Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Annie
Barbarus
Barbarus

Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par Annie » jeu. 30 mai 2013, 22:47

Lettre ouverte à l'abbé Grosjean et ceux qui le suivent.
28 mai 2013 Par Thierry PELTIER

Monsieur l'abbé,

Permettez-moi d'abord de me présenter. Je suis un catho de la base. Je vais à la messe tous les dimanches, je prie tous les jours, je participe aux préparations liturgiques dans ma paroisse. A ce titre, je fais partie du conseil paroissial.
Je fais au moins une retraite chaque année. J'essaie de me mettre à la disposition des gens qui en ont besoin. Je suis marié. J'ai 6 enfants dont une adoptée et j'ai 4 petits enfants (avant la fin 2013, ils seront 7)... J'ai enseigné 36 ans dans une école libre des cours de math et de religion catholique. J'ai participé et je participe encore à des tas de mouvements chrétiens qu'il serait trop long de vous énumérer ici. Si je vous dis cela, ce n'est certainement pas pour me vanter ou pour vous "plaire", c'est simplement pour que vous voyez quelle genre de chrétien je suis.



Je vous connais mal, forcément. Je sais que vous êtes très "actif" sur Twitter... Mais quand je vous pose des questions sur le même Twitter, je n'ai pas de réponse. Alors, je vais profiter de la possibilité de dépasser les 140 caractères pour vous parler plus longuement.

Vous avez l'air de trouver tout à fait normal que l'Eglise intervienne dans la question du mariage gay qui en fait ne concerne pas l'Eglise. Pour l'Eglise, il n'y a pas de mariage entre deux personnes du même sexe. Et je suis d'accord avec ça. Mais de quel droit empêchez-vous deux non catholiques de même sexe de se marier ? Vous sortez de votre rôle grisé par un hypothétique "Printemps français" où les catholiques auraient eu un rôle prépondérant. Alors, vous commencez par critiquer le Gudd, le FN, Civitas, le Groupe Identitaire tout en sachant que sans eux, on ne parlerait pas tant de vous. Ces gens-là sont bons pour grossir le nombre de manifestants mais sont mauvais si on parle de casse. C'est chrétiens, ça, d'après vous ? D'ailleurs vous vous indignez des 293 arrestations qui ne concernent que ces groupes-là. Vous voulez sauver ce que vous condamnez. Est-ce cela le bien ? Puisque d'après vous il y avait 1 million de manifestants, les arrestations ne concernent donc que 0,0293 % des manifestants. Reconnaissez avec moi que c'est franchement peu si l'on fait une comparaison, comme vous le faites, avec les arrestations du Trocadero.

Vous vous voyez déjà dans une chrétienté retrouvée, ardente, victorieuse... Mais M. l'abbé, ce n'est pas ce que le Christ vous demande. La chrétienté, c'est terminé. Parce que tout simplement les non-chrétiens ont aussi des droits. Nous pouvons vivre notre religion dans le sein de la société. Nous pouvons même, par notre témoignage, plus que par nos paroles, essayer d'évangéliser encore et encore. Mais nous n'avons pas le droit de diriger toute la société et nous n'aurons plus jamais ce droit-là. Il faut en faire votre deuil. Ou bien, comme moi, vous considérez ce fait comme une chance car dans une société démocratique les droits des chrétiens sont respectés.

Venons-en à vos "arguments" contre le mariage homosexuel des non-catholiques. Vous dites que la base même de la société va être altérée, que c'est la porte ouverte à tous les abus et vous les citez : polygamie, zoophilie, mariages consanguins... Ecoutez : ici, en Belgique, il y a 10 ans que les homosexuels peuvent se marier. Venez voir, lisez la presse belge, fondez-vous dans la population belge. Rien de tous ces abus ne pointe à l'horizon. Ce ne sont que des fantasmes. Et si ces abus devaient un jour se réaliser, le mariage homo n'en serait pas plus responsable que toutes les composantes de la société. Vous voulez à tout prix présenter les homosexuels comme le bouc-émissaire idéal... Autrement dit, vous condamnez d'avance : vous faîtes un procès d'intention. Et ça, M. l'abbé, ce n'est pas chrétien du tout. C'est ce genre de procès qu'a subi Jésus-Christ. Reconnaissez avec moi que c'est la base même d'une vie de Chrétien. Imaginez qu’on dise que l’ordination d’un prêtre favorise la pédophilie !!!

Vous parlez aussi beaucoup des enfants de ces couples du même sexe. Vous annoncez fièrement qu'ils ne seront sûrement pas tout à fait heureux, qu'il leur manquera ce qu'il faut pour atteindre le bonheur... etc. Là aussi, vous cherchez un bouc émissaire. Parce que des enfants malheureux, il y en a des tonnes pour le moment. C'est un enseignant qui vous le dit. Et ils appartiennent à toutes sortes de famille : famille unicellulaire, famille monoparentale, famille recomposée... Il n'y a pas un seul genre de famille qui est à l'abri de cette catastrophe. Et je vous le dis tout net : un couple homosexuel donnera une garantie que les autres types de familles ne pourront jamais donner tout à fait. C'est l'amour désiré : un couple de même sexe est obligé de passer par l'adoption pour avoir un enfant. J'ai moi-même fait tout le parcours du combattant pour adopter notre petite fille qui venait d'Haïti. Nous avons été interrogés à maintes reprises, nous avons fait l'objet d'un profil psychologique et d'un profil socio-culturel. C'est cela que feront les couples de même sexe qui voudront adopter. Et, comme pour les autres candidats adoptants, certains seront refusés. Ce qui n'est jamais le cas pour des enfants biologiques. C'est une belle hypocrisie, M. l'abbé, d'avancer vos arguments. Vous surfez sur la vague "mais où va-t-on ?" Alors qu'on y est déjà dans ce "où" !

Pour encore mieux me faire comprendre, je vais faire une comparaison avec le divorce. Je l'avais fait en tweets, mais vous ne m'avez jamais répondu.

Vous le savez, le divorce chrétien, cela n'existe pas. Or le divorce laisse derrière lui toutes sortes de dégâts bien visibles. Il y a parfois des enfants qui sont blessés à vie par le divorce de leurs parents. Il y a des adolescents qui se suicident parfois de cela. Quand donc descendez-vous dans la rue pour défendre ces enfants ???? Jamais !

Alors pourquoi le faites vous pour les futurs enfants hypothétiquement malheureux des couples de même sexe ???

Vos arguments ne tiennent pas la route, M. l'abbé. Et vous êtes en train d'emmener des tas de chrétiens dans le mur de l'irraisonné ! Allez, je vous donne encore un exemple du manque de fondé de vos positions. Vous dites "un papa, une maman, pour chaque enfant". Dois-je vous rappeler ces multitudes de petites filles orphelines élevées dans des couvents de religieuses ? Ces enfants n'avaient "pas de papa" et sept ou huit mamans. L'Eglise elle-même organisait ces "familles" monoparentale et « polygames ». Maintenant, heureusement, un couple de même sexe, désirant un enfant, voulant l'aimer pourra le soustraire d'un orphelinat du Tiers-Monde et ce sera très bien ainsi.

M. l'abbé, vous avez à faire un travail énorme avec les chrétiens. N'allez pas à l'extérieur faire "votre" loi. Venez en aide aux couples en détresse, aux enfants mal-aimés, allez visiter des couples chrétiens séparés, venez en aide à l’adolescent en rupture avec ses parent parce qu’il est homosexuel... parlez avec les homosexuels (il ne faut pas aller loin : le Professeur Van Meerbeeck, Docteur en médecine, Neuropsychiatre et Psychanalyste, professeur à l'Université Catholique de Louvain, a affirmé à la télévision belge que 70 % des prêtres sont homosexuels peu ou prou)... Faites du bien à ceux qui vous donnent leur confiance... N'empêchez pas les non-chrétiens à construire leur propre bonheur... Je pense que l'Evangile que vous annoncerez alors sera bien plus beau à leurs yeux…

Pour terminer cette lettre, je vous invite à lire le petit passage biblique que propose les Vêpres de ce jour : 1 Jean 3 : 17-18

Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s'il voit son frère dans le besoin sans se laisser attendrir, comment l'amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?Mes enfants, nous devons aimer, non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. (Clin d’œil de celui qui nous aime infiniment)

Thierry Peltier

PS : Amis lecteurs, si ce billet vous a plu, faites le connaitre autour de vous. J'ai trop l'impression d'être seul pour exprimer mon regard.


Merci Thierry Peltier !
Je partage son opinion et j’espère de tout cœur que cette lettre apportera une autre vision au opposants.

:fleur: Bonne journée !

« S'il est un Dieu, pourquoi Dieu permet-il le mal ? Question naïve. S'il est un Dieu, pourquoi obéirait-il à notre morale ? »
de Thierry Maulnier

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Merci Thierry Peltier!

Message non lu par Raistlin » ven. 31 mai 2013, 11:04

Vous avez l'air de trouver tout à fait normal que l'Eglise intervienne dans la question du mariage gay qui en fait ne concerne pas l'Eglise.
L'argument absurde par excellence. Si demain le gouvernement votait la stérilisation des Noirs ou des Arabes, ou bien le retour de l'esclavage, ou alors l'euthanasie des enfants handicapés, l'Église devrait-elle se taire ?

L'Église a pour vocation de montrer le chemin du bien et du vrai. Le mariage gay pose problème au moins pour 3 raisons :
:arrow: C'est un bouleversement anthropologique qui nie la spécificité du mariage "conventionnel", et donc qui relativise son importance. C'est un pas de plus dans la déconstruction de la cellule familiale "classique" sur laquelle est bâtie toute société humaine.
:arrow: Une fois mariés, les couples gays ne tarderont pas à renvendiquer le "droit" d'avoir des enfants. C'est donc par la loi que des enfants seront délibérément privés d'un père et d'une mère. C'est une progonde injustice. Bien sûr que des enfants élevés par des homosexuels pourront trouver un équilibre, mais là n'est pas la question. Des enfants orphelins aussi peuvent trouver un équilibre et être heureux, mais seul un esprit malade ira suggérer qu'on crée délibérément par la loi ce genre de drames.
:arrow: Enfin, le mariage gay pose un voile de mensonge sur ce qu'est l'homosexualité en le mettant au même niveau que l'hétérosexualité.

Pour toutes ces raisons, l'Église a raison de vouloir faire entendre la voix de la raison et de la vérité, n'en déplaise à monsieur Thierry Peltier. Monsieur Peltier a le droit de ne pas être d'accord et d'exprimer son point de vue, mais il est absurde qu'il demande à l'Église de se taire.

« S'il est un Dieu, pourquoi Dieu permet-il le mal ? Question naïve. S'il est un Dieu, pourquoi obéirait-il à notre morale ? »
Et si la morale venait de Dieu ? Comme le bien d’ailleurs ? Thierry Peltier semble considérer que la morale de l’Église est purement humaine. Il devrait prier davantage alors, notamment en demandant une plus grande foi.

Et surtout, il devrait demander à Dieu la grâce d’humilité. C’est facile de juger l’Église et de lui taper dessus. C’est un sport à la mode, même chez les catholiques. Et c’est de l’orgueil à l’état pur, chose que Dieu abomine par excellence. Mr Peltier ferait donc mieux de se demander si ça vision des choses est vraiment juste, et avec une authentique humilité, écouter avec amour ce que dit l’Église. Cela ne veut pas dire forcément cesser de poser des questions ou de s’interroger, mais c’est poser un regard a priori bienveillant sur ce que dit l’Église, et non pas mettre en doute sa sagesse et son autorité.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Merci Thierry Peltier!

Message non lu par Johnny » ven. 31 mai 2013, 11:13

L'Eglise ne s'occupera plus du mariage civil lorsque l'Etat ne le rendra plus obligatoire avant le mariage religieux!

Depuis quand l’État est-il légitime pour définir les conditions dans lesquelles un sacrement est donné ?

Je me doute que les évêques ne veulent pas remettre en cause les équilibres de la loi de 1905 et de l'école libre, mais ils seraient fondés, après la loi Taubira, de ne plus demander le papier de la mairie aux jeunes mariés.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2490
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Controverse avec Thierry Peltier

Message non lu par Suliko » ven. 31 mai 2013, 11:41

Vous vous voyez déjà dans une chrétienté retrouvée, ardente, victorieuse... Mais M. l'abbé, ce n'est pas ce que le Christ vous demande. La chrétienté, c'est terminé. Parce que tout simplement les non-chrétiens ont aussi des droits. Nous pouvons vivre notre religion dans le sein de la société. Nous pouvons même, par notre témoignage, plus que par nos paroles, essayer d'évangéliser encore et encore. Mais nous n'avons pas le droit de diriger toute la société et nous n'aurons plus jamais ce droit-là. Il faut en faire votre deuil. Ou bien, comme moi, vous considérez ce fait comme une chance car dans une société démocratique les droits des chrétiens sont respectés.
C'est vraiment du n'importe quoi! Dire que la Chrétienté est terminée parce que les non-chrétiens ont des droits n'est pas du tout conforme aux données historiques...Mais passons!
Et d'ailleurs, au nom de quoi affirme-t-il que les principes chrétiens ne devraient pas servir de modèles pour notre société? Au nom de quoi met-il de côté ce qui pourtant paraissait évident à des générations de chrétiens?
C'est vraiment une erreur typique de notre époque que de refuser toute influence politique aux valeurs chrétiennes. Le problème, c'est qu'en refusant ces valeurs, ce sont d'autres valeurs, souvent incompatibles avec le catholicisme, qui ont été mises en place et que nous devons, apparemment, accepter sans broncher.
Vous voulez à tout prix présenter les homosexuels comme le bouc-émissaire idéal... Autrement dit, vous condamnez d'avance : vous faîtes un procès d'intention. Et ça, M. l'abbé, ce n'est pas chrétien du tout. C'est ce genre de procès qu'a subi Jésus-Christ. Reconnaissez avec moi que c'est la base même d'une vie de Chrétien. Imaginez qu’on dise que l’ordination d’un prêtre favorise la pédophilie !!!
Il n'y a aucun procès d'intention fait aux homosexuels, pour la simple et bonne raison que tous ne sont pas pour le mariage gay.
Parce que des enfants malheureux, il y en a des tonnes pour le moment. C'est un enseignant qui vous le dit. Et ils appartiennent à toutes sortes de famille : famille unicellulaire, famille monoparentale, famille recomposée...
Argument très courant, mais sans valeur. Ce n'est pas parce que le monde est imparfait et que certains enfants sont malheureux que cela nous donne le droit d'adopter des lois qui empireront la situation.
Et je vous le dis tout net : un couple homosexuel donnera une garantie que les autres types de familles ne pourront jamais donner tout à fait. C'est l'amour désiré
Et oui! D'ailleurs, que font certains couples ou certaines femmes qui ne désirent d'enfant? Ils s'en débarrassent par l'avortement.
Le désir n'est pas la mesure de toute chose. Et dans le cas des couples homosexuels, il est contrarié par...la nature!
Vous le savez, le divorce chrétien, cela n'existe pas. Or le divorce laisse derrière lui toutes sortes de dégâts bien visibles. Il y a parfois des enfants qui sont blessés à vie par le divorce de leurs parents. Il y a des adolescents qui se suicident parfois de cela. Quand donc descendez-vous dans la rue pour défendre ces enfants ???? Jamais !


Cf plus haut: encore un faux argument. Ce n'est pas parce qu'il existe d'autres problèmes de société que cela justifie de ne pas manifester contre le mariage homosexuel. (Par contre, il est vrai que ce serait bien d'entendre un peu plus de protestations de catholiques contre le divorce, l'avortement, etc...).
Dois-je vous rappeler ces multitudes de petites filles orphelines élevées dans des couvents de religieuses ? Ces enfants n'avaient "pas de papa" et sept ou huit mamans.
A ce que je sache, jamais les religieuses ne se sont présentées comme les mères de ces fillettes...
Maintenant, heureusement, un couple de même sexe, désirant un enfant, voulant l'aimer pourra le soustraire d'un orphelinat du Tiers-Monde et ce sera très bien ainsi.
N'importe quoi! Les demandes d'adoption étant bien plus nombreuses que les "offres", il ne sert à rien d'ajouter encore plus de couples sur le "marché"...
N'empêchez pas les non-chrétiens à construire leur propre bonheur... Je pense que l'Evangile que vous annoncerez alors sera bien plus beau à leurs yeux…
L'Evangile dit surtout que faire son bonheur sans Dieu conduit à un endroit que tous aimeraient éviter!


Je partage son opinion et j’espère de tout cœur que cette lettre apportera une autre vision au opposants.
Et bien désolée de vous déplaire, mais comment voulez-vous que des lieux-communs d'un si piètre niveau intellectuel nous fassent changer d'avis?

Suliko (qui en a plus que ras-le-bol des "arguments" stupides des "pro"!)
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Controverse avec Thierry Peltier

Message non lu par archi » ven. 31 mai 2013, 13:18

Alors, vous commencez par critiquer le Gudd, le FN, Civitas, le Groupe Identitaire tout en sachant que sans eux, on ne parlerait pas tant de vous. Ces gens-là sont bons pour grossir le nombre de manifestants mais sont mauvais si on parle de casse. C'est chrétiens, ça, d'après vous ? D'ailleurs vous vous indignez des 293 arrestations qui ne concernent que ces groupes-là. Vous voulez sauver ce que vous condamnez.
Je ne commenterai pas les critiques sur ces mouvements dans la mesure où je ne sais pas exactement ce qu'a écrit l'abbé Grosjean à leur propos, mais d'abondants témoignages montrent que les 293 arrestations sont très loin de concerner "ces groupes-là" ou bien les casseurs en général, et ont eu un caractère parfaitement arbitraire. Soit dit en passant, les arrestations ont eu lieu autour des Invalides, Civitas défilait Rive Droite jusqu'à l'Opéra, alors?

Vous vous voyez déjà dans une chrétienté retrouvée, ardente, victorieuse... Mais M. l'abbé, ce n'est pas ce que le Christ vous demande. La chrétienté, c'est terminé. Parce que tout simplement les non-chrétiens ont aussi des droits. Nous pouvons vivre notre religion dans le sein de la société. Nous pouvons même, par notre témoignage, plus que par nos paroles, essayer d'évangéliser encore et encore. Mais nous n'avons pas le droit de diriger toute la société et nous n'aurons plus jamais ce droit-là. Il faut en faire votre deuil.
Je ne suis pas un lecteur assidu de l'abbé Grosjean, mais je n'ai lu personne qui revendiquait un gouvernement ecclésial de la France, avec des lois civiles reprenant le code de droit canonique... et je doute très fort que ça a été le propos de l'abbé. La Manif pour tous est un mouvement qui s'est revendiqué dès le départ comme a-confessionnel, mais où les catholiques ont très visiblement un rôle prédominant... et c'est justement là qu'est le témoignage. Quant à prétendre "évangéliser par le témoignage plus que par les paroles", cette opposition est ridicule: pourquoi refuser de prendre la parole - à part dans un pays où la liberté d'expression n'existe pas pour les chrétiens?
Ou bien, comme moi, vous considérez ce fait comme une chance car dans une société démocratique les droits des chrétiens sont respectés.
Il faut être parfaitement aveugle pour ne pas voir que c'est de moins en moins le cas... en pointe la Grande-Bretagne où les employés montrant le moindre signe qu'ils sont chrétiens se retrouvent discriminés et mis au chômage, mais ça suit dans d'autres pays.

Et ça n'a rien à voir avec la "démocratie": la France monarchique d'Henri IV était un état de tolérance religieuse, l'Allemagne du chancelier Hitler élu démocratiquement était un état d'intolérance religieuse (y compris contre les chrétiens) et de pression idéologique tous azimuts. La Ire République française était aussi très intolérante, par exemple.
Venons-en à vos "arguments" contre le mariage homosexuel des non-catholiques. Vous dites que la base même de la société va être altérée, que c'est la porte ouverte à tous les abus et vous les citez : polygamie, zoophilie, mariages consanguins... Ecoutez : ici, en Belgique, il y a 10 ans que les homosexuels peuvent se marier. Venez voir, lisez la presse belge, fondez-vous dans la population belge. Rien de tous ces abus ne pointe à l'horizon. Ce ne sont que des fantasmes.
Si M. Peltier n'a pas encore compris que toutes les "discriminations" sont systématiquement combattues (sauf celles qui concernent les chrétiens) au niveau des instances supra-nationales (ONU, Europe...), que c'est l'idéologie dominante, et qu'il n'y a pas de raison qu'on s'arrête en si bon chemin, il va falloir qu'il ouvre un peu les yeux.
Et si ces abus devaient un jour se réaliser, le mariage homo n'en serait pas plus responsable que toutes les composantes de la société. Vous voulez à tout prix présenter les homosexuels comme le bouc-émissaire idéal...
Il n'y a pas à enrôler les homosexuels sous la bannière du "mariage homo", qui est une volonté coordonnée de désintégration de la société pour la refondre sur un modèle hyper-égalitaire et ultra-libéral où les homos n'ont qu'un rôle tout à fait temporaire. Ils sont bien utiles pour le moment (même si la plupart n'ont que faire de ce "mariage"), après on trouvera autre chose...
Vous parlez aussi beaucoup des enfants de ces couples du même sexe. Vous annoncez fièrement qu'ils ne seront sûrement pas tout à fait heureux, qu'il leur manquera ce qu'il faut pour atteindre le bonheur... etc. Là aussi, vous cherchez un bouc émissaire. Parce que des enfants malheureux, il y en a des tonnes pour le moment. C'est un enseignant qui vous le dit. Et ils appartiennent à toutes sortes de famille : famille unicellulaire, famille monoparentale, famille recomposée...
Le "y a pire ailleurs" n'a jamais été un argument, et le mouvement contre le "mariage homo" déborde ce cadre pour aller vers l'"écologie humaine". Notion qui comprend la promotion d'une famille stable.
Et qui a fait la promotion depuis 200 ans du divorce? Il est rentré dans les lois françaises à la Révolution et exporté avec elle dans le monde entier par Napoléon. L'ultra-libéralisme qui prêche la mobilité sociale, les horaires de travail sans repos dominical... va dans le même sens.
Qui prêche le meurtre de masse des bébés dans le ventre de leur mère?

S'il y a une institution à qui on ne peut pas reprocher d'être allée dans ce sens, c'est bien l'Eglise. On peut éventuellement lui reprocher d'avoir été, souvent, trop silencieuse face à ces évolutions de la société. Eh bien, il est temps qu'elle ne le soit plus!
Il n'y a pas un seul genre de famille qui est à l'abri de cette catastrophe. Et je vous le dis tout net : un couple homosexuel donnera une garantie que les autres types de familles ne pourront jamais donner tout à fait. C'est l'amour désiré : un couple de même sexe est obligé de passer par l'adoption pour avoir un enfant.
Faux: PMA, GPA... et c'est certainement dans la suite du programme (au début, ça devait aller avec).
J'ai moi-même fait tout le parcours du combattant pour adopter notre petite fille qui venait d'Haïti. Nous avons été interrogés à maintes reprises, nous avons fait l'objet d'un profil psychologique et d'un profil socio-culturel. C'est cela que feront les couples de même sexe qui voudront adopter. Et, comme pour les autres candidats adoptants, certains seront refusés. Ce qui n'est jamais le cas pour des enfants biologiques.
Je dois dire que j'ai fait le même parcours (en France et pas en Belgique certes). Et il y a quelque chose qui était mis en évidence avec la plus grande clarté par les responsables de l'adoption: l'adoption est toujours un choc pour l'enfant, même bébé. Il sait que ses parents ne sont pas ses parents naturels. Certains s'en sortent pourtant bien, mais d'autres sont des enfants à (graves) problèmes malgré les efforts des parents.

Par ailleurs, le problème des parents homos, c'est que malgré les discours égalitaires qui reviennent à nier l'évidence avec opiniâtreté, 2 hommes ou 2 femmes n'égalent pas un homme et une femme, il y a une complémentarité qui se perd, en plus de l'étrangeté de la situation.

Au final, là, on cumule les risques pour l'équilibre psychologique de l'enfant. Je crains qu'un enfant adopté par un couple homo ne cumule les difficultés et qu'il ne lui reste que peu de chances de s'en tirer correctement psychologiquement (et donc dans son éducation, ses études...).
Vous le savez, le divorce chrétien, cela n'existe pas. Or le divorce laisse derrière lui toutes sortes de dégâts bien visibles. Il y a parfois des enfants qui sont blessés à vie par le divorce de leurs parents. Il y a des adolescents qui se suicident parfois de cela. Quand donc descendez-vous dans la rue pour défendre ces enfants ???? Jamais !
Et M. Peltier est-il descendu, lui?
Pour terminer cette lettre, je vous invite à lire le petit passage biblique que propose les Vêpres de ce jour : 1 Jean 3 : 17-18

Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s'il voit son frère dans le besoin sans se laisser attendrir, comment l'amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?Mes enfants, nous devons aimer, non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. (Clin d’œil de celui qui nous aime infiniment)
Personnellement, dans cette histoire, je dois dire que je m'étais posé la question, au début, de l'attitude à adopter. Je n'ai pas le naturel d'un militant politique. Mais j'ai en tête un autre passage biblique:
Matthieu 18 a écrit :Mais celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu'on lui suspende une meule à âne autour de cou et qu'on le précipite au fond de la mer.
On ne peut pas rester silencieux. Et effectivement, on devrait aussi dénoncer le divorce, l'avortement... non seulement dans le discours de l'Eglise, mais le crier dans la société, parce que ce ne sont pas que les chrétiens qui sont victimes de ces fléaux. Mais l'un n'empêche pas l'autre, et chaque fois qu'on s'interdit de dénoncer l'un, on s'interdit en même temps de dénoncer le reste. Au contraire, si les chrétiens (et pas seulement les catholiques) se réveillent, ils pourront de nouveau peser dans le bon sens sur la société.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Controverse avec Thierry Peltier

Message non lu par PaxetBonum » ven. 31 mai 2013, 21:32

Je suis toujours stupéfait, moi pauvre pécheur, mauvais catholique, de voir des personnes présentant un CV du chrétien parfait, fustiger Dieu et l'Eglise (ici à travers un Abbé) en toute conscience.
Ces personnes veulent nous ramener à la vérité… leur vérité et refuse Celui qui EST la Vérité…

Car M Peltier, pour vous suivre il me faudra renier mon Dieu et Sauveur.
Celui qui a fait l'homme et la femme pour la fécondité du monde.
Celui qui a détruit Sodome incapable de se détourner de son péché.
Celui qui a rappelé en se faisant homme, que tout homme naît d'un père et d'une mère.
etc… etc…

M Peltier je vous livre les saintes paroles de Notre Saint Père François : «Nous pouvons édifier de nombreuses choses, mais si nous ne confessons pas Jésus-Christ, cela ne va pas. Nous deviendrons une ONG humanitaire, mais non l'Église, Épouse du Seigneur. Quand on ne marche pas, on s'arrête.»
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7919
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par Christophe » sam. 01 juin 2013, 16:39

À lire : la réponse de l'Abbé Grosjean à la lettre ouverte de Thierry Peltier.

:arrow: http://blogs.mediapart.fr/blog/abbegros ... -en-verite
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par Cinci » dim. 02 juin 2013, 17:31

Thierry ? Quelle surprise ! Je suis content d'obtenir par ici des nouvelles d'un pote à moi.

:)

Il faudrait lui dire bonjour.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par Cinci » dim. 02 juin 2013, 17:52

Je remercie Annie d'avoir transmis la lettre. Parce que c'est quand même bien d'obtenir une autre opinion. C'est le genre de chose qui se discute en effet.

Avatar de l’utilisateur
Annie
Barbarus
Barbarus

Re: Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par Annie » dim. 02 juin 2013, 23:09

Qui se discute... je peux dire que je discute quand je parle de ce sujet avec des amis mais ici je trouve que ce sujet ne va que d'un sens et que plusieurs son méprisant et irrespecteux.
Autant que vous n'arrivez pas à comprendre comment quelqu'un peu n'avoir aucun problème avec le mariage homo autant je n'arrive pas à comprendre en quoi le message de Jésus vous pousse à juger et à créer autant d’intolérance. Pour moi Jésus n'aurais jamais mené une marche contre quelque chose qui touche des hommes et des femmes qui n'ont commis aucun crime à moins que l'amour ne soit plus la première chose que se doit de respecter tout chrétien.

Le jugement crée la différence et vous ici qui juger sens cesse vous êtes les premiers responsable des enfants de parents homo qui subissent la haine et l’intolérance des autres. C'est enfant que vous voulez sois disant protéger et bien en faite vous créer exactement le phénomène inverse.

Vous qui marchez dans les rue pour imposer votre moralité vous donné la force et l’énergie à une force négative et nullement dans le sens du respect de tous et chacun. Plusieurs homophobe on profité de vos marches pour recruter et engendré d'autre personnes souvent plus jeunes à haire le homo.

Ne vous rendez-vous pas compte de ce qu'engendre vos mots et vos actions... êtes vous à ce point dépourvue de compassion et d’intelligence humaine...
Vous êtes aveuglé par la haine et le besoin d'avoir raison.
Vous croyez vous battre contre le mal mais à ce que je lis vous êtes plutôt la à lui donner de la force et du pouvoir.
réfléchissez bien à ce à quoi vous donnez de votre énergie et surtout réfléchissez à la question du pourquoi avez-vous besoin de régir la vie des autres en quoi cela est-il Chrétien.

Avant d'agir avant de parler ou même écrire pensé à Jésus pensé à l'amour pensé à ce que vous pouvez faire pour aider les gens autour de vous. Soyez assurer que si vous prenez le temps de comprendre ce qui vous agace autant dans cette histoire vous trouverais une réponse bien plus belle et bien plus grande que si vous continuer à croire que vous êtes sur la bonne voie... il est important de comprendre l influence que nous avons tous sur chacun et que l'amour n'est pas à craindre mais à répandre. Soyons les humains d'une nouvelle génération. Soyons la nouvelle flamme, celle qui mèneras enfin l'hommes vers un monde unis ou chacun est libre d’être d'aimer et de s’épanouir.

Je vous envoie pleins de bonne vibrations et un amour inconditionnel.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par PaxetBonum » lun. 03 juin 2013, 8:33

Annie a écrit : Pour moi Jésus n'aurais jamais mené une marche contre quelque chose qui touche des hommes et des femmes qui n'ont commis aucun crime à moins que l'amour ne soit plus la première chose que se doit de respecter tout chrétien.
Excusez-moi mais je pense que vous occultez des parties du message du Christ.
L'homosexualité est un péché dénoncé par la Bible, on ne peut pas à proprement parler de crime, mais de péché, oui.
Je n'ai aucune haine contre les homosexuels, je suis moi-même grand pécheur.
Mais jamais je n'autoriserai sans rien dire qu'une loi constitue le péché comme un bien.

Pour ma part le début du combat commence : l'union de ces personnes est un péché, et le péché relève du privé.
Mais l'adoption et la procréation n'est plus un péché personnel, privé c'est une attaque aux fondements même de la famille voulue par Dieu.
Le Christ n'est pas venu de novo sur terre. Il s'est fait homme au sein d'une famille, car tout homme naît d'un père et d'une mère.
Et je ne peux rester en conscience à laisser des enfants être arrachés à la loi naturelle de la filiation pour satisfaire les desiderata de qui que se soit.
Et c'est un arbre qui cache la forêt de bien des dérives à venir au nom de "l'Egalité"… (gender, polygamie…)

Bref l'amour a ses règles et les enfreindre se n'est pas rester dans l'amour.

Voilà, vous voyez que l'on peut discuter de ce sujet. Ce n'est pas parce que l'on est pas d'accord que l'on ne discute pas, à vous d'argumenter votre point de vue.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par Raistlin » lun. 03 juin 2013, 11:30

Annie a écrit :Autant que vous n'arrivez pas à comprendre comment quelqu'un peu n'avoir aucun problème avec le mariage homo autant je n'arrive pas à comprendre en quoi le message de Jésus vous pousse à juger et à créer autant d’intolérance.
De quelle intolérance parlez-vous ? J’ai plutôt l’impression que c’est vous qui nous jugez, tout ça parce que nous avons l’outrecuidance de ne pas partager vos opinions.

Annie a écrit :Pour moi Jésus n'aurais jamais mené une marche contre quelque chose qui touche des hommes et des femmes qui n'ont commis aucun crime à moins que l'amour ne soit plus la première chose que se doit de respecter tout chrétien.
Et qui êtes-vous pour dire ce que Jésus aurait fait ou pas fait ? Décidément, je m’étonne de l’orgueil des gens qui récupèrent la personne du Christ pour en faire le porte-parole de leurs idées... alors qu’ils n’ont jamais pris la peine de chercher à le connaître en vérité. Quelle hypocrisie et quel orgueil !

La position chrétienne sur le mariage homosexuel s’appuie sur deux choses : la raison naturelle, et la parole de Dieu. Pas sur des opinions subjectives.

Et puis, vous savez, l’amour est devenu un mot fourre-tout, malheureusement. L’amour auquel le chrétien est appelé n’a rien à voir avec ces niaiseries romantico-sentimentales.

Annie a écrit :Le jugement crée la différence et vous ici qui juger sens cesse vous êtes les premiers responsable des enfants de parents homo qui subissent la haine et l’intolérance des autres. C'est enfant que vous voulez sois disant protéger et bien en faite vous créer exactement le phénomène inverse.
Et en même temps, c’est Dieu qui nous a donné la capacité de juger. Oui le jugement crée la différence et c’est ce qui nous permet de distinguer le bien du mal. Nous avons tout à fait le droit de juger les actes et les comportements, sinon vous devriez renoncer immédiatement à toute justice humaine. Il n’y a que les personnes et leurs cœurs que Dieu seul peut juger, mais nous pouvons juger les actes. Ainsi, nous jugeons l’homosexualité pour ce qu’elle est : une sexualité blessée. Nous jugeons le mariage homosexuel pour ce qu’il est : une tentative illégitime de singer l’union naturelle et féconde d’un homme et d’une femme. Nous jugeons la volonté de certains couples homosexuels d’avoir des enfants pour ce qu’elle est : la volonté perverse de priver délibérément un enfant d’un père ou d’une mère.

Vous n’êtes pas d’accord ? Fort bien, c’est votre droit, et nous le respectons sans vous juger ou vous diaboliser, nous. Mais alors, réfutez-nous rationnellement s’il-vous-plaît, et non pas en tentant de nous faire passer pour des monstres. Car en procédant ainsi, vous donnez la preuve que c’est vous la pire des intolérantes.

Annie a écrit :Vous qui marchez dans les rue pour imposer votre moralité vous donné la force et l’énergie à une force négative et nullement dans le sens du respect de tous et chacun. Plusieurs homophobe on profité de vos marches pour recruter et engendré d'autre personnes souvent plus jeunes à haire le homo.
Mais nous respectons les personnes homosexuelles, vous êtes complètement à côté de la plaque. C’est un vilain mensonge que de vouloir nous faire passer pour des homophobes. Moi-même, je suis homosexuel, sachez-le.

Ainsi, nous ne protestons pas contre l’homosexualité, mais contre les revendications injustes et néfastes de certains homosexuels.

Annie a écrit :Ne vous rendez-vous pas compte de ce qu'engendre vos mots et vos actions... êtes vous à ce point dépourvue de compassion et d’intelligence humaine...
Et vous ? Pour le moment, votre message n’est qu’un flot de haine et de mensonge. Vous faites des amalgames grossiers et vous prêchez ainsi le faux.

Annie a écrit :Avant d'agir avant de parler ou même écrire pensé à Jésus pensé à l'amour pensé à ce que vous pouvez faire pour aider les gens autour de vous.
Que savez-vous de Jésus ? Vous parlez de respect mais usez du nom du Seigneur comme d’un slogan pour vos idées. De qui se moque-t-on ?

Annie a écrit :Je vous envoie pleins de bonne vibrations et un amour inconditionnel.
Vous feriez mieux de vous former à chercher la vérité, plutôt que de nous servir ce genre de bons sentiments niaiseux. Votre prétendu amour inconditionnel n’est qu’une vaste hypocrisie : vous prétendez aimer, mais en fait, vous n’aimez pas qu’on puisse penser autrement que vous. La preuve : vous ne cherchez même pas à comprendre notre point de vue, et n’hésitez pas à dire des mensonges.

Ce n’est pas l’amour qui vous motive mais l’indifférence à la vérité, le refus de l’autre et la haine de ce qui ne pense pas comme vous. Que vous enrobiez cela de bons sentiments ne trompe que vous.

Si vraiment vous nous aimiez, vous auriez commencé par nous montrer un peu de respect, c’est-à-dire à chercher à nous comprendre.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par Cinci » lun. 03 juin 2013, 17:04

Bonjour Annie,
Qui se discute... je peux dire que je discute quand je parle de ce sujet avec des amis
Voilà !

... mais ici je trouve que ce sujet ne va que d'un sens et que plusieurs sont méprisants et irrespecteux.
C'est vrai qu'ils sont peu nombreux apparemment, comme ceux qui remettraient en cause le bien fondé de la marche de protestation, en tout cas sur ce forum. Les contestataires seraient plutôt dissuadés d'intervenir, je présume. La frousse de se faire stigmatiser comme mauvais catholique ? Je ne sais pas.

Il y a quand même Levergero78 qui fait de la résistance. Roll ou a-Roll l'en pourrait certainement aussi ? Et je pense bien que d'autres pourraient également se révéler ''sympa'' vis à vis différents points soulevés dans ce mot de Thierry adressés à l'abbé Grosjean. Les opinions sont quand même variables.

Il y a de l'irrespect à l'occasion. Oui, c'est entendu.



Pour ma part, je suis dubitatif. Je ne sais trop quoi penser de ces manifs même si je reconnais le droit de manifester aux catholiques comme aux autres. Le droit de protester, de s'exprimer, de faire des sit-in, d'organiser une marche, etc. Il serait absurde que tout le monde puisse le faire sauf les catholiques. Notre société civile est ainsi faite.

Après ? C'est bien possible que nombre de marcheurs dans la parade n'auront pas tous les hauteurs de vue qui seraient celles d'un François de Sales à l'égard «des déviants, des invertis ou des corrupteurs de la jeunesse». Une marche populaire peut inclure bien des éléments dans son sein. On ne fera pas ce que l'on veut avec l'opinion d'un million de personnes. C'est pareille avec toutes les marches de protestations.

Je reconnais le droit de protester, mais je reste dubitatif quand même.

Comme ici :
Vous avez l'air de trouver tout à fait normal que l'Eglise intervienne dans la question du mariage gay qui en fait ne concerne pas l'Eglise. Pour l'Eglise, il n'y a pas de mariage entre deux personnes du même sexe. Et je suis d'accord avec ça. Mais de quel droit empêchez-vous deux non catholiques de même sexe de se marier ? - Thierry
C'est vrai que la société civile française (ou autre) peut organiser et légiférer de façon large, et ce, sans que l'Église puisse jouir d'un droit de veto en tant que tel, sans pouvoir disposer d'un droit de veto en rapport à l'évolution de la première, parlant ici de la société civile. C'est tout à fait vrai que demain matin la société civile pourrait réinstaurer l'esclavage, l'eugénisme, l'enthanasie des moins performants à la limite et qu'importe !

OUI

Tant que ce qui est alors perçu comme ''une idéologie toute subjective ressortant uniquement d'un groupe privé bien ciblé'' ( lequel se nommerait l'Église) ne serait pas changé plutôt en ''une sorte de vérité objective universellement partagée par de larges strates de la société civile'' : l'Église elle-même ne dispose absolument d'aucun moyen réel afin d'exercer le moindre contrôle sur ce qui se déroule sous ses yeux, et quand bien même ce développement serait-il absolument monstreux dans le plus monstrueux.

Dans le contexte actuel, la revendication des opposants catholiques peut sembler s'exercer de pair avec un certain désir qui, tout ensemble, ne paraîtront pas s'enraciner dans la réalité factuelle du temps présent, c'est à dire qu'elle paraît bien, cette action, se trouver en porte-à-faux d'avec la structure étatique ou politique de notre époque. C'est ce qui permet de comprendre le «malaise» de Thierry, de Levergero78 et tant d'autres probablement. On va comprendre ainsi le point de vue de l'evêque en Belgique et selon lequel l'État politique a parfaitement le droit (oui, dans le contexte) de légiférer pour unir des personnes homosexuelles si ça lui chante; sous la seule réserve de protéger l'appellation mariage pour les couples traditionnels. On pourrait parfaitement bien comprendre le sens du désaccord d'opinion, tant par rapport à la portée de ce que l'on pourrait penser pouvoir utilement obtenir comme gain pratique que par rapport aux démarches qui seraient les plus fructueuses pour ce faire. On peut comprendre comment il peut exister des avis divers par rapport à l'usage tactique des communications, et que l'un pourrait penser sa stratégie (simplement son attitude) comme étant mieux adapté aux circonstances. On considère le tout ici pour être absent de rouerie ou de misérables calculs naturellement.

Bonne semaine à tous !

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3131
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par jeanbaptiste » mar. 04 juin 2013, 9:43

C'est tout à fait vrai que demain matin la société civile pourrait réinstaurer l'esclavage, l'eugénisme, l'enthanasie des moins performants à la limite et qu'importe !
Euh ... c'est déjà le cas, hein.

L'euthanasie et l'eugénisme, nous sommes dedans.

L'esclavage, aussi, indirectement : lorsque nous permettons à des entreprises de se délocaliser afin d'employer de la main d'œuvre qui meure littéralement au travail, nous légalisons de fait l'esclavage. Directement avec la venue prochaine de la GPA.

Mais revenons au sujet.

Il semble que certaines personnes ici se plaignent de l'absence de contradicteurs sur ce forum, ce qui serait le signe d'un manque flagrant d'ouverture d'esprit et de capacité à dialoguer.

Dois-je rappeler que ce forum a pour vocation d'être fidèle au Christ, et donc à l'enseignement de son Église ?

Rien d'étonnant à ce que les intervenants soient pour leur grande majorité résolument opposés à une loi inique.

Si vous vous rendez sur un forum musulman, vous trouverez ... principalement des musulmans. Si vous vous rendez sur un forum décroissant ... des décroissants !

Si vous vous rendez sur un forum catholique ... vous trouverez des catholiques.

Pourquoi s'étonner ?

Moi aussi je peux me rendre sur un forum d'athées et jouer au "plus ouvert d'esprit que les autres" en faisant remarquer que personne n'y professe la foi en Jésus Ressuscité.ù

Au passage :
Ne vous rendez-vous pas compte de ce qu'engendre vos mots et vos actions... êtes vous à ce point dépourvue de compassion et d’intelligence humaine...
Sagesse de Dieu est folie pour les hommes.

Si notre absence d'intelligence humaine est le signe que nous sommes un tout petit peu habités par l'intelligence de Dieu, alors ... soyons fous !

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Controverse entre Thierry Peltier et l'Abbé Grosjean

Message non lu par Cinci » ven. 07 juin 2013, 21:27

Vous ressemblez à quelqu'un qui serait sur la défensive, à vous lire ici, jeanbaptiste. Et on dirait alors que vous seriez prompt à assimiler votre point de vue à celui de l'Église universelle. Ne serait-ce pas un peu exagéré ?

Remarquez, je ne crois pas non plus que les propos de Thierry seront ceux de l'Église; laquelle n'a probablement pas d'opinion en tant que telle sur une manifestation de rue en France.

Non, moi je pense qu'il n'y a que des opinions personnelles en cette matière justement, un peu comme lors d'une élection présidentielle. Or s'opiniâtrer sur une démarche à entreprendre, la stratégie, un mode d'action : ce n'est quand même pas ce qui donnerait le droit de flétrir l'opinion d'autres catholiques qui pensent différemment. C'est d'une lourdeur incommensurable d'ailleurs que devoir sentir le besoin de rappeler ces distinctions entre les idées propres et les déclarations canoniques. C'est une petite croix en son genre.



Connaissant un peu Thierry, il ne serait pas le genre à jouer au poseur voulant bien paraître dans un forum internet. C'est plutôt que le type a son propre parcours, ses expériences de vie et sa réflexion personnelle qu'il estime valable. Et c'est ni plus ni moins de la façon dont vous qualifieriez la vôtre, de pensée, pour la croire pourtant bien cohérente avec votre foi.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités