P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar ChristianK » dim. 24 sept. 2017, 2:30

Exact, faut voir. J'ai entendu dire qu'au maghreb la religion diminue chez les jeunes, de facon vaguement comparable à ce qui a eu lieu en occident.
Mais peut être que l'islam "social" ou culturel se maintient parfaitement. Faut voir.

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » dim. 24 sept. 2017, 2:58

Exact, faut voir. J'ai entendu dire qu'au maghreb la religion diminue chez les jeunes, de facon vaguement comparable à ce qui a eu lieu en occident.
C'est à priori la tendance générale.
Mais il y a de grandes différences dans un pays même : je connais des marocains expatriés depuis peu qui sont orthodoxes (pas d'alcool, viande halal, pas de fornication, prières, zakât, rejet de la mondanité...), d'autres qui font tout le contraire, et d'autres entre les deux ; idem pour les tunisiens.
Seuls la non-consommation de porc et le Ramadan sont à priori respectés par tous.
Mais peut être que l'islam "social" ou culturel se maintient parfaitement. Faut voir.
Oui mais pour moi "culturel" veut dire vidé de sa substance, ne laissant qu'une coquille vide.
Comme un "catholique culturel" qui répondrait aux sondages sur la religion qu'il est "catholique", mais qui ne penserait jamais à Dieu, ne communierait jamais, forniquerait, ne ferait aucun acte de charité, serait avide, vaniteux...
Les seuls reliquats seraient une chaîne avec un crucifix, une Bible au fond de la bibliothèque, et l'inscription des enfants dans une école privée catholique.

ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar ChristianK » dim. 24 sept. 2017, 3:03

Oui, sauf que par culturel j'entendais l'observance de la morale musulmane, la quasi absence de divorce, mais sans foi et à peu près sans prière.

ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Visite du Père Boulad à Montréal

Message non lupar ChristianK » dim. 24 sept. 2017, 3:30

Le message du Père Boulad se trouvait déjà mis en musique, à l'époque, dans la magnifique



J'aurai découvert pendant la soirée un Père jésuite adepte de modernité, de nouveauté, de renouveau, d'ouverture, défenseur de Vatican II et qualifiant l'événement de ''Second concile oecuménique'', Jérusalem étant le premier. Un Père dont le maître à penser serait Simone Weil, ainsi que Teilhard de Chardin ...

J'aurai retenu parmi les propos, entre autres, que pour être soi-même il faudrait constamment changer, qu'être c'est devenir, que l'identité se trouve devant et non pas derrière et que l'on se tromperait bien (l'erreur intégriste) en la cherchant les yeux tournés vers l'arrière, que notre pauvre Église aurait bien besoin d'être réinventée de A à Z, que réévangéliser serait donner sa place à l'Homme qui est bon or que c'est nous qui doutons des autres autant que de nous-mêmes.

Oh boy! Confirme mes pires soupcons, un vrai portraait de la génération défroquée, le jeune religieux à la page des 60s, pire encore, jésuite sous arrupe! Et le fanatisme vatican ii en prime, la grande lumière des 60s après la noirceur etc.
Pour moi tout ce que peut penser ce genre de type est suspect, y compris sur l'islam. Les jésuites de sa province sont probablement en danger de mort, comme le furent ceux de harvey (morts) au québec...
Pas de plus conservateur que ce genre de réactionnaire qui vit en 70 et veut y retourner, alors que c'est fini pour toujours, décadence des religieux le rendant si clair. Un vieux qui veut faire jeune...

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4420
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar gerardh » dim. 24 sept. 2017, 9:53

______

Hello Charbel,

Il y a des menaces extérieures et intérieures. Les intérieures sont personnelles. Quant aux extérieures, il n'appartient pas aux chrétiens de les combattre sinon par la prière. Le chrétien n'est pas de ce monde, même s'il est dans le monde. Il faut rendre à César de qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Et ne pas se mettre sous des jougs mal assortis (2 Cor 6, 14-16).

________

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2154
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Suliko » dim. 24 sept. 2017, 12:26

Charbel,

Vous évoquez la soit disant absence de divorce chez les musulmans pratiquants. Cela est faux, ou du moins cela dépend essentiellement de paramètres culturels, car si le divorce est effectivement assez rare dans un pays islamique comme le Pakistan, dans d'autres pays il est très courant, l'islam permettant au mari de répudier sa femme sans justification. Ainsi, en Arabie Saoudite, les divorces sont très courants et les religieux ne peuvent rien y faire, puisque c'est un droit de l'homme musulman (mais pas de la femme musulmane).
Vous oubliez également de mentionner que dans bien des cas, le loup qui dévore le troupeau est musulman. L' infériorité juridique et sociale des chrétiens, qui peut aller jusqu'à la persécution, est une constante des régions musulmanes et cela est en accord avec le droit musulman, qui règle en détail les droits de chacun dans une société islamique.
Par ailleurs, je suis convaincue que si les musulmans français et européens ne se sont pas massivement manifestés contre le mariage homosexuel ou d'autres projets de société décadents, c'est avant tout parce qu'ils ne se sentaient pas concernés. Après tout, quelle importance pour eux que les mécréants s'égarent tant que leur communauté reste hermétique et soudée face à ce genre de dérives ?
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

ChristianK
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar ChristianK » dim. 24 sept. 2017, 13:11

Votre dernier parag.est un signe de santé pasto musulmane: une fermeture au monde suffisante. D'uncoté les fidèles, de l'autre les infidèles, avec certains ponts, mais sous bonne garde.
Cela dit la répudiation musulmane n'est peut être pas aussi facile que le divorce occidental, je serais surpris que les familles saoudiennes soient statistiquement dans le même état que les familles paiennes occidentales.

Ps. Boulad avait 30 ans dans les 60s, c'est bien la génération défroquée. Aimer teilhard est mauvais signe en ce contexte.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2154
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Suliko » dim. 24 sept. 2017, 13:32

Votre dernier parag.est un signe de santé pasto musulmane: une fermeture au monde suffisante. D'uncoté les fidèles, de l'autre les infidèles, avec certains ponts, mais sous bonne garde.
Sauf que mépriser les soit disant infidèles tout en profitant de leurs richesses matérielles, je ne trouve pas cela sain ! Si on n'aime pas la société dans laquelle on vit et qu'en plus on a une origine étrangère, il va de soi que la meilleure des choses à faire est de partir... Ce n'est pas comme si l'Europe était terre d'islam...
Cela dit la répudiation musulmane n'est peut être pas aussi facile que le divorce occidental, je serais surpris que les familles saoudiennes soient statistiquement dans le même état que les familles paiennes occidentales.
Le droit islamique permet à l'homme musulman de répudier sa femme sans aucune justification, en déclarant trois fois "Je te répudie !". Cela ne signifie pas que les familles saoudiennes sont dans le même état que les familles occidentales, car l'islam règle de manière différente la pension que peut recevoir une femme après sa répudiation, ainsi que le droit de garde des enfants. Mon but était juste de rappeler que le divorce est tout à fait possible dans l'islam et qu'il est globalement loin d'être une rareté, que ce soit aujourd'hui ou il y a cent ans. J'avais lu il y a quelques années dans un livre d'histoire qu'au 19e siècle, avec les progrès de la médecine, la population chrétienne du Levant avait augmenté de façon plus rapide que la population islamique en raison de la quasi absence de séparation/divorce chez les chrétiens (tandis que les musulmans répudiaient plus facilement leurs femmes, qui par la suite peinaient souvent à se remarier et faisaient donc un peu moins d'enfants).
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » dim. 24 sept. 2017, 17:58

Bonjour Christian,
Oui, sauf que par culturel j'entendais l'observance de la morale musulmane, la quasi absence de divorce, mais sans foi et à peu près sans prière.
Du coup cela couvre d'autres dimensions que le culturel : pour la morale et le divorce ça touche plus au "social".
Pour la prière et le Ramadan notamment on touche au "cultuel" qui effectivement sans la Foi voit sa valeur amoindrie (voire annulée ?).
Pour moi le "culturel" recouvre plus l'utilisation de la langue arabe, l'écoute de récitations du Coran, la décoration avec des calligraphies sacrées, la possession d'un Coran...
Mais il est clair qu'il y a des chevauchements et qu'une pratique peut avoir plusieurs dimensions.

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » dim. 24 sept. 2017, 18:13

Bonjour Gérard,
Il y a des menaces extérieures et intérieures. Les intérieures sont personnelles. Quant aux extérieures, il n'appartient pas aux chrétiens de les combattre sinon par la prière. Le chrétien n'est pas de ce monde, même s'il est dans le monde. Il faut rendre à César de qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Et ne pas se mettre sous des jougs mal assortis (2 Cor 6, 14-16).
Si je comprends bien votre vision, vous êtes contre toute compromission que ce soit l'adoption de valeurs mondaines ("Il faut rendre à César de qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu") qui sont une menace intérieure, ou le pacte (je parlais cependant d'égal à égal, pas de soumission sous un "joug") avec des hérétiques ("ne pas se mettre sous des jougs mal assortis").
Quoi qu'il en soit je la respecte totalement.

Ayant une vision œcuménique (je considère comme égaux devant Dieu tous les croyants sincères) et "pragmatique" (sans sombrer dans la compromission) je suis pour des rapprochements de circonstances sans tomber dans le gloubiboulga bisounours qui par son relativisme est un grand ennemi de la Foi.

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » dim. 24 sept. 2017, 18:41

Bonjour Suliko,
Vous évoquez la soit disant absence de divorce chez les musulmans pratiquants.
...
Je n'ai jamais évoqué cela, mais Christian oui. :)
Je ne connais pas assez de musulmans, et l'essentiel a entre 20 et 40 ans, pour pouvoir évaluer les raisons et la fréquence des divorces.
Vous oubliez également de mentionner que dans bien des cas, le loup qui dévore le troupeau est musulman.
Là-dessus nous serons je le crains irréconciliables :) car pour moi il y a un grand troupeau de croyants subdivisés en plus petits troupeaux, au moins 3 pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, sur lesquels veille l'Unique Berger.
Et effectivement entre eux certains peuvent faire du mal à d'autres mais c'est sans commune mesure avec ce que font les loups.
Ce ne sont pas des croyants qui depuis deux siècles ont éloigné nos compatriotes de Dieu, obérant sérieusement leurs chances de Salut selon le dogme de l'Église catholique si je ne m'abuse, et ont affaibli l'Église à défaut de pouvoir la tuer.
Les "hérétiques" n'ont qu'un pouvoir limité sur les âmes et les corps et l'effet de loupe créé par les médias fait perdre la conscience des proportions réelles.

Après j'imagine qu'il y a débat : pour l'Église catholique vaut-il mieux être incroyant ou croyant hérétique ?
Ou les deux sont-ils condamnés à l'Enfer de toute façon ?
L' infériorité juridique et sociale des chrétiens, qui peut aller jusqu'à la persécution, est une constante des régions musulmanes et cela est en accord avec le droit musulman, qui règle en détail les droits de chacun dans une société islamique.
Tout à fait, et si mes souvenirs sont bons dans le domaine juridique le témoignage d'un musulman vaut celui de 4 "mécréants".
Par ailleurs, je suis convaincue que si les musulmans français et européens ne se sont pas massivement manifestés contre le mariage homosexuel ou d'autres projets de société décadents, c'est avant tout parce qu'ils ne se sentaient pas concernés. Après tout, quelle importance pour eux que les mécréants s'égarent tant que leur communauté reste hermétique et soudée face à ce genre de dérives ?
Oui c'est l'une des raisons que j'évoquais.
Mais ne les jugez pas trop durement car ils sont manipulés, notamment par les "associations" arrosées d'argent public par l'État, qui prêchent la bonne parole républicaine et agissent comme des capos contrôlant les populations de ces camps que sont les cités.
Et oui comme je l'évoquais aussi, beaucoup croient que les loups seront rassasiés après avoir dévoré les moutons chrétiens et qu'ils seront assez fort pour y résister, mais ils oublient que les loups les tiennent en leur transférant une partie de l'herbe et du foin qu'ils consomment et qu'ils leurs confient leurs enfants,

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » dim. 24 sept. 2017, 19:03

Sauf que mépriser les soit disant infidèles tout en profitant de leurs richesses matérielles, je ne trouve pas cela sain !
...
Oui c'est une contradiction avec laquelle ils doivent vivre.
Mais là je pense que c'est l'État qui est coupable en se présentant comme le donateur généreux de leurs moyens de subsistance, alors que l'État n'est qu'un intermédiaire prenant aux uns pour donner aux autres, avec souvent pour seul impératif que le maintien de la "paix sociale" qu'il maquille en "justice sociale".
Du coups ils n'ont pas conscience que ce sont les autochtones, qui peuvent parfois être haïs, qui subviennent en partie à leurs besoins ; bien que la valeur de ce "don" soit à pondérer du fait qu'il est imposé par la force et non le fruit du libre consentement de la Charité.
Le droit islamique permet à l'homme musulman de répudier sa femme sans aucune justification, en déclarant trois fois "Je te répudie !".
Hum, pour moi il fallait une raison valable, et il était aussi prescrit des délais de réflexion afin d'éviter que la décision ne soit prise à la hâte.
Et j'imagine que ça varie dans l'espace et le temps, mais je suis preneur de toute référence.
Cela ne signifie pas que les familles saoudiennes sont dans le même état que les familles occidentales, car l'islam règle de manière différente la pension que peut recevoir une femme après sa répudiation, ainsi que le droit de garde des enfants.
Mon but était juste de rappeler que le divorce est tout à fait possible dans l'islam et qu'il est globalement loin d'être une rareté, que ce soit aujourd'hui ou il y a cent ans.
L'Arabie Saoudite est un microcosme qui n'est en rien représentatif du monde musulman.
Et au-delà de l'aspect moral, la richesse permet aux saoudiens des choses impossibles au commun des mortels comme entretenir 4 femmes à la fois et même en changer régulièrement pour certains.
Même si cette pratique de "renouvellement" des épouses respecte la lettre de la Charia je ne pense pas que ça en respecte l'esprit.
Pour moi la norme de-facto est la fidélité à une femme unique.
J'avais lu il y a quelques années dans un livre d'histoire qu'au 19e siècle, avec les progrès de la médecine, la population chrétienne du Levant avait augmenté de façon plus rapide que la population islamique en raison de la quasi absence de séparation/divorce chez les chrétiens (tandis que les musulmans répudiaient plus facilement leurs femmes, qui par la suite peinaient souvent à se remarier et faisaient donc un peu moins d'enfants).
Intéressant.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2154
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Suliko » dim. 24 sept. 2017, 19:59

Là-dessus nous serons je le crains irréconciliables :) car pour moi il y a un grand troupeau de croyants subdivisés en plus petits troupeaux, au moins 3 pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, sur lesquels veille l'Unique Berger.
Sauf que c'est une opinion tout à fait subjective et qui n'est enseignée par aucune de ces trois religions...
Ce ne sont pas des croyants qui depuis deux siècles ont éloigné nos compatriotes de Dieu, obérant sérieusement leurs chances de Salut selon le dogme de l'Église catholique si je ne m'abuse, et ont affaibli l'Église à défaut de pouvoir la tuer.
Les "hérétiques" n'ont qu'un pouvoir limité sur les âmes et les corps et l'effet de loupe créé par les médias fait perdre la conscience des proportions réelles.
C'est l'islam qui a porté un coup fatal au christianisme en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Ce n'est pas rien ! Un hérétique comme Luther a également détaché de l'Eglise des pans entiers de la Chrétienté, sans parler des autres hérésies.
En disant cela, je ne minimise évidemment pas la dangerosité de l'athéisme pour la religion chrétienne. On en voit effectivement les fruits empoisonnés dans tout l'Occident.
Après j'imagine qu'il y a débat : pour l'Église catholique vaut-il mieux être incroyant ou croyant hérétique ?
Ou les deux sont-ils condamnés à l'Enfer de toute façon ?
L'Eglise enseigne très clairement qu'hors d'elle, point de salut. On ne se sauve pas dans les fausses religions, mais tout au plus malgré elles. La vraie foi n'est pas optionnelle pour être sauvé.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Charbel
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : sam. 16 sept. 2017, 0:11
Conviction : Œcuménisme

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Charbel » dim. 24 sept. 2017, 22:43

Sauf que c'est une opinion tout à fait subjective et qui n'est enseignée par aucune de ces trois religions...
C'est effectivement une partie de ma foi que je ne tire pas d'un enseignement quelconque, et, comme je le disais dans ma présentation, cela doit effectivement faire de moi un hérétique par rapport à leurs dogmes.
Cependant, au niveau des croyants, j'ai le sentiment qu'une grande partie des chrétiens ne pensent pas que les juifs sont condamnés à l'Enfer, de même des musulmans vis à vis des chrétiens et des juifs, même si bien sûr les sentiments humains ne sont pas la Vérité que Dieu Seul détient.
C'est l'islam qui a porté un coup fatal au christianisme en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Ce n'est pas rien !
Oui bien sûr, mais je ne parlais que de la France.
Un hérétique comme Luther a également détaché de l'Eglise des pans entiers de la Chrétienté, sans parler des autres hérésies.
D'une part je parlais des 2 derniers siècles, d'autre part les protestants restent des chrétiens, mais contestant l'autorité de l'Église catholique, ce qui nous somme d'accord est un terrain glissant qui mène un peu à tout comme nous l'évoquions dans Quel cheminement a mené aux mœurs "libéraux" ? mais une fois de plus je ne me permettrais pas de juger les origines du Protestantisme et ses développements.
En disant cela, je ne minimise évidemment pas la dangerosité de l'athéisme pour la religion chrétienne. On en voit effectivement les fruits empoisonnés dans tout l'Occident.
Si j'en crois votre foi "fruits empoisonnés" est un euphémisme puisqu'une grande partie des occidentaux, dont une majorité de français, rejettent désormais non plus seulement l'Église mais Dieu Lui-même.
Sur le plan spirituel ça ressemble plus à un hiver nucléaire où le Ciel est continuellement obscurci et où Sa Lumière ne touche plus l'âme des Hommes qui restent dans le froid et l'obscurité du mal. (puté que c'est beau ce que j'écris ;))
L'Eglise enseigne très clairement qu'hors d'elle, point de salut. On ne se sauve pas dans les fausses religions, mais tout au plus malgré elles. La vraie foi n'est pas optionnelle pour être sauvé.
Merci pour la confirmation, c'est un dogme que je respecte car élaboré sur des siècles par des Hommes bien plus savants et meilleurs que moi.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2154
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: P. Henri Boulad (Egypte) : Dites-nous ce qu'est l'Islam

Message non lupar Suliko » dim. 24 sept. 2017, 23:04

Merci pour la confirmation, c'est un dogme que je respecte car élaboré sur des siècles par des Hommes bien plus savants et meilleurs que moi.
Les dogmes ne sont évidemment pas élaborés par des hommes, mais sont d'origine divine. Et c'est justement pour cela que l'on ne peut pas croire à la fois au judaïsme, au christianisme et à l'islam : ils comportent des dogmes auxquels tout croyant est tenu d'adhérer et qui se contredisent très clairement. Mais Dieu ne pouvant se contredire, on peut soit relativiser l'importance des dogmes (c'est ce que j'ai l'impression que vous faites), soit se demander s'il est forcément pertinent de partir du principe que toutes les religions sont un chemin légitime vers Dieu.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités