"Le paganisme paulien" en question...

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Volten
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : ven. 28 avr. 2017, 21:18
Conviction : Musulman sunnite malékite

"Le paganisme paulien" en question...

Message non lu par Volten » ven. 28 avr. 2017, 21:27

Ces dernières années, j'ai remarqué que beaucoup de mes frères en religion (islam) apostasient pour se convertir au paganisme paulien.

J'ai décidé donc de me renseigner sur cette religion, et j'ai ainsi commencé la lecture de la Bible, plus précisément l'AT.

Mais malheureusement je fus choqué lorsque je découvris les vulgaires versets du livre d'Ézéchiel (le chap 23), ainsi que les horribles récits de violence allant jusqu'au massacre des bêtes (le livre de Josué par exemple)

Un paulien pour m'expliquer svp?

Cordialement, un musulman à la recherche de la Vérité.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4191
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Bonjour, j'ai quelques questions sur le Christianisme

Message non lu par Kerniou » sam. 29 avr. 2017, 11:48

Il y a dans l'ancien testament des récits de violence; les hommes, quelque soit leur époque, restent des hommes avec, hélas, tous leurs travers.
Cependant dans l'Evangile, le nouveau testament, la référence pour les chrétiens, on trouve le message d'amour de Jésus qui n'incite pas du tout à la violence mais à l'amour et au pardon.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Pierre Carhaix
Barbarus
Barbarus

Re: Bonjour, j'ai quelques questions sur le Christianisme

Message non lu par Pierre Carhaix » sam. 29 avr. 2017, 11:53

Volten a écrit :
ven. 28 avr. 2017, 21:27
Ces dernières années, j'ai remarqué que beaucoup de mes frères en religion (islam) apostasient pour se convertir au paganisme paulien.

J'ai décidé donc de me renseigner sur cette religion, et j'ai ainsi commencé la lecture de la Bible, plus précisément l'AT.

Mais malheureusement je fus choqué lorsque je découvris les vulgaires versets du livre d'Ézéchiel (le chap 23), ainsi que les horribles récits de violence allant jusqu'au massacre des bêtes (le livre de Josué par exemple)

Un paulien pour m'expliquer svp?

Cordialement, un musulman à la recherche de la Vérité.
Vous avez totalement raison, la secte paulienne est truffée de ce genre de sottise vulgaire, et je vous conseille de prendre vos jambes à votre cou pour fuir aussi vite et aussi loin que vous pouvez pour ne pas vous laisser séduire par cet exécrable paganisme.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4842
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Bonjour, j'ai quelques questions sur le Christianisme

Message non lu par gerardh » sam. 29 avr. 2017, 11:53

________

Bonjour,

Il n'existe pas de "pauliens", mais des chrétiens qui considèrent la Bible comme inspiré par l'Esprit de Dieu. Ce livre saint n'est pas frelaté comme le disent les musulmans, qui pourtant le citent.

Il est préférable de commencer sa lecture par le Nouveau Testament, lequel débute par l'évangile (l'ingil) écrit en 4 livres. On y voit Jésus, Fils de Dieu, mort sur la croix (lui et pas un autre) pour porter à leur place la condamnation pour les péchés de ceux qui auront cru en lui.


________

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3391
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Bonjour, j'ai quelques questions sur le Christianisme

Message non lu par Héraclius » sam. 29 avr. 2017, 12:20

Bonjour cher Volten,


Vous pouvez bien nous appeller avec mépris "païens paulien" dans notre propre forum, auquel cas vous n'aurez pas de souci, je suppose, à ce que je vous donne du "Mahométant adorateur du cailloux de la Mecque". :-D

Un peu de cordialité de fait pas de mal, surtout si vous êtes chez les autres. ;)


Pour ce qui est de l'Ancien Testament, je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur angle d'attaque pour découvrir le "Paganisme Paulien". En effet, pour nous Dieu se révèle de façon progressive dans l'histoire, révélant un peu plus de Sa gloire tout au long de l'Histoire Sainte. Ainsi, les premiers hébreux n'étaient même pas monothéistes mais monolâtres ! Le Seigneur s'est d'abord révélé comme un Dieu local, national, puis petit à petit, au fil des prophètes, il en a révélé d'avantage de Sa nature et de Son plan d'amour infini.

Bien sûr, au point culminant de l'Hsitoire Sainte, il s'est fait chair, venant marcher parmis nous pour nous offrir la plénitude de la révélation et pour offrir le Sacrifice de la Croix.

Regarder donc dans l'Ancien Testament, c'est regarder un Dieu qui se voile encore, qui s'adapte à ses créatures en forgeant l'Histoire Sainte. C'est une vision incomplète de Dieu - même si en un sens tout le Nouveau Testament est déjà contenu dans l'Ancien quand on sait trouver le sens mystique de la Parole divine.


Le chapitre 23 d'Ezechiel ne fait qu'utiliser une analogie récurrente pour décrir la relation de Dieu à son peuple : celle de l'Époux et de l'Épouse. On retrouve cette métaphore absolument partou dans la Bible, jusqu'au Nouveau Testament ou c'est Jésus qui se révèle comme cet Époux.

Pour décrire l'infidélité récurrente du Peule, ce passage décrit Israël comme une prostituée infidèle, souillée et indigne de son Époux divin. Il n'y a rien de choquant. Le caractère assez cru des descriptions est un artifice littéraire qui renforce l'idée de l'abjection de cette infidélité ; du reste il faut bien comprendre que pour les chrétiens (et les juifs) la Bible est une Bibliothèque, et chaque livre a un contexte et un auteur différent. On y trouve aussi bien de la poésie que des codes de loi, des contes populaires, des receuils de proverbes, des écrits dont les dates d'écriture ont des siècles d'écarts, usant de tous les styles de language du plus élevé au plus populaire... Rien à voir avec le Coran.



Pour ce qui est des massacres de l'Ancien Testament il y aurait beaucoup à dire. Ces massacres datent essentiellement de moments ou Dieu est loin de s'être pleinement révélé ; il est encore tenu pour un Dieu national et guerrier. Ils nécéssitent donc d'être interprétés à la lumière de la Révélation totale en Jésus-Christ. L'interprétation traditionnelle de l'exode consite à la lire comme une image de la vie chrétienne. Sauvé de l'esclavage (des égyptiens/dupéché) par le sang de l'agneau/Agneau dans les eaux (du baptême/de la mer rouge), le peuple (hébreux/chrétien) reçoit une loi (d'amour et de grâce / loi mosaïque) et marche dans le désert (du sinaï/de la souffrance sanctificatrice "prends ta croix et suis-moi") pour sa purification par la mort (du vieil homme de St Paul/de la génération qui a connue l'Egypte), nourri par le Pain du Ciel (la mânne/l'Eucharistie) en direction d'une Terre Promise (Canaan/le Ciel). Les peuplades du livre de José qu'il faut anéantir reprsentent le combat spirituel contre les passions et les démons, en vue du Royaume des Cieux symbolisé par l'établissement du Royaume Terrestre d'Israël.


Le jeux de résonnances et d'accomplissements entre le Nouveau et l'Ancien Testament est du reste le coeur de l'exégèse chrétienne. Une telle résonnance est malheuresement impossible entre la Bible et le Coran ; ni accomplissement de prophéties, ni accomplissement du système sacrificiel sacerdotal, ni accomplissement de la Loi.


Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: "Le paganisme paulien" en question...

Message non lu par pierresuzanne » dim. 14 mai 2017, 15:42

Volten a écrit :
ven. 28 avr. 2017, 21:27
Ces dernières années, j'ai remarqué que beaucoup de mes frères en religion (islam) apostasient pour se convertir au paganisme paulien.

J'ai décidé donc de me renseigner sur cette religion, et j'ai ainsi commencé la lecture de la Bible, plus précisément l'AT.

Mais malheureusement je fus choqué lorsque je découvris les vulgaires versets du livre d'Ézéchiel (le chap 23), ainsi que les horribles récits de violence allant jusqu'au massacre des bêtes (le livre de Josué par exemple)

Un paulien pour m'expliquer svp?

[Merci de respecter le vouvoiement dans ce forum]

Si vous lisez le Coran, vous comprendrez.

La violence de l'Ancien Testament est celle des hommes.
C'est pour cela que le Coran y ressemble, on y voit la trace de toutes les concupiscences humaines : amour de l'argent, du pouvoir, du sexe.
Violence, jalousie, méchancetés,.


L'Ancien Testament est comme un grand aspirateur qui réunit l'humanité entière avec toutes ses qualités, mais aussi tous ses défauts.
le chemin de l'Ancien Testament conduit au Christ et à l'accomplissement de la Loi qu'il opère, dans le sens de la miséricorde, de la douceur, de la maîtrise de soi, du pardon pour autrui.
La violence de l'Ancien Testament n'était pas la volonté de Dieu, Jésus l'a dit très explicitement. Certains passages de la loi de Moise sont cruels en raison de la dureté du coeur humain. Il ne s'agissait pas de prescriptions divines. Jésus le dit très clairement (Mt 19, 8).

Lisez donc la Bible jusqu'au bout... lisez-la jusqu'à l'Apocalypse et l'annonce du règne eschatologique de Jésus, le seul roi du monde, le seul Juge du monde.


Puis n'oubliez pas de lire le Coran... vous verrez que le Coran fait le chemin inverse. Il commence en étant à peu près sympa (versets mecquois)... mais il s'achève avec les sourates 9 et 5, si cruelles, ni intolérantes, si choquantes. Le chemin du Coran conduit à la cruauté,
alors que le chemin de la Bible conduit l'humanité de son péché.... jusqu' à l'admirable lumière du Christ.



Pierre-Elie.

PS : mon ami, il est enfantin de vous montrer choqué de la vulgarité de la Bible, c'est enfantin et assez hypocrite.... car le Coran n'est pas en reste dans l'insultes et la grossièreté ( « châtré » (Sourate 108, 3), « âne » (S. 31, 19), « sot » (S. 2, 13) ; « hypocrites » (S. 63, 7) ; « bâtard » (S. 68, 13) ; « criminels » (S 83, 29) ; « mécréants » (S. 29, 68) ; « pervers » (S. 9, 84) ; « menteur » (S. 73, 11) ; « cochons » (S. 5, 60) ; « singes » (S. 5, 60 ; S. 7, 166) ! ). Soyez un peu sérieux et de bonne foi dans vos argumentations.
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 282
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: "Le paganisme paulien" en question...

Message non lu par Marc Oh » jeu. 25 mai 2017, 22:34

Bonsoir Volten,

Votre intervention est intéressante dans les réactions et certaines très belles réponses mais demeure en elle-même obscure.

Vous pourriez, je vous prie, mieux définir "paganisme paulien" . Où avez-vous trouvé cette expression? Paul est un Juif ancien persécuteur de Juifs chrétiens et est celui qui s'est le premier tourné vers les païens, c'est-à-dire à l'époque les non-Juifs, pour transmettre le message du Christ, Notre Seigneur, le Très Haut, l'infiniment Miséricordieux. N’hésitez pas a être maladroit vu la qualité édifiante des réponses qui vous sont faites. C'est même un régal!

La bassesse ou la "barbarie" de certains passages est à mettre dans le contexte et représente le fourvoiement du peuple Juif mais aussi sa grande misère où tous nous misérables pécheurs nous pouvons nous retrouver. Ils étaient quand même relativement civilisés à une époque où l'on pratiquait des sacrifices humains (voir des bébés!). La compréhension des Saintes Écritures (Ancien et Nouveau testament) n'est possible dans le catholicisme qu'a la lumière de la "Tradition" et du Christ Lui-même présent à la tête de Son Église. L'ensemble constitue la révélation.

A bientôt
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cinci, gerardh, Hantouane et 5 invités