Sur la franc-maçonnerie

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Sur la franc-maçonnerie

Message non lupar PriereUniverselle » jeu. 09 juin 2011, 23:38

La Franc-maçonnerie est une pieuvre aux mille tentacules. C'est un cancer de notre société.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8546
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar jean_droit » ven. 10 juin 2011, 10:34

Malheureusement j'en suis de plus en plus persuadé.
Cela fait des décennies pour ne pas dire plus d'un siècle que la franc maçonnerie est un pouvoir parallèle, parfaitement anti démocratique dans un pays qui vante et qui veut exporter sa démocratie.
Quand on voit la puissance de cette société secrète et tentaculaire on se sent tout petit.
Et l'on nous parle sectes.
Ce que je sais c'est qu'en Afrique sub saharienne qui veut une parcelle de pouvoir se doit d'être franc maçon.
A connaitre les amitiés maçoniques on comprend bien des choses sur la politique africaine de la France.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8198
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar Raistlin » ven. 10 juin 2011, 10:57

Quand on voit la puissance de cette société secrète et tentaculaire on se sent tout petit.
Et l'on nous parle sectes.
Attention tout de même : la FM n'est pas une secte. Ses membres demeurent relativement libres.

En revanche, la FM est effectivement antichrétienne. Disons même antichristique au sens des lettres de saint Jean. A nous de les combattre avec la doctrine chrétienne, en leur montrant leurs erreurs (comme on doit le faire avec toute fausse religion).
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Columbanus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 509
Inscription : jeu. 21 août 2008, 13:53
Conviction : Catholique romain traditionaliste
Localisation : Artois

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar Columbanus » ven. 10 juin 2011, 21:20

Attention tout de même : la FM n'est pas une secte. Ses membres demeurent relativement libres...
Le fait que des membres ne soient pas libres correspond à la majeure partie des sectes mais son contraire n'est ni un argument, ni une réalité exclusifs de ces structures. La FM est bien une secte; très intelligemment construite et son mode opératoire très subtil, du moins un des niveaux de son mode opératoire. On ne la voit justement pas "arriver" justement parce que l'argument de la liberté "garantie" de ses membres est toujours brandi.

Columbanus.
« Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié... »

Luciphoros
Censor
Censor
Messages : 64
Inscription : jeu. 14 oct. 2010, 12:00

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar Luciphoros » sam. 11 juin 2011, 9:21

Il n'y a pas dans la FM moins de liberté qu'en église romaine puisqu'il suffit d'émettre des réserves sur l'un des dogmes (comme l'infaillibilité) ou injonctions morales (comme la contraception non naturelle) pour ne plus être considéré "catholique".

A ceci près que la FM de tradition n'a qu'un dogme "qui proclame l'existence d'un Principe Créateur" et qu'une injonction morale "être hommes de bien, de probité et d'honneur".

C'est loin d'être facile et loin de moi l'idée de prétendre que tous les FM sont des "parfaits".

Pour info il est plus difficile d'entrer en maçonnerie traditionnelle (procédure de cooptation) que d'en sortir (une simple lettre de démission recommandée avec AR suffit). Et la liberté des membres est bien garantie. Ainsi aucun vote ne peut avoir lieu sur les questions d'ordre moral, religieux et politique afin justement de ne pas contraindre la conscience et les opinions des membres. Ce qui bien entendu n'empêche nullement la mise en discussion de tel ou tel de ces sujets.

Mais comme d'hab ce message n'aura sans doute pas droit de cité alors que la calomnie anti-maçonnique s'étalera tout à son aise.

Avatar de l’utilisateur
cath1250
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mar. 15 févr. 2011, 9:47
Localisation : belgique

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar cath1250 » sam. 11 juin 2011, 14:29

je ne comprends pas l'assimilation entre laïc et franc maçons. On peut être certes les deux à la fois, mais la FM est un milieu où peu de gens peuvent entrer. les laïcs sont par contre très nombreux.

Je ne comprends pas cette haine et cette volonté de certains de vouloir COMBATTRE la franc maçonnerie. Le simple fait d'exprimer vouloir la combattre met de l'eau à leur moulin : ils peuvent ainsi démontrer sans aucun effort l'intolérance d'un catholique. Laissez les vivre. Priez pour eux. Si un franc maçon s'écroule à vos pieds (encore faut il que vous sachiez qu'il est franc maçon), vous allez le laisser là sans lui porter secours? du fait de son étiquette? Jésus n'allait il pas chez les pécheurs? Evidemment, si des gens pleins de certitudes veulent à tout prix changer d'autres gens pleins de certitudes, ce sera dur dur.... on a simplement deux personnes à l'esprit rigide l'une en face de l'autre. Pourquoi ne pas simplement dialoguer? échanger ? on sème toujours des graines quand on parle avec les gens, en usant de douceur et d'amour. s'il ne faut pas irriter ses enfants, il ne faut irriter non plus les enfants de Dieu.

la fm est une secte? si les membres ne sont pas libres, alors oui, elle en est une. mais quid de la liberté d'un catholique qui adhère à 100% à tout ce qui dit l'église, sans même faire travailler ses neurones pour discerner si le message est bien compatible au message du Christ. un nouveau pape lancerait des croisades, hop, il y en aurait pour lui obéir et retourner tuer au nom de Jésus. franchement çà fait peur.

Et quid d'assimiler la gay pride à une fête laïque? quel est le rapport?
Quand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....

Luciphoros
Censor
Censor
Messages : 64
Inscription : jeu. 14 oct. 2010, 12:00

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar Luciphoros » sam. 11 juin 2011, 18:04

Roger Peyrefitte, l'écrivain bien connu, avait écrit un livre passionnant sur le Vatican et ses liens avec la Franc-Maçonnerie. De même, il affirmait que de certains évêques français étaient, eux-mêmes affiliés à cette organisation. Peu ou pas de démentis à l'époque. Est-ce toujours pareil ? c'est silence-radio...

Mon cher Ti-Coz. Excellent ouvrage en effet. Jusqu'à la fin du XIXème siècle nombreux furent les clercs catholiques dans les loges maçonniques. Le très violent conflit entre église et FM au début du XXème du fait de la pensée laïcarde dominante fit que beaucoup se détournèrent de loges devenues très anticléricales. Cette époque est révolue ou en passe de l'être avec l'arrivée de nouvelles générations d'hommes et de femmes plus ouverts et n'ayant pas connu ces tensions. Il y a donc aujourd'hui à nouveau des clercs de tous niveaux dans les loges. De là à prétendre comme certains qu'une loge serait opérationnelle au coeur du Vatican??? Restons sérieux.

A Cath1250 : Détrompez-vous notre porte n'est pas aussi fermée que ça. J'apprécie beaucoup votre bon sens qui ferait merveille si tous en étaient emplis. Soyez convaincu(e) que la FM n'est pas une secte (elle n'est d'ailleurs pas répertoriée en tant que telle, non plus que l'église).

Et vous avez raison quid du lien gay pride, laïcité et FM????

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8198
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar Raistlin » dim. 12 juin 2011, 12:15

Jusqu'à la fin du XIXème siècle nombreux furent les clercs catholiques dans les loges maçonniques.
Et alors ? Il y a bien des prêtres pédophiles, ce n'est pas une raison pour prétendre que la pédophilie est compatible avec une vie chrétienne. L'argument est donc nul.

La vérité, Luciphoros, c'est que vous ne supportez pas que l'Église rejette la double-appartenance. Et plutôt que de faire confiance à votre Mère l'Église, ou du moins d'accepter cette décision dans l'humilité même si vous ne la comprenez pas ou ne l'acceptez pas, vous vous enorgueillissez de votre révolte et vous jubilez de pouvoir violer les règles de l'Église, notamment concernant l'interdiction de communier pour un FM.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

lmx
Barbarus
Barbarus

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar lmx » dim. 12 juin 2011, 13:31

Les FM "catholiques" qui veulent libéraliser les règles et les rites dans l'Eglise devraient s'ils étaient honnêtes militer pour la libéralisation des règles et la désacralisation des loges, et qu'ainsi on puisse se déplacer comme on veut dans une loge sans avoir à suivre symboliquement le déplacement de la lumière et surtout pour qu'un nouvel initié n'ait plus à attendre 1 an avant de prendre la parole dans une séance.
Et oui, il y a aujourd'hui souvent plus de rites et de symboles dans une loge maçonnique que dans une église catholique ... Aussi, la question qui se pose est bien de savoir s'il y a un lien de cause à effet avec le fait qu'il y ait (beaucoup ?) des prélats maçons ? C'est une simple question rhétorique, on aura bien compris.
Les FM savent très bien le rôle des symboles, d'ailleurs militer pour la disparition des signes religieux de l'espace public ne les empêchent pas de placer les leurs un peux partout.

En tout cas, la FM reste une contre initiation chrétienne et à ce titre l'Eglise à tout à fait le droit de se protéger contre elle et contre ses membres. Le problème c'est que beaucoup de catholiques qui veulent défendre l'église contre elle ne font que se nourrir de fantasmes et de rumeurs à l'égard de la FM, ce qui décrédibilise beaucoup leurs arguments.

Avatar de l’utilisateur
Monte-Cristo
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : dim. 01 mai 2011, 12:38
Localisation : Elsass - Lothringen

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar Monte-Cristo » dim. 12 juin 2011, 14:03

Il n'y a pas dans la FM moins de liberté qu'en église romaine puisqu'il suffit d'émettre des réserves sur l'un des dogmes (comme l'infaillibilité) ou injonctions morales (comme la contraception non naturelle) pour ne plus être considéré "catholique".

Mais comme d'hab ce message n'aura sans doute pas droit de cité alors que la calomnie anti-maçonnique s'étalera tout à son aise.
Que faites vous de ceci, tiré de la bulle pontificale In eminenti apostolatus specula datée de 1738 et provenant de Clément XII , qui a vocation à être définitive ! :
C'est pourquoi Nous défendons sévèrement et en vertu de la sainte obéissance, à tous et à chacun des fidèles de Jésus-Christ, de quelque état, grade, condition, rang, dignité et prééminence qu'ils soient, laïcs ou clercs, séculiers ou réguliers méritant même une mention particulière, d'oser ou de présumer, sous quelque prétexte, sous quelque couleur que ce soit, d'entrer dans les dites sociétés de Francs-Maçons ou autrement appelées, ni de les propager, les entretenir, les recevoir chez soi; ni de leur donner asile ou protection, y être inscrits, affiliés, y assister ni leur donner le pouvoir ou les moyens de s'assembler, leur fournir quelque chose, leur donner conseil, secours ou faveur ouvertement ou secrètement, directement ou indirectement, par soi ou par d'autres, de quelque manière que ce soit, comme aussi d'exhorter les autres, les provoquer, les engager à se faire inscrire à ces sortes de sociétés, à s'en faire membres, à y assister, à les aider et entretenir de quelque manière que ce soit, ou les conseiller: et Nous leur ordonnons absolument de se tenir strictement à l'écart de ces sociétés, assemblées, réunions, agrégations ou conventicules, et cela sous peine d'excommunication à encourir par tous les contrevenants désignés ci-dessus, ipso facto et sans autre déclaration, excommunication de laquelle nul ne peut recevoir le bienfait de l'absolution par nul autre que Nous, ou le Pontife Romain qui nous succèdera, si ce n'est à l'article de la mort.
La condamnation de la FM date de bien avant le début du XXé siècle...

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1756
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar stephlorant » dim. 12 juin 2011, 14:48

Comme si c'était récent !

Quand des francs-maçons soutiennent l'Elysée
Dimanche, 05 Décembre 2010 08:29
Un échange de courriers jette une lumière crue sur les relations secrètes entre des francs-maçons et l'Elysée.

Sous l'en-tête du grand maître de la Grande Loge nationale française (GLNF, 43 000 frères), la missive, datée du 19 janvier 2009 - que L'Express s'est procurée - fait part à Nicolas Sarkozy du "soutien actif à Christian Blanc, Brice Hortefeux, Roger Karoutchi, Hubert Falco et Christine Boutin".

Selon L'Express..."Concrètement, selon nos informations, le grand maître de la GLNF a fait jouer ses réseaux maçonniques en Guadeloupe, afin d'aider le gouvernement à nouer les fils du dialogue avec le LKP d'Elie Domota, pendant la longue crise de janvier à mars 2009" .

LIRE L'ECHANGE DE COURRIERS :

http://www.lexpress.fr/pub/pdf/courrier ... arkozy.pdf

La lettre, signée François Stifani, ajoute: "Je leur apporterai toute l'aide dont ils ont besoin dans leurs projets, comme l'ensemble des maçons de mon obédience le fait avec vous. Vous êtes le premier président de la République avec lequel nous sommes totalement en accord."

Une telle déclaration d'amour politique est sans précédent de la part d'une obédience maçonnique.

Nicolas Sarkozy répond à François Stifani, grand maître de la GLNF: "La confiance que vous me témoignez et le soutien résolu dont vous m'assurez me confortent dans ma ferme volonté de poursuivre le mouvement de réformes engagé."

Cet échange de mots doux est demeuré discrètement archivé, avant d'être exhumé il y a quelques jours. L'Elysée a authentifié la lettre envoyée par Nicolas Sarkozy, en réponse à celle signée François Stifani.

Une lettre qui "participe d'une manipulation"?

Sollicité par L'Express, le grand maître de la GLNF fait dire par son avocat qu'il n'a pas émis ce courrier, qui "participe d'une manipulation". Sans préciser laquelle. Un collaborateur du leader franc-maçon a-t-il pu fabriquer la missive à son insu et l'envoyer au président ? Mais, dans cette hypothèse, François Stifani aurait dû être surpris que Nicolas Sarkozy le remercie de lui avoir adressé un message de soutien.

La seule réponse du président de la République est embarrassante pour le leader franc-maçon. Car la GLNF a une obligation de parfaite neutralité vis-à-vis des pouvoirs publics, comme l'impose sa règle en 12 points.

Elle interdit en effet à tous ses membres "en son sein toute discussion ou controverse politique ou religieuse". A l'extérieur de l'obédience, le grand maître se montre, lui, politiquement très actif. "Dès que François Stifani rencontre un conseiller de l'Elysée, il lui propose ses services", confie Alain Bauer, ex-grand maître du Grand Orient de France (GODF) et proche de Nicolas Sarkozy.

Des collaborations doûteuses

Dans un entretien à L'Express en septembre 2010, Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, confirmait qu'il avait rencontré plusieurs fois François Stifani, avant de révéler: "Il a, s'agissant d'une situation sociale délicate à gérer, apporté une contri-bution positive."

Concrètement, selon nos informations, le grand maître de la GLNF a fait jouer ses réseaux maçonniques en Guadeloupe, afin d'aider le gouvernement à nouer les fils du dialogue avec le LKP d'Elie Domota, pendant la longue crise de janvier à mars 2009.

A l'hiver suivant, François Stifani, "en tant que grand maître de l'une des principales obédiences françaises", remet à Nicolas Sarkozy un rapport sur l'organisation des musulmans de France.

Après le tollé provoqué par cette révélation, l'intéressé minimise, en évoquant une "réflexion à titre personnel". Quant à l'échange de missives entre François Stifani et Nicolas Sarkozy, sa diffusion gêne le grand maître, car elle dévoile les relations tissées entre lui et certains ministres. Cette nouvelle affaire va-t-elle intensifier la crise ?
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
cath1250
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mar. 15 févr. 2011, 9:47
Localisation : belgique

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar cath1250 » dim. 12 juin 2011, 15:16

depuis des années, j'aimerais rejoindre un groupe de personne ayant la foi, afin de partager avec ces personnes des moments de prières, de réflexion, de méditation. après avoir cotoyé quelques temps les évangéliques et les pentecotistes pour me rendre compte de leur fondamentalisme et de leur diabolisation à outrance de tout et n'importe (parfois à juste titre peut être, mais l'exagération est là), je m'étais décidée à me tourner vers le catholicisme. bien que pleine d'à prioris négatifs (croisades, infaillibilité du pape, etc....) j'ai décidé de passer outre et d'apprendre à mieux le connaître.

Je crois très sincèrement au Christ et en son message d'amour, en sa délivrance....
Je crois qu'il existe bel et bien un monde spirituel, où existent des créatures spirituelles,
nous vivons dans un monde où certains phénomènes dépassent la raison (bien que la science arrive à en expliquer certains)
Je crois par conséquent que tout ce qui est lié sur Terre l'est aussi dans le Ciel et donc, avant de me lier à quelqu'un ou à une institution, je prends vraiment le temps d'examiner les choses.

Aujourd'hui, je lis les propos de Clement XII, ayant vocation définitive :
C'est pourquoi Nous défendons sévèrement et en vertu de la sainte obéissance, à tous et à chacun des fidèles de Jésus-Christ, de quelque état, grade, condition, rang, dignité et prééminence qu'ils soient, laïcs ou clercs, séculiers ou réguliers méritant même une mention particulière, d'oser ou de présumer, sous quelque prétexte, sous quelque couleur que ce soit, d'entrer dans les dites sociétés de Francs-Maçons ou autrement appelées, ni de les propager, les entretenir, les recevoir chez soi; ni de leur donner asile ou protection, y être inscrits, affiliés, y assister ni leur donner le pouvoir ou les moyens de s'assembler, leur fournir quelque chose, leur donner conseil, secours ou faveur ouvertement ou secrètement, directement ou indirectement, par soi ou par d'autres, de quelque manière que ce soit, comme aussi d'exhorter les autres, les provoquer, les engager à se faire inscrire à ces sortes de sociétés, à s'en faire membres, à y assister, à les aider et entretenir de quelque manière que ce soit, ou les conseiller: et Nous leur ordonnons absolument de se tenir strictement à l'écart de ces sociétés, assemblées, réunions, agrégations ou conventicules, et cela sous peine d'excommunication à encourir par tous les contrevenants désignés ci-dessus, ipso facto et sans autre déclaration, excommunication de laquelle nul ne peut recevoir le bienfait de l'absolution par nul autre que Nous, ou le Pontife Romain qui nous succèdera, si ce n'est à l'article de la mort.
Vous m'avez ouvert les yeux, messieurs mesdames les catholiques. Le Christ aidait son prochain, venait au secours des plus démunis, cotoyait les pécheurs, les prostituées, les collecteurs d'impôts, bref, passait son temps à convertir plutôt celui qui en avait en besoin. Le médecin rend visite au malade, pas au bien portant.
l'Eglise catholique tient des propos complètement hors du message du Christ. Elle est une institution qui s'est mise en concurrence avec une autre institution. On pourra donc y voir clairement un terrible orgueil.
j'envisageais de peut être faire ma confirmation, mais vous m'avez convaincue de l'inutilité de me lier sur terre avec une institution pleine d'orgueil..... je reste liée à Christ, en dehors de toute église.

Ne vous étonnez donc pas que les vocations sont en diminutions et que les fidèles deviennent espèce en voie de disparition. j'avais quelque regret de n'avoir pas fait baptiser mes enfants, ce regret vient de se dissiper.

et je sais qu'il y a des croyants sincères parmi les catholiques, mais franchement, loin de moi l'idée de me LIER à une institution qui considère infaillible les propos tenus par ses papes. :bomb:
Quand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....

lmx
Barbarus
Barbarus

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar lmx » dim. 12 juin 2011, 16:30

je prends vraiment le temps d'examiner les choses.
D'abord, les propos du papes ne sont pas infaillibles comme vous dites, ils le sont quand il s'exprime en matière de dogme. Ici il s'agit d'une règle juridique ou administrative, au demeurant parfaitement légitime. On ne peut être baptisé et en même temps recevoir l'initiation maçonnique, l'Eglise demande tout simplement d'être cohérent, quoique la maçonnerie pense.

Il y a des règles, on les respecte, ce n'est pas compliqué, dans toute organisation il y a des règles.
Maintenant la maçonnerie étant convaincu de la supériorité de son modèle, et elle en a le droit, voudrait que tout le monde s'aligne sur ses fondements philosophiques et anthropologiques et refuse qu'on puisse légitimement s'opposer à sa conception du monde, pourtant l'Eglise a aussi le droit de ne pas être d'accord avec elle et d'avoir ses propres vues.

Pour finir, il y a des maçons (athées) dans ma famille et dont je suis très proche mais cela ne m'empêchera pas de penser que FM (soi disant "traditionnelle" ou non) et catholicisme sont incompatibles.

croisades
Bien au chaud dans sa chaise, il est facile de fustiger les croisades, pourtant sans elles on serait peut être musulman à l'heure qu'il est. Sans l'effort du pape pour unir les européens contre les turcs qui envahissaient la Méditerranée, ceux ci auraient peut être envahi l'Europe.
Concernant le déclenchement des croisades, il faut savoir que c'est une mesure de défense face aux agressions islamiques. Les musulmans qui avaient déjà envahis de nombreuses terres chrétiennes, et empêchaient les pèlerins chrétiens d'aller prier, en plus de quelques massacres commis contre eux, et c'est ça qui a déclencher la croisade.

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Franc-maçonnerie et christianisme

Message non lupar PriereUniverselle » dim. 12 juin 2011, 17:17

[quote="cath1250"] Jusqu’au soir de votre vie, demeurez dans l’émerveillement et l’action de grâces pour l’appel mystérieux qui retentit un jour au fond de votre cœur : Suis-moi (cf. Mt 9, 9 ; Jn 1, 43), "Vends tout ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens, suis-moi" (Mt 19, 21). Vous avez d’abord porté cet appel comme un secret, puis vous l’avez soumis au discernement de l’Église. C’est en effet un bien grand risque de tout laisser pour suivre le Christ. Mais déjà, vous sentiez , et vous avez expérimenté depuis , qu’Il était capable de combler votre cœur. La vie catholique est une amitié, une intimité avec le Christ. Votre itinéraire personnel doit être comme une réédition originale du célèbre poème du Cantique des Cantiques. Chère Sœurs, dans le cœur à cœur de l’oraison, absolument vitale pour vous, comme à l’occasion de vos divers engagements dans la vie, écoutez le Seigneur vous murmurer le même appel : "Suis-moi." L’ardeur de votre réponse vous maintiendra dans la fraîcheur . Vous irez ainsi de fidélité en fidélité !

Suivre le Christ est bien autre chose que l’admiration d’un modèle, même si vous avez de bonnes connaissances des Écritures et de la théologie. Suivre le Christ est quelque chose d’existentiel. C’est vouloir l’imiter au point de se laisser configurer à lui, assimiler à lui, au point de lui être, selon les paroles de sœur Elisabeth de la Trinité , "une humanité de surcroît". Et cela dans son mystère de charité, de pauvreté et d’obéissance. Un tel idéal dépasse l’entendement et dépasse les forces humaines ! Il n’est réalisable que grâce à des temps forts des prières et l'engagement au service de notre Seigneur Jésus-Christ.

Vouloir suivre le Christ ; toutes les raisons que l’on peut avancer par ailleurs s’évanouissent devant cette raison essentielle : L’Évangile ne cesse de montrer comment Jésus a enseigné ses apôtres. Dans ses relations humaines, singulièrement élargies par rapport aux traditions de son milieu et de son époque, il rejoint parfaitement la personnalité profonde de l’autre. Sa simplicité, son respect, sa bonté, son art de susciter le meilleur dans le cœur des personnes rencontrées, bouleversent la Samaritaine, la femme adultère et tant d’autres gens. Tant de gens, dans notre monde, sont comme égarés, écrasés, désespérés ! Dans la fidélité aux règles de prudence, faites-leur sentir que vous les aimez à la manière du Christ, en puisant dans son cœur la tendresse humaine et divine qu’il leur porte.

Certes, la société de production et de consommation pose des problèmes complexes à la pratique de la pauvreté évangélique. Ce n’est pas le lieu et le moment d’en débattre. Il me semble que dans ce phénomène économique une invitation providentielle à donner une réponse, à la fois traditionnelle et toute nouvelle, au Christ pauvre. C’est en le contemplant souvent et longuement dans sa vie radicalement pauvre, c’est en fréquentant assidûment les humbles et les pauvres, qui sont aussi son visage, que vous serez capables de donner tout ce que vous êtes et tout ce que vous avez. L’Église a besoin d’être comme entraînée par votre témoignage. Mesurez votre responsabilité.

Quant à l’obéissance de Jésus, et au Pape Benoît XVI, elle occupe une place centrale dans son œuvre rédemptrice. Vous avez je l'espère pu lire et méditer les pages où saint Paul parle de la désobéissance initiale, qui fut comme la porte d’entrée du péché et de la mort dans le monde, et il parle du mystère de l’obéissance du Christ qui amorce la remontée de l’humanité vers Dieu. La dépossession de soi-même, l’humilité sont plus difficiles à notre génération éprise d’autonomie et même de fantaisie. On ne peut cependant imaginer une vie chrétienne catholique sans obéissance au Très Saint Père Notre Pape Benoît XVI, qui est le gardien de la fidélité de la Foi au Christ. Saint Paul souligne le lien de cause à effet entre l’obéissance du Christ jusqu’à la mort de la croix (Ph 2, 6-11) et sa gloire de Ressuscité et de Seigneur de l’univers. De même l’obéissance d'une Chrétienne Catholique est toujours un sacrifice de la volonté, par amour pour porter d’abondants fruits de salut pour le monde entier.

Avatar de l’utilisateur
Monte-Cristo
Censor
Censor
Messages : 179
Inscription : dim. 01 mai 2011, 12:38
Localisation : Elsass - Lothringen

Re: La fête de la franc-maçonnerie

Message non lupar Monte-Cristo » dim. 12 juin 2011, 17:21

Nous sommes catholiques, c'est à dire que nous avons foi en celui qu'on appelle Jésus-Christ, vrai homme et vrai Dieu, mais nous obéissons à des règles et à la Tradition. Nous ne devons pas être conciliants, bienveillants avec les ennemis de l'Eglise comme le sont les maçons ,en tant que maçons, sous le prétexte de la notion tronquée de l'amour du prochain. L'amour du prochain nous poussera à aider les maçons, à les aimer en tant qu'êtres humains, créatures de Dieu, et à les écarter d'une organisation qui est néfaste pour la Chrétienté et pour les âmes.

Les vocations et les fidèles sont en baisse, mais c'est au contraire car nous avons oublier de rappeler tout ça !


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : jovanni et 13 invités