Allemagne : 500e Anniversaire de la Réforme

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1653
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Allemagne : 500e Anniversaire de la Réforme

Message non lupar archi » ven. 03 nov. 2017, 11:20

Cependant les protestants classiques, qui se sont vite substitués aux Réformateurs, ont commis nombres d’iniquités : ont été cités lors de la conférence l’antisémitisme, la lutte contre les paysans ou le supplice de Michel Servet. Mais il y a encore plus grave, si l’on peut s’exprimer ainsi : les protestants se sont associés au monde temporel, soit en recherchant le soutien des autorités de la terre (par exemple dans l’affaire du « Cujus regno ejus religio »), soit même en allant jusqu’à exercer un quasi pouvoir temporel comme l’a fait à Genève le calvinisme. C’était de ce fait renier le caractère céleste des enfants de Dieu, lesquels, bien que dans le monde, ne sont pas du monde.
Bonjour gerardh.

Si je ne m'abuse, l'antisémitisme et la lutte contre les paysans vise précisément Luther, le supplice de Michel Servet vise Calvin. Ce qui mettrait donc les 2 principales figures de la Réforme dans la catégorie de ceux que vous appelez les "protestants classiques" - je comprends bien que vous vous rangez plutôt du côté des protestants du "Réveil", en gros si je ne m'abuse ceux qu'on appelle couramment "évangéliques", et avant eux du côté des anabaptistes et autres courants du même genre - de mon point de vue - rapidement persécutés par le protestantisme luthérien ou par l'anglicanisme. Je dois dire que la rapidité avec laquelle le courant protestant s'est divisé, pas seulement du point de vue théologique - ça se comprend du point de vue de ses bases, encore que ça remette en question l'idée que le même Esprit Saint éclaire tous les fidèles au point qu'ils puissent interpréter l'Ecriture en se passant de l'éclairage de la Tradition - mais également du point de vue social avec des persécutions violentes.

Mais alors, qui sont donc les vrais "Réformateurs"?
Au 19ème siècle, il y a eu un second réveil dans la chrétienté, certes dans la faiblesse de ses canaux. Mais les protestants classiques ne se sont pas associés à ce réveil, et même à certains égards, l’ont combattu. Aujourd’hui, malgré nombre de cas individuels de grande piété, on ne peut que constater le déclin et même la ruine de leurs systèmes : les sermons des pasteurs sont d’une grande indigence, et tendent à verser dans le social ou le populisme. Les cultes sont formels et sans puissance. Les prétentions sont grandes. Surtout de graves fautes morales et doctrinales sont reçues et prêchées comme l’avortement ou le mariage homosexuel.
Je partage votre analyse (en regrettant que bien des prêtres catholiques soient tombés exactement dans les mêmes travers, même si les 2 derniers points restent en sourdine, je pense grâce notamment au travail des derniers papes, notamment S. Jean-Paul II et Benoît XVI).

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4406
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Allemagne : 500e Anniversaire de la Réforme

Message non lupar gerardh » ven. 03 nov. 2017, 11:47

_________

Bonjour archi,

Les Réformateurs du tout début sont vite devenus des protestants, avec tous les travers que j'ai signalés. Mais malgré leurs défauts ils prêchaient et retenaient néanmoins le salut par la foi sans les oeuvres, ce qui est fondamental. Mais les choses se sont encore dégradées, et il ne reste pas grand chose de la Réforme du début chez les luthériens, calvinistes et même anglicans (ce qui est pour ces derniers un autre sujet). Certes il y a encore chez eux, comme ailleurs, nombres d'âmes pieuses qui n'ont pas renié la foi. Il en est de même au sein du catholicisme.

Le réveil advenu à partir du 19ème siècle a été salutaire et a engendré nombre de nouvelles naissances à la foi et à la vie éternelle. Mais il n'y a pas non plus matière à pavoiser, si ce n'est qu'on ne puisse que se féliciter que de nombreuses nouvelles âmes aient été amenées à Dieu par leur intermédiaire.

Au total, ma pensée est que l'Eglise (à savoir la communauté des chrétiens) est en ruines quand à la responsabilité de ses membres. Cependant Dieu la voit dans son unité spirituelle. Dans ce contexte quelle doit être l'attitude du chrétien ? Sans doute porter l'humiliation de l'ensemble et continuer à témoigner de manière individuelle et collective.


________

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1653
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Allemagne : 500e Anniversaire de la Réforme

Message non lupar archi » ven. 03 nov. 2017, 18:31

Au total, ma pensée est que l'Eglise (à savoir la communauté des chrétiens) est en ruines quand à la responsabilité de ses membres. Cependant Dieu la voit dans son unité spirituelle. Dans ce contexte quelle doit être l'attitude du chrétien ? Sans doute porter l'humiliation de l'ensemble et continuer à témoigner de manière individuelle et collective.
Merci pour votre réponse. Je dois dire que j'arrive à la même conclusion que vous... malgré une conception singulièrement différente de l'Eglise.

Je me rends compte que l'édifice protestant est un tout - salut par la foi seule, avec le concept de la "nouvelle naissance" entendu dans le sens protestant, vision individualiste du Jugement, refus complet des indulgences et de la prière pour les morts, et même refus de la messe... A partir du moment où on ne conçoit plus l'Eglise militante comme prolongée dès maintenant dans l'au-delà par l'Eglise triomphante, le tout constituant ceux qui sont vivants avec le Christ (même si dans l'Eglise militante, le bon grain et l'ivraie sont mêlés), tout cela découle de source. Je me permets pourtant de penser la Révélation chrétienne est dès lors singulièrement amputée.

Mais il est vrai que face au monde moderne totalement déchristianisé et envahi par l'athéisme, nous partageons la même galère, si j'ose dire, et aucune de nos déclinaisons du christianisme n'a hélas le monopole de la contamination par l'esprit du monde.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4406
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Allemagne : 500e Anniversaire de la Réforme

Message non lupar gerardh » ven. 03 nov. 2017, 18:48

____

Archi

L'Eglise est la communauté des chrétiens. Dans l'acception stricte du terme, cela s'applique aux chrétiens vivant sur terre à un moment donné. Mais dans une acception plus étendue du terme, on peut aussi y inclure tous les chrétiens vivants ou décédés depuis l'établissement de l'Eglise en Actes 2. Les chrétiens décédés sont "avec le Christ" dans le repos (conscient). Selon 1 Thessaloniciens 4, 13-18 tout le monde se retrouvera dans la maison du Père, avec le Christ à sa venue. Nous pensons qu'il n'y a pas entretemps de relations concrètes et pratiques à entretenir avec les chrétiens décédés.


________


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités