Le salut

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
on_y_arrive
Censor
Censor
Messages : 58
Inscription : mar. 30 oct. 2012, 17:00

Le salut

Message non lu par on_y_arrive » ven. 15 févr. 2013, 12:33

Bonjour,

J'ai une question à poser aux chrétiens de tous bords qui fréquentent ce forum.

Quelle est la manière d'être sauvé ? Suffit-il de croire en Jésus ?

Merci pour les réponses que vous m'apporterez .
Dernière modification par Cgs le lun. 18 févr. 2013, 11:32, modifié 1 fois.
Raison : Changement du titre pour un terme plus juste

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: salvation

Message non lu par Mac » ven. 15 févr. 2013, 13:03

on_y_arrive a écrit :
J'ai une question à poser aux chrétiens de tous bords qui fréquentent ce forum.

Quelle est la manière d'être sauvé ? Suffit-il de croire en Jésus ?

Merci pour les réponses que vous m'apporterez .
Bonjour, :)

Pourquoi s'il vous plait?

Vous êtes chrétiens vous même?

Merci pour vos réponses

Cordialement. :ciao:

on_y_arrive
Censor
Censor
Messages : 58
Inscription : mar. 30 oct. 2012, 17:00

Re: salvation

Message non lu par on_y_arrive » ven. 15 févr. 2013, 15:12

bonjour,

non je ne suis pas le christianisme mais j'aimerais le comprendre. Pouvez-vous répondre à ma question ?

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13308
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: salvation

Message non lu par etienne lorant » ven. 15 févr. 2013, 15:45

on_y_arrive a écrit :Suffit-il de croire en Jésus ?
Non, croire ne suffit pas, mais il faut encore agir en fonction de ce que l'on croit. Je ne peux en dire plus, car vous ne vous êtes pas encore présenté. Je m'appelle Etienne, et vous ?
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

on_y_arrive
Censor
Censor
Messages : 58
Inscription : mar. 30 oct. 2012, 17:00

Re: salvation

Message non lu par on_y_arrive » ven. 15 févr. 2013, 17:12

etienne lorant a écrit :
on_y_arrive a écrit :Suffit-il de croire en Jésus ?
Non, croire ne suffit pas, mais il faut encore agir en fonction de ce que l'on croit. Je ne peux en dire plus, car vous ne vous êtes pas encore présenté. Je m'appelle Etienne, et vous ?
Enchanté, je me prénomme Mickael.

Je viens ici discuter sur des thèmes que je ne comprends pas du christianisme donc concernant ma question sur la salvation, pouvez-vous y répondre ?

Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7909
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Salvation

Message non lu par Christophe » ven. 15 févr. 2013, 17:27

Croire suffit, mais il faut une foi vivante. Une foi sans les œuvres est une foi morte.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

on_y_arrive
Censor
Censor
Messages : 58
Inscription : mar. 30 oct. 2012, 17:00

Re: Salvation

Message non lu par on_y_arrive » ven. 15 févr. 2013, 17:38

Christophe a écrit :Croire suffit, mais il faut une foi vivante. Une foi sans les œuvres est une foi morte.
Donc croire ne suffit pas ? Quelles sont les oeuvres ?

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Salvation

Message non lu par Mac » ven. 15 févr. 2013, 17:50

Croire cela doit être compris dans le sens de "accomplir la volonté de Dieu" d'ailleurs dans l'évangile Jésus me semble le faire comprendre, on me corrigera si je me trompe.

Un exemple : " celui qui croit et qui sera baptisé sera sauvé".

Cordialement. :ciao:

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2308
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Salvation

Message non lu par Teano » ven. 15 févr. 2013, 18:22

Bonjour Mickael,

Croire en quoi et en qui ?

Croire que Jésus est le messie annoncé par les prophètes, qu'Il est le Verbe de Dieu qui s'est fait chair et qu'Il a donné sa vie en rançon pour la multitude et qu'Il est ressuscité, le 3ème jour.

Quant aux oeuvres, comme le dit Etienne, il faut agir en conséquence de sa foi. Le Seigneur nous donne un commandement très clair : "aime le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force et ton prochain comme toi-même".

In Christo

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

on_y_arrive
Censor
Censor
Messages : 58
Inscription : mar. 30 oct. 2012, 17:00

Re: Salvation

Message non lu par on_y_arrive » lun. 18 févr. 2013, 11:06

Ce que je cerne pas c'est le fait qu'il soit mort pour les pêchés des gens ????

Donc je peux faire ce que je veux de mon passage sur terre je suis purifié par son sacrifice ??

C'est pas un peu facile ?

cordialement

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13308
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Salvation

Message non lu par etienne lorant » lun. 18 févr. 2013, 11:28

Les textes de la liturgie de ce jour répondent très simplement à votre question !


Le lundi de la 1re semaine de Carême

Livre du Lévitique 19,1-2.11-18.
Le Seigneur adressa la parole à Moïse :
« Parle à toute l'assemblée des fils d'Israël ; tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. Vous ne volerez pas, vous ne mentirez pas, vous ne tromperez pas votre compagnon. Vous ne ferez pas de faux serments par mon nom : tu profanerais le nom de ton Dieu. Je suis le Seigneur.
Tu n'opprimeras pas ton prochain, tu ne l'exploiteras pas : tu ne retiendras pas jusqu'au lendemain matin le salaire du journalier. Tu n'insulteras pas un sourd, tu ne mettras pas d'obstacle sur le chemin d'un aveugle : tu craindras ton Dieu. Je suis le Seigneur.
Quand vous siégerez au tribunal, vous ne commettrez pas d'injustice ; tu n'avantageras pas le faible, tu ne favoriseras pas le puissant : tu jugeras ton compagnon avec justice. Tu ne répandras pas de calomnies contre ton compatriote, tu ne réclameras pas la peine de mort contre ton prochain. Je suis le Seigneur.
Tu n'auras aucune pensée de haine contre ton frère. Mais tu n'hésiteras pas à réprimander ton compagnon, et ainsi tu ne partageras pas son péché.
Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur ! »


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25,31-46.
Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire.
Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : 'Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde.
Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi ! '
Alors les justes lui répondront : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu... ? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri ? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? tu étais nu, et nous t'avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ? '
Et le Roi leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. '
Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : 'Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges.
Car j'avais faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'avais soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; j'étais un étranger, et vous ne m'avez pas accueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas habillé ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. ' Alors ils répondront, eux aussi : 'Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ? ' Il leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces petits, à moi non plus vous ne l'avez pas fait. '
Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle.
»


S'il est parfois difficile de trouver un lien entre le texte de l'Ancien Testament et l’Évangile, aujourd'hui ce lien est lumineux, c'est même un fil d'or: celui de la parfaite charité.

Je me contente donc de relever que dès le commencement la loi du Seigneur est simple. Même si les petits préceptes concernant la pureté et l'impureté, ainsi que la façon d'accomplir les rites prennent la plus large place, ce qui est énoncé dans le passage cité ce matin, c'est le coeur de la loi que Dieu, dès le commencement, a enseigné à Moïse. Dieu dit et répète : ce que tu ferai contre ton semblable c'est à ton Seigneur que tu le fais.

Et dans l’Évangile, le Seigneur s'identifie complètement aux nécessiteux, aux personnes dans le besoin, à "l'autre" quel qu'il soit, même un étranger, même un ennemi.

Dès lors pourquoi ne pas rajouter encore ll'éloge que fait saint Paul de la charité, dans son épître aux Corinthiens ? Le voici donc:

"J'aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
J'aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu'à transporter les montagnes, s'il me manque l'amour, je ne suis rien.
J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurais beau me faire brûler vif, s'il me manque l'amour, cela ne me sert à rien.
L'amour prend patience ; l'amour rend service ; l'amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil ;
il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'emporte pas ; il n'entretient pas de rancune ;
il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
L'amour ne passera jamais. Un jour, les prophéties disparaîtront, le don des langues cessera, la connaissance que nous avons de Dieu disparaîtra.
En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.
Quand viendra l'achèvement, ce qui est partiel disparaîtra.
Quand j'étais un enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j'ai fait disparaître ce qui faisait de moi un enfant.
Nous voyons actuellement une image obscure dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai vraiment, comme Dieu m'a connu.
Ce qui demeure aujourd'hui, c'est la foi, l'espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c'est la charité.
(1 Cor. 13)


Quiconque comprend et pratique ce qui figure, de la part de Dieu, dans ses trois textes, n'a rien à redouter de Dieu: il est déjà sauvé !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Buonavventura
Censor
Censor
Messages : 119
Inscription : lun. 28 août 2006, 19:57
Localisation : Ile de France

Re: Salvation

Message non lu par Buonavventura » lun. 18 févr. 2013, 11:33

Bonjour Mickaël c'est effectivement "un peu facile " comme vous le dites et cela ne correspond pas à la Foi chrétienne.

Dire que Jésus est mort pour nos péchés veut dire qu'il nous a ouvert la porte de la vie éternelle mais mais nous devons faire en sorte de la franchir ; cela demande une action libre de notre part : choisir le mal ou la vie éternelle en nous dirigeant vers le Christ qui nous appelle - cette question nous est posée à chaque instant de notre vie - jusqu'à la fin de nos jours.

Comment ?

En s'efforçant jour après jour de prendre le chemin vers Jésus et d'aimer Dieu et son prochain au quotidien jusqu'à la fin de nos jours. Pas les aimer en idée mais en réalité comme cela vous a été dit : par la prière, les actions charitables (est-il besoin de développer ce point ?), l'enseignement de la Foi etc...

Notre vie doit être cohérente : par exemple si je vais à la messe mais que je suis avare ou haineux je ne me dirige pas vers Jésus mais je lui tourne le dos donc je vais vers la mort éternelle.

Une lecture de la Parole de Dieu à ce sujet :

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25 : "Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siègera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : « Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! »
Alors les justes lui répondront : « Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ? »
Et le Roi leur répondra : « Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait". "

Avatar de l’utilisateur
pierre jean
Ædilis
Ædilis
Messages : 28
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 0:47
Localisation : Suisse, Genève

Re: Le salut

Message non lu par pierre jean » lun. 18 févr. 2013, 12:20

Bonjour Mikael,
vous dites:
Ce que je cerne pas c'est le fait qu'il soit mort pour les pêchés des gens ????

Donc je peux faire ce que je veux de mon passage sur terre je suis purifié par son sacrifice ??

C'est pas un peu facile ?

cordialement
voici des paroles de Jésus rapportées par Luc (Luc 10.25b-27):

26 Il lui dit : « Dans la Loi, qu’y-a-t-il d’écrit ? Comment lis-tu ? »
27 Celui-ci répondit : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit ; et ton prochain comme toi-même » — 

Jésus répondait à la question suivante posée par un légiste:
« Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? »

Vous remarquez que Jésus lie le fait d'aimer son prochain comme soi-même à l'amour que l'on va manifester à Dieu, amour total de tout son coeur, de toute son âme, de toute sa force et de tout son esprit. Ce ne serait pas complet si l'on aimait pas son prochain.
Cela nous rappelle ce que déclare la 1ere lettre de Jean (1 Jean 4.11,20-21)à propos d'aimer Dieu:
11 Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.
20 Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu » et qu’il déteste son frère, c’est un menteur : celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, ne saurait aimer le Dieu qu’il ne voit pas.
21 Oui, voilà le commandement que nous avons reçu de lui : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.

Il est facile d'aimer ceux/celles qui sont agréables avec nous, avec qui nous sympatisons sans peine, mais nous sommes encouragés à aimer même ceux/celles qui nous paraissent "difficiles".

on_y_arrive
Censor
Censor
Messages : 58
Inscription : mar. 30 oct. 2012, 17:00

Re: Le salut

Message non lu par on_y_arrive » lun. 18 févr. 2013, 12:34

Bonjour,

J'aimerais savoir déja qui est Luc ? Pourriez-vous me le "biographer" svp ?

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Le salut

Message non lu par Raistlin » lun. 18 févr. 2013, 13:41

on_y_arrive a écrit :Quelle est la manière d'être sauvé ? Suffit-il de croire en Jésus ?
Seule la grâce de Dieu sauve. Et celle-ci nous est donnée par la foi au Christ car c'est par lui et lui seul que nous recevons de Dieu le Salut.

Mais cette foi ne saurait être distincte des oeuvres (pratique de la vertu, fidélité à la messe et aux temps de prière, charité, etc.) car, comme le dit saint Jacques dans son épitre, la foi est sans les oeuvres n'est qu'une foi morte.

La foi n'est pas simplement l'adhésion intellectuelle à une doctrine, elle est une mise en marche, un ajustement dynamique de sa vie à Celui qui est la Vérité.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 4 invités