Le lévirat

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1325
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Le lévirat

Message non lu par mike.adoo » mar. 22 janv. 2013, 20:35

Bonjour mes bien chers frères ...

Je reviens sur cette loi du lévirat car elle me pose problème . Il en est question dans le Deutéronome au chapitre 25 :

Lorsque des frères habitent ensemble et que l’un d’eux meurt sans avoir de fils, la femme du mort ne peut être reprise par un étranger. Son beau-frère s’approchera d’elle et la prendra pour femme. Il remplira envers elle son devoir de beau-frère, et le premier enfant qu’elle mettra au monde sera regardé comme le fils de celui qui est mort ; ainsi son nom ne disparaîtra pas en Israël.

D'emblée , je précise que je ne m'attache ici qu'à un aspect anecdotique de cette loi et j'en parle ici parce que mes recherches ont été vaines ...
Voici : Si le beau-frère remplit son devoir , il est le père biologique mais son frère aîné est son père légal ; donc l'enfant est son propre cousin !

Deuxième point : je lis : le premier enfant qu’elle mettra au monde sera regardé comme le fils de celui qui est mort .
Qu'en est-il du deuxième ? Qui est son père légal ? Si la loi du lévirat ne concerne que le premier né , les enfants seront légalement cousins ...

Revenons à cette femme , citée dans le livre de la Genèse , qui a perdu son mari ( Er ) et qui n'a pas eu d'enfants du deuxième frère (Onan ) ( Cf Gen 38 ) ; l'histoire nous dit que par ruse , elle a été enceinte de son beau-père ( Juda ) ; Des jumeaux sont nés de cette aventure .

Si l'on suit la règle du lévirat , ( puisque Juda est proche dans la famille du défunt ) les jumeaux sont cousins entre eux et le deuxième né est l'oncle de son frère ( qui est aussi son cousin )
L'histoire nous apprend que le père des jumeaux a pris conscience de sa faute ... mais elle ne dit pas si le troisième fils ( Chéla ) a respecté la dite loi ... Je vous laisse imaginer la suite ...

Si quelqu'un peut m'éclairer ...

Fraternellement

Question subsidiaire : Sans tricher , vous souvenez-vous du nom de la femme ?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10501
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le lévirat

Message non lu par Fée Violine » mar. 22 janv. 2013, 20:41

les enfants seront légalement cousins ...
C'est bien pour ça que dans la Bible, frère ou cousin c'est un peu pareil, cf. les frères de Jésus.

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1325
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Le lévirat

Message non lu par mike.adoo » mer. 23 janv. 2013, 12:46

Bonjour Fée Violine

Vous ne croyez pas si bien dire ! en effet , dans la généalogie de Jésus , on peut lire :

Abraham est le père d’Isaac ;
Isaac, le père de Jacob ;
Jacob, le père de Juda et ses frères ;

Juda, le père de Farès et Zara, dont la mère est Tamar.
Farès est le père d’Esrom ...
( Mat 1, 1-3 )

...Pour aboutir à Joseph qui était le père légal de Jésus .

Or , Juda était à la fois le père biologique de Farès ( appelé parfois Pérech) et son grand père légal !

En généalogie , on appelle cela ... un casse-tête !

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2302
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Le lévirat

Message non lu par Teano » ven. 25 janv. 2013, 14:04

Bonjour,

C'est Juda qui a accompli le lévirat (yibboum) avec Tamar.
Juda n'ayant pas donné son fils Chéla en époux à celle-ci, c'est à lui que le lévirat revenait. Elle était donc son épouse de droit.

L'intérêt de cette histoire tourne autour de l'étymologie même du nom de Juda qui signifie "reconnaître" : il ne reconnaît pas le droit de Tamar à avoir un époux, puis ne reconnaît pas Tamar dans la prostituée avant de reconnaître sa faute et sa paternité.

In Christo


Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1325
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Le lévirat

Message non lu par mike.adoo » ven. 25 janv. 2013, 19:31

Bonjour Teano

Ce que vous dites est exact ; c'est en effet Juda qui a accompli le lévirat (yibboum) avec Tamar.

Puisque cela semble vous intéresser , avez-vous remarqué , dans le début de l'histoire , des détails sur lesquels on passe en général ...

Dans ce temps-là Juda se sépara de ses frères et se rendit chez un certain Hira d’Adoullam. 2 Là il fit connaissance de la fille d’un Cananéen nommé Choua, il l’épousa et s’unit à elle. 3 Elle devint enceinte et donna le jour à un fils qu’elle appela Er. 4 De nouveau elle fut enceinte et donna le jour à un fils qu’elle appela Onan. 5 Plus tard elle donna encore le jour à un fils qu’elle appela Chéla. Elle le mit au monde à Kézib. ( Gen 38, 1-5 )

Quel est l'intérêt de mentionner cette localité ?

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2302
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Le lévirat

Message non lu par Teano » ven. 25 janv. 2013, 20:00

Bonjour mike.adoo,

Je pique sans vergogne le commentaire de Rashi sur le passage invoqué :

C’est le nom d’un endroit. Il doit ce nom, à mon avis, au fait que c’est là qu’elle a cessé d’enfanter, le mot kheziv voulant dire : « trompeur », « ayant cessé d’inspirer confiance », comme dans : « tu as été pour moi comme une source trompeuse (akhzav) » (Yirmeya 15, 18), « dont les eaux ne trompent pas (yakhazevou) » (Yecha’ya 58, 11). Sinon, que serait venu nous apprendre ce mot ? J’ai lu dans Beréchith raba (85, 4) l’interprétation suivante : « elle appela son nom Chéla... elle a cessé ».

Maintenant, s'il y a une explication dans la tradition chrétienne, je serais heureuse de la connaître.

In Christo

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Epsilon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1191
Inscription : ven. 02 juil. 2010, 19:27

Re: Le lévirat

Message non lu par Epsilon » ven. 25 janv. 2013, 22:03

Bonsoir à vous deux

On retrouve cette localité sous le nom de Aczib en Jos (15,44) et Michée (1 ;14) … le sens, effectivement, du mot « aczab » (qui peut être rapproché du nom de la localité) est bien « mensonge », « déception ».

Ce lieu se trouvait, à la frontière Sud de Juda, prés de Beersheba.


Cordialement, Epsilon

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1325
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Le lévirat

Message non lu par mike.adoo » sam. 26 janv. 2013, 11:05

Bonjour à tous

Ma question n'était pas tout à fait innocente . Je désirais simplement vérifier ma source . ( Judéopédia )
Il se trouve que la localité d'Adoullam ( citée aussi au début du texte ) vient du mot " Adlaï " qui signifie " Justice " .

Ces deux mots sont des clefs pour mieux appréhender ce texte qui est une sorte de midrash où tout est basé sur la fraude . ( Je suis en train de composer une page sur mon blog à ce sujet )

A ce propos chère Teano , j'ai cherché de mon côté l'étymologie de "Juda" j'ai trouvé " louange " ou " rendre grâces " et pas " reconnaître " ( qui ferait bien mon affaire )
Pourriez-vous me donner vos sources ?

Merci pour votre collaboration
Dernière modification par mike.adoo le dim. 10 févr. 2013, 20:51, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2302
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Le lévirat

Message non lu par Teano » sam. 26 janv. 2013, 11:55

Bonjour mike.adoo,

Voici la question 12920 sur le site cheela.org. La réponse est de Nathan Schwob.

Yehouda:

Yehouda comme son nom l'indique (Berèchit 49-8), c'est la vertu de la reconnaissance, qu'il a appris de Léa sa mère (Beréchit 29-35). Reconnaître les bienfaits de D', reconnaître ses erreurs (Beréchit 38-25), reconnaître la vérité là où elle se trouve. Le roi David son descendant a les même qualités grâce auxquelles il sauve son règne malgré ses fautes. Le Machiah', qui lui aussi descend de Yehouda et David a comme rôle principal d'amener l'humanité à reconnaître ses erreurs et à reconnaître que la vérité se trouve ailleurs. Pour cela il faut quelqu'un qui sache ce que cela veut dire fauter et reconnaître. Le texte nous enseigne que le Machiah' ne pouvait et ne pourra naître que dans le mouvement qui relie la faiblesse humaine à sa grandeur: la reconnaissance. L'humanité n'aura pas d'excuses.


Egalement une explication de Jacques Kohn :


L’histoire de Juda et de Tamar fait partie des paradoxes de notre histoire, et notamment de ceux qui définissent notre espérance messianique.

Disons tout d’abord que malgré les apparences contraires leur union a eu la valeur d’un véritable mariage contracté par lévirat ( Ramban /Nahmanide ad Berèchith 38, 26).

« Tandis que les fils de Jacob, nous apprend par ailleurs le Midrach ( Berèchith rabba 85, 1), étaient occupés à vendre Joseph, que Juda s’occupait de se trouver une femme, que faisait le Saint béni soit-Il ? Il s’occupait de créer la lumière du Messie (en la personne de Péretz, fils de Juda et de Tamar, et ancêtre du roi David et du Messie). »

Le paradoxe est que la lignée monarchique du roi de David, ainsi que le Messie qui en sera la perpétuation, sont issus d’une descendance d’une pureté discutable : l’union de [Juda] et Tamar, à laquelle reste attachée une souillure originelle, et la conversion de Ruth, ancêtre du roi David, elle-même issue des relations incestueuses de Lot et de ses filles.

On a beaucoup épilogué sur ce paradoxe. Il faut, pour y répondre, prendre en considération le fait que notre espérance messianique n’est pas réservée au peuple juif, qui serait considéré comme sans tache, mais qu’elle doit être partagée avec toute l’humanité, à la fois dans ce qu’elle a de pire (d’où l’intérêt des deux symboles de l’inceste et de la prostitution), et dans ce qui la rapproche le plus de nous, à savoir la conversion représentée par Ruth.

De même que de l’impureté des cendres de la vache rousse naît la pureté, de même de l’impureté des avatars de l’histoire jaillira le Messie.


http://www.techouvot.com/juda_et_la_pro ... ight=tamar


J'ai trouvé également ceci :

http://www.lechampdumidrash.net/iphone/Tamar.html
http://www.fr.chabad.org/library/articl ... -Tamar.htm

et bien sûr Mt 1.3.



In Christo

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1325
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Le lévirat

Message non lu par mike.adoo » sam. 26 janv. 2013, 12:24

Un grand merci , chère Teano .

Vous faites allusion à des paradoxes et vous mentionnez des "impuretés " dans la généalogie de Jésus .

Avez-vous remarqué qu'à chaque péché de cette lignée correspond une sorte de rachat . Par exemple , la fidélité de Ruth et sa droiture rachètent les relations incestueuses de Lot et de ses filles. De même , la conduite de Joseph ( père légal de Jésus ) semble racheter la faute du roi David : David abuse d'une femme mariée ; Joseph respecte son épouse légitime . David ne veut pas assumer son erreur ; Joseph accepte l'enfant qu'il n'a pas conçu ... Je pourrais citer Tamar qui rachète les fautes de Juda ...

Bon ! Je vais me mettre au travail .

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2302
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Le lévirat

Message non lu par Teano » sam. 26 janv. 2013, 13:28

Cher mike.adoo,

Oh la la ! moi je ne dis rien du tout !
Mais j'ai été frappée par la pertinence de l'interprétation rabbinique sur cette histoire de Juda et Tamar qui sont les fondateurs de la lignée messianique.

Tamar est tenue en haute estime par le judaïsme en raison de la dignité de sa conduite et de sa confiance en Dieu. Elle conduit Juda à faire une démarche de retour vers Dieu, de conversion. Ses fils sont considérés tous deux comme des justes.

Ce récit même si ce n'est pas si évident de prime abord, nous parle déjà du Christ qui n'est pas venu appeler les justes mais les pécheurs.

Je vous avoue que Mt 1.3 est un verset que je ne vois plus tout à fait de la même manière.

In Christo

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Mister be
Quæstor
Quæstor
Messages : 238
Inscription : jeu. 10 févr. 2011, 1:07

Re: Le lévirat

Message non lu par Mister be » ven. 08 févr. 2013, 17:34

C'est une très belle rubrique ,bravo!

Avatar de l’utilisateur
Mister be
Quæstor
Quæstor
Messages : 238
Inscription : jeu. 10 févr. 2011, 1:07

Re: Le lévirat

Message non lu par Mister be » ven. 08 févr. 2013, 18:02

Ceci peut nous éclairer sur la réplique de Yéshoua(Jésus)aux sadducéens en Lc 20, 27-40

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1325
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Le lévirat

Message non lu par mike.adoo » ven. 15 févr. 2013, 12:54

Bonjour à tous

Je viens d'écrire la page en question ; En voici le lienhttp://catechisme-adulte.blogspot.fr/20 ... perie.html

Bonne lecture et merci pour votre aide .

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités