L'Islam est-il le dernier rempart contre le mondialisme ?

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Zarus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 547
Inscription : ven. 23 août 2013, 13:19

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Zarus » dim. 12 janv. 2014, 19:37

lorenzo a écrit :
Peccator a écrit :
Je ne sais pas ce que sont les Illuminatis.
Informez-vous, il n'est pas trop tard
Trop tard pour quoi ? vous croyez en une fin du monde ?


PS : Ce topic n'est pas sérieux avec ces théses conspirrationites, cela n'a rien à faire dans un section nomme "actualité décryptée"
"With my eternal life, I will see the world through to its end. Until everyone who won't like me is gone."
— Porky Minch

"Can you face your fears ?"
— Hanako

I speak from the noise
Souls and shapes, forever twisted
the lost voices of the damned
lure the bringer of despair

lorenzo
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : mer. 23 oct. 2013, 10:11

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par lorenzo » dim. 12 janv. 2014, 19:43

-message supprimé par l'auteur-
Dernière modification par lorenzo le sam. 18 janv. 2014, 16:06, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Kolia Karamazov » dim. 12 janv. 2014, 20:17

Pour ma part, je ne crois pas que l’Islam soit un rempart contre quoi que ce soit, hormis la vérité. Si les musulmans semblent mieux résister à la dissolution dans la modernité, c’est probablement parce qu’ils n’y sont confrontés que depuis assez peu de temps. Le processus de perversion des catholiques (désormais ex-catholiques) par le bouleversement de leurs conditions d’existences (lié aux progrès techniques et technologiques fulgurants) s’est étalé sur des décennies et même des siècles. En revanche, ce n’est qu’assez récemment que les musulmans ont commencé à côtoyer la modernité matérielle. Elle n’a donc pas encore eu le temps de les corrompre tout à fait. Quelque part, les musulmans sont favorisés dans cette affaire par leur absence de succès technologique et pour ceux qui résident en occident, par leur piètre réussite sociale. Combien sont restés de bons musulmans fidèles à la oumma parce que, faute de bien gagner leur vie, ils ne peuvent pas s’offrir un pavillon individuel avec piscine dans une banlieue chic et une BMW?

Il me semble aussi que l’Islam, loin d’être l’ennemi ultime de la déferlante consumériste et de la laideur bling-bling, s’en accommode plutôt bien. Songeons que Mahomet était un chef de guerre aux multiples épouses, un prince de ce monde finalement. Songeons également à ce qu’est le paradis pour un musulman : un lieu empli de richesses, de fruits délicieux, de rivière de lait et de miel et de femmes vierges en grand nombre. Finalement, leur paradis, c’est un peu… l’occident contemporain, ou plus précisément la vie d’un milliardaire américain sur son yacht. On peut voir une illustration de la compatibilité entre un certain esprit islamique et les valeurs de l’occident moderne dans le goût prononcé des immigrés musulmans pour les grosses voitures allemandes. Cela dénote un penchant pour cette frime orgueilleuse, cette mentalité « j’écrase l’autre », assez caractéristique de notre époque.
Pour conclure, je le répète, je ne pense pas que l’Islam soit un refuge efficace contre quoi que ce soit.
Suliko a écrit :Pour un catholique un tant soit peu cohérent, il est clair que ce n'est pas le fait d'adhérer à une fausse religion (l'islam) qui arrangera les choses. Par contre, pour un catholique peu au clair de sa foi, ébranlé et hostile aux changements politiques et sociaux de ces dernières décennies, la thèse de Dieudonné peut avoir un certain attrait.
Un « catholique un tant soit peu cohérent » peut-il ne pas être « hostile aux changements politiques et sociaux de ces dernières décennies » ?
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Suliko » dim. 12 janv. 2014, 22:00

Bonsoir Kolia Karamazov,
Pour ma part, je ne crois pas que l’Islam soit un rempart contre quoi que ce soit, hormis la vérité.
Voulez-vous insinuer par là que le dogme islamique, qui nie avec force la Trinité, l'Incarnation et la Rédemption, explique le blocage psychologique des musulmans face au christianisme?
C'est en tout cas mon opinion et je constate qu'il est très difficile d'expliquer les bases de la religion catholique à un musulman, puisque tout ce qui constitue l'essence même du christianisme est considéré comme blasphématoire par l'islam.
Si les musulmans semblent mieux résister à la dissolution dans la modernité, c’est probablement parce qu’ils n’y sont confrontés que depuis assez peu de temps. Le processus de perversion des catholiques (désormais ex-catholiques) par le bouleversement de leurs conditions d’existences (lié aux progrès techniques et technologiques fulgurants) s’est étalé sur des décennies et même des siècles. En revanche, ce n’est qu’assez récemment que les musulmans ont commencé à côtoyer la modernité matérielle. Elle n’a donc pas encore eu le temps de les corrompre tout à fait.
Je suis d'accord avec vous, mais j'irais encore plus loin: les progrès techniques sont grandement le fait de la civilisation occidentale, tout comme les idéologies modernes telles que le socialisme, le laïcisme, les droits de l'homme (sans Dieu), etc...
C'est notre Europe de plus en plus déchristianisée et sécularisée qui a accouché de ces idées et je ne crois pas qu'elles auraient pu naître en terre d'islam. Comme je l'écrivais à un musulman du forum qui rendait le christianisme responsable de toutes les dérives actuelles:
La religion chrétienne, plus que toute autre, accorde une place fondamentale à la liberté humaine. C'est ce fait, à la base tout à fait positif, qui a été détourné de son sens catholique pour conduire à l'individualisme (au culte de l'homme sans Dieu), au libéralisme, aux Lumières, etc...Mais n'oubliez pas qu'il n'y a pas pour autant consubstantialité! Les principes chrétiens ont été détournés de leur sens et l'Occident a rejeté Dieu, et ce détournement se constate déjà lors de la Renaissance (et est en germe même avant, avec Duns Scot et d'autres penseurs médiévaux...). Que ces déviances trouvent donc leurs sources dans la civilisation occidentale chrétienne est un fait difficile à nier, mais qu'elles soient consubstantielles au christianisme, c'est une accusation qui me semble peu fondée.
Je pense donc que c'est aussi pour ces raisons que les musulmans résistent mieux à la modernité.
Combien sont restés de bons musulmans fidèles à la oumma parce que, faute de bien gagner leur vie, ils ne peuvent pas s’offrir un pavillon individuel avec piscine dans une banlieue chic et une BMW?
Mais comment expliquez-vous alors le rigorisme religieux des musulmans du Golfe? Un certain nombre d'entre eux sont riches (et même parfois très riches) et pourtant très stricts d'un point de vue religieux et hostiles aux idées occidentales (mais pas à sa technique!). Pensez-vous que ce n'est qu'une question de temps et que ces pays vont bientôt ressembler à notre société, c'est-à-dire se "désislamiser" (et cela en raison de l'acceptation massive des avancées technologiques occidentales et des changements dans le mode de vie traditionnel qui en découlent)?
Un « catholique un tant soit peu cohérent » peut-il ne pas être « hostile aux changements politiques et sociaux de ces dernières décennies » ?
Non, je crois qu'il ne le peut pas. Le problème, c'est que les catholiques peu cohérents me semblent bien plus nombreux...Et pour résumer, nombre d'entre eux sont globalement plus hostiles que la moyenne à certains travers de notre société, comme par exemple le mariage gay ou même l'avortement, mais se montrent malgré tout peu enclin à faire une critique plus profonde de la modernité et à remonter aux sources des maux qui nous rongent...Par exemple, y a-t-il beaucoup de catholiques pour remettre en cause le droit au divorce ou même la laïcité (ou plutôt le laïcisme)? Ce sont des exemples parmi d'autres et ce que je veux suggérer par là, c'est que j'attendrais de plus d'intellectuels catholiques une étude critique des racines mêmes de la modernité, plutôt que la simple réprobation de ses causes (comme par exemple le mariage gay, puisque c'est un sujet très actuel).

Veuillez excuser le style un peu confus, je ne suis apparemment pas très inspirée ce soir...

Suliko

(L'article de votre blog sur François Hollande m'a bien fait rire!)
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2324
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Sapin » lun. 13 janv. 2014, 1:24

lorenzo a écrit :Si l'Eglise conciliaire continue sur la lancée de Vatican II, nous disparaîtrons rapidement.
Nous allons nous éteindre à petit feu.
Je crois plutôt que c'est tout à fait le contraire, encore faut-il que le concile soit bien appliqué. Il y a loin de la coupe aux lèvres, malheureusement.

G.
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Raistlin » lun. 13 janv. 2014, 13:11

L'islam est-il un rempart contre le nouvel ordre ? C'est à voir. Mais quand bien même ce serait vrai, cela ne fait pas de l'islam une bonne chose pour autant. A titre d'exemple Staline était un rempart contre Hitler, et Dieu sait que ce n'était pas l'idéal !

Quant au concile Vatican II, je reste persuadé que nombre de ses intuitions sont inspirées par l'Esprit-Saint. Mais le démon a profité de la "brêche" pour semer l'ivraie dans le coeur des fidèles et des pasteurs. Nous en revenons peu à peu, Dieu merci, et découvrons enfin la façon juste de vivre le concile. Et je suis persuadé - non pas par de savants raisonnements mais parce que j'ai confiance en Dieu - que lorsque le concile portera pleinement ses fruits, alors ce seront des fruits merveilleux.

Maintenant, c'est aussi à nous de bien faire les choses. Par exemple, le concile n'a jamais dit de saboter la sainte Messe et de faire n'importe quoi. Donc à chacun de se responsabiliser : aux prêtres d'assurer de belles liturgies, aux fidèles de vivre ce moment de façon recueillie et emprunte d'adoration (combien de fidèles ne s'agenouillent pazs à la consécration par exemple ?), etc. Aux catéchistes la responsabilité d'enseigner la vérité et non pas des bouillies relativistes et syncrétistes infâmes. C'est trop facile de rejeter la faute sur le concile. Examinons d'abord ce que nous faisons et l'état de notre propre coeur.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Cinci » lun. 13 janv. 2014, 16:08

Kolia Karamazov,
En revanche, ce n’est qu’assez récemment que les musulmans ont commencé à côtoyer la modernité matérielle. Elle n’a donc pas encore eu le temps de les corrompre tout à fait.
Quelqu'un pourrait rétorquer que l'empire ottoman fut au contact direct de la «modernité matérielle occidentale» pendant longtemps. Les musulmans ne se seront jamais trouvés dans un état de total isolement, comme ce fut le cas pour le Japon jusqu'à une date assez récente, juste pour prendre ici un repère comparatif. Aussi, moi je pense que c'est bien le facteur religieux qui est dominant dans cette histoire, non pas une circonstance accidentelle.


Vous avez un interdit religieux en face (sanction de mort littéralement) qui bloque la moindre possibilité d'élaborer institutionnellement un appareillage critique du Coran, une déconstruction de la théologie islamique et tout. Puis ceci explique que la foi se porte ''mieux'' (si par ''mieux'' on entend ''foi du charbonnier'') parmi les «masses arabes» que parmi la foule des vacanciers qui prennent des bains de soleil, par exemple, à Nice ou sur la côte d'Amalfi.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Cinci » lun. 13 janv. 2014, 16:23

Par contre :
Il me semble aussi que l’Islam, loin d’être l’ennemi ultime de la déferlante consumériste et de la laideur bling-bling, s’en accommode plutôt bien.
Oui, tout à fait !

:)

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Kolia Karamazov » lun. 13 janv. 2014, 22:55

Suliko a écrit :Voulez-vous insinuer par là que le dogme islamique, qui nie avec force la Trinité, l'Incarnation et la Rédemption, explique le blocage psychologique des musulmans face au christianisme?
Je voulais simplement dire qu’embrasser une fausse religion, l’islam, éloigne de la vérité, ce qui est une évidence. Je ne sais pas si les musulmans sont hermétiques à la vérité à cause de l’islam, je ne suis pas du tout expert de la question. En revanche, je crois me rappeler avoir entendu Mgr. Marcel Lefebvre déclarer qu’en Afrique ils (lui et ses coreligionnaires) n’étaient pas parvenus à convertir plus d'une centaine de musulmans. Il décrivait l’islam comme un piège terrible du malin, qui coupe avec une efficacité diabolique toute une partie de l’humanité de la rédemption.
Je suis d'accord avec vous, mais j'irais encore plus loin: les progrès techniques sont grandement le fait de la civilisation occidentale, tout comme les idéologies modernes telles que le socialisme, le laïcisme, les droits de l'homme (sans Dieu), etc...
C'est notre Europe de plus en plus déchristianisée et sécularisée qui a accouché de ces idées et je ne crois pas qu'elles auraient pu naître en terre d'islam.
En effet, il est probable qu’elles n’auraient pas pu naître en terre musulmane. A mon avis les idéologies modernes n’ont pu voir le jour que suite à l’amélioration de notre niveau de vie. C’est quand les hommes commencent à vivre dans l’abondance et le confort qu’ils se mettent à inventer des idéologies délirantes et à prendre leurs désirs pour des réalités. Pour que les idéologies modernes voient le jour dans un pays musulman il aurait d’abord fallu qu’une révolution industrielle s’y déroule (pas sûr que s’eût été possible). Remarquons tout de même que de nombreux communistes apprécient particulièrement l'islam pour certaines de ses caractéristiques (notamment son égalitarisme je crois).
Mais comment expliquez-vous alors le rigorisme religieux des musulmans du Golfe?
Même si je n’ai pas particulièrement étudié la question du « rigorisme religieux des musulmans du Golfe », je propose l’explication suivante. Il est le fruit d’une sorte de schizophrénie. Ils font des rodéos en Range Rover plaqués or, tout en tirant par la fenêtre à la Kalachnikov, mais au fond ils savent que s’ils devaient se contenter de la production locale, ils se baladeraient sur un chameau, une sagaie à la main. C’est assez humiliant. Alors ils surjouent le côté je suis un pieux musulman, du genre : je ne mange pas de ton pain, vil occidental. Comme non seulement ils en mangent, mais en fait s’en bâfrent, ils vont très loin dans le rigorisme pour compenser.
Voilà ce que m’inspire le paradoxe que vous pointiez du doigt. Mais je ne prétends pas faire le tour de la question, loin de là.

Ceci dit, il n’y a pas forcément de contradiction à être resté très religieux et à se vautrer dans la fange. Tout dépend de quelle religion on parle. Par exemple je conçois très bien qu’un franc-maçon puisse être très assidu au temple et adorer patauger dans la fosse à purin.
Ce sont des exemples parmi d'autres et ce que je veux suggérer par là, c'est que j'attendrais de plus d'intellectuels catholiques une étude critique des racines mêmes de la modernité, plutôt que la simple réprobation de ses causes (comme par exemple le mariage gay, puisque c'est un sujet très actuel).
Je ne suis pas sûr de me qualifier comme « intellectuel catholique », mais j’avais écris un article l’an dernier. Il remonte les causes du mariage homosexuel jusqu’aux années soixante (voire un peu avant). Le voici : http://koliakaramazov.wordpress.com/201 ... pour-tous/
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11008
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Fée Violine » lun. 13 janv. 2014, 23:07

"Le rigorisme religieux des musulmans du Golfe"... Ils l'imposent aux autres, mais pour le pratiquer eux-mêmes c'est autre chose. Quand mon fils travaillait dans un palace à Londres, ils avaient dans leurs clients des princes saoudiens qui venaient là pour faire la fête, avec des tas de bouteilles d'alcool pas très islamique.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Kolia Karamazov » lun. 13 janv. 2014, 23:10

Aussi, moi je pense que c'est bien le facteur religieux qui est dominant dans cette histoire, non pas une circonstance accidentelle.
Oui oui, c'est sans doute important. Néanmoins je ne sais pas combien de temps l'interdit religieux perdureraient si un pays musulman avait le niveau de vie des Etats-Unis. Ceci-dit, c'est une question purement théorique, car nous n'aurons jamais l'occasion de vérifier dans la pratique.
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Suliko » mar. 14 janv. 2014, 0:04

Bonsoir Kolia Karamazov,
Je ne sais pas si les musulmans sont hermétiques à la vérité à cause de l’islam, je ne suis pas du tout expert de la question.
Moi, je pense que c'est le cas. J'ai étudié assez sérieusement cette problématique et tant mon étude de l'islam que diverses conversations avec des musulmans m'ont convaincues qu'il y a un blocage que je qualifierais presque de psychologique envers le christianisme. Cette religion présente nombre de grands personnages de la Bible (Adam, Noé, Abraham, Moïse, Jésus, etc...) en les réinterprétant d'une manière tout à fait originale. Pour résumer: le message de Dieu est toujours le même et les prophètes ont pour mission de le transmettre aux hommes. Donc, Jésus n'est qu'un prophète qui atteste que Dieu est Unique et qu'Il doit être adoré. Exit donc les notions d'Alliance entre le peuple juif et son Dieu, d'histoire du Salut, de péché originel, de rédemption, etc...Ce qui est frappant à la lecture du Coran, c'est son intemporalité: on a l'impression que toute notion de temps a été abolie et qu'Adam, Noé, Moïse (etc...), Jésus et Muhammad présentent tous exactement le même message: il n'y a de dieu que Dieu. (Qui plus est, ceux que la Bible présente comme des patriarches sont dans l'islam des prophètes.) Donc, si les chrétiens prétendent que Jésus a transmis un autre message que celui de l'Unicité de Dieu et qu'il était plus qu'un prophète, ils se trompent et d'ailleurs, leurs Saintes Ecritures sont falsifiées.
Pour un chrétien peu au clair de sa religion, l'islam est très tentant, car il réinterprète à sa façon et respecte nombre de personnages de la Bible, y compris et surtout Jésus.
Ce qui favorise encore plus ce blocage des musulmans, c'est que le Coran comprend mal la Trinité (interprétée comme une sorte de trithéisme comprenant Dieu, Jésus et Marie), qu'il semble prêter à l'expression "Fils de Dieu" un sens tout à fait littéral (et réplique en déclarant que Dieu n'a jamais eu d'enfant), qu'il professe que Jésus n'est pas mort sur la croix, mais que c'était un leurre (les musulmans ont généralement beaucoup de peine à comprendre la Passion du Christ, qu'ils considèrent souvent comme une faiblesse.).
Remarquons tout de même que de nombreux communistes apprécient particulièrement l'islam pour certaines de ses caractéristiques (notamment son égalitarisme je crois).
A quels communistes faites-vous référence? Je ne les connais pas. Et d'ailleurs, je ne pense pas que l'islam soit forcément plus égalitariste que le christianisme (ni forcément moins, d'ailleurs).
Je ne suis pas sûr de me qualifier comme « intellectuel catholique », mais j’avais écris un article l’an dernier. Il remonte les causes du mariage homosexuel jusqu’aux années soixante (voire un peu avant). Le voici : http://koliakaramazov.wordpress.com/201 ... pour-tous/
En fait, je ne faisais pas spécialement allusion à vous. Je parlais des intellectuels de religion catholique de manière générale.
(Et j'avais lu votre article il y a longtemps, mais il faudrait que je le relise. Et si j'ai le temps, je le commenterai.)

Fée Violine,

Vous écrivez ceci:
"Le rigorisme religieux des musulmans du Golfe"... Ils l'imposent aux autres, mais pour le pratiquer eux-mêmes c'est autre chose. Quand mon fils travaillait dans un palace à Londres, ils avaient dans leurs clients des princes saoudiens qui venaient là pour faire la fête, avec des tas de bouteilles d'alcool pas très islamique.
Je ne suis pas d'accord. Ce rigorisme, ils le vivent et le cautionnent dans leurs propres pays. Par contre, il est vrai qu'en Occident, un certain nombre de riches musulmans du Golfe adoptent des moeurs plus relâchées...Cela ne signifie pas que la population en général n'est pas très pieuse. Je vous assure qu'il y a dans ces pays une véritable piété, même si elle vous semble paradoxale. Plus généralement, il suffit de se rendre dans un pays islamique pour sentir que la religion est omniprésente et que la population locale est très attachée à l'islam. Il serait trop simple d'opposer un Occident laïque où la religion, librement choisie, serait totalement faite de sincérité et de spiritualité et un monde islamique où la pratique religieuse serait pur conformisme social (ou presque).

Suliko
Dernière modification par Suliko le mar. 14 janv. 2014, 12:16, modifié 1 fois.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11008
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Fée Violine » mar. 14 janv. 2014, 0:29

Suliko, je ne parlais pas de la population des pays du Golfe, que je ne connais pas, mais seulement de l'hypocrisie de ces princes richissimes !

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Kolia Karamazov » mar. 14 janv. 2014, 23:34

Bonsoir Suliko,

Merci de nous avoir fait part des résultats de votre étude de l'islam, c'est intéressant.
Ce qui favorise encore plus ce blocage des musulmans, c'est que le Coran comprend mal la Trinité (interprétée comme une sorte de trithéisme comprenant Dieu, Jésus et Marie), qu'il semble prêter à l'expression "Fils de Dieu" un sens tout à fait littéral (et réplique en déclarant que Dieu n'a jamais eu d'enfant), qu'il professe que Jésus n'est pas mort sur la croix, mais que c'était un leurre (les musulmans ont généralement beaucoup de peine à comprendre la Passion du Christ, qu'ils considèrent souvent comme une faiblesse.).
Ca confirme mon sentiment à l'égard de l'islam et des musulmans :
- manque de subtilité, incapacité à comprendre des idées autres que basiques;
- culte de la force, de la puissance matérielle terrestre (pas étonnant vu la carrière "militaire" de leur prophète).

Mais du coup, étant donné le second point surtout, je ne vois pas comment on peut passer du christianisme à l'islam, le Christ est aux antipodes du chef de guerre Mahomet. Autant vouer un culte à Napoléon Bonaparte.

Par rapport à mon premier point, il faut admettre que la subtilité n'est pas à la portée de tout le monde. L'Eglise contemporaine (depuis V2) me parait avoir du mal à adapter son discours aux gens simples d'esprits (pas de connotation péjorative). Je me souviens, d'une Africaine, ancienne catholique, convertie à l'islam. Elle m'avait dit : "Quand j'allais voir le prêtre, il n'avait pas de réponse à mes questions, il me laissait dans le doute. Mais quand je suis allée voir l'imam, il avait réponse à tout, il m'a tout expliqué".
Traduction : le prêtre était dans une approche intellectualisante avec cette fille africaine bien qu'elle n'était pas une lumière. Il n'a pas osé se mouiller en parlant de bien et de mal, du diable, de miracles. Il a eu peur de paraitre irrationnel. Il n'a pas osé lui dire ce qu'elle devait faire pour sauver son âme, il a préféré parler de démarche personnel, de parcours individuel vers la foi, blablabla. A l'inverse, l'imam a dû l'inciter vigoureusement à faire sa prière cinq fois par jour, et à mettre son tchador. Il lui a sans doute certifié que les sionistes finissent en enfer et que les USA sont le royaume de Satan. En somme il lui a donné ce qu'elle voulait : des réponses, des repères, des certitudes même.

L'Eglise doit se réveiller et réaliser qu'on ne peut pas tenir le même discours à l'aumônerie de l'école Polytechnique et dans celle d'un CFA.
A quels communistes faites-vous référence? Je ne les connais pas. Et d'ailleurs, je ne pense pas que l'islam soit forcément plus égalitariste que le christianisme (ni forcément moins, d'ailleurs).
Je n'ai pas énormément d'exemples à vrai dire : Roger Garaudy, Alain Soral éventuellement, je songe aussi à un communiste révolutionnaire d'origine marocaine que j'ai croisé un jour. Plus généralement la sympathie de toute l'extrême gauche à l'égard des musulmans pourrait, entre autre, être liée à des affinités entre communisme et islam (je reconnais que ça mériterait d'être creusé).
En fait, je ne faisais pas spécialement allusion à vous. Je parlais des intellectuels de religion catholique de manière générale.
Oui, j'avais bien compris. Connaissez-vous des intellectuels catholiques qui dans leurs critiques du monde contemporain ne donnent pas l'impression que tout allait bien en 2011 (je fais allusion aux gens qui ne voulaient pas de la loi Taubira, sans voir qu'elle n'était que l'aboutissement d'un processus commencé il y a bien longtemps) ?
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: L'Islam est-il le dernier rempart contre le nouvel ordre

Message non lu par Suliko » mer. 15 janv. 2014, 13:13

Bonjour Kolia Karamazov,
Merci de nous avoir fait part des résultats de votre étude de l'islam, c'est intéressant.
C'est loin d'être exhaustif, car il s'agissait juste pour moi de présenter quelques remarques au sujet de l'islam. Il y aurait beaucoup à dire et je trouve cela passionnant.
Ca confirme mon sentiment à l'égard de l'islam et des musulmans :
- manque de subtilité, incapacité à comprendre des idées autres que basiques;
- culte de la force, de la puissance matérielle terrestre (pas étonnant vu la carrière "militaire" de leur prophète).
En fait, je ne voulais pas du tout sous-entendre que les musulmans manquent de subtilité! Ce sont des gens comme tous le monde, ni plus ni moins intelligents. C'est dans le rapport au christianisme que je vois un problème et pas de manière générale. Il y a d'ailleurs des penseurs très intéressants issus du monde islamique (par exemple Ibn Khaldun, Averroes, etc...). Loin de moi l'idée de rejeter toute une civilisation en bloc.
L'Eglise doit se réveiller et réaliser qu'on ne peut pas tenir le même discours à l'aumônerie de l'école Polytechnique et dans celle d'un CFA.
Pourtant, il me semble qu'un texte comme le Grand Catéchisme de saint Pie X peut convenir à tout le monde. De plus, les réponses sont claires et courtes, ce qui facilite la mémorisation. Après, bien sûr, quiconque possède les bagages philosophiques suffisants peut approfondir sa foi en lisant d'autres textes plus complets et ardus, comme par exemple la Somme de saint Thomas.

De plus, je ne suis pas sûre que ce désir de simplicité et de clarté dans la foi et la pratique soit l'apanage des gens simples, comme la femme africaine que vous mentionniez. On peut être intelligent et cultivé et désirer des réponses claires et un cadre religieux strict. C'est d'autant plus le cas que notre société voit la disparition progressive de tous les repères stables (la famille, la religion...) et que l'islam peut être considéré comme le seul point de stabilité dans un monde à la dérive. En somme, c'est une religion rassurante, car très englobante. Le christianisme ne présente pas en Occident un tel attrait, parce que le tissu social chrétien a presque disparu et que notre religion a énormément perdu de son influence (sociale, politique...). En comparaison, il existe nombre de pays islamiques (où la religion a une réelle visibilité et une vraie influence dans la société) et des musulmans fervents. C'est tout de même plus attirant pour quelqu'un qui a besoin de repères stables.

Enfin, il faut aussi se mettre à la place des musulmans qui viennent s'installer dans nos pays. Ils sont issus d'une culture encore profondément religieuse, ils ont sûrement appris que l'Occident était chrétien et lorsqu'ils arrivent chez nous, ils ne voient pas du tout ce christianisme, car notre religion n'a presque plus aucune visibilité. Dans ce contexte, comment espérer qu'ils désirent se convertir à la vraie foi? Personne ne la leur présente, ou presque, et les chrétiens paraissent très tièdes et peu enclin à se battre pour leurs idées. C'est tout le contraire quand vous vous rendez dans un pays islamique: la religiosité est frappante dès les premiers instants et cela est d'autant plus attirant pour un chrétien un peu perdu que dans son pays à lui, la religion est affaire strictement privée.
Je n'ai pas énormément d'exemples à vrai dire : Roger Garaudy, Alain Soral éventuellement, je songe aussi à un communiste révolutionnaire d'origine marocaine que j'ai croisé un jour.
Merci.
Je ne connais les deux premiers que de nom. Quant au fait que des musulmans tentent d'allier communisme et islam, il faut garder à l'esprit que des chrétiens ont fait la même chose en Occident il y a quelques décennies (à savoir, allier communisme et christianisme).
Plus généralement la sympathie de toute l'extrême gauche à l'égard des musulmans pourrait, entre autre, être liée à des affinités entre communisme et islam (je reconnais que ça mériterait d'être creusé).
Je ne suis pour l'instant pas convaincue. Cette sympathie relative est peut-être tout simplement due au fait que les musulmans présents en France sont grandement issus des pays anciennement colonisés et que certains milieux politiques, se sentant encore très coupables des actions passées de la France, considèrent que cette sympathie est un devoir? Je ne sais pas....Il faudrait que je demande à des personnes plus renseignées.
Oui, j'avais bien compris. Connaissez-vous des intellectuels catholiques qui dans leurs critiques du monde contemporain ne donnent pas l'impression que tout allait bien en 2011 (je fais allusion aux gens qui ne voulaient pas de la loi Taubira, sans voir qu'elle n'était que l'aboutissement d'un processus commencé il y a bien longtemps) ?
Je consulte parfois la revue "Catholica". Vous trouverez quelques articles disponibles sur le site internet, mais pour avoir les dossiers complets, il faut passer commande (C'est une revue trimestrielle). Par contre, cette revue ne parle pas spécialement des questions morales (loi Taubira, mariage, etc...), mais de la culture et de la politique en général.
Sinon, il y a .... les textes pontificaux. Quand on lit par exemple "Humana Vitae" ou "Casti Connubii", je pense qu'on peut considérer que les dérives actuelles étaient déjà bien envisagées.

Bien à vous,

Suliko
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités