Relativisme culturel des croyances

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 304
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Relativisme culturel des croyances

Message non lupar ChristianK » mar. 02 janv. 2018, 23:36

Ca ne remplace pas l'athéisme puisque ca l'implique. ILs disent que Dieu n'existent pas.
----------------------
il faudrait être aveugle pour ne pas voir le concordance entre le culte du leader et une forme de vénération religieuse.
....


je ne me souviens pas avoir dit qu'il n'y avait pas d'athées authentique sous les régimes communistes. De mémoire, Staline était athée par exemple. Dans les faits c'est plus nuancé que ça, c'est pas juste toute une population qui nie en bloque Dieu. Que la population nord coréenne -dans sa grande majorité- croit en son leader comme on croit en Dieu relève du fait.

Que ce soit relatif à la culture, ouais si vous voulez,
Donc la non croyance théiste est relative, pas de problème. Le fait qu'ils croient en autre chose est sans importance pour la relativité de l'incroyance irréligieuse.




Je ne sais pas dans le cas de Mao, j'ai pas assez étudier son cas. En revanche, dans le cas de la lignée des Kim c'est un fait qu'un mythe religieux entour la naissance du leader (cf de mon lien dans mon post précédant). Ce mythe place la naissance des leader dans l'ordre du métaphysique, comme avec Jésus.
En ce cas ils ne sont pas vraiment communistes. Et il faudrait qu'il disent que Kim est fils de Dieu...




relativisme et subjectivisme vont nettement plus loin, en disant que toutes les religions se valent ou sont indécidables du point de vue de leur crédibilité objective.
Et si l"islam marque des points contre l'incroyance, il sera plus objectif, si on suit la prémisse...
--------------------
Si toutes les religions ne se valaient pas, il est évident qu'une vaut mieux que les autres, et il est aussi évident que le simple fait de l'énoncer induit que vous croyez en une religion qui se voudrait plus vraie que les autres, quel genre d'homme choisirait délibérément de croire en une religion qu'il estime vaguement fiable en comparaison à d'autres? De ces conclusions, je me demande comment cela se fait il que l'islam soit la religion qui convertisse le plus d'adepte, alors que vous avez vous même énoncé que les religions ne valaient pas. Il y a là bien entendu, une contradiction grosse comme une maison. Et rien que ça suffit à invalider votre petite démonstration. Car si les religions ne se valaient pas comme vous le prétendez,
Je ne traite que le relativisme et le subjectivisme et ne dis pas pour l'instant que toutes les religions ne se valent pas, ce n'est pas nécessaire. Je montre simplement que le raisonnement qui dit qu'elles se valent est invalide.
Si l'islam avance contre l'incroyance, il sera plus objectif que l'incroyance, si on suit votre raisonnement.

ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 304
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Relativisme culturel des croyances

Message non lupar ChristianK » mar. 23 janv. 2018, 22:18

Je ne traite que le relativisme et le subjectivisme et ne dis pas pour l'instant que toutes les religions ne se valent pas, ce n'est pas nécessaire. Je montre simplement que le raisonnement qui dit qu'elles se valent est invalide.
Si l'islam avance contre l'incroyance, il sera plus objectif que l'incroyance, si on suit votre raisonnement.
-----------------------------
Si vous invalidez qu'elles se valent, vous validez forcément qu'une soit mieux que les autres, que vous le vouliez ou non, c'est dans l'ordre des choses.
Faux. Je peux rester agnostique et ne rien conclure: je dis : il est gratuit de dire qu'elles se valent. (peut être qu'elles se valent quand même, pour l'instant).
Il ne faut pas chercher à réfuter le relativisme avec un absolutisme mais d'abord et avant tout replier le relativisme sur lui-même.




Vous ne pouvez pas imposer un raisonnement sans aller jusqu'au bout de celui-ci. Je vous ai expliqué les raisons profondes qui me poussaient à croire que les religions se valaient. Vous pourriez au moins en faire de même.
pas nécessaire.
. L'idée était bien évidemment de vous mettre face à vos croyances qui ne coïncident pas avec votre argument, vu que vous dite que les religions ne se valent pas, quand bien même vous êtes Chrétien.
En traitant du relativisme je fais abstraction du christianisme. Mais vous avez raison, si c'est nécessaire je devrai à un moment avancer les fondements qui rendent celui-ci plus crédible. Mais face au relativisme ce n'est ni nécessaire ni une bonne idée, on laisse ca en suspend. Idem en philo; face au relativiste Protagoras il ne faut pas prouver la vérité d'un grand philosophe dogmatique comme Spinoza ou Hegel en disant tu vois bien que la vérité existe, il faut faire comme Socrate et serrer Protagoras lui-même dans son relativisme (incidemment ce relativisme là avait mauvaise presse car il n'était pas au service de la vérité, comme l'étaient les sceptiques grecs - on appelait donc Protagoras un "sophiste")

A+


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités