Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Supra900
Censor
Censor
Messages : 104
Inscription : lun. 05 janv. 2015, 6:36
Conviction : Dieu unique
Localisation : Besançon

Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar Supra900 » mar. 17 mars 2015, 22:48

Bonjour, j'ai récemment pensé à un argument bien pensé des musulmans et je trouve qu'il est un peu véridique sur le fond : le fait que nous définissons plus notre dogme d'après la parole de Paul que celle de Jésus.

Après je sais bien que Paul a été inspiré et donc que ses écrits sont fiables; mais ne devons-nous pas justement, au lieu de justifier la parole de Jésus par celle de Paul, justifier celle de Paul par celle de Jésus (même si ça fait trop de "celle") ?

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 2974
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar Héraclius » mar. 17 mars 2015, 22:53

La légitimité de Paul vient du fait qu'il a été accepté dans le collège des apôtres. Il a eu la reconnaissance de l'Eglise, donc - celle de l'époque !

Le propos de Paul et celui de Jésus sont différents.

Le Seigneur agit.

Paul explique comment, et pourquoi, il a agi.
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4369
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar gerardh » mer. 18 mars 2015, 0:43

______

Bonsoir,

Paul a eu notamment le ministère de développer la notion de l'Eglise, corps du Christ, ainsi que d'être l'apôtre des nations.


___________

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1458
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar Christophe67 » mer. 18 mars 2015, 9:49

Bonjour, j'ai récemment pensé à un argument bien pensé des musulmans et je trouve qu'il est un peu véridique sur le fond : le fait que nous définissons plus notre dogme d'après la parole de Paul que celle de Jésus.

Après je sais bien que Paul a été inspiré et donc que ses écrits sont fiables; mais ne devons-nous pas justement, au lieu de justifier la parole de Jésus par celle de Paul, justifier celle de Paul par celle de Jésus (même si ça fait trop de "celle") ?
Bonjour Supra900,


Viendrait-il à l'idée de ces mêmes personnes de dire que, lorsqu'un professeur enseigne une matière à l'école, les élèves suivent la parole de l'enseignant et non ce qu'il enseigne ?
Pour ces mêmes musulmans, s'ils vont dans une école coranique suivent-ils la parole des enseignants ou de Mahomet ?
Je trouve cet argument relativement démagogique d'autant plus que, dans la foi chrétienne, il n'y a aucun hadith qui vienne "corriger" la parole de Dieu qui, étant parfait et omniscient, ne peut se tromper.

Paul nous enseigne au nom du Christ, et non du sien.

Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar pierresuzanne » mer. 18 mars 2015, 20:35

Bonjour, j'ai récemment pensé à un argument bien pensé des musulmans et je trouve qu'il est un peu véridique sur le fond : le fait que nous définissons plus notre dogme d'après la parole de Paul que celle de Jésus.

Après je sais bien que Paul a été inspiré et donc que ses écrits sont fiables; mais ne devons-nous pas justement, au lieu de justifier la parole de Jésus par celle de Paul, justifier celle de Paul par celle de Jésus (même si ça fait trop de "celle") ?
Cher Supra,

Vous avez bien fait de poser cette question... qui est effectivement une pierre d'achoppement pour tout musulman qui approche du christianisme. En effet, les exégètes musulmans détestent Paul... et plusieurs raisons peuvent l'expliquer. La plus probable est que Paul a prophétisé contre Mahomet... et l'a proclamé anathème ! « Je m’étonne que si vite vous abandonniez Celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, pour passer à un Évangile différent, qui n’est rien d’autre que ceci : il y a des gens en train de jeter le trouble parmi vous et qui veulent bouleverser l’Évangile du Christ. Eh bien ! Si nous-mêmes, si un ange venu du ciel vous annonçait un Évangile différent de celui que nous avons prêché, qu’il soit anathème ! Nous l’avons déjà dit, et aujourd’hui je le répète : si quelqu’un vous annonce un Évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème ! » (Galates 1, 6-9)

En effet, toute personne tentée par un changement de religion, se pose certainement cette question: " est-ce que je ne suis pas en train de me tromper ? "

Donc, soyons concret !
Pouvez-vous préciser quels sont les éléments de la doctrine prêchée par Paul, qui seraient contraires à la parole de Jésus, telle que les Évangiles la retranscrivent ?


De mon point de vue, il n'y a rien d'original dans ce qu'a dit Paul. Il n'a fait qu'actualiser (adapter aux circonstances particulières de son temps), la parole du Christ qui avait été donnée en termes généraux (en parabole), pour être universelle.

Donc, si vous vous posez cette question, c'est que vous craignez que certains points de la doctrine de Paul ne proviennent pas de l'enseignement de Jésus ? Pouvez-vous nous dire lesquels ?
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Avatar de l’utilisateur
Supra900
Censor
Censor
Messages : 104
Inscription : lun. 05 janv. 2015, 6:36
Conviction : Dieu unique
Localisation : Besançon

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar Supra900 » mer. 18 mars 2015, 21:54

Bonjour, déjà merci pour toutes ses réponses.

Pour vous répondre Pierre Elie, je dirais le but de la crucifixion, Paul a enseigné que c'était un acte de rémission des péchés de l'homme, bien que je n'ai pas vu dans les évangiles cette explication aussi, juste ce dogme pour l'instant est suffisant.
Il y a bien sûr d'autres choses que Paul a enseignées "de son propre gré" : là, sur le coup, je dirais par exemple la hiérarchisation des femmes dans l'Eglise.

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar pierresuzanne » mer. 18 mars 2015, 23:29

Le but de la crucifixion: Paul a enseigné que c'était un acte de rémission des péchés de l'homme, bien que je n'ai pas vu dans les évangiles cette explication
Jésus est Verbe de Dieu. Il est Dieu lui-Même mais également Verbe de Dieu, c'est-à-dire Parole de Dieu.
Il n'y a donc pas que les paroles de Jésus qui sont la Vérité. Son être est la Vérité, ses gestes sont La Vérité, et toutes ses actions sont la Vérité.

Une partie des choses enseignées pas le Christ ne sont pas verbales : ce sont des gestes et des actions.
Parlons donc d'une action de Jésus qui est la Vérité :
Jésus a été crucifié au moment précis où les agneaux pascals étaient immolés au Temple. Il est très important de remarquer ce hasard, cette incroyable coïncidence, elle est d'autant plus extraordinaire que les Grands Prêtres et le Sanhédrin avaient explicitement programmé de le faire exécuter à distance de la Pâque pour ne pas créer de troubles dans le peuple. « La Pâque et les Azymes allaient avoir lieu dans deux jours, et les grands prêtres et les scribes cherchaient comment arrêter Jésus par ruse pour le tuer. Car Ils se disaient : « Pas en pleine fête, de peur qu'il n'y ait du tumulte parmi le peuple. » (Marc 14, 1-2).

Pour les juifs, la Pâque commémore la libération de l'esclavage en Egypte.
Les agneaux étaient alors sacrifiés pour obtenir le pardon de Dieu et commémorer cette libération de esclavage.

Jésus prend la place de l'agneau pascal : il est le prix du rachat des péchés et la marque de la véritable libération, non pas celle de l’esclavage égyptien, mais celle du péché.

Or ce rôle d'agneau expiatoire a été prophétisé par les Évangiles.
Jean Baptise a nommé Jésus, l'agneau de Dieu au début de sa vie publique (Jean 1:43) et Jean a confirmé cette vocation dans son Apocalypse (5, 12) et. Cette appellation d'Agneau de Dieu signifie que Jésus est sacrifié pour nos péchés... car c'est ainsi que pratiquaient les Juifs : ils sacrifiaient des agneaux pour racheter leurs péchés.

Que Jésus soit le Sauveur par sa passion n'a donc pas été inventé par Paul. Cela avait été prophétisé par Jean le Baptiste et annoncé par le Christ lui-même qui a dit qu'il devrait souffrir beaucoup (Luc 9, 22). Le moment de sa crucifixion, exactement au moment du sacrifice des agneaux pascals, signale cette fonction rédemptrice.

Mais effectivement Paul a eu raison de l'expliquer. De nos jours plus personne ne sacrifie d'agneaux en rémission des péchés. C’était une pratique juive... qui a d’ailleurs disparu peu de temps après la mort de Jésus. Heureusement, donc, que Paul nous a expliqué cela, car sinon qui pourrait le comprendre de nos jours ?
la hiérarchisation des femmes dans l'Eglise.
Pour répondre rapidement à ce sujet, je dirais que Jésus a donné une place, une vocation, différente aux hommes et aux femmes. Mais différente ne signifie pas inférieure ou hiérarchisée l'une par rapport aux autres.
Je répondrais plus longuement à ce sujet demain. En fait, j'essaie de prier tous les jours et aujourd'hui je n'ai pas eu le temps : pneu crevé, panne de réveil, différents contre-temps ne m'ont pas laissé le temps de prier... donc je vais arrêter les forums... et aller prier un peu.

À demain pour la suite.

Pierre-Elie
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar Mac » jeu. 19 mars 2015, 0:21

Bonjour, déjà merci pour toutes ses réponses.

Pour vous répondre Pierre Elie, je dirais le but de la crucifixion, Paul a enseigné que c'était un acte de rémission des péchés de l'homme, bien que je n'ai pas vu dans les évangiles cette explication aussi, juste ce dogme pour l'instant est suffisant.
Il y a bien sûr d'autres choses que Paul a enseignées "de son propre gré" : là sur le coups, je dirais par exemple la hiérarchisation des femmes dans l'Eglise.
Bonjour Supra900, :)

Je vous mets le passage de l'évangile que vous n'avez pas trouvé :

Mathieur 26 :
26Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant: Prenez, mangez, ceci est mon corps. 27Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez-en tous; 28car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés. 29Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu'au jour où j'en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père.

Vous avez la même chose en Saint Marc et Saint Luc. Saint Jean, c'est le chapitre 6 et c'est un peu plus spirituel. Saint Paul n'a fait qu'expliciter ce que dit Jésus Christ.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 2974
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar Héraclius » jeu. 19 mars 2015, 1:01

Paul enseigne en effet la soumission des femmes aux maris, mais ce n'est pas l'esprit de son discours. Les exégètes sont d'accord aujourd'hui pour penser que certains enseignements de Paul dérivent de son acceptation de l'ordre social en place dont il ne se préoccupe pas. Ce qui importe, pour lui, c'est le salut des âmes ; de ce fait, il est mieux au nom de l'amour d'accepter sa condition que de se révolter.
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar pierresuzanne » jeu. 19 mars 2015, 8:39

Paul enseigne en effet la soumission des femmes aux maris, mais ce n'est pas l'esprit de son dscours. Les exégètes sont d'accord aujourd'hui pour penser que certains enseignements de Paul dérivent de son acceptation de l'ordre social en place dont il ne se préoccupe pas. Ce qui importe, pour lui, c'est le salut des âmes ; de ce fait, il est mieux au nom de l'amour d'accepter sa condition que de se révolter.
La réponse d'Héraclius est très juste.
Paul actualise la Parole de Jésus aux communautés qu'il a évangélisées.

Jésus a donné des consignes générales et universelles, valables en tous temps et en tous lieux. Sa façon la plus évidente de donner des consignes universelles a été de parler en paraboles. Une parabole est une fable qui est intéressante par sa morale et non par histoire qu'elle raconte, qui n'est pas une histoire vraie. L’exemple le plus significatif est la fameuse parabole de Luc où on voit le maître égorger le mauvais serviteur. Les musulmans qui n'arrivent pas à concevoir le concept de parabole, essaient de déstabiliser les chrétiens en disant que Jésus a menacé d’égorger les serviteurs infidèles... mais Jésus parle en paraboles et il le dit très précisément (Luc, 19, 11-12).

Paul, lui, s'est trouvé confronté à des communautés humaines très précises, ayant leur habitudes, leurs rituels, leurs défauts spécifiques. L'exemple le plus connu est l'habitude de Corinthe qui voulait que les prostituées soient dévoilées, alors que les femmes honnêtes étaient voilées. Paul a donc donné comme consigne aux Corinthiennes de se voiler. Paul dit simplement qu'il ne faut pas qu'une femme s'habille en prostituée, et non pas que toutes les femmes, de tous lieux et de tous temps, doivent se voiler pour prier, comme certains voudraient le comprendre.

C'est la prédication de Jésus qui donne le vrai sens des lois chrétiennes. Jésus donne la consigne générale. Chaque pasteur doit l'adapter à ses fidèles, dans la suite des siècles et partout dans le monde.

Si vous regardez ce qui s'est passé lors de la rencontre entre Jésus et Marie de Béthanie, vous verrez que Marie était tout à fait dévoilée et que cela n'a fait l'objet d’aucune remarque et d'aucun commentaire. Les Apôtres eux-mêmes, ont critiqué Marie parce qu’elle avait dépensé trop d'argent en parfum, mais personne n'a trouvé à redire sur le fait qu'elle allait la chevelure au vent :

« On lui fit un repas, Marthe servait. Lazare était l'un des convives. Alors Marie, prenant une livre d'un parfum de nard pur, de grand prix, oignit les pieds de Jésus et les essuya avec ses cheveux : et la maison s'emplit de la senteur du parfum. » (Jean 12, 1-8).

Les consignes de Paul concernant les femmes sont donc à replacer dans le contexte de son époque. Elles sont à comprendre en fonction des mœurs des communautés auxquelles il s'adressait. Par ailleurs, c'est Paul lui-même qui a résumé si bien ce fonctionnement du christianisme " La lettre tue, l'Esprit fait vivre"(2 Co 3, 6). Un chrétien recherche toujours le sens spirituel d'une consigne et non son application littérale. Ce n'est pas du relativisme. Pour reprendre l'exemple du voile des femmes : vous concevrez facilement qu'il n'y a pas que le voile qui soit décent et correct. Ma propre fille ne ressemble en rien à une prostituée, elle est toujours très correcte, quoique jolie et féminine, et sans aucune provocation vulgaire ou indécente, et je peux vous garantir qu'elle n'a jamais mis de voile.

La parole de Jésus, ses actes, ses gestes, ses actions, sont les seules références d'un chrétien qui cherche à comprendre comment vivre aujourd'hui la fidélité à Dieu. Jésus a accueilli Marie de Béthanie sans rien dire sur sa chevelure... il faut donc laisser le voile des femmes aux Corinthiennes aux mœurs légères de Paul... et en rester à nos jolies petites robes d'été... adaptées au climat et tout à fait décentes.

D’ailleurs, n'oubliez pas que Paul a confirmé que les femmes pouvaient prophétiser dans les assemblées (1 Co 11, 4-5).
Ce que le Christ avait bien évidement plus que largement annoncé :


Les femmes sont prophètes, c'est-à-dire qu'elles aptes à entrer en contact avec Dieu, à L'entendre, Le comprendre et à transmettre Sa parole à l'assemblée. C'est à elles que Jésus a confié en premier toutes les choses à savoir sur son Être :

- l'Incarnation a été confiée à Marie (Lc 1, 38);
- sa divinité a été révélée à Élisabeth (Luc 1, 43);
- sa vocation messianique à la Samaritaine (Jean 4, 6-26);
- l'universalité de son message à la Syro-phénicienne (Mt 15, 21-28);
- sa victoire sur la mort à Marthe (Jean 11, 22),;
- sa mort prochaine à Marie de Béthanie (Jean 12, 3);
- et, enfin, sa Résurrection à Marie Madeleine (Jean 20, 18).

N'en déplaise aux hommes : les femmes ont une place prépondérante dans les Évangiles... mais les apôtres étaient tous des hommes, comme Jésus est un homme (et non une femme). Les hommes sont donc prêtres, car nous obéissons au Christ.

Le Christ n'a pas besoin d'avoir dit explicitement que seuls les hommes seraient prêtres. Verbe de Dieu, ses actions sont vérité. Il a choisi 12 apôtres hommes : c'est comme s'il avait donné la consigne verbalement que seuls les hommes peuvent être prêtres !

Les hommes et les femmes sont différents, ils ont des vocations saintes différentes, mais différent ne signifie pas que l'un soit inférieur à l'autre. Ces conceptions d'infériorité ou de soumission appartiennent aux concept humains, dont appartiennent au péché originel. Dans le cœur de Dieu, tous les hommes sont égaux. D'ailleurs, il n'y a pas que la différence homme-femme : chacun est unique et différent de son voisin. L es chrétiens ne sont pas des sardines en boite, tous alignés, tous semblables, et à qui on aurait coupé la tête pour les rendre identiques. Nous sommes tous différents, quoique égaux en Dieu : chacun de nous a une vocation spécifique :

« Il n'y a ni Juif ni Grec, il n'y a ni esclave ni homme libre, il n'y a ni homme ni femme ; car tous vous ne faites qu'un dans le Christ. » (Galates 3, 28).
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 439
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar p.cristian » ven. 20 mars 2015, 23:26

Bonjour,
Impossible pour moi de ne pas penser à l'épitre aux Corinthiens :

Je vous exhorte, frères, au nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ, à avoir tous un même langage; qu'il n'y ait point de scission parmi vous, mais soyez parfaitement unis dans un même esprit, et un même sentiment. Car il m'a été rapporté à votre sujet, mes frères, par les gens de Chloé, qu'il y a des disputes parmi vous. Je veux dire que tel d'entre vous dit: " Moi, je suis à Paul! - tel autre: et moi, à Apollos! - et moi à Céphas! - et moi, au Christ! "

Le Christ est-il divisé? Est-ce Paul qui a été crucifié pour vous? Est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés?
Je rends grâces à Dieu de ce que je n'ai baptisé aucun de vous, si ce n'est Crispus et Gaius, afin que personne ne puisse dire qu'il a été baptisé en mon nom.J'ai encore baptisé la famille de Stéphanas; du reste, je ne sache pas que j'ai baptisé personne d'autre.Ce n'est pas pour baptiser que le Christ m'a envoyé, c'est pour prêcher l'Evangile, non point par la sagesse du discours, afin que la croix du Christ ne soit pas rendue vaine. En effet, la doctrine de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une force divine.
Car il est écrit: " Je détruirai la sagesse des sages, et j'anéantirai la science des savants. ".
Où est le sage? où est le docteur? où est le disputeur de ce siècle? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde?
Car le monde, avec sa sagesse, n'ayant pas connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.
Les Juifs exigent des miracles, et les Grecs cherchent la sagesse; nous, nous prêchons un Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les Gentils, mais pour ceux qui sont appelés, soit Juifs, soit Grecs, puissance de Dieu et sagesse de Dieu.
Car ce qui serait folie de Dieu est plus sage que la sagesse des hommes, et ce qui serait faiblesse de Dieu est plus fort que la force des hommes.
Considérez en effet votre vocation, mes frères; il n'y a parmi vous ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles.
Mais ce que le monde tient pour insensé, c'est ce que Dieu a choisi pour confondre les sages; et ce que le monde tient pour rien, c'est ce que Dieu a choisi pour confondre les forts; et Dieu a choisi ce qui dans le monde est sans considération et sans puissance, ce qui n'est rien, pour réduire au néant ce qui est, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.
Or c'est par lui que vous êtes dans le Christ-Jésus, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, et justice, et sanctification, et rédemption, afin que, selon le mot de l'Ecriture, " celui qui se glorifie, se glorifie dans le Seigneur. "
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

Avatar de l’utilisateur
blue eyes
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : mer. 28 janv. 2015, 3:08
Conviction : Catholique

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar blue eyes » sam. 11 mars 2017, 5:29

Bonjour, j'ai récemment pensé à un argument bien pensé des musulmans et je trouve qu'il est un peu véridique sur le fond : le fait que nous définissons plus notre dogme d'après la parole de Paul que celle de Jésus.

Après je sais bien que Paul a été inspiré et donc que ses écrits sont fiables; mais ne devons-nous pas justement, au lieu de justifier la parole de Jésus par celle de Paul, justifier celle de Paul par celle de Jésus (même si ça fait trop de "celle") ?
Je suis entièrement en accord avec ce que vous avancez ici.

C'est d'ailleurs la méthode que je privilégie quand je médite les écrits du nouveau testament.

Priorité 1; les enseignements attribués à jésus
Priorité 2 : les enseignements des premiers Apôtres , (Pierre, Jean Jaques etc )
Priorité 3 : Les enseignements de Saint Paul

Il peut vous semblés bizzard que je mette Paul en dernier lieu mais, il y a une bonne raison à cette façon de faire.

Les Apôtres ont été directement instruits par Jésus, ce n'est cependant pas le cas de Paul.

Amicalement,
Blue eyes
«La vérité vous rendra libre».

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar Mac » sam. 11 mars 2017, 17:31

Bonjour, j'ai récemment pensé à un argument bien pensé des musulmans et je trouve qu'il est un peu véridique sur le fond : le fait que nous définissons plus notre dogme d'après la parole de Paul que celle de Jésus.

Après je sais bien que Paul a été inspiré et donc que ses écrits sont fiables; mais ne devons-nous pas justement, au lieu de justifier la parole de Jésus par celle de Paul, justifier celle de Paul par celle de Jésus (même si ça fait trop de "celle") ?
Je suis entièrement en accord avec ce que vous avancez ici.

C'est d'ailleurs la méthode que je privilégie quand je médite les écrits du nouveau testament.

Priorité 1; les enseignements attribués à jésus
Priorité 2 : les enseignements des premiers Apôtres , (Pierre, Jean Jaques etc )
Priorité 3 : Les enseignements de Saint Paul

Il peut vous semblés bizzard que je mette Paul en dernier lieu mais, il y a une bonne raison à cette façon de faire.

Les Apôtres ont été directement instruits par Jésus, ce n'est cependant pas le cas de Paul.

Amicalement,
Blue eyes
Apparement scripturairement Saint Paul a été formé par les apôtres. Non? Il donne des règles mais dit si ce sont ses recommandations personnels ou des commandementents du seigneur. Je trouve cela honnête de sa part. Je préfère cela à "le témoignage de Dieu suffit sachant que Dieu il ne parlera pas sauf aux mystiques qui gardent les commandement de Jésus Christ cf évangile"

Autrement enfermer sa femme dans une maison et la laisser mourir de faim parce qu'elle aurait été adultère sur la base de quelque témoins ne me semble pas chrétien puisque Dieu est miséricorde "tout péché sera pardonné aux hommes sauf le fait de parler contre le Saint Esprit. A méditer le passage où les adversaires de Jésus voulaient lapider la femme adultère :)

Donc qu'ils regardent un peu la poutre dans leur oeil parce qu'elle ne me semble pas être chez Saint Paul.

Fraternellement :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1458
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar Christophe67 » ven. 24 mars 2017, 14:01

Bonjour,
Les Apôtres ont été directement instruits par Jésus, ce n'est cependant pas le cas de Paul.
Quand la façon de méditer les Ecritures (probablement seul), contredit les Ecritures elles-mêmes il faut savoir se remettre en question.
Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Galates (2, 1-2. 7-14)
Frères, au bout de quatorze ans, je suis de nouveau monté à Jérusalem; j’étais avec Barnabé, et j’avais aussi emmené Tite. J’y montais à la suite d’une révélation, et l’Évangile que je proclame au milieu des nations païennes, je l’ai exposé à la communauté, et aussi, en privé, à ses membres les plus considérés; car je ne voulais pas risquer de courir pour rien, ni avoir couru jusqu’à présent pour rien.
Or justement, ils constatèrent que Dieu m’avait confié l’annonce de l’Évangile pour les païens, comme il l’avait confiée à Pierre pour les Juifs. En effet, si l’action de Dieu a fait de Pierre l’Apôtre des Juifs, elle a fait de moi l’Apôtre des païens.
Ayant reconnu la grâce qui m’a été donnée, Jacques, Pierre et Jean, qui sont considérés dans l’Église comme les colonnes, nous ont tendu la main, à Barnabé et à moi, en signe de communion: ainsi nous irions vers les païens, et eux vers les Juifs. Ils nous demandèrent seulement de penser aux pauvres de leur communauté, ce que j’ai toujours fait de mon mieux. Mais quand Pierre est venu à Antioche, je me suis opposé à lui ouvertement, parce qu’il était dans son tort. En effet, il prenait ses repas avec les frères d’origine païenne jusqu’au moment où arrivèrent de Jérusalem des amis de Jacques. Mais quand ils furent là, Pierre prit l’habitude de se retirer et de se tenir à l’écart, par peur des frères d’origine juive. Tous les autres frères juifs jouèrent la même comédie que lui, si bien que Barnabé lui-même s’y laissa entraîner.
Mais alors, quand je vis que ceux-ci ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Évangile, je dis à Pierre devant tout le monde: «Toi, tout juif que tu es, il t’arrive de suivre les coutumes des païens et non celles des Juifs; alors, pourquoi forces-tu les païens à faire comme les Juifs?»
Je résume : Paul à une révélation de Dieu (il est donc missionné), son enseignement (forcément inspiré par l'Esprit) a été exposé à la communauté (et donc à sa validité), les apôtres constatent la grâce reçue (son enseignement correspond au leur et non selon la théorie du singe savant) et sont en communion avec Paul (preuve sensible de leur validité), ce qui est son principal souci de peur d' "avoir couru pour rien".

Donc la mission donnée par Dieu à Paul, l'inspiration par l'Esprit, la pleine communion avec l'Eglise seraient vaines ?

En oublierait-on également la Trinité au point d'en exclure deux personnes ? La seule parole de Jésus occulterait-elle la possibilité d'agir du Père ou de l'Esprit ? Ce serait limiter Dieu en l'enfermant dans la personne de Jésus seul ! Il faut y réfléchir.


Cordialement.
Dernière édition par Christophe67 le ven. 24 mars 2017, 16:11, édité 1 fois.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Avatar de l’utilisateur
blue eyes
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : mer. 28 janv. 2015, 3:08
Conviction : Catholique

Re: Accuser de suivre Paul au lieu de Jésus

Message non lupar blue eyes » ven. 24 mars 2017, 16:06

Christophe dit: Donc la mission donnée par Dieu à Paul, l'inspiration par l'Esprit, la pleine communion avec l'Eglise seraient vaines ?
Je crois que vous me saisissés mal.

Il ne s,agit pas ici de mettre Paul en accusation.

Je dit simplement qu'il faut être logique quand à la façon de lire les écritures.

Jésus en premier lieu, les Apôtres formés par Jésus en second et, finalement, Paul.



Amicalement, Blue eyes
«La vérité vous rendra libre».


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités