Foi et raison

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Enyo32
Quæstor
Quæstor
Messages : 209
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 18:30
Localisation : Paris

Foi et raison

Message non lupar Enyo32 » lun. 23 janv. 2012, 19:32

Bonjour à tous,


On dit souvent que foi et raison ne sont pas incompatibles (cf la belle image de Jean-Paul II sur les deux ailes), et j'en suis convaincu.
Mais peut-on dire pour autant que la raison amène à la foi, et plus précisément au catholicisme ?

Je veux dire, peut-on être à la fois expert du christianisme (et donc de son histoire), être un homme de bonne volonté et être en même temps protestant ?
Peut-on aussi être un expert des religions, être un homme de bonne volonté et être en même temps musulman ?
etc, ....

Je répondrais plutôt non, mais peut-être me trompe-je.

Merci d'avance,
" Notre religion est sage et folle. Sage, parce qu'elle est celle qui est la plus confortée par la raison. Folle, parce que ce n'est point d'abord à cause de sa sagesse qu'on en fait partie." d'après une citation de Pascal

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1326
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Foi et raison

Message non lupar mike.adoo » jeu. 26 janv. 2012, 12:11

Bonjour Enyo32

Je vous cite : " Mais peut-on dire pour autant que la raison amène à la foi, et plus précisément au catholicisme ? "

Je ne pense pas ( mais ce n'est que mon avis ) que la raison mène à la foi . En effet , la foi et la raison ne font pas partie du même registre . On ne suit pas les chemins de Dieu avec une carte routière .
Par contre , si je suis catholique par le baptême , c'est par raison que je le reste puisque "catholique " signifie universel .
Les paroles de Jésus , qui sont messianiques ( c'est d'ailleurs pour cette raison qu'on l'appelle le Messie ) ont le mérite d'être universelles . Pour être plus précis , les paroles de Jésus s'adressent aussi bien aux croyants qu'aux non-croyants ... Donc , à tous ! C'est une caractéristique unique .
C'est aussi par la raison que je le reste car après lecture , étude et approfondissement du nouveau testament , je ne vois rien qui pourrait m'inciter à la violence ou au meurtre , même pour un fondamentaliste .
Je peux donc a posteriori suivre dans une totale confiance l'enseignement de Jésus .
Dernière édition par mike.adoo le mar. 31 janv. 2012, 19:14, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Foi et raison

Message non lupar Olivier C » lun. 30 janv. 2012, 0:03

Mais peut-on dire pour autant que la raison amène à la foi, et plus précisément au catholicisme ?
En bon thomiste je dirais que oui... Beaucoup de saints sont passés par là : St Augustin, Jacques et Raïssa Maritain, Edith Stein, pour ne citer que quatre d'entre eux...

Pour donner l'exemple de saint Augustin, lisez la problématique que lui posait l'articulation entre foi et raison lors de sa conversion (notament "crois pour comprendre" et "comprends pour croire") c'est ici : Augustin d’Hippone

... au chapitre "Dieu n’est pas loin de notre raison et de notre vie".
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

christophe colomb
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : dim. 20 févr. 2011, 13:59

Re: Foi et raison

Message non lupar christophe colomb » jeu. 02 févr. 2012, 23:14

" Mais peut-on dire pour autant que la raison amène à la foi, et plus précisément au catholicisme ? "
La problématique foi/raison n'est pas incompatible. Elle a été résolue, si je ne m'abuse par Saint Thomas d'Aquin.
La raison peut amener à la foi. Pourquoi ? Parce que la raison est limitée mais elle peut aboutir à pressentir des réalités qui dépassent l'entendement humain.
Quant à déterminer quel est le contenu de cette foi, la raison ne suffit pas. C'est le dieu des philosophes...
Mais la foi a besoin de la raison pour pouvoir exprimer les réalités qu'elle expérimente. C'est le rôle de la théologie.

" Je veux dire, peut-on être à la fois expert du christianisme (et donc de son histoire), être un homme de bonne volonté et être en même temps protestant ?
Peut-on aussi être un expert des religions, être un homme de bonne volonté et être en même temps musulman ? "
Oui, même si je ne comprends pas la question. Peut-être vouliez-vous dire : peut-on être expert du christianisme sans être chrétien ?
La réponse est malheureusement oui. Je vais même plus loin : les hautes études religieuses peuvent amener à l'athéisme.

Avatar de l’utilisateur
Enyo32
Quæstor
Quæstor
Messages : 209
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 18:30
Localisation : Paris

Re: Foi et raison

Message non lupar Enyo32 » ven. 03 févr. 2012, 21:41

Merci à vous pour vos réponses.
Je ne pense pas ( mais ce n'est que mon avis ) que la raison mène à la foi . En effet , la foi et la raison ne font pas partie du même registre .
Oui, mais pensez-vous que l'on peut, à force de se rapprocher de la vérité grâce à sa raison, découvrir que la foi est également l'autre chemin possible qui mène à la vérité, et que l'on peut donc l'embrasser ?
Oui, même si je ne comprends pas la question. Peut-être vouliez-vous dire : peut-on être expert du christianisme sans être chrétien ?
Pas tout à fait : je voulais dire : peut-on être expert du christianisme et de bonne volonté sans être chrétien ?
Ce que je veux dire, c'est que je sais très bien que l'on peut être expert du christianisme sans être chrétien : un musulman pourrait l'être, par exemple. Mais dans ce cas, peut-il être de bonne volonté (il pourrait très bien avoir discerné que le christianisme est la vérité, mais refuser d'y adhérer, et donc de quitter l'islam, car cela l'obligerait à admettre ses erreurs, à s'opposer à sa famille, etc..par exemple. Il serait dans ce cas de mauvaise volonté). Voyez-vous ce que je veux dire ?
" Notre religion est sage et folle. Sage, parce qu'elle est celle qui est la plus confortée par la raison. Folle, parce que ce n'est point d'abord à cause de sa sagesse qu'on en fait partie." d'après une citation de Pascal

Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Foi et raison

Message non lupar Amour&Responsabilité » sam. 04 févr. 2012, 14:30

Mais peut-on dire pour autant que la raison amène à la foi, et plus précisément au catholicisme ?
En bon thomiste je dirais que oui... Beaucoup de saints sont passés par là : St Augustin, Jacques et Raïssa Maritain, Edith Stein, pour ne citer que quatre d'entre eux...

Pour donner l'exemple de saint Augustin, lisez la problématique que lui posait l'articulation entre foi et raison lors de sa conversion (notament "crois pour comprendre" et "comprends pour croire") c'est ici : Augustin d’Hippone

... au chapitre "Dieu n’est pas loin de notre raison et de notre vie".
Je crois que ce n'est pas la raison seule qui a conduit ces saints au catholicisme, mais aussi des rencontres, des témoignages par lesquelles la grâce les a touchés.

Il me semble que st Thomas d'Aquin dit que la raison peut nous conduire à la foi en Dieu, mais la seule raison ne suffit pas pour nous conduire jusqu'au catholicisme.

Madeleine Delbrêl était athée à l'âge de 17 ans. Elle était rationnelle, et elle se disait "Si je suis athée, il ne faut pas que je vive comme si Dieu existait". Puis, comme elle avait des amis catholiques et qu'elle constatait qu'ils étaient heureux, bien dans leur peau, qu'ils aimaient danser comme elle, etc., elle s'est dit : "Si je suis vraiment rationnelle, je ne peux pas exclure la possibilité que Dieu existe, puisque je constate que des jeunes qui le suivent semblent heureux sans être les personnes coincées que j'aurais cru". Alors, pour aller jusqu'au bout de son raisonnement, elle s'est mise à genou pour prier. Puisque Dieu existait peut-être, elle lui a demandé de se manifester à elle. Et elle a été "frappée" par la grâce, par l'évidence de la foi.

Edith Stein était philosophe depuis longtemps quand elle a été convertie à la lecture des écrits de Ste Thérèse d'Avila.
St Augustin, c'est à travers St Ambroise.
Amour et Responsabilité

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Foi et raison

Message non lupar Olivier C » dim. 05 févr. 2012, 10:22

Je crois que ce n'est pas la raison seule qui a conduit ces saints au catholicisme, mais aussi des rencontres, des témoignages par lesquelles la grâce les a touchés.
Oui tout à fait. Tout est une question d'équilibre. Au moment où j'écrivais je pensais surtout à l'obstacle posé par des éléments philosophiques chez saint Augustin, obstacle qui sera levé par un ami néo-platonicien. Mais saint Athanase aura une grande influence sur lui. Comme penseur chrétien, mais avant tout comme témoin de la foi.
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1326
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Foi et raison

Message non lupar mike.adoo » lun. 06 févr. 2012, 20:41

Bonjour Enyo32

Vous me posez la question :" Oui, mais pensez-vous que l'on peut, à force de se rapprocher de la vérité grâce à sa raison, découvrir que la foi est également l'autre chemin possible qui mène à la vérité, et que l'on peut donc l'embrasser ? "
Je me dois donc d'y répondre . ( réponse personnelle , cela va de soi , et qui n'engage que moi )

Il est possible qu'il y ait un malentendu ; La foi est plus une histoire d'Amour qu'une histoire de raison .
Par ailleurs , s'agissant de Jésus , né d'une vierge , marchant sur l'eau , et ressuscitant , la raison pure pousserait plutôt à rejeter ces dogmes qui vont à l'encontre de la logique ...

L'expertise , en matière de religion doit être abordée avec précaution . On peut parfaitement être de n'importe quelle religion ( et même athée ) et connaitre parfaitement le contenu de la Bible . Ce n'est pas pour autant qu'on en aura cerné le sens . Il ne suffit pas de citer Jésus mot à mot et de savoir dans quel verset de quel chapitre se trouve telle ou telle citation pour se dire proche de la Vérité !

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 501
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Foi et raison

Message non lupar MariaMagdala » mar. 07 févr. 2012, 16:48

Interessant tout ça!
Dernière édition par MariaMagdala le sam. 29 déc. 2012, 17:41, édité 1 fois.
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)
[/color]

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Foi et raison

Message non lupar Olivier C » mar. 07 févr. 2012, 21:38

Je pense vraiment que la raison peu conduire à Dieu. Elle est faite pour cela !

Bien sûr, à un moment donné, il faut passer de la découverte intellectuelle à une relation de confiance qui passe par la foi...
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Père Luc MEYER
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 10
Inscription : sam. 04 févr. 2012, 15:28
Contact :

Re: Foi et raison… L'intelligence est un lieu de sainteté !

Message non lupar Père Luc MEYER » dim. 12 févr. 2012, 21:25

Chers amis, je découvre avec intérêt ce débat sur le lien entre foi et raison.
Et aussitôt me revient à l'esprit le livre suivant, qui m'a permis de bien entrer dans la pensée de Saint Thomas d'AQUIN : Marie-Dominique CHENU, Saint Thomas d'Aquin et la Théologie, Paris, Seuil, 1959, coll. « Points sagesse », 191 pages, 2005.

On y trouve de très bonnes choses… Pour vous mettre en haleine sur le lien entre foi, raison et amour :

La théologie, la foi en intelligence théologique, est proprement et vraiment un facteur de vie spirituelle. On ne fait pas de la théologie en ajoutant de pieux prolongements à des thèses abstraites, sorties de leur donné objectif et subjectif, mais en se tenant dans l’unité profonde de l’ordre théologal. Thomas d’Aquin est saint dans et par sa fonction de théologien ; et cette sainteté est telle qu’elle entretient et nourrit continûment le métier du professeur, exercé du matin au soir, dans une Université où il est chez lui. (p.41)

En saint Thomas, le docteur est un saint, étant entendu que ce saint est saint parce qu’il est docteur, et que ce docteur est docteur parce qu’il est saint. Telle est la sainteté de l’intelligence. Car, au nœud de la spiritualité de Thomas d’Aquin, il y a cette conviction que l’intelligence est un lieu de sainteté, parce que la Vérité est sainte. (p.44-45)

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1133
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: Foi et raison… L'intelligence est un lieu de sainteté !

Message non lupar Virgile » lun. 13 févr. 2012, 3:16

Et aussitôt me revient à l'esprit le livre suivant, qui m'a permis de bien entrer dans la pensée de Saint Thomas d'AQUIN : Marie-Dominique CHENU, Saint Thomas d'Aquin et la Théologie, Paris, Seuil, 1959, coll. « Points sagesse », 191 pages, 2005.
Bonjour,

excellente initiation à saint-Thomas, claire et d'une lecture aisée.
Je n'écris pas cela seulement parce que ce fut le premier livre acheté avec mon argent de porche... dans une édition beaucoup plus ancienne que 2005 et bien plus proche de 1959 bien entendu!

Par ailleur, je signale ici le site du Réseau Blaise Pascal, où l'on trouve quelques articles intéressants et matière à réflexion :
http://sciences-foi-rbp.org/

Amicalement.
Virgile.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Censor
Censor
Messages : 67
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

La foi et la raison

Message non lupar Briscard » dim. 23 déc. 2018, 19:18

Voici un sujet "bateau" de philosophie (plutôt complexe).

Comme son étymologie (le latin fides) l'indique, la foi est « confiance « : le fidèle (littéralement « celui qui a la foi «) s'en remet à Dieu parce qu'il se sait borné, fini, et que Dieu est puissance infinie. La foi est alors une conviction qui engage tout l'individu, une adhésion totale à ce qui reste pour lui un mystère indéchiffrable et qui peut être vécue,

Se pose alors le problème des rapports entre la foi et la raison c'est-à-dire entre la religion et la philosophie. L'acte de foi a rapport à des vérités jugées essentielles, mais mystérieuses, situées au-delà de ce que la raison peut saisir, et qui sont l'objet d'une révélation et non d'une compréhension. Pascal les appelait, pour les distinguer des vérités de raison, des « vérités du cœur «.

Est-ce à dire que les deux domaines de la foi et de la raison sont totalement séparés ? Les rapports entre la philosophie et la religion ont toujours été complexes. Dès le Moyen Âge, certains philosophes théologiens (Thomas d'Aquin...) ont affirmé le principe d'une collaboration entre la foi et la raison en cherchant à mettre la philosophie « au service de la théologie «. Mais il reste que du point de vue religieux,

c'est incontestablement sur la faiblesse de la raison que se fonde la nécessité de la foi. Les religieux peuvent ainsi voir un risque de profanation dans la prétention de la philosophie à discourir sur Dieu, sur l'origine du monde ou sur l'âme, qui relèvent des mystères de la révélation. Inversement, la philosophie a eu à secouer le joug que les siècles religieux du Moyen Âge ont fait peser sur elle, et à revendiquer son autonomie, c'est-à-dire le droit de la raison à réfléchir librement, sans être limitée ni contrainte par les dogmes religieux.

En fait :

I) La foi s'oppose à la raison.
a) La foi est irrationnelle.
b) La foi rassure, la raison inquiète.
c) La foi est divine, la raison n'est qu'humaine.

ou :

II) La foi ne s'oppose pas à la raison.
a) Certains philosophes avaient la foi.
b) La raison peut s'unir à la foi.
c) La croyance en la raison est un acte de foi.

A chacun son choix.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1243
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: La foi et la raison

Message non lupar prodigal » dim. 23 déc. 2018, 21:09

Cher Briscard,
ne trouvez-vous pas que ce serait mieux de dire vous-même ce que vous en pensez, avec vos mots à vous, plutôt que de recopier sans le dire la très médiocre prose trouvée sur Internet?
Enfin, peut-être que ça amusera quelqu'un de corriger cet extrait de copie. Le sujet est bien sûr intéressant, dommage de l'aborder de cette façon.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Carhaix
Senator
Senator
Messages : 705
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: La foi et la raison

Message non lupar Carhaix » dim. 23 déc. 2018, 22:57

III. La foi et la raison ne s'opposent ni ne s'unissent. Mais s'appliquent à des domaines différents.

- La raison s'applique au monde connu (et limité).
- La foi s'applique à des réalités au-delà du monde connu (et illimitées).
- La raison n'a rien à dire sur cet au-delà "surnaturel".
- La foi ne peut contrer les conclusions irréfutables de la raison dans le domaine du connu.
- et donc, on peut adhérer à la raison, tout en adhérant, ou pas, à la foi.

Quelques objections :

- la foi ne rassure pas forcément quant à l'au-delà.
- le refus de la foi peut être une façon de se rassurer (en n'y parvenant pas forcément).


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cinci