P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar ChristianK » lun. 25 sept. 2017, 4:43

Sauf que mépriser les soit disant infidèles tout en profitant de leurs richesses matérielles, je ne trouve pas cela sain ! Si on n'aime pas la société dans laquelle on vit et qu'en plus on a une origine étrangère, il va de soi que la meilleure des choses à faire est de partir... Ce n'est pas comme si l'Europe était terre d'islam...
Il n'y a pas de soi disant infidèle, un infidèle est un infidèle, il n'a pas telle foi. Un certain mépris est probablement justifié en des limites. Il est clair que si nous voulons la conversion des pécheurs nous jugeons négativement leur situation et le mot mépris peut convenir. Les bons musulmans ont le devoir de nous convertir avec délicatesse, comme les missions catholiques le font et l'ont fait. Il doit y avoir un certain mépris limité d'impliqué.
Je ne sais pas si les musulmans méprisent le paganisme européen ou le xtianisme. Si c'est l paganisme, ils sont un modèle pasto que nous devrions suivre.
Ce droit islamique permet à l'homme musulman de répudier sa femme sans aucune justification, en déclarant trois fois "Je te répudie !". Cela ne signifie pas que les familles saoudiennes sont dans le même état que les familles occidentales, car l'islam règle de manière différente la pension que peut recevoir une femme après sa
Oui, les familles saoudiennes paraissent infiniment plus stables (mort pour adultère), il y a certainement des limites sévères à la répudiation, ce serait trop facile, les familles des épouses ont surement des recours.
Ps. Je me suis trompé, fausse impression, le taux de "divorce" est de 50%
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Droit_d ... )#Otto2010

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6804
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Anne » lun. 25 sept. 2017, 6:07

Dixit Suliko:
Ce n'est pas comme si l'Europe était terre d'islam...
Pas encore.

Mais il me semble que ce soit le but final de cette "religion" que de faire de toute terre une terre d'islam.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4420
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar gerardh » lun. 25 sept. 2017, 17:17

________

Charbel,

Nous lisons dans les Actes des Apôtres qu'il n'y a de salut en aucun autre que Jésus. Cela disqualifie les religions non chrétiennes.

Par ailleurs il ne s'agit pas de se soumettre à un joug, mais de se placer sous un joug mal assorti (comme le ferait un cheval associé à un boeuf sous le même joug).


_____

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » lun. 25 sept. 2017, 18:05

Les dogmes ne sont évidemment pas élaborés par des hommes, mais sont d'origine divine.
Tout à fait, j'oubliais le dogme catholique de l'inspiration par le Saint-Esprit, qui préside aux autres, car du coup c'est à priori une condition nécessaire et suffisante pour être catholique car croire à ce dogme implique de croire à tous ceux définis par l'Église catholique. :)
Et c'est justement pour cela que l'on ne peut pas croire à la fois au judaïsme, au christianisme et à l'islam
Tout à fait, par contre il est possible pour un chrétien de croire que le Judaïsme apportait le Salut aux juifs avant l'avènement du christianisme qui l'abroge et en quelque sorte ferme cette Voie de Salut.
Et pour un musulman de reconnaître que le christianisme a été La Voie avant l'Islam.
Je ne crois pas que les Voies se ferment quand de nouvelles s'ouvrent, mais c'est effectivement une croyance personnelle qui vaut ce qu'elle vaut.
ils comportent des dogmes auxquels tout croyant est tenu d'adhérer et qui se contredisent très clairement.
Mais Dieu ne pouvant se contredire, on peut soit relativiser l'importance des dogmes (c'est ce que j'ai l'impression que vous faites), soit se demander s'il est forcément pertinent de partir du principe que toutes les religions sont un chemin légitime vers Dieu.
Pour les contradictions, certaines ne sont qu'apparentes si on considère que Dieu peut interdire puis autoriser certaines choses ou l'inverse.
Par exemple les interdits alimentaires du Judaïsme qui sont très strictes en opposition complète avec leur disparition dans le christianisme ; et donc le fait que le porc soit de nouveau interdit en Islam et que l'abattage des animaux dont on consomme la viande doive de nouveau suivre certaines règles strictes (rendre grâce à Dieu, pas de souffrance, geste unique...) ne constitue pas pour moi une contradiction.

Quant aux dogmes, je ne relativise par leur importance, je constate simplement leurs divergences le cas échéant.
Je pars du principe qu'ils ont été élaborés par des croyants de bonne foi, potentiellement inspirés par le Saint-Esprit, et que leur divergence est peut-être une part du Mystère, une épreuve pour le croyant... Dieu sait.

Enfin, je ne parle pas de toutes les religions, mais seulement de celles ayant des dogmes et des pratiques orthodoxes, étant pour le moins circonspect quant aux "innovations" de certaines, qui me semblent le plus souvent créées pour plaire au monde plutôt qu'à Dieu, et n'être que le signe de l'abdication et de la compromission.
Mais là encore Dieu seul connait le cœur de chacun.

ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar ChristianK » lun. 25 sept. 2017, 18:22



Mais il me semble que ce soit le but final de cette "religion" que de faire de toute terre une terre d'islam.
Bien sur et c'est un signe de grande santé pasto pour une religion. A imiter et suivre...si on veut pas tomber en décadence. - et perdre dans la compétition (religion de looser, sociologiquement, comme disait JM Paupert)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6804
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Anne » lun. 25 sept. 2017, 18:33

Pas certaine que je sois d'accord pour imiter certains des moyens utilisés pour y parvenir, cependant... :/
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » lun. 25 sept. 2017, 18:46

Bonjour Anne,
Pas encore.
À mon avis vous n'avez aucune inquiétude à avoir de ce côté, car, comme évoqué dans mes autres réponses, sur ce fil et d'autres, l'Islam français présente déjà de nombreux signes de compromission, bien qu'il soit difficile d'en évaluer l'ampleur par rapport au retour à l'orthodoxie de certains.
Je ne vois pas par quel miracle l'Islam pourrait ne pas être terrassée par les forces mondaines comme l'ont été le Judaïsme et le Christianisme.
Mon inquiétude est que la France, comme le monde au final, ne deviennent un grand désert spirituel, les Hommes tournant le dos à Dieu et se vautrant dans les mondanités.
Mais il me semble que ce soit le but final de cette "religion" que de faire de toute terre une terre d'islam.
Tout à fait, comme tout bon chrétien le bon musulman se doit de répandre la Bonne Parole, avec toutefois l'option supplémentaire du sabre.
Mais rassurez-vous c'est pour votre Salut. :)

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » lun. 25 sept. 2017, 18:55

Nous lisons dans les Actes des Apôtres qu'il n'y a de salut en aucun autre que Jésus. Cela disqualifie les religions non chrétiennes.
Oui et les juifs savent qu'il n'y a pas de salut en dehors de leur foi, tout comme les musulmans.
Après cela n'empêche pas de collaborer de façon pragmatique, à défaut de fraternelle, avec des hérétiques condamnés si c'est dans l'intérêt du Salut de ses propres ouailles. :)
Par ailleurs il ne s'agit pas de se soumettre à un joug, mais de se placer sous un joug mal assorti (comme le ferait un cheval associé à un boeuf sous le même joug).
Ah oui je comprends mieux votre allégorie.
Dans ce cas je dirais plutôt qu'un cheval et un âne auront plus de force pour moissonner, et vous constaterez qu'ils sont très souvent associés dans les prés pour se tenir compagnie. :)
Après chacun jugera qui est le cheval et qui est l'âne. ;)
Moi je ne vois que des chevaux de couleurs différentes.

Incertain
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : lun. 31 juil. 2017, 16:43
Conviction : Incertaine

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Incertain » lun. 25 sept. 2017, 19:20

Bonsoir Charbel,

en général, les Musulmans considèrent que Jésus n'est pas mort sur la croix (ni ressuscité bien sûr).

Certains contestent l'histoire de la femme adultère, qui serait un "rajout" à l'Evangile car cela contredit leur conception.

Ainsi, les Musulmans considèrent en grande majorité (en quasi-majorité ?) que :
- les chrétiens ont falsifié les Ecritures
- les chrétiens sont des "associateurs" qui refusent l'Unicité divine et donc à mettre sur un plan assez proche des païens.

Dans ces conditions, comment dialoguer ? Comment voulez-vous qu'il y ait un dialogue positif avec des personnes qui commencent par vous considérer ou considérer l'Eglise comme une falsificatrice des textes et une traîtresse envers le Message de Dieu ?

Un article dénonce cette attitude que l'on retrouve y compris chez des modérés comme l'imam Boubakeur de la Mosquée de Paris :
"Car le choix des mots est fondamental : « le paganisme, les absolutions de péchés, sont frappés par l’Islam d’une condamnation majeure en tant qu’imposture flagrante ». Païens, catholiques ou orthodoxes apprécieront : selon ce texte, l’islam ne désapprouve pas ce qu’il considère comme une erreur mais « condamne une imposture flagrante ». Or, contrairement à l’erreur, l’imposture suppose la volonté consciente de tromper. Dire que quelque chose est une « imposture » revient à dire que ceux qui défendent cette imposture sont des imposteurs."
https://www.causeur.fr/mosquee-paris-da ... ons-145197

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » lun. 25 sept. 2017, 19:21

Pas certaine que je sois d'accord pour imiter certains des moyens utilisés pour y parvenir, cependant... :/
Si vous pensez au terrorisme vous vous trompez, c'est une pratique tout ce qu'il y a de contre-productif pour l'Islam.
Principalement parce que cela exclut les musulmans orthodoxes du débat, car leurs valeurs morales étant proches de celles des terroristes, et bien qu'ils ne cautionnent pas la violence, ils sont caricaturés en complices de ceux-ci, ne laissant la place qu'aux libéraux qui accepteront de prêcher les valeurs mondaines dans le grand concert républicain.

De plus, le terrorisme crée un rejet mécanique naturel de l'Islam, et le peu de gens qui auraient pu être tentés par cette religion sont refroidis, d'une part par la violence qui ne fait pas partie de leur ADN de citoyen bien élevé qui en laisse l'exclusivité à certains fonctionnaires, d'autre part, car même si eux arrivent à faire la part des choses, ils savent que peu la feront et qu'ils risquent la rupture avec leurs connaissances.
Et un musulman frais émoulu est bien plus suspect qu'un qui pratique depuis sa naissance.

Donc pour moi le terrorisme est un boulet pour l'Islam.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6804
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Anne » lun. 25 sept. 2017, 19:28

Pensons aussi au djihad démographique (qui se fait largement au détriment des femmes) et au djihad civilisationnel (qui se fait au détriment des institutions en les testant et en en abusant).

Ceux-ci sont autrement insidieux et préoccupants.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar ChristianK » lun. 25 sept. 2017, 20:04

Ridicule. Ce djihad est spirituel, et familles nombreuses et protection antimondaine (tests, si on veut), est justement ce qu'il faut faire: le combat spirituel. La fsspx et la fssp le font.
C'est préoccupant pour les pasto décadentes, et parce qu'elles sont décadentes.

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » lun. 25 sept. 2017, 23:25

Bonsoir Incertain,
en général, les Musulmans considèrent que Jésus n'est pas mort sur la croix (ni ressuscité bien sûr).
Tout à fait, et souvent ils considèrent qu'Il a été directement élevé au Ciel.
Certains contestent l'histoire de la femme adultère, qui serait un "rajout" à l'Evangile car cela contredit leur conception.
Vous me l'apprenez, et comme d'habitude je suis preneur de toute référence.
Contradiction par rapport à quoi ?
Si c'est par rapport au pardon il me semble que le musulman est incité à pardonner à sa femme en cas d'adultère, bien qu'il ait le droit de la répudier.
Ainsi, les Musulmans considèrent en grande majorité (en quasi-majorité ?) que :
- les chrétiens ont falsifié les Ecritures
- les chrétiens sont des "associateurs" qui refusent l'Unicité divine et donc à mettre sur un plan assez proche des païens.
- Oui j'ai déjà entendu cet argument, mais je ne sais pas comment ça se matérialise dans le Coran et les Hadiths,
- Je n'irais pas jusqu'à dire qu'ils sont considérés proches des païens, mais Jésus étant considéré comme une créature, aussi supérieur aux autres soit-Il, Il ne peut être adoré comme le font les chrétiens, car seul le Créateur mérite adoration, et adorer une créature c'est de l'"association", voire du polythéisme puisque Jésus est considéré comme Dieu dans la Trinité, et le faire via des objets comme des croix est interprété comme de l’idolâtrie.
De même le culte des Saints est considéré avec méfiance voire combattu par certains, alors que d'autres s'y adonnent de façon similaire aux chrétiens.
Dans ces conditions, comment dialoguer ? Comment voulez-vous qu'il y ait un dialogue positif avec des personnes qui commencent par vous considérer ou considérer l'Eglise comme une falsificatrice des textes et une traîtresse envers le Message de Dieu ?
Premièrement je pense que beaucoup de musulmans français ont plus de respect et de considération pour le Christianisme que ça.
De plus, pour moi ce n'est pas un frein d'avoir une vision négative des autres religions, de même que les juifs peuvent considérer le Christianisme comme une escroquerie, et juifs et chrétiens l'Islam comme une escroquerie.
Là il faut être pragmatique pour défendre ce qui est commun : par exemple si trois copropriétaires d'un immeuble se détestent, et qu'un incendie se déclenche, ne vont-ils pas unir leurs efforts face à ce danger qui les menace tous et bien plus grand que la crotte que peut laisser le chien du voisin sur le paillasson ? ne vont-ils pas ainsi découvrir ce que l'autre peut apporter de positif ? voire fraterniser ?
Un article dénonce cette attitude que l'on retrouve y compris chez des modérés comme l'imam Boubakeur de la Mosquée de Paris :...
Effectivement l'énumération n'est pas des plus opportunes, il aurait fallu hiérarchiser à minima.
Mais je préfère être bousculé par un croyant sincère qui pense accomplir Sa Volonté, plutôt que caressé dans le sens du poil par un athée Lui tournant le dos, une discussion franche avec le 1er qu'un échange de politesses stérile avec le second.

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » mar. 26 sept. 2017, 0:06

Pensons aussi au djihad démographique (qui se fait largement au détriment des femmes)
En l'occurrence il s'agirait plutôt d'un suicide démographique des autochtones.
Et là c'est le darwinisme à l'œuvre : les femmes, souvent autochtones, intoxiquées par les valeurs mondaines répondent aux injonctions du temps comme tarder voire renoncer à faire des enfants et si la Vie se présente "au mauvais moment" ne pas hésiter à l'éliminer comme un vulgaire parasite qui risquerait de bloquer l'"épanouissement sexuel" ou la "carrière", et procréent moins, alors que celles qui préservent des valeurs orthodoxes comme la sacralité de la vie et la centralité de la famille procréent "normalement".
Mais là aussi pas d'inquiétude l'acide mondain atteint et attaque tout le monde et les aspirations des musulmanes se plient de plus en plus à ses injonctions ; avec bien sûr certaines faisant le chemin inverse.
et au djihad civilisationnel (qui se fait au détriment des institutions en les testant et en en abusant).
Je ne sais pas à quoi vous pensez, mais il me semble naturel qu'une communauté représentant 10 à 15% de la population ait voix au chapitre et oriente les choses en sa faveur.
Le tout étant que ça se fasse dans la transparence d'un vrai débat public voire référendum, et non pas comme pour le mariage homosexuel ou la théorie du genre imposés via du lobbying à l'intérieur des institutions par et pour une minorité (2/3% ?), pour que notre régime n'est pas de démocratique que le nom.
Le mensonge et l'intoxication étant un mode de fonctionnement normal pour certains :

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7415
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Cinci » mar. 26 sept. 2017, 5:34

Présentation du Père Henri Boulad sur le Web :

J'aurai découvert pendant la soirée un Père jésuite adepte de modernité, de nouveauté, de renouveau, d'ouverture, défenseur de Vatican II et qualifiant l'événement de ''Second concile oecuménique'', Jérusalem étant le premier. Un Père dont le maître à penser serait Simone Weil, ainsi que Teilhard de Chardin ...

J'aurai retenu parmi les propos, entre autres, que pour être soi-même il faudrait constamment changer, qu'être c'est devenir, que l'identité se trouve devant et non pas derrière et que l'on se tromperait bien (l'erreur intégriste) en la cherchant les yeux tournés vers l'arrière, que notre pauvre Église aurait bien besoin d'être réinventée de A à Z, que réévangéliser serait donner sa place à l'Homme qui est bon or que c'est nous qui doutons des autres autant que de nous-mêmes.

Oh boy! Confirme mes pires soupcons, un vrai portrait de la génération défroquée, le jeune religieux à la page des 60s, pire encore, jésuite sous Arrupe! Et le fanatisme vatican II en prime, la grande lumière des 60s après la noirceur etc.
Pour moi tout ce que peut penser ce genre de type est suspect, y compris sur l'islam. Les jésuites de sa province sont probablement en danger de mort, comme le furent ceux de harvey (morts) au québec...
Pas de plus conservateur que ce genre de réactionnaire qui vit en 70 et veut y retourner, alors que c'est fini pour toujours, décadence des religieux le rendant si clair. Un vieux qui veut faire jeune... (ChristianK)

---------------------------------------------

Un vieux qui veut faire jeune. Très drôle.
:)

ChristianK,

Je pense que le Père est un humaniste. Parlons d'un vrai chrétien, un excellent catholique. J'aime beaucoup l'entendre discourir sur divers sujets.

Il n'y a pas de raison de "suspecter" ce qu'il dit au sujet de l'islam ou des musulmans à mon avis. Il vit en contact quotidien avec l'une ou l'autre de ces réalités depuis toujours, lui, son père, son grand-père ...

Tout l'Intérêt que présente son expérience c'est justement le fait qu'il peut s'inscrire en faux contre la posture politique des évêques catholiques occidentaux, et alors même qu'il adhère en tout à la démarche de l'Église catholique. Les vues du Père Henri Boulad rejoindraient plutôt celle du Père François Jourdan, et qui, lui aussi, condamne cette sorte de "faux dialogue" qui serait établi entre les représentations de l'Église et des dignitaires musulmans. Le Père se veut très réaliste, sans condamner les musulmans eux-mêmes.


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités