Les Évangéliques

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar Mac » lun. 08 oct. 2012, 16:29

... Jésus Christ Lui ne dit pas que la conversion tout seule sauve mais plutôt : "Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé." Pas celui qui se converti mais "celui qui croira et qui sera baptisé".

Fraternellement en Notre Seigneur Christ. :ciao:
Dans ce contexte là le salut est conditionnel.
Bonjour frère, :)

Ben, si vous ne croyez pas pourquoi iriez-vous vous faire baptiser?
Et si vous ne vous faites pas baptiser comment recevriez-vous l'Esprit Saint?
Et si vous ne recevez pas l'Esprit Saint comment naîtriez-vous de nouveau?
Et si vous ne naissez pas de nouveau comment pourriez-vous entrer dans le royaume des cieux.

C'est pourquoi Jésus demande de baptiser au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

J 3.6
Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit.

Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ. :ciao:

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar elenos » mar. 09 oct. 2012, 19:39

Je n'ai pas voulu prendre part à cette longue discussion relative à l'Institution de l'Eucharistie. En toute conscience je ne pourrais admettre qu'un homme (fut-il consacré par d'autres hommes) , serviteur de l'Eglise ( et serviteur de Jésus-Christ bien sûr mais nous devons tous être des serviteurs de Jésus-Christ ! Oui tous et pas seulement un prêtre ! ); je ne pourrais admettre qu'un homme faillible (comme nous le sommes tous !) puisse par sa seule bénédiction et en "rendant grâce" (car c'est là l'essentiel de l'Eucharistie) puisse transformer le Pain et le Vin en corps et sang de Jésus-Christ.
Comment rendre compte alors au delà des "scandales" induits par la personne d'un prêtre gravement pécheur non converti et pécheur persistant et parfois comme nous le savons persistant pendant des années ?
La transsubtantiation deviendrait alors "transmutation" magique analogue à celle produite par un sorcier !
Et qu'en est-il de la profanation de la "sainte réserve" par des fanatiques anti-chrétiens ?
Ou comment admettre des destructions naturelles du pain consacré où encore le pain mangé par des animaux !
Alors comment interpréter les paroles de Notre Seigneur lors du dernier repas qu'il prit avec ses disciples "Ceci est mon corps, ceci est mon sang " sinon dans sa forme tragique mais aussi symbolique et qui rapidement deviendra l'élément fondamental de la liturgie des premiers chrétiens ?. (relire certaines épitres de Paul qui en font une mention expresse). Notre Seigneur ne se compare-t-il pas lui même à un cep de vigne, (dont nous sommes les sarments), ou encore à une porte, ou à un berger, ou encore à un chemin ?
La communion exige de nous d'être capable de discernement comme le dit Saint Paul et d'être préalablement pardonnés.
Mais une inflexion à la doctrine du Concile de Trente semble heureusement se dessiner :
La Stampa, après "Il corriere della sera" avait publié :" Müller, il teologo “liberal” nuovo custode della fede ", (Müller, le théologien libéral, nouveau gardien de la foi.)
En fait voici ce qu’a déclaré Mgr Gerhard Ludwig Müller, évêque de Ratisbonne, nommé Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi,
" In Wirklichkeit bedeuten Leib und Blut Christi nicht die materiellen Bestandteile des Menschen Jesus während seiner Lebenszeit oder in der verklärten Leiblichkeit. Leib und Blut bedeuten hier vielmehr Gegenwart Christi im Zeichen des Mediums von Brot und Wein.“ … Wir haben „jetzt Gemeinschaft mit Jesus Christus, vermittelt durch das Essen und Trinken des Brotes und des Weines. Schon allein im zwischenmenschlichen Bereich vermag etwa ein Brief die Freundschaft zwischen Menschen darzustellen und beim Empfänger sozusagen die Zuneigung des Adressaten zu veranschaulichen und zu verleiblichen ".
Traduction : "En réalité, le corps et le sang du Christ ne signifient pas les éléments matériels de l'homme-Jésus au cours de sa vie ou dans sa corporéité transfigurée. Le Corps et le Sang signifient ici plutôt la présence du Christ dans le signe du moyen du pain et du vin[/b]... Nous avons maintenant la communion avec Jésus-Christ par la médiation du fait de manger et boire le pain et le vin. Déjà rien que dans le domaine interhumain, une lettre (missive) peut représenter l'amitié entre des êtres humains et illustrer et incarner en quelque sorte pour le destinataire l'affection de l'expéditeur."
Je prie ceux qui traduisent mieux que moi la langue allemande d’en faire une meilleure traduction. Pour ma part je suis heureux de cette interprétation de l’Eucharistie faite par un "gardien" de la Foi.

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1388
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar françois67 » mar. 09 oct. 2012, 20:58

Bonjour,
vous voulez réduire à néant la foi en la transsubstantiation, par le seul motif que le prêtre ne soit pas parfait. Mais les Apôtres étaient-ils parfaits? Saint Paul dit lui-même qu'il est le dernier des apôtres, saint Pierre a demandé à ses bourreaux de renverser sa croix afin qu'il ne meure pas comme son Maître, mort dont il ne se sentait pas digne.
Mais si Dieu choisit de se révéler et de travailler avec des êtres faillibles, c'est qu'Il sait que sa pureté, Sa gloire n'en est pas corrompue.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar Mac » mar. 09 oct. 2012, 21:01

Bonjour elenos frère, :)
Je n'ai pas voulu prendre part à cette longue discussion relative à l'Institution de l'Eucharistie. En toute conscience je ne pourrais admettre qu'un homme (fut-il consacré par d'autres hommes) , serviteur de l'Eglise ( et serviteur de Jésus-Christ bien sûr mais nous devons tous être des serviteurs de Jésus-Christ ! Oui tous et pas seulement un prêtre ! ); je ne pourrais admettre qu'un homme faillible (comme nous le sommes tous !) puisse par sa seule bénédiction et en "rendant grâce" (car c'est là l'essentiel de l'Eucharistie) puisse transformer le Pain et le Vin en corps et sang de Jésus-Christ.
Ben ce qui importe ce n'est pas ce que nous pouvons admettre mais ce que Dieu admet. Si les hommes sont faillible il n'en est pas de même pour Dieu. C'est Dieu qui transforme le Pain et le Vin en corps et sang du Christ.
Comment rendre compte alors au delà des "scandales" induits par la personne d'un prêtre gravement pécheur non converti et pécheur persistant et parfois comme nous le savons persistant pendant des années ?
Pourriez-vous préciser frère svp je ne comprends pas trop de quoi vous parlez? Merci.
La transsubtantiation deviendrait alors "transmutation" magique analogue à celle produite par un sorcier !
Et qu'en est-il de la profanation de la "sainte réserve" par des fanatiques anti-chrétiens ?
Ou comment admettre des destructions naturelles du pain consacré où encore le pain mangé par des animaux !
Alors comment interpréter les paroles de Notre Seigneur lors du dernier repas qu'il prit avec ses disciples "Ceci est mon corps, ceci est mon sang " sinon dans sa forme tragique mais aussi symbolique et qui rapidement deviendra l'élément fondamental de la liturgie des premiers chrétiens ? (relire certaines épitres de Paul qui en font une mention expresse). Notre Seigneur ne se compare-t-il pas lui même à un cep de vigne, (dont nous sommes les sarments), ou encore à une porte, ou à un berger, ou encore à un chemin ?
L'interprétation elle est donné par le catéchisme catholique, vous arguments pour parvenir à dire que c'est symbolique ne repose sur rien de scripturaire. Êtes-vous théologien?
La communion exige de nous d'être capable de discernement comme le dit Saint Paul et d'être préalablement pardonnés. Mais une inflexion à la doctrine du Concile de Trente semble heureusement se dessiner :
Je crois que vous fantasmez, le catéchisme catholique n'a pas changé sur l'Eucharistie.
La Stampa, après "Il corriere della sera" avait publié :" Müller, il teologo “liberal” nuovo custode della fede ", (Müller, le théologien libéral, nouveau gardien de la foi.)
En fait voici ce qu’a déclaré Mgr Gerhard Ludwig Müller, évêque de Ratisbonne, nommé Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi,
Oh je ne crois pas que votre interprétation obtienne le faveur Mgr Gerhard Ludwig Müller, car elle laisse supposer qu'il parlerait contre l'enseignement de l'Eglise et de Jésus Christ.

Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ. :ciao:
Dernière édition par Mac le mar. 09 oct. 2012, 21:11, édité 1 fois.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar elenos » mar. 09 oct. 2012, 21:09

"dans le domaine interhumain, une lettre peut représenter l'amitié entre des êtres humains et illustrer et incarner en quelque sorte pour le destinataire l'affection de l'expéditeur".
Une lettre (au sens de lettre-missive ou lettre postale) est la comparaison qu'emploie Mgr Gerhard Ludwig Müller, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, pour symboliser les signes que sont le Pain et le Vin signes de la communion du fidèle avec le Christ.
Lorsque Notre Seigneur dit après le souper "Faites ceci en mémoire de moi" Il fait plus qu'instituer l'Eucharistie, il inaugure là son Eglise.
"L'Eglise se forme à partir de l'Eucharistie. Elle en reçoit son unité et sa mission. L'Eglise vient de la dernière Cène, mais justement pour cela elle vient de la mort et de la Résurrection du Christ, anticipées par lui par le don de son corps et de son sang." (fin du paragraphe 3 du Chapitre 5 "La dernière Cène" Tome 2 de "Jésus de Nazareth" par S.S. le pape Benoit XVI.

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1388
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar françois67 » mar. 09 oct. 2012, 21:41

Donc vous croyez ou pas à l'Eucharistie, à la transsubstantiation?
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar Mac » mar. 09 oct. 2012, 22:11

Bonjour elenos frère, :)
...Notre Seigneur ne se compare-t-il pas lui même à un cep de vigne, (dont nous sommes les sarments), ou encore à une porte, ou à un berger, ou encore à un chemin ?

Ce n'est pas parce que Jésus se compare à un cep de vigne qu'il s'est fait véritablement vigneron.

Ce n'est pas parce qu'il se compare à une porte qu'il a fait véritablement une entreprise de bâtiment.
Ce n'est pas parce qu'il se compare au chemin qu'il s'est mis véritablement à construire des routes.

PAR CONTRE :

quand il dit " ceci est mon corps " Il est allé véritablement à la croix pour de vrai et donne sa vie: je ne sais pas si vous êtes faite la différence entre les premiers cas et celui-ci.

Et en plus en Jean 6 Jésus dit notamment au v6.54
Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.
> C'est ce qu'Il fait à la cène.

Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ. :ciao:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8591
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar Cinci » mer. 10 oct. 2012, 4:16

elenos,
... je ne pourrais admettre qu'un homme faillible (comme nous le sommes tous !) puisse par sa seule bénédiction et en "rendant grâce" (car c'est là l'essentiel de l'Eucharistie) puisse transformer le Pain et le Vin en corps et sang de Jésus-Christ.
Moi c'est précisément ce que j'aime. C'est curieux. Le contact réel avec la personne qui est au coeur de l'Évangile via un moyen simple, matériel, une prêtrise ordinaire-banale-imparfaite. J'aime l'idée aussi de ne pas pouvoir comprendre, c'est à dire ne pas pouvoir faire le tour de l'affaire comme si il devrait s'agir d'un objet inerte.
"En réalité, le corps et le sang du Christ ne signifient pas les éléments matériels de l'homme-Jésus au cours de sa vie ou dans sa corporéité transfigurée. Le Corps et le Sang signifient ici plutôt la présence du Christ dans le signe du moyen du pain et du vin[/b]... Nous avons maintenant la communion avec Jésus-Christ par la médiation du fait de manger et boire le pain et le vin. Déjà rien que dans le domaine interhumain, une lettre (missive) peut représenter l'amitié entre des êtres humains et illustrer et incarner en quelque sorte pour le destinataire l'affection de l'expéditeur."
Ce sont des mots.

C'est sûr qu'à l'échelle humaine le mieux qu'un homme pourrait faire serait de laisser une lettre sur un support quelconque pour s'adresser aux générations futures, un livre, un monument, des choses du genre. Sauf, je ne crois pas qu'il s'agisse de l'héritage d'un disparu avec l'eucharistie quand même. Il s'agit du corps du Christ. Mais je ne pourrais pas le définir.

Nous parler plutôt de médiation via la nourriture qu'est le pain pour se trouver en communion avec Jésus-Christ : c'est juste nous dire d'une autre façon que cette sorte de médiation confine à un contact corporel avec le Christ. Il s'agit là d'une médiation de contact. C'est physique également par quelque côté. Ce n'est pas juste une figure intellectuelle abstraite.


  • «Avant toute chose, il importe de rappeler les divers sens que le mot sôma peut avoir dans le monde biblique. Par corps, les sémites ne désignent pas proprement l'organisme dont l'homme dispose, mais la personne en tant qu'elle peut s'exprimer et se manifester, ou encore la personne en tant qu'elle entre en relation avec l'univers et avec autrui».
[/color]

Et
  • «En la prononçant [la parole sur le pain] Jésus confère à la fonction du pain une valeur supplémentaire. Ce pain continue à être nourriture terrestre donnée par Dieu, mais il est en outre une nourriture d'un autre ordre, puisqu'il est dit «corps du Christ». Le pain acquiert ainsi une valeur nouvelle qui provient de la parole de Jésus, et aussi de l'accueil qui lui est fait. C'est l'esprit de Jésus qui va donner consistance à la parole; c'est l'esprit du disciple qui, en accueillant la parole de Jésus, reconnaît son efficacité. Le pain garde sa fonction de pain, et en ce sens il n'est pas le corps du Christ; mais le pain devient aussi le corps du Seigneur et en ce sens il n'est plus du pain ordinaire.» (X.-L. Dufour, Le pain de la vie, p.70)
La relation qui s'établit via la consommation de ce pain eucharistié fait que l'on peut parler de corps.

Le pain en question acquiert une dimension supplémentaire et qui est de l'ordre du relationnel avec le Christ = corps. La vraie définition du mot corps c'est relation vivante. Il faut s'ôter de la tête l'idée que le corps signifie chimie, électron ou tissus.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar elenos » mer. 10 oct. 2012, 13:12


Nous parler plutôt de médiation via la nourriture qu'est le pain pour se trouver en communion avec Jésus-Christ : c'est juste nous dire d'une autre façon que cette sorte de médiation confine à un contact corporel avec le Christ. Il s'agit là d'une médiation de contact. C'est physique également par quelque côté. Ce n'est pas juste une figure intellectuelle abstraite.
  • «Avant toute chose, il importe de rappeler les divers sens que le mot sôma peut avoir dans le monde biblique. Par corps, les sémites ne désignent pas proprement l'organisme dont l'homme dispose, mais la personne en tant qu'elle peut s'exprimer et se manifester, ou encore la personne en tant qu'elle entre en relation avec l'univers et avec autrui».
[/color]
  • «En la prononçant [la parole sur le pain] Jésus confère à la fonction du pain une valeur supplémentaire. Ce pain continue à être nourriture terrestre donnée par Dieu, mais il est en outre une nourriture d'un autre ordre, puisqu'il est dit «corps du Christ». Le pain acquiert ainsi une valeur nouvelle qui provient de la parole de Jésus, et aussi de l'accueil qui lui est fait. C'est l'esprit de Jésus qui va donner consistance à la parole; c'est l'esprit du disciple qui, en accueillant la parole de Jésus, reconnaît son efficacité. Le pain garde sa fonction de pain, et en ce sens il n'est pas le corps du Christ; mais le pain devient aussi le corps du Seigneur et en ce sens il n'est plus du pain ordinnaire.» (X.-L. Dufour, Le pain de la vie, p.70)
La relation qui s'établi via la consommation de ce pain eucharistié fait que l'on peut parler de corps.
Le pain en question acquiert une dimension supplémentaire et qui est de l'ordre du relationnel avec le Christ = corps. La vraie définition du mot corps c'est relation vivante. Il faut s'ôter de la tête l'idée que le corps signifie chimie, électron ou tissus.
Voici qui est compréhensible malgrè (ou plutôt en raison même ) du mystère qui reste celui de l'Eucharistie.
Vos propos sont ceux que l'on devrait largement diffuser. pour éloigner les fausses piétés (qui toutes se parent de mots qui ne touchent plus personne) qui éloignent certains de l'Eglise. Cela n'a jamais porté atteinte à la foi qui est la mienne.
Pn comprend mieux les conseils donnés dans cr foum lui-meme par la publition de :
http://benoit-et-moi.fr/2012%20%28II%29 ... 87702.html

.Je vous en remercie fraternellement de votre réponse, Cinci !
Dernière édition par elenos le jeu. 11 oct. 2012, 11:05, édité 1 fois.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar elenos » mer. 10 oct. 2012, 13:20

Bonjour elenos frère, :)

Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ. :ciao:
Merci fraternellement à vous, Mac, qui avez pris la peine de me lire et sans doute de comprendre aussi mes propos.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar Mac » mer. 10 oct. 2012, 13:55

Bonjour frère bien aimé, :)

Oui je comprends vos propos elenos, j'espère ne pas avoir été trop maladroit.
Les dons de Dieu sont variés et il se trouve que j'en ai un de particulier par la grâce de Dieu. De ce fait, au Très Saint Saint Sacrement lors de l'adoration j'ai eu la vision d'une cité magnifique toute dorée, la Jérusalem céleste je crois. Après cela comment pourrais-je dire que ce n'est pas le corps du Christ pour de vrai. Oui, c'est un mystère. Comme le dit notre bien aimé frère et ami Cinci "je ne pourrais expliquer" mais dans mon cas je ne peux que croire respectueusement , humblement, en rendant grâce pour cette nourriture céleste, comme un enfant devant la grandeur de Dieu et de Son Fils Jésus de Nazareth ressuscité et vivant. Je terminerai en disant simplement ce que dit l'évangile " celui qui mange ce pain a la vie éternelle en lui".

Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ. :ciao:
Dernière édition par Mac le mer. 10 oct. 2012, 16:27, édité 1 fois.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar elenos » mer. 10 oct. 2012, 16:00

Le père Dufour dit quelque chose d'intéressant :

... les exégètes s'accordent pour ranger l'action globale de Jésus sur le pain et sur la coupe ]

NOTE A L'INTENTION DE CINCI

Je ne m'étais pas rendu compte que vous aviez cité Xavier Léon-Dufour dont j'ai lu très tôt plusieurs des livres. J'ai toujours admiré l'érudition de ce merveilleux exégète qui en plus de sa puissance de conviction n'a exprimé aucun anathème à l'égard de ceux et ce qui dérangent]. Il s'est conduit en chercheur en savant, en professeur vénéré et en authentique serviteur de la vérité. Au lieu d'intervenir ici pour si peu ! je me serait replongé dans sa lecture. Il est vrai que je m'étais depuis longtemps arrété sur son étude concernant Saint Jean, le milieu dans lequel avait vécu l'auteur du 4ème évangile ainsi que "sa descendance apostolique" jusqu'à Irénée de Lyon. Merci de le rappeler. J'en profite pour en conseiller la lecture. (Voir chez les grands libraires en ligne qui livrent en 48 h). Il est vrai que depuis un mois je manque de temps. (heureusement je travaille beaucoup sur ordinateur)
Encore merci.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar elenos » mer. 10 oct. 2012, 22:17

Bonjour frère bien aimé, :)
Les dons de Dieu sont variés et il se trouve que j'en ai un de particulier par la grâce de Dieu. De ce fait, au Très Saint Saint Sacrement lors de l'adoration j'ai eu la vision d'une cité magnifique toute dorée, la Jérusalem céleste je crois. Après cela comment pourrais-je dire que ce n'est pas le corps du Christ pour de vrai. Oui, c'est un mystère. Comme le dit notre bien aimé frère et ami Cinci "je ne pourrais expliquer" mais dans mon cas je ne peux que croire respectueusement , humblement, en rendant grâce pour cette nourriture céleste, comme un enfant devant la grandeur de Dieu et de Son Fils Jésus de Nazareth ressuscité et vivant. Je terminerai en disant simplement ce que dit l'évangile " celui qui mange ce pain a la vie éternelle en lui".
Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ. :ciao:
Cher frère et ami
Cette vision que vous décrivez est bien un don comme vous le dites. Une Pentecôte que seul Dieu peut vous donner. C'est le signe qui témoigne que vous l'avez beaucoup aimé. Pierre a déjà répondu en ce jour là.(Actes II v16-19)
" C'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, vos anciens auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, dans ces jours-là, je répandrai mon Esprit; et ils prophétiseront. Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel et des signes sur la terre."
Dieu fasse que nous arrivions bientôt en ces jours là ! Personnellement je le souhaite.
Fraternellement.
Elénos

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Question sur les évangéliques

Message non lupar Mac » jeu. 11 oct. 2012, 11:55

Cette vision que vous décrivez est bien un don comme vous le dites. Une Pentecôte que seul Dieu peut vous donner. C'est le signe qui témoigne que vous l'avez beaucoup aimé. Pierre a déjà répondu en ce jour là.(Actes II v16-19)
" C'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, vos anciens auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, dans ces jours-là, je répandrai mon Esprit; et ils prophétiseront. Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel et des signes sur la terre."
Dieu fasse que nous arrivions bientôt en ces jours là ! Personnellement je le souhaite.
Bonjour frère bien aimé, :)

Merci pour votre message mon frère. Il est pour moi est le signe de toute votre gentillesse, et merci de dire que j'aime beaucoup Celui qui m'a créé et aimé en premier. Les anges savent que vous avez vraiment été un frère pour moi en me faisant ce message, puissent-ils témoigner de cela devant le Saint Trône de Notre Seigneur Jésus Christ; je sais que le Seigneur Jésus Christ vous le comptera comme justice et vous le rendra pour de vrai. Soyez-en sûr. Amen.

Que Notre Seigneur Jésus vous garde ainsi que ceux que vous aimez.

Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ. :ciao:

Avatar de l’utilisateur
Quejana
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : sam. 14 oct. 2017, 10:38
Conviction : Chrétienne, je l'espère
Localisation : Région parisienne

La certitude du salut

Message non lupar Quejana » mar. 05 févr. 2019, 9:24

_______

Bonjour Mac,

J'ai, par la grâce de Dieu, la certitude de mon salut éternel. J'aimerais que ce soit le cas de nombreux catholiques.


________
Bonjour gerardh,
J'ai deux questions à vous poser :
1/Pensez-vous que tout le monde soit sauvé, non-chrétiens y compris ?
2/Comment être sûr de son salut alors qu'on court toujours le risque de pécher ou d'avoir péché contre l'Esprit saint ?
En vérité, je vous le dis, tout sera remis aux enfants des hommes, les péchés et les blasphèmes tant qu'ils en auront proférés ; mais quiconque aura blasphémé contre l'Esprit saint n'aura jamais de rémission : il est coupable d'une faute éternelle. (Mc 3.28-29)
Merci d'avance pour votre réponse qui m'intéresse au plus haut point.
Car l'amour est fort comme la mort
Cantique des Cantiques 8:6


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit