Les femmes dans l'islam et dans le christianisme

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2752
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Les femmes dans l'islam et dans le christianisme

Message non lu par Trinité » dim. 27 déc. 2015, 1:18

Bonsoir,

Il existe à l'heure actuelle de nombreux messages de musulmans, citant des textes (notamment de l'Ancien Testament) de la Bible, relatifs aux femmes, tendant à démontrer qu'elles n'étaient pas plus considérées (et même moins) que dans le Coran.

Je ne vous fais part que de quelques-uns, mais il y en a beaucoup plus!
« Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ. Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef. Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c'est comme si elle était rasée. Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe aussi les cheveux. Or, s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou d'être rasée, qu'elle se voile. L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme. En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l'homme; Et l'homme n'a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l'homme. C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité dont elle dépend. » [1Corinthiens 11:3-10]

« Si une femme est enceinte et enfante un garçon, elle sera impure pendant sept jours comme au temps de la souillure de ses règles. Et pendant trente-trois jours encore elle restera à purifier son sang. Elle ne touchera à rien de consacré et n'ira pas au sanctuaire jusqu'à ce que soit achevé le temps de sa purification. Si elle enfante une fille, elle sera impure pendant deux semaines, comme pendant ses règles, et restera de plus soixante-six jours à purifier son sang. »

[Lévitique 12:2-5]
«Si un homme vend sa fille pour être esclave, elle ne sortira point comme sortent les esclaves. Si elle déplaît à son maître, qui s'était proposé de la prendre pour femme, il facilitera son rachat; mais il n'aura pas le pouvoir de la vendre à des étrangers, après lui avoir été infidèle. » [Exode 21:7-8]

Il n'est pas permis de vendre ses fils comme esclaves, mais cela ne vaut pas pour les filles.
« Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence et couche avec elle, et qu'on vienne à les surprendre, l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante Shekels; et, parce qu'il l'a déshonorée, il la prendra pour femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu'il vivra. » [Deutéronome 22:28-29]

Personnellement, je pense que l'Ancien Testament était aussi bien souvent très catégorique quelquefois vis à vis des femmes. Ce qui ne facilite pas la tâche des catholiques dans cette controverse, vis à vis des musulmans!

Jeremie-Daniel
Censor
Censor
Messages : 109
Inscription : sam. 17 nov. 2012, 10:52

Re: Comprendre l'islam, ou plutôt pourquoi on n'y comprend rien

Message non lu par Jeremie-Daniel » lun. 28 déc. 2015, 10:15

Bonjour Trinité,

Le Pentateuque nous donne une loi (la Loi Mosaïque) qui n'est destinée qu'au peuple Israélite. Cette loi était destinée, surtout, à convaincre Israël de son comportement pécheur. D.ieu étant particulièrement sévère avec le peuple chargé de porter ses oracles.

Dans le NT, Saint Paul décrit les lois familiales. Pas question d'infériorité, mais de responsabilité devant D.ieu : Ainsi , pour une famille c'est l'homme qui est responsable devant D.ieu des agissements de sa famille (femme et enfants). L’Évangile enseigne en outre que la femme incroyante est sanctifiée par le mari croyant, mais la réciproque est aussi enseignée (l'homme incroyant est sanctifié par la femme croyante).

Nulle part il n'est enseigné dans la Bible l'infériorité sociale des femmes, comme cela est enseigné dans le Coran.

Bien fraternellement.

JD

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2752
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Les femmes dans l'islam et dans le christianisme

Message non lu par Trinité » mar. 29 déc. 2015, 2:37

Bonsoir Jeremie-Daniel,

Merci de votre réponse. Pour ce qui est de l'Ancien Testament, on peut toujours argumenter que ce n'est pas le message du Christ. En ce qui concerne les épitres aux corinthiens et notamment sur les femmes devant être voilées, (il est vrai pendant qu'elles prient...) : "l'homme est le chef de la femme", "la femme est la gloire de l'homme".
J'avoue qu'à notre époque d'égalité des sexes, cela me dérange un peu, notamment vis à vis des musulmans avec leur histoire sur le voile...

Bien fraternellement.

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Comprendre l'islam, ou plutôt pourquoi on n'y comprend rien

Message non lu par pierresuzanne » mar. 29 déc. 2015, 19:33

Trinité a écrit : Pour ce qui est de l'ancien testament ,on peut toujours argumenter que ce n'est pas le message du Christ.
En ce qui concerne les épitres aux corinthiens et notamment sur les femmes devant être voilées ,(il est vrai pendant qu'elles prient...) : "l'homme est le chef de la femme" "la femme est la gloire de l'homme".
J'avoue qu'à notre époque d'égalité des sexes,cela me dérange un peu,notamment vis à vis des musulmans avec leur histoire sur le voile...

Bien fraternellement.
Effectivement, le message des Évangiles ne contient strictement aucun sexisme.
Jésus-Christ, Notre Seigneur, est notre Vérité, le Verbe de Dieu, la Parole de Dieu faite homme.
Nous avons donc la certitude de ce que nous devons croire en lisant les Saints Évangiles : aucun sexisme n'a été prescrit par Dieu.

Concernant les Épîtres de Paul, il ne faut pas oublier qu'elles étaient destinées initialement à des communautés bien précises, et non à la terre entière.

Elles ont été incluses dans le Nouveau Testament en raison de leur valeur théologique remarquable, mais elles ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Il faut les remettre dans le contexte. Par exemple, les lettres aux Corinthiens contiennent des versets dits sexistes, sur le voile des femmes lors de la prière. Il faut savoir que les corinthiennes non voilées étaient des prostitués. Paul dit donc que les femmes ne doivent pas s' habiller comme des prostituées ! Il ne dit pas que toutes les femmes de toutes les époques et de tous les lieux devraient être voilées.

Le contexte des épîtres est utile à connaitre,
alors que le texte des Évangiles est par définition universel, comme l'est le Christ.


Pour faire un parallèle avec l'islam et le Coran. Le Coran est supposé parfait, puisqu'incréé par les musulmans.
(C'est naturellement faux, puisqu'on a démontré que le Coran avait mis 150 ans à être définitivement écrit : le Coran n'est pas incréé, mais les musulmans le croient).
Cependant, la conviction des musulmans que le Coran est parfait, et l'exacte expression de la Parole de Dieu, explique que le sexisme du Coran est infiniment plus grave que les quelques versets de Paul adressés aux corinthiennes.

Le Coran est profondément sexiste, que ce soit par la proclamation de l'infériorité intellectuelle des femmes (Sourate 2, 282),
leur infériorité par rapport aux hommes (Sourate 2, 228),
leur soumission aux hommes qui va jusqu'à être obtenue par la violence conjugale (Sourate 4, 34),
la polygamie, limitée à 4 pour les femmes libres (Sourate 4, 3), et sans limite de nombre pour les femmes esclaves (Sourate 4, 3 ; S. 4, 24 ; S. 23, 6 ; S. 33, 50-52 ; S. 70, 30...), qui peuvent être violées impunément (Sourate 24, 33)..

Le contenu du Coran est effroyable.... et tout particulièrement par son sexisme.
Son statu prétendument divin en rend le contenu irréformable... d'où son danger.

On peut donc conclure que le Coran n'est pas d'origine divine, tant il contient d'erreurs et d'horreurs totalement indignes de Dieu. En effet, son statut de livre incréé ne supporte pas qu'il contienne la moindre erreur ou la moindre approximation. Son archaïsme sexiste suffit donc pour démontrer que Dieu n'a pas pu prescrire de telles horreurs.
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2752
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Comprendre l'islam, ou plutôt pourquoi on n'y comprend rien

Message non lu par Trinité » mer. 30 déc. 2015, 0:31

Bonsoir Pierresuzanne,

Merci pour votre analyse, très précise et rationnelle. Le problème est qu'il existe à l'heure actuelle beaucoup d'intervenants musulmans, se défendant "becs et ongles" contre le sexisme de leur religion. Ils font des recherches sur la Bible afin de prouver que la religion "Judéo Chrétienne" par rapport à ce sujet n'était pas plus enviable que la leur.
Par contre, on ne trouve pratiquement pas d'intervenants chrétiens pour défendre la position que vous venez d'évoquer. Ce qui fait que les personnes disons sans connaissance religieuse approfondie font un amalgame rapide (et je l'ai eu dans ma famille...) en disant, "Tu vois, les chrétiens, vous n'êtes pas mieux que les musulmans sur les relations avec les femmes."

Bonne soirée!

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9260
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Comprendre l'islam, ou plutôt pourquoi on n'y comprend rien

Message non lu par PaxetBonum » mer. 30 déc. 2015, 19:00

Trinité a écrit : "Tu vois ...les chrétiens...vous n'êtes pas mieux que les musulmans sur les relations avec les femmes..."
Bonsoir Trinité,

Réponse classique effectivement.
Mais reste a savoir sur quelle échelle de mesure se positionnent ceux qui disent cela ?
Les croyants de la parité homme-femme ?
Les croyants de l'égalité homme-femme ?
Les féministes du MLF ?
Les pseudoféministes Femen ?

Bref selon le repère la mesure sera forcément différente.
Notre Seigneur et l'Eglise n'ont jamais enseigné l'égalité de l'homme et de la femme, mais leur complémentarité.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2752
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Comprendre l'islam, ou plutôt pourquoi on n'y comprend rien

Message non lu par Trinité » mer. 30 déc. 2015, 19:27

Bonsoir PaxetBonum,

La parité mène à l'égalité et cela me semble normal en ce qui me concerne! Les personnes de ma famille évoquées précédemment seraient plutôt dans ce cadre-là. Il est vrai que les évangiles font plus mention d'une complémentarité que d'une égalité

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1563
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Comprendre l'islam, ou plutôt pourquoi on n'y comprend rien

Message non lu par prodigal » mer. 30 déc. 2015, 20:27

Selon les évangiles, l'être supérieur est celui qui se sera fait le serviteur des autres.
A chacun de décider s'il s'agit de l'homme ou de la femme :D !
Blague à part, le christianisme a une prédilection pour les pauvres, les malades, les petits enfants, et surtout pour les humbles. Je ne pense pas que l'humilité soit une vertu spécifiquement virile, donc les hommes ne sont pas supérieurs aux femmes, et quiconque s'élève sera abaissé. Cela, personnellement, me suffit comme enseignement sur le sujet.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9260
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Comprendre l'islam, ou plutôt pourquoi on n'y comprend rien

Message non lu par PaxetBonum » mer. 30 déc. 2015, 21:02

Trinité a écrit : La parité mène à l'égalité et cela me semble normal en ce qui me concerne! Les personnes de ma famille évoquées précédemment seraient plutôt dans ce cadre-là. Il est vrai que les évangiles font plus mention d'une complémentarité que d'une égalité
Bonsoir Trinité,

La parité ne mène pas à l'égalité.
L'égalité c'est de nommer aux postes les personnes compétentes et capables de les assumer.
Les élections régionales m'ont bien fait rire à lire des listes paritaires pour chaque partis…
Françoise Giroud disait : "La femme serait vraiment l'égale de l'homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente."
[+] Texte masqué
Image
Bientôt il faudra une parité avec les transgenre, les sans genres et autres foutaises de ce genre.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2752
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Les femmes dans l'islam et dans le christianisme

Message non lu par Trinité » jeu. 31 déc. 2015, 1:08

Certes, la parité n'est pas l'égalité. La parité a une connotation plus mathématique, (nombre pair), mais c'est cependant un début pour arriver à l'égalité à mon sens.
Sur la citation de Françoise Giroud et votre spoiler, que je trouve très à propos, il y a eu malheureusement d'autres exemples d'échecs féminins que je ne veux pas citer ici par respect des personnes. On est bien d'accord! En matière d'incompétence il a également moultes exemples masculins.
Sur votre remarque:
"Bientôt il faudra une parité avec les transgenre, les sans genres et autres foutaises de ce genre."
Je l'avais déjà remarqué antérieurement dans vos posts, mon cher PaxetBonum, je vous trouve très imprégné par le catastrophisme et la peur. Nous n'en sommes quand même pas là ,au niveau de la parité! Je vous dis cela cordialement!
Rappelez vous la phrase du Christ "N'ayez pas peur".

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9260
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les femmes dans l'islam et dans le christianisme

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 31 déc. 2015, 9:00

Trinité a écrit :Certes,la parité n'est pas l'égalité.La parité a une connotation plus mathématique, (nombre pair) mais c'est cependant un début pour arriver à l'égalité à mon sens

Je l'avais déjà remarquer antérieurement,dans vos posts, mon cher PaxetBonum,je vous trouve très imprégné par le catastrophisme et la peur.
Nous n'en sommes quand même pas là ,au niveau de la parité!
Non la parité n'est en rien un chemin vers l'égalité et même au contraire.
Pourquoi n'y a-t-il pas de parité imposée dans le métier de CRS ? sage-femme/maïeuticien ? couturier ? sous-marinier ?
La parité est une idéologie néfaste qui au nom de l'égalité impose n'importe qui à un poste non en regard de ses compétences mais de son sexe.
C'est tout sauf de l'égalité.

Détrompez vous Trinité nous en sommes là en tout point et même plus loin.
Au nom de l'égalité précisément les transgenre demandent un état des civils pour eux (après avoir obtenu la mort des demoiselles), des toilettes pour eux…
La parité ne saurait être égalitaire si elle ne les prend pas en compte.
Mais personnellement je m'interroge : pourquoi pas de parité avec les aveugles ? les handicapés ? les nains ? les gros ?
L'égalitarisme est une idéologie nauséabonde qui détruit l'humanité.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2752
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Les femmes dans l'islam et dans le christianisme

Message non lu par Trinité » lun. 04 janv. 2016, 0:20

Bonsoir PaxetBonum!

J'ai hésité longtemps avant de vous répondre,car je ne veux pas entrer dans des polémiques stériles!

Voila ma position:
J'aurai tendance a être en phase avec vous pour la parité,mais pas du tout en ce qui concerne l'égalité ,notamment l'égalitarisme.

Wikipédia:

"L'égalité est le fait de considérer que chaque être humain est égal, qu'importe sa religion, son sexe, son orientation sexuelle, etc. L'égalitarisme est le fait de reconnaître les différences qui existent chez l'autre sans le discriminer pour ses différences. Ainsi, chaque être humain doit avoir les mêmes droits et devoirs au sein de la société."

En l'occurrence, je suis tout a fait d'accord avec cette définition!
Petite remarque!
Hitler a dénoncé également l'égalitarisme....
Inquiétant tout de même..

Cordialement!

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9260
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les femmes dans l'islam et dans le christianisme

Message non lu par PaxetBonum » lun. 04 janv. 2016, 15:06

Trinité a écrit : Voila ma position:
J'aurai tendance a être en phase avec vous pour la parité,mais pas du tout en ce qui concerne l'égalité ,notamment l'égalitarisme.

Wikipédia:

"L'égalité est le fait de considérer que chaque être humain est égal, qu'importe sa religion, son sexe, son orientation sexuelle, etc. L'égalitarisme est le fait de reconnaître les différences qui existent chez l'autre sans le discriminer pour ses différences. Ainsi, chaque être humain doit avoir les mêmes droits et devoirs au sein de la société."

En l'occurrence, je suis tout a fait d'accord avec cette définition!
Petite remarque!
Hitler a dénoncé également l'égalitarisme....
Inquiétant tout de même..

Cordialement!
Bonjour Trinité,

Nous parlions ici uniquement de l'égalité homme-femme déviant d'une discussion sur l'islam et les femmes.
Toutefois je suis prêt à étendre le débat et pour reprendre la même source que vous (Wikipedia) je vous donne mes raisons de ne pas être pour :

"Pour ses détracteurs, l'égalitarisme est philosophiquement le refus de l'altérité, donc la recherche de l'Un, soit de l'Unité, niant la complexité et les contradictions inhérentes à la vie. Pour eux, l'égalitarisme est une atteinte à la liberté, en empêchant l'humain de s'élever et le réduisant en l'avalant dans une masse, en allant à l'encontre de ses aspirations naturelles d'excellence, de ce qui s'apparenterait à de l'individualisme.
Ils voient dans l'égalitarisme, une source de nivellement par le plus petit facteur commun, qu'ils qualifient de médiocratie. Les régimes élitistes combattaient l'égalitarisme."


Vous dites : "L'égalité est le fait de considérer que chaque être humain est égal, qu'importe sa religion, son sexe, son orientation sexuelle, etc."
Egaux par rapport à quoi ?
Nous ne sommes pas égaux en poids, en taille, en santé, en sexe…
Vouloir un absolutisme de l'égalité est une négation de la diversité que Dieu a créé.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1563
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Les femmes dans l'islam et dans le christianisme

Message non lu par prodigal » lun. 04 janv. 2016, 15:19

PaxetBonum a écrit : Vous dites : "L'égalité est le fait de considérer que chaque être humain est égal, qu'importe sa religion, son sexe, son orientation sexuelle, etc."
Egaux par rapport à quoi ?
Nous ne sommes pas égaux en poids, en taille, en santé, en sexe…
Vouloir un absolutisme de l'égalité est une négation de la diversité que Dieu a créé.
Nous sommes tous égaux en dignité. Ce qui peut se dire aussi ainsi : nous sommes tous frères.
Cela n'a rien à voir avec un refus de la différence, bien au contraire, car les différences ne sont un enrichissement que si nous avons quelque chose de plus profond en commun.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9653
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les femmes dans l'islam et dans le christianisme

Message non lu par Cinci » lun. 04 janv. 2016, 16:16

Le terme est beaucoup trop vague à mon avis. Il ne peut que produire une querelle de mots à l'infini.

Mais si l'on parle du principe de l'égalité des droits et des devoirs pour des citoyens dans le cadre d'un État politique libéral et démocratique, un État qui fonctionne via le système de la représentation parlementaire avec une alternance de partis : on ne peut que souscrire à un tel principe.

Je ne connais pas beaucoup de Français qui trouveraient parfaitement normal, en 2016, que les juifs ne puissent avoir accès à l'université, à la magistrature, à la députation; ni avoir le droit de vote. Je verrais mal des Allemands proposer maintenant que les noirs soient exclus du service public. C'est la même chose avec les femmes. Il ferait pas tellement de sens, partant tel régime démocratique, qu'il puisse être dicté aux femmes de rester à la maison, afin de se consacrer à leur seul et unique vrai devoir : soigner leur époux et élever les enfants. Il s'agit juste de savoir de quoi l'on veut parler.

Ce qui peut être différent


Dans une société musulmane, ce pourrait être différent. Un régime islamique qui tient à enchâsser la charia dans sa constitution politique va consacrer forcément le principe d'une inégalité des droits. Là-bas, les non musulmans ne pourront prétendre aux mêmes droits. Les chrétiens n'y auraient pas le même espace de liberté; les femmes non plus. Déjà, un homme peut épouser qui il veut, pas une femme. Etc ...

Il faudrait dire aussi qu'une société chrétienne «traditionnelle», un pays (monarchie, république) dont le fondement du droit serait la Bible, autoriserait bien le principe d'une inégalité des droits. Un tel pays permettrait l'exclusion des juifs de la vie politique, des juifs ou des protestants, des catholiques ou autres. C'est dans une certaine société chrétienne «traditionnelle» qu'on trouvait le principe de la minorisation des femmes.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités