La doctrine des tourments éternels est une fable diabolique

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Mac » dim. 05 juil. 2015, 21:58

Bonjour Colas, :)

C'est quoi la gehenne pour vous au final, une grande piscine d'eau douce???

Et "aionios" se traduit par quoi en français parce que jusqu'à maintenant on ne sait pas puisque le dictionnaire grec de Fée Violine pour vous n'est pas bon? On se demande pourquoi?

Ce que vous dites est agréable à entendre, mais c'est faux; tous ne sont pas pardonnés et n'ont pas droit à la vie éternelle. C'est encore attesté là :

Luc 12

10Et quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit il ne sera point pardonné.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1543
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Christophe67 » lun. 06 juil. 2015, 9:05

Jésus nous dit : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même ? » (Matthieu 5:44-46). Voilà la nature fondamentale de Jésus. Croyez-vous que Dieu puisse changer ? (Malachie 3:6 ; Jacques 1:17).
Colas D,

Je ne vois aucune pertinence dans votre propos, justement car nous sommes dans ce temps où il nous est permis d'aimer, de pardonner... C'est pendant ce temps que nous pouvons agir, à l'exemple du Christ, et prendre notre décision de Le suivre ou non.
Après ce temps nous serons auprès de Lui ou loin de Lui, mais la moisson sera faite et le blé mûr ira à la grange, l'autre au feu.

C'est pendant ce temps que le grain germe et pousse pour la moisson. Je ne vois donc pas le but de votre remarque; Dieu est immuable, de tous temps Il se révèle et nous enseigne, de tous temps il recherche notre amour Lui qui n'est qu'Amour. Il nous offre donc ce temps pour choisir, pour Le rejoindre.

C'est nous qui dévions, et certains plus que d'autres. Sous prétexte du mot amour, certains le réduisent au bon sentiment uniquement : qu'en est-il de la Fidélité ? Ne serons-nous pas jugés également là-dessus ?
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai parfaitement, comme j’ai été connu. » 1Cor 13: 12

Colas D
Barbarus
Barbarus

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Colas D » lun. 06 juil. 2015, 10:17

Bonjour Colas, :)

C'est quoi la gehenne pour vous au final, une grande piscine d'eau douce???

Et "aionios" se traduit par quoi en français parce que jusqu'à maintenant on ne sait pas puisque le dictionnaire grec de Fée Violine pour vous n'est pas bon? On se demande pourquoi?

Ce que vous dites est agréable a entendre mais c'est faux tous ne sont pas pardonnés et n'ont pas droit à la vie éternelle. C'est encore attesté là :

Luc 12

10Et quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit il ne sera point pardonné.

Fraternellement. :coeur:
Bonjour Mac :)

Au sens propre, la géhenne (aussi appelée Topheth ou vallée de Ben Hinnon) est le lieu où les habitants de Jérusalem brûlaient leurs ordures. C'est aussi le lieu où les hébreux offraient en sacrifice leurs enfants au dieu Moloch sous l'Ancienne Alliance. Dans le Livre de Jérémie, on lit : « Ils ont bâti des hauts lieux à Topheth dans la vallée de Ben-Hinnom, pour brûler au feu leurs fils et leurs filles : Ce que je n’avais point ordonné, ce qui ne m’était point venu à la pensée » (Jérémie 7:31). Dieu n'avait pas même imaginé que les hébreux brûleraient leurs enfants en sacrifice. Ils n'avait pas même imaginé qu'ils commettraient une telle monstruosité.
Dans ces conditions, croyez-vous que le Seigneur brûlera ses enfants dans un feu éternel de souffrance ? Dieu est-il pire que Moloch ? Le Seigneur va-t-il sacrifier la majorité de l'humanité en la passant par le feu pour le plus grand bonheur des élus ? Cher Mac, je vous invite à méditer ces paroles de Jésus : « Allez, et apprenez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices » (Matthieu 9:13).

Au sens figuré, la géhenne n'est certainement pas un lieu de félicité et de paix. Jamais je ne dirai une chose pareille. La géhenne est un lieu de correction et d'affliction. Dieu y exercera ses jugements avec la plus grande sévérité. Cela étant dit, les jugements de Dieu sont toujours correctifs et médicinaux. Les jugements divins sont toujours administrés dans l'intérêt des personnes châtiées. Le prophète Esaïe dit : « Lorsque tes jugements s’exercent sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice » (Esaïe 26:9).

Examinons à présent le péché soit-disant impardonnable. Luc 12:10 s'éclaire à la lumière de Matthieu 12:32. Dans ce verset, Jésus dit : « Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir » (Matthieu 12:32). S'il n'existait qu'un seul siècle à venir, le blasphème contre l'Esprit ne serait effectivement jamais pardonné. Mais fort heureusement, nous savons qu'il existe plusieurs siècles à venir. Le blasphème contre l'Esprit n'est donc pas impardonnable. Qu'il existe plusieurs siècles à venir, c'est tout-à-fait certain. Car Jésus est venu « afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ » (Éphésiens 2:7). Or Saint Paul nous a expressément averti que l’Écriture n'emploie pas le pluriel en vain (Galates 3:16).

En ce qui concerne le mot grec aionios, il signifie littéralement « relatif à un âge ». Le Professeur catholique Ilaria Ramelli a étudié l'emploi de cet adjectif par les Pères de l'église (et dans la littérature grecque de l'antiquité). Sa conclusion est sans appel : Aionios ne signifie pas éternel. Si Jésus avait voulu parler d'éternité, il aurait employer l'adjectif grec grec aïdios.
Origène, par exemple, parle d'une vie postérieure à la vie aionios. Et les témoignages ce ces contemporains vont tous dans le même sens. Citons par exemple Clément d'Alexandrie, Théophile d'Antioche, Gregoire de Nysse, Grégoire de Naziance, Marcel d'Ancyre, Théodore de Mopsueste, Fabius Victorinus, Evagrius, Didyme l'aveugle, Titus de Bostra, Diodore de Tarse, etc...:.

Bien amicalement,
Colas.

Colas D
Barbarus
Barbarus

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Colas D » lun. 06 juil. 2015, 10:54

Jésus nous dit : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même ? » (Matthieu 5:44-46). Voilà la nature fondamentale de Jésus. Croyez-vous que Dieu puisse changer ? (Malachie 3:6 ; Jacques 1:17).
Colas D,

Je ne vois aucune pertinence dans votre propos, justement car nous sommes dans ce temps où il nous est permis d'aimer, de pardonner... C'est pendant ce temps que nous pouvons agir, à l'exemple du Christ, et prendre notre décision de Le suivre ou non.
Après ce temps nous serons auprès de Lui ou loin de Lui, mais la moisson sera faîte et le blé mûr ira à la grange, l'autre au feu.
Bonjour Christophe,

Selon vous, Dieu est miséricordieux avec ses ennemis dans le temps présent, c'est-à-dire dans le temps de sa patience. Mais Dieu haïra ses ennemis dans le temps à venir, c'est-à-dire dans le temps de sa justice.
Selon Vous, l'amour de Jésus pour ses ennemis se limite au temps présent. Mais la haine de Jésus pour ses ennemis sera éternelle. Votre vision des choses implique donc une asymétrie : La haine chez Dieu serait d'après vous plus profonde que son amour.

Selon la Bible, c'est très exactement l'inverse. L'amour chez Dieu est beaucoup plus profond que sa colère. Le Livre de l'Exode dit : « L’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération ! » (Exode 34:6-7). Avez-vous noté l'asymétrie ? Elle ne va pas dans votre sens mon cher Christophe. Mille générations pour l'amour, trois ou quatre générations pour la colère. L'amour chez Dieu est beaucoup plus profond que la colère. Si vous n'en êtes pas convaincu, examinez donc Psaume 30:5 ; Esaïe 54:8 ; Esaïe 57:16 ; Psaume 103:9 et Michée 7:18. Le Seigneur hait par amour et non l'inverse.
Il existe ainsi une très grande différence entre l'amour divin et la colère divine. Les deux ne peuvent certainement pas être placées sur un pied d'égalité. Car la colère est chez Dieu un simple attribut. Tandis que l'amour est la nature même de Dieu. Le Seigneur n'est pas simplement aimant. Il est amour (1 Jean 4:8 ; 1 Jean 4:16). Et par amour entendez ici amour INCONDITIONNEL. La miséricorde de Jésus pour ses ennemis est l'essence même de Dieu, et celle-ci ne changera jamais (Malachie 3:6 ; Jacques 1:17).

Bien amicalement,
Colas.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1543
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Christophe67 » lun. 06 juil. 2015, 16:01

Bonjour Colas D,
Selon vous, Dieu est miséricordieux avec ses ennemis dans le temps présent, c'est-à-dire dans le temps de sa patience. Mais Dieu haïra ses ennemis dans le temps à venir, c'est-à-dire dans le temps de sa justice.
Selon Vous, l'amour de Jésus pour ses ennemis se limite au temps présent. Mais la haine de Jésus pour ses ennemis sera éternelle. Votre vision des choses implique donc une asymétrie : La haine chez Dieu serait d'après vous plus profonde que son amour.
Vous n'êtes pas partial dans vos propos, vous interprétez à votre façon en utilisant les mots "haine", "haïr". C'est donc votre propre interprétation que vous apposez à mes propos. L'amour de Dieu est parfait et juste, il ne force donc pas quelqu'un à aller auprès de Lui si cette personne ne l'a pas souhaité. L'éloignement de l'enfer est encore une preuve d'amour afin que les réprouvés ne souffrent davantage de Son rayonnement.
Selon la Bible, c'est très exactement l'inverse.
Selon votre interprétation encore une fois, vous avez une approche uniquement scripturaire avec pour seul faire valoir le fait que votre intelligence ait suffit à vous éclairer. C'est donc une lecture très protestante, et donc ne correspondant pas du tout à ce que nous catholiques, croyons. Vous aurez beau arguez autant que vous voulez, vous ne convaincrez pas. Pour cela le magistère vous a devancé et ses docteurs et nombreux saints ont une légitimité dans l'interprétation des écritures que vous n'avez pas.

Jésus au travers du Nouveau testament ne cesse de nous enseigner que les portes du royaume sont ouvertes à ceux qui savent les pousser, mais pas au tout venant. Que le chemin est étroit et nécessite des efforts. Qu'Il est venu amener l'épée et non nous inciter à nous relâcher, nous laisser-aller sous prétexte que tout sera, de toute façon, pardonné. Dieu est Amour, nous recevons cet amour car par nature cet amour déborde de Lui mais vous en oubliez que le péché ne peut approcher Dieu.

Vous parlez de haine, de condamnation... mais ce n'est pas Dieu qui veut cela, mais celui qui en a fait le choix. Et si quelqu'un choisit d'être éloigné de Dieu, où est alors l'Amour, la Justice, si Dieu forçait , si Dieu violait ? Vous semblez penser qu'après la mort, la personne peut être amenée à regretter et dans ce cas souhaiter, accepter, ce qu'il refusait au moment de sa mort. C'est non seulement illogique mais c'est à l'inverse de ce que disent certains saints et notamment Soeur Faustine dans son petit journal. Dois je rappeler les propos de la Sainte Vierge et la vision des enfants à Fatima ? Ainsi qu'un tas d'autres témoignages qui vont en ce sens ?
Vous décidez de ne pas croire, c'est normal c'est dans l'air du temps puisque même dans les églises l'enfer n'est plus prêché car cela fait fuir le quidam.

Et si Dieu pardonnait tout à tout le monde, c'est Son droit mais par défaut je vais dans le sens de la prévention que de la condamnation.Je préférerai être à droite quand Jésus dira à ceux qui seront à sa gauche: "Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges." (Mathieu 25:41).

Personnellement je n'oublie pas qu'il existe aussi un autre personnage biblique qui lui croit en ce feu éternel, et où il souhaite bien qu'un maximum l'y rejoigne. Mais peut être que lui aussi est aussi une mauvaise interprétation ? En tous les cas entre le chemin large qu'il propose et le chemin étroit du Christ, j'ai fais mon choix.

Et puisque vous parlez uniquement par le scripturaire, je n'ai pas souvenir que Abraham et Lazare aient eu élan de chagrin envers le riche qui souffrait ... mais où au fait ? J'ai donc des doutes qu nous souffrions du malheur des damnés.
La miséricorde de Jésus pour ses ennemis est l'essence même de Dieu, et celle-ci ne changera jamais (Malachie 3:6 ; Jacques 1:17).
D'accord, mais qu'en est il des ennemis envers Dieu ? Au moment de leur mort ces mêmes ennemis sont ils devenus des amoureux de Dieu qu'ils haïssaient ? Doit Il les forcer à L'aimer ? Doit IL leur imposer Sa vision béatifique ? Vous semblez ne voir que dans un sens, et du coup ne proposez qu'un amour à sens unique, donc partiellement juste.
Avez-vous noté l'asymétrie ? Elle ne va pas dans votre sens mon cher Christophe.
Chercher une asymétrie peut vous faire manquer la pierre d'angle, le pardon ne peut être offert que s'il est demandé. Il n'est pas imposé.
Comment Dieu offrirait ce pardon, au nom de Sa miséricorde, à celui qui refuserait de le demander et par extension de le recevoir ?
De plus je ne comprends pas ces glissements que vous faites vers la Colère, alors que nous parlons d'amour et/ou de justice au travers de l'enfer et des tourments éternels.



Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai parfaitement, comme j’ai été connu. » 1Cor 13: 12

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Mac » lun. 06 juil. 2015, 18:53

Bonjour Colas :)
Au sens propre, la géhenne (aussi appelée Topheth ou vallée de Ben Hinnon) est le lieu où les habitants de Jérusalem brûlaient leurs ordures.La géhenne est un lieu de correction et d'affliction.
Et au sens scripturaire voilà ce qu'est la gehenne :
42Mais, si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient, il vaudrait mieux pour lui qu'on lui mît au cou une grosse meule de moulin, et qu'on le jetât dans la mer. 43Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, 44que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. 45Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le; mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie, 46que d'avoir les deux pieds et d'être jeté dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. 47Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne, 48où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point.

Là où le feu ne s'éteint pas, là où le chatiment est éternel comme en Matthieu 25.


Dans ces conditions, croyez-vous que le Seigneur brûlera ses enfants dans un feu éternel de souffrance ?
Ses enfants non mais ceux qui ne croit pas seront condamnée c'est scripturaire.
saint Matthieu - Chapitre 25
10 Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.
11 Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !”
12 Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”

Il n'est nullement question de leur donner la foi comme vous le soutenez, mais de leur fermer la porte en leur disant comme aux faux prophètes : " je ne vous connais pas"
Le prophète Esaïe dit : « Lorsque tes jugements s’exercent sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice » (Esaïe 26:9).
Sur terre, nous ne parlons pas des corrections terrestres mais du jugement au ciel ne l'auriez-vous pas compris?
ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir » (Matthieu 12:32). S'il n'existait qu'un seul siècle à venir, Le blasphème contre l'Esprit n'est donc pas impardonnable.
Vous voulez dire que Jésus explique qu'il faudra attendre deux siècles pour voir le blasphème contre le Saint Esprit être pardonné. Mais c'est grotesque ce que vous dites car :

Luc 20
34Jésus leur répondit: Les enfants de ce siècle prennent des femmes et des maris; 35mais ceux qui seront trouvés dignes d'avoir part au siècle à venir et à la résurrection des morts ne prendront ni femmes ni maris.

Vous aboutissez à un non sens, car il est clair que l'epxression "siècle à venir" signifie au ciel.
En ce qui concerne le mot grec aionios, il signifie littéralement « relatif à un âge ».
Définitions de "aionios":
1) sans commencement ni fin, ce qui a toujours été et qui sera toujours
2) sans commencement
3) sans fin, sans cesse, éternel
http://www.lueur.org/bible/strong/aionios,g166.html

Fraternellement. :coeur:

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Mac » lun. 06 juil. 2015, 19:33

Bonjour Christophe :)
Selon votre interprétation encore une fois, vous avez une approche uniquement scripturaire
Non, pas vraiment, il comprend le nouveau testament à la lumière de l'ancien <: . Moi je comprends l'ancien à la lumière du nouveau. C'est pas pour rien que Jéus dit "les anciens vous ont dit mais moi je vous dit". Le "mais" marque une rupture du fait de l'éclairage qu'il va apporter.

Fraternellement. :coeur:

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Mac » lun. 06 juil. 2015, 19:56

Bonjour Colas, :)
Cher Mac, pourquoi tronquer ainsi la vérité ? Pourquoi ne pas citer le verset suivant, c'est-à-dire Jean 3:17 : « Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui » (Jean 3:17) ?
Soyons fous! allons même jusqu'au verset 36 :

36Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

"Ne verra point la vie éternelle" parce qu'il n'y a pas d'autre interprétation possible.
Ils affirment que Dieu donnera en définitive la foi et la repentance à tous les hommes.
Non la porte sera fernée je vous ai donné le verset dans le message précédent. Après le jugement dernier il n'y a pas de rattrapage.
Cher Mac, Saint Paul a clarifié le passage que vous commentez dans l'épître aux romains. L'apôtre dit : « Comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l’obéissance d’un seul beaucoup seront rendus justes » (Romains 5:19).
Beaucoup pas tous!! Vous confirmez vous même que votre enseignement est erronnée au minimum partiellement.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9921
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Fée Violine » lun. 06 juil. 2015, 20:38

Et "aionios" se traduit par quoi en français parce que jusqu'à maintenant on ne sait pas puisque le dictionnaire grec de Fée Violine pour vous n'est pas bon? On se demande pourquoi?
En effet, Colas ne cite que des dictionnaires anglais. Mais ici nous parlons français, et peu importe ce que disent les dictionnaires d'autres langues. Mon dictionnaire est grec-français. Existe-t-il un autre dictionnaire grec-français qui donne une autre traduction?

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Jeremy43 » lun. 06 juil. 2015, 21:39

Bonjour,

C'est une discussion assez dingue ! Dieu a quand même détruit l'ensemble de la terre sous les eaux et Il s'est même repenti d'avoir crée l'homme, vous vous rendez compte ? pour que Dieu se repente d'une de ses œuvres... alors que les tourments éternels soient une fable diabolique...

Ce n'est pas seulement ceux qui choisissent d'aller en enfer qui y vont, c'est ceux qui refusent de croire en Celui qui a été envoyé par Dieu "Voici mon Fils, l'élu, écoutez-le". Et la foi ce n'est pas seulement aller à la messe le dimanche, suivre une morale (même si c'est très important) etc... c'est bien plus profond que ça, c'est se reconnaître pécheur, d'accepter dans son coeur le Seigneur, c'est à dire implorer la Miséricorde Divine pour sa pauvre vie et plus on est près de Dieu, plus on l'implore cette Miséricorde car plus on se voit tel qu'on est réellement, face à la Vérité, il n'y a que Jésus qui peut nous ramener au Père tellement nous sommes blessés par le péché originel et nos péchés, nous devons nous noyer dans son Sang.
Selon vous, Dieu est miséricordieux avec ses ennemis dans le temps présent, c'est-à-dire dans le temps de sa patience. Mais Dieu haïra ses ennemis dans le temps à venir, c'est-à-dire dans le temps de sa justice.
Selon Vous, l'amour de Jésus pour ses ennemis se limite au temps présent. Mais la haine de Jésus pour ses ennemis sera éternelle. Votre vision des choses implique donc une asymétrie : La haine chez Dieu serait d'après vous plus profonde que son amour.
Ici nous sommes dans le temps de la foi, le temps où nous pouvons exercer notre libre arbitre et changer, croire en Dieu, chercher la Vérité et surtout nous repentir, c'est un temps de patience que Dieu nous donne pour nous convertir à Lui, nous conformer à son Être, nous sanctifier.

Dans l'éternité, c'est le temps de la Vérité, plus de changement possible, on est fixés pour toujours dans ce que l'on est (et ce que l'on est vient de ce que l'on fait, le péché souille notre âme de la même manière qu'une marée noire souille l'océan, la Lumière finit par ne plus atteindre le fond de l'eau et alors c'est la mort, c'est ça le péché, ça nous empêche de recevoir la Lumière Divine qui est la nourriture de notre Esprit et la chair ne sert de rien, c'est l'Esprit qui vivifie).

Si vous arrivez dans l'éternité sans être lavé par le Sang de l'Agneau, vous êtes mort, vous ne pouvez pas recevoir la Vie Divine (qui est Amour), la vision Béatifique, vous devenez donc seul, livré à vous même, c'est l'aliénation totale car privé d'Amour l'homme devient fou, vous vous retrouvez avec ceux qui ont fait le même choix, les démons et vous passerez votre éternité à vous "détruire" les uns les autres dans la haine la plus totale, haine d'avoir refusé un tel amour, haine contre soi même et finalement haine de tout et tous.

Le feu éternel c'est sans doute le feu Divin qui brûle et vivifie ceux qui sont aptes à Le recevoir, mais tourmente ceux qui s'y refusent car Dieu est un feu dévorant.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9921
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Fée Violine » mar. 07 juil. 2015, 0:10

Le feu éternel c'est sans doute le feu Divin qui brûle et vivifie ceux qui sont aptes à Le recevoir, mais tourmente ceux qui s'y refusent car Dieu est un feu dévorant.
:oui: Oui, c'est le même !

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7933
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Cinci » mar. 07 juil. 2015, 2:56

Le cathéchisme (cf. enfer) :

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P2J.HTM

Colas :
J'écris ce message afin de dénoncer la théologie diabolique de l'église traditionnaliste sur l'enfer. La doctrine des tourments éternels est probablement la pire de toutes les inventions de Satan.
C'est la foi de l'Église.
Il s'agit d'un mythe païen, sans le moindre support biblique.
  • «... Jésus reprend les images scriptuaires les plus violentes pour parler du sort réservé à l'ivraie (Mt 13, 42). Et il vaut mieux entrer borgne dans le royaume de Dieu que d'être jeté avec ses deux yeux dans la géhenne (Mc 9,47). C'est pourquoi Jésus nous dit de craindre «Celui qui peut perdre dans la géhenne à la fois le corps et l'âme» (Mt 10,28). Jésus ne parle pas seulement de l'enfer comme d'une réalité menaçânte ; il annonce que le Fils de l'homme lui-même enverra ses anges jeter dans la fournaise ardente les fauteurs d'iniquité (Mt 13,41) et prononcera la malédiction : «Loin de moi, maudits, au feu éternel» (Mt 25,41)

    Paul dira la même chose, insistant sur le juste jugement de Dieu menaçant celui dont l'injustice appelle la colère divine (Rom 2,5), Par deux fois, l'apôtre énumère les péchés dont les auteurs «n'hériteront pas du Royaume de Dieu» (1 Cor 6,9-10; Ga 5,21)

    L'épitre aux Hébreux déclare qu'il est effroyable de tomber entre les mains du Dieu vivant (10,31).

    L'avant-dernière page de l'Apocalypse nous parle de l'étang de feu du diable, où sont la bête et les faux prophètes tourmentés jour et nuit dans les siècles des siècles (20,9)» (Guide des difficultés, p.564)
Le Nouveau Testament ne permet pas d'affirmer catégoriquement le salut universel. «Nous irons tous au paradis», ne peut pas être un article de foi.




Il faut accepter l'enfer pour y échapper
Nous avons raison d'opposer à l'enfer l'argument de l'amour et de la bonté de Dieu. Comment Dieu peut-il permettre la dissolution à jamais d'êtres qu'il a crées alors qu'il est soi-disant bon ?

Mais il manque ici un mot à l'argument. Il y manque le mot «infini». Si nous savions ce qu'est l'amour infini, nous verrions que la révolte éternelle est inévitable. L'idée de la révolte nous blesse, non pas parce que nous nous faisons une idée trop forte de l'amour de Dieu, mais parce que nous nous en faisons une idée trop faible. Nous ne savons pas, nous ne comprenons pas ce que veut dire «infini». Il ne s'agit pas d'un apaisement confortable. Il n'est pas possible d'échapper à la question. Si la révélation chrétienne est vraie, elle nous assure que c'est l'amour infini - en tant qu'infini - qui respecte la révolte, et pas seulement l'amour qui nous mène au paradoxe de la révolte. C'est l'infini de l'amour qui, risquant de nous échapper, nous cache le pourquoi de la révolte. Il faudra bien un jour nous réconcilier avec cette idée puisque Dieu l'est ... Mais pour l'instant, nous ne pouvons pas sortir de cette question affolante, sinon en la portant au fond de notre prière.

Si l'on refuse de croire à l'amour infini à cause de l'enfer, précisément à ce moment-là, on entre en état de révolte. Si, au contraire, on accepte que l'amour infini permette, respecte la révolte, à ce moment-là on échappe à l'enfer. On est devant ce paradoxe inouï : d'une certaine manière, il faut accepter l'enfer pour échapper à l'enfer. Qu'on ne voie pas ici un jeu de l'esprit. C'est le plus profond de ce que nous révèle l'attitude des saints : de François d'Assise à Thérèse de Lisieux, de Dominique à Foucauld. Il n'y a pas de réponse hors de la confiance crucifiée en Celui qui est venu pour nous sauver. Dieu a permis la révolte, c'est un fait. Et non seulement il l'a permise, mais il veut que les croyants pour aller à Lui soient stimulés par cette crainte. On n'aborde ces questions qu'en tremblant. Mais il faut que, chrétiens, nous soyon libérés de ce problème de l'enfer qui est plus difficile à un chrétien qu'à quiconque.

Source : Bernard Bro (père), Surpris par la certitude, Cerf, 1980, p.30; cité dans Abbé Pierre Descouvemont, Guide des difficultés de la foi catholique, p.574


Le mythe païen c'est la réincarnation (perpétuel recommencement) ou la mort comprise comme ce pays des ombres où des résidus fantomatiques de défunts y seraient condamnés à laisser toute espérance, mais tous les hommes sans exception, sans le moindre jugement personnalisé. La mort intervenant ici comme «grande égalisatrice» («La seule justice ... bla bla»), avec les princes, les héros ou saints n'y étant pas mieux logés que le dernier des derniers des avortons, criminels ou autres. «Tous dans la mouise !» C'est l'âme d'un Achille défunt qui dit à Ulysse, dans l'Odyssée, qu'il vaut mieux être un obscur garçon de ferme vivant plutôt qu'un mort héroïque et couvert de gloire posthume. Paganisme et humanisme païen, une sorte de philosophie critique capable de concevoir cette vie présente comme seul bien.

Les affirmations de l'Église brisaient plutôt avec les antiques convictions païennes des mondes grecs et romains.

Ainsi, l'idée qu'un homme pouvait avoir triomphé de la mort et avoir été rétabli dans sa chair au profit de beaucoup, en particulier comme en faveur des pauvres, des humbles, des esclaves : voilà qui était nouveau. Le monde païen ne connaissait pas cela.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8611
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar PaxetBonum » mar. 07 juil. 2015, 7:44

Bonjour Christophe,

Selon vous, Dieu est miséricordieux avec ses ennemis dans le temps présent, c'est-à-dire dans le temps de sa patience. Mais Dieu haïra ses ennemis dans le temps à venir, c'est-à-dire dans le temps de sa justice.
Bonjour Colas D,

La justice de Dieu n'est pas la haine de l'homme.
C'est la juste récompense.
Ce n'est pas Dieu qui condamne à l'enfer, c'est l'homme qui se condamne lui-même.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1543
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Christophe67 » mar. 07 juil. 2015, 9:02

Merci à vous,


Comme cette série de réponses fait du bien à lire.


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai parfaitement, comme j’ai été connu. » 1Cor 13: 12

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1543
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: La doctrine des tourments éternels est une fable diaboli

Message non lupar Christophe67 » mar. 07 juil. 2015, 9:48

Non, pas vraiment, il comprend le nouveau testament à la lumière de l'ancien <: . Moi je comprends l'ancien à la lumière du nouveau. C'est pas pour rien que Jéus dit "les anciens vous ont dit mais moi je vous dit". Le "mais" marque une rupture du fait de l'éclairage qu'il va apporter.

Bonjour Mac,


C'est un fait que je rencontre de plus en plus, en particulier chez ceux qui se considèrent comme "nés de nouveau" et influencés par -je ne sais comment le nommer- ce "nouveau protestantisme". Cela me surprend cette prépondérance de l'AT, que Jésus est venu accomplir, sur le NT.

Il arrive même parfois que je le ressente comme une mise en avant du Père - par les hommes - pour relativiser le Fils, mais c'est un ressenti tout à fait personnel.


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai parfaitement, comme j’ai été connu. » 1Cor 13: 12


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités