Création du monde et athéisme

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
dreex
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : mar. 15 mai 2018, 12:35
Conviction : Athée

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar dreex » dim. 08 juil. 2018, 15:18

La raison pure, vous ne la critiquez/relativisez que quand il s'agit de telles questions, mais la prenez comme fiable quand il s'agit d'autres questions. C'est exactement le comportement dont je parlais.
Vous prenez le problème du mauvais angle, ce n'est pas pour rien que je procède ainsi. Bien sur que j'en fais usage quand il s'agit de telles questions et non quand il s'agit de savoir ce qui s'est passé lors de ... je sais pas moi ... la conquête spatiale. C'est du bon sens, je ne vais pas appliquer le même raisonnement avec quelque chose qu'on peut voir et comprendre et quelque chose d'aussi abstrait qu'un hypothétique Dieu, qui selon moi relève d'avantage du concept qu'autre chose, d'ailleurs.
Pour les miracles, vous ne comprenez effectivement pas ce que je dis et c'est ce qui vous pousse à faire un homme de paille. Relisez, j'insiste, ça commence au moment où vous dites la naissance virginale illogique. Ensuite, j'ai développé dans les phrases qui suivaient, en soulignant votre appel au futur qui est une impasse rationnelle dans l'appréciation d'un miracle même réel, il suffisait de ne pas tronquer. Je crois m'être bien expliqué à ce sujet, mais répondre à des bouts de phrases vous induit vous-même en erreur.
Sauf que votre énoncé est erroné, l'appel au futur n'est pas une impasse aux miracles, mais une conséquence de l'évolution de notre race. Et Je ne dis pas, juste pour vous dire "j'ai raison, t'as tort", j'ai une preuve pour appuyer mon propos:
-Jeanne Frétel, un intestin qui repousse. L’antécédence de la médecine n'entre pas dans l'équation, c'est du jamais vu. Il n'y pas d'appel du futur qui invalide quoi que ce soit dans le cas d'une guérison de ce type. C'est juste hors de des limites qu'on connaissait au corps de l'homme. Une régénération impossible.

le truc c'est que ce miracle soulève d'autres questions 1 la fameuse corrélation avec le dieu des chrétien pas si évidente à établir qu'on aimerait le croire 2 le fait qu'on en constate d'autres miracles dans les hôpitaux. Donc que l'église n'en a pas le monopole, donc c'est la nature du miracle qui est remise en question et non sa véracité.



Je vous vois persister sur la définition de l'athéisme (et pas "d'athée", qui était tout de même utilisé pour désigner ceux qui rejetaient Dieu, "ne vous en déplaise"), qui désigne une idéologie. J'ai bien compris que cette définition académique (et vérifiable) dérangeait votre prétention à la neutralité (qui n'était pas revendiquée dans la grèce antique). Et je ne fais pas d'amalgame entre les athées, rassurez vous, mais vous agissez comme si vous représentiez l'athéisme, comme si vous aviez le monopole de sa définition, et comme si sa moindre mention vous concernait assez pour que vous sautiez sur l'occasion de vous défendre.
Voyons ce qu'en pense la définition dite "académique" et donc vérifiable, au lieu de spéculer et de tourner autour du pot, allons droit au but:
Étymologie:
Du grec ancien άθεος, atheos (littéralement « sans Dieu »), qui a donné le terme latin atheos.
(source wikipédia)

En partant de cette définition, tout ce que vous pensez de l’athéisme relève de votre interprétation, mais aucunement de la définition littérale.
Si je devais résumer la chose, je dirai que si on part de la prémisse que Dieu existe et agit dans la nature (et non celle que Dieu n'existe pas et que tout est soumis à une loi matérielle), alors ça n'est pas illogique/impossible qu'un enfant naisse d'une vierge.
Pour qu'on parte de ses prémisses il serait d'abord raisonnable de les prouver. Inutile de vous ressortir l'exemple de la théière de Russell, y'a des fortes chances que vous la connaissiez sur le bout des doigts. On part de la prémisse que dieu n'existe pas, pour la simple raison qu'on a pas de preuve de son existence. Il n'y a rien de déraisonnable à cela, c'est vous qui êtes déraisonnable en réclamant une qu'une chose soit établie comme réelle sans aucune preuve tangible à l'appui.

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar Carolus » dim. 08 juil. 2018, 16:11

dreex :
Carolus : "-La création spontanée d'énergie n'existe pas."
Le truc c'est que vous affirmez une soi-disant vérité qui n'est prouvée d'aucune manière que ce soit, alors qu'il est communément admis que la question n'est pas tranchée, justement.
Il ne s’agit pas d’une “ une soi-disante vérité qui n'est prouvée d'aucune manière que ce soit “, cher dreex.

Il s’agit de la loi universelle de conservation d’énergie.
Principe de conservation : l’énergie totale d ́un système isolé reste constante au cours du temps.
L’univers est un système isolé dont l’énergie totale reste constante au cours du temps. Donc la “ création spontanée d'énergie n'existe pas “ dans l’univers.

L’univers n’a pas créé sa propre énergie. Il l’a reçue d’une source extérieure. C’est une conséquence logique de la loi universelle de conservation d’énergie.

Avatar de l’utilisateur
dreex
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : mar. 15 mai 2018, 12:35
Conviction : Athée

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar dreex » dim. 08 juil. 2018, 16:13

dreex :

<<-En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien.>> Vous qui aimez bien citer des scientifiques, cette phrase n'est pas de moi, mais de Stephen Hawking.
Je vous remercie d’avoir cité Stephen Hawking, cher dreex.

Stephen Hawking : “ En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien ”.
dreex : “ un non existant ne peut engendrer d'existant. Rien ne vient de rien. C'est de la logique”.

Cher dreex, vous avez raison. :clap:
Votre réaction est consternante de mauvaise foi.

Deux choses:
Premièrement, j'ai manifesté que ce que j'avais dit sur l'univers était vite dit et fortement infondé et j'ai clairement manifesté mon regret d'avoir dit ça. Pourtant vous vous servez de ces propos comme s'il s'agissait d'une phrase d’actualité, donc dans votre esprit on a pas le droit de changer d'avis concrètement?
Deuxièmement, j'ai clairement précisé que, je cite <<-oui, je cite Stephen Hawking, mais ce n'est pas une prise de position, c'est simplement pour vous montrer que la question est loin d'être résolue>> Ça voulait dire que je ne me rangeais pas de son avis mais que je montrait que même parmi les scientifiques les plus connus la question restait entière. Je l'ai clairement énoncé sans la moindre ambiguïté possible.

[...]

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar Carolus » dim. 08 juil. 2018, 20:33

dreex :
Votre réaction est consternante de mauvaise foi.
Vous n’avez pas bien compris ma réaction, cher dreex.

Il faut considérer le contexte.
dreex :
Cette phrase n'est pas de moi, mais de Stephen Hawking. Le truc c'est que vous affirmez une soi-disant vérité qui n'est prouvée d'aucune manière que ce soit, alors qu'il est communément admis que la question n'est pas tranchée, justement.
Si, la question est tranchée, cher dreex. La phrase de Stephen Hawking est contraire à la réalité physique.
Carolus :
Stephen Hawking : “ En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien ”.
dreex : “ un non existant ne peut engendrer d'existant. Rien ne vient de rien. C'est de la logique”.

Cher dreex, vous avez raison. :clap:
Concernant la phrase de Stephen Hawking, il s’agit d’une opinion philosophique et non pas scientifique. Elle est contraire à la loi universelle de la conservation de l'énergie.

Au contraire, votre position est basée sur des principes universellement acceptés dans la communauté scientifique.
Votre position est confirmée par la loi universelle de la conservation de l'énergie.

Donc Stephen Hawking a tort et vous avez raison, cher dreex. Votre réponse est la bonne : “ RIEN NE VIENT DE RIEN “.

nevermind7
Censor
Censor
Messages : 168
Inscription : mar. 24 avr. 2018, 16:15
Conviction : Déiste

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar nevermind7 » lun. 09 juil. 2018, 4:51

Concernant la phrase de Stephen Hawking, il s’agit d’une opinion philosophique et non pas scientifique. Elle est contraire à la loi universelle de la conservation de l'énergie.
C'est exactement la même chose pour Dieu cher Carolus. A moins que ce soit une loi scientifique à deux vitesses. :>

Avatar de l’utilisateur
Archidiacre
Censor
Censor
Messages : 182
Inscription : sam. 29 juil. 2017, 14:45
Conviction : Catholique.

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar Archidiacre » lun. 09 juil. 2018, 11:16

Moi, je ne vois pas ça comme du bon sens mais plutôt un biais athée qui prend pour acquis la supériorité rationnelle d'un monde dénué de surnaturel/immatériel. Je ne comprend pas bien l'intérêt de votre exemple. Personne ne prétend qu'il n'y a de miracle qu'au "sein" de l'église, ce qui n'a pas vraiment de sens dit comme ça selon moi, car même dans le milieu hospitalier les chrétiens prient pour les malades, la corrélation n'est simplement pas mise en évidence comme elle l'est pour les miracles reconnus par l'Eglise, par exemple. Je ne sais pas ce que vous appelez corrélation chrétienne, mais ça n'a rien d'arbitraire si on en suit les méthodes de la congrégation pour la cause des saints. Néanmoins, pour en revenir à l'appel au futur (et au postulat qu'un miracle passé est illogique), il rend bel et bien impossible le miracle, non pas parce qu'il serait rationnel de le rejeter même s'il arriverait (comme le veut l'argument circulaire de Hume), mais parce que c'est se poser soi même des limites incohérentes. Quand je parle de définition académique, je ne parle évidemment pas de l'étymologie du mot "athée", je pense là aussi avoir choisi les bons mots. Il ne faut pas être un expert en sémantique pour savoir qu'un concept ne voit pas sa définition limitée à son étymologie. Exemple de définition académique: Doctrine ou attitude fondée sur la négation d'un Dieu personnel et vivant. http://www.cnrtl.fr/definition/ath%C3%A9isme Pour ce qui est de la prémisse, personne n'a dit qu'elle ne devait pas être démontrée (c'est d'ailleurs l'objet de l'argument de la contingence). Mais en terme de logique, ça n'est pas parce qu'une prémisse est improuvée que la proposition est illogique. Selon moi, vous exprimez bien le biais athée dont je parle en postulant que la position neutre est de rejeter l'existence de Dieu et du surnaturel, en le remplaçant par un déterminisme matériel. Ce dernier reste lui aussi à être prouvé, et c'est définitivement une question de métaphysique plus que de "bon sens" revendiqué. L'usage de "preuve tangible" est aussi un terme à la mode chez les athées qui ne semblent pas se rendre compte que c'est un concept qui lui aussi souffre des limites de la raison pure, un athée peut très bien ne jamais être satisfait d'une preuve. Ca fait partie de votre affirmation phénoménologique de la dernière fois.
Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/c/Archidiacre

Avatar de l’utilisateur
dreex
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : mar. 15 mai 2018, 12:35
Conviction : Athée

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar dreex » lun. 09 juil. 2018, 13:07

Je ne reviendrai pas sur la définition du mot athée, celle-ci étant claire. Je pense que vous avez tort quand vous dite que <<-un concept ne voit pas sa définition limitée à son étymologie>>. C'est facile de dire qu'un mot à plus de portée que ce qu'il a originalement toujours voulu dire. C'est donner des intentions à ceux qui n'en ont jamais eu. C'est se réapproprier un mot et son sens. Je pense que les athées sont mieux à même de définir l'athéisme que vous, c'est comme si demain je débarquais en vous expliquant comment vous devez croire en Dieu, je ne pense pas que ça vous ferait plaisir.

-Pour ce qui est des miracles, bien sur que l'appel du futur ne fonctionne pas avec mon exemple: un intestin qui repousse ça défit des lois scientifiques, lois qui je le rappelle, qu'on y croit ou non, sont immuables car ont fait l'objet de longues observations et nous sont tous communes. Cela veut dire que le miracle défi ce qui a fait l'objet d'une limite établie est observée objectivement par la science. Un membre qui repousse, ce n'est pas du même acabit qu'une réminiscence de cancer en phase terminale, non là on parle de ce qui est littéralement impossible selon les lois de la nature, qu'importe l'époque ou l'évolution de la médecine. Même si un jour homme est capable de régénéré un membre amputé par un procédé de cellule souche. Ça reste une guérison spontanée.

Comme prémisse vous confondez rejet de Dieu et sa simple non-existence, la non-existence ne suppose même pas que Dieu ait existé en premier lieu, son existence n'est même pas postulée par défaut, donc pas niée. Attendez je vous sens très sceptique, laissez moi clarifier ce que je cherche à dire: Imaginez notre monde, on débarque dessus, voilà, on est les premiers hommes. A posteriori, qu'est-ce qu'on constate? Si on veut postuler Dieu, l'ajouter à l'équation. Ne faudrait-il pas considérer en premier lieu ce qui est universellement constatable: la mer, les nuages les étoiles, les herbes, le sable, etcetc. En premier lieu il convient de certifier ce qui fait l'unanimité, Et Dieu ne fait pas l'unanimité, ce n'est pas pour rien que le mot athée date de l'antiquité, il y a fort à parier que depuis les toutes premières religions de l'humanité il y a eu les tout premiers athées qui allaient avec. Mais personne n'est athée de la terre, des rochers, ça n'aurait strictement aucun sens, au delà de l'absence idéologique évidente d'objets inanimés, tout le monde peut les voir, les sentir, les toucher, donc les nier n'aurait aucun sens. Vous voulez postuler l'existence de Dieu comme si son existence était une composante primordiale de notre existence. Or ce qu'on constate c'est simplement que le monde est là, pas Dieu. Donc oui, par défaut, postuler un monde sans Dieu est le mouvement le plus logique.

Et je le connais l'argument qui vise à dire que l'athée a une charge de preuve à partir du moment où il nie l'existence de Dieu, c'est d'ailleurs pour ça que vous parlez de "rejet de Dieu" dans votre énoncé et non d'inexistence. L'argument est quand même un bon gros sophisme des familles. Déjà s'il s’avérait que nier l'existence de Dieu était régi par une charge. Je vous postulerais l'existence de mon Dieu des spaghettis volantes, du coup si vous niez son existence, vous aussi vous avez une charge? L'argument ne fonctionne juste pas.

La supposée inexistence de Dieu est un comportement de base. Absolument personne ne naît croyant, on le devient. Or si vous étiez isolé dans une jungle, coupé du monde, depuis votre naissance. Votre existence serait dénuée de Dieu, vous seriez seulement un homme primitif qui gambade dans la nature à la recherche de nourriture. Sans Dieu. Athée par procuration si j'ose dire.

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar Carolus » lun. 09 juil. 2018, 14:56

nevermind7 :
Carolus :
Concernant la phrase de Stephen Hawking, il s’agit d’une opinion philosophique et non pas scientifique. Elle est contraire à la loi universelle de la conservation de l'énergie.
C'est exactement la même chose pour Dieu cher Carolus. A moins que ce soit une loi scientifique à deux vitesses. :>
Vous avez raison, cher nevermind7.
dreex : Il faut distinguer croire et savoir.
La loi de la conservation de l’énergie est un fait scientifique. Donc on peut savoir que l’univers n’a pas créé sa propre énergie. Il s’agit d’un fait scientifique.
Stephen Hawking : “ En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien ”.
En ce qui concerne la phrase de Stephen Hawking, il ne s’agit pas d’un fait scientifique mais plutôt d’une croyance personnelle de l’auteur.

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar Carolus » lun. 09 juil. 2018, 20:33

Archidiacre :

Il est intéressant de noter que ceux qui accusent souvent les religieux d'avoir un "dieu des lacunes" font eux-même un "athéisme des lacunes" en concluant que Dieu n'existe pas dès que le sens d'une chose dans l'univers n'est pas révélé à l'homme.
Vous avez raison, cher Archidiacre.

Il n’y a pas de principe scientifique qui expliquerait la création spontanée de l’énergie. Donc Stephen Hawking a créé son “ idole des lacunes “.
Stephen Hawking : “ En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien ”.
Stephen Hawking présume la préexistence d’une force avec laquelle, “ l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien “. La gravité serait cette force, c’est-à-dire dieu.

Voici un exemple athée d’un “ faux dieu des lacunes “.

Avatar de l’utilisateur
Archidiacre
Censor
Censor
Messages : 182
Inscription : sam. 29 juil. 2017, 14:45
Conviction : Catholique.

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar Archidiacre » lun. 09 juil. 2018, 23:04

Votre argument d'autorité n'a rien de convaincant, je vous ai montré ce que désignait le mot , vous n'avez jamais prouvé que les "athées" de la grèce antique étaient dans une position neutre, ni que le mot était de même nature qu'athéisme qui lui désigne bien une idée. Je vous ai donné une définition académique, et vous la balayez d'un revers de la main simplement car elle ne vous plait pas et que vous pensez la connaître mieux que quiconque. Soit, quand bien même vous voudriez détenir l'autorité sur cette question, ayez au moins l'honnêteté d'admettre que la mienne est valide et de la prendre en compte dans le contexte où je l'utilise, car vous freinez toutes les conversations par votre obsession de revendication de l'athéisme, indécis entre parler comme si vous en aviez le monopole et parlez comme s'il n'y avait pas d'amalgame à faire. Les lois scientifiques ne sont pas immuables. Elles n'échappent pas au principe de réfutation (là encore, c'est un postulat purement épistémologique, qui n'échappe pas au relativisme tel que vous l'appliquerez sur Dieu). Non, un membre qui repousse n'est pas un obstacle au rejet "rationnel", bien des appels au futur seront toujours faisables de ce point de vue. Si cela arrivait aujourd'hui (comme c'est arrivé pour le miracle de Calanda dont les sceptiques se tuent bien évidemment à en écarter l'historicité), vous seriez probablement le premier à vous rendre compte qu'il n'y a aucune limite à la "rationalisation" sceptique. Votre exemple ne tient pas car il part d'un principe que l'athéisme est un état naturel (alors que c'est une affirmation biaisée par votre persuasion que l'athéisme est une position neutre), même si en plus l'inverse est scientifiquement soutenu). Quand je dis que la non-existence est postulée, c'est bien parce que le miracle est considéré illogique uniquement en vertu du rejet du contexte divin dans lequel il se trouve. Epargnez nous le ridicule sophisme du spaghetti volant, et merci de ne pas poser un homme de paille pour la charge de la preuve, vous avez assez fait dévier le débat comme ça (en plus de répondre également en biais à Carolus).
Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/c/Archidiacre

Avatar de l’utilisateur
dreex
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : mar. 15 mai 2018, 12:35
Conviction : Athée

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar dreex » mar. 10 juil. 2018, 3:26

Si mon argument d'autorité n'a rien de convaincant, c'est uniquement à vos yeux. Car j'utilise une autorité, celle de la racine du mot elle même, et vous, sur quoi vous appuyez vous? Des idées reçues? Si pour vous l'étymologie des mots, -qu'elle soit latine ou grecque-, n'est pas un indicateur déterminant. Je vous invite à revoir l’intégralité de votre vocabulaire, car il en est composé de façon quasi-intégrale. Votre "définition académique" n'a jamais fait l'objet d'un démenti. Elle nous enseigne qu'un athée refuse Dieu, je pense que tout le monde ici était déjà au courant de ce fait. Le problème c'est que vous vous imaginez que l’athéisme engendre forcément une négation de Dieu au sens stricte, j'ai déjà nuancé cette vision des choses dans un précédant post (page 3) en confirmant cette vision des choses selon laquelle certains athées nient l'existence de Dieu. Le souci c'est que vous instrumentalisez cette négation, pour en faire une règle inhérente à chaque athée. C'est tout autant pertinent que si je résumais tous le mouvement catholique aux intégristes. C'est facile de concevoir pourquoi vous faites cela. Ça vous arrange bien pour pouvoir inverser la charge de preuve, après tout vous l'avez dit vous même, si on nie Dieu on doit aussi le prouver (je reviendrai sur cette phrase à la fin de mon post, contrairement à ce que vous dite, ce n'est pas une homme de paille de ma part). Le truc c'est que justement, s'il y a négation de Dieu, c'est qu'en premier lieu celui-ci n'est postulé correctement, il n'est pas prouvé, sinon il n'y aurait aucun intérêt à ne pas croire ne son existence en premier lieu. On est face à une classique inversion de la charge de preuve.
bien des appels au futur seront toujours faisables de ce point de vue.
Depuis le début de ce débat je constate une certaine redondance dans votre argumentation, sans jamais démontrer via un exemple ce qui selon vous est à l’évidence faisable pour tout. Alors s'il vous plait, montrez moi en quoi c'est applicable dans le cas d'un organe qui repousse spontanément, ce sera bien plus constructif que de répéter le même argument continuellement.
Votre exemple ne tient pas car il part d'un principe que l'athéisme est un état naturel (alors que c'est une affirmation biaisée par votre persuasion que l'athéisme est une position neutre),
Evidemment faux, il s'agit d'une constation de l'état de l'ordre naturel des choses et non d'une affirmation biaisé. Qui pourrait sérieusement affirmer qu'une personne ayant toujours vécu isolé du monde, dans une jungle, par exemple, ressorte un jour en croyant en Dieu, ce serait juste incohérent, et je pense que vous en avez parfaitement conscience. Si l'inverse était "scientifiquement soutenu" je pense que vous ne vous seriez pas gêné pour me mettre cette preuve scientifique sous le nez. Preuve que j'attends toujours. c'est seulement une affaire de sens commun déductible par n’importe qui se penchant sur la question. Si Dieu était inné chez l’homme, on aurait même pas cette discussion en fait.
Quand je dis que la non-existence est postulée, c'est bien parce que le miracle est considéré illogique uniquement en vertu du rejet du contexte divin dans lequel il se trouve.
Par qui? qui a affirmé cela? ajoutez du contexte à vos allégations, ce que vous dite est ni plus ni que que des on-dit. Un homme de paille très flagrant. Car personnellement je n'ai jamais nié le caractère miraculeux d'un miracle certifié par le vatican. Donc je sais pas de qui vous parlez exactement. Les miracles ce n'est pas ce qui pose problème, ce qui pose problème c'est qu'on en constate littéralement de partout dans le monde, les chrétiens n'en ont pas monopole, à partir de cette donnée impossible de retracer l'origine du miracle. Et j'y peux rien si c'est comme ça, vous me reprocher de faire du relativisme, mais c'est une fois de plus un fait que les miracles ont lieu partout dans le monde, ça a même fait l’objet d'étude statistiques, de recensements, penchez vous sur les travaux de Brendan O'Regan et Caryle Hirshberg si vous restez incrédule face à ces affirmations, au bout d'un moment je sais plus trop quoi vous dire.. Les faits sont là.
Epargnez nous le ridicule sophisme du spaghetti volant
le mot "sophisme" n'est pas un passe partout qu'on peut dégainer à chaque fois que notre argumentation est mise à mal. Vous refusez d'admettre que votre façon de procéder est une gigantesque porte ouverte à toutes les croyances infondés de ce monde. L'exemple des spaghettis n'en est qu'un exemple assez parlant.
merci de ne pas poser un homme de paille pour la charge de la preuve
Si vous clamez qu'il s'agissait d'un homme de paille de ma part, que faut il penser de ce que vous avez dit dans votre précédant post:
Selon moi, vous exprimez bien le biais athée dont je parle en postulant que la position neutre est de rejeter l'existence de Dieu et du surnaturel, en le remplaçant par un déterminisme matériel. Ce dernier reste lui aussi à être prouvé
On parle bien de la charge de preuve fictive que l'athée est censé apporter de l'inexistence de Dieu. Ne vous inquiétez pas, j'ai soigneusement lu votre post, sinon je ne me serais pas permis de dire cela.

C'est cette même affirmation au sujet de la fameuse charge de preuve imaginaire de l'athée qui m'a poussé à vous sortir l’exemple du Dieu des spaghettis volantes.
Dernière édition par dreex le mar. 10 juil. 2018, 13:35, édité 1 fois.

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: L'immensité de l'univers : obstacle à la croyance au Dieu chrétien ?

Message non lupar Carolus » mar. 10 juil. 2018, 5:13

dreex :

Et je pense que c'est y aller fort en café d'affirmer "savoir" telle chose. Contrairement à la religion, quand on parle de science, ça ne change rien vous n'y croyez ou non, car la science se base sur des règles qui nous régissent tous.
Vous avez raison, cher dreex.

En fait, ” la science se base sur des règles qui “ régissent l’univers entier. Ces “ règles qui nous régissent tous “ constatent l’impossibilité de la création spontanée de l’énergie.

Considérons l’impossibilité mathématique de la proposition de Stephen Hawking.
Stephen Hawking : “ En raison de la loi de la gravité, l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien ”.
Mathématiquement, on peut représenter “ rien “ par 0 (zéro), la loi de la gravité par X et l’univers par U.
Donc Stephen Hawking propose que X (gravité) multiplié par 0 (rien) donne U (univers).

Cette proposition est contraire à la table de multiplication par 0.

La table de multiplication par 0 n'est pas compliquée car tous les résultats sont les mêmes. Tous les résultats sont les mêmes ? Oui, tous les résultats de la table de multiplication par 0 donnent 0. Facile n'est-ce pas ?

Évidemment, Stephen Hawking suppose qu’il y a des exceptions à cette règle mathématique. Mais il n’y a pas d’exception à cette règle.

X fois 0 donne toujours 0. “ RIEN NE VIENT DE RIEN “.
dreex : la science se base sur des règles qui nous régissent tous [même Stephen Hawking]

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar Carolus » mar. 10 juil. 2018, 14:09

dreex :
En quelle langue je dois vous dire de me laisse tranquille Carolus? J'ai pourtant été clair dans mon dernier message, non? J'en ai rien à cirer de vos énoncés, allez vous trouver quelqu'un d'autre à harceler.
Je ne vous critique pas personnellement, cher dreex. Ce que je critique ce sont vos posts. Ma critique est dirigée vers vos remarques.

Évidemment vous êtes la source de vos remarques, donc je vous cite.

Considérons l’exemple suivant :
dreex :
Contrairement à la religion, quand on parle de science, ça ne change rien vous n'y croyez ou non, car la science se base sur des règles qui nous régissent tous.
Vous mettez l’accent sur le contraste entre la religion et la science. Pour vous, la religion croit et la science sait. Votre mépris pour ceux qui confessent leur foi est très évident.

Dans mes réponses les plus récentes je n’ai jamais mentionné la religion. J’ai présenté des principes scientifiques, c’est-à-dire des choses que l’on sait. Les principes scientifiques énoncés par un croyant ne perdent pas leur validité.

Si le Pape vous dit que la création spontanée d’énergie n’existe pas, il proclame une loi universelle de la physique. Si Stephen Hawking vous dit que la création spontanée d’énergie existe, il proclame une croyance personnelle non scientifique.
dreex :
Il faut distinguer croire et savoir.

Avatar de l’utilisateur
dreex
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : mar. 15 mai 2018, 12:35
Conviction : Athée

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar dreex » mar. 10 juil. 2018, 15:15

[Merci de respecter votre interlocuteur. Vous n'êtes jamais obligé de répondre.]

Avatar de l’utilisateur
dreex
Censor
Censor
Messages : 93
Inscription : mar. 15 mai 2018, 12:35
Conviction : Athée

Re: Création du monde et athéisme

Message non lupar dreex » mar. 10 juil. 2018, 15:29

[Si les échanges avec les autres intervenants sur ce fil sont à ce point difficiles, pourquoi poursuivre?]


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit