La messianité de Jésus; est-Il vraiment le Messie?

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Enyo32
Quæstor
Quæstor
Messages : 209
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 18:30
Localisation : Paris

La messianité de Jésus; est-Il vraiment le Messie?

Message non lupar Enyo32 » lun. 19 avr. 2010, 18:18

Bonjour à tous,

Petit exposé sur la messianité de Jésus. Son but est de montrer qu'il y a de fortes chances de croire que Jésus est vraiment le Messie.


Jésus est-il vraiment le Messie ?

Il y a de fortes probabilités pour que Jésus de Nazareth soit le Messie, car :

I) Il est certain que Jésus a existé
Il existe des documents d'historiens qui parlent de Jésus :

Flavius Josèphe : Le plus important historien Hébreu de l’époque (né à Jérusalem en 37 et mort à Rome vers l’an 100). Dans ses Antiquités Judaïques, (vers 93) il parle de "Jésus, celui que l’on appelle Christ" ainsi : "À cette époque, vivait un sage du nom de Jésus. Sa conduite était bonne, et il était estimé pour sa vertu. Nombreux furent ceux qui, entre les habitants de la Judée et les autres nations, devinrent ses disciples. Pilate le condamna à être crucifié et à mourir. Mais ceux qui étaient devenus ses disciples n’arrêtèrent pas de suivre son enseignement. Ils racontèrent qu’il leur était apparu trois jours après sa crucifixion et qu’il était vivant. C’était peut-être le Messie dont les prophètes avaient raconté tant de merveilles." Antiquités XVIII, 3, 3

Pline le Jeune : Historien et proconsul de Bithynie, écrit en l’an 112 à l’empereur Trajan que "les chrétiens se réunissent un jour déterminé avant l’aube et entonnent un hymne au Christ comme à un Dieu". Lettre X, 96

Tacite : En 112 après JC, pendant les cruelles répressions de Néron contre les chrétiens, il raconte que « L’auteur de ce nom, Christ, avait été mis à mort sous l’empereur Tibère, par ordre du procurateur Ponce Pilate ». Annales XV, 44

Suétone : Vers l’an 120, dans un ouvrage d’histoire sur la vie des empereurs romains, il dit que « L’empereur chassa les juifs qui, sous l’instigation de Chrest (Christ, prononcé en grec), sont des causes continuelles de désordre ». Vita Claudii 25, 4

• Même des écrits juifs attestent son existence : le Talmud, notamment. Même si les Juifs (les seuls qui pouvaient avoir intérêt à nier l'existence de Jésus, pour échapper à la honte d'avoir tué un innocent) disent qu'il est mort, il est évident qu'ils admettent qu'il a existé.

II) Jésus accomplit les prophéties

• L’Ancien Testament contient de nombreuses prophéties concernant la venue d’un Messie. Certaines sont explicitement liées à celui-ci, d’autres non. En fait, en lisant attentivement l’AT à la lumière du Nouveau Testament, on se rend compte qu’il y a beaucoup d’allusions au Messie, sanas qu’elles soient pourtant présentées comme telles. En voici quelques-unes :
Spoiler!
1) Il descendra d’Adam et Eve (ce sera donc un homme)
« Dieu dit [au serpent] : Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien » Gn 3, 15

2) Il descendra d’Abraham
« Dieu dit [à Abraham] : Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité » Gn 18, 22

3) Il descendra d’Isaac
« Dieu dit [à Isaac] : Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité » Gn 26, 4

4) Il descendra de Jacob
« Dieu dit [à Jacob] : Tous les clans de la terre seront bénis en ta postérité » Gn 28, 14

5) Il descendra de David
« Dieu dit [à David] : J’élèverai ta descendance après toi, celui qui sera issu de tes entrailles, et j’affirmerai sa royauté. C’est lui qui bâtira une maison pour mon nom et j’affirmerai pour toujours son trône royal» 2 S 7, 12 voir aussi Is 11,1 ; Ps 132, 10 ; Jr 23, 5

6) Il sera habité par l’Esprit Saint
« Sur lui reposera l’esprit de Yahvé, esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de Yahvé » Is 11, 1

7) Il sera juste, bon et sans péché
« Il jugera, mais non sur l’apparence. Il se prononcera, mais non sur le ouï-dire. Il jugera les faibles avec justice, il rendra une sentence équitable pour les humbles du pays. » Is 11, 3 voir aussi Is 53, 9 ; Jr 23, 5 ; Ps 72, 3 et 12

8) Il sera comme Moïse
« Dieu dit [à Moïse] : Yahvé ton Dieu suscitera pour toi, du milieu de toi, parmi tes frères, un prophète comme toi que vous écouterez » Dt 18, 15

9) Il naîtra d’une vierge
« C’est pourquoi Dieu lui)même vous donnera un signe : voici, la vierge est enceinte, elle va enfanter un fils et elle lui donnera le nom d’Emmanuel (« Dieu avec nous ») » Is 7, 14

10) Il sera le fils de Dieu
« Dieu m’a dit : tu es mon fils » Ps 2, 7 voir aussi Sg 2, 13

11) Ce sera Dieu lui-même
« C’est pourquoi Dieu lui)même vous donnera un signe : voici, la vierge est enceinte, elle va enfanter un fils et elle lui donnera le nom d’Emmanuel (« Dieu avec nous ») » Is 7, 14
« Dis aux villes de Juda : voici votre Dieu ! Voici le Seigneur Yahvé qui vient avec puissance » Is 40, 9 voir aussi Is 9, 5 ; 52, 8 ; Ml 3, 1 ; Ps 130, 7 ; Is 42, 8 ; Ps 147, 15

12) Il naîtra à Bethléem
« Et toi, Bethléem-Ephrata, petite parmi les clans de Juda, c’est de toi que sort pour moi celui qui doit gouverner avec Israël. « Mi 5, 1

13) Il sera poursuivi dans sa jeunesse
« Tant ils m’ont traqué dès ma jeunesse, ils n’ont pas eu le dessus. » Ps 129, 1

14) Il sortira d’Egypte
« J’ai appelé mon fils hors d’Egypte. » Os 11, 1

15) Il sera précédé d'un précursseur
« Voici que je vais envoyer mon messager, pour qu’il fraye un chemin devant moi » Ml 3, 1 voir aussi Is 40, 3

16) Il fera des miracles
« Alors se dessilleront les eux des aveugles, et les oreilles des sourds s’ouvriront. Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la langue du muet criera de joie. » Is 35, 5

17) Il viendra à Jérusalem sur un âne
« Exulte avec force, fille de Sion ! Crie de joie, fille de Jérusalem ! Voici que ton roi vient à toi : il est juste et victorieux, humble, monté sur un âne, le petit d‘une ânesse. » Za 9, 9

18) Il sera connu et aimé par des gens du monde entier
« Des multitudes de nations seront dans la stupéfaction, devant lui des rois resteront bouche close. » Is 52, 15

19) Beaucoup de personnes ne croiront pas en lui
« La pierre qu’ont rejeté les bâtisseurs est devenue la tête d’angle. » Ps 118, 22 voir aussi Is 53, 1

20) On cherchera à le tuer
« Ils posent des pièges, ceux qui traquent mon âme, ils parlent de crime, ceux qui cherchent mon malheur, tout le jour ils ruminent des trahisons. » Ps 38, 13

21) Il sera méprisé et l’on se moquera de lui
« Et moi, risée des gens, mépris du peuple, tous ceux qui me voient me bafouent, leur bouche ricane. » Ps 22, 7 voir aussi Is 53, 2 ; Is 53, 12

22) Il portera nos péchés et nous sauvera
« Il portait le péché des multitudes. » Is 53, 12
« Or ce sont nos souffrances qu’il portait et nos douleurs dont il était chargé. » Is 53, 4 voir aussi Is 53, 10 ; 53, 5 ; Ps 72, 14

23) Il sera trahi par un de ses amis
« Même le confident sur qui je faisais fond et qui mangeait mon pain lève le talon contre moi. » Ps 41, 10

24) Ses amis l’abandonneront
« Je frapperais le pasteur, et les brebis du troupeau seront dispersées. » Za 13, 7

25) Il se livrera lui-même à la mort
« Il s’est livré lui-même à la mort. » Is 53, 12

26) On le frappera au visage
« A coup de verge ils frappent à la joue le juge d’Israël. » Mi 4, 14

27) On le frappera dans le dos
« J’ai tendu le dos à ceux qui me frappaient. » Is 50, 6 voir aussi Ps 129, 3

28) Il sera accusé par de faux témoins
« Des témoins de mensonge se dressent, que je ne connais pas. On me questionne, on me rend le mal pour le bien. » Ps 35, 11 voir aussi Ps 38, 20

29) On lui crachera au visage
« Je n’ai pas soustrait ma face aux outrages et aux crachats. » Is 50, 6

30) Il restera muet face à tous ces outrages
« Maltraité, il s’humiliait, il n’ouvrait pas la bouche, comme l’agneau qui se laisse mener à l’abattoir, comme devant les tondeurs une brebis muette, il n’ouvrait pas la bouche. » Is 53, 7

31) Il sera nu
« Et moi, ver et non pas homme. » Ps 22, 7

32) Il sera crucifié
« Ils regarderont vers moi au sujet de celui qu’ils ont transpercé, ils se lamenteront sur lui comme on se lamente sur un fils unique, ils le pleureront comme on pleure un premier né. » Za 12, 10 voir aussi Is 52, 13 ; 53, 5 ; Ps 142, 4 ; Ps 22, 17

33) Il aura soif
« Mon palais est sec comme un tesson, et ma langue collée à ma mâchoire. » Ps 22, 16

34) On lui donnera à boire du vinaigre
« Dans ma soif, ils m’abreuvent de vinaigre. » Ps 69, 22

35) On se moquera de sa prétendue divinité
« Ils hochent la tête : qu’il s’en remette à Yahvé, qu’il le délivre ! Qu’il le libère, puisqu’il l’aime ! » Ps 22, 9 voir aussi Is 53, 4 ; Ps 42, 11

36) On se partagera ses habits set son vêtement sera tiré au sort
« Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement. » Ps 22, 19

37) Il criera vers Dieu
« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné, insoucieux de me sauver, malgré les mots que je rugis ? » Ps 22, 2

38) Il sera vendu pour trente pièces d’or (le prix d’un esclave)
« Ils pesèrent mon salaire : 30 sicles d’argent. » Za 11, 12

39) Ces trente pièces seront jetées dans le Temple, pour le potier
« Je pris donc les trente sicles d’argent et les jetai dans le temple, pour le potier. » Za 11, 13

40) Il gardera tous ses os
« Le Seigneur garde tous ses os, pas un ne sera brisé. » Ps 34, 21
« Je peux compter tous mes os. » Ps 22, 18

41) Il sera enterré dans le tombeau d’un riche
« Sa tombe est avec le riche. » Is 53, 9

42) Il ressuscitera
« Tu ne peux abandonner mon âme au shéol, tu ne peux laisser ton bien-aimé voir la fosse. » Ps 16, 10 voir aussi Is 53, 10 ; Ps 21, 5

43) Il montera au ciel
« Oracle de Yahvé à mon Seigneur : Siège à ma droite, tant que j’aie fait de tes ennemis l’escabeau de tes pieds. » Ps 110, 1
• En outre, des passages entiers de l’AT peuvent être assimilés à Jésus de Nazareth. Parmi d’autres :
Spoiler!
1) Le 1er chant du Serviteur :
« Voici mon serviteur, que je soutiens, mon élu, en qui mon âme se complaît; j'ai mis mon esprit sur lui; il répandra la justice parmi les nations. Il ne criera point, il ne parlera pas haut, il ne fera pas entendre sa voix dans les rues. Il ne brisera pas le roseau froissé, et n'éteindra pas la mèche prête à mourir. Il annoncera la justice en vérité; il ne faiblira point et ne ce laissera point abattre; jusqu'à ce qu'il ait établi la justice sur la terre, et les îles seront dans l'attente de sa loi. Ainsi parle le Dieu Yahweh, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a étendu la terre et ses productions, qui donne la respiration au peuple qui l'habite; et le souffle à ceux qui la parcourent. Moi, Yahweh, je t'ai appelé dans la justice; et je t'ai pris par la main; je te garde et je fais de toi l'alliance du peuple; la lumière des nations; Pour ouvrir les yeux des aveugles; pour faire sortir de prison les captifs, du cachot ceux qui sont assis dans les ténèbres. » Is 42, 1

2) Le 2ème chant du Serviteur :
« Iles, entendez-moi peuples lointains, soyez attentifs! Yahweh m'a appelé dès le sein maternel, dès les entrailles de ma mère il a proclamé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante; il m'a abrité sous l'ombre de sa main; il a fait de moi une flèche aiguë, Il m'a caché dans son carquois. Et il m'a dit: "Tu es mon serviteur, Israël, en qui je me glorifierai." Et moi j'ai dit:"En vain je me suis fatigué; inutilement, pour rien, j'ai consumé ma force; mais mon droit est auprès de Yahweh, et ma récompense auprès de mon Dieu." Et maintenant Yahweh parle, lui qui m'a formé dès le sein de ma mère pour être son Serviteur. pour ramener à lui Jacob, et pour qu'Israël lui soit réuni. -- Et je suis honoré aux yeux de Yahweh, et mon Dieu est ma force. --Il a dit: "C'est peu que tu sois mon Serviteur; pour rétablir les tribus de Jacob et pour ramener les préservés d'Israël; je t'établirai lumière des nations, pour que mon salut arrive jusqu'aux extrémités de la terre." Ainsi parle Yahweh, le rédempteur et le Saint d'Israël; à celui qui est méprisé, abominable au peuple; à l'esclave des tyrans: Des rois te verront et se lèveront, des princes, et ils se prosterneront, à cause de Yahweh qui est fidèle, et du Saint d'Israël qui t'a choisi. » Is 49, 1

3) Le 3ème chant du Serviteur :
« Le Seigneur Yahweh m'a donné la langue des disciples, pour que je sache fortifier par ma parole celui qui est abattu. Il éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, pour que j'écoute en disciple. Le Seigneur Yahweh m'a ouvert l'oreille! et moi, je n'ai pas résisté, je ne me suis pas retiré en arrière. J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe; je n'ai pas dérobé mon visage aux outrages et aux crachats. Le Seigneur Yahweh m'est venu en aide; c'est pourquoi l'outrage ne m'a point abattu; c'est pourquoi j'ai rendu ma face semblable à un caillou; et je savais que je ne serais pas confondu.
Il est proche, celui qui me justifie: qui plaidera contre moi? Comparaissons ensemble! Qui est mon adversaire: qu'il s'approche de moi! Le Seigneur Yahweh m'est venu en aide: qui est-ce qui me condamnerait? Ah! ils tomberont tous en lambeaux comme un vêtement; la teigne les dévorera. » Is 50, 4

4) Le 4ème chant du Serviteur :
« Voici que mon Serviteur prospérera; il grandira , il sera exalté, souverainement élevé. De même que beaucoup ont été dans la stupeur en le voyant, -- tant il était défiguré, son aspect n'étant plus celui d'un homme, ni son visage celui des enfants des hommes, -- ainsi il fera tressaillir des nations nombreuses. Devant lui les rois fermeront la bouche; car ils verront ce qui ne leur avait pas été raconté, et ils apprendront ce qu'ils n'avaient pas entendu. Qui a cru ce que nous avons entendu, et à qui le bras de Yahweh a-t-il été révélé? Il s'est élevé devant lui comme un frêle arbrisseau; comme un rejeton gui sort d'une terre desséchée; il n'avait ni forme ni beauté pour attirer nos regards, ni apparence pour exciter notre amour.
Il était méprisé et abandonné des hommes, homme de douleurs et familier de la souffrance, comme un objet devant lequel on se voile la face; en butte au mépris, nous n'en faisions aucun cas. Vraiment c'était nos maladies qu'il portait, et nos douleurs dont il s'était chargé; et nous, nous le regardions comme un puni, frappé de Dieu et humilié. Mais lui, il a été transpercé à cause de nos péchés, broyé à cause de nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix a été sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun de nous suivait sa propre voie; et Yahweh a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous. On le maltraite, et lui se soumet et n'ouvre pas la bouche, semblable à l'agneau qu'on mène à la tuerie, et à la brebis muette devant ceux qui la tondent; il n'ouvre point la bouche. Il a été enlevé par l'oppression et le jugement, et, parmi ses contemporains, qui a pensé qu'il était retranché de la terre des vivants, que la plaie le frappait à cause des péchés de mon peuple? On lui a donné son sépulcre avec les méchants, et dans sa mort il est avec le riche, alors qu'il n'a pas commis d'injustice, et qu'il n'y a pas de fraude dans sa bouche.
Il a plu à Yahweh de le briser par la souffrance; mais quand son âme aura offert le sacrifice expiatoire, il verra une postérité, il prolongera ses jours, et le dessein de Yahweh prospérera dans ses mains.
A cause des souffrances de son âme, il verra et se rassasiera. Par sa connaissance le juste, mon Serviteur, justifiera beaucoup d'hommes, et lui-même se chargera de leurs iniquités.
C'est pourquoi je lui donnerai sa part parmi les grands; il partagera le butin avec les forts. Parce qu'il a livré son âme à la mort et qu'il a été compté parmi les malfaiteurs; et lui-même a porté la faute de beaucoup, et il intercédera pour les pécheurs. » Is 52, 13

5) Le début du chapitre 11 d’Isaïe :
« Un rameau sortira du tronc de Isaïe, et de ses racines croîtra un rejeton. Sur lui reposera l'Esprit de Yahweh esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte de Yahweh; Il mettra ses délices dans la crainte de Yahweh. Il ne jugera point sur ce qui paraîtra à ses yeux, et il ne prononcera point sur ce qui frappera ses oreilles. IL jugera les petits avec justice, et prononcera selon le droit pour les humbles de la terre. Il frappera la terre de la verge de sa bouche, et par!e souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. La justice ceindra ses flancs, et la fidélité sera la ceinture de ses reins. Le loup habitera avec l'agneau, la panthère reposera avec le chevreau; le veau, le lion et le boeuf gras vivront ensemble, et un jeune enfant les conduira. La vache et l'ourse iront au même pâturage, leurs petits auront un même gîte; et le lion mangera du fourrage comme le boeuf . Le nourrisson s'ébattra sur le trou de la vipère, et dans le repaire du basilic l'enfant à peine sevré mettra sa main.On ne fera point de mal et on ne détruira plus sur toute ma montagne sainte; car le pays sera rempli de la connaissance de Yahweh, comme le fond des mers par les eaux qui le couvrent. Et il arrivera en ce jour-là: La racine de Jessé, élevée comme un étendard pour les peuples, sera recherchée par les nations, et son séjour sera glorieux. Et il arrivera en ce jour-là: le Seigneur étendra une seconde fois sa main pour racheter le reste de son peuple, ce qui subsistera aux pays d'Assyrie et d'Egypte, de Patros, d'Ethiopie, d'Elam, de Sennaar, de Hamath et des îles de la mer. Il élèvera un étendard pour les nations, et il rassemblera les bannis d'Israël; il recueillera les dispersés de Juda, des quatre bouts de la terre. » Is 11, 1

6) Le Psaume 22 :
« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? Je gémis, et le salut reste loin de moi!
Mon Dieu, je crie pendant le jour, et tu ne réponds pas; la nuit, et je n'ai point de repos.
Pourtant tu es saint, tu habites parmi les hymnes d'Israël.
En toi se sont confiés nos pères; ils se sont confiés, et tu les as délivrés.
Ils ont crié vers toi, et ils ont été sauvés; ils se sont confiés en toi, et ils n'ont pas été confus.?
Et moi, je suis un ver, et non un homme, l'opprobre des hommes et le rebut du peuple.
Tous ceux qui me voient se moquent de moi; ils ouvrent les lèvres, ils branlent la tête:
"Qu'il s'abandonne à Yahweh! Qu'il le sauve, qu'il le délivre, puisqu'il l'aime! "
Oui, c'est toi qui m'as tiré du sein maternel, qui m'as donné confiance sur les mamelles de ma mère.
Dès ma naissance, je t'ai été abandonné; depuis le sein de ma mère, c'est toi qui es mon Dieu.
Ne t'éloigne pas de moi, car l'angoisse est proche, car personne ne vient à mon secours.
Autour de moi sont de nombreux taureaux, les forts de Basan m'environnent.
Ils ouvrent contre moi leur gueule, comme un lion qui déchire et rugit.
Je suis comme de l'eau qui s'écoule, et tous mes os sont disjoints; mon coeur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles.
Ma force s'est desséchée comme un tesson d'argile, et ma langue s'attache à mon palais; tu me couches dans la poussière de la mort.
Car des chiens m'environnent, une troupe de scélérats rôdent autour de moi; ils ont percé mes pieds et mes mains, je pourrais compter tous mes os. Eux, ils m'observent, ils me contemplent; ils se partagent mes vêtements,. ils tirent au sort ma tunique.
Et toi, Yahweh, ne t'éloigne pas! Toi qui es ma force, viens en hâte à mon secours!
Délivre mon âme de l'épée, ma vie du pouvoir du chien!
Sauve-moi de la gueule du lion, tire-moi des cornes du buffle!
Alors j'annoncerai ton nom à mes frères; au milieu de l'assemblée je te louerai:
" Vous qui craignez Yahweh, louez-le! Vous tous, postérité de Jacob, glorifiez-le! Révérez-le, vous tous, postérité d'Israel!
Car il n'a pas méprisé, il n'a pas rejeté la souffrance de l'affligé, il n'a pas caché sa face devant lui, et quand l'affligé a crié vers lui, il a entendu. "
Grâce à toi, mon hymne retentira dans la grande assemblée, j'acquitterai mes voeux en présence de ceux qui te craignent.
Les affligés mangeront et se rassasieront; ceux qui cherçhent Yahweh le loueront. Que votre coeur revive à jamais!
Toutes les extrémités de la terre se souviendront et se tourneront vers Yahweh, et toutes les familles des nations se prosterneront devant sa face.
Car à Yahweh appartient l'empire, il domine sur les nations.
Les puissants de la terre mangeront et se prosterneront; devant lui s'inclineront tous çeux qui descendent à la poussière, ceux qui ne peuvent prolonger leur vie.
La postérité le servira; on parlera du Seigneur à la génération future.
Ils viendront et ils annonceront sa justice, au peuple qui naîtra, ils diront ce qu'il a fait. »
• De nombreuses œuvres de Jésus ont par ailleurs été prophétisées dans l’Ancien Testament. Entre autres :

L’institution d’une Nouvelle Alliance : « Voici venir des jours, dit le Seigneur, où je conclurai avec la maison d'Israël et la maison de Juda une Alliance Nouvelle ... Je mettrai ma foi au fond de leur être et je l'écrirai sur leur coeur. Alors, je serai leur Dieu et eux seront mon peuple. Tous me connaîtront du plus petit jusqu'au plus grand, dit le Seigneur. » Jr 31, 31

Son sacrifice pur et parfait : « Et Abraham prit le bois de l'holocauste, et le mit sur Isaac, son fils, lui-même portait dans sa main le feu et le couteau, et ils s'en allèrent tous deux ensemble. Isaac parla à Abraham, son père, et dit: Mon père! Il répondit: Me voici, mon fils. Et Isaac dit: Voici le feu et le bois; mais où est l'agneau pour l'holocauste? Abraham répondit: Dieu verra à trouver l'agneau pour l'holocauste, mon fils. Et ils allaient tous deux ensemble. » Gn 22, 5

III) Les Apôtres n’auraient pu inventer l’idée que Jésus soit le Messie

1) Parce que les Juifs n’avaient pas cette vision du Messie

• Pour les Juifs, il était (et il est encore) impensable que le Messie soit Dieu ! L’Ancien Testament est marqué par la crainte du Dieu Eternel et Tout-puissant. Ils n’osaient ni prononcer, ni écrire son nom : ils utilisaient le tétragramme « JHWH », formé de 4 consonnes pour qu’il soit imprononçable. D’ailleurs, la plupart des disciples ont mis longtemps avant d’oser reconnaître la divinité de Jésus, malgré tous les miracles les plus ahurissants auxquels ils avaient assisté.

• Les Juifs n’attendaient pas un homme de paix prêchant le pardon et la miséricorde ! Ils souhaitaient un « leader » politique, une « brute épaisse » qui allait faire d’Israël la plus grande puissance du monde ! Toutes les sources historiques témoignent de cette attente : Tacite, par exemple, un historien latin, affirme dans ses Historiae que « Beaucoup étaient persuadés (...) que de Judée allaient venir les dominateurs du monde ». Suétone, autre historien latin de la même époque, écrit sensiblement la même chose dans sa Vie de Vespasien. Flavius Josèphe, aussi. Toutes ces sources historiques montrent clairement qu’un siècle après la mort du Christ, les juifs attendaient encore la venue du Messie et que ce Messie devait être avant tout un grand chef militaire !

• Les Juifs ne s’attendaient pas à ce que le Messie « transgresse » certaines de leurs normes religieuses, comme celle du repos absolu le jour du Sabbat ! La plupart des juifs de l’époque, et particulièrement les pharisiens et les docteurs de la loi, suivaient avec une rigueur méticuleuse l’ensemble des préceptes issus du Décalogue. Cet acharnement à respecter les moindres normes de la loi était motivé par l’orgueil de faire partie du « peuple élu » au moment où ce dernier était aux mains d’un envahisseur païen et idolâtre.

2) Parce que les Apôtres ont tous été jusqu’à mourir plutôt que de dire le contraire

• Professer la divinité de Jésus était un blasphème très grave. Pour un juif, donc même pour les Apôtres, cela méritait la peine de mort... C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Jésus a été condamné : contraint d’affirmer son identité, il avait « avoué » être le Fils de Dieu (Mt 26,63-64). Le même sort sera réservé plus tard aux disciples : ils seront tous tués.

3) Parce que les Apôtres n’auraient rien gagné à inventer cette idée

• Le sexe ? Dans les Béatitudes, Jésus affirme : « Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. » (Mt 5,8). A propos du mariage, il prétend qu’il n’est pas permis aux hommes de divorcer pour se remarier avec une autre femme. Les disciples sont surpris : « Si telle est la condition de l’homme par rapport à sa femme, il vaut mieux ne pas se marier. » (Mt 19,10). Que fait Jésus ? Il surenchérit en prêchant l’abstinence pour ceux qui voudront le suivre ! « Certains renoncent à se marier à cause du Royaume des cieux. Que celui qui peut accepter cet enseignement l’accepte ! » (Mt 19,12). Mahomet avait permis aux hommes de posséder jusqu’à quatre épouses, sans compter les concubines. Lui-même, d’ailleurs, avait reçu « par permission divine » le droit d’en avoir neuf. Mais le chrétien ne jouit pas des mêmes droits... et considère même le célibat, sans déprécier le mariage, comme un bien ! (1Co 7,1)

• Le pouvoir ? Tout l’Evangile ne parle que d’amour et de service : il faut aimer ses ennemis, prier pour ceux qui nous persécutent, ne pas juger son prochain et accepter de porter sa croix : « Si quelqu’un veut venir avec moi, qu’il cesse de penser à lui-même, qu’il porte sa croix chaque jour et me suive. » (Lc 9,23). Jésus, à maintes reprises, corrige ses disciples qui recherchent les privilèges du pouvoir : « De quoi discutiez-vous en chemin ? "Eux se taisaient, car en chemin ils avaient discuté entre eux qui était le plus grand. Alors, s’étant assis, il appela les Douze et leur dit : " Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. " » (Mc 9,33-35). « Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé. » (Mt 23,11). « Ainsi de vous ; lorsque vous aurez fait tout ce qui vous a été prescrit, dites : Nous sommes des serviteurs inutiles ; nous avons fait ce que nous devions faire. » (Lc 17,10). Quelques heures à peine avant sa passion, Jésus donne un dernier exemple à ses disciples : il s’habille en esclave et se met à leur laver les pieds, car « un serviteur n’est pas plus grand que son maître et un envoyé n’est pas plus grand que celui qui l’envoie. » (Jn 13,17). Si les disciples avaient inventé l’Evangile de toute pièce pour s’emparer d’un nouveau pouvoir religieux, croyez-vous vraiment qu’ils auraient fait un programme politique aussi humiliant ?

• L’argent ? Mais encore une fois, le Christ n’a cessé de prêcher le détachement des richesses matérielles : « Ne vous amassez point de trésors sur la terre, où la mite et le ver consument, où les voleurs percent et cambriolent. Mais amassez-vous des trésors dans le ciel » (Mt 6,19-20). Les premières communautés chrétiennes, après la mort et résurrection du Christ, choisissent de vivre ce détachement des choses matérielles comme en témoignent les Ecritures : « Tous les croyants ensemble mettaient tout en commun ; ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et en partageaient le prix entre tous selon les besoins de chacun. » (Ac 2,44-45). Si c’était pour gagner de l’argent que les disciples avaient inventé l’Evangile, gageons qu’ils n’ont pas dû faire fortune rapidement !

4) Parce que les Évangiles décrivent largement les défauts des Apôtres

• En affirmant que Jésus n’est pas le Messie, on affirme en même temps que ce que contiennent les Evangiles est faux. Les Apôtres auraient donc inventé leur contenu. Mais cette affirmation est très peu probable car en inventant toute cette histoire, ces derniers se seraient présentés comme des modèles, des exemples à suivre... comme l’ont fait la plupart de ceux qui ont fondé une religion. Mais les Évangiles racontent au contraire des détails très embarrassants sur les disciples : à plusieurs reprises, on voit Jésus les réprimander : « Engeance incrédule et pervertie, jusques à quand serai-je avec vous ? Jusques à quand devrais-je vous supporter ? » (Mt 17,17). Ou encore : « Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? » (Mt 8,26).

• Simon-Pierre est un homme colérique, orgueilleux. Lorsque Jésus annonce sa passion, il s’écrie : « Jamais, Seigneur ! Non, cela ne t’arrivera pas ! » Et Jésus, lui répond : « Passe derrière moi, Satan ! tu me fais obstacle, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes ! ». (Mt 16,22-23)

• Quelques heures avant sa passion, Jésus annonce aux Apôtres qu’ils vont tous l’abandonner (Mt 26,31). Mais Pierre se targue qu’il sera fidèle, qu’il est même prêt à mourir pour lui. Et la prophétie s’accomplit pourtant quelques heures plus tard : les disciples s’enfuient, Judas trahit, Pierre renie. Si les Apôtres avaient inventé cette idée et les Évangiles, se seraient-ils décrits ainsi ?

Conclusion : Il est très probable que Jésus de Nazareth soit le Messie.


Source : http://www.catholique.org
Dernière édition par Enyo32 le mar. 20 avr. 2010, 10:01, édité 1 fois.
" Notre religion est sage et folle. Sage, parce qu'elle est celle qui est la plus confortée par la raison. Folle, parce que ce n'est point d'abord à cause de sa sagesse qu'on en fait partie." d'après une citation de Pascal

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8193
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Le Messie

Message non lupar Raistlin » lun. 19 avr. 2010, 18:43

Merci pour ce petit condensé d'apologétique. Je rajoute seulement un indice de plus concernant l'authenticité du témoignage des disciples : le fait que ce sont des femmes qui sont les premières à témoigner de la Résurrection du Seigneur.

Lorsqu'on sait à quel point le témoignage des femmes était méprisé à l'époque, il est incompréhensible des récits inventés de toute pièce fassent mention de femmes comme premiers témoins.

A ce sujet, et pour montrer à quel point il est invraisemblable que des fabulateurs aient mis en scène des femmes comme premiers témoins, voici ce qu'en dira Celse dans son Discours véritable : "Les Galiléens croient à une résurrection, sur le seul témoignage de quelques femmes hystériques."

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Un gentil athée
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1308
Inscription : ven. 14 août 2009, 12:53
Conviction : Athéisme, agnosticisme, ignosticisme
Localisation : Lorraine profonde...
Contact :

Re: Le Messie

Message non lupar Un gentil athée » mar. 20 avr. 2010, 13:48

Bien, et maintenant voici pourquoi Jésus n'est pas le messie :

http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=524

Bien cordialement :)
Sites pro-vie séculiers :
- http://www.godlessprolifers.org/
- http://secularprolife.org/
Mon blog : http://metazet.over-blog.com
Spoiler!
« Seigneur, prenez pitié du chrétien qui doute, de l'incrédule qui voudrait croire,
du forçat de la vie qui s'embarque seul, dans la nuit, sous un firmament
que n'éclairent plus les consolants fanaux du vieil espoir ! »
Joris-Karl HUYSMANS, A rebours

« L'amitié peut subsister entre des gens de différents sexes, exempte même de toute grossièreté.
Une femme cependant regarde toujours un homme comme un homme ;
et réciproquement un homme regarde une femme comme une femme.
Cette liaison n'est ni passion ni amitié pure : elle fait une classe à part. »
Jean de LA BRUYÈRE, Caractères, IV, Du cœur

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8193
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Le Messie

Message non lupar Raistlin » mar. 20 avr. 2010, 14:44

Bien, et maintenant voici pourquoi Jésus n'est pas le messie :

http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=524

Bien cordialement :)
Merci pour ce lien, c'est très intéressant.

Quelques remarques à chaud :
Il est de fait historique que Jésus n'a accompli aucune de ces prophéties messianiques.
Les Chrétiens répliquent que Jésus accomplira celles-ci lors de sa deuxième venue, mais les sources juives assurent que c'est d'emblée que le Messie accomplira ses prophéties, sans avoir besoin de venir une deuxième fois.
Seulement, les sources juives ne sont en aucun cas parole de Dieu. Ainsi, effectivement, Jésus lors de son premier avènement n'a ni rassemblé les juifs ni établi la paix sur la Terre (l'histoire du 3ème temple est plus ambiguë puisque Jésus a clairement assimilé son corps au Temple). Mais évacuer le fait que les chrétiens attendent son second avènement sous prétexte que les Juifs n'y ont jamais cru n'est pas pertinent. N'oublions pas, en effet, que les Juifs n'attendaient pas non plus de Messie souffrant, mourant et ressuscitant. Et pourtant, nous croyons que ce fut le cas. D'ailleurs Jésus lui-même, aux pèlerins d'Emmaüs, doit ouvrir leur intelligence à la compréhension des Ecritures.

Ajoutons qu'en bonne théologie catholique, le nouvel Israël, c'est l'Eglise : le peuple des enfants de Dieu.

Jésus n'était pas un prophète. La prophétie ne peut exister en Israël que lorsque le pays est habité par la plus grande partie du peuple juif.
Affirmation gratuite. Où sont les sources bibliques ? Et les prophètes qui se sont levés lors de la déportation du peuple juif étaient-ils de faux prophètes ?

Le Messie doit être un descendant du côté paternel du roi David (Voir Genèse 49, 10 et Isaïe 11, 1). Or, selon la thèse des Chrétiens, Jésus est né d'une femme vierge, et donc n'avait pas de père. Il est par conséquent impossible qu'il ait pu satisfaire aux exigences d'une filiation paternelle remontant au roi David !
Mais Joseph est le père adoptif de Jésus. Certes pas biologiquement parlant mais où est-il dit dans la Bible que la descendance d'avec David devait être biologique ?

Le Messie conduira le peuple juif à une pleine observance de la Torah. La Torah énonce que toutes les mitsvoth (commandements) resteront toujours en vigueur, et que quiconque voudra changer la Torah sera aussitôt identifié comme un faux prophète (Deutéronome 13, 1-4).
Et Jésus lui-même a dit qu’il n’était pas venu pour abolir mais pour accomplir. La pleine observance de la Torah signifie donc l’accomplissement de la Torah.

L'idée chrétienne d'une naissance virginale a pris naissance dans Isaïe 7, 14 où il est question d'une 'alma qui a enfanté. Le mot hébreu 'alma a toujours signifié : " jeune femme ", mais les théologiens chrétiens, plusieurs siècles après, l'ont traduit par " vierge ".
Sauf que dans le contexte, et compte tenu du milieu de l’époque, jeune femme peut prendre le sens de jeune femme non mariée, donc vierge (à moins d’être adultère). Donc certes, traduire alma par vierge est une interprétation, mais c'est une interprétation cohérente.

Le christianisme considère que le chapitre 53 d'Isaïe sur le " serviteur souffrant " se réfère à Jésus.
En réalité, ce chapitre 53 constitue la suite directe du chapitre 52, qui décrit l'exil et la rédemption du peuple juif. Les prophéties sont écrites au singulier parce que les Juifs (" Israël ") sont considérés comme une seule unité. La Torah fourmille d'exemples où la nation juive est désignée sous un pronom singulier.
L’auteur commet une grave erreur. En effet, dans le passage du serviteur souffrant d’Isaïe, il est précisé « c’est nos péchés qu’il portait ». Comment concilier cela avec le fait que c’est le peuple Juif qui serait décrit ? Ca n’a pas de sens : lorsqu’on lit ce passage, ça ne colle pas avec une description de la situation du peuple Juif à l’époque.

LA FOI JUIVE EST BASEE UNIQUEMENT SUR UNE REVELATION NATIONALE
Ridicule. Plusieurs passages – comme le livre de Jonas par exemple – montrent que le Salut d’Israël est aussi pour les nations. L’annonce du Salut des nations est faite dans la Bible.

En outre, Jésus est d’abord venu pour le peuple d’Israël comme il le dit lui-même. C’est après sa Résurrection qu’il ordonne à ses disciples d’annoncer le Salut à toutes les nations.

C’est argument ne vaut donc rien.

L'idée catholique de la Trinité transforme Dieu en trois parties distinctes : Le Père, le Fils et le Saint-Esprit (Matthieu 28, 19).
Cette conception s'oppose à celle contenue dans le Chema', base de la foi juive : " Ecoute, Israël, l'Eternel est notre D.ieu, l'Eternel est UN ! " (Deutéronome 6, 4).
Cet argument montre que l’auteur n’a rien compris à la Trinité, puisque nous confessons un seul Dieu. par ailleurs, il est possible de retourner l’argument en disant que la Trinité est annoncée de manière voilée dans la Bible : voir par exemple l’épisode d’Abraham aux chênes de Mambré.
Les Catholiques romains croient que D.ieu est venu sur terre sous une forme humaine, puisque Jésus a dit : " Moi et le Père sommes un " (Jean 10, 30).
Oui, c’est l’Incarnation. Que cela soit motif de scandale pour les Juifs, nous le savons depuis que Jésus s’est fait crucifié. Cependant, nulle part dans la Bible nous voyons Dieu affirmer : je ne m’incarnerai pas parmi vous. Bien au contraire, de nombreux passages affirment que Dieu sera au milieu de son peuple.

Bref, la Bible interdit sans abiguité aucune l'idolâtrie. Mais adorer Dieu qui aurait pris condition humaine n'est pas de l'idolâtrie justement, puisque c'est Dieu en Jésus que nous adorons.

Le judaïsme affirme que le Messie naîtra de parents humains, et qu'il possédera des attributs physiques normaux comme les autres gens. Il ne sera pas un demi-dieu, et ne sera pas investi de qualités surnaturelles. En fait, chaque génération contient en son sein un individu qui aurait la capacité de devenir le Messie (voir Maïmonide - " Lois sur les Rois ", 11, 3).
Sauf que Jésus est bien plus qu’un demi-dieu (encore une mauvaise compréhension de la part de l’auteur). En outre, Jésus est vrai Homme, comme nous l’affirmons.
La foi catholique affirme que la prière doit être canalisée par un intermédiaire, c'est-à-dire par une confession auprès d'un prêtre. Jésus lui-même a été un intermédiaire, puisqu'il a dit : " Aucun homme ne vient au Père que par moi. "
Mais puisque Jésus est vrai Dieu, nous voyons que l’intermédiaire est en fait Dieu Lui-même. L’argument ne vaut donc rien.

La doctrine catholique traite souvent le monde physique comme un mal qu'il faut éviter.
Mensonge. La doctrine catholique ne dit pas que le monde est mauvais et qu’il faut l’éviter.

Marie, la plus sacrée des femmes, est décrite comme une vierge.
Et dans le judaïsme, la parole d’un homme vaut celle de deux femmes. Et je passe sur les passages des Proverbes qui dénigrent les femmes.

De fait, aucune autre religion n’a exalté une femme qui ne fut pas une déesse, comme l’a fait la religion catholique.

Les prêtres et les nonnes sont astreints à un devoir de chasteté. Et les monastères sont situés dans des lieux isolés, éloignés du monde.
Où l’on ne voit pas le rapport avec le sujet.

Le judaïsme n'exige de conversion de personne.
Le christianisme non plus : il se contente de proposer le Salut (indépendamment des exactions commises par certains chrétiens un peu trop zélés). Il ne faut pas confondre avec l’islam.



Bref, gentil athée, vous n’avez rien de plus sérieux ? L’auteur méconnaît gravement la théologie catholique ainsi que les prophéties messianiques.

Je répondrai un peu plus tard sur les prophéties que Jésus a justement accompli.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

bahous2
Barbarus
Barbarus

Jésus n'est venu que pour annoncer le Messie

Message non lupar bahous2 » sam. 04 juin 2016, 11:30

Les chrétiens sont tous dans l'erreur quand ils disent Jésus est le Messie. Ce n'est pas vrai, Jésus n'a jamais prétendu à tel titre. Il dit : "Comment les scribes peuvent-ils dirent que le Messie est descendant de David?" Et en Mathieu : "que pensez-vous du Messie, de qui est-il le descendant ? Ils repondirent de David.

Jésus entend par ses deux questions que le Messie n'est pas descendant de David.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1994
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Jésus n'est venu que pour annoncer le Messie

Message non lupar Trinité » dim. 05 juin 2016, 0:24

Les chrétiens sont tous dans l'erreur quand ils disent Jésus est le Messie. Ce n'est pas vrai, Jésus n'a jamais prétendu à tel titre. Il dit : "Comment les scribes peuvent-ils dirent que le Messie est descendant de David?" Et en Mathieu : "que pensez-vous du Messie, de qui est-il le descendant ? Ils repondirent de David.

Jésus entend par ses deux questions que le Messie n'est pas descendant de David.
Ah oui! Il n'a jamais prétendu à ce titre? Et quand il disait ceci, qui prétendait-il être alors?

” Je suis la lumière du monde ” (Jean 8, 12)
” Je suis le chemin, la vérité, et la vie ” (Jean 14, 6)
” Nul ne vient au Père que par moi ” (Jean 14, 6)
” Je suis la résurrection et la vie ” (Jean 11, 25)
” Je suis le bon berger ” (Jean 10, 11)
” Je suis la porte ” (Jean 10, 9)
” Je suis le pain vivant ” (Jean 6, 51)
” Je suis le vrai cep ” (Jean 15, 1)
” Je suis l’alpha et l’oméga ” (Apo. 1, 8)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8277
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La messianité de Jésus; est-Il vraiment le Messie?

Message non lupar Cinci » dim. 05 juin 2016, 1:40

Bonjour,
bahous2 :
Les chrétiens sont tous dans l'erreur quand ils disent Jésus est le Messie. Ce n'est pas vrai, Jésus n'a jamais prétendu à tel titre.
Il y a bel et bien revendication du titre par Jésus.

Le messie c'est l'oint, le Sauveur que les Juifs attendaient au premier siècle à l'instar de Jean le baptiste.

La revendication de Jésus :

« … déroulant le livre, il trouva le passage où il est écrit :

L'Esprit est sur moi, parce qu'il m'a oint.
Il m'a envoyé annoncer la Bonne nouvelle aux pauvres,
proclamer aux captifs la liberté,
et aux aveugles le retour à la vue,
renvoyer en liberté les opprimés,
proclamer une année que le Seigneur agrée.


Et, roulant le livre, il le remit au servant et s'assit. Et les yeux de tous dans la synagogue étaient fixé sur lui. Il se mit à leur dire : « Aujourd'hui s'accomplit à vos oreilles cette Écriture. »

- Luc 4, 17

Versus

« Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un qui soit différent? Et, répondant, Jésus leur dit allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles recouvrent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, et les morts se relèvent, et les pauvres sont évangélisés […] »


- Matthieu 11,3

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8277
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La messianité de Jésus; est-Il vraiment le Messie?

Message non lupar Cinci » dim. 05 juin 2016, 1:58

"Comment les scribes peuvent-ils dirent que le Messie est descendant de David?" Et en Mathieu : "que pensez-vous du Messie, de qui est-il le descendant ? Ils repondirent de David.

Jésus entend par ses deux questions que le Messie n'est pas descendant de David.
C'est à dire que l'interpellation de Jésus qui utilise un passage d'Écriture ne vise pas à nier que le messie doit être fils de David mais plutôt que ce fils de David ne peut pas être comme les scribes l'imaginent, un descendant au sens charnel, trivial, biologique humain et le plus étroit qui soit. David qualifie ce fils de "Seigneur". Jésus utilise une "technique de scribe" pour montrer qu'il y a une énigme relative à l'origine de ce fils. Le fils de David est plus que David,

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8754
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La messianité de Jésus; est-Il vraiment le Messie?

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 09 juin 2016, 17:57

"Jésus s'en alla, avec ses disciples, dans les villages de Césarée de Philippe, et il leur posa en chemin cette question: Qui dit-on que je suis? Ils répondirent: Jean Baptiste; les autres, Elie, les autres, l'un des prophètes. Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis? Pierre lui répondit: Tu es le Christ. Jésus leur recommanda sévèrement de ne dire cela de lui à personne."

Jésus ne dit pas à Pierre : 'je ne suis pas le Christ' mais ne révélez cela à personne.
Jésus est le Christ annoncé dans tout l'Ancien Testament
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1994
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: La messianité de Jésus; est-Il vraiment le Messie?

Message non lupar Trinité » jeu. 09 juin 2016, 22:53

Bonsoir" Pax et Bonum"

Par contre, je ne comprends pas trop pourquoi Jésus répond à pierre :" ne dites cela à personne"
Sans doute pour pouvoir aller au bout de sa mission.Donner sa vie pour nous ?

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8754
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La messianité de Jésus; est-Il vraiment le Messie?

Message non lupar PaxetBonum » ven. 10 juin 2016, 8:28

Pour la même raison qu'il leur demande de ne pas évoquer sa transfiguration avant sa mort.
Il doit tout accomplir afin que tous et chacun l'accueil comme Christ.
Comme beaucoup attendaient un Christ casqué botté qui allait bouter les romains hors d'Israël cela aurait aussi pu déclencher des émeutes qu'il ne voulait pas.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Opprobrio