Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Milla
Barbarus
Barbarus

Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Milla » mer. 09 août 2017, 21:24

Bonjour...

C'est peut-être parce que je me rends compte dernièrement que je suis loin de la personne que je voudrais être (car je ne fais pas le bien que je veux...), ou que j'ai un projet bébé et que je me demande déjà quoi transmettre à ce futur enfant, mais j'ai envie de poser ça quelque part ! C'est brouillon, mais bon...

Le christianisme m'intéresse, plus que toute autre religion. C'est mon prof de philo de terminale qui a déclenché le schmilblick et depuis, ça reste en fond.
Mais pourquoi ? Si j'y réfléchis un peu... Parce que c'est s'insérer (physiquement et symboliquement) dans une communauté, vivants et morts confondus. Parce que je suis née dans un pays de culture catholique, dans une famille de culture catholique, lisant des livres d'auteurs chrétiens, admirant des œuvres ayant la foi pour moteur ou pour sujet, et qu'imaginer un monde sans tout ça me met mal à l'aise. Parce que la personne du Christ me touche. Parce que ce sont les seuls à défendre certaines positions qui me semblent importantes. Ces motifs me semblent légers quand je pense que je n'ai pas l'once d'une relation personnelle avec Dieu et que je n'en ressens pas le besoin. Il y a des prières que je trouve magnifiques et qui m'émeuvent, mais comme je trouve magnifiques certaines tirades : les mots sont beaux, ça sonne bien, c'est soigné, c'est plein d'émotions fortes et de sentiments élevés. J'ai l'impression que tout mon rapport au religieux est (dés?)orienté : je me passionne pour la religion chrétienne comme je le ferais pour une langue morte. Alors oui, je visite l'église du coin dès que j'arrive dans le moindre village, mais je ne "vis" pas la religion (j'ai failli écrire la relation... ce n'est pas vraiment un lapsus) dans ma vie quotidienne. Et dans un coin de ma tête reste toujours l'idée que cette religion est extrêmement jeune à l'échelle de l'existence de notre planète (et même de la race humaine) mais qu'elle compte déjà des tonnes de divisions et de contradictions internes, que des milliards de gens n'ont pas connaissance de cette Révélation et pas l'air de s'en porter plus mal (moi-même je n'ai pas cette excuse d'ignorance et je vis bien), et que dans 2 000 ans, le christianisme sera mort avec les derniers chrétiens, et qu'on considèrera leurs croyances comme on considère aujourd'hui celles de la Rome antique...
D'un autre côté, aussi surprenant que cela puisse paraître, j'espère ne jamais être certaine que Dieu n'existe pas. Je redoute cette révélation-là... "game over", et tant pis pour les malchanceux.

Même s'il m'arrivait le coup de saint Paul, on en revient aux divisions.
Quelle "branche" choisir ? Les arguments des uns et des autres contre les uns et les autres me semblent souvent pertinents et, quelque part, m'éloignent encore plus du christianisme en général. Lire des auteurs orthodoxes m'a fait douter comme jamais que le catholicisme puisse être dans le vrai. Ce que les protestants peuvent dire de certaines pratiques ou croyances communes aux deux autres trouve un fort écho en moi. Mais je suis troublée par la multiplicité des confessions protestantes et toutes les questions autour de la Tradition. Je ne détaille pas plus. Alors quoi, croire en ce Dieu-là pour ne pas savoir où et avec qui approfondir cela, à qui faire confiance, et, pire, passer du temps sur cette question qui devrait rester secondaire... Cela me décourage d'avance.
Moins glorieusement, je ne suis pas sûre d'assumer d'être chrétienne. Dans un contexte français, ça signifie passer dans la minorité et défendre des positions parfois très impopulaires, et je ne brille pas par mon courage.

Enfin, quand je lis certains chrétiens, notamment catholiques (il y a un biais, c'est vous que je lis le plus), je me dis que je me trompe sur (leur) Dieu, et que je ne dois pas comprendre ce qu'il appelle amour, charité ou justice. Il y a un site que j'apprécie parce qu'il rend accessible pas mal de textes, mais qui met aussi beaucoup en avant l'enfer façon "99% des gens sont damnés et voici le témoignage de Machine qui nous révèle qu'elle a appris que regarder des émissions débiles à la télé aurait du être la cause de sa damnation", merci mais non merci (avant qu'on me traite de Bisounours, je précise que c'est moins l'enfer que la façon d'en parler qui provoque un rejet total... rejet que je n'ai jamais eu en lisant C.S. Lewis pour ne pas le citer). Ou ceux qui ont l'air de considérer que c'est normal que de présenter Dieu comme un gosse capricieux et vengeur. Si c'est ça Dieu... Méritons son courroux, justifions sa haine, et que le fruit du crime en précède la peine (si ça c'est pas de l'adaptation).

La fin n'est pas très positive ; il faut dire que je ne le suis pas non plus en ce moment. Le sur-place, c'est fatiguant...

Bonne soirée à tous

Incertain
Ædilis
Ædilis
Messages : 26
Inscription : lun. 31 juil. 2017, 16:43
Conviction : Incertaine

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Incertain » jeu. 10 août 2017, 1:45

Bonsoir Milla,

merci pour votre message que je trouve passionnant et très profond !

Je ne pourrais pas vous répondre en tant que catholique, mais l'athéisme me semble relativement éloigné du bon sens. J'ai du mal à croire que l'univers se soit créé "par hasard", puis qu'il y ait eu la vie puis l'émergence d'être conscients qui se demandent s'il y a un Dieu. Tout cela me semble très difficile à expliquer et l'athéisme me paraît une croyance encore plus fantastique que telle ou telle religion.

Maintenant vous semblez "douter" non de l'idée de Dieu, mais des religions à adopter. Est-ce cela ?

Les divergences entre confessions chrétiennes semblent vous désorienter, tout comme la question de l'enfer. Il me semble quand même que les convergences entre confessions chrétiennes sont plus importantes que leurs divergences. Il me semble aussi que le "tronc commun" du christianisme est une doctrine métaphysique et un ensemble d'expériences solides, cohérentes entre elles - qui demandent à être explorées avant les divergences.

Pour la question de l'enfer, les catholiques le mettent en avant mais pas les Orthodoxes, qui espèrent l'apocatastase - la salvation universelle - sans la décréter comme un dogme, mais comme une espérance non dénuée d'appuis dans la Tradition des pères. On peut donc être chrétien sans considérer que l'enfer prévaudra pour la majorité des humains, heureusement - cette doctrine "dure" de l'enfer me semble avoir une histoire et ne pas être obligatoire pour un chrétien, même si elle a aussi de solides arguments. Peut être qu'un auteur comme Paul Evdokimov ("l'amour fou de Dieu") vous intéresserait...

jovanni
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 08 févr. 2017, 20:58
Conviction : indécis

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar jovanni » jeu. 10 août 2017, 3:29

dans 2 000 ans, le christianisme sera mort avec les derniers chrétiens, et qu'on considèrera leurs croyances comme on considère aujourd'hui celles de la Rome antique...
L'histoire et les fouilles archéologiques tendent à l'attester, c'est ce qui a fortement ébranlé ma foi pour être honnête. Le déclic a été quand j'ai découvert l'histoire de Robinson Crusoé et de son ami vendredi qui croyait déjà à son propre Dieu.
l'athéisme me semble relativement éloigné du bon sens
Il n'y a rien de plus rationnel que de refuser de croire en ce qu'on ne peut pas expliquer, ni toucher, ni sentir, ni observer. La foi fait appelle à l’âme, rien d'autre il me semble.
J'ai du mal à croire que l'univers se soit créé "par hasard", puis qu'il y ait eu la vie puis l'émergence d'être conscients qui se demandent s'il y a un Dieu. Tout cela me semble très difficile à expliquer et l'athéisme me paraît une croyance encore plus fantastique que telle ou telle religion.
Que nous soyons là par hasard ou non ne justifie en rien la véracité de la religion, qu'elle soit chrétienne ou même d'une autre époque et d'une autre civilisation. Le Déiste qui est en moi a envie de vous dire que l'idée même d'un créateur de toute chose dépasse les frontières de la compréhension humaine. J'ai acquis la conviction infondée et très personnelle qu'une telle entité n'a pas besoin qu'on la vénère ou qu'on fasse couler le sang pour savoir qui l’idolâtre le mieux comme se fut trop souvent le cas ici bas.

cdt,

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1405
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Christophe67 » jeu. 10 août 2017, 9:03

Bonjour,


Pour avoir été athée, convaincu et par un faux choix, pendant 40 ans je trouve qu'il n'y a rien de plus irrationnel que l'athéisme, qu'il manque totalement d'objectivité. J'ai cru à cette époque que j'étais éclairé, en réalité par rétrospective je sais maintenant que j'étais dans l'obscurantisme le plus complet.

Je n'argumente pas cela risquerait d'être inutile, la rubrique apologétique est suffisamment musclée en ce sens, mais je disais au début un "faux choix", car le vrai choix nécessite d'être avisé des deux parties. Poser un choix par ignorance d'une des deux parties est à mon sens très irrationnel et une contradiction supplémentaire dans la pensée de l'athée.

Personnellement je suis heureux d'en être sorti, le plus grand trésor de ce monde pour moi est d'avoir été touché par la foi, plus que tout les biens sur cette terre. Et j'en suis reconnaissant car pouvant objectivement comparer les deux états, je sais tout ce qu'il me manquait et surtout ce que j'avais en trop : l'orgueil. Mais cela n'engage que moi.


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... -- 2Timothée 4:3-4

« Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme » -- Psaume 65(66)

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2256
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Teano » jeu. 10 août 2017, 9:43

Bonjour Milla,
Votre foi est si grande qu'elle vous dépasse !

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Censor
Censor
Messages : 163
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique romaine

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Cendrine » jeu. 10 août 2017, 9:50

Bonjour Milla,

Et merci de tout cœur pour les réflexions que vous nous confiez, elles sont précieuses. Elles montrent un cœur qui cherche et qui se fatigue, et je vous comprends.

Je suis catholique et croyante avec feu et amour, mais cela ne m'empêche pas, parfois, de formuler des questions :

- Est-ce que je ne suis pas dans l'illusion ?
- Est-ce que telle affirmation doctrinale n'est pas un peu tirée par les cheveux ?
- Est-ce que la majorité des gens de nos jours ont bien raison de croire en une source, mais de refuser d'embrasser une religion ?
- Est-ce que j'ai l'attention du Seigneur, même un tout petit peu ?

Et d'autres qui parfois me passent par la tête comme un oiseau moqueur.

Je sais qu'à tout moment je peux perdre la foi et cela me fait peur, voilà aussi une autre de nos faiblesses, notre talon d'Achille qui peut nous faire perdre pied. Nous ne sommes pas un bloc monolithique de foi indéracinable.

Dans ces moments de doute-éclair, je regarde le visage du Christ (là aussi, qui me dit que ces milliers de portraits le représentent vraiment ?). Je ne vois rien de précis charnellement parlant, seulement je sens son regard rempli d'amour. Et je sens mon cœur qui propulse sa chaleur et sa vie dans tout mon corps, je ressens là la chaleur de Dieu, du Christ qui est venu jusqu'à nous pour que nous puissions nous abandonner à l'amour le plus total et déraisonnable. C'est tout ce que j'ai, ce regard, cette chaleur qui fait la vie partout, ce don.

Alors je me dis que ma vie est courte, peut-être encore plus si demain j'ai un accident mortel, et je ne veux pas perdre de temps à rassembler des preuves, à tenter de voir pour croire. Je veux faire confiance totalement et suivre les moyens terrestres que nous avons pour rejoindre le mystère de Dieu.

Il est normal que nos moyens paraissent stupides ou petits ou imparfaits. Nous voulons des preuves mirobolantes, éclatantes, aussi belles que ce qu'on peut voir dans des films de fantasy, tomber à genoux devant la majesté d'un Dieu évident. Mais c'est justement parce que ce n'est pas évident que je l'aime et que je réclame de continuer à avoir des yeux d'enfant intelligent.

Jovanni :
J'ai acquis la conviction infondée et très personnelle qu'une telle entité n'a pas besoin qu'on la vénère ou qu'on fasse couler le sang pour savoir qui l’idolâtre le mieux comme se fut trop souvent le cas ici bas.
Vous avez raison, et ce n'est pas infondé du tout ce que vous dites : Dieu n'a pas besoin de nous voir nous agiter comme nous le faisons, et encore moins de nous diviser, pour lui vouer un culte dont il n'a que faire. Il s'agit juste de suivre le sens de la vie, débarrassés de nos miasmes, de notre folie des grandeurs, en un mot il s'agit juste de faire son travail de petit être aimant et qui a soif d'être ré-uni. Notre religion nous donne des moyens surnaturels, dont nous disposons maladroitement avec nos moyens naturels humains.

Il ne faut pas laisser la nature blessée des hommes faire écran entre eux et Dieu. Paradoxalement, plus vous êtes étonné par la bêtise humaine, plus vous allez aimer les êtres humains et vous-mêmes parce que vous êtes gorgé de l'amour de Dieu et conscient de notre fragilité. Arrive un moment où il faut au moins tenter de choisir une certaine efficacité pour retrouver un chemin de paix.

Quel que soit le chemin que vous prendrez Milla, bonne route. :fleur:

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1405
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Christophe67 » jeu. 10 août 2017, 10:07

Bonjour Milla,
Votre foi est si grande qu'elle vous dépasse !

Teano
C'est vrai, il va falloir apprendre à la recevoir, à la canaliser. Mais si ceci vous est offert c'est que vous êtes prête à le recevoir.
Pensez à cette histoire de St Augustin qui rencontre un "enfant" sur la plage et qui essaie de mettre toute l'eau de l'océan dans le trou qu'il a fait dans le sable ;).

Commencez déjà à remplir ce trou même s'il est certain que vous n'y mettrez pas l'océan, cela vaudra toujours mieux que s'interroger devant un trou vide.

Cordialement.
Dernière édition par Christophe67 le jeu. 10 août 2017, 10:25, édité 1 fois.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... -- 2Timothée 4:3-4

« Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme » -- Psaume 65(66)

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1405
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Christophe67 » jeu. 10 août 2017, 10:10

Bonjour Cendrine,
Je suis catholique et croyante avec feu et amour, mais cela ne m'empêche pas, parfois, de formuler des questions :

- Est-ce que je ne suis pas dans l'illusion ?
- Est-ce que telle affirmation doctrinale n'est pas un peu tirée par les cheveux ?
- Est-ce que la majorité des gens de nos jours ont bien raison de croire en une source, mais de refuser d'embrasser une religion ?
- Est-ce que j'ai l'attention du Seigneur, même un tout petit peu ?
Je pense que le doute est naturel dans la foi, il permet la réflexion, il permet également de jauger le chemin parcouru et de cheminer plus loin vers un amour plus grand ... et d'autres doutes ;)

Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... -- 2Timothée 4:3-4

« Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme » -- Psaume 65(66)

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1405
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Christophe67 » jeu. 10 août 2017, 10:22

Bonjour Milla,

Faites vous tout en étant certaine du résultat ? D'avoir fait les choix parfaits ? Je suis certain que non et je trouverai cela bien ennuyeux.

Un enfant pour ses premiers pas se lance t'il en étant certain de ne pas tomber ? Non, il fait confiance.
S'il restait dans la peur, dans l'interrogation alors il ne marcherait probablement jamais ou très tard.

Alors nous sommes cet enfant appuyé sur le canapé avec un Père qui tend les bras. Et si nous tombons, allons nous être la honte de ce Père ? Non, Il sera là pour nous consoler, fier et heureux non par rapport à la réussite, mais à la confiance qui lui a été accordée.

La peur fige, elle paralyse et plus on attend pour s'élancer et moins on a envie de le faire. Alors , élancez vous !
et que dans 2 000 ans, le christianisme sera mort avec les derniers chrétiens, et qu'on considèrera leurs croyances comme on considère aujourd'hui celles de la Rome antique...
Supposition personnelle, je parierai que les prêtres juifs disaient la même chose il y a deux mille ans, et beaucoup d'autres au long de l'histoire chrétienne.


Je vous souhaite que le meilleur dans votre recherche.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... -- 2Timothée 4:3-4

« Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme » -- Psaume 65(66)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4284
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar gerardh » jeu. 10 août 2017, 12:36

_____

Bonjour

Relisez Actes 4, 12


_________

jovanni
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 08 févr. 2017, 20:58
Conviction : indécis

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar jovanni » jeu. 10 août 2017, 12:53

Supposition personnelle, je parierai que les prêtres juifs disaient la même chose il y a deux mille ans, et beaucoup d'autres au long de l'histoire chrétienne.
Sur Wikipédia on peut voir une liste des religions anciennes:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des ... nnet%C3%A9

Certaines ont existé pendant des milliers d'années avant d'être emportées par le temps, certaines ne sont pas encore éteintes, l’hindouisme par exemple, est vieux d'environ 4000 ans. J'ai du mal à croire que le christianisme fasse exception. Tout a une fin. La question que je me pose, c'est est-ce qu'il y aura encore des chrétiens sur terre au moment de la grande tribulation ou de la fin du monde?

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1405
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Christophe67 » jeu. 10 août 2017, 13:02

Supposition personnelle, je parierai que les prêtres juifs disaient la même chose il y a deux mille ans, et beaucoup d'autres au long de l'histoire chrétienne.
Sur Wikipédia on peut voir une liste des religions anciennes:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des ... nnet%C3%A9

Certaines ont existé pendant des milliers d'années avant d'être emportées par le temps, certaines ne sont pas encore éteintes, l’hindouisme par exemple, est vieux d'environ 4000 ans. J'ai du mal à croire que le christianisme fasse exception. Tout a une fin. La question que je me pose, c'est est-ce qu'il y aura encore des chrétiens sur terre au moment de la grande tribulation ou de la fin du monde?
Oui, supposition personnelle également sans un éclairage plus complet d'une promesse de Dieu en Matthieu 16 :
18 Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
Et un croyant à plus confiance dans la parole divine qu'en une analyse personnelle à base de Wikipédia.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... -- 2Timothée 4:3-4

« Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme » -- Psaume 65(66)

jovanni
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 08 févr. 2017, 20:58
Conviction : indécis

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar jovanni » jeu. 10 août 2017, 13:23

Et un croyant à plus confiance dans la parole divine qu'en une analyse personnelle à base de Wikipédia.
En effet. Je trouve ça dommage de refuser de voir autrement que par le seul prisme des écrits sacrés. Mais je respecte votre point de vu.

Cdt,

Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Censor
Censor
Messages : 163
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique romaine

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Cendrine » jeu. 10 août 2017, 13:36

Tout a une fin, sauf Dieu... (sourire)
La question que je me pose, c'est est-ce qu'il y aura encore des chrétiens sur terre au moment de la grande tribulation ou de la fin du monde?
Il en restera sans doute, peut-être assez peu. Ou peut-être qu'il n'y aura plus d'êtres humains du tout au moment de la fin des temps (la fin "du monde" semble être une mauvaise traduction) ? Sur la Terre, demandez-vous - c'est une chose - mais ils seront présents et vivants au delà de la mort, comme le souligne Christophe avec son éclairage tiré de l'évangile selon Matthieu.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1405
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Pourquoi je suis athée et le resterai sans doute

Message non lupar Christophe67 » jeu. 10 août 2017, 13:46

]En effet. Je trouve ça dommage de refuser de voir autrement que par le seul prisme des écrits sacrés. Mais je respecte votre point de vu.
Qui a dit cela ? J'ai déjà témoigné de mon ancienne vie, je peux donc m'exprimer pour avoir regardé selon les différents côtés d'un prisme, ou de différents prismes, et poser un véritable choix. Et vous ?
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... -- 2Timothée 4:3-4

« Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu : je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme » -- Psaume 65(66)


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités