le faire par notre façon de vivre et d'aimer et qu'il convient de parler de notre foi quand l'autre se montre réceptif et souhaite en discuter. C'est aussi une question de respect envers autrui.
La violence passée et actuelle des religions démontre qu'on a complètement ''passé à côté'' de ce principe.
Avec le résultat qu'on connaît.
Bonjour Ancolie, :)

Je ne suis pas loin de partager cette opinion , comme d'habitude... ;)
La vie de Jésus n'a jamais été basée sur la violence , mais la douceur et l'Amour, même s'il est dit qu'il enseignait avec autorité, à l'exception de l'épisode des "marchands du temple"...
Le problème des discussions( en l'occurrence en famille) qui peuvent déborder sur des conflits , est que certaines personnes vous cherchent...et comme l'Eglise à mon avis n'a pas été toujours représentative du message d'Amour quelle est censée avoir dispensé , il faut être assez "ZEN" pour garder son calme.

Re: Religion et violence

Publié : lun. 03 juin 2019, 16:17
par Cinci
Quant à moi je ne déposerais pas de "placet" en faveur de ce que je viens de lire au-dessus.

- Non placet !



:matrix:

Re: Religion et violence

Publié : lun. 03 juin 2019, 16:59
par Nanimo
ancolie a écrit :
lun. 03 juin 2019, 7:25
Je crois que la violence sous différentes formes (physique, psychologique et même politique) est inhérente à toute religion prosélyte qui proclame haut et fort être la seule vraie religion ''hors de laquelle point de salut''. Cette violence s'exprime envers tous ceux qu'il 'faut' convertir et appelle en réaction la violence de tous ceux qui résistent à cette pression envahissante et/ou s'en méfient et la craignent. Les exemples les plus éloquents de violence liée à la religion : islam, christianisme et judaïsme. Le judaïsme est très peu prosélyte mais sa violence s'exprime autrement, politiquement, par l'auto-proclamation des Juifs en tant que ''peuple élu'' à qui Dieu aurait conféré des droits territoriaux.
Ancolie,

Il ne sert à rien de remonter aux temps anciens. Il apparaît évident que la force s'exerçait en tout : dans le quotidien, dans la pratique religieuse, au travail, etc. Les guerres se déclenchaient au moindre prétexte. C'est moins le cas maintenant même si le risque de conflit est toujours là. Il a fallu un XXe s. pourri par une crise économique d'ampleur et deux guerres mondiales, l'une avec l'holocaust, pour nous faire réfléchir un peu.

Toutefois, à l'heure actuelle, les choses ont dramatiquement changé : le christianisme s'est mis en berne en Europe, le judaisme est encore sous le coup de la folie meurtrière des Nazis. Ancolie, soyons clairs : en matière de violence, mettre sur le même plan le judaisme, le christianisme, avec... l'islamisme! A qui voulez-vous faire croire cela?!

Re: Religion et violence

Publié : lun. 03 juin 2019, 22:38
par ChristianK
Briscard a écrit :
dim. 02 juin 2019, 13:51
Non, la violence n'est jamais justifiée surtout chez les catholiques qui ont fait de leur Dieu un Dieu d'amour.

L'exemple qui vient d'être donné n'est pas forcément bon car l'expulsion d'une personne d'une église peut être faite sans la moindre violence physique.

Ici on semble distinguer force et violence, ce que je ne fais pas. Une guerre juste, tuer un injuste agresseur est faire usage de force, et aussi de violence, car la force s'applique sur quelqu'un en contrariant sa volonté ou ses actes.
il est trop simple d'opposer absolument charité et violence, car la charité implique justice, donc juste usage de la force contre un acte injuste.
Je crois que la violence sous différentes formes (physique, psychologique et même politique) est inhérente à toute religion prosélyte qui proclame haut et fort être la seule vraie religion ''hors de laquelle point de salut''. ^
ceci est vrai de toute théorie politique ou philosophique (p.ex.antireligieuse) ou scientifique dans la mesure ou une vérité doit être défendue contre l'erreur si cette erreur est injustement violente. Le même principe s'appliquent aux vérités religieuses ayant droit à la légitime défense. Une fois la légitime défense reconnue, la violence est justifiée en certaines circonstances.

Re: Religion et violence

Publié : lun. 03 juin 2019, 23:40
par Trinité
Quand je fais remarquer à certains de mes interlocuteurs , que les Chrétiens actuels ne sont pas violents à contrario des extrémistes Islamistes, ils me rétorque :
C'est normal , vous avez évolué dans le temps , les Musulmans en sont restés sur des préceptes du moyen âge !
Je leur réponds qu'il n'est pas tellement question d'évolution , mais plutôt de la nature du message à savoir "Aimez vous les uns les autres", même si ce message n'a pas toujours été respecté à certaines époques!

Re: Religion et violence

Publié : mar. 04 juin 2019, 9:54
par cmoi
J'aimerais savoir ce que vous faites de :

"Le royaume des cieux appartient aux violents"
"Je ne suis pas venu apporter.... mais le glaive".
Et enfin : Malheur à celui qui ne rougira pas son épée (Isaie)

Avant son arrestation, Jésus s'inquiéta de savoir combien ils avaient d'armes : pour un effet de dissuasion ?

Quelle distinction faites-vous entre la violence et le meurtre ?

Re: Religion et violence

Publié : mar. 04 juin 2019, 15:25
par Trinité
cmoi a écrit :
mar. 04 juin 2019, 9:54
J'aimerais savoir ce que vous faites de :

"Le royaume des cieux appartient aux violents"
"Je ne suis pas venu apporter.... mais le glaive".
Et enfin : Malheur à celui qui ne rougira pas son épée (Isaie)

Avant son arrestation, Jésus s'inquiéta de savoir combien ils avaient d'armes : pour un effet de dissuasion ?

Quelle distinction faites-vous entre la violence et le meurtre ?
Toutes ces citations ne doivent pas êtres prises au premier degré !

"Le royaume des cieux appartient aux violents"

Bien - sûr! A ceux qui se font violence pour y accéder !

"Je ne suis pas venu apporter.... mais le glaive".

Plus loin , il parle des divisions dans les familles à ce sujet, il s'agit encore de glaive théorique , en l'occurrence des conflits résultants de son engagement vers lui dans les familles!

Avant son arrestation, Jésus s'inquiéta de savoir combien ils avaient d'armes : pour un effet de dissuasion ?

Là encore Jésus ne demande pas aux apôtres d'acheter des épées , ils n'ont rien compris ! D'ailleurs quant ils reviennent avec des épées il dit : "il suffit" ce qui ne veut pas dire à mon avis que le nombre d'épées suffit mais qu'ils n'ont pas compris le message!

En ce qui concerne Isaie , il s'agit d'un message de l'A.T ....

Il paraît impensable que Jésus qui n'a pas cessé de proclamer l'Amour, puisse dispenser parallèlement des messages de violence!

Re: Religion et violence

Publié : mar. 04 juin 2019, 17:29
par ChristianK
cmoi a écrit :
mar. 04 juin 2019, 9:54
J'aimerais savoir ce que vous faites de :

"Le royaume des cieux appartient aux violents"
"Je ne suis pas venu apporter.... mais le glaive".
Et enfin : Malheur à celui qui ne rougira pas son épée (Isaie)
avaient d

Quelle distinction faites-vous entre la violence et le meurtre ?
meurtre=violence injuste. Peine de mort=juste en certaines circonstances historiques