Pourquoi les juifs nient-ils que Jésus est le Messie?

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: Pourquoi Jésus n'est pas reconnu comme Messie par les juifs d'aujourd'hui ?

Message non lupar Charbel » lun. 09 oct. 2017, 21:57

Bonsoir Antoine,
Pourquoi Jésus n'est pas reconnu comme Messie par les juifs d'aujourd'hui ?
Alors pourquoi n'a-t-il pas fait l'unanimité parmi les juifs ?
Si un Musulman vous demandait :
- "Pourquoi Mohamed n'est pas reconnu comme prophète par les Juifs et les Chrétiens d'aujourd'hui ?"
- "Pourquoi n'a-t-il pas fait l'unanimité parmi les Juifs et les Chrétiens ?"
vous trouveriez ça absurde, car vous êtes convaincu que Mohamed n'est pas prophète, pourtant lui est aussi convaincu que Mohamed est prophète que vous l'êtes que Jésus est prophète, Messie, et une partie de Dieu.
De même, comme vous êtes convaincu que Mohamed n'est pas prophète, le Juif d'aujourd'hui est convaincu que Jésus n'est pas prophète, et encore moins Messie, sans parler d'être partie de Dieu.
Et, pour un Juif, accepter ne serait-ce qu'Il serait prophète, c'est mettre le doigt dans un engrenage qui fait au final accepter qu'Il est Messie et sans doute partie de Dieu (Trinité).
Certains ont vu et ont cru (comme les Apôtres), d'autres n'ont pas vu et ont cru (comme vous), d'autres n'ont pas vu et n'ont pas cru (comme les Juifs d'aujourd'hui), d'autres ont vu et n'ont pas cru (comme une partie des juifs, notamment du Clergé, de l'époque).
Et on pourrait élargir la réflexion aux athées : pourquoi ne croient-ils pas en Dieu ?
Jésus a dit qu'il accomplissait la loi en se révélant comme le Messie tant attendu des juifs. Il a accompli les prophéties de l'ancien testament.
Le Messie est le Sauveur, donnant la paix à son peuple.
Tout ceci est une partie du credo chrétien, l'expression de votre foi, une évidence pour vous, mais qui n'est pas une vérité partagée par tous les croyants, bien que reposant sur des éléments tangibles.
Or, à son époque, il y eu encore des guerres. Mais il nous a laissé son héritage, l'Eglise. N'est-ce donc pas à l'Eglise d'apporter la paix dans le monde et ainsi prouver que Jésus est bien le Messie Sauveur ? Ainsi, les juifs pourrait reconnaître, même a posteriori que Jésus est bien leur Messie ?
La mission de l'Église est de répandre la Bonne Parole et d'assurer le Salut du troupeau dont elle a la charge.
Je ne sais pas ce que vous voulez dire par "paix", mais elle est souvent l'ennemie de la foi : quand la vie de l'Homme devient confortable (pas de maladie, pas de famine, pas de guerre...) son orgueil prend le dessus, et il a la fâcheuse tendance à se vautrer dans le confort mondain, en tournant le dos à Dieu dont il estime ne plus avoir besoin ; les temps actuels en sont un témoignage éloquent.
Et l'Ancien Testament témoigne de ces aller-retours incessants du Peuple juif entre fidélité dans l'épreuve et rejet dans le confort.
Quant à savoir comment les choses évolueront jusqu'au Jugement Dernier il n'y a à ma connaissance pas qu'une seule eschatologie.
Mais peut-être y a-t-il d'autres arguments pour les juifs de ne pas reconnaître Jésus comme Messie ?
J'imagine qu'il existe une critique juive formelle du Christianisme (le contraire d'une apologétique) mais je n'en connais rien.
Mais je pense qu'il n'est nul besoin d'avoir des arguments contraires/négatifs, il suffit de ne pas considérer les arguments positifs comme suffisamment probants.

Tout ça fait partie du mystère de la Foi, et je pense que c'est là l'une des épreuves auxquelles Dieu nous soumet. :)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4406
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Pourquoi Jésus n'est pas reconnu comme Messie par les juifs d'aujourd'hui ?

Message non lupar gerardh » mar. 10 oct. 2017, 11:33

_____

Bonjour

Le Bible répond : ils ont mieux aimé les ténèbres que la lumière parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.

Cela dit il y a eu beaucoup de juifs devenus chrétiens.

____

antoine75
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Pourquoi Jésus n'est pas reconnu comme Messie par les juifs d'aujourd'hui ?

Message non lupar antoine75 » dim. 15 oct. 2017, 16:48

Si un Musulman vous demandait :
- "Pourquoi Mohamed n'est pas reconnu comme prophète par les Juifs et les Chrétiens d'aujourd'hui ?"
- "Pourquoi n'a-t-il pas fait l'unanimité parmi les Juifs et les Chrétiens ?"
vous trouveriez ça absurde, car vous êtes convaincu que Mohamed n'est pas prophète, pourtant lui est aussi convaincu que Mohamed est prophète que vous l'êtes que Jésus est prophète, Messie, et une partie de Dieu.
De même, comme vous êtes convaincu que Mohamed n'est pas prophète, le Juif d'aujourd'hui est convaincu que Jésus n'est pas prophète, et encore moins Messie, sans parler d'être partie de Dieu.
Et, pour un Juif, accepter ne serait-ce qu'Il serait prophète, c'est mettre le doigt dans un engrenage qui fait au final accepter qu'Il est Messie et sans doute partie de Dieu (Trinité).
Certains ont vu et ont cru (comme les Apôtres), d'autres n'ont pas vu et ont cru (comme vous), d'autres n'ont pas vu et n'ont pas cru (comme les Juifs d'aujourd'hui), d'autres ont vu et n'ont pas cru (comme une partie des juifs, notamment du Clergé, de l'époque).
Et on pourrait élargir la réflexion aux athées : pourquoi ne croient-ils pas en Dieu ?
Je ne trouve pas ça absurde que de se poser la question. Il s'agit de leur Messie. Comme ils l'attendent encore, ils peuvent se demander comment de nos jours un homme peut arriver sur un âne sur Jérusalem par exemple. Ca, c'est absurde. Ils ne verront sans doute jamais leur Messie dans notre monde contemporain. Par contre, se poser la question de Jésus comme Messie, c'est encore possible pour les juifs, c'est une question de conversion.
Jésus a dit qu'il accomplissait la loi en se révélant comme le Messie tant attendu des juifs. Il a accompli les prophéties de l'ancien testament.
Le Messie est le Sauveur, donnant la paix à son peuple.
Tout ceci est une partie du credo chrétien, l'expression de votre foi, une évidence pour vous, mais qui n'est pas une vérité partagée par tous les croyants, bien que reposant sur des éléments tangibles.
Cela fait partie de la foi des juifs qui attendent le Messie comme leur Sauveur et comme accomplissant les prophéties de l'AT.
La mission de l'Église est de répandre la Bonne Parole et d'assurer le Salut du troupeau dont elle a la charge.
Je ne sais pas ce que vous voulez dire par "paix", mais elle est souvent l'ennemie de la foi : quand la vie de l'Homme devient confortable (pas de maladie, pas de famine, pas de guerre...) son orgueil prend le dessus, et il a la fâcheuse tendance à se vautrer dans le confort mondain, en tournant le dos à Dieu dont il estime ne plus avoir besoin ; les temps actuels en sont un témoignage éloquent.
Et l'Ancien Testament témoigne de ces aller-retours incessants du Peuple juif entre fidélité dans l'épreuve et rejet dans le confort.
Quant à savoir comment les choses évolueront jusqu'au Jugement Dernier il n'y a à ma connaissance pas qu'une seule eschatologie.
Oui, c'est vrai, l'Eglise n'étant pas de ce monde, il faut laisser à César ce qui est à César. Elle n'a pas d'objectif politique en apportant la paix par ses dirigeants.
J'imagine qu'il existe une critique juive formelle du Christianisme (le contraire d'une apologétique) mais je n'en connais rien.
Mais je pense qu'il n'est nul besoin d'avoir des arguments contraires/négatifs, il suffit de ne pas considérer les arguments positifs comme suffisamment probants.

Tout ça fait partie du mystère de la Foi, et je pense que c'est là l'une des épreuves auxquelles Dieu nous soumet. :)
Au début du fil de la discussion y est exposé certains arguments de critique qui sont ensuite réfutés. On peut donc prouver par la raison que Jésus est bien le Messie des juifs. Mais on peut se demander pourquoi certains nient encore que Jésus est le Messie. Peut-être aura-t-on la réponse lors de sa seconde venue ...
_____

Bonjour

Le Bible répond : ils ont mieux aimé les ténèbres que la lumière parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.

Cela dit il y a eu beaucoup de juifs devenus chrétiens.

____
Les juifs respectent les commandements de la première alliance mais réfutent encore la nouvelle alliance. Leurs œuvres ne sont pas entièrement mauvaises mais non accomplies encore en Christ.

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: Pourquoi Jésus n'est pas reconnu comme Messie par les juifs d'aujourd'hui ?

Message non lupar Charbel » dim. 15 oct. 2017, 20:37

Bonsoir Antoine,
Je ne trouve pas ça absurde que de se poser la question.
Si, parce que se poser les deux questions que vous posez n'a de sens que si vous croyez que Jésus est le Messie, ce qui n'est bien sûr pas le cas des Juifs, sinon ils ne seraient pas juifs mais bien chrétiens.
Si demain vous venez nous les poser mais avec Mohamed à la place de Jésus, comme je l'ai fait, nous trouverions ça absurde car vous êtes chrétien.
Il s'agit de leur Messie.
Là encore c'est votre foi, pas celle des juifs. :)
Comme ils l'attendent encore, ils peuvent se demander comment de nos jours un homme peut arriver sur un âne sur Jérusalem par exemple. Ca, c'est absurde.
Et pourquoi pas ?
"Car rien n'est impossible à Dieu." (Luc 1 37) ;)
Il y a encore beaucoup d'ânes là-bas, et même s'il n'en restait plus, Dieu pourrait en créer un pour le Messie.
Ils ne verront sans doute jamais leur Messie dans notre monde contemporain.
Si, ils le verront lors de la Parousie. ;)
Par contre, se poser la question de Jésus comme Messie, c'est encore possible pour les juifs, c'est une question de conversion.
Oui bien sûr.
Cela fait partie de la foi des juifs qui attendent le Messie comme leur Sauveur et comme accomplissant les prophéties de l'AT.
Oui.
Au début du fil de la discussion y est exposé certains arguments de critique qui sont ensuite réfutés. On peut donc prouver par la raison que Jésus est bien le Messie des juifs. Mais on peut se demander pourquoi certains nient encore que Jésus est le Messie. Peut-être aura-t-on la réponse lors de sa seconde venue ...
Parce que les juifs ont des arguments contraires :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_vue_du_juda%C3%AFsme_sur_J%C3%A9sus_de_Nazareth

Si les choses étaient aussi évidentes vous pensez bien que les juifs se seraient convertis. :)
Personnellement je considère l'existence des différentes religions comme une épreuve divine, un peu comme celle des races, à une échelle moindre.

antoine75
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Pourquoi Jésus n'est pas reconnu comme Messie par les juifs d'aujourd'hui ?

Message non lupar antoine75 » dim. 15 oct. 2017, 22:10

Si les choses étaient aussi évidentes vous pensez bien que les juifs se seraient convertis. :)
Personnellement je considère l'existence des différentes religions comme une épreuve divine, un peu comme celle des races, à une échelle moindre.
J'ai entendu dire que la parole de Dieu est infaillible. Par la raison, on pourrait donc prouver que Jésus est Dieu basé sur la Bible. Et si on proclame que Jésus est Dieu, on est chrétien.

Il n'y a pas de race, on est une seule et même race. Un métisse serait quoi comme race ????

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: Pourquoi Jésus n'est pas reconnu comme Messie par les juifs d'aujourd'hui ?

Message non lupar Charbel » lun. 16 oct. 2017, 0:44

J'ai entendu dire que la parole de Dieu est infaillible.
Je ne sais pas ce que cette notion recouvre dans votre esprit.
Par la raison, on pourrait donc prouver que Jésus est Dieu basé sur la Bible. Et si on proclame que Jésus est Dieu, on est chrétien.
D'une part, certains Chrétiens, qui eux aussi exercent leur raison et reconnaissent la Bible, ne sont pas trinitaires.
D'autre part, avant d'interpréter, il faut au préalable accepter la Bible, et plus spécifiquement le Nouveau Testament, comme le récit exact de la vie de Jésus ; or les Juifs ne l'acceptent pas.
Il n'y a pas de race, on est une seule et même race. Un métisse serait quoi comme race ????
Si le mot "race" ne vous plait pas, utilisez le mot "groupe humain".
Au-delà du bon sens qui vous fera constater que les autochtones de telle ou telle région sont très différents de ceux de régions éloignées, génétiquement les humains forment des groupes bien distincts selon certaines caractéristiques physiologiques (à noter que la couleur de peau n'est pas l'une des principales) : Worldwide Human Relationships Inferred From Genome
Quant aux métis certains considèrent qu'ils forment de nouveaux "groupes" humains.

Comme je le disais au-dessus, je pense que cette diversité d'enveloppes charnelles est une épreuve, la Foi nous poussant à nous élever au-dessus des considérations matérielles et à juger autrui sur son esprit et non sa matérialité.
De même qu'on doit être amené à dépasser la beauté physique, le statut social, la richesse matérielle... pour apprécier autrui à sa juste valeur, c'est à dire celle de son âme.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Pourquoi les juifs nient-ils que Jésus est le Messie?

Message non lupar Cinci » mar. 17 oct. 2017, 3:41

Bonjour,
Antoine75 a écrit :
Jésus a dit qu'il accomplissait la loi en se révélant comme le Messie tant attendu des juifs. Il a accompli les prophéties de l'ancien testament. Alors pourquoi n'a-t-il pas fait l'unanimité parmi les juifs ?
Parce que "vos voies ne sont pas mes voies", dit le Seigneur.

Le Messie est le Sauveur, donnant la paix à son peuple. Or, à son époque, il y eu encore des guerres. Mais il nous a laissé son héritage, l'Eglise. N'est-ce donc pas à l'Eglise d'apporter la paix dans le monde et ainsi prouver que Jésus est bien le Messie Sauveur ?
L'Église propose et apporte bien au monde la paix, mais comme seul Dieu peut la donner. Ce n'est pas une paix comme il peut y en avoir dans le monde. Non, parce qu'il n'y a pas de paix dans le monde et il n'y en aura pas jusqu'à la fin des temps. Ça, c'est ce que Jésus disait et que l'on voit aussi dans le livre de l'Apocalypse.

Ainsi, les juifs pourrait reconnaître, même a posteriori que Jésus est bien leur Messie ?
Ce n'est pas dans les attributions de l'Église de pouvoir parvenir à tourner tous les Juifs vers Jésus Christ.

Mais peut-être y a-t-il d'autres arguments pour les juifs de ne pas reconnaître Jésus comme Messie ?
Les Juifs refusent de reconnaître le rôle et la personne de Jésus de Nazareth, parce qu'il revendiquait un caractère à la fois unique et divin pour lui-même. Jésus ne fait que suggérer qu'il existe une relation spéciale entre lui-même et Dieu-le-Père, une relation unique qui n'est pas celle des autres hommes avec Dieu.

Jésus se dit plus grand que Moïse. Ça, c'est également un motif de guerre pour l'autorité religieuse juive. Les Juifs refusent Jésus et le christianisme aussi à cause du développement doctrinal ayant pu prendre place dans l'Église des apôtres et déjà du temps des Pierre et Paul, à commencer par l'idée de ne plus distinguer entre Juifs et Grecs ("Il n'y a plus ni Juifs ni Grecs"). Parce que l'Église annonce la fin de la pureté et de l'impureté rituelle, l'affranchissement de la règle religieuse ancienne (circoncision, sabbat, etc.)

Ils refusent le caractère messianique à Jésus de Nazareth parce que ce dernier évoque un "royaume qui n'est pas de ce monde". L'attente messianique traditionnelle juive l'était à l'égard d'un homme qui serait oint pour rétablir efficacement sur terre un royaume juif, la puissance politique et religieuse de Jérusalem, et pouvant alors réunifier l'ensemble du monde juif sous le patronage de la loi de Moïse, sous la foi des anciens avec rétablissement des anciens sacrifices sanglants selon la norme et tout.

Les Juifs refusent Jésus de Nazareth parce qu'ils rêvent à un rétablissement d'un ordre ancien, au retour d'une sorte d'âge d'or. Jésus parle plutôt d'une nouveauté qui arrive, d'un "royaume qui vient et qui promet d'être bien différent de ce à quoi l'on pourrait s'attendre". Jésus est tourné résolument vers l'avenir.

:)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Pourquoi les juifs nient-ils que Jésus est le Messie?

Message non lupar Cinci » mar. 17 oct. 2017, 4:19

Charbel a écrit :
Si un Musulman vous demandait :
- "Pourquoi Mohamed n'est pas reconnu comme prophète par les Juifs et les Chrétiens d'aujourd'hui ?"
- "Pourquoi n'a-t-il pas fait l'unanimité parmi les Juifs et les Chrétiens ?"
vous trouveriez ça absurde, car vous êtes convaincu que Mohamed n'est pas prophète, pourtant lui est aussi convaincu que Mohamed est prophète que vous l'êtes que Jésus est prophète, Messie, et une partie de Dieu.
De même, comme vous êtes convaincu que Mohamed n'est pas prophète, le Juif d'aujourd'hui est convaincu que Jésus n'est pas prophète, et encore moins Messie, sans parler d'être partie de Dieu.
C'est certain qu'à travers le prisme de chaque religion, la foi de l'autre n'a pas de sens.

Pour autant, tout n'est pas égal.

Par exemple un Juif peut devenir chrétien sans pour autant penser devoir renier la foi de ses ancêtres, le meilleur des anciens prophètes, le Dieu d'Israël, etc. C'est ce qui arrivât avec les Apôtres, par la suite avec des convertis juifs de notre époque aussi.

Le passage inverse d'un chrétien vers le judaïsme ne se fait pas, du moins pas sans devoir faire violence pour vrai à la foi de papa et maman. Un tel chrétien apostasiant la foi de son baptême devrait renoncer au Dieu trinitaire, à Jésus qui constitue le centre de la foi reçue.
Un chrétien ne peut pas devenir musulman pareillement sans devoir tout briser, tout incendier des croyances anciennes : la Bible, Jésus vrai Dieu, Dieu Amour, impuissance de la loi, abolition des sacrifices sanglants, etc. Un musulman ne peut pas rompre non plus sans devoir se séparer "drastiquement" de son ancienne religion, sans annuler la totalité de Mohammed , sans envoyer valser la tradition et les hadiths.

Je veux dire que ce caractère de lien organique naturel du judaïsme au christianisme représente un phénomène unique dans l'histoire des religions. On ne trouve pas cela dans le rapport des autres religions entre elles. Que Jésus puisse être réellement le messie attendu n'exige pas d'un Juif la même chose que s'il fallait renier Jésus pour devenir musulman.

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: Pourquoi les juifs nient-ils que Jésus est le Messie?

Message non lupar Charbel » dim. 22 oct. 2017, 22:57

Bonsoir Cinci,
C'est certain qu'à travers le prisme de chaque religion, la foi de l'autre n'a pas de sens.
Ou à défaut d'être insensée, qu'elle est erronée.
Par exemple un Juif peut devenir chrétien sans pour autant penser devoir renier la foi de ses ancêtres, le meilleur des anciens prophètes, le Dieu d'Israël, etc. C'est ce qui arrivât avec les Apôtres, par la suite avec des convertis juifs de notre époque aussi.
Loin de là, car comme je l'écrivais sur un autre fil :
pour un Juif accepter le Christianisme c'est accepter :
- un changement complet de paradigme : l'Alliance n'est plus exclusive au Peuple Juif mais Dieu l'ouvre à tous les Hommes,
- qu'Elle n'a plus à être marquée dans la chair,
- l'existence d'un Être "à la fois Dieu et Homme", Jésus, dont les contours sont subtils (cf la Trinité),
- une annulation des règles, notamment alimentaires, qui structurent sa Foi : des aliments déclarés impurs sont soudain licites,
...
Le passage inverse d'un chrétien vers le judaïsme ne se fait pas, du moins pas sans devoir faire violence pour vrai à la foi de papa et maman. Un tel chrétien apostasiant la foi de son baptême devrait renoncer au Dieu trinitaire, à Jésus qui constitue le centre de la foi reçue.
Tout à fait.
D'autant plus que, d'une part la judéité est intrinsèquement raciale, l'exclusivité du Peuple Élu, et d'autre part elle se transmet par la mère, c'est donc en théorie impossible pour les femmes.
Un chrétien ne peut pas devenir musulman pareillement sans devoir tout briser, tout incendier des croyances anciennes : la Bible, Jésus vrai Dieu, Dieu Amour, impuissance de la loi, abolition des sacrifices sanglants, etc.
Là par contre je m'inscris en faux, c'est bien plus subtil que ça, même sur ces quelques points :
- la Bible : reconnu par l'Islam, mais soupçon qu'Elle ait pu être en partie altérée,
- Jésus : reconnu par l'Islam, mais rejet de sa divinité,
- Dieu Amour : reconnu par l'Islam, qui met aussi l'accent sur d'autres aspects en accord avec l'Ancien Testament (considérez-vous que le Dieu du Nouveau Testament n'est pas Celui de l'Ancien Testament ?), donc oui ça me semble moins inconditionnel que dans le Christianisme,
- impuissance de la loi : pas sûr de ce à quoi vous pensez, mais si vous parlez de règles alimentaires oui il y a l'interdiction du porc,
- abolition des sacrifices sanglants : vous oubliez l'Eucharistie ;), sinon oui lors de l'Aïd-al-Adha il y a sacrifice d'un mouton, en souvenir de celui d'Abraham, donc pas directement comparable à ceux effectués régulièrement au Temple par les Juifs.
Un musulman ne peut pas rompre non plus sans devoir se séparer "drastiquement" de son ancienne religion, sans annuler la totalité de Mohammed , sans envoyer valser la tradition et les hadiths.
Tout à fait, comme pour un Chrétien, cela revient à rejeter une Révélation divine ce qui est bien plus fort que de refuser d'en adopter une, comme pour un Juif refusant le Christianisme, ou un Chrétien refusant l'Islam.
Je veux dire que ce caractère de lien organique naturel du judaïsme au christianisme représente un phénomène unique dans l'histoire des religions. On ne trouve pas cela dans le rapport des autres religions entre elles.
Ce "lien organique" entre le Christianisme et le Judaïsme, existe aussi entre l'Islam et le Christianisme, puisque l'Islam se réclame l'accomplissement du Christianisme, qui lui même se réclame celui du Judaïsme, et s'inscrit dans cet héritage en continuité.
Que Jésus puisse être réellement le messie attendu n'exige pas d'un Juif la même chose que s'il fallait renier Jésus pour devenir musulman.
L'Islam ne demande sûrement pas de renier Jésus car Il est considéré comme porteur d'une Révélation divine, sans compter, comme nous l'évoquions sur un autre fil, qu'Il est de toute évidence transcendant, même comparé aux autres Prophètes.
Et Il est bien aussi le Messie qui viendra à la fin des temps.
Par contre l'Islam demande de renoncer à Le considérer comme une partie de Dieu, mais au contraire comme une créature de Dieu, aussi élevé soit-Il.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7320
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Pourquoi les juifs nient-ils que Jésus est le Messie?

Message non lupar Cinci » mar. 24 oct. 2017, 6:31

Charbel,

Quand j'écris qu'un Juif peut devenir chrétien sans penser devoir renier la foi de ses ancêtres, la foi des grands prophètes de l'Ancien Testament [...] mais je me réfère à ce que les Apôtres de Jésus disaient, pensaient et croyaient pour commencer. Je songe aussi au témoignage personnel de nombreux Juifs de notre époque et qui se seront convertis au christianisme. Les Edith Stein, Les Israël Zolli ... même Henri Bergson; je songeais à ce que disait feu le Cardinal Lustiger et bien d'autres encore (penser à Simone Weil, tiens!)

Par contre, si vous demander l'avis de Bernard Henry-Lévy, mais c'est tout naturellement que lui-même penserait à une trahison, tout comme les ex-collègues juifs et nombreux rabbins de Rome pouvaient dire d'Israël Zolli qu'il trahissait la bonne cause. Pour des sionistes juifs (des hommes politiques) : le christianisme serait un corps étranger n'ayant prétendument aucun rapport avec la foi juive. Je reconnais aussi que des intellectuels juifs comme Jacob Neusner peuvent penser que le christianisme serait une rupture irréductible d'avec la religion de Moïse, et chez lui pour l'entendre comme d'une contradiction détruisant la religion juive.

Il dépend bien sûr de la qualité des personnes que vous voulez écouter. Moi, je parlais des convertis au christ et de ce que eux peuvent penser.

JCNDA
Ædilis
Ædilis
Messages : 44
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé

Re: Pourquoi les juifs nient-ils que Jésus est le Messie?

Message non lupar JCNDA » sam. 04 nov. 2017, 23:39

Bonsoir Charbel,
Je pense que Cinci a raison.

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: Pourquoi les juifs nient-ils que Jésus est le Messie?

Message non lupar Charbel » dim. 05 nov. 2017, 2:24

Bonsoir Cinci,
Quand j'écris qu'un Juif peut devenir chrétien sans penser devoir renier la foi de ses ancêtres, la foi des grands prophètes de l'Ancien Testament [...] mais je me réfère à ce que les Apôtres de Jésus disaient, pensaient et croyaient pour commencer. Je songe aussi au témoignage personnel de nombreux Juifs de notre époque et qui se seront convertis au christianisme. Les Edith Stein, Les Israël Zolli ... même Henri Bergson; je songeais à ce que disait feu le Cardinal Lustiger et bien d'autres encore (penser à Simone Weil, tiens!)
Il dépend bien sûr de la qualité des personnes que vous voulez écouter. Moi, je parlais des convertis au christ et de ce que eux peuvent penser.
Oui mais les Compagnons de Mohammed, qu'on peut comparer aux Apôtres, eux aussi "disaient, pensaient et croyaient" qu'un Chrétien ou un Juif peut devenir Musulman sans renier le reste.
Et idem des "témoignage personnel de nombreux" Juifs et Chrétiens "de notre époque et qui se seront convertis" à l'Islam.
Et on pourrait aussi étendre cela aux convertis au Bouddhisme, de ses origines à nos jours.
Tout cela ne constitue pas un argument péremptoire.
Par contre, si vous demander l'avis de Bernard Henry-Lévy, mais c'est tout naturellement que lui-même penserait à une trahison, tout comme les ex-collègues juifs et nombreux rabbins de Rome pouvaient dire d'Israël Zolli qu'il trahissait la bonne cause. Pour des sionistes juifs (des hommes politiques) : le christianisme serait un corps étranger n'ayant prétendument aucun rapport avec la foi juive. Je reconnais aussi que des intellectuels juifs comme Jacob Neusner peuvent penser que le christianisme serait une rupture irréductible d'avec la religion de Moïse, et chez lui pour l'entendre comme d'une contradiction détruisant la religion juive.
Prendre l'exemple de BHL est caricatural car de toute évidence il ne suit pas l'orthodoxie juive et se revendique athée.
Il faudrait plutôt considérer les arguments de savants juifs sincères, et il me semble évident qu'ils sont fondés, car sinon eux-mêmes ne chercheraient-ils pas la conversion pour leur propre salut ?

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: Pourquoi les juifs nient-ils que Jésus est le Messie?

Message non lupar Charbel » dim. 05 nov. 2017, 2:27

Bonsoir JCNDA,
Je pense que Cinci a raison.
Sur quel(s) point(s) ?

En tout cas votre message aura eu le mérite de me faire prendre conscience que j'avais honteusement oublié de répondre. :)


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités